Ambiance scandale …



Vous le savez sans doute et si vous ne le savez pas, vous allez le découvrir mais cette nuit, un gros dérapage a eu lieu au sein même de l’assemblée nationale.

Vers une heure du matin, des députés UMP n’ont pas apprécié l’attitude d’un membre du cabinet de la ministre de la justice. Ces derniers se sont levés et la personne a été molestée.

L’incident ne s’est pas terminé en bagarre mais les députés ont tout de même failli en venir aux mains.

Claude Bartolone, le président de l’assemblée nationale, a d’ores et déjà déclaré que des sanctions allaient tomber pour ces députés responsable d’un acte que j’estime inqualifiable et parfaitement intolérable.

J’en profite donc pour livrer ici mon point de vue sur l’ambiance générale, en restant le plus objectif possible. Si des députés ou des personnes lisent ce billet, qu’elles n’hésitent pas à le commenter, afin que l’on puisse comparer nos différents points de vue.

Passons sur les raisons de cet incident, je vous invite à lire Le Monde qui fait le point sur l’incident.

Nous allons faire ça en plusieurs parties distinctes, histoire de rien mélanger.

Pourquoi cet incident est intolérable ?

Parce que c’est une démonstration de violence et de force dans un lieu qui, justement, devrait être l’exemple même du débat et de la tolérance.

Les députés sont comme vous et moi, des humains normaux, normalement constitués, j’imagine dotés d’un cerveau pour la plupart d’entre eux. Ils ont le droit de ne pas être d’accord, voire d’être vraiment en très forte opposition.

Pourtant, est-ce que ceci justifie l’utilisation de la violence ? Non.

D’un côté, ce sont ces députés qui déclarent haut et fort qu’il faut se respecter les uns les autres. Ce sont ces députés qui nous disent à nous, citoyens lambdas, qu’il faut avoir un comportement exemplaire…

De l’autre, ce sont ces députés qui s’attaquent entre bancs interposés, guerre froide à l’assemblée nationale. Ce sont ces mêmes députés qui en viennent presque aux mains. Ce sont encore ces derniers qui tombent parfois dans l’attaque personnelle avec des bassesses indignes de la fonction qui leur est confiée.

Ce comportement n’est pas acceptable lorsque le coupable est un citoyen « normal », il l’est d’autant moins lorsque c’est un élu de la nation, au service de son peuple.

Faut-il voir autre chose dans cet incident ?

Selon moi, oui. Il faut voir le profond malaise qui s’est instauré au point de contaminer des organes de l’état d’une prétendue démocratie.

La France est en crise, pas celle financière que l’on nous rabâche depuis déjà des années, plutôt une crise sociétale. Les gens s’opposent les uns aux autres directement, parfois dans la violence et le sang. La tendance est à la radicalisation et c’est extrêmement fertile pour les extrêmes.

Preuve en est, Frigide Barjot a déclaré « Hollande veut du sang, il en aura » et cela n’a pas choqué l’ensemble de la nation. Elle a certes retiré ses propos mais trop tard, le mal est fait, et il est profond.

La haine de l’autre et de la différence explose, il faut trouver des responsables à tous les maux français, prenons les homos pour commencer, nous verrons par la suite qui sera coupable.

Comme réponse, le président du groupe UMP n’a pas trouvé mieux à dire que « Il ne s’est rien passé, personne ne l’a vu, ce n’était pas filmé. »

C’est donc la technique du « pas vu, pas pris » ?

Christian Jacob légalise donc les vols, viols, meurtres ? Tant qu’ils ne sont pas vus, il ne s’est rien passé.

C’est extrême, j’en conviens, mais l’exemple démontre l’absurdité de la réponse. Il aurait été préférable et noble que des excuses soient présentées, faute avouée à moitié pardonnée.

Restons adultes, calmes et exemplaires, pour le bien de tous.

Nous sommes tous et toutes tentés de crier au scandale, de cracher sur l’UMP, de les démonter tous en tapant sur le groupe. Il ne faut pas tomber dans cette logique selon moi.

Oui, ces députés-là sont du groupe UMP, mais tout l’UMP ne se résume pas à un groupe de personne décérébrés et incapables de se maitriser. Il existe de très bonnes personnes et de très mauvaises dans chaque camp, gauche comme droite.

