Autoblog de reflets.infohttp://reflets.info/http://reflets.info/ La censure comme réponse à la presse ?781c349c-14a1-4d40-82d6-9d0d41d94b9ehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221129_181523_La_censure_comme_reponse_a_la_presse__Tue, 29 Nov 2022 18:15:23 +0100

Reflets et Mediapart dans le viseur de Maître Ingrain et de Patrick Drahi

Demain mercredi, Reflets sera devant le tribunal de Versailles tandis que Mediapart sera fixé sur son sort. Dans les deux cas, une censure préalable appliquée par des juges à la demande du même avocat.

Quand le patron d'Altice vous invite... - Copie d'écran

Le 5 septembre dernier, nous commencions la publication d'une enquête sur l'empire de Patrick Drahi. Notre investigation part de la publication sur Internet de documents internes du groupe Altice et du Family Office de Patrick Drahi (l'entreprise qui gère ses investissements personnels). Le groupe de ransomware Hive a en effet diffusé ces informations après l'échec des négociations sur la rançon demandée après l'attaque. Très rapidement, Altice nous assignait devant le tribunal de commerce de Nanterre en invoquant une violation du secret des affaires. Dans son ordonnance, le juge écartait les demandes d'Altice, comme la censure a posteriori de nos articles. Il ne constatait aucune violation du secret des affaires. En revanche, il nous interdisait d'écrire à l'avenir sur Altice en nous basant sur ces documents pourtant désormais publics. Une censure préalable indiscriminée. C'est pour cette raison que nous avons fait appel. L'affaire sera jugée demain à 15 heures à la cour d'appel de Versailles. A la même heure exactement, le délibéré sera rendu dans l'affaire qui interdit à Mediapart de publier le moindre extrait d'enregistrements dévoilant les méthodes inssuportables de kompromat utilisées par le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdiau. Trois points communs entre les deux affaires : la censure préalable d'enquêtes journalistiques, une instrumentalisation de la justice (éviter les chambres spécialisées en droit de la...

]]>

Reflets et Mediapart dans le viseur de Maître Ingrain et de Patrick Drahi

Demain mercredi, Reflets sera devant le tribunal de Versailles tandis que Mediapart sera fixé sur son sort. Dans les deux cas, une censure préalable appliquée par des juges à la demande du même avocat.

Quand le patron d'Altice vous invite... - Copie d'écran

Le 5 septembre dernier, nous commencions la publication d'une enquête sur l'empire de Patrick Drahi. Notre investigation part de la publication sur Internet de documents internes du groupe Altice et du Family Office de Patrick Drahi (l'entreprise qui gère ses investissements personnels). Le groupe de ransomware Hive a en effet diffusé ces informations après l'échec des négociations sur la rançon demandée après l'attaque. Très rapidement, Altice nous assignait devant le tribunal de commerce de Nanterre en invoquant une violation du secret des affaires. Dans son ordonnance, le juge écartait les demandes d'Altice, comme la censure a posteriori de nos articles. Il ne constatait aucune violation du secret des affaires. En revanche, il nous interdisait d'écrire à l'avenir sur Altice en nous basant sur ces documents pourtant désormais publics. Une censure préalable indiscriminée. C'est pour cette raison que nous avons fait appel. L'affaire sera jugée demain à 15 heures à la cour d'appel de Versailles. A la même heure exactement, le délibéré sera rendu dans l'affaire qui interdit à Mediapart de publier le moindre extrait d'enregistrements dévoilant les méthodes inssuportables de kompromat utilisées par le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdiau. Trois points communs entre les deux affaires : la censure préalable d'enquêtes journalistiques, une instrumentalisation de la justice (éviter les chambres spécialisées en droit de la...

]]>
La culture, c'est comme la confiture !01174a25-6951-4f44-91f7-f4fe23811bbfhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221128_092916_La_culture__c_est_comme_la_confiture__Mon, 28 Nov 2022 09:29:16 +0100

C'est bon...

Cinéma, séries, expos, musique, littérature : l’offre est tellement abondante qu'il est parfois difficile de s’y retrouver et de faire des choix. Voici quelques conseils totalement subjectifs – Eh oui on assume !

miam... - Bicanski - Pixnio

Cinéma : il est comment le nouveau Bedos ?

On avait été déçu par sa reprise d’OSS 117 – difficile de passer après Hazanavicius – et « La Belle époque » avec Daniel Auteuil et Fanny Ardant ne nous avait pas emballés. Quid de « Mascarade » ? L’idée du scénario est plutôt habile : deux gigolos homme et femme vont s'associer pour piéger des quinquas friqués (joués par Isabelle Adjani et François Cluzet). Les acteurs sont globalement bons avec notamment une Marina Vacth au mieux de sa forme dans son rôle de manipulatrice sans scrupules. Le film souffre toutefois de quelques longueurs : une demi-heure de moins n'aurait pas été de refus, et d’une once de lourdeur : la thèse féministe est un peu trop attendue. Ces réserves mises à part, le nouvel opus de Bedos reste virevoltant et prometteur pour la suite de sa filmographie.

Série : un petit bijou pas en TOC !

Oui, je sais ! Dès qu’on parle d’Arte, ça sonne un peu élitiste mais que nenni ! La chaîne franco-allemande est de plus en plus en pointe dans les offres de séries et n’a rien à envier à celle des grandes plateformes. En témoigne cette pépite : « Pure », une série britannique adaptée de l'ouvrage de Rose Cartwright. Elle raconte l'histoire d’une provinciale, Marnie, qui décide de sortir de sa campagne et de débarquer à Londres pour fuir une pathologie qui la handicape : son obsession sexuelle. On suit l’évolution d’une jeune femme aux prises avec des tocs qu’elle va devoir assumer et dépasser pour entrer de...

]]>

C'est bon...

Cinéma, séries, expos, musique, littérature : l’offre est tellement abondante qu'il est parfois difficile de s’y retrouver et de faire des choix. Voici quelques conseils totalement subjectifs – Eh oui on assume !

miam... - Bicanski - Pixnio

Cinéma : il est comment le nouveau Bedos ?

On avait été déçu par sa reprise d’OSS 117 – difficile de passer après Hazanavicius – et « La Belle époque » avec Daniel Auteuil et Fanny Ardant ne nous avait pas emballés. Quid de « Mascarade » ? L’idée du scénario est plutôt habile : deux gigolos homme et femme vont s'associer pour piéger des quinquas friqués (joués par Isabelle Adjani et François Cluzet). Les acteurs sont globalement bons avec notamment une Marina Vacth au mieux de sa forme dans son rôle de manipulatrice sans scrupules. Le film souffre toutefois de quelques longueurs : une demi-heure de moins n'aurait pas été de refus, et d’une once de lourdeur : la thèse féministe est un peu trop attendue. Ces réserves mises à part, le nouvel opus de Bedos reste virevoltant et prometteur pour la suite de sa filmographie.

Série : un petit bijou pas en TOC !

Oui, je sais ! Dès qu’on parle d’Arte, ça sonne un peu élitiste mais que nenni ! La chaîne franco-allemande est de plus en plus en pointe dans les offres de séries et n’a rien à envier à celle des grandes plateformes. En témoigne cette pépite : « Pure », une série britannique adaptée de l'ouvrage de Rose Cartwright. Elle raconte l'histoire d’une provinciale, Marnie, qui décide de sortir de sa campagne et de débarquer à Londres pour fuir une pathologie qui la handicape : son obsession sexuelle. On suit l’évolution d’une jeune femme aux prises avec des tocs qu’elle va devoir assumer et dépasser pour entrer de...

]]>
Ukraine : la paix, arme de capitulation massive de la Russie ?38166de2-c401-486b-a400-6e4441b206f2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221122_114731_Ukraine___la_paix__arme_de_capitulation_massive_de_la_Russie__Tue, 22 Nov 2022 11:47:31 +0100

Les pressions russes pour une paix rapide sont un moyen d'obtenir ce qu'elle n'a pu gagner militairement

Alors que l'armée russe est en difficulté, Vladimir Poutine cherche à gagner du temps et, éventuellement, à geler la situation par une paix, sans doute temporaire, aux conditions russes. Pour tenter de mettre à genoux ce peuple qui ose lui résister et diviser les soutiens de l'Ukraine, la Russie bombarde les infrastructures électriques tout en fustigeant une position « irréaliste » du président Zelensky. La Russie cherche en fait une capitulation déguisée de l'Ukraine et de l'Occident.

Libération de Kherson - Copie d'écran - Twitter

Pour déclencher une guerre, il suffit d’être seul. Pour faire la paix, il faut être deux. Kyiv a posé ses conditions pour entamer des discussions de paix avec Moscou: la souveraineté retrouvée de l'Ukraine sur l'ensemble des territoires situés dans ses frontières de 1991, donc y compris la Crimée, annexée par les Russes après un référendum illégal en 2014.

En Europe et aux États-Unis, des dirigeants et des politiques appellent à envisager la paix. Selon le quotidien américain, le Washington Post, l'administration de Joe Biden tente discrètement d'encourager le président ukrainien Zelensky à négocier avec son homologue russe, pour garantir le soutien des puissances occidentales dans la durée. Une demande, non pas pour ramener Kyiv à la table des négociations, mais plutôt pour montrer une volonté de négocier et ne pas apparaître comme un facteur de blocage. Quelques jours auparavant, le conseiller du président ukrainien, Mykhailo Podoliak, avait écrit sur Twitter que seule une discussion «avec le prochain dirigeant de la Russie» serait efficace. Ambiance...

Dans les actes, le soutien américain est total. L’administration Biden vient de demander au Congrès de valider une aide d’urgence économique et militaire de plus de 37 milliards de dollars pour 2023. Le total de l’aide américaine accordée à l’Ukraine dépasse les 100 milliards, dont 70% pour l’aide militaire.

En France, des voix s’élèvent aussi pour appeler à la paix. Il y a bien sûr la galaxie de l’...

]]>

Les pressions russes pour une paix rapide sont un moyen d'obtenir ce qu'elle n'a pu gagner militairement

Alors que l'armée russe est en difficulté, Vladimir Poutine cherche à gagner du temps et, éventuellement, à geler la situation par une paix, sans doute temporaire, aux conditions russes. Pour tenter de mettre à genoux ce peuple qui ose lui résister et diviser les soutiens de l'Ukraine, la Russie bombarde les infrastructures électriques tout en fustigeant une position « irréaliste » du président Zelensky. La Russie cherche en fait une capitulation déguisée de l'Ukraine et de l'Occident.

Libération de Kherson - Copie d'écran - Twitter

Pour déclencher une guerre, il suffit d’être seul. Pour faire la paix, il faut être deux. Kyiv a posé ses conditions pour entamer des discussions de paix avec Moscou: la souveraineté retrouvée de l'Ukraine sur l'ensemble des territoires situés dans ses frontières de 1991, donc y compris la Crimée, annexée par les Russes après un référendum illégal en 2014.

En Europe et aux États-Unis, des dirigeants et des politiques appellent à envisager la paix. Selon le quotidien américain, le Washington Post, l'administration de Joe Biden tente discrètement d'encourager le président ukrainien Zelensky à négocier avec son homologue russe, pour garantir le soutien des puissances occidentales dans la durée. Une demande, non pas pour ramener Kyiv à la table des négociations, mais plutôt pour montrer une volonté de négocier et ne pas apparaître comme un facteur de blocage. Quelques jours auparavant, le conseiller du président ukrainien, Mykhailo Podoliak, avait écrit sur Twitter que seule une discussion «avec le prochain dirigeant de la Russie» serait efficace. Ambiance...

Dans les actes, le soutien américain est total. L’administration Biden vient de demander au Congrès de valider une aide d’urgence économique et militaire de plus de 37 milliards de dollars pour 2023. Le total de l’aide américaine accordée à l’Ukraine dépasse les 100 milliards, dont 70% pour l’aide militaire.

