Quand Arte parle de Hacking.



La chaine de télévision Arte diffusait un dossier contenant deux reportages sur le domaine du hacking, j’estime qu’un petit billet est nécessaire pour vous expliquer ce qu’il s’est raconté lors de ces deux reportages :

1er reportage : Les nouveaux maîtres du monde : la guerre invisible.

« Séduits par leur aptitude à maîtriser le cyberespace, les États font les yeux doux aux hackers. Rencontre avec ces génies de l’informatique qui préparent la guerre de demain. »

Je vais essayer d’être bref, il se fait tard et un article de 100 pages n’est pas forcément ce que vous recherchez, résumons donc les idées abordées.

Ce premiers reportage proposait de découvrir Internet et le Hacking comme une « arme de destruction massive », il à été question de la future guerre numérique, des virus et des dégâts qu’ils peuvent causer (un point sur Stuxnet à été fait, en long en large et en travers).
Stuxnet est un énorme virus qui à causé beaucoup de dégâts, vous pouvez trouver plus de détails sur l’encyclopédie Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stuxnet.

Le ton et la trame de fond de ce premier reportage était « grave » : la guerre froide, l’impact d’un virus à l’échelle mondiale, etc. etc. Le reportage à quand même pas mal tourné autour des Etats-Unis et du scénario « Die-Hard » like : une attaque de grande envergure sur les réseaux, la bourse, le courant […] aux Etats-Unis est-elle possible ou pas? Si oui, quels seraient les impacts de tout ceci. Qui sont les ennemis des Etats-Unis sur la toile ? (la Chine, les pays d’Afrique du Nord ou bien la Russie…oui, c’est un peu cliché)

Le reportage était quand même pas mal vous trouverez les reportages en streaming, les adresses sont présentes dans le billet. Seuls point que j’ai trouvé négatifs : la voix off (qui devait venir de chez TF1, à la façon qu’elle avait de tourner ses phrases :p) et les quelques « bourdes histoire d’attirer le badaud quitte à raconter de grosses stupidités », comme par exemple « Pirater un F35 (ndlr : un avion de chasse) en plein vol avec un autre avion et faire stopper les moteurs du F35, c’est véritablement pas compliqué » (ouais, enfin faut pas pousser non plus la) ou bien encore le fait que les USA ne faisaient pas d’espionnage industriel parce qu’ils sont gentils…par contre les chinois en font et c’est parce qu’ils sont méchants…bref, un reportage parfois tourné comme une éloge des USA aux USA par les USA, etc. etc.

Si vous souhaitez visionner ce reportage : http://videos.arte.tv/fr/videos/la_guerre_invisible-3945070.html

2nd reportage : Hackers : ni dieu, ni maître

Que serait Internet sans eux ? Une immersion instructive dans la vaste communauté des hackers.

D’un côté, il y a les « black hats » (chapeaux noirs), les délinquants virtuels mus par l’appât du gain ; de l’autre, les « white hats » (chapeaux blancs) ou pirates bienveillants. Les hackers forment une vaste communauté aux profils diversifiés. Capables de modifier la une d’un journal sur le Net ou de piéger le ministre de l’Intérieur, ils sont aussi les seuls à savoir protéger les entreprises des menaces informatiques. Inventeurs des logiciels libres – permettant d’échapper à la toute-puissance de Bill Gates ou de Steve Jobs -, ils sont aussi, grâce à l’exploration des failles informatiques, à l’origine de la sécurisation des achats en ligne. Beaucoup n’ont qu’un bac en poche mais les services secrets et les responsables politiques se disputent leurs faveurs… À contre-courant des idées reçues, ce film raconte la génération hackers, entrée dans l’arène politique et médiatique à l’occasion du débat sur Hadopi.

Ce reportage à pas mal nuancé le premier qui parlait du « danger Internet » et, surtout, à présenté une visions des hackers que peu de monde présente dans les médias actuels. Les hackers sont considérés comme des personnes dangereuses pour tout le monde, alors qu’il existe un autre monde dans le hacking: celui d’un monde ou Internet n’aurait pas existé si les hackers n’avaient pas été là.

Le reportage explique quelque chose que vous avez déjà lu sur ce blog : un hacker n’est pas forcément méchant mais, sans eux : pas de sécurité sur Internet, pas de compte de banque sur le Net, pas d’impôts en ligne, certainement moins de logiciels ouverts et libres car les protocoles n’auraient jamais été ouverts…

Je ne vous en dit pas plus, l’article est là pour vous donner un avant gout de ce que vous devez voir.

