Les utilisations possibles de Mastodon



La hype retombe un peu et l’arrivée des nouveaux sur Mastodon également. Nous allons maintenant pouvoir parler plus largement des possibilités offertes par l’outil. La question est simple : en quoi et comment Mastodon pourrait m’être utile ?

Pour celles et ceux qui ne savent pas de quoi je parle, je vous invite à lire mon précédent billet qui explique, de la façon la plus large possible, ce qu’est Mastodon.

Au-delà des usages « de l’outil », à savoir le microblogging, le fonctionnement complètement décentralisé de Mastodon fait qu’il est possible de l’utiliser dans certains milieux ou certaines conditions assez spécifiques.

La base de la base

Pour comprendre les utilisations possibles de Mastodon, il faut déjà comprendre le fonctionnement du logiciel. Spoiler : la décentralisation est au cœur de l’ensemble.

Mastodon n’est pas un service en ligne édité par une société. Vous n’êtes pas obligés de passer par cette société pour l’utiliser, ni pour vous inscrire. Vous n’êtes pas non plus obligés de tout laisser sur les serveurs de cette société… puisqu’il n’existe pas de société derrière Mastodon !

Le logiciel se présente comme n’importe quel autre logiciel libre : on le télécharge, on l’installe et on peut l’utiliser… enfin, à peu de choses près.

Le « peu de choses », c’est que Mastodon ne s’installe pas aussi simplement que votre lecteur vidéo préféré, à savoir VLC. C’est un peu plus compliqué que ça pour l’administrateur et il faut quand-même disposer de certaines compétences mais, une fois installé, c’est parti !

Le fonctionnement de Mastodon est le suivant : une fois installé sur votre serveur – on parle d’instance – vous pouvez inviter qui vous voulez à s’inscrire. Ils passeront alors par votre serveur pour se connecter à l’ensemble des autres instances mises en ligne. On appelle cela un réseau fédéré.

Le fonctionnement n’est pas sans rappeler le service des e-mails : vous ouvrez une adresse chez un fournisseur de messagerie et vous pouvez communiquer avec d’autres personnes inscrites sur d’autres fournisseurs de messagerie. La différence ici est qu’on peut également voir l’ensemble des échanges – lorsqu’ils sont publics – en direct.

Mastodon dans le secteur professionnel

Un des usages auxquels je pense est l’implémentation d’une instance Mastodon dans l’environnement professionnel. Fini les mails pour parler rapidement de quelque chose. Terminé les alertes que personne ne voit car personne n’a le temps d’ouvrir ses mails. Plus de problèmes d’information manquée car telle ou telle personne n’était pas là.

Le principe est simple : votre service IT ou une personne technique de confiance installe le logiciel au sein de votre entreprise et s’assure que son accès ne soit possible que pour les employés de votre société. Installée en « interne » et configurée de façon à ce qu’elle ne puisse pas être connectée aux autres instances Mastodon, votre instance devient une plateforme d’échange entre employés, en temps réel, d’un potentiel tas d’informations.

Premièrement, vos employés peuvent parler entre eux et s’envoyer des informations utiles. Vous pouvez également envoyer des informations, qui apparaîtront dans le fil général de l’instance, afin de remplacer le mail que personne ne prend le temps de lire. Avantage, le message restera visible, il vous sera également possible de le supprimer par la suite, s’il n’a plus lieu d’être. Le format de Mastodon, 500 caractères, vous permet de rédiger assez long pour transmettre de l’information et c’est, à mon sens, moins contraignant que l’usage de l’e-mail.

L’éducation

Mastodon pourrait très bien trouver sa place au sein d’écoles, comme plateforme de discussion, d’échange d’informations. Là encore, plusieurs usages sont possibles.

On peut se servir de Mastodon à la façon d’une entreprise, afin que les élèves puissent échanger entre eux ou directement avec les enseignants et le personnel scolaire. On peut également distribuer des contenus en direct à un ensemble de personnes ou à la totalité de l’instance. Enfin, les messages « directs » permettent de transmettre des contenus plus ciblés encore.

Autre réflexion possible, on peut également se dire que Mastodon, cela serait une bonne occasion pour interconnecter des écoles les unes avec les autres : via différentes instances installées et interconnectées, le tout en restant dans un circuit contrôlé et non connecté à l’ensemble du réseau « maillé » Mastodon.

Tout n’est pas rose pour autant

Ce ne sont que des idées, déposées un peu rapidement sur un coin de table numérique, mais cela vous donne un aperçu des possibilités offertes par le logiciel et par le principe de décentralisation d’un outil.