En France, des voix s’élèvent aussi pour appeler à la paix. Il y a bien sûr la galaxie de l’...

]]>
La liberté d’informer devant la justiceb23be0fc-67f9-405b-aa4e-e569ca34e1edhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221121_105017_La_liberte_d___informer_devant_la_justiceMon, 21 Nov 2022 10:50:17 +0100

L'audience en appel de Reflets contre Altice se tiendra ce mercredi 23 novembre

Peut-on censurer des articles qui ne sont pas encore écrits ? En première instance, le Tribunal de commerce de Nanterre a répondu oui. Mercredi, la cour d'appel de Versailles doit statuer à son tour. Et le 15 décembre, Reflets retourne au tribunal de commerce de Nanterre pour une audience au fond. Le Syndicat National des Journalistes s'est joint à l'affaire pour contrer cette attaque contre toute la profession.

cour d'appel de Versailles, façade Nord - Tiraden - Wikipedia - CC BY-SA 4.0

Rappel des faits : le 6 octobre, le tribunal de commerce de Nanterre statuait en référé sur la demande de trois entreprises du groupe Altice. Au nom de la protection du secret des affaires, elles demandaient le retrait de plusieurs articles publiés par Reflets sur la base de documents diffusés sur Internet par le groupe de ransomware Hive. Altice souhaitait également que nous ne puissions plus écrire d'articles à son sujet. Dans son ordonnance, rendue en référé, le tribunal a considéré que nous n'avions pas violé le secret des affaires, que nous ne devions pas retirer les articles déjà publiés, mais nous interdit toute nouvelle publication, sans précision de temps et de champ d'application.

Devant cette décision de justice, l'ensemble de la profession s'est mobilisée à l'appel du Fonds pour une presse libre. Plus de 100 médias indépendants et organisations de journalistes s’indignaient de la décision de justice obtenue par le milliardaire Patrick Drahi et son groupe Altice.

Cette attaque de Patrick Drahi est en effet un terrible révélateur de l'idée du journalisme que se font les milliardaires propriétaires de groupes de presse. Le buzz, le clash, l'enquête, pourquoi pas, tant que cela rapporte, mais surtout, que l'on ne parle pas de moi et de mes affaires. Cela donne à voir ce que devient la presse et les limites imposées aux journalistes. Les propriétaires de journaux n'ont même plus besoin de « faire pression » sur leurs...

]]>

L'audience en appel de Reflets contre Altice se tiendra ce mercredi 23 novembre

Peut-on censurer des articles qui ne sont pas encore écrits ? En première instance, le Tribunal de commerce de Nanterre a répondu oui. Mercredi, la cour d'appel de Versailles doit statuer à son tour. Et le 15 décembre, Reflets retourne au tribunal de commerce de Nanterre pour une audience au fond. Le Syndicat National des Journalistes s'est joint à l'affaire pour contrer cette attaque contre toute la profession.

cour d'appel de Versailles, façade Nord - Tiraden - Wikipedia - CC BY-SA 4.0

Rappel des faits : le 6 octobre, le tribunal de commerce de Nanterre statuait en référé sur la demande de trois entreprises du groupe Altice. Au nom de la protection du secret des affaires, elles demandaient le retrait de plusieurs articles publiés par Reflets sur la base de documents diffusés sur Internet par le groupe de ransomware Hive. Altice souhaitait également que nous ne puissions plus écrire d'articles à son sujet. Dans son ordonnance, rendue en référé, le tribunal a considéré que nous n'avions pas violé le secret des affaires, que nous ne devions pas retirer les articles déjà publiés, mais nous interdit toute nouvelle publication, sans précision de temps et de champ d'application.

Devant cette décision de justice, l'ensemble de la profession s'est mobilisée à l'appel du Fonds pour une presse libre. Plus de 100 médias indépendants et organisations de journalistes s’indignaient de la décision de justice obtenue par le milliardaire Patrick Drahi et son groupe Altice.

Cette attaque de Patrick Drahi est en effet un terrible révélateur de l'idée du journalisme que se font les milliardaires propriétaires de groupes de presse. Le buzz, le clash, l'enquête, pourquoi pas, tant que cela rapporte, mais surtout, que l'on ne parle pas de moi et de mes affaires. Cela donne à voir ce que devient la presse et les limites imposées aux journalistes. Les propriétaires de journaux n'ont même plus besoin de « faire pression » sur leurs...

]]>
Etats-Unis : il n'y a pas eu de vague républicaine aux midterms1f4a7095-bbab-42c8-be53-e6dcdce903aahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221116_140608_Etats-Unis___il_n_y_a_pas_eu_de_vague_republicaine_aux_midtermsWed, 16 Nov 2022 14:06:08 +0100

Pour la politologue Nicole Bacharan, le président Biden sort renforcé de ces élections.

Si la Chambre des représentants a basculé du côté des Républicains, les Démocrates sont assurés de conserver le Sénat avant même le second tour des élections en Géorgie. Si le Président Biden a limité la casse et en sort personnellement grandi, la seconde partie de son mandat s’annonce très difficile.

Donald Trump (2016) - Gage Skidmore - Wikipedia - CC BY-SA 2.0

Nicole Bacharan, politologue spécialiste des États-Unis, analyse les résultats des élections de mi-mandat et l'avenir des deux principaux partis politiques du pays.

Dans quel état sort l’Amérique après ses élections de mi-mandat?

Nicole Bacharan : Ce scrutin a montré la vitalité de la démocratie et c’est encourageant. Les Américains ont davantage voté qu’habituellement. La participation est estimée à 51%, alors qu’elle est largement inférieure dans les élections similaires précédentes. Cela s’explique par plusieurs raisons: Trump mobilise le camp républicain mais aussi les Démocrates, les Américains se sentent concernés par la question de l’avortement et enfin, beaucoup désiraient voter pour affirmer leur attachement à la démocratie. Globalement, tout s’est déroulé paisiblement, les citoyens ont foi dans leur démocratie et il veulent la garder vivante. Même s’il peut y avoir des contestations dans les jours ou les semaines qui viennent, c’est réconfortant. Autre signe d’espoir, parmi les candidats soutenus par Donald Trump, la moitié ont été élus, mais les autres ont été écartés car trop irrationnels et inquiétants. Le pays reste très divisé et deux visions irréconciliable s’affrontent.

Peut-on dire que la victoire des Républicains serait celle de l’extrême-droite?

La victoire des Républicains serait celle de l’extrême droite, même s’ils sont plus divisés qu’on pourrait le croire. Il ne fait aucun doute que les trumpistes sont d’extrême droite: certains contestent...

]]>

Pour la politologue Nicole Bacharan, le président Biden sort renforcé de ces élections.

Si la Chambre des représentants a basculé du côté des Républicains, les Démocrates sont assurés de conserver le Sénat avant même le second tour des élections en Géorgie. Si le Président Biden a limité la casse et en sort personnellement grandi, la seconde partie de son mandat s’annonce très difficile.

Donald Trump (2016) - Gage Skidmore - Wikipedia - CC BY-SA 2.0

Nicole Bacharan, politologue spécialiste des États-Unis, analyse les résultats des élections de mi-mandat et l'avenir des deux principaux partis politiques du pays.

Dans quel état sort l’Amérique après ses élections de mi-mandat?

Nicole Bacharan : Ce scrutin a montré la vitalité de la démocratie et c’est encourageant. Les Américains ont davantage voté qu’habituellement. La participation est estimée à 51%, alors qu’elle est largement inférieure dans les élections similaires précédentes. Cela s’explique par plusieurs raisons: Trump mobilise le camp républicain mais aussi les Démocrates, les Américains se sentent concernés par la question de l’avortement et enfin, beaucoup désiraient voter pour affirmer leur attachement à la démocratie. Globalement, tout s’est déroulé paisiblement, les citoyens ont foi dans leur démocratie et il veulent la garder vivante. Même s’il peut y avoir des contestations dans les jours ou les semaines qui viennent, c’est réconfortant. Autre signe d’espoir, parmi les candidats soutenus par Donald Trump, la moitié ont été élus, mais les autres ont été écartés car trop irrationnels et inquiétants. Le pays reste très divisé et deux visions irréconciliable s’affrontent.

Peut-on dire que la victoire des Républicains serait celle de l’extrême-droite?

La victoire des Républicains serait celle de l’extrême droite, même s’ils sont plus divisés qu’on pourrait le croire. Il ne fait aucun doute que les trumpistes sont d’extrême droite: certains contestent...

]]>
Procès du vol Rio-Paris : l’implacable loi de Murphy625f5af1-20b9-4ccd-b545-2608b95a12e7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221112_144203_Proces_du_vol_Rio-Paris___l___implacable_loi_de_MurphySat, 12 Nov 2022 14:42:03 +0100

Omerta généralisée, complaisance institutionnelle, manque de réactivité… le crash était-il écrit d’avance ?

La loi de Murphy communément appelée « loi de l’emmerdement maximum » est en réalité une théorie élaborée par un ingénieur aérospatial, Edward Murphy, à la fin des années 40. Dans la conception des avions et des fusées on part du principe que « le pire est certain ».

13 longues années d'attente pour les familles des victimes - reflet

Ce précepte établi peut se traduire par « tout ce qui est susceptible d’aller mal, ira mal, tôt ou tard ». Or, dans l’affaire des sondes Pitot qui ont occasionné le crash du vol AF 447, l’administration française et européenne, Airbus, et Air France, ont réagi comme si la loi de Murphy ne s’appliquerait pas. Là n’est apparemment pas la seule entorse faite au respect des procédures et à la logique des choses, dans un milieu où l’erreur et le laisser-aller ne pardonnent pas.

Au procès du crash de Rio, on se croirait parfois dans une unité Alzheimer tant les témoins ont la mémoire qui flanche sur ce qui demeure le plus grand drame d’Air France, survenu avec un Airbus A 330 en 2009. Il faut dire qu’au regard des manœuvres dilatoires orchestrées par Air France et Airbus (13 ans d’instruction), certains appelés à la barre ont avancé en âge ; d’autres sont décédés en emportant au ciel leur savoir et leurs secrets. Cela rend la tâche de la juge Sylvie Daunis et des avocats des parties civiles encore plus ardue.

Alors qu’Air France accuse Airbus d’avoir manipulé une expertise, on pressent que l’entente cordiale entre ces deux prévenus se fissure au gré des audiences. Mais l’heure est venue d’entendre l'ancien pilote d’essai d'Airbus, Armand Jacob, qui comparait en tant que témoin mais semble subir les affres d’une mémoire en pointillé. Notamment quand il s’est agi de se souvenir des circonstances d’un incident arrivé dans une autre compagnie, Air Caraïbes, en septembre...

]]>

Omerta généralisée, complaisance institutionnelle, manque de réactivité… le crash était-il écrit d’avance ?

La loi de Murphy communément appelée « loi de l’emmerdement maximum » est en réalité une théorie élaborée par un ingénieur aérospatial, Edward Murphy, à la fin des années 40. Dans la conception des avions et des fusées on part du principe que « le pire est certain ».

13 longues années d'attente pour les familles des victimes - reflet

Ce précepte établi peut se traduire par « tout ce qui est susceptible d’aller mal, ira mal, tôt ou tard ». Or, dans l’affaire des sondes Pitot qui ont occasionné le crash du vol AF 447, l’administration française et européenne, Airbus, et Air France, ont réagi comme si la loi de Murphy ne s’appliquerait pas. Là n’est apparemment pas la seule entorse faite au respect des procédures et à la logique des choses, dans un milieu où l’erreur et le laisser-aller ne pardonnent pas.

Au procès du crash de Rio, on se croirait parfois dans une unité Alzheimer tant les témoins ont la mémoire qui flanche sur ce qui demeure le plus grand drame d’Air France, survenu avec un Airbus A 330 en 2009. Il faut dire qu’au regard des manœuvres dilatoires orchestrées par Air France et Airbus (13 ans d’instruction), certains appelés à la barre ont avancé en âge ; d’autres sont décédés en emportant au ciel leur savoir et leurs secrets. Cela rend la tâche de la juge Sylvie Daunis et des avocats des parties civiles encore plus ardue.

