Un exemple d’atteinte au principe de neutralité ? Verizon, Yahoo! et Tumblr



2014. Il est loin le temps où Tumblr était un défenseur de la Neutralité du Net, aux côtés d’Amazon, de Kickstarter, de Vimeo, Reddit, de Netflix et de bien d’autres. Il y a quelques jours, Verizon, un fournisseur d’Internet et de Mobile côté Etats-Unis, finalisait le rachat de Yahoo! et donc, du service Tumblr.

Dans la foulée, la société déclarait que les comptes crées via des adresses e-mail AT&T, un de ses concurrents, seraient purement et simplement dégagés des services liés à Yahoo!.

Une jolie atteinte au principe de neutralité ? Analyse.

Mais qu’est-ce qui se passe donc ?

Commençons par le commencement : en juillet 2016, Verizon commençait les procédures d’acquisition de Yahoo! afin de récupérer son expertise, ses services et son cœur de métier. Ce rachat était annoncé à 4,8 milliards de dollars et il semble qu’il se soit fait avec une ristourne de 300 millions suite aux différents piratages que Yahoo! a rencontré.

La phase d’acquisition s’est achevée il y a peu, comme l’atteste la déclaration de Verizon sur le sujet. Yahoo! sera fusionné avec AOL, acheté par Veziron en 2015. Le tout formera une nouvelle entité, nommée Oath, qui ne sera pas dirigée par Marissa Mayer, la cheffe de Yahoo!. Elle sera remerciée et les rumeurs racontent qu’elle va toucher environ 210 millions d’indemnités d’échec (salaire, prime, actions, stock options …).

Personnellement, j’aimerais bien échouer de la même façon mais quand j’échoue, je ne touche simplement rien, mais passons.

Yahoo et AT&T

Pour comprendre le problème dont je vais vous parler, il faut comprendre la chose suivante : l’opérateur AT&T disposait d’accords avec la société Yahoo!. Ces accords permettaient par exemple aux abonnés AT&T de « merger » (de connecter) leur compte At&T à Yahoo! pour disposer d’un accès à la plateforme sans se créer un compte Yahoo!.

L’avantage pour l’utilisateur est simple : une seule adresse mail pour les services d’AT&T et de Yahoo!, possibilité d’envoyer des mails @yahoo depuis son interface At&T bref, les avantages d’un compte mergé…

Mais.

C’était déjà, en soi, un risque et une attaque contre la neutralité du service, de Yahoo! et plus largement, du Net. Les abonnés des différents opérateurs n’étaient pas égaux face aux moyen d’accès de Yahoo!, certains disposant d’un accès lié aux accords et d’autres non.

Le plus gros risque était le suivant : qu’est-ce qui se passe si Yahoo! est racheté par un concurrent d’AT&T ? Est-ce que les services mergés vont perdurer ? Est-ce que les accords vont tomber ?

Et ce qui devait arriver arriva

Dans un récent billet, nous apprenons que d’ici au 30 juin, dans quelques jours donc, les abonnés Yahoo! et, par extension, Tumblr (le service étant propriété de Yahoo!) ayant crée un compte avec leur adresse mail AT&T ne seront plus en capacité de se connecter aux services de Yahoo! et donc, à Tumblr par la même occasion.

C’est là que le point précédent prend toute son importance : il semblerait qu’AT&T et Yahoo! ne puissent pas maintenir leurs accords, la société ayant été racheté par Verizon et… derrière cette décision commerciale qui peut se comprendre et se justifier, il y a des utilisateurs qui vont subir.

Attaque de la neutralité du Net ou pas ?

En soi, la décision de Verizon n’est pas une volonté d’attaquer le principe de neutralité du Net mais les conséquences des décisions prises y contribuent indirectement. C’est la décision commerciale, à nouveau, justifiée, qui entraîne cet état.

