Ne bougez pas…

Ce soir, pas de sujet d’actualité en particulier mais plutôt un constat, enroulé dans un petit coup de gueule.

Vous pouvez déjà classer ce billet dans la catégorie “je vais dire quelques vérités qui ne vont pas vous plaire“.

La Hadopi est passé, de plus en plus de gens s’en plaignent, de plus en plus de gens trouvent cette loi absurde, stupide, dangereuse.

La Loppsi connait le même sort et est autant critiquée maintenant.

La nouvelle carte d’identité numérique commence déjà à connaitre le même sort et les réactions sur la toile et dans la vie réelle me font penser qu’elle va s’en prendre plein la tête.

Autre chose me choque : que la loi HADOPI ait été rejeté, puis revotée, le tout dans la plus grande indifférence…que, sur la Loppsi, si peu de monde se soit indigné…que sur la carte d’identité, ce soit 6 personnes qui aient décidé du sort de 45 millions de personnes.

Par dessus tout, il y a une chose qui me laisse perplexe : l’inaction. Celle de qui? celle du peuple.

L’inaction, c’est pour moi le mal qui nous ronge tous:

– on critique, on se plaint…mais concrètement c’est souvent après coup, lorsqu’il est trop tard, lorsque l’ont doit subir plutôt que d’anticiper.
– on fustige une loi, sans s’être renseigné avant et sans avoir essayé de faire quelque chose.
– on laisse nos politiques décider de tout, même si tout ceci n’est pas / plus représentatif de l’opinion du peuple

Pourquoi?

Par manque d’information, par manque de temps, par manque de motivation ou tout simplement parce qu’on s’en moque complètement, les raisons sont aussi nombreuses que variées.

Cependant, il existe des solutions pour répondre à quelques problèmes :

– pour le manque d’information, si vous restez sur les médias traditionnels, l’information que vous aurez ne sera, au mieux, pas complète, dans le pire des cas, elle sera fausse. Renseignez vous de vous même, allez lire les projets de l’assemblée nationale, vous pourriez être surpris de tout ce qu’il se passe.

– pour le manque de temps, des sites reprennent l’ensemble des informations que vous ne voyez pas dans les médias.

– pour le manque de motivation : afin d’éviter toute prise de tête, moi aussi j’ai mes galères, mes soucis, mon compte a zéro en fin de mois, des soucis pour le travail, le logement, … simplement je crois avoir compris une chose : ce n’est pas en tant qu’individu que ces problèmes se règleront. C’est en tant que conscience collective qu’il faut agir.

– on s’en moque, mais on critique après coup : je serais sans pitié ici, vous vous en moquiez, vous subissez les retombée de ce dont vous vous moquiez, vous l’avez cherché.

Nous sommes à un moment de notre existence ou Internet nous permet de passer de l’autre côté de l’écran : devenir acteur de la démocratie plutôt que de rester spectateur et subir cette dernière, saisissez cette chance.

Je ne le dirais jamais assez, mais si tout ce qui se passe arrive, c’est peut être parce que nous, français, nous l’avons cherché : qui regarde ce que font nos politiques? qui regarde les lois qui sont votées? Franchement? … peu de monde. Nos politiques le savent et s’en donnent à cœur joie jusqu’au prochaines élections ou il faudra faire semblant d’écouter le peuple. Le pire dans ces cas la, c’est la mémoire politique du peuple : “x” est un con le lundi, c’est notre sauveur le mardi…

Je n’entendrais pas l’argument : “que faire, c’est ainsi fait, ils font ce qu’ils veulent, toutes façons d’accord ou pas, ca change rien”. Je ne l’entendrais pas parce que réagir ainsi, c’est consentir à laisser les gens faire ce qu’ils veulent, c’est se dire que toutes façons, la démocratie est ainsi faite…comprenez par là : qui ne dit mot consent.

Vous avez le choix de ne rien changer.

Vous avez aussi le choix de vous organiser, de réagir, réfléchir ensemble sur “que faire”, “comment faire”. Vous pouvez vous renseigner et aller plus loin que ce que l’on vous offre dans les médias traditionnels.

