Les aventures du blog pixellibre.net, S01EP02



Bonsoir à tous,

Petit point sur l’actu du blog : côté billets et thème, tout va bien à l’exception d’une éventuelle mise à jour à effectuer sous peu.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais vous pouvez maintenant partager un article sur quasi n’importe quel « réseau social » de Twitter à Facebook en passant par tout les digg-like possibles.

Bien sur, rien ni personne ne vous force à le faire, mais sachez le, c’est maintenant possible 🙂

Petit point aussi sur Flattr, j’ai pris pas mal de mail me demandant « mais tu as un truc « Flattr » c’est quoi exactement? » : j’y répondrais, via un petit billet que j’essayerais de détailler le plus possible.

Dernier point, plus personnel : je tiens à remercier toutes les personnes qui passent sur ce blog et tout ceux qui transmettent tel ou tel billet sur leur réseau, contacts, etc…
Sans lecteurs, un blog reste un espace ou l’interaction ne se fait pas, sans vous, personne pour transmettre les billets du blog. Merci donc à tous.

Ps : J’ai cependant remarqué un petit quelque chose, il y a un bon nombre de lectures et très peu de commentaires, (ça ne veut pas dire « commentez sinon c’est la mort ! ») je me demande donc si quelque chose bloque (l’adresse mail ou autre) ou si simplement, il n’y a pas de commentaires.

Dernier point (pour du vrai, l’autre c’était un fake) et promis je vous laisse tranquille pour ce soir :p : je cherche une personne qui joue bien avec photoshop, j’aurais peut être un petit service à lui demander…si vous êtes cette personne ou si vous la connaissez : numendil [at] pixellibre [point] net.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

2 commentaires to “Les aventures du blog pixellibre.net, S01EP02”

  1. avatar

    A ton service c’est toujours un plaisir de te lire, et nos idées étant similaires le partage est donc logique 😉

  2. avatar

    Hey bonjour 🙂

    C’est gentil (et j’avoue, ça rassure de lire ça) 🙂

    Je pense qu’on est énormément à partager ces idées (et j’espère), on verra ce qu’elles deviendront dans l’avenir…