AT&T ne souhaite pas permettre à Verizon d’accéder à sa base d’abonnés, c’est son bien, les clients d’AT&T lui « appartiennent ». Verizon ne peut pas maintenir les accords signés, ils tombent donc et avec eux, l’ensemble des fonctionnalités qui existaient (accès au service, connexion unifiée, adresse mail mergée…).

La faute n’est pas exclusivement liée à Verizon : si Yahoo! et AT&T n’avaient pas passé ces accords, cette situation ne serait jamais arrivée.

Ce n’est donc pas, comme je le disais, une attaque au principe de neutralité du Net mais les conséquences qui en découlent y ressemblent fortement.

Les gros, c’est mal

La morale de ce billet, c’est qu’il est nécessaire d’avoir une neutralité stricte pour éviter des problèmes dans ce genre. Le fait que des sociétés passent des accords avec des services, que ces services soient rachetés par d’autres, qu’ils appartiennent à tel ou tel fournisseur, … tout ceci représente un risque pour les utilisateurs et pour la neutralité du Net.

Les gros opérateurs achètent et revendent des services que les utilisateurs utilisent, parfois quotidiennement et, personnellement, je n’ai pas spécialement envie de ne plus pouvoir utiliser tel ou tel service au motif qu’il a été acheté par une compagnie.

Côté AT&T, la communication n’est pas excellente non plus, mais les propos tenus laissent effectivement penser qu’il s’agit plus d’une rupture commerciale que d’une attaque de la neutralité du Net.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

4 commentaires to “Un exemple d’atteinte au principe de neutralité ? Verizon, Yahoo! et Tumblr”

  1. avatar

    « ce rachat était annoncé à 4,8 milliards de dollars et s’est finalement fait à « seulement » 350 millions suite aux différents piratages que YAhoo! a rencontré. »

    Avez-vous des sources sur ce rachat à 350 millions ? Ce chiffre me parait peu probable.

  2. avatar

    Sacrée confusion dans ce billet. La fin de l’accord yahoo/AT&T n’a rien a voir avec la neutralité du net. C’est déjà un concept qui n’est pas facile à saisir pour monsieur toulmonde alors si on se mets à crier au loup de l’atteinte à la neutralité du net à chaque fois qu’on est pas content que les gens donnent dans la servitude volontaire à une corporation, ça va pas aider.

    La neutralité du net est le principe selon lequel tous les flux de données sont traités de manière égale.

    Si on va dans ton sens, alors OpenID le service ouvert de protocole d’authentification décentralisé serait une atteinte à la neutralité du net, ce qui est un non sens.

    Ici ton plaidoyer est celui de la centralisation du web vs l’auto-hébergement / fédération / décentralisation.

    • avatar

      Hello, merci pour le commentaire

      En fait, le titre ainsi que certains passages comportent des « ? » qui n’ont rien d’ironique, je me suis réellement demandé si oui ou non c’était une attaque contre ladite neutralité.

      Et je ne suis pas le seul à m’être posé la question, en fait, certes pas ici mais sur les réseaux sociaux, nous avons été plusieurs à avoir de longs débats sur le sujet.

      Je rejoins cependant ton avis : l’accord ici n’est en rien lié à ladite Neutralité qui est, en effet, déjà bien complexe à expliquer.

      Pour reprendre une réponse faite hier : « sauf ce n’est pas de la neutralité au sens classique (transport) mais de la neutralité des plateformes. Et en effet quels que soient les accords commerciaux rompus, rien n’empêchait Verizon de continuer à traiter ces adresses comme des adresses normales. »

      Et c’est ce point que j’ai essayé de souligner, assez maladroitement en effet.

      Les effets liés à ces décisions commerciales restent, à mes yeux, assez négatives (je ne suis ni content ni mécontent de cette décision, pour être transparent) mais, oui, ce n’est pas lié à la Neutralité du Net, cf. la conclusion de l’article, ou je parle plus de rupture commerciale que d’attaque contre la NetNeut