Débat avec un militant FN.



Depuis hier soir, sur Twitter, je « débats » avec une personne, cette personne semble être un soutien sans faille du Front National. Cette dernière n’étant pas factuelle et bien trop démago sur moi, j’utilise mon blog afin de faire une réponse plus construite, plus factuelle (puisque basée sur le programme du front national) et surtout, sur… un peu plus de 140 caractères.

Voici donc mon analyse sur les principales thématiques du Front National, je vous préviens… cet article risque d’être le plus long de tout pixellibre.net

[EDIT du 09/12/2011] : Depuis ce matin, les commentaires sont fermés. Je ne suis pas adapte de ce genre de pratiques et suis désolé pour ceux qui souhaitent s’exprimer sur le sujet ( les réseaux sociaux sont là 🙂 ), mais, si vous allez voir plus bas, vous constaterez que mon cher militant FN « campe » les commentaires. Limite… ce point n’est pas gênant, ce qui l’est plus, c’est qu’il déforme légèrement la vérité ou utilise des arguments en béton armé (comme par exemple : « D’ailleurs, les homosexuels ont tout à fait le droit de se marier, mais pas entre eux. » argument aussi trollesque que stupide, vous en conviendrez). Pour ces raisons et parce que j’ai autre chose à faire que de lui répondre 14 fois la même chose pour manger 14 fois une vérité tronquée, je ferme les commentaires. Le débat, oui, avec un sourd borné, non merci.

Éducation 

  • Mérite des enseignants

N’étant pas expert dans les éléments de langage du front national, mon analyse ne portera que sur le mérite des enseignants, point abordé dans le programme du FN. Ce mérite existe déjà, on parle même de « classes » et d’excellence au fur et à mesure des années, enseignements, actes … C’est donc vouloir refaire quelque chose qui existe déjà que de parler de mérite dans l’enseignement.

Nous pouvons également considérer que le mérite dont-il est question ici s’apparente plus à l’ancienne image d’un enseignant : une personne qui, avec le maire du village, se partageait respect et pouvoir dans les écoles. Ce temps n’est plus. L’explication réside simplement dans le fait suivant : les temps changent. Ils changent et notre système éducatif ne s’adapte pas assez rapidement. J’imagine que, pour beaucoup, c’est assez perturbant.

Chômage – Emploi

  • Mise en œuvre de la préférence nationale à l’embauche via diverses mesures de taxation du travail des étrangers     

Je ne suis certes pas expert dans ce domaine, mais un nombre incalculable d’études démontrent, avec des chiffres, des faits et des arguments que le travail des étrangers, en France, rapporte bien plus qu’il ne coûte. Il en est de même avec l’immigration, qui rapporte bien plus à la France que ce que cela lui coûte. À titre d’exemple : http://www.courrierinternational.com/article/2010/12/02/les-tres-bons-comptes-de-l-immigration

Vouloir taxer le travail des étrangers, c’est aussi leur compliquer (un peu plus encore) la vie et accepter la stigmatisation (et, sans rentrer dans le troll, les différentes sorties de route du FN, père comme fille comme membres, sont déjà de trop). La taxation de la main-d’œuvre étrangère existe déjà dans la mesure où les employeurs doivent s’acquitter d’une taxe lorsqu’une demande de régularisation pour travail est faite en préfecture. http://www.immigration-professionnelle.gouv.fr/taxes-dues-%C3%A0-l-ofii

Il faut rajouter à cela que, d’accord ou non, les thèmes de l’économie et de la société s’évaluent au niveau mondial, repousser des étrangers à ses portes, c’est un peu idiot. Les immigrants ne viennent en France par plaisir, ils abandonnent tout, prennent des risques pour venir et, tous les jours, des personnes meurent dans la Méditerannée, faute d’avoir réussi à traverser. N’allez pas croire qu’ils sont cela « pour le plaisir », surtout si c’est pour finir éboueur à Paris (avec tout le respect que j’ai pour les éboueurs de Paris). Bien souvent, ces immigrés font donc un travail dont personne ne veut.

Economie 

  • Sortie de l’Euro et retour au Franc

Je donne mon point de vue, qui n’engage que moi : sortir de l’Euro, c’est, à l’heure actuelle, la pire connerie possible. La France est en crise, l’Europe également et on peut généraliser cela au Monde entier. Sortir de l’euro, c’est accepter de revenir 12 années en arrière, c’est s’isoler un peu plus encore, c’est plonger le pays dans un état encore plus compliqué et, accessoirement, le fait de repasser au franc n’aura aucun impact sur le coût de la vie. Au contraire, mais que des cotés négatifs: Avec quel argent va t’on imprimer des milliers de billets et faire des milliards de pièces ? Mettre à jour tous les systèmes Bancaires, d’assurances, de chèques, de facturation, sans compter tous les systèmes administratifs et des impots pour revenir au franc ?

  • Majoration des cotisations salariales et patronales pour les étrangers

Donc, à travail égal, les cotisations des travailleurs étrangers en situation régulière seraient différentes, comment dire… que c’est juste inique. Je travaille 35 heures, mon collègue également, et à travail égal, cotisations différentes. C’est un frein, cela ne donne pas envie aux arrivants de travailler légalement, et, pire, c’est accepter des différences de rémunérations et (à nouveau) stigmatiser des Hommes.

Ce qui me déplaît encore plus, c’est que c’est malsain, parce que ce n’est pas explicite, on ne demande pas à un étranger d’avoir un post-it sur la tête « je suis étranger », mais tout est fait pour qu’ils soient mis de côté et stigmatisés.

  • Favoriser les investissements directs étrangers en France

Pardon mais si je comprends bien, on stigmatise les étrangers, mais concernant les entreprises, on les accueille donc chaleureusement ce n’est pas l’hôpital qui se fout de la charité là ? Ou alors, il faudrait que les étrangers qui arrivent soient blindés de fric et investissements, c’est ça ?

Et c’est faux, car je connais des personnes souhaitant créer des entreprises en France qui ont été bloquées par des formalités administratives en tout genre et qui finissent par rentrer au pays.

