L’histoire et la loi sur le renseignement.



1782. Dans le canton suisse de Galris, Anna Göldin est accusée de sorcellerie. Elle sera exécutée le 18 juin de la même année.

Son crime ?

Avoir toutes les caractéristiques d’une sorcière. Anna s’occupait à cette époque des filles de son employeur, le médecin Tschudi. La légende raconte qu’une petite dudit médecin fut ensorcelée par Anna, un puissant sort de magie noire.

Les faits sont formels quant à ce puissant sort : la petite crachait du sang et ont affirmé à l’époque qu’elle crachait également des aiguilles. Fait accablant pour les juges de l’époque, la preuve de la sorcellerie : Anna aurait donné à la petite une sucrerie. Le jugement d’Anna fut rapide puisqu’à son procès, elle fut incapable d’expliquer la présence de corps étrangers dans le corps de la petite.

C’est ainsi que, le 18 juin 1782, Anna Göldin fut exécutée sur la place publique de Galris, ses restes furent enfouis au pied de l’échafaud.

Il faudra attendre le 27 août 2008, soit 226 ans après, pour voir Anna Göldin réhabilitée, non sans mal d’ailleurs.


Ad Sinistra en latin, qui donne senestre en vieux français, qui a donné le mot sinistre au passage, désigne la gauche.

On dit d’une personne qui ne sait pas se servir de ses mains qu’elle est maladroite : mal adroite, qu’elle n’est pas « à droite », donc à gauche. D’ailleurs, quelqu’un de maladroit est une personne gauche, ou qui a deux mains gauche.

90 % des gens sont droitiers, les 10 % restants sont donc hors norme et s’ils sont hors norme, ils sont suspects.

On retrouve des stéréotypes de la gauche et de la droite jusqu’à dans le nouveau testament, ou les brebis sont installées à la droite de Jésus, allant vers le Paradis.

L’acceptation des gauchers n’est pas ancienne, les personnes qui approchent la cinquantaine et qui me lisent le savent, il était très mal vu d’être gaucher à l’école, car c’était « la mauvaise main ». Il fut un temps où les gauchers étaient persécutés, responsables de nombreux maux de la population, on leur imputant toutes les tares, vices, méchanceté et lâcheté, crimes.

On part donc d’une caractéristique – l’utilisation de la main gauche – pour arriver à une réaction : s’ils sont gauchers, alors ils sont suspects.

Si ce temps est révolu, il n’en reste pas moins qu’il a quand même existé très longtemps.

J’aurais pu choisir de parler de ceux qu’on présente souvent comment ayant un grand nez crochu, une tête identifiable et tout le reste, mais nous allons vite arriver sur une période très sombre de l’histoire.

Quel est le point commun entre Anna Göldin, les gauchers et les juifs ?

La réponse est simple : l’exécution d’une décision subjective, arbitraire, liée à un profil et non à des faits établis.

C’est parce qu’Anna Göldin présentait les « caractéristiques » d’une sorcière qu’elle était considérée comme telle.

C’est parce que l’histoire, les cultures et les religions disent que l’utilisation de la main gauche est une « caractéristique » suspecte que cette partie de la population était malmenée il y a encore 50 ans, même moins.

Vos cours d’histoire devraient suffire pour le peuple juif.

Et le rapport avec la loi sur le renseignement ?

Le profil, la caractéristique.

Le projet de loi sur le renseignement, adopté aujourd’hui par le Sénat, rapproche la France de son passé, au moins en partie.

Afin de lutter contre un certain nombre de menaces dont les limites sont plus ou moins bien définies (terroriste, menaces économiques…), on autorise les services du renseignement à analyser « Internet », à analyser la population et comme à l’époque d’Anna Göldin ou de la traque aux gauchers, à analyser des caractéristiques ou des profils au lieu d’analyser des personnes.

Ainsi, l’utilisateur du réseau TOR actuel n’est ni plus ni moins que la personnes présentant les caractéristiques de la sorcière d’autrefois et celui chiffrant ses communications, l’exception.

Comme les gauchers, en somme.

Le seul hic dans tout ceci, c’est que ces périodes ne sont pas les plus glorieuses de notre histoire…

Je vous laisse tirer vos potentielles conclusions.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!