Pays des droits de l’Homme…pas au 36 rue Botzaris.



03h30 ce matin: je décide de commencer un article pour faire un peu le point sur la situation de Botzaris, sur l’aide apporté à ceux qui sont sur place, à ceux qui redonnent un peu de dignité à ces tunisiens perdus dans cette affaire politique au « pays des droits de l’Homme ».

04h00: le sommeil l’emporte mais j’ai le temps de remercier Ms Teshi, Paul Da Silva et toute la clique ( @Ooouups, @Menilmuche et @Leclown en particulier ainsi que tout le monde) pour leur actions, l’aide physique et matérielle apportée aux tunisiens.

Du fond du cœur, merci. Je ne connais pas ces tunisiens personnellement, mais ce sont des Hommes, des humains…et quasi tout les médias ainsi que les politiques n’en ont strictement rien à foutre…sans vous, sans tout le monde, cette affaire n’aurait jamais été ce qu’elle est. Vous avez gagné mon profond respect et démontrez à tout le monde que l’entraide, cela existe.

Mon article devait parler de la pression continue que les forces de police infligent aux tunisiens, des patrouilles toutes les 10 minutes, des réveils par la police au petit jour, des expulsions que les tunisiens ont du subir alors qu’ils n’ont RIEN et, clou du spectacle, du massacre du camp de fortune établi pour Botzaris36, avec du matériel fourni, de la découpe des tentes et des sacs de couchage, du massacre de la trousse de premiers soins…enfin bref, d’un traitement indigne d’une vie humaine.

Tout ceci, c’était avant le nouveau drame humain de ce midi.

En effet, les tunisiens ont été cernés par les CRS, au minimum quatre fourgons et deux voitures étaient présentes, comme le montre la photo du blog de Menilmuche. Premier point : tout ce monde pour 20 tunisiens qui survivent, épuisés de dormir sous la pluie et dans le froid, était-ce vraiment nécessaire? Second point : certains tunisiens arrêtés ont eu le droit à des pinces…ils étaient inoffensifs, épuisés et bien incapables de quoi que ce soit je crois tant leur état de fatigue semblait avancé.

Les personnes qui les soutenaient sur place ont été mises à l’écart, interdiction de communiquer avec les tunisiens, Paul explique sur twitter qu’il a à peine eu le temps de donner le numéro d’un avocat aux forces de l’ordre, sans garantie qu’il sera transmis aux interpellés…

Sous le choc, j’ai contacté l’ambassade, le cabinet du préfet et le commissariat du XIXème, à chaque fois la même réponse : on m’a raccroché au nez. Aucune explication n’a été donnée. Après quelques heures, la préfecture à indiqué qu’une plainte avait été déposée par les riverains. Des tunisiens ont également été arrêtés pour « infraction à la législation sur les étranger ».

Troisième point : Mais c’est quoi tout ce bowdel? On parle de dignité humaine, on parle d’aide, on parle de mobilisation citoyenne…et des riverains portent plainte contre des gens qui n’ont pas de quoi manger et dormir, on parle de gens qui ont fuit un pays, qui n’ont plus rien. Chers riverains, j’espère que vous aurez honte de votre acte, moi j’ai honte de vous.

A l’heure ou j’écris ces lignes, beaucoup ont été relâchés, tous? Je ne sais pas. Je sais cependant quelque chose : beaucoup se sont indignés d’un tel traitement sans AUCUNE solution durable derrière. D’abord citoyen, le soutien à Botzaris36 est devenu peu à peu politique au fur et à mesure des dernières journées, d’abord avec Pascal Terasse, député de l’Ardèche

Le conseil de Paris ensuite, avec madame Danielle Simonnet, secrétaire nationale du parti de gauche, puis Roger Madec, maire du XIXème arrondissement. Madame Nadège Abomangoli, conseillère régionale socialiste, c’est indignée elle aussi sur twitter

Mais tout ceci reste bien léger par rapport au besoin de Botzaris36…il n’y à pas eu de réelles solutions proposées, pas de solutions tout court d’ailleurs en fait.