C’est bas de favoriser l’argent étranger d’un côté(surtout quand la fiscalité est désavantageuse pour l’économie française, cf Google), et défavoriser les peuples étrangers de l’autre. D’ailleurs, la personne en charge de tout ceci a un rôle particulièrement inconfortable.  » Toi, tu gardes tes pauvres et ta misère, mais je veux bien que tes riches viennent investir chez moi ! », un peu délicat, non?

Fiscalité

  • Prélèvement à la source de l’impôt

Bon, je dois admettre que ce point, je ne m’y oppose pas, c’est comme ça que cela fonctionne chez moi, de l’autre côté de la manche.

État

  • Réaffirmation du principe de laïcité

Je serais curieux de voir ce qu’est la laïcité : être chrétien ne pose pas de problème mais être musulman semble l’être. Ce n’est pas un secret, l’État donne aux églises. Pas directement car il existe une loi qui l’interdit, la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, exception faite de l’Alsace-Moselle, mais par le biais d’autres sociétés publiques. Et pour les autres temples de cultes, qu’en est-il ?

Affirmer la laïcité d’un État, c’est soit ne plus rien donner aux chrétiens, soit donner à tout le monde, étrangement, je suis convaincu que je n’ai pas la même définition que le FN dans cette histoire. D’ailleurs, si on pousse la réflexion jusqu’à son paroxysme, pourquoi avoir des jours fériés alignés sur les fêtes chrétiennes, et pas des jours fériés sur les autres religions ?

  • Mise  en place d’une politique familiale volontariste réservée aux Français impliquant la suppression des allocations familiales pour les étrangers et la création d’un revenu parental pour favoriser la natalité

Je vais éviter de commenter, quelques insultes pourraient voler. Je ne vous dirais donc pas que je trouve ceci totalement con, dégueulasse et franchement nazionalist (et hop, point Godwin atteint). C’est un fait, des familles usent et abusent du système des allocations familiales, pour autant, le F.N est presque en train de dire que saydlafote aux étrangers, c’est eux qui abusent du système. Allez hop, tout le monde dans le même panier, une famille en abuse, c’est tout le monde. Amalgame aussi stupide que dangereux, mais passons. Continuons donc sur cette réflexion : être Français, qu’est-ce que cela veut dire ? Je pense que 70% de la population a au moins un grand-parent qui vient d’ailleurs. Nous sommes tous étrangers alors, non ? Ces étrangers sont en France, ils travaillent, ils participent à l’économie du pays, ils payent des impôts… Ils sont donc Français.

  • Organisation d’un référendum sur l’avortement

Ah, tiens, ce point est plus souple que les discours de Mme Le Pen, qui s’y opposait. Allez expliquer cela à une de mes contacts qui à eu quelques soucis et qui a dû passer par là, vous aimerez sa réponse. Pour ou contre, ce n’est pas à l’État de juger, il DOIT être neutre. Si quelqu’un souhaite avorter, il doit faire en sorte que cela se passe dans les meilleures conditions possibles (médicales, suivi psychologique si besoin est) mais, selon moi, en aucun cas il ne doit se placer pour ou contre une décision qui appartient à chaque femme sur cette planète.

Comme une amie me le souligne, « notre sexualité d’aujourd’hui rend le truc juste infaisable. Parce qu’une gamine doit pouvoir se séparer d’un bébé qui va lui pourrir sa vie présente et future, rien que ça. »

  • Veiller à la neutralité politique de l’audiovisuel public

Bon point, mais malheureusement, le simple fait qu’un parti politique dise « nous allons garantir la neutralité du PAF », n’est déjà pas neutre. Un parti défend des idées et, partant de ce fait, s’il est garant qu’une quelconque neutralité, il ne sera pas éternellement neutre. Je suis réaliste, l’Homme est ce qu’il est et cette neutralité sera au mieux temporaire, au pire imaginaire. D’ailleurs, à l’heure actuelle, il ne me semble pas possible de retirer les médias des politiques, la proximité des deux est trop importante, ils ont besoin les uns des autres.

Europe

  • Sortir de l’Espace Schengen et rétablir les contrôles aux frontières nationales

Cette histoire me fait penser à un gros rideau de fer sur l’ensemble de la frontière française, on s’isole, on s’enferme et on ne laisse plus personne rentrer, un peu comme un firewall. On ne peut pas empêcher les flux migratoires, quoi que le Gouvernement en pense.(cf plus haut) En fermant l’espace Schengen, le FN pense stopper les flux de personnes, or ça ne fonctionnera pas. La seule chose qui va en découler, c’est que les gens prendront plus de risques à passer en France, cela augmentera les risques pour ces derniers, puisqu’ils passeront clandestinement. C’est également se fermer à la diversité et accepter que la France soit centrée sur elle-même, plutôt qu’ouverte au Monde entier (comme expliqué plus haut avec les travailleurs immigrés).

Le seul moyen de stopper les flux migratoires, c’est de poser un grand mur sur l’ENSEMBLE de la frontière, puis tant qu’on y est, de mettre des miradors partout, juste pour contrôler… et encore, pas certain que cela fonctionne.

Sur ce point, le vrai travail réside dans la bonne intégration de ces personnes et dans la bonne gestion de ces flux migratoires. Il n’est pas concevable de refuser à des gens d’entrer dans notre pays.

Un dernier point : l’Espace Schengen est un avantage économique : les transports de marchandise sont dédouanés. Fermer cet espace, c’est inciter les autres pays à aller exporter ailleurs puisque, chez nous, cela sera plus couteux et plus compliqué qu’ailleurs.

