#OpSyria : les preuves parlent d’elle même.



petit billet matinal après une nuit un peu courte, je reviendrais sur le sujet plus en détails plus tard. Le sujet : la censure massive du régime syrien démontrée.

Hier, Reflets mettait en ligne la saison 3 de l’#OpSyria (c’est le tag de l’opération Syrie sur Twitter).

Pour rappel, le peuple syrien se fait harceler, massacrer et même poursuivre bien plus loin que les limites du pays. Pour l’instant, il ne faut pas c compter sur les nations unies, puisque cette nuit, elles nous informaient que la Russie et la Chine ont utilisé leur droit de véto sur un projet de résolution qui condamnait fermement les actes perpétués par le gouvernement de Bachar Al Assad.

Revenons à l’#OpSyria, le net en Syrie est sous surveillance, une surveillance assez violente entrainant une répression qui l’est tout autant. Al Assad ne s’est pas fait chier, pour rester poli, c’est une masse assez impressionnante de sites qui sont filtrés…le truc qui fait encore plus tache dans cette affaire, c’est le « qui s’occupe de tout ceci ».

La réponse, c’est Bluecoat, une firme américaine. Elle dira qu’elle ne fait que son travail mais le fait est que Bluecoat, donc les U.S.A, aident à faire taire un peuple et à repérer les opposants au régime syrien. Littéralement, ils vendent de la mort.

La saison 3 de l’#OpSyria apporte les preuves indéniables d’une impressionnante partie du filtrage/flicage/blocage & Co qui arrive en Syrie. Reflets fera certainement un retour très rapide sur le sujet, le temps d’analyser quelques… 54 Go de logs (dans notre cas, des fichiers contenant plein de vilaines informations pas très jolies jolies).

Après m’être mangé un début de lecture (imaginez un fichier texte d’une centaine de mégas…un .txt, ça en fait des lignes), voici ce qui en ressort (la liste est bien sur light):

– Blocage des sites Pornos
– Blocage des sites de communication, des sites de messagerie instantanéeµ
– Blocage d’une masse hallucinante de forums sur des sujets divers et variés (rémunération en navigant, confidentialité des données, jeux …)
– …

Puis, on trouve aussi des petites lignes qui en disent beaucoup : la page d’accueil de « msn arabic », Facebook, Opera & Co (j’imagine pour éviter l’installation d’addons pour essayer de se planquer)…

Enfin bref, vous l’aurez compris, le peuple Syrien ne peut pas s’exprimer et n’est pas en mesure de savoir ce qu’il se passe ailleurs, l’ensemble des moyens permettant de faire sortir l’information sont fermés…et la répression continue pendant ce temps là.

A suivre… plus d’informations quand l’ensemble des données auront été exploitées…

ps : désolé pour les éventuelles fautes, le café en intra n’a pas encore fait effet.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!