Petit message pour le Parti Pirate et son ex-président

Il s’en passe des choses le temps d’un trajet Reims – Bordeaux. Le temps d’une pizza et le temps de démarrer un ordi… et voila que j’apprends que Paul Da Silva, le président du Parti Pirate encore ce matin, n’est plus président ce soir. En effet, il à démissionné.

Je profite donc de l’espace de liberté qu’est mon blog pour donner mon point de vue et apporter mon avis.

J’ai lu le blog de Paul, ses explications et les raisons de sa démission et mon point de vue est…comment dire, relativement partagé.

(Message à ceux qui vont troller la dessus : passez votre chemin) Continuer la lecture de Petit message pour le Parti Pirate et son ex-président

#OpPayback, de nouvelles attaques DDOS des Anonymous

L’information a circulé sur les réseaux sociaux hier et ce matin tôt dans la nuit : les Anonymous ont encore frappé.

Les Anonymous, s’il faut encore les présenter, sont des gens de tout horizons organisés dans une communauté qui défend la liberté d’expression sur Internet et en dehors de ce dernier. Dehors, ils sont masqués, sur la toile, personne ne sait qui ils sont, c’est peut être vous, ou moi, tout le monde pouvant rejoindre le mouvement des Anon, s’il le souhaite.

Vous refaire l’histoire des Anonymous serait, bien qu’intéressante, beaucoup trop long, je vous invite donc à visiter la page wiki du groupe . Continuer la lecture de #OpPayback, de nouvelles attaques DDOS des Anonymous

Ca, c’est de la chaise de Geek

Bonjour à tous 🙂

Un petit billet « original » ce matin, trouvé sur le net : THE chaise de geek.

Si vous ne savez pas quoi faire de vos anciens pc, alors cette news est pour vous. Les designers de BRC Design viennent de sortir un nouveau produit:

binary chair, de BRC Design

Je sais pas pour vous, personellement je trouve que c’est assez original même si c’est pas franchement joli joli

(source)

Pixellibre: après le blog… tout le reste

Bonjour à tous,

Un petit message pour annoncer/signaler quelques changements :
– Le RSS du site vient de passer sous feedburner. L’avantage pour ceux qui suivent le flux c’est que la mise en forme du RSS est automatiquement gérée (et donc multi-plateformes).
L’avantage pour moi c’est que j’ai un suivi plus précis de l’utilité de mon RSS et des gens qui tombent sur mon site via ce dernier.

Voila, rien de plus pour l’instant.

Enjoy /-)

La, j’ai besoin d’aide :

L’intelligence collective, Internet, toussa toussa, je suis sur que l’un d’entre vous peut m’aider :

Le « problème » : Flattr.

Je vous explique : j’ai un souci avec le plugin Flattr et WordPress.

Le problème, en détail :

J’ai installé le plugin Flattr pour WordPress, que vous pouvez trouver à l’adresse suivante : http://wordpress.org/extend/plugins/flattr/

Une fois le plugin installé et activé, une étape d’installation et de paramétrage est nécéssaire, elle se déroule en 8 étapes :

1 ) Vous connecter sur votre compte flattr.

2 ) Enregistrer votre blog entant qu’application Flattr afin les clés Flattr de votre application (elles vont vous permettre de lier votre blog au compte Flattr et de faire communiquer les deux interfaces).

3 ) Renseigner les champs qui vont bien dans la création de l’application.

4 ) Selectionner le type d’application, dans le cas du plugun Flattr, il faut l’enregistrer entant qu’application de type « navigateur ».

5 ) Renseigner votre callback, (votre domaine de rappel, il correspond à l’adresse de votre site ou blog le plus généralement).

6 ) Copier coller les clés obtenues, à la création de l’application, dans le plugin Flattr de WordPress.

7 ) Autoriser votre application à rentrer en interface avec votre compte Flattr.

8 ) Si vous est bon, normalement, on obtient les informations du compte Flattr ainsi que le nom d’utilisateur dudit compte.

J’arrive jusqu’à l’étape 7 et là, c’est le drame.

Lorsque j’essaye d’autoriser l’application, une erreur m’est retournée : « An error with the sent parametrs occurred. »

L’adresse de la page de l’erreur est : http://api.flattr.com/oauth/authorize?oauth_token=&access_scope=read,readextended,click,publish

Les manipulations déjà effectuées :

J’ai vérifié mon module wordpress, il est à jour, en version 3.1.2
J’ai vérifié mon plugin wordpress, il est à jour selon la page du plugin.
J’ai supprimé et recrée l’application sur Flattr.com afin de générer de nouvelles clés, même problème.
J’ai désinstallé (proprement) l’application Flattr, je l’ai aussi supprimé du blog, via ftp, même souci.
J’ai testé sur 3 ordinateurs, des fois que… et avec 3 navigateurs différents, Internet Explorer 8, Firefox 4 et Google Chrome.
J’ai vérifié le paramétrage de mon hébergement, le c-url est présent et pas de soucis de pare feu.