  • Renégociation radicale des traités européens et organisation d’un référendum sur la sortie de l’Europe en cas d’échec

Bon, connaissant les idées du FN, on peut penser que les négociations n’aboutiront pas et donc, que le FN souhaite que l’on sorte de l’Europe, histoire d’être bien de notre côté, seuls, isolés monétairement, politiquement, bla bla bla…

J’aimerais d’ailleurs savoir comment un seul pays pourrait s’imposer, face à 26 autres…

  • Renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l’Europe (notamment méditerranéennes) pour lutter contre l’immigration clandestine

Ah, voilà le cœur du problème. « (notamment méditerranéennes) ». Discrimination, quand tu nous tiens ! Juste pour savoir, si un Syrien essaye d’arriver en France parce qu’il fuit le régime d’Assad, on le renvoie chez lui ? Et qui le fera ? La France ?

A nouveau, le débat porte sur des personnes qui sont parfois allé jusqu’à risquer leur vie pour venir en France, il serait peut-être préférable d’encadrer cette immigration clandestine afin d’éviter ou de réduire le nombre de  morts.

Immigration (là, y a du lourd)

  • Préférence nationale pour les prestations sociales (Allocations familiales notamment) avec augmentation des cotisations d’assurance Maladie et de l’assurance Chômage pour les étrangers
  • Le RMI ainsi que l’AME seront supprimés pour les étrangers

Donc, déjà qu’on veut augmenter les cotisations des étrangers, on veut AUSSI augmenter les cotisations sur le chômage et sur l’assurance Maladie… L’idée, c’est quoi ? De foutre tous les étrangers à la porte ?

Bien sûr, on me dira que non, mais augmenter (and again & again & again…) les cotisations et tout le reste, c’est défavoriser les étrangers en France, et donc, les mettre à la porte.

Ici aussi, c’est super malsain, parce que ça n’est pas fait directement, ce sont plein de petites mesures qui font le drame. Tenir le point de vue que je tiens ici reviens donc à dire que j’interprète, que le FN n’a jamais eu cette idée-là, que je conspire contre le FN … oui, évidemment, c’est vrai que le FN ADORE les étrangers. Bref.

  • Réforme du droit de la nationalité avec notamment suppression de la bi-nationalité et déchéance de la nationalité pour les délits grave commis par des personnes naturalisées depuis moins de 10 ans

Merde, que faudra-t-il choisir alors ? Imaginons une personne qui est Britannique et Française et qui a la double nationalité, elle fait comment ?

Ah! On me souffle dans l’oreillette que si elle reste Britannique, elle devra justifier sa situation en France. Je suis désolé, mais je ne me vois pas justifier une situation totalement légitime et encore moins choisir entre deux nationalités que j’ai.

Ah! Mais, anglais et français, ça ne dérange pas ? On me dit que c’est plus Français – Tunisien/Marocain/Algérien/Libyen/Syrien/, je n’avais pas compris que c’était une réforme de merde.

A l’heure ou de plus en plus de gens sont issus de deux pays différents sur au moins deux générations, le fait que le FN s’oppose à la bi-nationalité, c’est un peu comme s’il demandait de choisir une de ses racines et de la couper. Laquelle ? Être français et renier une partie de ses racines ou ne pas les renier mais devenir expatrié ?

  •  Expulsion des délinquants multi-récidivistes étrangers

Non, parce que, vous voyez, les délinquants mult-irécidivistes français, c’est moins grave. C’est quoi cette proposition, je veux dire, c’est sérieux ?

Proposer cela, c’est dire aux délinquants multi-récidivistes français que, s’ils sont Français, c’est moins grave. C’est traiter un même comportement de deux façons différentes en fonction d’une origine. Plus raciste, tu peux pas faire.

Sécurité

  • Présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre faisant usage de la Force

Alors, déjà qu’en ce moment, les forces de l’ordre font usage de la force à toute les sauces (Botzaris, la défense, les indignés, … aucune mention inutile, ne rien rayer), je n’ose imaginer ce que cela sera avec la légitime défense.

  • Fermeture des mosquées sous la coupe d’obédiences intégristes

Plaît-il ? Mais, un instant, les catholiques intégristes, ça existe aussi vous savez ? Et pourtant, le FN ne parle pas de les fermer… Encore une fois, c’est malsain car le FN ne dit pas « Les arabes sont dangereux, saydleurfote, dehors » mais il cherche à le sous-entendre.

Soit on traite tout le monde de la même façon, catholiques, protestants, musulmans, etc. Soit on ne fait rien. Avec cette proposition, le FN vise une religion mais pas les autres.

J’en passe un peu, histoire que le billet reste un peu buvable.

Santé

  • Limitation du nombre de médecins à diplôme étranger

Comme Cyprien pourrait le dire : « POUR-QUOI » ? Ils ont des diplômes, ils sont compétents, ils cherchent du travail… c’est encore une mesure discriminante pour les étrangers. D’ailleurs, pour info, la médecine, cela ne vient pas de France, les meilleurs médecins à l’époque des templiers restaient des hommes du Moyen-Orient (sauf si mes livres et mon professeur d’histoire m’ont menti).

Étrangement, lorsque quelqu’un est malade, il est bien content d’être soigné … étranger ou non.

Justice

  • Rétablissement la peine de mort

Alors, ÇA, c’est fort.

Je vous explique la raison de ce billet : une personne que je qualifierais de « Mega Pro-FN » m’a expliqué que le FN, c’était les gentils, qu’ils avaient de belles idées et que c’était un parti progressiste.

Je vous laisse juger par vous-même de ses idées… mais un parti qui souhaite rétablir la peine de mort, pour moi, ce n’est pas progressiste du tout.

Je vous conseille d’ailleurs de (re)voir le discours de Robert Badinter à l’Assemblée nationale le le 17 septembre 1981 :

Morceaux choisis :

Citation N°1 :

« Voici la première évidence : dans  les pays de liberté l’abolition est  presque partout la règle ; dans  les pays où règne la dictature, la  peine de mort est partout pratiquée. Le partage du monde ne résulte pas d’une simple coïncidence, mais  exprime une corrélation. La  vraie signification politique de la peine de  mort, c’est bien qu’elle  procède de l’idée que l’Etat a le droit de  disposer du citoyen jusqu’à  lui retirer la vie. C’est par là que la  peine de mort s’inscrit dans les systèmes totalitaires. 

