For the Lulz

Comme on dit : vous aurez peut être lu cette information ici en premier 🙂 (à défaut, si vous êtes sur Twitter, vous le savez déjà peut être)

Quoi? mais le DDOS du site de la CIA évidemment! (http://cia.gov).
L’attaquant, ou plutôt les attaquants font pas mal parler d’eux en ce moment : la Lulz Sec.

Je fais donc un petit billet juste pour vous expliquer deux trois choses :

Lulz Sec : Lulz c’est un peu comme lol, selon les croyances des différents barbus, soit il est utilisé pour parler d’humour noir, soit (et c’est une définition sur laquelle pas mal de monde s’accorde) c’est pour symboliser le pluriel de « lol ». Sec, c’est pour Security…en gros, « la sécurité en s’amusant » ou encore « Rire de la sécurité » (comprenez peut être par là : toute sécurité peut être contournée ou « neutralisée »).

L’exemple de soir me semble assez flagrant : la Lulz Sec, un groupe de hackers, à rendu l’accès au site cia.gov impossible via une attaque DDOS.

Si vous découvrez ce mot et mon blog : un DDOS c’est une attaque qui consiste, en gros, à faire saturer l’accès au site : des centaines de millions de connexions non stop sont envoyées sur le serveur, il n’est plus en capacité de servir tout le monde, le site devient inaccessible (attention, il n’est pas détruit pour autant, il est juste inaccessible).

Moralité de l’histoire : doit-on en déduire qu’aucun site n’est protégé contre celui ou ceux qui souhaitent lancer une attaque DDOS? Peut être, qui sait…

Un point m’échappe cependant : pourquoi avoir fait un DDOS sur ce site? Je n’ai pas d’autres explications que « for the Lulz ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.