Alors qu’Air France accuse Airbus d’avoir manipulé une expertise, on pressent que l’entente cordiale entre ces deux prévenus se fissure au gré des audiences. Mais l’heure est venue d’entendre l'ancien pilote d’essai d'Airbus, Armand Jacob, qui comparait en tant que témoin mais semble subir les affres d’une mémoire en pointillé. Notamment quand il s’est agi de se souvenir des circonstances d’un incident arrivé dans une autre compagnie, Air Caraïbes, en septembre...

]]>
Alors, on n’attend pas Patrick ?2ca25c2d-726c-4fc8-a04e-5e2acb019d6fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221111_172132_Alors__on_n___attend_pas_Patrick__Fri, 11 Nov 2022 17:21:32 +0100

Dessous Choc #8

Dans ce nouvel épisode de Dessous Choc nous ne sommes pas allés au camping rencontrer Franck Dubosc en Patrick Chirac. Nous allons parler d'un autre Patrick. Nous avons tendu le micro à Antoine Champagne, le cofondateur et rédacteur en chef de reflets.info. Il nous explique les enjeux de la procédure judiciaire qui oppose Reflets au groupe Altice, à la suite des révélations sur son propriétaire, le milliardaire Patrick Drahi.

Depuis maintenant quelques semaines Reflets fait l’objet d’une procédure judiciaire lancée par le groupe Altice de Patrick Drahi. En cause, quatre articles issus des données des hackers de Hive qui révèlent le train de vie plus que confortable du milliardaire entre déplacements réguliers en jets privés, commerce dispendieux d’œuvres d’art et optimisation fiscale.

Ces révélations, on l’imagine, n’ont pas été, du goût de l’intéressé qui n’a pas hésité à attaquer Reflets en référé au tribunal de commerce de Nanterre, estimant qu’une « menace » pouvait peser « sur les sociétés du groupe Altice face à l’incertitude du contenu des parutions à venir qui pourraient révéler des informations relevant du secret des affaires ».

Si ce dernier argument n’a pas été retenu dans l’ordonnance rendue début octobre et que les articles mises en cause peuvent être laissés sur le site, Reflets n’a en revanche pas le droit d’en écrire de nouveaux sur le groupe Altice sur la base des documents récupérés par les pirates de Hive.

Cette décision problématique, dénoncée par Antoine Champagne ainsi que par de nombreux autres médias, est une censure par anticipation qui a toutes les caractéristiques d’un procès-bâillon. Elle constitue, pour le coup, une véritable menace pour le journalisme d’investigation et l'indépendance de la presse. Reflets a fait appel, l'audience se tiendra le 23 novembre.

]]>

Dessous Choc #8

Dans ce nouvel épisode de Dessous Choc nous ne sommes pas allés au camping rencontrer Franck Dubosc en Patrick Chirac. Nous allons parler d'un autre Patrick. Nous avons tendu le micro à Antoine Champagne, le cofondateur et rédacteur en chef de reflets.info. Il nous explique les enjeux de la procédure judiciaire qui oppose Reflets au groupe Altice, à la suite des révélations sur son propriétaire, le milliardaire Patrick Drahi.

Depuis maintenant quelques semaines Reflets fait l’objet d’une procédure judiciaire lancée par le groupe Altice de Patrick Drahi. En cause, quatre articles issus des données des hackers de Hive qui révèlent le train de vie plus que confortable du milliardaire entre déplacements réguliers en jets privés, commerce dispendieux d’œuvres d’art et optimisation fiscale.

Ces révélations, on l’imagine, n’ont pas été, du goût de l’intéressé qui n’a pas hésité à attaquer Reflets en référé au tribunal de commerce de Nanterre, estimant qu’une « menace » pouvait peser « sur les sociétés du groupe Altice face à l’incertitude du contenu des parutions à venir qui pourraient révéler des informations relevant du secret des affaires ».

Si ce dernier argument n’a pas été retenu dans l’ordonnance rendue début octobre et que les articles mises en cause peuvent être laissés sur le site, Reflets n’a en revanche pas le droit d’en écrire de nouveaux sur le groupe Altice sur la base des documents récupérés par les pirates de Hive.

Cette décision problématique, dénoncée par Antoine Champagne ainsi que par de nombreux autres médias, est une censure par anticipation qui a toutes les caractéristiques d’un procès-bâillon. Elle constitue, pour le coup, une véritable menace pour le journalisme d’investigation et l'indépendance de la presse. Reflets a fait appel, l'audience se tiendra le 23 novembre.

]]>
Hopium : voiture du peuple ou religion des affaires ?c61d1d79-4614-4d8e-9085-6eeafd845cf7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221107_100045_Hopium___voiture_du_peuple_ou_religion_des_affaires__Mon, 07 Nov 2022 10:00:45 +0100

La nouvelle marque qui roule à l’hydrogène... et au Crédit Agricole

Le Mondial de Paris vient de fermer ses portes. Aux dires des spécialistes de l’automobile le salon parisien ne fait plus vraiment rêver les visiteurs, mais pour un investisseur l’euphorie était à rechercher sur le Stand Hopium. Respirez à fond, l’hydrogène n’a pas d’odeur.

La Māchina d’Hopium présentée au salon de l’auto de Paris. - Reflets

Ni BMW, ni Ford, ni Citroën, ni Fiat, ni Mercedes, ni Toyota, ni Volkswagen… les plus grands ne se sont pas présentés au rendez-vous historique de la porte de Versailles. Charge est revenue à Renault, Dacia, Peugeot et jeep de faire acte de présence. A croire que les constructeurs eux même ne savent plus par quel bout prendre le dossier de la « bagnole » qui pollue …

Pourtant un spectacle feutré s’est joué entre initiés sur le stand d’une marque inconnue du grand public : Hopium, une dénomination provoc’ qui fleure bon le marketing étincelant. Sous les feux de la rampe, la Māchina faisait le show. Première surprise, en dépit de ces appellations aux consonances lointaines le nouveau constructeur se déclare plus Français qu’un camembert.

A vous de jouer avec la membrane : pile à combustible, ou face le marketing ? - Capture d'écran
A vous de jouer avec la membrane : pile à combustible, ou face le marketing ? - Capture d'écran

Pour l’heure la starlette du salon n’est qu’un concept-car, une vitrine technologique destinée à ouvrir les précommandes : 1000 Māchina, virtuelles, auraient été achetées sur internet au prix, virtuel, de 120.000 . Utile précision qui cette fois-ci tient du réel, le processus de réservation ne garantit ni les spécifications du véhicule, ni sa disponibilité, ni son prix, ni sa date de livraison. La marque évoque de probables livraisons pour 2025.

Cocorico, ce bruissement financier aura eu pour effet de susciter l’intérêt de la branche -Consumer finance- du Crédit agricole. Un protocole d’accord pour une commande prévisionnelle de 10.000...

]]>

La nouvelle marque qui roule à l’hydrogène... et au Crédit Agricole

Le Mondial de Paris vient de fermer ses portes. Aux dires des spécialistes de l’automobile le salon parisien ne fait plus vraiment rêver les visiteurs, mais pour un investisseur l’euphorie était à rechercher sur le Stand Hopium. Respirez à fond, l’hydrogène n’a pas d’odeur.

La Māchina d’Hopium présentée au salon de l’auto de Paris. - Reflets

Ni BMW, ni Ford, ni Citroën, ni Fiat, ni Mercedes, ni Toyota, ni Volkswagen… les plus grands ne se sont pas présentés au rendez-vous historique de la porte de Versailles. Charge est revenue à Renault, Dacia, Peugeot et jeep de faire acte de présence. A croire que les constructeurs eux même ne savent plus par quel bout prendre le dossier de la « bagnole » qui pollue …

Pourtant un spectacle feutré s’est joué entre initiés sur le stand d’une marque inconnue du grand public : Hopium, une dénomination provoc’ qui fleure bon le marketing étincelant. Sous les feux de la rampe, la Māchina faisait le show. Première surprise, en dépit de ces appellations aux consonances lointaines le nouveau constructeur se déclare plus Français qu’un camembert.

A vous de jouer avec la membrane : pile à combustible, ou face le marketing ? - Capture d'écran
A vous de jouer avec la membrane : pile à combustible, ou face le marketing ? - Capture d'écran

Pour l’heure la starlette du salon n’est qu’un concept-car, une vitrine technologique destinée à ouvrir les précommandes : 1000 Māchina, virtuelles, auraient été achetées sur internet au prix, virtuel, de 120.000 . Utile précision qui cette fois-ci tient du réel, le processus de réservation ne garantit ni les spécifications du véhicule, ni sa disponibilité, ni son prix, ni sa date de livraison. La marque évoque de probables livraisons pour 2025.

Cocorico, ce bruissement financier aura eu pour effet de susciter l’intérêt de la branche -Consumer finance- du Crédit agricole. Un protocole d’accord pour une commande prévisionnelle de 10.000...

]]>
Emmanuel Macron sur France 2 : la lente banalisation du mal5959114b-b123-4e35-ae76-213092fc8f94http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221102_111219_Emmanuel_Macron_sur_France_2____la_lente_banalisation_du_malWed, 02 Nov 2022 11:12:19 +0100

Attiser la colère et la haine ne mène qu'à une seule chose...

Que cherchent Emmanuel Macron et ses proches en caressant dans le sens du poil le Rassemblement national et en flattant les pires instincts de certains citoyens ? Est-ce là le projet d'une société souhaitée ?

L'étranger, d'Albert Camus - nrf

Quelle démission intellectuelle et personnelle peut amener un président de la république en poste à désigner à la foule des «étrangers» alors même que ladite foule a été conditionnée depuis des années à chercher dans «l’étranger» le responsable de tous ses maux ? N’est-ce pas une faute terrible alors que les hordes de fascistes défilent désormais dans les rues européennes et françaises, s’adonnant même à des ratonnades sans que la police n’intervienne ? Le président, celui-là même dont le rôle est d’unir la nation contribue à la fracturer un peu plus, dans le sillage des plateaux télé ou toutologues et extrémistes politiques viennent exister au dépens du vivre ensemble. Invité sur France 2 où il a pu dérouler son discours marketing autosatisfait sans contradiction, Emmanuel Macron a lâché: «Aujourd’hui, quand on regarde la délinquance par exemple à Paris, où on a une forte concentration (...) de cetteimmigrationillégale, oui, elle est très présente dans les faits de délinquance(...) on ne peut pas ne pas voir que la moitié au moins des délinquants, des faits de délinquance qu’on observe, viennent de personnes qui sont des étrangers, soit en situation irrégulière, soit en attente de titres (...) et qui viennent souvent de ces filières». De quoi réjouir toute l’extrême-droite qui martèle cette idée depuis des lustres. Le site Fdesouche, caisse de résonance des idées rances a d’ailleurs immédiatement salué la tirade du chef de l’État. Et pendant que le président de la...

]]>

Attiser la colère et la haine ne mène qu'à une seule chose...

Que cherchent Emmanuel Macron et ses proches en caressant dans le sens du poil le Rassemblement national et en flattant les pires instincts de certains citoyens ? Est-ce là le projet d'une société souhaitée ?