C’est  par là même que vous retrouvez, dans la réalité judiciaire, et  jusque  dans celle qu’évoquait Raymond Forni, la vraie signification de  la  peine de mort. Dans la réalité judiciaire, qu’est-ce que la peine de   mort ? Ce sont douze hommes et femmes, deux jours d’audience,   l’impossibilité d’aller jusqu’au fond des choses et le droit, ou le   devoir, terrible, de trancher, en quelques quarts d’heure, parfois   quelques minutes, le problème si difficile de la culpabilité, et,   au-delà, de décider de la vie ou de la mort d’un autre être. Douze   personnes, dans une démocratie, qui ont le droit de dire : celui-là  doit  vivre, celui-là doit mourir ! Je le dis : cette conception de la   justice ne peut être celle des pays de liberté, précisément pour ce   qu’elle comporte de signification totalitaire. »

Citation N°2 :

«  Je sais qu’aujourd’hui et c’est là un problème majeur – certains voient  dans la peine de mort une sorte de recours ultime, une forme de   défense extrême de la démocratie contre la menace grave que constitue  le  terrorisme. La guillotine, pensent-ils, protégerait éventuellement  la  démocratie au lieu de la déshonorer.

Cet  argument procède d’une méconnaissance complète de la réalité. En  effet  l’Histoire montre que s’il est un type de crime qui n’a jamais reculé  devant la menace de mort, c’est le crime politique. Et, plus   spécifiquement, s’il est un type de femme ou d’homme que la menace de  la  mort ne saurait faire reculer, c’est bien le terroriste. D’abord,  parce  qu’il l’affronte au cours de l’action violente ; ensuite parce  qu’au  fond de lui, il éprouve cette trouble fascination de la violence  et de  la mort, celle qu’on donne, mais aussi celle qu’on reçoit. Le  terrorisme  qui, pour moi, est un crime majeur contre la démocratie, et  qui, s’il  devait se lever dans ce pays, serait réprimé et poursuivi  avec toute la  fermeté requise, a pour cri de ralliement, quelle que  soit l’idéologie  qui l’anime. le terrible cri des fascistes de la  guerre d’Espagne : « Viva la muerte ! », « Vive la mort ! » Alors, croire  qu’on l’arrêtera avec la mort, c’est illusion. 

Allons  plus loin. Si, dans les démocraties voisines, pourtant en  proie au  terrorisme, on se refuse à rétablir la peine de mort, c’est,  bien sûr,  par exigence morale, mais aussi par raison politique. Vous  savez en  effet, qu’aux yeux de certains et surtout des jeunes,  l’exécution du  terroriste le transcende, le dépouille de ce qu’a été la  réalité  criminelle de ses actions, en fait une sorte de héros qui aurait  été  jusqu’au bout de sa course, qui, s’étant engagé au service d’une  cause,  aussi odieuse soit-elle, l’aurait servie jusqu’à la mort. Dès  lors,  apparaît le risque considérable, que précisément les hommes d’Etat  des  démocraties amies ont pesé, de voir se lever dans l’ombre, pour un   terroriste exécuté, vingt jeunes gens égarés. Ainsi, loin de le  combattre, la peine de mort nourrirait le terrorisme. (Applaudissements sur les bancs des socialistes et sur quelques bancs des communistes.) 

A cette considération de fait, il faut ajouter une donnée morale : utiliser contre les terroristes la peine de mort, c’est, pour une  démocratie, faire siennes les valeurs de ces derniers.  Quand, après  l’avoir arrêté, après lui avoir extorqué des  correspondances terribles,  les terroristes, au terme d’une parodie  dégradante de justice, exécutent  celui qu’ils ont enlevé, non seulement  ils commettent un crime odieux,  mais ils tendent à la démocratie le  piège le plus insidieux, celui d’une  violence meurtrière qui, en  forçant cette démocratie à recourir à la  peine de mort, pourrait leur  permettre de lui donner, par une sorte  d’inversion des valeurs, le  visage sanglant qui est le leur. 

Cette  tentation, il faut la refuser, sans jamais, pour autant,  composer avec  cette forme ultime de la violence, intolérable dans une  démocratie,  qu’est le terrorisme. »

Nous n’avons pas le droit de vie ou de mort sur nos semblables. Badinter le dit d’ailleurs bien mieux que moi.

Pour finir, je trouve facile d’exécuter quelqu’un, de lui ôter la vie. S’il à volé une vie en étant parfaitement conscient de cet acte (et maître de lui-même), le tuer, c’est se mettre à son niveau. Qui tuera le bourreau ? (Référence : http://www.perspectives-gorziennes.fr/public/images/FranquinInoires_1_.jpg ) Il faudrait aussi faire la part des choses entre le crime conscient et celui qui ne l’est pas, lors de troubles psychologiques par exemple. Une peine de prison pour une personne troublée, cela ne résoudra rien, bien au contraire.

Edit : puisque le militant du FN me dit que j’ai menti, que c’est un mensonge par omission et que Mme Le Pen n’est pas pour… comment expliquer ceci alors :

http://www.dailymotion.com/video/xbv7vn_peine-de-mort-marine-le-pen-pour-un_news (passage aux alentours de 0.46, « donc, vous-êtes pour la peine de mort? Oui. »)

http://www.frontnational.com/2011/11/meurtre-d%E2%80%99oceane-la-peine-de-mort-existe-encore-en-france-mais-seulement-pour-les-victimes/

http://www.sondages-election.com/programmes/programme-front-national.htm

Pour finir : autre

  • Refus du mariage homosexuel et de l’adoption d’enfants par des homosexuels

Pardon mais : « putain de bordel de mentalité de merde ». Il est où le problème ?

Cher FN, l’homosexualité n’est pas une maladie, ce n’est pas une erreur, ce n’est pas un comportement étrange, ce n’est pas une connerie, ce n’est pas une défaillance mentale, ce n’est pas une tare, ce n’est pas dangereux, ce n’est pas … une maladie (retirée en 1992 de la nomenclature des maladies mentales de l’OMS).