Si vous souhaitez visionner ce reportage : http://videos.arte.tv/fr/videos/hackers_ni_dieu_ni_maitre-3945076.html

Contribuez à cet article, partagez, copiez, retweetez, ces reportages valent la peine d’être vus et sont vraiment accessibles à tout le monde

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

9 commentaires to “Quand Arte parle de Hacking.”

  1. avatar

    Autant sur le premier doc, le sujet est intéressant (même si, comme tu l’indiques, on a droit à des passages un peu bizarre.. « Les USA n’espionnent pas la Chine, parce qu’il n’ont rien d’intéressant à y voler »… mouais)

    Autant le deuxième n’était pas très détaillé. Parce qu’au final, ils ont surtout insisté sur le coté négatif des hackers, même en voulant affirmer le contraire.

    Donc sur ce point je trouve que Pirat@ge (http://www.dailymotion.com/video/xi8ozm_pirat-ge-le-documentaire-sur-les-hackers-1-4_tech) était mieux fait.

    • avatar

      C’est vrai que le second reportage était moins détaillé que le premier cependant j’ai trouvé que l’image du hacking n’était développée que de façon négative dans le premier, la où le second disait « sans hackers, pas d’Internet ».

      Après effectivement, le documentaire Pir@tage est pas mal détaillé, mais je crois que les deux ne poursuivent pas le même objectif, la ou l’un propose de découvrir le piratage, l’autre propose la vision d’une toile dans hackers. Je trouve que les trois reportages (si on compte pir@tage) iraient bien ensemble :p

  2. avatar

    Non, mais attendez ! Et rien contre leur critique des Anonymous ? Ils sont traité littéralement de : « dictature », qui se masque comme… le ku klux klan ! Et qui seraient un mouvement « totalitaire »… Tout ça, alors qu’il ne fond rien de plus que l’équivalent d’une grêve mais sur Internet, avec le meme genre de conséquence (blocage temporaire d’accès a tel ou tel lieu/site)… non mais franchement !

  3. avatar

    Très bien resumé

  4. avatar

    Ils ont pris comme élément de comparaison … « les banlieues ». Les outils informatiques qui circulent sont comme les armes dans les banlieues. Suite à ça j’ai éteint ma télé.

Rétroliens/Pings

  1. Thema Arte - Cyberguerres - Hackers by romainpouzol - Pearltrees - 14 janvier 2012

    […] La chaine de télévision Arte diffusait un dossier contenant deux reportages sur le domaine du hacking, j’estime qu’un petit billet est nécessaire pour vous expliquer ce qu’il s’est raconté lors de ces deux reportages : 1er reportage : Les nouveaux maîtres du monde : la guerre invisible. « Séduits par leur aptitude à maîtriser le cyberespace, les États font les yeux doux aux hackers. Quand Arte parle de Hacking. | Pixellibre.net […]

  2. Hack by claireduriez - Pearltrees - 14 janvier 2012

    […] Quand Arte parle de Hacking. | Pixellibre.net […]

  3. cyberguerre - Pearltrees - 14 janvier 2012

    […] Quand Arte parle de Hacking. | Pixellibre.net « Séduits par leur aptitude à maîtriser le cyberespace, les États font les yeux doux aux hackers. Rencontre avec ces génies de l’informatique qui préparent la guerre de demain. » Je vais essayer d’être bref, il se fait tard et un article de 100 pages n’est pas forcément ce que vous recherchez, résumons donc les idées abordées. 1er reportage : Les nouveaux maîtres du monde : la guerre invisible. Ce premiers reportage proposait de découvrir Internet et le Hacking comme une « arme de destruction massive », il à été question de la future guerre numérique, des virus et des dégâts qu’ils peuvent causer (un point sur Stuxnet à été fait, en long en large et en travers). La chaine de télévision Arte diffusait un dossier contenant deux reportages sur le domaine du hacking, j’estime qu’un petit billet est nécessaire pour vous expliquer ce qu’il s’est raconté lors de ces deux reportages : […]

  4. Internet by titano - Pearltrees - 14 janvier 2012

    […] Quand Arte parle de Hacking. | Pixellibre.net […]