L'étranger, d'Albert Camus - nrf

Quelle démission intellectuelle et personnelle peut amener un président de la république en poste à désigner à la foule des «étrangers» alors même que ladite foule a été conditionnée depuis des années à chercher dans «l’étranger» le responsable de tous ses maux ? N’est-ce pas une faute terrible alors que les hordes de fascistes défilent désormais dans les rues européennes et françaises, s’adonnant même à des ratonnades sans que la police n’intervienne ? Le président, celui-là même dont le rôle est d’unir la nation contribue à la fracturer un peu plus, dans le sillage des plateaux télé ou toutologues et extrémistes politiques viennent exister au dépens du vivre ensemble. Invité sur France 2 où il a pu dérouler son discours marketing autosatisfait sans contradiction, Emmanuel Macron a lâché: «Aujourd’hui, quand on regarde la délinquance par exemple à Paris, où on a une forte concentration (...) de cetteimmigrationillégale, oui, elle est très présente dans les faits de délinquance(...) on ne peut pas ne pas voir que la moitié au moins des délinquants, des faits de délinquance qu’on observe, viennent de personnes qui sont des étrangers, soit en situation irrégulière, soit en attente de titres (...) et qui viennent souvent de ces filières». De quoi réjouir toute l’extrême-droite qui martèle cette idée depuis des lustres. Le site Fdesouche, caisse de résonance des idées rances a d’ailleurs immédiatement salué la tirade du chef de l’État. Et pendant que le président de la...

]]>
Une série de séries à voir ou ne pas voir5ad88937-ec68-4779-b5b5-e80e707a59aahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221029_112724_Une_serie_de_series_a_voir_ou_ne_pas_voirSat, 29 Oct 2022 11:27:24 +0200

Alors Oncle Bob, raconte..., ça vaut le coup ou pas ?

La production de séries est devenue astronomique. Comment faire le tri dans cette offre pléthorique ? Nous en avons regardé quelques une et vous aidons ainsi à faire un choix rapide.

Malik Oussekine - D.R.

Cyberpunk Edgerunners : désarticulé

Dessin animé futuristico-puko-haker de l'espace. Les humains font corps avec les machines et les programmes informatiques. Pour le meilleur et pour le pire. Intéressant.

Messiah pas de lézard

Vrai ou faux Messie ? Un homme semble parler pour Dieu. Mais lequel ? Est-il un charlatan, une véritable interface avec le vieux monsieur barbu assis sur un nuage ? En tout cas, il sait marcher sur l'eau, comme un célèbre prédécesseur. Et ça fait flipper pas mal de monde. Exercice de style : comment réagirait le monde ultra-connecté d'aujourd'hui à la venue d'un Messie ? A voir.

Shining Girls ça fout (pas) la trouille

Quand on vit sa vie et que du jour au lendemain, tout change, ses parents, son lieu d'habitation, son boulot, ses collègues, que l'on se retrouve mariée alors que l'on était célibataire la minute d'avant, il y a quand même un gros risque de sombrer dans la folie. Elisabeth Moss, connue pour son rôle dans Handmaid's tale, campe un personnage déboussolé mais résilient. A mi-chemin entre le thriller et le fantastique, cette série de remplit les promesses ni de l'un ni de l'autre. A voir à moitié, donc.

The Sandman va passer

Ce n'est pas que l'on s'endort en regardant The Sandman, mais pas loin. Ce sosie (en jeune) du chanteur de The Cure Robert Smith (pour la coiffure principalement) nous embarque dans un monde fantasmagorique où ce seigneur tout puissant des rêves décide de...

]]>

Alors Oncle Bob, raconte..., ça vaut le coup ou pas ?

La production de séries est devenue astronomique. Comment faire le tri dans cette offre pléthorique ? Nous en avons regardé quelques une et vous aidons ainsi à faire un choix rapide.

Malik Oussekine - D.R.

Cyberpunk Edgerunners : désarticulé

Dessin animé futuristico-puko-haker de l'espace. Les humains font corps avec les machines et les programmes informatiques. Pour le meilleur et pour le pire. Intéressant.

Messiah pas de lézard

Vrai ou faux Messie ? Un homme semble parler pour Dieu. Mais lequel ? Est-il un charlatan, une véritable interface avec le vieux monsieur barbu assis sur un nuage ? En tout cas, il sait marcher sur l'eau, comme un célèbre prédécesseur. Et ça fait flipper pas mal de monde. Exercice de style : comment réagirait le monde ultra-connecté d'aujourd'hui à la venue d'un Messie ? A voir.

Shining Girls ça fout (pas) la trouille

Quand on vit sa vie et que du jour au lendemain, tout change, ses parents, son lieu d'habitation, son boulot, ses collègues, que l'on se retrouve mariée alors que l'on était célibataire la minute d'avant, il y a quand même un gros risque de sombrer dans la folie. Elisabeth Moss, connue pour son rôle dans Handmaid's tale, campe un personnage déboussolé mais résilient. A mi-chemin entre le thriller et le fantastique, cette série de remplit les promesses ni de l'un ni de l'autre. A voir à moitié, donc.

The Sandman va passer

Ce n'est pas que l'on s'endort en regardant The Sandman, mais pas loin. Ce sosie (en jeune) du chanteur de The Cure Robert Smith (pour la coiffure principalement) nous embarque dans un monde fantasmagorique où ce seigneur tout puissant des rêves décide de...

]]>
Acte 2 : Comment votent nos élus ? 93a12ace-40fb-4022-a8c8-96f454e341b2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221027_133510_Acte_2___Comment_votent_nos_elus___Thu, 27 Oct 2022 13:35:10 +0200

La réponse nous est cette fois-ci apparue claire et limpide lors d'un conseil communautaire très révélateur

Comment votent-ils ? Très simple, ils lèvent la main. Mais avant de se déclarer pour ou contre une délibération, ils fondent leur conviction sur la raison des choses, sur le factuel d’incontestables données. Comment pourrait-il en être autrement lorsqu’il s’agit de légitimer une dépense de 14.5 millions d’euros...

LA délibération du jour, l’aide financière allouée au stade local - © Reflets

Notre réflexion sur l’utilisation des deniers du contribuable a débuté le 3 octobre dernier. A cette date, le Conseil municipal de la Rochelle était amené à s’exprimer sur un projet d’agrandissement du stade local. Pas de n’importe quel stade : la pelouse de Marcel Deflandre, le jardin des jaune et noir portant maillots et coupe de champions d’Europe. L’ opération présentée ce jour consistait à accroitre la capacité d’accueil des tribunes en ajoutant 700 fauteuils aux 16.000 places existantes. Quatre mois plus tôt, aux dires des autorités, il n'était pourtant question que de « 500 places environ » . Le montant initial des travaux était alors évalué à 12 M.

Début octobre le conseil Rochelais est donc venu approuver cette opération. Les élus de la ville apprenaient à cette occasion que l'enveloppe prévisionnelle des travaux portait désormais sur 14.5 M HT. La société -SAS le stade Rochelais- posant 6 M sur la table, restait une ardoise de 8.5 M à répartir entre la région Aquitaine, le département, la communauté d’agglomération et la ville de La Rochelle.

Mais surprise, le jeudi 20 octobre, soit 17 jours plus tard, la note vient d'être présentée aux 82 élus de la communauté de communes de l’agglomération, agrémentée de nouvelles conditions. Entre temps le nombre de sièges a encore évolué, passant de 700 à 750, et la répartition des frais s'y trouve modifiée à raison de 500.000 portés sur le compte de la SAS. Si proche de la ligne d’en-but, personne...

]]>

La réponse nous est cette fois-ci apparue claire et limpide lors d'un conseil communautaire très révélateur

Comment votent-ils ? Très simple, ils lèvent la main. Mais avant de se déclarer pour ou contre une délibération, ils fondent leur conviction sur la raison des choses, sur le factuel d’incontestables données. Comment pourrait-il en être autrement lorsqu’il s’agit de légitimer une dépense de 14.5 millions d’euros...

LA délibération du jour, l’aide financière allouée au stade local - © Reflets

Notre réflexion sur l’utilisation des deniers du contribuable a débuté le 3 octobre dernier. A cette date, le Conseil municipal de la Rochelle était amené à s’exprimer sur un projet d’agrandissement du stade local. Pas de n’importe quel stade : la pelouse de Marcel Deflandre, le jardin des jaune et noir portant maillots et coupe de champions d’Europe. L’ opération présentée ce jour consistait à accroitre la capacité d’accueil des tribunes en ajoutant 700 fauteuils aux 16.000 places existantes. Quatre mois plus tôt, aux dires des autorités, il n'était pourtant question que de « 500 places environ » . Le montant initial des travaux était alors évalué à 12 M.

Début octobre le conseil Rochelais est donc venu approuver cette opération. Les élus de la ville apprenaient à cette occasion que l'enveloppe prévisionnelle des travaux portait désormais sur 14.5 M HT. La société -SAS le stade Rochelais- posant 6 M sur la table, restait une ardoise de 8.5 M à répartir entre la région Aquitaine, le département, la communauté d’agglomération et la ville de La Rochelle.

Mais surprise, le jeudi 20 octobre, soit 17 jours plus tard, la note vient d'être présentée aux 82 élus de la communauté de communes de l’agglomération, agrémentée de nouvelles conditions. Entre temps le nombre de sièges a encore évolué, passant de 700 à 750, et la répartition des frais s'y trouve modifiée à raison de 500.000 portés sur le compte de la SAS. Si proche de la ligne d’en-but, personne...

]]>
Procès bâillon : la justice bouche bée bc81a97e-94a7-41a9-9b95-9256929a4b31http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221026_095351_Proces_baillon___la_justice_bouche_bee___Wed, 26 Oct 2022 09:53:51 +0200

Peut- on lutter contre les procédures visant à museler la presse, lancées par des sociétés qui ne lésinent pas sur les moyens ?

Un patron qui attaque un journal pour faire cesser une enquête sur lui -comme Patrick Drahi avec Reflets – c’est une procédure devenue monnaie courante. L’Europe et la France tentent de se mobiliser contre ces SLAPP (Strategic Lawsuits Against Public Participations) qui se multiplient, malgré les lourdeurs institutionnelles et les réticences de certains états membres.

Les procès-bâillons : allégorie - Movetheclouds - Flicker - CC BY-NC-SA 2.0

En dictature on fait parfois disparaitre les journalistes gênants. En démocratie, on essaie plutôt de les faire taire sans violence, en utilisant des voies légales. Des sociétés milliardaires, bardées d’un staff impressionnant d’avocats spécialisés, lancent des procédures en diffamation, ou des poursuites pénales, ou encore des actions devant le tribunal de commerce au nom du droit des affaires comme Altice l’a fait pour Reflets. Des procédures destinées à censurer, harceler et intimider, avec comme unique objectif de faire taire enquêteurs et lanceurs d’alerte.

En général, c’est plutôt efficace : les « petits » journaux – a fortiori les journalistes indépendants - n’ayant pas les épaules suffisantes pour assumer des frais de justice élevés et des années de procédure. Et d’ailleurs il ne s’agit pas tant pour les plaignants de gagner ni même de prouver une diffamation, par exemple, que de décourager les enquêtes en faisant perdre de l’argent et surtout beaucoup de temps et d’énergie à leurs auteurs. Pour preuve le nombre de plaintes qui ne vont pas jusqu’au procès : certaines actions sont tellement abusives que leurs initiateurs mêmes sont sûrs de perdre. Ils se désistent donc quelques jours avant la tenue du procès, il n’y a alors ni gagnant ni perdant, mais l’attaquant gagne tout de même le fait de ne pas avoir à payer d’éventuels dommages et intérêts, et surtout d’avoir consciencieusement épuisé – en énergie, en temps et en frais d’avocat – la partie mise en cause, qui...

]]>

Peut- on lutter contre les procédures visant à museler la presse, lancées par des sociétés qui ne lésinent pas sur les moyens ?

Un patron qui attaque un journal pour faire cesser une enquête sur lui -comme Patrick Drahi avec Reflets – c’est une procédure devenue monnaie courante. L’Europe et la France tentent de se mobiliser contre ces SLAPP (Strategic Lawsuits Against Public Participations) qui se multiplient, malgré les lourdeurs institutionnelles et les réticences de certains états membres.