J’ai en tête quelqu’un que j’admire, Madame la député Laure de La Raudière. Elle n’est pas violente de ce que j’en sais, elle est très souvent au point sur différents sujets et pourtant, elle est UMP.

J’ai aussi en tête des députés de gauche qui ne comprennent rien à rien et se permettent des réflexions déplacées, voire intolérables.

Il y a du bon ou du mauvais partout. Je regrette seulement que certains ne se soient pas exprimés sur le sujet. On dit tout le temps « qui ne dit mot consent », j’aurais aimé que des députés condamnent le dérapage de cette nuit, mais ceci n’est pas arrivé.

L’UMP est-elle responsable de la violence de certains ?

Selon moi, oui. Du moins, certains députés.

Ces derniers peuvent se dédouaner comme ils le font actuellement, à base de « nous ne sommes pas d’accord, nous ne soutenons pas ces actes, nous n’avons rien fait » mais ça ne changera pas le résultat.

Le climat de non débat instauré, la proposition de centaines d’amendements pour tuer le débat, les insultes, coups de sang, énervements, propos tenus, le fait de parfois chauffer les manifestants pour certains, la minorisation des actes de violence ou de vandalisme liés à la manif pour tous sont autant d’éléments qui instaurent un climat de violence et de haine.

Bien sûr, il ne faut pas faire de quelques cas une généralité, cependant, ces quelques cas occupent les pensées et les paroles, les autres se taisent, soit pour ne pas rentrer en contradiction avec leur groupe, soit parce qu’ils sont peut-être d’accord.

Il ne faut pas dévier dans la stigmatisation. Nous reprochons aux médias de faire l’amalgame entre pirates et hackers, ne tombons pas dans les mêmes travers.

Avant de fermer ce billet, j’ai été également surpris de l’étonnement de certains députés quant au comportement des forces de l’ordre, surnommées « robocops » depuis déjà bien longtemps. Le gouvernement de M. Hollande n’a pas créé ces hommes en casque, avec des bottes et une armure et un boulier, le gouvernement Sarkozy un peu plus, il l’a renforcé.

L’utilisation disproportionnée, tant dans le nombre de CRS que dans les moyens mis à leur disposition, ne date pas d’hier. J’ai souvenir d’une poignée de manifestants contre deux cars de CRS, j’ai également souvenir d’un calcul de trois CRS pour un manifestant dans un autre endroit.

Mesdames et messieurs les députés, arrêtez de jouer la carte de l’étonnement et, si elle est réelle, sortez, renseignez-vous, allez au contact, demandez des explications, faites changer les choses

Pour terminer, j’aimerai souligner ma profonde indignation face à des comportements dignes d’enfants. L’assemblée nationale n’est ni une arène de combat, ni une cour de récré et encore moins un endroit pour laver son linge sale.

De plus en plus de personnes observent les débats de l’assemblée, si rien ne change, de plus en plus de personnes s’indigneront d’un tel comportement.

Si des députés lisent ce billet, l’action à mener est simple : changez.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

9 commentaires to “Ambiance scandale …”

  1. avatar

    Si si , on peut faire une généralité parce qu’aucune voix , a ma connaissance, de l’ump ne s’est élevée contre les incidents de cette nuit. C’est la solidarité de groupe, ils sont donc tous responsable

  2. avatar

    Salut Numendil,

    Bien sur qu’en venir aux mains au seins de l’Assemblé Nationale est intolérable, c’est une évidence qui sera reconnue par toutes les classes politiques j’en suis sur, car on ne peut prôner l’inverse si l’on est démocrate et républicain. Evidemment les « coupables » le feront trop tard et avec moins de conviction que leurs sorties, comme toujours. La France ressortira entacher de cet incident, mais peut être sera t elle plus humble envers des pays comme l’Ukraine ou l’Inde où des empoignades se sont déjà produites entre législateur et que l’on avait commenté avec condescendance en France.