Votre point de vue progressiste s’envole définitivement à la lecture de ce point. En QUOI deux hommes ou deux femmes qui s’aiment sont différents d’un couple hétéro ?

En rien. Pourtant, ils n’ont pas le droit de se marier. Ça n’est pas tant pour le mariage que certains le demendent, c’est surtout pour être considérés, être « comme tout le monde », et cela passe par le droit de potentiellement faire foirer son couple en se mariant si on veut.

Je ne parle pas de l’acte religieux, mais bel et bien de celui de la mairie. L’Etat est censé être laïque, qu’une Eglise refuse un mariage homo, je ne l’accepte pas mais je le conçois, les textes anciens, les règles, bla bla…

Qu’une mairie le refuse, non, je ne suis pas d’accord, ou qu’on ne parle plus de l’Etat laïque dans ce cas-là.

On parle de sentiments, de choses qui sont au plus profond de nous, pourquoi est-ce mal d’avoir des sentiments pour quelqu’un du même sexe ? Un sentiment, cela ne se contrôle pas, ça se vit, ça se ressent et si c’est une personne du même sexe, qu’est-ce que ça fait.

Cette mesure est stupide, pour ne pas dire complètement conne. Laissez les gens vivre, bordel !

Alors, mon cher ami, ce programme que vous défendez, est-il aussi ouvert d’esprit et progressiste que ça ?

A mon avis, non, mais ceci n’engage que moi. Cordialement.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

15 commentaires to “Débat avec un militant FN.”

  1. avatar

    Merci de m’avoir conforté dans mon choix de vote, FN.

  2. avatar

    Chouette billet, Merci.

    Juste un petit truc à corriger :

    […]exception faite de l’Alsace-Lorraine[…]

    Alsace-Moselle en fait 😉

  3. avatar

    Avant de tenter de réfuter le programme du Front National, il faudrait peut-être d’abord s’interroger sur le pourquoi. À chaque fois vous oubliez totalement de vous poser la question, ce qui est pourtant la base dde ce programme, ou alors faîtes des raccourcis faciles. Assimiler le refus du mariage homosexuel à de l’homophobie, quand on voit les propos qu’a eu Marine Le Pen à concernant les homosexuels, c’est clairement de la mauvaise foi : jamais elle n’a été affirmer que c’était une maladie, au contraire. D’ailleurs c’est un fait, elle est, il faut l’avouer, bien plus ouverte que son père.
    Sur le travail des étrangers, c’est beau de dire qu’il rapporte plus qu’il ne coûte, mais ne pensez-vous pas que c’est aussi dû au fait qu’ils sont souvent payés moins ? Ce n’est pas par bonté d’âme que la France a accueilli des immigrés, c’est pour les exploiter. Voyez un peu les conditions de vie dans les HLM… je trouve ça normal que de vouloir arrêter ça.
    De même lorsqu’il s’agit de renégocier les traités européens : savez-vous quelle est en France la proportion de lois qui ne sont que des transpositions de directives européennes ? Je trouve cela choquant que les technocrates nommés à la commission aient plus de pouvoir que ceux que nous avons légitimement élus.
    C’est pareil pour les propositions « défavorables » aux étrangers, ce n’est qu’une question de bon sens : losque notre pays traverse une crise aussi grave du logement et de l’emploi, nous ne pouvons pas accueillir de personnes supplémentaires, cela ne ferait qu’aggraver les choses.
    Je pourrais continuer encore longtemps mais bon, intéressez-vous aussi aux constats que fait le FN, cela vous aidera peut-être à mieux comprendre son programme.

    • avatar

      Bonjour,

      Refuser le mariage homosexuel revient à nier à une catégorie de personne le droit à la normalité, je ne vois pas en vertu de quoi, dans un pays laïc, deux personnes du même sexe ne pourrait pas se marier.
      Quand à l’ouverture de Marine Le Pen, je me permet de rappeler qu’il y a quelques jours elle a appeler à la dénonciation publique de « milice » d’extrême gauche qui l’avaient empêchée de se rendre dans une université, à cette occasion elle a utilisé le même même procédé que son père, à savoir elle s’est placé en victime d’une pseudo censure.
      Son ouverture n’est visiblement que vernis dirait-on.

      Pour votre second point je me demande si vous croyez vraiment ce que vous dites…
      Là encore vous tentez de stigmatiser une population alors que le problème est plus vaste qu’il n’y parait.
      Dans beaucoup de cas les étrangers présents en France le sont pour leurs études ou dans le cadre d’une fuite des cerveaux à notre profit, il serait réducteur de ne parler que de ceux qui s’entassent misérablement dans des squat’ à Paris.
      C’est un fait qu’il faut que cela cesse, mais il est nécessaire de prendre le problème dans le bon sens, bien souvent c’est notre politique étrangère qui à exploité leur pays à tel point qu’ils préfèrent braver la mort plutôt que d’y rester, à nous de réparer nos tords avant de vouloir les expulser comme des malpropre alors que nous pillons leurs richesses.

      Sur la fin de votre commentaire vous mélangez tout, l’Europe est une chance pour la France à partir du moment où le peuple prend conscience de sa souveraineté et impose enfin à ses dirigeants de mettre en place une Europe sociale.

      Parler de la crise uniquement en terme d’emploi et de logement c’est affirmer haut et fort que vous n’avez rien compris au fond du problème.

      #bisous

    • avatar

      « Assimiler le refus du mariage homosexuel à de l’homophobie »
      Le mariage, c’est pour tous, point.
      Ne pas le faire, c’est discriminer les hommes/femmes/couples selon leurs orientations sexuelles, et c’est, de l’homophobie.
      Pas besoin de chercher midi a 18h.

      • avatar

        En suivant ce raisonnement on pourrait aussi dire qu’en France la polygamie est interdite, donc les musulmans ne peuvent avoir plusieurs épouses alors que leur religion le permet, donc islamophobie…
        Je pourrais même ajouter que les hindous peuvent se marier en étant mineur alors qu’en France il faut obligatoirement avoir 18 ans donc discrimination !