Les procès-bâillons : allégorie - Movetheclouds - Flicker - CC BY-NC-SA 2.0

En dictature on fait parfois disparaitre les journalistes gênants. En démocratie, on essaie plutôt de les faire taire sans violence, en utilisant des voies légales. Des sociétés milliardaires, bardées d’un staff impressionnant d’avocats spécialisés, lancent des procédures en diffamation, ou des poursuites pénales, ou encore des actions devant le tribunal de commerce au nom du droit des affaires comme Altice l’a fait pour Reflets. Des procédures destinées à censurer, harceler et intimider, avec comme unique objectif de faire taire enquêteurs et lanceurs d’alerte.

En général, c’est plutôt efficace : les « petits » journaux – a fortiori les journalistes indépendants - n’ayant pas les épaules suffisantes pour assumer des frais de justice élevés et des années de procédure. Et d’ailleurs il ne s’agit pas tant pour les plaignants de gagner ni même de prouver une diffamation, par exemple, que de décourager les enquêtes en faisant perdre de l’argent et surtout beaucoup de temps et d’énergie à leurs auteurs. Pour preuve le nombre de plaintes qui ne vont pas jusqu’au procès : certaines actions sont tellement abusives que leurs initiateurs mêmes sont sûrs de perdre. Ils se désistent donc quelques jours avant la tenue du procès, il n’y a alors ni gagnant ni perdant, mais l’attaquant gagne tout de même le fait de ne pas avoir à payer d’éventuels dommages et intérêts, et surtout d’avoir consciencieusement épuisé – en énergie, en temps et en frais d’avocat – la partie mise en cause, qui...

]]>
Ukraine : militairement en difficulté, l'armée russe choisit la stratégie de la terreur2425add9-7d49-4008-a31d-53e4c4baf8abhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221025_091507_Ukraine___militairement_en_difficulte__l_armee_russe_choisit_la_strategie_de_la_terreurTue, 25 Oct 2022 09:15:07 +0200

Les centrales électriques sont systématiquement visées par des missiles et des drones iraniens

Vladimir Poutine a nommé début octobre un nouveau commandant des forces russes en Ukraine, Sergei Surovikin. Ce général reprend la stratégie qu'il avait mise en oeuvre en Syrie : détruire les infrastructures civiles pour briser la résistance de la population. Après une première campagne de bombardements quotidiens, plus d'un million d'Ukrainiens sont privés d'électricité, alors que l'hiver approche.

Les pompiers luttent pour éteindre l'incendie après le bombardement d'une infrastructure électrique à Rivne - @SICKOBOY_UA

Sur le terrain militaire, l’échec est patent : après la libération de la région de Kharkiv, l’armée ukrainienne progresse désormais à nouveau dans la région de Kherson sur la rive droite du Dniepr. Selon les premières informations qui commencent à émerger, le front aurait été enfoncé sur 15 à 20 kilomètres de profondeur. La perspective de la libération de la ville de Kherson, la seule capitale régionale conquise par les Russes depuis le 24 février, se rapproche, même si la bataille est loin d’être gagnée. La population civile a été contrainte de quitter la ville et aurait été déportée dans d’autres régions occupée et en Russie. Dans le même temps, les soldats russes fortifieraient la ville pour mener un combat urbain meurtrier. Mais certaines troupes seraient évacuées sur la rive gauche du Dniepr dans les conditions très difficiles puisque les ponts ont été détruits et que l’artillerie ukrainienne cible aussi les ponts provisoires installés par le génie russe. La situation de l’armée russe est très difficile et l’état-major tente d’éviter une catastrophe militaire majeure dans le réduit de Kherson où plus de 15.000 militaires seraient positionnés.

L'armée ukrainienne aurait aussi repris des positions aux abord de Bakhmut, dans l'oblast de Donetsk, une ville que l'armée russe et ses supplétifs de Wagner cherchent à conquérir en vain depuis plusieurs mois.

Le front de Kherson au 24 octobre - Twitter @war_mapper
Le front de Kherson au 24 octobre - Twitter @war_mapper

Une stratégie qui s'inspire de la Syrie

Dans sa...

]]>

Les centrales électriques sont systématiquement visées par des missiles et des drones iraniens

Vladimir Poutine a nommé début octobre un nouveau commandant des forces russes en Ukraine, Sergei Surovikin. Ce général reprend la stratégie qu'il avait mise en oeuvre en Syrie : détruire les infrastructures civiles pour briser la résistance de la population. Après une première campagne de bombardements quotidiens, plus d'un million d'Ukrainiens sont privés d'électricité, alors que l'hiver approche.

Les pompiers luttent pour éteindre l'incendie après le bombardement d'une infrastructure électrique à Rivne - @SICKOBOY_UA

Sur le terrain militaire, l’échec est patent : après la libération de la région de Kharkiv, l’armée ukrainienne progresse désormais à nouveau dans la région de Kherson sur la rive droite du Dniepr. Selon les premières informations qui commencent à émerger, le front aurait été enfoncé sur 15 à 20 kilomètres de profondeur. La perspective de la libération de la ville de Kherson, la seule capitale régionale conquise par les Russes depuis le 24 février, se rapproche, même si la bataille est loin d’être gagnée. La population civile a été contrainte de quitter la ville et aurait été déportée dans d’autres régions occupée et en Russie. Dans le même temps, les soldats russes fortifieraient la ville pour mener un combat urbain meurtrier. Mais certaines troupes seraient évacuées sur la rive gauche du Dniepr dans les conditions très difficiles puisque les ponts ont été détruits et que l’artillerie ukrainienne cible aussi les ponts provisoires installés par le génie russe. La situation de l’armée russe est très difficile et l’état-major tente d’éviter une catastrophe militaire majeure dans le réduit de Kherson où plus de 15.000 militaires seraient positionnés.

L'armée ukrainienne aurait aussi repris des positions aux abord de Bakhmut, dans l'oblast de Donetsk, une ville que l'armée russe et ses supplétifs de Wagner cherchent à conquérir en vain depuis plusieurs mois.

Le front de Kherson au 24 octobre - Twitter @war_mapper
Le front de Kherson au 24 octobre - Twitter @war_mapper

Une stratégie qui s'inspire de la Syrie

Dans sa...

]]>
Deux heures de vérité avec Patrick Drahifd8cebe1-1e45-4f28-8c32-a31a411eae44http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221024_185542_Deux_heures_de_verite_avec_Patrick_DrahiMon, 24 Oct 2022 18:55:42 +0200

Patron de presse ou homme pressé ..?

Le mercredi 2 février 2022 à 16h45, M. Drahi était convié par le Sénat à participer à une commission d'enquête sur la concentration dans les médias en France. A 18h45 tout était dit de la place, de l'usage, et de la liberté de la presse

Trois mois d'enquête pour débattre de l'information libre - capture écran

La presse, on l'achète au kiosque ou sur une plateforme numérique, ont la lit assis dans le métro ou allongé sur son canapé, on la regarde sur l'écran de son téléviseur ou celui de son Smartphone. Autant dire qu'aujourd'hui -les Presses- sont multiples.

Et quand l'une va très mal lorsque les rotatives s'arrêtent, l'autre va très bien quand la bourse s'emballe. L'affirmation acide de ce célèbre présentateur Grolandais semble plus que jamais prendre de sa valeur: « L'information c'est vous qui la vivez, c'est nous qui en vivons ».

Ils s'appellent Arnault, Bolloré, Bouygues, Drahi, Lagardère, Niel, Pigasse. Selon l'expression consacrée, ce sont les grands capitaines d'industries du moment. Au fil de leurs fulgurantes ascensions entrepreneuriales ils sont aussi devenus les maîtres de l'information et dirigent d'une poigne de fer la presse papier, digitale, radiophonique ou télévisuelle. Ce qui familièrement s'apparentait autrefois à la jolie « danseuse » du patron est aujourd'hui considéré comme le beau placement du Big Boss.

Les milliards tombent ici ou là en pesant de tout leur poids sur le discours sociétal. Ces fortunes s'avèrent à ce point si inquiétantes que le Sénat se sent régulièrement obligé d'y regarder de plus près, de lire entre les lignes écrites par ces patrons de presse qui chevauchent d’indomptables licornes sur tous les marchés boursiers.

Tous ces hauts décideurs se sont...

]]>

Patron de presse ou homme pressé ..?

Le mercredi 2 février 2022 à 16h45, M. Drahi était convié par le Sénat à participer à une commission d'enquête sur la concentration dans les médias en France. A 18h45 tout était dit de la place, de l'usage, et de la liberté de la presse

Trois mois d'enquête pour débattre de l'information libre - capture écran

La presse, on l'achète au kiosque ou sur une plateforme numérique, ont la lit assis dans le métro ou allongé sur son canapé, on la regarde sur l'écran de son téléviseur ou celui de son Smartphone. Autant dire qu'aujourd'hui -les Presses- sont multiples.

Et quand l'une va très mal lorsque les rotatives s'arrêtent, l'autre va très bien quand la bourse s'emballe. L'affirmation acide de ce célèbre présentateur Grolandais semble plus que jamais prendre de sa valeur: « L'information c'est vous qui la vivez, c'est nous qui en vivons ».

Ils s'appellent Arnault, Bolloré, Bouygues, Drahi, Lagardère, Niel, Pigasse. Selon l'expression consacrée, ce sont les grands capitaines d'industries du moment. Au fil de leurs fulgurantes ascensions entrepreneuriales ils sont aussi devenus les maîtres de l'information et dirigent d'une poigne de fer la presse papier, digitale, radiophonique ou télévisuelle. Ce qui familièrement s'apparentait autrefois à la jolie « danseuse » du patron est aujourd'hui considéré comme le beau placement du Big Boss.

Les milliards tombent ici ou là en pesant de tout leur poids sur le discours sociétal. Ces fortunes s'avèrent à ce point si inquiétantes que le Sénat se sent régulièrement obligé d'y regarder de plus près, de lire entre les lignes écrites par ces patrons de presse qui chevauchent d’indomptables licornes sur tous les marchés boursiers.

Tous ces hauts décideurs se sont...

]]>
Rio-Paris : le procès des intouchables13690094-94d5-4976-bc84-6b1a574d8200http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221022_181143_Rio-Paris___le_proces_des_intouchablesSat, 22 Oct 2022 18:11:43 +0200

Le crash de l’Airbus d’Air France avait fait 228 morts

Alors que les premiers juges d’instruction avaient d’abord ordonné un non-lieu en faveur d’Air France et d’Airbus, les deux géants de l’aéronautique sont finalement renvoyés en correctionnelle. Revoici donc le crash du 1er juin 2009 sous le feu de la justice... mais treize ans plus tard. Explications.

Un procès qui s'annonce difficile et douloureux - © Reflets

« Putain, on va taper, c’est pas vrai ! » : même avec les sons de la boite noire transcrivant la terreur glacée des pilotes, les alarmes, les reconstitutions sur écran et en dépit de nombreuses expertises, pourra-t-on un jour mesurer ce qui s’est réellement passé dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2009 ?

Rappel des faits : Vers 2 heures du matin l’Airbus A 330 d’Air France qui relie Rio à Paris s’échoue dans la mer après 4 minutes d’une lente descente à plat. Aux dires des spécialistes, les passagers n’auraient pas même senti venir l’inéluctable. Les sondes Pitot, ces petits instruments fixés sur l’appareil et censés renvoyer un précieux paramètre de vol (la vitesse), viennent de geler en haute altitude. La réalité de la situation échappe aux pilotes qui assistent sans comprendre à la chute inexorable de l’avion vers l’Océan. Paniqués, ils n’identifient même pas l’alarme dite « Stall », celle qui annonce l’approche du décrochage. 228 personnes vont périr dans l’accident.

Le procès qui doit durer deux mois a démarré sous une très vive tension : il faut dire que les familles de victimes sont en quête de vérité depuis treize ans. Après un non-lieu jugé inacceptable en 2019, puis un renvoi en correctionnelle d’Air France, c’est aujourd’hui de l’implication conjointe de la compagnie et du constructeur Airbus qui va-t-être examinée par la justice.

