Enfumage politique en approche. #Municipales2014



Un jour, quelqu’un m’a dit qu’il était mauvais d’écrire en étant énervé. Cette personne a sans doute raison mais On va faire une exception pour ce soir.

J’ai, comme beaucoup d’autres citoyens, observé le résultat du premier tour des élections municipales en France et il faut avouer que le constat ne fait guère plaisir à voir.

L’UMP est en baisse, le PS est en baisse, le FN monte trop encore, bref, tout ça vous le savez déjà.

Nous passons dans la campagne du second tour, cet instant délicieux où, pour une fois, vous existez aux yeux des candidats. Vous savez, cet instant où ils sont capables des meilleures promesses ou des pires saletés du monde juste pour grappiller nos voix.

Ils vont vous écouter, vont vous promettre des merveilles, un programme excellent et, comme depuis bien trop longtemps, des promesses qui ne seront pas respectées.

Car c’est bien là le problème : les paroles n’engagent que ceux qui les écoutent et les promesses ceux qui y croient. Et nous savons ce qu’elles valent : pas grand-chose.

La gauche et la droite sont dans le même bateau : les deux ont eu l’occasion de faire n’importe quoi de gouverner et de montrer au monde entier qu’ils étaient capables promettre de belles choses sans pour autant les réaliser.

Puis viennent les résultats… et l’espèce de pugilat qui va avec :

« Ok, nous avons fait des erreurs… mais c’est surtout de la faute du groupe $insérez_ici_ce_que_vous_voulez »

« C’est de la faute à la politique d’avant et au camp d’avant »

« Je ne comprends pas comment c’est possible, le parti adverse devrait se poser des questions »

Et, cerise sur le gâteau : « Say d’la fote aux à ceux qui n’ont pas voté. »

Pardon mais… Bordel, les politiques qui déclarent ça, il vous faut quoi hormis un gros taquet dans la tête pour commencer à vous poser des questions ?

Vous faites tout à l’envers, là. Plutôt que de taper sur l’abstentionnisme, ne pouvez-vous pas vous demander pourquoi à chaque élection il y en a de plus en plus ?

Plutôt que d’aller taper les vilains méchants de l’autre côté, ne pouvez-vous pas, pour une fois, vous poser des putains de bonnes questions type « Ok, qu’avons-nous mal fait ? »

Quand l’UMP critique le PS sur sa politique, moi, je vois un parti de gamins se chamailler pour savoir qui est le plus fautif dans l’affaire. Ce n’est pas ça dont nous avons besoin. Il en va de même dans l’autre sens.

Quand chacun des deux parti s’accorde à dire que la montée du FN est un problème, il n’y a personne qui s’interroge sur les raisons de cette montée, chacun préférant renvoyer la faute à l’autre camp…

Mais bordel, vous avez quel âge ? On apprend aux enfants à assumer leurs erreurs, même au Parti Pirate Français ils le font </troll>. J’ose espérer que ça fait partie du programme de l’ENA.

D’ici peu, vous allez revenir avec la bonne vieille « politique à papa », celle qui consiste à nous enfumer la tête avec des mirages : emploi / crise / barrage au front national …

Tu veux que je vote pour toi, alors :

  1. Arrête de me prendre pour un con
  2. Arrête de promettre des choses sans rien faire derrière
  3. Arrête de penser à moi seulement lors des élections
  4. Assume un peu tes erreurs, par pitié
  5. Sois exemplaire, pas de scandales à la con, pas de volteface sur les engagements que tu as pris (coucou le PS de l’opposition et le PS de maintenant)
  6. Ne tape pas sur le voisin, fait mieux que lui.

Tu ne veux pas que le FN passe ? Moi non plus, seulement, ce n’est pas en tapant tous azimuts que tu vas me donner confiance en ton parti.

Déclarer qu’il faut voter pour bloquer le FN, ce n’est pas un programme, donne-moi envie de voter pour toi putain, c’est quand-même pas compliqué, si ?

Le jour où toi, politique qui, peut-être, est en train de lire ce biller plein de tristesse, de rancœur et de haine, tu seras honnête avec moi, alors peut-être que tu auras le privilège d’avoir ma voix.

Oui. Le privilège. Parce qu’il faut bien te mettre un truc dans le crâne : je n’ai pas besoin de toi, c’est toi qui a besoin de moi.

Vous qui lisez ceci, si vous partagez ce point de vue, faites-le savoir à votre candidat (et si vous votez Front National, pardon mais… cassez-vous).

