IRIB, l’Iran et le Réseau Voltaire.

Un nouveau billet, de nouvelles recherches. Toujours sur Thierry Meyssan et le Réseau Voltaire.

Cette fois-ci, j’ai tenté d’analyser l’implication du Réseau Voltaire en Iran, au travers d’IRIB.

IRIB, qu’est-ce que c’est ?

C’est Wikipédia qui nous l’apprend : IRIB, ou « Islamic Republic of Iran Broadcasting » ou « Radio-Télévision de la République Islamique d’Iran » en français, est l’organisation iranienne contrôlant la radio et la télévision.

Contrôlant la radio et la télévision, c’est bien trouvé. Le contrôle semble être le maitre mot de ce passage. IRIB est inscrite dans la constitution de la république islamique d’Iran depuis 1979, depuis la révolution pour être exact. Il est indiqué que « le directeur de  l’organisation est  choisi directement par la guide suprême pour 5 ans, et  deux  représentants de l’administration judiciaire, du  président  et du  parlement contrôlent l’organisation. »

Le directeur actuel d’IRIB est Ezzatollah Zarghami, je reviendrai en détail dessus après. L’IRIB est l’organe de relais des propos et idéologies du gouvernement de la république islamique, la constitution déclare d’ailleurs que les idées d’IRIB doivent être en ligne avec les lois islamiques et les intérêts nationaux.

C’est bien connu, l’Iran étant une démocratie exemplaire et le paradis sur Terre, IRIB ne relaye que de belles informations, vérifiées et sourcées… non je plaisante.

J’ai donc creusé un peu, au-delà des apparences et des articles et, comme dans les deux billets précédents, je viens vous livrer mes analyses. Je tiens à préciser un point avant : je cherche de l’information, je cherche des faits. Je ne cherche pas à vous convaincre de qui est le gentil, qui est le méchant, « l’infowar » syrienne est bien plus compliquée que ça.

Bien, pour commencer, parlons d’IRIB et d’une de ses sources : Thierry Meyssan.

Encore et toujours lui, Thierry Meyssan, le fondateur du Réseau Voltaire semble décidément très présent dans les médias pro Bachar Al-Assad.

Quel est le rôle de Meyssan chez IRIB ?

Je pensais que Meyssan était parfois invité à la TV ou à la radio Iranienne, que c’était un « simple » invité. Il est possible que ça soit plus que ça: IRIB et Meyssan semblent bien plus proches que ça. Le Réseau Voltaire dédie une catégorie à IRIB sur son site : http://www.voltairenet.org/_IRIB-service-francais-Iran_?lang=fr

La catégorie n’est plus mise à jour depuis 2006 mais, lorsque l’on creuse un peu plus, on trouve un nom : Ahmad Nokhostine. C’est un journaliste d’IRIB, il parle français et semble être la personne en charge des interviews francophone pour la branche française d’IRIB. Une recherche après, je tombe sur http://www.voltairenet.org/_Ahmad-Nokhostine_?lang=fr. Je vous laisse juger par vous-même de la qualité des informations.

IRIB fait un peu plus qu’une simple catégorie en l’honneur du Réseau Voltaire, ce sont des articles entiers qui reposent encore et toujours sur la même personne : Thierry Meyssan.

La preuve par l’exemple.

Dans un premier temps via le Réseau Voltaire : http://www.voltairenet.org/Thierry-Meyssan-sur-la-situation

IRIB semble s’informer auprès de Meyssan directement. Bien sûr, il est possible que ceci ne soit qu’une simple interview.

Dans un second temps, c’est sur IRIB que cela se passe :

http://french.irib.ir/africa/info/politique/item/77774-syrte-ville-martyre-de-l%E2%80%99otan-r%C3%A9seau-voltaire

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/159505-syrie–le-printemps-syrien-une-pure-fiction-par-thierry-meyssan

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/173022-un-19%C3%A8me-agent-fran%C3%A7ais-arr%C3%AAt%C3%A9-en-syrie?tmpl=component&print=1

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/174454-damas-banlieue-%C3%A9loign%C3%A9e-de-moscou-par-l%C3%A9on-camus

Après avoir lu, cherché et croisé mes sources et les différents sites disponibles sur Internet, IRIB (et pas qu’eux, d’ailleurs) n’utilisent qu’une seule source : Thierry Meyssan. Le dernier article est d’ailleurs assez drôle car il cite un autre site, Géopolintel. Ce dernier reprend l’ensemble des propos de Meyssan pour son article. Meyssan semble donc être la seule personne à faire circuler ces informations.