Palais de Justice de Paris - © Reflets
Palais de Justice de Paris - Reflets

Une amende dérisoire

Le temps semble si long que certains proches des victimes...

]]>

Le crash de l’Airbus d’Air France avait fait 228 morts

Alors que les premiers juges d’instruction avaient d’abord ordonné un non-lieu en faveur d’Air France et d’Airbus, les deux géants de l’aéronautique sont finalement renvoyés en correctionnelle. Revoici donc le crash du 1er juin 2009 sous le feu de la justice... mais treize ans plus tard. Explications.

Un procès qui s'annonce difficile et douloureux - © Reflets

« Putain, on va taper, c’est pas vrai ! » : même avec les sons de la boite noire transcrivant la terreur glacée des pilotes, les alarmes, les reconstitutions sur écran et en dépit de nombreuses expertises, pourra-t-on un jour mesurer ce qui s’est réellement passé dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2009 ?

Rappel des faits : Vers 2 heures du matin l’Airbus A 330 d’Air France qui relie Rio à Paris s’échoue dans la mer après 4 minutes d’une lente descente à plat. Aux dires des spécialistes, les passagers n’auraient pas même senti venir l’inéluctable. Les sondes Pitot, ces petits instruments fixés sur l’appareil et censés renvoyer un précieux paramètre de vol (la vitesse), viennent de geler en haute altitude. La réalité de la situation échappe aux pilotes qui assistent sans comprendre à la chute inexorable de l’avion vers l’Océan. Paniqués, ils n’identifient même pas l’alarme dite « Stall », celle qui annonce l’approche du décrochage. 228 personnes vont périr dans l’accident.

Le procès qui doit durer deux mois a démarré sous une très vive tension : il faut dire que les familles de victimes sont en quête de vérité depuis treize ans. Après un non-lieu jugé inacceptable en 2019, puis un renvoi en correctionnelle d’Air France, c’est aujourd’hui de l’implication conjointe de la compagnie et du constructeur Airbus qui va-t-être examinée par la justice.

Palais de Justice de Paris - © Reflets
Palais de Justice de Paris - Reflets

Une amende dérisoire

Le temps semble si long que certains proches des victimes...

]]>
Altice, ce champion de la cybersécuritéff92c9dc-6760-4929-ad41-44f6c1c4730fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221021_140514_Altice__ce_champion_de_la_cybersecuriteFri, 21 Oct 2022 14:05:14 +0200

La communication du groupe durant le mois de la cybersécurité est assez osée

Généralement, lorsque l'on a fait une grosse bêtise, on se fait discret. Pas chez Altice. Le mois de la cybersécurité est l'occasion pour le groupe de communiquer sur ses capacités à déjouer les cyber-attaques. Un comble après la publication par le groupe de ransomware Hive de centaines de milliers de documents internes...

Le groupe Hive aux portes d'Altice - Copie d'écran

Le mois d'octobre est le « mois de la cyber-sécurité ». Un peu comme la « Fête des mères » vient à point pour booster les ventes de paquets de pâtes pour faire des colliers, cet évènement permet aux vendeurs de « snake oil » de remplir leurs poches. C’est aussi l’occasion de placer tout le secteur de la Cyber sous les feux de l’actualité.

En août dernier, Altice a été victime d'un gang de ransomware. Le groupe Hive a extrait des centaines de milliers de documents des ordinateurs de plusieurs proches de Patrick Drahi. Les négociations avec le groupe Hive ayant échoué (ils demandaient un peu plus de 5 millions de dollars), tout a été publié sur Internet. Les petits secrets du groupe et des Family offices de Patrick Drahi se sont ainsi retrouvés mis à nu, et surtout exposés au vu et au su de tous. En septembre, Reflets se faisait l'écho de cette mésaventure et détaillait une partie des contenus publiés. Ce qui nous a valu en retour un procès devant le tribunal de commerce pour violation du secret des affaires. Voilà qui ne donne pas une image très positive en termes de cyber-sécurité pour Altice. Mais qu'importe. En octobre, le groupe multiplie les publications en mode « Yes ! On est les meilleurs ! » On dirait un post sur Linkedin qui se voudrait autoréalisateur.

Alors que nous apprenions que nous sommes poursuivis par Altice pour avoir informé sur le piratage dont le groupe a été victime, une photo prise dans le Campus d'Altice parvenait à la rédaction....

]]>

La communication du groupe durant le mois de la cybersécurité est assez osée

Généralement, lorsque l'on a fait une grosse bêtise, on se fait discret. Pas chez Altice. Le mois de la cybersécurité est l'occasion pour le groupe de communiquer sur ses capacités à déjouer les cyber-attaques. Un comble après la publication par le groupe de ransomware Hive de centaines de milliers de documents internes...

Le groupe Hive aux portes d'Altice - Copie d'écran

Le mois d'octobre est le « mois de la cyber-sécurité ». Un peu comme la « Fête des mères » vient à point pour booster les ventes de paquets de pâtes pour faire des colliers, cet évènement permet aux vendeurs de « snake oil » de remplir leurs poches. C’est aussi l’occasion de placer tout le secteur de la Cyber sous les feux de l’actualité.

En août dernier, Altice a été victime d'un gang de ransomware. Le groupe Hive a extrait des centaines de milliers de documents des ordinateurs de plusieurs proches de Patrick Drahi. Les négociations avec le groupe Hive ayant échoué (ils demandaient un peu plus de 5 millions de dollars), tout a été publié sur Internet. Les petits secrets du groupe et des Family offices de Patrick Drahi se sont ainsi retrouvés mis à nu, et surtout exposés au vu et au su de tous. En septembre, Reflets se faisait l'écho de cette mésaventure et détaillait une partie des contenus publiés. Ce qui nous a valu en retour un procès devant le tribunal de commerce pour violation du secret des affaires. Voilà qui ne donne pas une image très positive en termes de cyber-sécurité pour Altice. Mais qu'importe. En octobre, le groupe multiplie les publications en mode « Yes ! On est les meilleurs ! » On dirait un post sur Linkedin qui se voudrait autoréalisateur.

Alors que nous apprenions que nous sommes poursuivis par Altice pour avoir informé sur le piratage dont le groupe a été victime, une photo prise dans le Campus d'Altice parvenait à la rédaction....

]]>
Reflets change : les nouvelles52cfe880-b6d0-4149-8c7d-7ee2c4621f1ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221020_171208_Reflets_change____les_nouvellesThu, 20 Oct 2022 17:12:08 +0200

Reflets change tout en restant fidèle à sa vision du journalisme

Après douze ans d’existence, Reflets a apporté des modifications à son capital, notamment par l'entrée de nouveaux journalistes et d'un fonds de soutien à la presse, maintient ses engagements et met en musique de nouveaux projets.

ServiceComDigne - CC BY-SA 3.0

Nos plus fidèles lecteurs le savent: Reflets est un organe de presse unique, fruit de l’alliance de journalistes professionnels et d’experts en sécurité informatique. Cette double compétence, qui fait son ton et son originalité, se renforce avec l’intégration de celles et ceux qui font vivre le journal au quotidien.

Initialement détenu par Antoine Champagne et Olivier Laurelli, Reflets est désormais piloté par douze journalistes, experts en informatique ou en vidéo, qui sont devenus actionnaires. Le Fonds Héliée (Fonds de dotation pour la liberté d’informer) entre également au capital. Nous souhaitons rester un journal indépendant, appartenant aux personnes qui le fabriquent, et fédérer au sein de la rédaction des savoir-faire uniques.

L’actionnariat est désormais réparti de la manière suivante:

  • Journalisteset experts : 91,32%
  • Fonds de dotation pour la liberté d’informer: 8,68%

Notre but reste inchangé: offrir une information de qualité à nos lecteurs afin qu’ils puissent faire des choix éclairés, privilégier l’investigation, des informations que vous ne lirez pas ailleurs.

Notre seule source de revenus reste les abonnements à notre journal, ainsi que les dons des personnes qui souhaitent nous soutenir au-delà de l’abonnement. Nous n’utilisons pas de régies publicitaires, nous n’avons jamais écrit, ni n’écrirons jamais aucun contenu sponsorisé (même pour un million de dollars et un Monster Truck). Notre site ne contient aucun tracker et nous ne ne monétisons pas le peu...

]]>

Reflets change tout en restant fidèle à sa vision du journalisme

Après douze ans d’existence, Reflets a apporté des modifications à son capital, notamment par l'entrée de nouveaux journalistes et d'un fonds de soutien à la presse, maintient ses engagements et met en musique de nouveaux projets.

ServiceComDigne - CC BY-SA 3.0

Nos plus fidèles lecteurs le savent: Reflets est un organe de presse unique, fruit de l’alliance de journalistes professionnels et d’experts en sécurité informatique. Cette double compétence, qui fait son ton et son originalité, se renforce avec l’intégration de celles et ceux qui font vivre le journal au quotidien.

Initialement détenu par Antoine Champagne et Olivier Laurelli, Reflets est désormais piloté par douze journalistes, experts en informatique ou en vidéo, qui sont devenus actionnaires. Le Fonds Héliée (Fonds de dotation pour la liberté d’informer) entre également au capital. Nous souhaitons rester un journal indépendant, appartenant aux personnes qui le fabriquent, et fédérer au sein de la rédaction des savoir-faire uniques.

L’actionnariat est désormais réparti de la manière suivante:

  • Journalisteset experts : 91,32%
  • Fonds de dotation pour la liberté d’informer: 8,68%

Notre but reste inchangé: offrir une information de qualité à nos lecteurs afin qu’ils puissent faire des choix éclairés, privilégier l’investigation, des informations que vous ne lirez pas ailleurs.

Notre seule source de revenus reste les abonnements à notre journal, ainsi que les dons des personnes qui souhaitent nous soutenir au-delà de l’abonnement. Nous n’utilisons pas de régies publicitaires, nous n’avons jamais écrit, ni n’écrirons jamais aucun contenu sponsorisé (même pour un million de dollars et un Monster Truck). Notre site ne contient aucun tracker et nous ne ne monétisons pas le peu...

]]>
Les Helvètes invités en Armorique456234c7-3cb2-4fa4-bc46-bf27c5b9790ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221019_155212_Les_Helvetes_invites_en_ArmoriqueWed, 19 Oct 2022 15:52:12 +0200

Retour sur la 44ème édition du festival du film de Douarnenez qui s’est déroulée du 20 au 27 août.

À ceux qui n'écoutent la Bretagne qu'au seul son du biniou et aux autres qui ne considèrent la Suisse qu'au droit de ses banquiers, un détour par Douarnenez aurait été vivement conseillé. Arpenter les rues pendant son festival et visionner un film ou deux aurait pu les faire changer d'idée.

L'affiche de "Helvètes Underground", 44 ième édition du festival

Douarnenez, petit port du Finistère, niché au fond de la baie entre la presqu’ile de Crozon et la pointe du Raz. Au détour d’une rue, une boutique, « Au cul du voilier », propose des écoproduits transportés à la voile. S’affichant comme un « Concept store » rappelant les anciens comptoirs de marchandises, l’entreprise TOWT y affiche ses routes commerciales. La route transatlantique convoie des marchandises provenant des Antilles, la route de cabotage européen relie les Açores à la Scandinavie, et enfin la route anglaise, la plus empruntée, convoie bières anglaises contre vins français. Un projet, soutenu par la région, qui fait écho aux heures de gloire de Port-Rhu.

Port-Rhu ou « Port rouge » se tient le long de la rivière de Poulavid dans l’anse de l’Enfer. Les avis et les croyances divergent sur l’origine de cette appellation. Pour certains, ses eaux rouges font écho à la présence d'abattoirs qui se situaient en amont. Pour d'autres, elles font hommage aux massacres perpétrés lors d’une révolte passée. Au 19ᵉ siècle, le « Port-Rhu » se développe grâce au commerce de la sardine pressée. D'ici prennent le large les sloops, goélettes, dundee ou autre galéasse, toutes cales chargées de milliers de barils. En retour on y débarque sur les quais le fameux Rogue importé de Norvège. Ce précieux appât composé d’œufs de morues ou de harengs est sujet à d'intenses spéculations, au grand dam des patrons pêcheurs. Sur place on construit et entretient une flottille de...

