Echec et Mat



Petit article, plus constat qu’article d’ailleurs…

Aux échecs, le meilleur joueur c’est souvent celui qui a un coup d’avance, voir plus…

Sur l’Internet, c’est pareil.

J’imagine que ce n’est pas une grande nouvelle mais bon, c’est ma soirée constat. L’ironie du sort est qu’il ne change jamais : nous, internautes, avons toujours un coup d’avance pour défendre la liberté d’expression, la neutralité du net ou bien encore pour donner une voix à ceux qui n’en ont plus (censure, guerre, exemple des révolutions actuelles)

Alors voila, c’est un petit post d’une soirée tranquille, posé à regarder en 1680*1050 ce qu’il se passe sur la toile. :

– la loi DADVSI (l’ancêtre de la HADOPI, tout aussi ancestrale) : à peine la loi votée qu’elle était déjà inapplicable et dépassée.
– la loi HADOPI (paix à son âme) : après deux baffes du conseil constitutionnel, histoire de rappeler qu’il existe des lois et que non, monsieur le Président de la République, on en fait pas ce qu’on veut…les internautes se sont adaptés. Pour être plus exact, les internautes avaient déjà changé de comportement avant même la mise en application de cette loi, preuve en est : les chiffres du Peer to Peer qui sont en déclin depuis des années, au profit d’autres technologies (direct download, torrent, streaming, …).
– la loi LOPPSI : beaucoup de bruit pour quoi au final? Une atteinte à la liberté d’expression via un article, une séparation de la population française via un autre… mais pourquoi ? Pour rien.
Rien ni personne ne peut faire taire quelqu’un qui à quelque chose à dire, encore moins sur Internet.
– Dernier « lol » en date, les #SFH de la HADOPI, des spécifications très belles sur papier qui, selon moi, ne seront rien de plus que de belles choses sur papier tant ce qu’elles demandent n’est pas réaliste (en gros, avoir un monstre de routeur chez soi capable de faire ce que votre fournisseur d’accès fait, avec le DPI en plus (à voir, la dernière partie sur le DPI et la neutralité du Net).

Dois-je rajouter les Anonymous, les inconnus comme vous et moi et plus généralement, l’intelligence collective…(car oui, selon moi, elle existe). Le temps d’une action, d’une recherche ou d’un projet, beaucoup peuvent s’unir et travailler dans un but commun. Personne n’a demandé aux internautes de relayer les information, les photos ou encore les vidéos des révolutions tunisienne, égyptienne, libyenne, … pourtant nous l’avons fait, afin que les informations qui sortaient du pays ne soient pas perdues…(et je ne suis pas certain que les gouvernements de ces pays étaient vraiment pour).

Bref, tout ceci pour dire qu’Internet aura toujours un coup d’avance.
Bloquez un site (Wikileaks à tout hasard) et des centaines de copies arriveront dans l’instant.
Instaurez une loi contre le partage et la diffusion de la culture et nous partagerons autrement.
Instaurez une censure et elle sera contournée encore et encore.

Constat d’une soirée : échec et mat.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Aucun commentaire pour le moment... Soyez le premier!