Je m’interroge sur les liens qui peuvent exister entre IRIB et Thierry Meyssan, s’agit-il d’un simple partage d’idées ou le Réseau Voltaire est-il beaucoup plus impliqué qu’un simple partage ?

La réponse se dessine un peu lorsque l’on observe les faits. D’un côté, l’Iran s’oppose à tout ce qui touche de près ou de loin aux États-Unis et à la cause juive, allant jusqu’à nier de dramatiques évènements humains. On parle alors d’antisionisme, je ne rentre pas plus dans le détail, d’autres le font très bien, bien mieux que moi qui ne suis pas expert et bien loin de tout cela.

Il n’empêche que l’antisionisme semble être une chose qui semble exister au sein du Réseau Voltaire, tout comme la volonté de « combattre l’empirisme des Etats-Unis », deux points qui  font que l’Iran et le Réseau Voltaire s’entendent à merveille.

Partant du principe qu’IRIB est la voix de la république islamique d’Iran et ajoutant à cela les positions de ce pays, il n’est donc pas « anormal » de croiser Meyssan. C’est en revanche moins normal de faire circuler de l’information sans aucune autre source qu’un homme qui fait polémique (du moins dans nos contrées) et qui prétend qu’une grande journaliste de guerre, Marie Colvin, était une espionne du MI-6 et qu’Edith Bouvier est de la DGSE.

IRIB n’invite pas que Thierry Meyssan (eh oui, nous retrouvons toujours les mêmes noms), Dieudonné M’Bala M’Bala a déjà été invité sur les plateaux du groupe IRIB :

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/dieudonne-en-iran-week-end-29225

IRIB a également Interviewé une autre personne, Julien Teil. Il semblerait que cette personne fasse également partie du Réseau Voltaire.

http://www.dailymotion.com/video/xkzz07_irib-julien-teil-2011-09-09_news

Ce qui semble assez original, c’est que Julien Teil dit dans la vidéo ci-dessus qu’il était enfermé dans un hôtel, et qu’il n’a donc rien vu de la situation qu’il décrit. Pourtant, il répond à l’interview en donnant des faits assez précis et contre l’Otan. Faits qu’il n’a pourtant pas vu lui-même, puisqu’il affirme avoir été bloqué dans l’hôtel dont la vidéo parle. Je vous laisse vous faire votre propre avis sur la vidéo.

La théorie du complot fonctionne toujours, c’est un bon coup de publicité pour le Réseau Voltaire et pour Meyssan, qui semble avoir une certaine expérience dans les théories du complot.

Continuons d’explorer le Web, ce seul outil suffit ici et il nous donne déjà beaucoup de renseignements. Un proche du Réseau Voltaire et de ses idées semble fortement apprécié de Téhéran. Il s’agit de Robert Faurisson. Le 10 février 2012, M. Faurisson était dans la capitale iranienne, en présence de M. M’Bala M’Bala. Il a été reçu par Mahmoud Ahmadinejad, le président de la république islamique d’Iran et a, à cette occasion, été décoré du premier prix du courage, de la résistance et de la combativité (par M. Ahmadinejad lui-même).

http://www.streetpress.com/sujet/18533-exclu-les-photos-de-vacances-de-robert-faurisson-en-iran

Pour l’album de vacances, vous pouvez également aller sur le lien direct :

https://secure.flickr.com/photos/45742983@N05/sets/72157629262232883/

Rappelons au passage que Robert Faurisson a déjà été condamné en France pour « contestation de crime contre l’humanité », en niant l’existence des chambres à gaz, des camps d’extermination et du génocide juif de la seconde guerre mondiale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Faurisson

Il est également possible de se pencher du côté d’une conférence, organisée à l’initiative de M. Meyssan en 2005 : Axis for peace. Le groupe IRIB était présent. Cela ne prouve rien, mais cela montre qu’IRIB connaissait déjà Meyssan en 2005 et que depuis, il semble beaucoup sollicité par IRIB.

