Comme une vieille odeur de pourris au royaume de la surveillance à la française.

Pas d’erreur dans le titre. Remise en contexte directement. Remontons un peu dans le temps…

2013.

Sur ce blog, sous certains yeux qui me lisaient déjà à l’époque, j’écrivais, en 2013 … 

« Mais le DPI peut avoir de très mauvaises utilisations si une personne mal intentionnée est derrière. Par exemple – exemple choisi parfaitement au hasard – une société peut vendre du DPI au motif de traquer des pédophiles alors qu’en réalité, la technologie permettra de traquer des opposants politiques à une dictature, de les espionner et de les retrouver … Dans ce cas-là, le DPI ne tue pas, mais il facilite le travail de ceux qui vont presser la détente derrière. 

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et la Ligue des Droits de l’Homme ont réussi à faire ouvrir une enquête et potentiellement un procès, à l’encontre de la société Amesys, pour complicité d’actes de torture. »

Source : https://pixellibre.net/2013/01/bon-fleurpellerin-on-parle-dpi/

Ou encore, toujours en 2013 :

« Comme Ben Ali, comme Mubarak et comme Kadhafi, à qui la France, avec Amesys et Bull, a vendu du matériel d’espionnage destiné à traquer les activistes et dissidents du régime. »

Ou en 2011…

« Pour information, c’est un système qui a été utilisé en Iran (fourni par Nokia Siemens Network), en Libye (fourni par Amesys, filiale de Bull, une société française), en Syrie (par Bluecoat, société américaine) et j’imagine dans bien d’autres pays encore… »

Source : https://pixellibre.net/2011/11/hadopi-pour-le-meilleur-pour-le-pire-streaming-ddl-filtrage-blocage-dpi/

Toujours en 2011, les copains chez Reflets publiaient un tas d’articles, riches et détaillés, sur Amesys.

Mais, Amesys, c’est quoi ? Et c’est quoi le rapport avec un sujet abordé en 2013 ? Et ton titre, Numendil, c’est pas un peu putaclic ? C’est quoi le rapport ?

Continuer la lecture de Comme une vieille odeur de pourris au royaume de la surveillance à la française.

En Bref : la sécurité des données dépend toujours du maillon le plus faible

Comme dirait LinksTheSun, j’aimerais ouvrir une (

Si vous travaillez dans le monde de la sécurité, le titre du billet vous parlera forcément. Pour les autres, nous allons aborder un point relatif à la sécurité de l’information voire à la sécurité, de façon générale. Continuer la lecture de En Bref : la sécurité des données dépend toujours du maillon le plus faible

En Bref : Strava, ou un exemple simple du besoin de sensibilisation à la protection des données personnelles.

Strava, vous connaissez ? Si vous faites du sport, de la course plus précisément, sans doute. Pour les autres : Strava est une application qui permet d’enregistrer son parcours en se servant du GPS du Smartphone sur lequel l’application est installée. L’entreprise propose une carte mondiale des trajets enregistrés… et on y retrouve des données plutôt sensibles. Continuer la lecture de En Bref : Strava, ou un exemple simple du besoin de sensibilisation à la protection des données personnelles.

Je cherche du travail

Celles et ceux qui me suivent ailleurs savent que ce billet a été long à publier, pour de multiples raisons. C’est un exercice inédit pour moi. J’ai besoin d’écrire, de faire le bilan, pour moi, et de le partager avec vous. Je vous invite simplement à bien lire le billet. J’espère que vous arriverez à comprendre et voir, derrière mes propos, les idées et intentions que j’ai souhaité faire passer. Continuer la lecture de Je cherche du travail

Réfléchir et concevoir une formation : comment faire ? (épisode 2)

La semaine dernière, je vous donnais mon avis sur des points essentiels de l’animation d’une formation. Cette semaine, je vais vous donner un peu plus de matière pour concevoir efficacement cette dernière.

Comme pour le premier épisode, ne prenez pas ce billet comme un mode d’emploi officiel pour créer une action de formation. Les éléments que je vais présenter sont, certes, plus formels que dans l’épisode 1 mais, pour autant, ils ne sont pas suffisants pour vous « revendiquer » formateur. Si vous souhaitez réellement exercer ce passionnant métier, des parcours de formation de formateur existent. Continuer la lecture de Réfléchir et concevoir une formation : comment faire ? (épisode 2)

Animer une formation, ça se passe comment ? (épisode 1)

Dans ce billet, qui va sans doute être assez long, je vais vous parler d’un sujet que je n’aborde que très peu, ici : mon métier. Pour celles et ceux qui ne le savent pas, j’ai la chance d’exercer une passion, à savoir former des adultes. J’exerce ce métier depuis un peu plus de 10 ans maintenant et j’ai décidé de partager, avec vous, un peu de mon expérience. Continuer la lecture de Animer une formation, ça se passe comment ? (épisode 1)