]]>

Retour sur la 44ème édition du festival du film de Douarnenez qui s’est déroulée du 20 au 27 août.

À ceux qui n'écoutent la Bretagne qu'au seul son du biniou et aux autres qui ne considèrent la Suisse qu'au droit de ses banquiers, un détour par Douarnenez aurait été vivement conseillé. Arpenter les rues pendant son festival et visionner un film ou deux aurait pu les faire changer d'idée.

L'affiche de "Helvètes Underground", 44 ième édition du festival

Douarnenez, petit port du Finistère, niché au fond de la baie entre la presqu’ile de Crozon et la pointe du Raz. Au détour d’une rue, une boutique, « Au cul du voilier », propose des écoproduits transportés à la voile. S’affichant comme un « Concept store » rappelant les anciens comptoirs de marchandises, l’entreprise TOWT y affiche ses routes commerciales. La route transatlantique convoie des marchandises provenant des Antilles, la route de cabotage européen relie les Açores à la Scandinavie, et enfin la route anglaise, la plus empruntée, convoie bières anglaises contre vins français. Un projet, soutenu par la région, qui fait écho aux heures de gloire de Port-Rhu.

Port-Rhu ou « Port rouge » se tient le long de la rivière de Poulavid dans l’anse de l’Enfer. Les avis et les croyances divergent sur l’origine de cette appellation. Pour certains, ses eaux rouges font écho à la présence d'abattoirs qui se situaient en amont. Pour d'autres, elles font hommage aux massacres perpétrés lors d’une révolte passée. Au 19ᵉ siècle, le « Port-Rhu » se développe grâce au commerce de la sardine pressée. D'ici prennent le large les sloops, goélettes, dundee ou autre galéasse, toutes cales chargées de milliers de barils. En retour on y débarque sur les quais le fameux Rogue importé de Norvège. Ce précieux appât composé d’œufs de morues ou de harengs est sujet à d'intenses spéculations, au grand dam des patrons pêcheurs. Sur place on construit et entretient une flottille de...

]]>
Police : la fronde prend de l'ampleur à la PJedee59d2-08f5-44c5-b395-dd9c9ae25ba2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221017_130927_Police___la_fronde_prend_de_l_ampleur_a_la_PJMon, 17 Oct 2022 13:09:27 +0200

Des policiers, mais aussi des magistrats, contestent une reforme de la police judiciaire.

En perdant son indépendance et en passant sous l'autorité du directeur départemental de la sécurité publique, la police judiciaire pourrait voir son action limitée et entravée.Beaucoup craignent aussi l'immixtion du préfet dans les enquêtes visant des personnalités locales. Plusieurs directeurs de PJ ont démissionné, celui de Marseille a été sanctionné. Une nouvelle journée d'action est prévue aujourd'hui dans toute la France.

Table ronde du Beauvau de la sécurité

Le torchon brûle entre le gouvernement et la police judiciaire. La réforme, qui assujettie la PJ à un patron unique et in fine au préfet, a du mal à passer. Les enquêteurs craignent de boucher les trous dans les commissariats au détriment des enquêtes complexes et de voir aussi le représentant de l'Etat s'ingérer dans les dossiers sensibles. Après une première manifestation d'une ampleur inédite le 7 octobre, une nouvelle mobilisation est prévue ce lundi 17 octobre devant les tribunaux dans toute la France. Les policiers recevront le renfort des magistrats qui s'associent a cette grogne.

La mobilisation couvait depuis deux ans, quand la réforme avait été envisagée. Plusieurs directeurs de police judiciaire ont fait le choix de partir dans d'autres services du fait de leur désaccord. « Le premier a avoir pris la tangente est celui de Montpellier parti 2020 au Niger comme attaché de sécurité, raconte un patron de PJ sous couvert d'anonymat à Reflets. Les DZPJ de Lille et de Rennes sont partis respectivement dans les ambassades d'Irak et du Togo. »

Eric Arella, l'emblématique patron de la PJ de Marseille, a été sanctionné par une mutation à l'IGPN, la police des polices, après avoir diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux. Lors de sa visite le 7 octobre, le directeur général de la police avait été accueilli par une haie de déshonneur... Il va être remplacé par l'attaché de police qui arrive d'Alger

« Darmanin veut nous faire...

]]>

Des policiers, mais aussi des magistrats, contestent une reforme de la police judiciaire.

En perdant son indépendance et en passant sous l'autorité du directeur départemental de la sécurité publique, la police judiciaire pourrait voir son action limitée et entravée.Beaucoup craignent aussi l'immixtion du préfet dans les enquêtes visant des personnalités locales. Plusieurs directeurs de PJ ont démissionné, celui de Marseille a été sanctionné. Une nouvelle journée d'action est prévue aujourd'hui dans toute la France.

Table ronde du Beauvau de la sécurité

Le torchon brûle entre le gouvernement et la police judiciaire. La réforme, qui assujettie la PJ à un patron unique et in fine au préfet, a du mal à passer. Les enquêteurs craignent de boucher les trous dans les commissariats au détriment des enquêtes complexes et de voir aussi le représentant de l'Etat s'ingérer dans les dossiers sensibles. Après une première manifestation d'une ampleur inédite le 7 octobre, une nouvelle mobilisation est prévue ce lundi 17 octobre devant les tribunaux dans toute la France. Les policiers recevront le renfort des magistrats qui s'associent a cette grogne.

La mobilisation couvait depuis deux ans, quand la réforme avait été envisagée. Plusieurs directeurs de police judiciaire ont fait le choix de partir dans d'autres services du fait de leur désaccord. « Le premier a avoir pris la tangente est celui de Montpellier parti 2020 au Niger comme attaché de sécurité, raconte un patron de PJ sous couvert d'anonymat à Reflets. Les DZPJ de Lille et de Rennes sont partis respectivement dans les ambassades d'Irak et du Togo. »

Eric Arella, l'emblématique patron de la PJ de Marseille, a été sanctionné par une mutation à l'IGPN, la police des polices, après avoir diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux. Lors de sa visite le 7 octobre, le directeur général de la police avait été accueilli par une haie de déshonneur... Il va être remplacé par l'attaché de police qui arrive d'Alger

« Darmanin veut nous faire...

]]>
Merci et bonsoir Grenoble !c7a56ae6-bebc-471a-9163-e96246b7a1c7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221015_143437_Merci_et_bonsoir_Grenoble__Sat, 15 Oct 2022 14:34:37 +0200

Retour sur un festival du spectacle vivant qui s’est tenu à Grenoble entre le 13 et le 17 septembre.

Le spectacle vivant plonge dans les racines de l’histoire humaine. Depuis des temps immémoriaux, l'homme cherche à transmettre son savoir, son histoire et ses expériences pour éveiller l’imagination de ses semblables. Aujourd'hui, tout cela conserve un sens profond…

Dans les grottes primitives ont dû d'abord naître le conte et le mime. Durant l’antiquité, les théâtres grecs ou romains transmettaient déjà les fondamentaux du vivre ensemble, qu’ils soient historiques ou sociétaux, alors que bardes et ménestrels parcouraient les établissements humains pour transmettre nouvelles et sagesse populaire. Avec la solidification des hiérarchies sociétales, les arts de la rue se sont voulus espace de liberté. L’image de la troupe de théâtre itinérante, vivant hors de la société, prompte à faire rire la populace et à critiquer les puissants, vient aisément à l'esprit.

Aujourd'hui encore, les arts de la rue et le spectacle vivant restent pertinents. En témoignent les chiffres d'affluence aux grands festivals du genre. Ainsi, le « Festival de théâtre de rue d'Aurillac » aura vu passer cette année 120.000 spectateurs sur la semaine pour un total de 2.625 représentations. Le deuxième grand évènement du genre, « Chalon dans la rue », malgré une fréquentation en baisse depuis plusieurs années, avait vu passer le nombre de ses visiteurs de 65.000 à 70.000 personnes durant la précédente édition. Mais le spectacle vivant et les arts de la rue ne sont pas définis par des scores de fréquentation. Une myriade de plus petits festivals font vivre la discipline tout au long de l'année. Et ces arts sont avant tout définis par les messages qu'ils véhiculent.

Pour mieux comprendre tout cela, Reflets était présent au festival « Merci,...

]]>

Retour sur un festival du spectacle vivant qui s’est tenu à Grenoble entre le 13 et le 17 septembre.

Le spectacle vivant plonge dans les racines de l’histoire humaine. Depuis des temps immémoriaux, l'homme cherche à transmettre son savoir, son histoire et ses expériences pour éveiller l’imagination de ses semblables. Aujourd'hui, tout cela conserve un sens profond…

Dans les grottes primitives ont dû d'abord naître le conte et le mime. Durant l’antiquité, les théâtres grecs ou romains transmettaient déjà les fondamentaux du vivre ensemble, qu’ils soient historiques ou sociétaux, alors que bardes et ménestrels parcouraient les établissements humains pour transmettre nouvelles et sagesse populaire. Avec la solidification des hiérarchies sociétales, les arts de la rue se sont voulus espace de liberté. L’image de la troupe de théâtre itinérante, vivant hors de la société, prompte à faire rire la populace et à critiquer les puissants, vient aisément à l'esprit.

Aujourd'hui encore, les arts de la rue et le spectacle vivant restent pertinents. En témoignent les chiffres d'affluence aux grands festivals du genre. Ainsi, le « Festival de théâtre de rue d'Aurillac » aura vu passer cette année 120.000 spectateurs sur la semaine pour un total de 2.625 représentations. Le deuxième grand évènement du genre, « Chalon dans la rue », malgré une fréquentation en baisse depuis plusieurs années, avait vu passer le nombre de ses visiteurs de 65.000 à 70.000 personnes durant la précédente édition. Mais le spectacle vivant et les arts de la rue ne sont pas définis par des scores de fréquentation. Une myriade de plus petits festivals font vivre la discipline tout au long de l'année. Et ces arts sont avant tout définis par les messages qu'ils véhiculent.

Pour mieux comprendre tout cela, Reflets était présent au festival « Merci,...

]]>
Le FIC et Avisa Partners : circulez, il n’y a rien à voir210057fb-8e0b-41fd-85fc-ef4c1874fbc9http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221014_111751_Le_FIC_et_Avisa_Partners___circulez__il_n___y_a_rien_a_voirFri, 14 Oct 2022 11:17:51 +0200

Personne ne semble voir de problème à ce que Avisa Partners continue de coorganiser le Forum International de la Cybersécurité.

Interrogés, les exposants et autres « partenaires » du FIC n’ont même pas daigné répondre à nos sollicitations. Seule la CNIL et le Crédit du Nord ont pris la peine de rédiger un petit mail avec une réponse claire : circulez…

Avisa Partners, l'influence pas très éthique

La fin de l’année calendaire a été un peu agitée pour la société Avisa Partners. Cette boite, spécialisée dans l’influence et « l’intelligence » a été épinglée par Fakir, Mediapart, Marianne, Reflets et quelques autres pour ses pratiques éthiquement très discutables. Avisa a été prise la main dans le sac pour une pratique très répandue : la fabrication de faux articles publiés sur de vrais faux sites de presse ou dans les zones de publication libre des journaux officiels, comme les blogs de Mediapart. Outre cette pratique contestable, la société a été surprise par Wikipédia… Elle modifiait subrepticement l’encyclopédie pour le compte de ses clients. Wikipédia a donc décidé de bannir définitivement Avisa et tous ses faux-nez. Une décision rare et cette fois largement médiatisée par Wikipédia qui n’a pas du tout apprécié la blague. En outre, Reflets avait pu établir que les fondateurs d’Avisa évoluaient dans une galaxie de sites et de représentants de l’extrême-droite catholique tradi. Arnaud Dassier, l’un des premiers actionnaires, s’était d’ailleurs engagé aux côtés d’Éric Zemmour pendant la campagne présidentielle. Les pratiques mises au jour par le JDN, puis Fakir et Mediapart, ne sont pas illégales, elles pourraient être en revanche considérées éthiquement et moralement très discutables. Maintenant que tout cela est public, qu’en pensent les exposants du Forum international de la cybersécurité (FIC) ? Se sentent-ils à l’aise dans leur position d’exposants, de «...

