Ask, « nouvel » outil de collecte d’informations chez Facebook.



Facebook. Inutile de vous le présenter, je crois. ce réseau social s’enrichie aujourd’hui d’une nouvelle fonctionnalité : ask.

Dans les faits, cette fonctionnalité est déjà présente, elle permet aux utilisateurs de Facebook de demander l’âge ou bien encore la ville d’origine d’une personne qui ne le précise pas ou n’a pas souhaité le préciser / l’afficher dans son profil. Elle s’enrichit maintenant d’un autre champ de données afin de savoir si vous êtes en couple, célibataire, marié(e) & co.

Premièrement, j’ai un peu de mal à comprendre la logique, d’un point de vue humain hein : pourquoi demander à quelqu’un une information qu’il n’a pas souhaité renseigner sur son profil ? N’est-ce pas un peu paradoxal, voir complètement con ?

Imaginons que je refuse de renseigner une donnée sur un réseau social, et qu’on vienne me demander par la suite de préciser cette donnée… c’est un peu con et je refuserai, mais ce n’est que mon avis.

J’ai vu, çà et là, des commentaires plutôt agréables sur cette évolution (et j’en ai vu d’autres qui l’étaient bien moins), certains trouvant cette fonction pratique lorsqu’elle arrivera en France, d’autres au contraire totalement inutile, du genre à attirer les ennuis, les lourds, les boulets et j’en passe. La « drague de rue » des boulets, sur Facebook, faut avouer que ce n’est pas forcément très tentant.

A mon humble avis, Facebook ne fait pas ça pour vous, c’est une société, comme toute société, son but c’est de se faire de l’argent, plein d’argent, toujours plus d’argent. Et Facebook s’en fait, grâce à vous et aux données personnelles que vous venez renseigner dans le réseau.

Imaginons juste un instant toutes les implications financières que peuvent avoir la simple donnée « je suis célibataire » :

Potentiellement, je suis intéressé(e) par des rencontres : pub pour des sites de rencontre

Potentiellement, je sors pour rencontrer des gens : pub ciblées sur les restaurants, les bars

Je peux devenir la cible de pas mal de publicitaires qui vont me parler de rencontres, de voyages en ventant ces rencontres-là, de look, de fringues, d’esthétisme, on peut aller jusqu’à faire de la pub pour des sites adultes pour un plan cul, pourquoi pas.

Et il ne faut pas croire qu’être en couple différent, on double facilement les pubs auxquelles vous êtes éligibles : crédit, immobilier, vacances, jouets pour Noël, bijoux pour lui / elle, jeux pour adultes, rencontre discrète et j’en passe…

Ca me semble déjà plus correct vu sous cet angle. Facebook ne veut pas vous aider, il veut simplement obtenir des données que vous avez consciemment refusé de lui donner.

Mais, peut-être que vous les donnerez à quelqu’un que vous connaissez, qui vous connait, qui vous plait, et Facebook se fera une joie de récupérer cette précieuse donnée.

D’ailleurs, si j’ai assez de données, il y aura peut-être un article sur la valeur de vos données personnelles…

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!