Nous parlons d’Hommes de tout âges qui ont fuit leur pays, passés par Lampedusa ils sont ensuit arrivés chez  nous, en France, pays des droit de l’homme. Manifestement, ces tunisiens n’ont aucun droit : pas le droit à de l’aide, des difficultés pour manger, dormir, ne pas se faire harceler par les forces de l’ordre…pourtant, ces tunisiens sont avant tout des hommes, non?

La France est donc le pays des droits de l’homme…tant qu’il est blanc, riche et qu’il à ses papiers (et surtout que ses papiers ne sont pas étrangers!).

La France n’est donc plus le pays des droits de l’Homme, cqfd.

Comment, pour de simples combinaisons de « 01010010100101 », pour de simples documents, pour de simples archives…comment est ce possible d’en arriver à la? La dignité humaine serait elle inférieure à des documents? Je ne peux m’absoudre à le penser et encore moins à le croire.

Ce soir, Paul et Elisabeth (MsTeshi) dorment chez eux, les deux ayant reçu des menaces dans la soirée d’hier et des menaces de mort aujourd’hui. Une solution de protection serait envisagée, les menaces étant très sérieuses, comme l’indique Paul sur twitter

Ce soir, c’est indigné et  furieux que j’écris ces lignes, il n’y a toujours pas de solutions, nous restons mobilisés mais les services de l’ordre de la mairie de Paris ont manifestement envie de casser le mouvement…

… et nous parlons de 20 personnes, perdues au « pays des droits de l’Homme ».

PS : à tout ceux qui m’insultent directement par mail depuis bientôt 3-4 jours, c’est votre droit le plus strict, le mien, c’est de choper vos IP, et de porter plainte si vous continuez. NON, je n’oublie pas la misère du monde, NON, je n’oublie pas les SDF, mais la, on parle de personnes dans la rue, quasi sans aucune aide et qui sont dehors pour des raisons politiques, pour des documents qui dérangent…et qui plus est, qui dorment devant le lieu ou ils étaient avant d’être expulsés.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

5 commentaires to “Pays des droits de l’Homme…pas au 36 rue Botzaris.”

  1. avatar

    C’est pas parceque je suis d’origine agricaine que je soutiens les jeunes tunisiens qui ont bravé la mortlors de la traversée, ainsi que les tirs des snippers en tunisie, c’est tout simplement parceque je considère que la France est bien le Pilliers des droits de l’homme et de par le monde,elle demeure ce qu’elle est malgré les tentatives d’extremistes qui veulent en faire un pays de rejet. Je remercie de tout coeur Paul DA SILVA et Elisabeth Laube alis Ms Teshi que j’ai toujours imaginé comme une dame ayant au moins la quarantaine, tellement elle me parait digne à travers ses tweets, maintenant que je l’ai vu, c’est une très belle jeune fille, je suis perplexe, agréablement surpris et je souris pour elle. Bon courage. PS : Les politiques commencentà s’intérésser à 36 Bozari

Rétroliens/Pings

  1. [PARIS] Les sans-papiers tunisiens expulsés du parc des Buttes Chaumont par les porcs ! Solidarité avec les migrants tunisiens ! ! ! « le chat noir emeutier - 22 juin 2011

    […] Voir l’article sur le même sujet sur Pixel Libre.net (Numandil sur twitter) […]

  2. [Le chat noir émeutier] Paris : Les sans-papiers tunisiens expulsés du parc des Buttes Chaumont par les porcs ! | actusquat - 24 juin 2011

    […] Voir l’article sur le même sujet sur Pixel Libre.net (Numandil sur twitter) […]

  3. Pays des droits de l’Homme…pas au 36 rue Botzaris. « Poètes Indignés - 8 juillet 2011

    […] Source: http://pixellibre.net […]

  4. tunis by jmfeinar - Pearltrees - 7 janvier 2012

    […] Pays des droits de l’Homme…pas au 36 rue Botzaris. | Pixel libre.net Troisième point : Mais c’est quoi tout ce bowdel? On parle de dignité humaine, on parle d’aide, on parle de mobilisation citoyenne…et des riverains portent plainte contre des gens qui n’ont pas de quoi manger et dormir, on parle de gens qui ont fuit un pays, qui n’ont plus rien. Chers riverains, j’espère que vous aurez honte de votre acte, moi j’ai honte de vous. […]