Dans la pratique, ce n’est cependant pas aussi simple. L’outil doit garantir un certain nombre de fonctions et être assez sécurisé pour qu’il soit possible de garder la main sur les échanges et pour assurer un certain niveau de confidentialité.

Actuellement, les messages « directs » ne sont pas « privés », dans la mesure où l’administrateur de votre instance peut les voir… après tout, « c’est l’admin », Google peut voir vos mails sur Gmail, Twitter vos messages privés, c’est pareil. En soi, c’est problématique dans certains cadres ou pour certaines utilisations et je vois d’ici un problème avec un administrateur trop curieux ou une société qui vous vire pour un message direct envoyé sur Mastodon.

Bref, il reste encore de nombreuses questions de fond et de forme, techniques et juridiques, mais vous avez compris le principe essentiel. Ce logiciel ou, plus largement, un logiciel décentralisé, c’est un univers de possibilités qui ne dépendent que de vous et de vos usages actuels. S’ils peuvent être simplifiés par la mise en place d’un tel outil, alors lancez-vous !

 

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

9 commentaires to “Les utilisations possibles de Mastodon”

  1. avatar

    Merci pour ces quelques pistes de réflexion, on voit quand même que mastodon peut être utilisé dans de très nombreuses cas !

    • avatar

      C’est l’idée oui, et je n’en ai détaillé que deux mais il en existe bien plus en soi. Mêmes si elles sont inexactes et que cela demanderait de nombreux ajustements, j’ai trouvé la réflexion intéressante et j’espère qu’elle sera lue / débattue par plein de personnes, dont des enseignants dans l’idéal, pour avoir un retour plus concret du terrain et de la faisabilité de la chose 🙂

  2. avatar

    Intéressant merci d’avoir partagé vos réflexions.

    En entreprise pour des échanges concentrés autour d’un projet ou d’un thème je trouve que mattermost est plus adapté.
    Par contre comme réseau social interne + messagerie « anti e-mail » mastodon pour semble un bon candidat vous avez raison.

    Cordialement
    Mathieu

    • avatar

      « Anti e-mail » ? Parle-t-on de *compléter* le courriel ou de le remplacer (c’est-à-dire d’abandonner un système efficace, interopérable et facilement archivable pour le truc à la mode qui sera lui-même remplacé demain) ?

      • avatar

        En fait, c’est une question de façon de fonctionner. Certaines entreprises utilisent l’e-mail car elles n’ont pas vraiment le choix, mais subissent les aspects négatifs de ce canal de communication.

        S’il est parfaitement vrai que l’e-mail permet de classer, trier, archiver des échanges et qu’il était, est et sera là encore longtemps, il ne répond pas pour autant à l’ensemble des usages.

        Certaines sociétés veulent pouvoir échanger en direct, sans passer par du mail qui, dans cette configuration, devient inadapté. D’autant plus qu’il ne permet pas d’interagir « en live » : seuls ceux qui reçoivent l’e-mail peuvent y répondre et les échanges sont désynchronisés, ce qui, à nouveau, ne correspond pas forcément au fonctionnement de certaines cellules, équipes ou sociétés entières.

        La liberté offerte par Mastodon pourrait permettre auxdites sociétés de trouver une réponse à leur problème, sans passer par un système centralisé sur lequel ils n’ont pas la main.

  3. avatar

    ___123___Les utilisations possibles de Mastodon – Pixellibre.net___123___

  4. avatar

    On parle beaucoup des avantages de Mastodon ou autres outils 2.0, mais quid (cela s’est vu) des résistances des employés (qui se plaignent d’un travail à faire en plus, sans voir ce qu’ils y gagent) ou de la part d’une hiérarchie lourde, obsédée par le contrôle et la « validation » ? Voir les commentaires sous:
    http://david.monniaux.free.fr/dotclear/index.php/post/2012/01/31/Petite-remarque-sur-les-universit%C3%A9s-fran%C3%A7aises-qui-veulent-jouer-dans-la-cour-des-grands#c4451
    http://david.monniaux.free.fr/dotclear/index.php/post/2011/09/30/Le-comble-du-ridicule#c3316

  5. avatar

    On avait imaginé un petit détournement de masto pour des usages militants. Je le mets là un peu après la bataille. Je me dis que ça peut toujours servir à quelqu’un.

    https://paper.dropbox.com/doc/ingouvernablestxtmob-eOkqJMaJGJIAd6lI4lSey

Rétroliens/Pings

  1. Mastodon, qu’est-ce que c’est ? – sirchamallow | blog - 18 avril 2017

    […] 3️⃣ Les utilisations possibles de Mastodon ➡️http://pixellibre.net/2017/04/utilisations-possibles-de-mastodon […]