    Cela a pour mérite de mette en évidence qu’il suffit d’un sujet plus polémique que les autres pour faire sauter la bien séance et la tolérance (c’est dommage mais c’est comme ça). Comme tu l’as dis ce sont « des humains normaux » qui parlent d’un sujet sensible, depuis trop longtemps… -> la loi de Murphy n’est pas loin 🙂

    Pour moi c’est donc intolérable mais compréhensible.

  3. avatar

    Non, il ne faut pas en faire une généralité et je vous explique pourquoi.

    Tout d’abord, tous les députés UMP ne sont pas méprisables, loin de là, certains et surtout certaines acceptent le débat sans que cela dégénère et restent tout à fait respectueux/respectueuses.

    Concernant le fait qu’aucun député UMP ne s’est élevé contre cet incident, c’est « normal », c’est la cohésion de groupe politique. Déjà que l’UMP est très clairsemée, qu’hier soir, ils n’étaient pas nombreux dans l’hémicycle, si en plus, ils commencent à se mettre sur la gueule, clairement, ils sont foutus.

    La politique française est faite de telle manière qu’il n’y a pas ou peu de place pour les outsiders et qu’il faut que tous les membres d’un même parti ait le même discours.

    • avatar

      Tris, je suis parfaitement d’accord avec toi lorsqu’on parle d’échiquier politique, de groupes, placements, stratégie, mais là, le débat dépasse de très loin ce cadre, tout comme les propos ou les actes de certains et, à ce titre, j’aurais aimé voir une réaction.

      Sur le 1° point, parfaitement d’accord également mais le billet l’explique en partie, exemple cité.

      Pour le second point, de mon petit avis, je pense que cela aurait apaisé les choses, au moins vis à vis de l’opinion publique.

  4. avatar

    Coquille : Claude Bartolone, le préSiDent
    commentaire a supprimer si souhaité

  5. avatar

    Je suis d’accord avec ce qui est dit dans le post, mais il ne faut pas être naïf : l’incident est vraisemblablement calculé ou prémédité, comme sont calculés beaucoup d’interventions « limites » de leaders de l’UMP, genre C. Jacob ou J-F. Copé.
    L’UMP est en vrac après la défaite aux présidentielles et le départ de N. Sarkozy, et elle utilise les débats de l’assemblée pour montrer à leur électorat que la droite existe et défend leurs valeurs, le mariage pour tous est l’occasion idéale pour montrer à son électorat qu’elle «tient bon» sur les sujets sociétaux, quitte à verser dans l’excès pour appuyer la démonstration et finir par être indiscernables de valeurs anti-républicaines et antidémocratiques, consciemment ou non.
    Donc oui, il est extrêmement choquant que des députés défendent des positions antidémocratiques, mais bien plus choquant qu’ils le fassent par calcul. C’est du populisme. L’extrême droite anti démocratique et anti républicaine a beaucoup plus de députés que la poignée de députés FN.
    Il me semble évident que l’aile la moins populiste de l’UMP ne soutient pas très fermement ce phénomène, on attend qu’ils le disent officiellement…

  6. avatar

    Ils ne peuvent pas : un député qui se prononcerait contre son propre mouvement est politiquement suicidaire.

    A mon avis, en coulisses, le responsable de ce geste malheureux a dû se faire méchamment laver la tête mais devant les autres, ils doivent avoir le même discours. On le sait qu’ils ne sont pas tous comme ça et personnellement, je pense qu’il faudrait faire le ménage dans les rangs de l’UMP mais il faut que vous compreniez que la vie politique française est faite de telle manière que vous ne verrez quasiment jamais un député tirer contre son propre camp. Mélenchon l’a fait seulement quand il a monté le FDG alors que ça faisait 30ans qu’il stroumphait au PS.

  7. avatar

    J’avais déjà eu vent d’une certaine « gaïté » à l’Assemblée nationale assez fréquente… On m’avait d’ailleurs conseillé d’aller voir ça par moi même une fois à l’Assemblée nationale… Ce n’est donc pas une attitude si étonnante que ça en ce lieu…
    J’ai même entendu parler d’évènements similaires en Italie : ils en seraient venus aux mains. Puis après j’aurais entendu parler d’une affaire avec un ex-boxeur… mais là je sais plus vraiment… Comme quoi c’est pas rare dans ce genre de milieu où que ce soit… c’est regrettable…