For the Lulz



Comme on dit : vous aurez peut ĂȘtre lu cette information ici en premier 🙂 (Ă  dĂ©faut, si vous ĂȘtes sur Twitter, vous le savez dĂ©jĂ  peut ĂȘtre)

Quoi? mais le DDOS du site de la CIA Ă©videmment! (http://cia.gov).
L’attaquant, ou plutĂŽt les attaquants font pas mal parler d’eux en ce moment : la Lulz Sec.

Je fais donc un petit billet juste pour vous expliquer deux trois choses :

Lulz Sec : Lulz c’est un peu comme lol, selon les croyances des diffĂ©rents barbus, soit il est utilisĂ© pour parler d’humour noir, soit (et c’est une dĂ©finition sur laquelle pas mal de monde s’accorde) c’est pour symboliser le pluriel de « lol ». Sec, c’est pour Security…en gros, « la sĂ©curitĂ© en s’amusant » ou encore « Rire de la sĂ©curité » (comprenez peut ĂȘtre par lĂ  : toute sĂ©curitĂ© peut ĂȘtre contournĂ©e ou « neutralisĂ©e »).

L’exemple de soir me semble assez flagrant : la Lulz Sec, un groupe de hackers, Ă  rendu l’accĂšs au site cia.gov impossible via une attaque DDOS.

Si vous dĂ©couvrez ce mot et mon blog : un DDOS c’est une attaque qui consiste, en gros, Ă  faire saturer l’accĂšs au site : des centaines de millions de connexions non stop sont envoyĂ©es sur le serveur, il n’est plus en capacitĂ© de servir tout le monde, le site devient inaccessible (attention, il n’est pas dĂ©truit pour autant, il est juste inaccessible).

MoralitĂ© de l’histoire : doit-on en dĂ©duire qu’aucun site n’est protĂ©gĂ© contre celui ou ceux qui souhaitent lancer une attaque DDOS? Peut ĂȘtre, qui sait…

Un point m’Ă©chappe cependant : pourquoi avoir fait un DDOS sur ce site? Je n’ai pas d’autres explications que « for the Lulz ».

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!