        On pourrait continuer encore longtemps comme ça…

        • avatar

          Oui… ou pas en fait, la, tu es en train de parler de religion.

          Zekah n’en parle pas, comme il ne parle pas de mariage chrétien, à l’église, etc… Il parle JUSTE (cela fait déjà facilement 5 fois qu’on le dit) de pouvoir faire comme tout le monde.

          En ce qui concerne le mariage des mineurs en Inde, il aurait été bon que tu précises qu’il est vivement critiqué et qu’un nombre incalculable d’assos militent contre, parce que à t’entendre, c’est (encore une fois) une présentation de ta vérité.

          Vous-êtes quand même bien entrainés au FN pour vos réponses démago / je joue avec les mots / je prends des exemples stupides (genre les homo peuvent se marier, mais pas entre eux).

          On pourrait continuer encore longtemps comme ça, en effet, sauf que mon blog n’est pas une plateforme de lutte contre un gus du front national qui à décidé de la jouer « je vais balancer des arguments à la con (homos peuvent se marier, pas ensemble) ou pas entiers (mariage des mineurs en Inde) et vous allez voir ».

          Donc, c’est simple, c’est un blog perso, je ferme les commentaires. Autre chose à faire que de me prendre la tête chaque matin en lisant tes propos qui déforment la réalité… la vraie, pas celle que tu essayes de nous faire avaler.

  4. avatar

    @Marc

    « Avant de critiquer faut comprendre pourquoi un tel programme a été mis au point »

    Voilà le type d’argument ultime quoi.

    Avant de dire qu’on est les méchants faut d’abord expliquer pourquoi on est devenu les méchants.

    Jérome, il est bien ton article, mais, rappelle toi ce que disait Chomsky (qui a préfacé Faurisson plus par « Voltairisme » que par « Hitlerisme » croire le contraire prouve qu’on ne connait pas Chomsly enfin bref) comme il disait donc (paraphrasé):

    « Un nazi a le droit de parler; par contre, lui répondre c’est déjà lui donner raison »

    • avatar

      Yohm, visiblement de ne pas leur répondre n’a pas été profitable. 🙂

      Je pense au contraire qu’il faut lutter pour les révéler au grand jour.

      Il est nécessaire de prouver qu’ils ne sont pas crédible dans la conduite d’un état et qu’il ne respecteront, in fine, pas plus l’avis du peuple que les autres (voir encore moins).

  5. avatar
    Le koala du Pas-de-Calais 8 décembre 2011 at 12 h 31 min

    Il y aurait quelque chose à rectifier sur chacune des sections, mais je vais juste m’arrêter sur les points sur lesquels je serais capable de sortir quelque chose d’assez objectif.

    Réaffirmation du principe de laïcité

    Il ne faut pas se leurrer. De notre histoire à notre droit, en passant par la majorité des dirigeants Français de toute époque, jusqu’à notre culture, la religion catholique est omniprésente, moule de notre société actuelle. La Laïcité en France c’est un peu un catholicisme tolérant, au point d’en être en apparence invisible. Invisibilité qui tend à disparaître quand une autre religion commence à s’imposer de manière visible : par réaction les « failles » de la laïcité tendent à apparaître.

    Mise  en place d’une politique familiale volontariste réservée aux Français impliquant la suppression des allocations familiales pour les étrangers et la création d’un revenu parental pour favoriser la natalité

    Être Français ce que ça veut dire ? Et bien c’est déjà avoir la nationalité Française, qu’importe tes origines.

    Organisation d’un référendum sur l’avortement

    Je cite : «  Pour ou contre, ce n’est pas à l’État de juger, il DOIT être neutre. » d’où l’usage d’un référendum.

    Veiller à la neutralité politique de l’audiovisuel public

    Si l’État se veut garant de la neutralité du service public, ce n’est pas forcement le parti politique qui va en faire le contrôle. Une institution mixte et indépendante pourra très bien être créée en vue de cette tâche.

     Expulsion des délinquants multi-récidivistes étrangers

    Ce n’est pas une question de gravité des actes, mais une question de moyen de répression. Il n’est logiquement pas possible d’expulser des multi-récidivistes Français, puisqu’ils n’ont pas d’autres pays, alors on les gardes en France et ils alterneront prisons (souvent inefficace contre ces gens là) et infractions jusqu’à l’âge de raison. Concernant les multi-récidivistes étrangers il y a là une opportunité : n’ayant pas la nationalité Française, il est possible de les expulser, solution peut être plus radicale mais au mérite de mettre à termes aux éventuelles futures récidives, ce que la prison ne pourra pas faire (même s’ils y iront probablement avant d’être expulsés). Mais là aussi c’est une question de principe.

    Présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre faisant usage de la Force

    Présomption sauf preuve contraire. Ce n’est tout de même pas la porte ouverte à une répression exclusivement violente.

    Rétablissement la peine de mort

    C’est la section qui me dérange le plus.
    Déjà je n’ai pas revérifié, mais je crois bien que Marine Lepen si elle est élue souhaite faire un référendum concernant la peine de mort, ce dont tu ne parle pas, te bornant à énoncer que le FN souhaite le retour de la peine de mort (ce qui est probablement le cas d’ailleurs).
    D’une autre part il ne faut pas oublier (mais c’est une doctrine, cela n’engage que les personnes qui y croivent) que la peine de mort, en tant que peine pénale n’est pas une peine dissuasive (cf les études réalisée dans les pays la pratiquant). Ainsi c’est juste une peine symbolique, une peine de principe, voulue ou non par le peuple.

    Refus du mariage homosexuel et de l’adoption d’enfants par des homosexuels

    « Pardon mais : « putain de bordel de mentalité de merde ». Il est où le problème ? »
    On ne commence jamais son argumentaire par insulter son adversaire, c’est très vilain !

    « En QUOI deux hommes ou deux femmes qui s’aiment sont différents d’un couple hétéro ? »
    Et bien déjà ils ne pourront pas mélanger leur ADN pour donner naissance à un enfant.