Ce billet devait être plus développé, ça ne sera au final pas le cas et ceci pour différentes raisons : continuer à développer le sujet va m’obliger à m’intéresser à des choses qui me rebutent et qui gravitent autour du négationnisme, du sionisme et de son contraire. De plus, je pense qu’il deviendra difficile de rester neutre sur tout ceci et je décide donc d’arrêter ici, en vous exposant ma vision des choses.

Mes recherches et billets ont tenté de démontrer qu’il existait un lien fort entre certains médias (Russie, Iran …) et le Réseau Voltaire. J’ai également essayé d’expliquer les différentes relations entre ces derniers et le régime de Bachar Al-Assad.

La faiblesse des sources citées dans les deux précédents billets et dans celui-ci démontrent dans le meilleur des cas que ces journaux s’avancent sur des sujets sans avoir de sources solides et, dans le pire des cas, que tout ce qui est raconté n’est qu’une propagande en faveur du régime d’Al-Assad.

Chaque média cité semble attacher une grande importance aux propos de Thierry Meyssan, parfois seule source déclarée dans leurs nouvelles.

Sans chercher à vous influencer, tout ceci ressemble à une affaire de communication bien ficelée dans laquelle on retrouve une source principale, Meyssan. Ce dernier diffuse une info et peu à peu, les médias se citent les uns les autres, ils bouclent parfois sur eux même et n’ont comme source que les propos d’une personne dont les arguments sont aisément faciles à démonter.

Meyssan a par exemple déclaré que des soldats français avaient été capturés en Syrie. La France a démenti l’information rapidement. Il faut comprendre que si la France dément, c’est qu’elle ne soutient pas les prétendues personnes arrêtées. Comprenez par là qu’elle ne leur apporte ni son soutien ni sa protection, signant une potentielle exécution. La France, même si elle peut faire l’objet de pas mal de critiques, ne me semble pas assez stupide pour mettre en danger des français à ce point.

Lorsque l’on rajoute les liens qui existent entre le Front National et le Réseau Voltaire, on ne peut qu’être encore plus sur la défensive.

Faites-vous votre idée sur la question, mais gardez les faits en tête : le Front National, le Réseau Voltaire, l’Iran et d’autres médias partagent des idées communes et, au-delà du simple partage, ils utilisent le même réseau de communication et travaillent les uns avec les autres. Ce simple élément suffit à mes yeux pour douter de l’ensemble des informations distillées par M. Meyssan et sa « troupe ».

En cadeau bonus, on pourra trouver Meyssan drôle lorsqu’il parle de Wikileaks. Selon lui, c’est encore un coup des Etats-Unis. Bradley Manning appréciera :

https://www.youtube.com/watch?v=UQn2eTfbMsc&feature=player_embedded#

Second cadeau : l’Iran en France

Dernier point, qui n’est pas développé dans ce billet : la présence de l’Iran en France. Vous trouverez ici quelques liens qui pourront être développés, soit par vous, soit dans un autre billet ici, en fonction de l’évolution des évènements.

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/04/14/lambassadeur-diran-a-la-rencontre-de-lextreme-droite-radicale/

http://www.conspiracywatch.info/Conseiller-sante-de-Marine-Le-Pen-et-fan-de-Meyssan-et-de-Faurisson_a793.html

Billet réalisé après 60 heures de recherches, recoupage de sources, lectures pas franchement agréables, …

Un grand merci aux personnes qui m’ont aidé et un grand merci aux journalistes qui ont accepté de répondre à mes questions.

Syrie : circulez, il n’y a rien à voir.

Petit billet sur la Syrie afin d’expliquer quelques points à une Informatrice un peu trop Zélée…

Pour ceux qui se renseignent, vous n’êtes pas sans savoir que le régime de Bachar Al-Assad n’est pas franchement tendre avec son peuple, et c’est pas peu dire : prison dans le meilleur des cas, exécution dans d’autres. Les opposants au régime sont traqués en Syrie et dans le monde entier, en Suisse par exemple…mais également en France.

