Apple, l’infrarouge et les concert.



J’aurais pu ajouter et les clients Apple, mais en fait non puisque la firme n’a pas pensé à eux.

Selon les informations du New York Times (en anglais) Apple serait en train de déposer un brevet pour interdire l’enregistrement de concerts et, à une échelle plus étendue, de tout évènement qu’une personne ou un groupe ne voudrait pas voir enregistré avec un produit « i » (iphone, ipad, toussa).

Parler Mac sur un blog, c’est toujours hyper compliqué parce que ça part en troll assez rapidement, faites gaffe, les informations qui suivent sont sérieuses 🙂

Comment Apple compte faire?

L’idée est relativement simple, la plupart des produits « i » sont équipés d’un capteur infrarouge. Un groupe souhaitant interdire un enregistrement (donc, se tirer une balle dans le pied) peut contacter Apple (et, of course, aligner les $) afin que la firme vienne (ou fournisse) installer un capteur infrarouge sur la scène. Lors du début de l’enregistrement, si l’i-phone/pad/… détecte ce capteur…l’enregistrement se désactivera. Simple, tellement simple qu’on se demande presque ce qu’Apple à foutu pour ne pas y penser avant.

Bon, c’est bien mignon tout ça, mais c’est quoi l’embrouille?

Bien, pour être exact, il faut parler d’embrouilles : la première, c’est (encore) cette (foutue) manie (de mer**) qu’a Apple : tu achètes un produit Apple, tu te fais contrôler par Apple, tu manges Apple.

L’exemple le plus flagrant reste pour moi Apple et les applications pour Iphone : vous voulez installer une application  qu’Apple n’a pas accepté? Si vous ne crackez pas votre mobile, c’est impossible (bon, maintenant le Jailbreak semble quand même bien rentré dans les mœurs de chacun 🙂 )

Donc, à nouveau, la firme à la pomme décide de brider ses utilisateurs sans qu’ils aient l’occasion de s’exprimer. Ok, c’est pour bloquer l’enregistrement de concerts, donc bloquer l’enregistrement pirate, mais c’est ça aussi justement la magie d’un concert. T’as TON live, il est POURRI, mais c’est TON live, filmé avec TON téléphone, tu peux dire : « j’y étais »…et bien la, non.

Second point, moins drôle d’un coup : comme le souligne Cabusar (que je salue au passage) dans son article que vous DEVEZ lire, le risque de voir cette technologies débarquer dans un contexte de censure « à la sauce des révolutions arabes de ce moment » existe. Imaginez des véhicules militaires avec des infrarouges montés, … et un génocide dans le plus grand des silences. (Je sais pas vous, mais moi je pense d’ailleurs que ca risque plus d’être utilisé comme ça que dans les concerts)

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!