    « Qu’une mairie le refuse, non, je ne suis pas d’accord, ou qu’on ne parle plus de l’Etat laïque dans ce cas-là. »
    Le mariage, dont les conditions sont disposées dans le code civil est une institution Laïque, à entendre ici qu’elle est indépendante de toute religion. Les textes de ce code ne disposent pas que les Homosexuels ne peuvent pas se marier, ils disposent que seul un homme et une femme peuvent se marier entre eux, la différence est subtile, mais des règles subtiles en droit il n’existe que ça. Alors la stricte application du code civil par l’Etat ne remet pas en question le caractère laïc de celui ci, et je rajouterais même que c’est une aberration de dire (je ne te vise pas ici) que « les homosexuels ne peuvent pas se marier », car il le peuvent, mais avec une personne du sexe opposée..

    Ensuite si tu le savais pas (mais cela arrive!) le mariage religieux n’a aucune valeur aux yeux de l’état, d’ailleurs pour se marier à l’église il faut obligatoirement se marier civilement auparavant.

    La vraie question est alors : doit-on réformer le code civil pour l’adapter à cette minorité ? Il y a le oui (égalités de tous blablabla) et le non (le mariage est une institution fondamentale de notre société on y touche pas) et le reste (profitons de cette question pour créer une nouvelle institution, sorte de réforme du mariage).

  6. avatar

    @cabusar

    « Refuser le mariage homosexuel revient à nier à une catégorie de personne le droit à la normalité, je ne vois pas en vertu de quoi, dans un pays laïc, deux personnes du même sexe ne pourrait pas se marier. »

    => Depuis quand le mariage est un « droit à la normalité » ? L’homosexualité n’est plus un délit depuis 30 ans, je vois pas où est le problème. On a la chance de vivre dans un pays où l’homosexualité est bien intégrée, faut arrêter de croire que parce qu’on considère que le mariage est l’union de deux personnes de sexe opposé dans le but de fonder une famille on est homophobe.
    Les adolescents n’ont pas en France le droit de se marier (c’est possible dans d’autres pays), cela ne choque personne.
    D’ailleurs, les homosexuels ont tout à fait le droit de se marier, mais pas entre eux.

    Quand à l’ouverture de Marine Le Pen, je me permet de rappeler qu’il y a quelques jours elle a appeler à la dénonciation publique de « milice » d’extrême gauche qui l’avaient empêchée de se rendre dans une université, à cette occasion elle a utilisé le même même procédé que son père, à savoir elle s’est placé en victime d’une pseudo censure.

    => Marine Le Pen a bien le droit de se plaindre d’avoir été empêcher de s’exprimer quand même ?! Le fait est que les responsables de cela sont des associations de gauche (MJS, UNEF…) dont la manière d’agir est totalitariste. Ils ont tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec ses propos, d’aller manifester devant la fac, mais aller jusqu’à agresser physiquement les organisateurs de ce débat démocratique, qui étaient neutres dans l’histoire et avaient déjà auparavant invité des politiques des autres bords sans que cela ne pose de problème, c’est inacceptable.

    Dans beaucoup de cas les étrangers présents en France le sont pour leurs études ou dans le cadre d’une fuite des cerveaux à notre profit, il serait réducteur de ne parler que de ceux qui s’entassent misérablement dans des squat’ à Paris.

    => Je ne parlais pas des squats mais des HLM et logements sociaux, insalubres au possible, dans lesquels les immigrés (dont les descendants sont aujourd’hui français) ont été parqués par ceux qui les ont accueillis. Ceux-là sont bien plus nombreux que les étudiants et autres intellectuels. Cela dit, concernant les étudiants, force est de constater que beaucoup ont du mal à trouver un logement donc cela ne me choque pas qu’on essaye d’abord d’en trouver un pour les nôtres (d’étudiants) que pour les étrangers. J’ai moi-même postulé pour des stages à l’étranger, et le plus gros problème est bien souvent de trouver un logement, je n’ai pas été crier à la discrimination pour autant.

    bien souvent c’est notre politique étrangère qui à exploité leur pays à tel point qu’ils préfèrent braver la mort plutôt que d’y rester, à nous de réparer nos tords avant de vouloir les expulser comme des malpropre alors que nous pillons leurs richesses.

    => Je suis d’accord, j’ai toujours dit que la France avait une dette envers l’Afrique, mais il serait quand même bien plus utile d’aider ces pays à se développer plutôt que d’accueillir systématiquement leurs ressortissants chez nous, avec toutes les conséquences que ça a (difficultés d’intégration, misère…).

    Sur la fin de votre commentaire vous mélangez tout, l’Europe est une chance pour la France à partir du moment où le peuple prend conscience de sa souveraineté et impose enfin à ses dirigeants de mettre en place une Europe sociale.

    => Le système institutionnel européen, tel qu’il est en place actuellement, porte gravement atteinte à la souveraineté national, en plus du déficit démocratique qu’il représente. Va falloir comprendre un jour que les habitants des États membres sont bien plus attachés à leur pays qu’à l’Europe.

    Parler de la crise uniquement en terme d’emploi et de logement c’est affirmer haut et fort que vous n’avez rien compris au fond du problème.

    => Je n’ai pas parlé de toute la crise, j’ai bien fait entendre que je ferai cours, mais nier qu’il y a en France un problème de logement et de chômage, c’est se voiler la face. Mais en aucun cas je n’ai dit que c’était là la seule cause de la crise, juste que c’était une bonne raison pour limiter le nombre d’étrangers venant en France. 200 000 immigrés par an, les loger, les nourris et les faire bosser c’est pas facile, surtout quand on y arrive pas pour ceux qui sont déjà là.

    Pour répondre à Yohm :

    « Voilà le type d’argument ultime quoi.

    Avant de dire qu’on est les méchants faut d’abord expliquer pourquoi on est devenu les méchants. »

    => T’es bien gentil mon loulou, mais il va de soi que tu ne pourras par trouver les bonnes réponses si tu ne te poses pas les bonnes questions.