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

9 commentaires to “Enfumage politique en approche. #Municipales2014”

  1. avatar

    Je partage le même point de vu que toi, entendre les hommes politiques « il faut combatre le FN » est complément absurde ! Pour le combatre, il suffit de faire mieux que les autres ! Mon derniers tweet va dans le le même sens que ton billet :) https://twitter.com/jesuislibre/status/447835875230351361

    • avatar

      C’est exactement ça (mais plus gentiment dit que moi :D), mais il est plus simple de critiquer la paille dans l’œil du voisin que la (l’énorme) poutre dans le sien, le jour où un(e) politique ira dans le bon sens, ça sera bien.

      Mais quelque chose me dit que ce n’est pas pour demain.

  2. avatar

    Je suis également bien d’accord avec toi. Le vote antiFN, n’est pas un vote, si une majorité des gens pense quelque chose, même si tu n’est pas d’accord, faire copain-copain avec tous les autres que tu déteste le reste de l’année, ça n’est pas la démocratie… C’est quoi l’étape d’après, se désister et dire a tes élécteurs qui voter pour faire passer un copain écolo ? …oh wait… Ceci dit, l’ump et le ps se ressemble tellement dans les faits aujourd’hui. Quand allons nous avoir un candidat qui pense à autre chose que sa petite personne ? Qui pense d’abord à l’intérêt général ? Un qui ne cédera pas devant le moindre lobby (taxi, musique, notaires, monsanto, … la liste est infinie) ? Aujourd’hui, on ne touche plus à ce qui pose problème, mais à ce qui ne fait pas trop de vague, la fameuse « classe moyenne », c’est plus facile. Et en attendant les problèmes s’accumulent. Que le premier candidat avec un peu honnêteté et de moralité se fasse connaître, il aura aussitôt mon vote.

  3. avatar

    Les Pseudos Socialistes vont se désister pour l’UMP pour battre le FHaine. Tout est dit.

  4. avatar

    https://pbs.twimg.com/media/BjHsaa2CUAAx5NT.jpg
    Cette affiche va finir en poster dans ma chambre :p
    Si on attend que des gens fassent des choses pour nous, je crois qu’on peut attendre longtemps. On n’ai jamais mieux servis que par soi-même.

  5. avatar

    entièrement d’accord sauf sur la phrase :
    « je n’ai pas besoin de toi, c’est toi qui a besoin de moi. »
    Malheureusement on a aussi besoin d’eux peut être pas de tous c’est certain !
    il faut voir que ce sont les personnes qui gèrent notre argent (impôts).
    Le système est fait que même si tu n’es pas d’accord du n’a pas le choix !! donc pourquoi s’y intéresser !
    je vote quoi si je ne suis pas d’accord avec eux car de tout façon mon votre blanc ou null n’est pas pris en compte dans les calcules !

  6. avatar

    Je marche dans votre sens, mais on est tous responsable de se qui se passe !

    Malheureusement on a besoin d’eux… ? Avec la mise en place de notre système actuel on s’est rendu dépendant d’eux c’est sûr. Le petit groupe qui a crée notre démocratie l’ont fait à leurs profits, quoi de plus naturel ! Aujourd’hui ça continu, on donne le pouvoir à des politiques qui on pour seule bute de l’acquérir : la fin justifie les moyens.
    De plus ils sortent de la même école, en conséquent ils ont les mêmes agissement et raisonnement, cela leur permet de faire tourner la machine en accord les uns avec les autres. Pourtant les rouages c’est nous et le jour ou on décide d’en finir avec ce système ( qui semble ) bien confortable ils ne pourront rien y faire.

    On peut bien râler mais en attendant ils y en a qui agissent, qui essaye des alternatives :

    –> http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/a-saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-premier-tour-251062

    Il y a plus qu’a tester à plus grande échelle mais c’est certainement pas ceux qui sont au pouvoir actuellement qui vont nous le proposer, c’est à nous de faire valoir nos droits.
    Bon après comment s’y prendre pour faire ce genre de chose au présidentiel ?

  7. avatar

    Eh ben pour un texte écrit en étant énervé, je suis totalement d’accord hein.
    Il faut continuer à se bouger !
    C’est la génération actuelle qui peut faire le changement de demain. A nous de faire mieux que ces petites merdes.
    On va en chier mais ce qui me rassure, c’est que je n’ai jamais vu autant de personnes partager un grand nombre d’idées communes et que celles ci se réveillent sur le même laps de temps.
    La lutte en est à son tout début, mais elle a commencé. Il ne faut pas perdre ça de vue !