Règlement de compte sur les Interwebz.



Bon, d’avance, je présente mes excuses à ceux qui ont  » l’habitude  » de me lire, vous n’êtes pas habitués à croiser le genre de propos qui vont suivre, rassurez vous, ce sera la seule fois de toute ma vie que j’écrirais un billet de ce genre.

Le titre du billet ne laisse pas véritablement de place à l’interprétation, c’est pour un  » règlement de compte  » que j’écris ce billet, donc, quelque chose qui est, pour moi, énormément personnel.

L’  » interview  » dont j’ai parlé il y a quelques billets a ramené un  » troll  » (pour rester poli) dans mon entourage. Attention, je parle du troll de compet’, velu, dans une grotte, toussa toussa, le genre de troll que si tu l’invite au dîner de troll le mercredi, t’es sur de gagner.

Manifestement, quelque chose lui à déplu, il sait se servir d’un ordinateur et m’a donc contacté par mail (on va pas pousser le bouchon, pas de  » twitPic or it didn’t happen ! « ). Au début, en étant un poil agressif, mais sans plus…voyant que j’ai (et oui, désolé) de l’argumentaire, il s’emballe et quelques noms d’oiseaux commencent à fuser.

(Ah oui, je suis pas du genre à me prendre la tête pour un « connard » ou autre à mon égard, en fait, je m’en tamponne les oreilles avec des babouches, mais d’une force…)

Mais la, c’est le drame, deux mots arrivent, pas franchement des insultes, mais le genre de mots qu’il ne faut pas me dire, surtout lorsque le thème abordé est un thème que j’ai profondément mal vécu: menteur et imposteur.

Imposteur : c’est pour ce qu’ai pu faire sur le webz, des articles de ce blog aux attaques dont j’ai parlé dans un précédent billet.

Vous ne le savez peut être pas mais tenir un blog (aussi petit soit-il, j’essaye de faire au mieux), rédiger, lire, se documenter, se relire (merci pour ceux qui me corrigent, sincèrement), c’est chronophage, j’ai un peu levé le pied, pour des raisons qui me sont personnelles, IRL et bien plus importantes et précieuses que tout le reste…mais j’essaye de faire au mieux (et ce n’est pas à moi de dire si le résultat est potable ou non).

Pour les attaques, of course, je m’amuse à aller mettre ce que j’ai fait sur le web, en public, en sachant que ceci sors de la légalité…raisonnement de  » troll  » oblige, logique imparable.

Menteur: (et c’est la raison de cet article), à ma demande d’explications, la réponse fut  » Le Web fais croire qu’il c’est passé qqch en Tunisie alors que s’est pas vrai  » (ps : achète un Bescherelle, putain j’ai mal dans mes yeux, bisous.)

Ceux qui me connaissent le savent, qu’on m’insulte, je m’en contrefous profondément (et le mot est faible)…mais qu’on vienne me dire qu’il ne s’est rien passé en Tunisie, non, non non et encore non. Je profite donc de mon blog pour me défouler par le biais de ce billet, le reste n’en valant pas la peine.

1° : Tu apprendras, mon cher, que j’ai une  » éthique « , des règles de vie et que je suis très pointilleux dessus (et oui, je fonctionne ainsi, j’ai 10 règles, un peu comme un credo) et je m’y tiens strictement :

N°1 : reste toi même, dans toutes circonstances.
N°2 : le mensonge ne te sert pas, seule la vérité compte.

Libre à toi de me croire, ou non. Passons rapidement ce 3615 my life.

Il ne s’est rien passé en Tunisie : …. dis-moi, tu sors de 30 ans de prison ? d’une grotte ? du Centre (quoi que…enfin bref) ?

Je t’invite à aller sur Google et à chercher de toi-même afin de comprendre la profonde stupidité de tes propos…ah merde, j’oubliais, c’est le ouaib, tout n’est que mensonge…c’est vrai, pardon.

Photo_tunisie_1

WTF ??

Je suis gentil, je t’épargne les photos de cadavres que j’ai relayé pour faire comprendre au « monde » qu’il se passait quelque chose. C’est quoi ces photos, ce sont les bisounours en vacances d’été ? L’elfe en train de coiffer des poneys et de cueillir des framboises?

Tu m’as agacé et tu serais ici, il y aurait des morceaux de flamby partout sur les murs, sincèrement…

Critique moi autant que tu veux mais ne remets jamais en question ce qu’il à pu se passer en Tunisie, tu insultes la vie des hommes et des femmes qui se sont battus pour être libres, tu insultes ceux qui se sont investis, aux côté des tunisiens, pour les aider à s’exprimer. On m’a ramassé dans un état pitoyable à la sortie des révolutions tunisiennes, j’ai passé des soirées et des nuits derrière mon écran, à relayer des informations, à faire passer des messages, à essayer d’aider comme je pouvais…et j’ai enchaîne sur les révolutions égyptiennes ou se fut pire (oui, ce n’est pas pour rien que j’ai relayé un article qui parle d’une envie d’en finir, enfin bref). J’ai  » débranché  » avec la Libye, je reste volontairement à distance, de peur de me retrouver dans le même état…et toi, tu as le culot de venir dire qu’il ne s’est rien passé en Tunisie, comme ça…

Tu as le droit de ne pas m’aimer, je ne te force en rien (et a vrai dire, je m’en moque, je ne suis pas là pour me faire aimer ou pas), mais un peu plus de respect, ça fait jamais de mal.

Je te félicite quand même, tu es le premier (et le seul) à m’avoir fait écrire un billet que jamais je n’ai voulu écrire ici, tu viens me déranger dans mes activités (et en plus me faire parler de toi sur mon blog), tu m’insultes, tu insultes la mémoire de personnes jusqu’à remettre en cause les événements du printemps arabe, félicitations…

Dans le fond, je te plains, si tu viens stalker ce que je fais ici, c’est vraiment que tu n’as rien d’autre à faire, tu t’ennuies ? N’as tu donc pas de vie ? C’est triste. Je n’avais pas envie d’écrire ce billet, parce que c’est t’accorder de l’importance, mais je préfère de loin les mots plutôt que la violence.

J’arrête ici, je t’ai déjà accordé bien trop de place sur mon blog. Bisous Câlins Poke.

Je sais, je sais, Haterz gonna hate, mais là, fallait que ça sorte.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Un commentaire to “Règlement de compte sur les Interwebz.”

  1. avatar

    « (merci pour ceux qui me corrigent, sincèrement) » => par cette phrase, je sens autorisé à te rappeler (t’apprendre ?) qu’en français, il faut mettre une espace (insécable de préférence) avant tout signe de ponctuation double (« ? », « ! », « ; », « : ») 🙂 (Pour plus d’info : https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Espace_ins%C3%A9cable ; et pour ceux qui ne font pas confiance à Wikipédia : à la base, je tiens ça de mon père qui est typographe et qui ne l’a *pas* appris via Internet ;-))
    Bon par contre, je te laisse trouver tout seul les autres erreurs, j’ai la flemme de le faire 😛