    Avec tout plein d’amour, salut ! <3

    • avatar

      @Marc

      Depuis quand le mariage est un « droit à la normalité » ? L’homosexualité n’est plus un délit depuis 30 ans, je vois pas où est le problème

      Le problème, comme tu dis, ce n’est pas ce dont tu es en train de parler. Le problème il est que le mariage leur est interdit alors que pour deux personnes de sexe opposé, c’est pas interdit. Le problème, c’est qu’ils ne peuvent pas bénéficier du même droit que les hétéros, à savoir : épouser sa moitiée.

      Ps : tu seras gentil de ne pas jouer avec les mots, c’est juste du gros foutage de gueule : « D’ailleurs, les homosexuels ont tout à fait le droit de se marier, mais pas entre eux. »

      Oui, c’est vrai, aussi vrai que tu sais très bien jouer avec les mots et que je ne m’abaisserais pas à commenter plus que : on te parle d’un mariage entre deux personnes de même sexe, parce qu’elles veulent pouvoir faire comme tout le monde, alors ne vient pas jouer de tournures aussi stupides.

      => Je suis d’accord, j’ai toujours dit que la France avait une dette envers l’Afrique, mais il serait quand même bien plus utile d’aider ces pays à se développer plutôt que d’accueillir systématiquement leurs ressortissants chez nous, avec toutes les conséquences que ça a (difficultés d’intégration, misère…).

      Alors la, je demande à voir, le Front National annoncer des aides à l’Afrique s’il est au pouvoir, annoncer des aides financières, médicales, toussa toussa, c’est assez rigolo comme image.
      Encore une fois, tu joues d’une interprétation qui n’est pas le fond de commerce du Front National. Le jour ou le FN annonce dans un programme politique qu’il s’engage à fournir des aides pour les pays d’Afrique, j’arrêterais de dire ceci (je sens que ce jour n’est pas prêt d’arriver).

      Va falloir comprendre un jour que les habitants des États membres sont bien plus attachés à leur pays qu’à l’Europe.

      Va falloir évoluer un peu, parce que cette vision, c’était il y a 10 ans. Je viens de Londres, je ne me sens pas Anglais, je vis en France, je ne me sens plus Français, mais je me sens encore et toujours européen, merci donc d’arrêter de penser tous les habitants des Etats membres sont tous plus attachés à leur pays qu’a l’Europe.

      « 200 000 immigrés par an, les loger, les nourris et les faire bosser c’est pas facile » :

      Je te renvoi au début du billet, tu n’as peut-être pas cliqué sur les liens qui vont bien.
      Ps : à lire cette tournure, on dirait qu’ils doivent tout à la France, cette chère Terre d’accueil, …, faut peut-être pousser, hein. Ils se demerdent, ILS se logent, ILS se nourissent et ILS galèrent (encore plus) pour trouver un travail.

  7. avatar

    Le problème, comme tu dis, ce n’est pas ce dont tu es en train de parler. Le problème il est que le mariage leur est interdit alors que pour deux personnes du sexe opposé, c’est pas interdit. Le problème, c’est qu’ils ne peuvent pas bénéficier du même droit que les homos, à savoir : épouser sa moitiée.

    => Dans ce cas, puisque pour toi ce n’est qu’une question d’amour, pourquoi n’autorise-t-on pas les couples de mineurs à se marier ? Pourquoi n’autorise-t-on pas non plus les mariages à trois tant qu’on y est ? Après tout on pourrait aussi adapter le mariage aux préférences de chacun…

    Alors la, je demande à voir, le Front National annoncer des aides à l’Afrique s’il est au pouvoir, annoncer des aides financières, médicales, toussa toussa, c’est assez rigolo comme image.
    Encore une fois, tu joues d’une interprétation qui n’est pas le fond de commerce du Front National. Le jour ou le FN annonce dans un programme politique qu’il s’engage à fournir des aides pour les pays d’Afrique, j’arrêterais de dire ceci (je sens que ce jour n’est pas prêt d’arriver).

    => Je n’ai jamais dit que c’était ce que le Front National défendait, j’ai dit que c’était mon opinion personnelle. Le FN n’en fait évidemment pas une priorité, et n’en fera pas une tant que les problèmes internes à la France ne seront pas réglés.

    Va falloir évoluer un peu, parce que cette vision, c’était il y a 10 ans. Je viens de Londres, je ne me sens pas Anglais, je vis en France, je ne me sens plus Français, mais je me sens encore et toujours européen, merci donc d’arrêter de penser tous les habitants des Etats membres sont tous plus attachés à leur pays qu’a l’Europe.

    => Tu sais, ton cas n’est pas vraiment une généralité : pour preuve, je t’invite à regarder le taux de participation aux élections européennes (dans tous les états membres d’ailleurs), par rapport aux élections nationales. C’est un fait, les populations se sentent plus proches de leur patrie que de l’Union, et il faut en tenir compte. Je dis ça alors que personnellement je voyage beaucoup à travers l’Europe et ai l’intention d’étudier à l’étranger, mais mon cas ne prime pas sur la majorité.

    Ps : à lire cette tournure, on dirait qu’ils doivent tout à la France, cette chère Terre d’accueil, …, faut peut-être pousser, hein. Ils se demerdent, ILS se logent, ILS se nourissent et ILS galèrent (encore plus) pour trouver un travail.

    => Cela montre donc bien que lorsqu’on arrive en France il est extrêmement difficile de s’adapter. Mais tu sais, outre le cas particulier des étudiants, beaucoup d’immigrés ont une image idyllique de la France et tombent de très haut à leur arrivée. Peut-être devrions-nous faire en sorte d’arrêter de passer pour le royaume de l’assistanat à l’étranger.

Rétroliens/Pings

  1. Walkyr » Blog Archive » Pourquoi la peine de mort n’est pas une solution - 8 décembre 2011

    […] relisant la réponse de Numendil à un membre du front national, j’ai été relire le discours de Robert Badinter […]