Oui, c’est fatiguant. Oui, il faut produire l’effort. Oui, c’est un travail de fond et sur la durée…mais vous seriez étonné de tout ce que l’on ne vous dit pas. Ce n’est qu’ensemble que les choses pourront avancer, individuellement, nous sommes tous…de simple citoyens dans la moins pire des configurations : la démocratie.

… A nous de faire en sorte de changer cela.

 

Mes idéaux…

Il y a des jours comme ça…ou on se dit “il faut que les choses changent“, “mais, la suite, c’est quoi?“… puis, dur retour à la réalité, on se dit que seul on ne sert à rien, que c’est la vie.

“Tous pourris!”

Alors nous reprenons notre vie, dans la galère du quotidien, chaque jour un peu plus difficile…on se fait une raison, on se résigne et l’on se dit que “de toutes façons, rien ne changera“.

TF1 continue de nous endormir avec ses programmes, on ne peut pas dire que les autres médias soient différents… parler du scoop, l’élection 2012 ou, si vous préférez, la période ou nos dirigeants taillent les plus grosses pi*** au peuple et ou les mensonges sont comme les feuilles mortes en automne : elles se ramassent à la pelle.

Nous, citoyens, que faisons nous? On se plaint, “quel tissu de conneries” … puis on change de chaine en espérant que cela soit moins pire.

Cet article ne vous plaira pas, il aura certainement le mérite de vous faire réagir ou de faire réagir un “petit quelque chose” qui se manifeste en vous : l’indignation.

Nous avons ce que nous méritons, nous avons un président presque digne d’un monarque : nous l’avons élu. Nous avons une chaine qui ne rempli plus son travail d’information : nous la regardons quand même. Nous avons des dirigeants qui nous baratinent : nous sommes les premiers à boire leur paroles sans broncher.

Nous? non. Certains d’entre vous peut être, moi non.

Vous vous êtes résigné? Je comprends, vous n’avez peut être plus d’espoir ou plus de rêves…mais c’est bien l’espoir et les rêves qui nous font avancer. En ces temps, il devient difficile d’avoir de l’espoir et de rêver, c’est pourtant à cet instant précis qu’il faudrait en avoir.

Vous pensez être inutile? L’union fait la force, si tout le monde prenait conscience que le pouvoir se situe en chacun de nous et qu’ensemble, nous pouvons faire beaucoup…alors les choses pourraient changer.

Vous pensez que rien ne changera? Avec une telle pensée, rien ne changera en effet. L’histoire n’est pas figée dans le temps et il appartient à chacun d’entre nous d’en être spectateur…ou acteur.

Nous nous plaignons du gouvernement, pourtant, si nous en sommes là, n’est ce pas un peu de notre faute aussi? Par notre silence (de fatigue, de résignation, …) nous sommes en train de laisser de bien sombres choses arriver.

J’ai mes idées, mes idéaux, j’ai encore des rêves, j’ai des idées, vous en avez aussi…allez vous les laisser disparaitre sans rien faire?

Réveillons nous car, à nouveau, l’union fait la force. Bientôt j’en suis sur, nous aurons un choix à faire: celui de rester simple spectateur et de subir l’histoire … ou celui de devenir acteur, d’anticiper l’histoire, d’en écrire une partie pour nous et les génération futures.

Osez, révoltez-vous, réveillez -vous, arrêtez de croire tout ce qui se dit et renseignez vous au delà des quelques chaines. Renseignez vous sur les actions de nos politiques, des outils existent pour.

Aucun citoyen ne devrait avoir peur de son gouvernement, c’est le gouvernement qui devrait avoir peur de son peuple (elle n’est pas de moi).

Ceci n’est pas un article, c’est une incitation à la désobéissance civile. C’est interdit, et?
Arrêtez moi, vous n’arrêterez pas des idéaux, ces derniers sont à l’épreuve de la censure, des politiques, des dictatures, des balles et même de la mort.