Google Allo tombe à l’eau



Allez, avouez, ce jeu de mot est tellement nul que vous avez quand-même rigolé, même si dans les faits, la nouvelle ne fait pas vraiment sourire.

Google vient de lancer une messagerie Intelligente, baptisée « Allo ». Cette messagerie permet, comme toutes les autres, de discuter et d’échanger des messages et médias avec ses contacts. Cette application embarque aussi une « IA », pour intelligence artificielle.

Jusque-là, tout va bien. C’est au niveau confidentialité que ça se complique…

Présentation et fonctionnement de Allo

Allo permet d’échanger du texte et des contenus avec ses contacts, photos, vidéos, bref tout ce qu’une application de messagerie est en capacité de faire de nos jours. Google a intégré à cette application une petite intelligence artificielle, capable de lire les messages et de reconnaître le contenu de certaines images (des paysages ou des petits chats tout mignons par exemple). Allo vous suggèrera alors des réponses à envoyer, du type « Trop mignon » ou « Mon dieu arrête ils essayent de dominer le monde ! » à vos contacts.

Comme toute application où il est question d’intelligence artificielle, elle sera « stupide » pendant un temps mais plus elle sera utilisée et plus elle collectera de données pour apprendre. De facto, plus elle sera précise et juste dans les réponses possibles.

L’application permet également de solliciter un bot, @google, uniquement en anglais pour l’instant. Il est possible de le solliciter directement dans une conversation avec une personne, en lui demandant par exemple où sortir dans le coin, dans quel restaurant manger, le bot vous présentera alors des résultats à vous et à votre interlocuteur. Enfin, il est possible de le solliciter dans un échange entre le bot et vous, pour lui demander des informations pratiques, l’heure de tel ou tel transport, la météo à tel endroit, ce genre de choses-là…

Seulement…

Pour commencer, qui dit « suggestion de contenu en fonction de ce que vous recevez » dit « analyse du contenu que vous envoyez », sur le plan technique c’est une obligation, il faut que le bot puisse accéder au contenu de vos échanges pour vous suggérer quelque chose, il doit pouvoir analyser vos photos pour proposer des réponses adaptées…. Mais analyse peut sous-entendre que les données seront conservées par Google.

A l’annonce de Allo, Google se voulait rassurant, en expliquant que les données étaient certes transmises pour que le bot puisse fonctionner, mais qu’elle n’étaient pas conservées… avant, il y a quelques jours, de changer de version : les données transmises en public via Allo seront conservées chez Google.
Attention à ce que vous allez indiquer et à la teneur de vos conversations dans l’application… Google en sait déjà pas mal sur vous, autant ne pas lui en donner plus encore. Il en est de même pour les photos, évitez de partager des documents qui pourraient être confidentiels, sensibles ou intimes, puisque ces données seront transmises à Google.

Personnellement, je n’ai pas spécialement envie que Google me suggère « Ah oui, j’adore tes *insérez ici n’importe quelle partie du corps humain* ! », mais c’est comme vous voulez.

Heureusement, Allo a le mode incognito

Google met à disposition le « mode incognito », qui permet de chiffrer votre échange de bout en bout avec votre contact. Bout en bout signifie que de votre terminal à celui de votre contact, tout est chiffré, votre conversation est donc protégée, même Google n’est pas en capacité d’accéder au contenu de vos échanges dans ce mode de fonctionnement.

Seulement, ce mode n’est pas le fonctionnement « par défaut », puisqu’à la base l’ensemble des échanges sont publics et enregistrés chez Google. C’est dommage dans la mesure où nous sommes à une époque « applications clefs en main » : si ça fonctionne, personne ne va trifouiller les paramètres et regarder comment ça fonctionne, il y a donc fort à parier que peu de gens se serviront du mode incognito.
Autre point « logique », lorsque votre échange est en mode incognito, l’intelligence artificielle ne fonctionne plus, puisqu’elle n’est pas en capacité de lire vos échanges. On se retrouve donc devant l’éternel dilemme « fonctions Vs. Confidentialité ».

C’est un problème récurrent : actuellement, lorsqu’on veut protéger ses échanges, on se retrouve contraint de se priver d’un certain nombre de fonctions. Ici c’est la même chose : dites au revoir à votre intimité si vous voulez bénéficier de l’ensemble des fonctions d’Allo, dites au revoir à ces fonctions pour vous assurer un minimum de confidentialité. Dommage…

Je ne pense pas basculer sous ce système, question de confidentialité, je préfère rester sur mes applications actuelles et protéger ce qui peut l’être, pour moi, Allo, c’est non.

Et vous ?

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!