Seulement voilà, le régime, tout comme son sanglant dictateur d’ailleurs, sont loin d’être stupides. Les yeux des organisations humanitaires sont tournés vers eux, tout comme ceux de l’ONU, l’OTAN, l’Europe, … (rayez la mention inutile) et Al-Assad, tout comme son régime, savent s’en accommoder…

Les dernières manifestations ont démontré l’intelligence (pas dans le bon sens) du régime. Laisser des manifestants s’exprimer était la meilleure des solutions et le meilleur coup médiatique pour Al-Assad. A l’heure ou quasiment tout les yeux sont rivés sur la Syrie, quoi de mieux qu’une manifestation pacifique, sans intervention militaire ?

Ils se tenaient à distance, prétextant la volonté de maintenir l’ordre en cas de débordement… ils étaient surtout dans cette configuration pour faire bonne image, rien de plus. Le régime d’Al-Assad est un des plus violents que j’ai eu l’occasion d’observer depuis le printemps arabe et, paradoxalement, c’est celui qui a la meilleure « image publique ». Al-Assad se présente comme une personne saine d’esprit, propre sur lui et qui pense à son peuple et à son pays.

La vérité est différente. Al-Assad est un fou, les mains tachées de sang, il ne pense pas à sauver son pays mais à traquer et tuer les opposants du régime. C’est un fou et, entre le génie et la folie, il n’y a qu’un pas.

Si Al-Assad était si gentil, comme le pense cette con Informatrice zélée, pourquoi refuserait-il la visite de représentants de l’ONU en Syrie ? Pourquoi a-t-il fait poser des mines sur l’ENSEMBLE des frontières de la Syrie ? Pourquoi utilise-t-il (lui et les Etats-Unis, au passage) un système de contrôle, un DPI, un monstre capable d’écouter tout le peuple Syrien, une technologie capable de trouver les dissidents et les (h)ac(k)tivistes opposés à son régime.

Réfléchissez-y, la prochaine fois que vous entendrez parler de la Syrie. S’il semble ne rien s’y passer, c’est parce que l’information est filtrée et que vous avez le droit de voir Bachar Al-Assad au pays des bisounours… pendant qu’en coulisses, le peuple Syrien se fait dézinguer, non pas avec le DPI, mais bel et bien avec du plomb cette fois.

La seule chose certaine, c’est que Bachar Al-Assad doit (et sera) au mieux traité comme un criminel devant le Tribunal Pénal International, au pire il se tuera ou sera tué (ce que je ne souhaite pas, je suis certain qu’il aurait plein de choses à dire…)

La seule question est : « encore combien de vies avant que Bachar le fou quitte la tête de la Syrie ? »

Syrie: Le site du ministère de la Défense hacké par les Anonymous.

Anonymous fait passer un message de soutien au peuple Syrien (actuellement massacré par le dictateur Bashar Al-Assad)… et le fait directement sur le site du ministère de la Défense.

Anonymous a déjà participé à des évènements politiques lors du printemps arabe afin d’aider les peuples de Tunisie, d’Egypte ou encore maintenant, de Libye. C’est maintenant sur la Syrie que les Anon se concentrent. Cette nuit, le site du ministère de la Défense a été hacké par le « groupe ». Ils y ont fait apparaître un message de soutien pour le peuple, actuellement victime d’un massacre de « la main » de Bashar Al-Assad.

Le message disait ceci :

Au peuple syrien : le monde se tient à vos côtés contre le régime brutal de Bashar Al-Assad. Sachez que le temps et l’histoire sont de votre côté – les tyrans utilisent la violence parce qu’ils n’ont rien d’autre, et plus ils sont violents, plus ils deviennent fragiles. Nous saluons votre détermination à être non-violent face à la brutalité du régime, et nous admirons votre volonté de rechercher la justice, pas une simple vengeance. Tous les tyrans doivent tomber, et grâce à votre courage Bashar Al-Assad est le suivant.
Aux militaires syriens : vous êtes responsables de la protection du peuple syrien, et quiconque vous commande de tuer des femmes, des enfants et des personnes âgées mérite d’être jugé pour sa trahison. Aucun ennemi extérieur ne pourrait faire autant de mal à la Syrie que ce que Bashar Al-Assad a fait. Défendez votre pays – soulevez-vous contre le régime ! – Anonymous

A l’heure ou j’écris ces lignes, ce sont plus de 2000 personnes, hommes, femmes et enfants qui sont morts sous les balles de l’armée syrienne.

[Source : multiple]
[Image]

Image de la home du site de la Défense, après le hack