Mais le problème et le message d’erreur sont toujours là.

Représentation du problème :

Flattr est sur mon compte, à chaque nouveau post crée, une entrée Flattr est automatiquement générée sur leur site…donc, une partie du plugin fonctionne.

Cependant, lorsque je suis connecté sur mon interface Flattr, je ne vois pas ce contenu dans mon compte…il est donc sur Flattr, mais pas à moi, pas sur le bon compte voir sur aucun compte qui sait.

EDIT : je viens de m’entretenir avec le créateur du plugin, en fait, tant que mon contenu n’est pas Flattré, il n’apparait pas dans mon compte, les posts sont donc bien les miens, ils ne vont pas ailleurs ou quoi que ce soit d’autre. C’est donc une partie du problème qui est résolue, maintenant…passons à la seconde : pourquoi j’ai un message d’erreur quand j’essaye de lier mon blog à mon compte Flattr?

Pourquoi je m’acharne ?

C’est vrai, je pourrais très bien lâcher l’affaire…mais non. J’aime Flattr, ce à quoi il sert, ce qu’il représente (une alternative au financement des créateurs de contenus), je veux faire partie de l’expérience Flattr (bon, et acessoirement, parce que j’ai traduit une petite partie de l’interface française de Flattr, donc je me sens impliqué dans le bouzin, voyez).

Mais là, je sèche.

Je pense que le souci est dans cette partie de l’url « oauth_token=&access », après le «token=», je devrais avoir une code, qui correspond à un jeton d’autorisation de communication entre Flattr et mon blog. J’imagine que ce code via Open Auth doit être automatiquement généré, mais chez moi, ça ne fonctionne pas.

J’en fais donc appel à l’intelligence collective et la force qu’est Internet afin de m’aider à comprendre ce qu’il se passe et à régler le problème.

A défaut, si vous ne connaissez pas Flattr, relayez l’information, peut être que quelqu’un aura la réponse.

Merci énormément à tout ceux qui feront suivre cette demande d’assistance.

Echec et Mat

Petit article, plus constat qu’article d’ailleurs…

Aux échecs, le meilleur joueur c’est souvent celui qui a un coup d’avance, voir plus…

Sur l’Internet, c’est pareil.

J’imagine que ce n’est pas une grande nouvelle mais bon, c’est ma soirée constat. L’ironie du sort est qu’il ne change jamais : nous, internautes, avons toujours un coup d’avance pour défendre la liberté d’expression, la neutralité du net ou bien encore pour donner une voix à ceux qui n’en ont plus (censure, guerre, exemple des révolutions actuelles)

Alors voila, c’est un petit post d’une soirée tranquille, posé à regarder en 1680*1050 ce qu’il se passe sur la toile. :

– la loi DADVSI (l’ancêtre de la HADOPI, tout aussi ancestrale) : à peine la loi votée qu’elle était déjà inapplicable et dépassée.
– la loi HADOPI (paix à son âme) : après deux baffes du conseil constitutionnel, histoire de rappeler qu’il existe des lois et que non, monsieur le Président de la République, on en fait pas ce qu’on veut…les internautes se sont adaptés. Pour être plus exact, les internautes avaient déjà changé de comportement avant même la mise en application de cette loi, preuve en est : les chiffres du Peer to Peer qui sont en déclin depuis des années, au profit d’autres technologies (direct download, torrent, streaming, …).
– la loi LOPPSI : beaucoup de bruit pour quoi au final? Une atteinte à la liberté d’expression via un article, une séparation de la population française via un autre… mais pourquoi ? Pour rien.
Rien ni personne ne peut faire taire quelqu’un qui à quelque chose à dire, encore moins sur Internet.
– Dernier « lol » en date, les #SFH de la HADOPI, des spécifications très belles sur papier qui, selon moi, ne seront rien de plus que de belles choses sur papier tant ce qu’elles demandent n’est pas réaliste (en gros, avoir un monstre de routeur chez soi capable de faire ce que votre fournisseur d’accès fait, avec le DPI en plus (à voir, la dernière partie sur le DPI et la neutralité du Net).

Dois-je rajouter les Anonymous, les inconnus comme vous et moi et plus généralement, l’intelligence collective…(car oui, selon moi, elle existe). Le temps d’une action, d’une recherche ou d’un projet, beaucoup peuvent s’unir et travailler dans un but commun. Personne n’a demandé aux internautes de relayer les information, les photos ou encore les vidéos des révolutions tunisienne, égyptienne, libyenne, … pourtant nous l’avons fait, afin que les informations qui sortaient du pays ne soient pas perdues…(et je ne suis pas certain que les gouvernements de ces pays étaient vraiment pour).

Bref, tout ceci pour dire qu’Internet aura toujours un coup d’avance.
Bloquez un site (Wikileaks à tout hasard) et des centaines de copies arriveront dans l’instant.
Instaurez une loi contre le partage et la diffusion de la culture et nous partagerons autrement.
Instaurez une censure et elle sera contournée encore et encore.

Constat d’une soirée : échec et mat.