]]>

Personne ne semble voir de problème à ce que Avisa Partners continue de coorganiser le Forum International de la Cybersécurité.

Interrogés, les exposants et autres « partenaires » du FIC n’ont même pas daigné répondre à nos sollicitations. Seule la CNIL et le Crédit du Nord ont pris la peine de rédiger un petit mail avec une réponse claire : circulez…

Avisa Partners, l'influence pas très éthique

La fin de l’année calendaire a été un peu agitée pour la société Avisa Partners. Cette boite, spécialisée dans l’influence et « l’intelligence » a été épinglée par Fakir, Mediapart, Marianne, Reflets et quelques autres pour ses pratiques éthiquement très discutables. Avisa a été prise la main dans le sac pour une pratique très répandue : la fabrication de faux articles publiés sur de vrais faux sites de presse ou dans les zones de publication libre des journaux officiels, comme les blogs de Mediapart. Outre cette pratique contestable, la société a été surprise par Wikipédia… Elle modifiait subrepticement l’encyclopédie pour le compte de ses clients. Wikipédia a donc décidé de bannir définitivement Avisa et tous ses faux-nez. Une décision rare et cette fois largement médiatisée par Wikipédia qui n’a pas du tout apprécié la blague. En outre, Reflets avait pu établir que les fondateurs d’Avisa évoluaient dans une galaxie de sites et de représentants de l’extrême-droite catholique tradi. Arnaud Dassier, l’un des premiers actionnaires, s’était d’ailleurs engagé aux côtés d’Éric Zemmour pendant la campagne présidentielle. Les pratiques mises au jour par le JDN, puis Fakir et Mediapart, ne sont pas illégales, elles pourraient être en revanche considérées éthiquement et moralement très discutables. Maintenant que tout cela est public, qu’en pensent les exposants du Forum international de la cybersécurité (FIC) ? Se sentent-ils à l’aise dans leur position d’exposants, de «...

]]>
Pourquoi Reflets a décidé de continuer de publier son enquête sur Altice86997984-1de4-42cd-8354-74efa1990910http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221013_095759_Pourquoi_Reflets_a_decide_de_continuer_de_publier_son_enquete_sur_AlticeThu, 13 Oct 2022 09:57:59 +0200

Patrick Drahi ne nous fera pas taire

Le 6 octobre 2022, la rédaction de Reflets a été condamnée à se taire au motif que nous pourrions à l'avenir menacer le secret des affaires. La liberté de l'information est sérieusement remise en cause par la justice. Face à ce jugement incroyable, notre journal est entré en résistance en continuant de publier notre enquête d'intérêt général.

L'information ne doit pas être soumise aux puissances de l'argent

Reflets ne transige pas avec la liberté d'expression. Informer ne peut pas être un délit. C'est pourquoi, après un court débat interne et un vote à l'unanimité, notre journal a fait le choix de continuer de publier son enquête, qui est d'intérêt général.

La décision du tribunal de commerce de Nanterre est du jamais vu : au nom du secret des affaires, il est décidé d’une censure préalable de toutes informations susceptibles d’être publiées sur cette entreprise au nom d'une putative violation du secret des affaires. En somme, nous sommes condamnés avant même d'avoir commis le moindre délit.

Le tribunal exigeait dans son ordonnance que Reflets ne publie plus d'informations, sans même préciser lesquelles.

Nous avons fait appel.

Des juges professionnels (ce que ne sont pas ceux du tribunal de commerce) vont donc se pencher sur ce dossier dans des délais que nous espérons assez raisonnables.

Entre temps, les médias et les journalistes ont vivement réagi face à cette menace qui concerne toute la profession. A ce jour plus de 100 journaux, syndicats, journalistes, ont signé une tribune initiée par le Fonds pour une Presse Libre : « Drahi ne nous fera pas taire ».

Les procès-bâillons visant à épuiser financièrement la presse, initiés par des milliardaires ou des entreprises aux moyens financiers colossaux posent réellement question. Quelle démocratie peut exister sans une presse libre, comment le citoyen peut-il faire des choix sans avoir accès à une...

]]>

Patrick Drahi ne nous fera pas taire

Le 6 octobre 2022, la rédaction de Reflets a été condamnée à se taire au motif que nous pourrions à l'avenir menacer le secret des affaires. La liberté de l'information est sérieusement remise en cause par la justice. Face à ce jugement incroyable, notre journal est entré en résistance en continuant de publier notre enquête d'intérêt général.

L'information ne doit pas être soumise aux puissances de l'argent

Reflets ne transige pas avec la liberté d'expression. Informer ne peut pas être un délit. C'est pourquoi, après un court débat interne et un vote à l'unanimité, notre journal a fait le choix de continuer de publier son enquête, qui est d'intérêt général.

La décision du tribunal de commerce de Nanterre est du jamais vu : au nom du secret des affaires, il est décidé d’une censure préalable de toutes informations susceptibles d’être publiées sur cette entreprise au nom d'une putative violation du secret des affaires. En somme, nous sommes condamnés avant même d'avoir commis le moindre délit.

Le tribunal exigeait dans son ordonnance que Reflets ne publie plus d'informations, sans même préciser lesquelles.

Nous avons fait appel.

Des juges professionnels (ce que ne sont pas ceux du tribunal de commerce) vont donc se pencher sur ce dossier dans des délais que nous espérons assez raisonnables.

Entre temps, les médias et les journalistes ont vivement réagi face à cette menace qui concerne toute la profession. A ce jour plus de 100 journaux, syndicats, journalistes, ont signé une tribune initiée par le Fonds pour une Presse Libre : « Drahi ne nous fera pas taire ».

Les procès-bâillons visant à épuiser financièrement la presse, initiés par des milliardaires ou des entreprises aux moyens financiers colossaux posent réellement question. Quelle démocratie peut exister sans une presse libre, comment le citoyen peut-il faire des choix sans avoir accès à une...

]]>
« Giorgia Meloni doit son succès au fait qu'elle incarne la nouveauté »0128cc5e-a91e-4934-a4a3-142265441145http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221012_182129____Giorgia_Meloni_doit_son_succes_au_fait_qu_elle_incarne_la_nouveaute___Wed, 12 Oct 2022 18:21:29 +0200

Analyse du succès du parti d'extrême droite Fratelli d'Italia arrivé en tête aux élections législatives italiennes

Ce parti populiste, anti-establishment et méfiant envers l’Europe et qui assume une continuité avec l'héritage de Mussolini est devenu la première formation politique avec 26% des voix. Marc Lazar, spécialiste de l’Italie et professeur émérite d'histoire et de sociologie politique à Sciences Po et Président de la School of government de l'université LUISS à Rome, décrypte sa fulgurante ascension.

Page Facebook de Giorgia Meloni - Copie d'écran

Décrivez nous Fratelli d'Italia. Comment le qualifiez-vous sur l'échiquier politique ?

Marc Lazar : C’est difficile de trouver un qualificatif unique d’autant que ce parti ne cesse d’évoluer. Il n’est pas fasciste comme l’était celui de Mussolini qui comportait des éléments armés, quand bien même le symbole de la flamme qu’arbore Fratelli d'Italia marque une continuité. C’est un parti populiste, anti-establishment et méfiant envers l’Europe. Giorgia Meloni défend par ailleurs des positions souverainistes nationalistes, identitaires et conservatrices sur les questions sociétales. Elle considère ainsi que le droit national doit primer sur le droit européen, qu’être italien c’est avant tout être chrétien. Qu’il faut promouvoir la famille traditionnelle et la natalité, le droit du sang, combattre l’avortement et le lobby LGBT qui menacerait ces valeurs. Ce qui ne l’empêche pas de changer d’avis sur des points essentiels : par exemple, elle a cessé de prôner la sortie de l’Union européenne et de l’euro quand elle a réalisé que l’opinion italienne, quoique critique, y était attachée.

Comment Fratelli d'Italia est-t-il parvenu à marginaliser la Ligue de Salvini ? Et qu’est-ce qui les différencie ?

La ligue de Salvini s’est effondrée du fait des positions incohérentes de son leader lors de la crise sanitaire et pour avoir participé au gouvernement de Mario Draghi, ce qui la fait apparaître comme un parti de l‘establishment. Conséquence, aux élections législatives,...

]]>

Analyse du succès du parti d'extrême droite Fratelli d'Italia arrivé en tête aux élections législatives italiennes

Ce parti populiste, anti-establishment et méfiant envers l’Europe et qui assume une continuité avec l'héritage de Mussolini est devenu la première formation politique avec 26% des voix. Marc Lazar, spécialiste de l’Italie et professeur émérite d'histoire et de sociologie politique à Sciences Po et Président de la School of government de l'université LUISS à Rome, décrypte sa fulgurante ascension.

Page Facebook de Giorgia Meloni - Copie d'écran

Décrivez nous Fratelli d'Italia. Comment le qualifiez-vous sur l'échiquier politique ?

Marc Lazar : C’est difficile de trouver un qualificatif unique d’autant que ce parti ne cesse d’évoluer. Il n’est pas fasciste comme l’était celui de Mussolini qui comportait des éléments armés, quand bien même le symbole de la flamme qu’arbore Fratelli d'Italia marque une continuité. C’est un parti populiste, anti-establishment et méfiant envers l’Europe. Giorgia Meloni défend par ailleurs des positions souverainistes nationalistes, identitaires et conservatrices sur les questions sociétales. Elle considère ainsi que le droit national doit primer sur le droit européen, qu’être italien c’est avant tout être chrétien. Qu’il faut promouvoir la famille traditionnelle et la natalité, le droit du sang, combattre l’avortement et le lobby LGBT qui menacerait ces valeurs. Ce qui ne l’empêche pas de changer d’avis sur des points essentiels : par exemple, elle a cessé de prôner la sortie de l’Union européenne et de l’euro quand elle a réalisé que l’opinion italienne, quoique critique, y était attachée.

Comment Fratelli d'Italia est-t-il parvenu à marginaliser la Ligue de Salvini ? Et qu’est-ce qui les différencie ?

La ligue de Salvini s’est effondrée du fait des positions incohérentes de son leader lors de la crise sanitaire et pour avoir participé au gouvernement de Mario Draghi, ce qui la fait apparaître comme un parti de l‘establishment. Conséquence, aux élections législatives,...

]]>
Patrick Drahi a-t-il menti sous serment aux sénateurs ?ceae4e4c-760d-4999-9e77-b8f4feea323ehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221011_100516_Patrick_Drahi_a-t-il_menti_sous_serment_aux_senateurs___Tue, 11 Oct 2022 10:05:16 +0200

Il a affirmé ne jamais avoir eu de société au Panama mais il joue sur les mots

Patrick Drahi est le propriétaire d’Altice. La société n’est pas cotée en bourse. Si des contrats de fiducie ont été conclus par des sociétés de son groupe dans ce pays, peut-on dire alors qu’il s’est arrangé avec les faits ?

Patrick Drahi devant la commission d'enquête des sénateurs sur la concentration des médias - Copie d'écran

Le 2 février 2022, Patrick Drahi, président d’Altice, était auditionné par la commission d’enquête sur la concentration des médias du Sénat. Le sénateur de Paris, David Assouline s'appuie sur un schéma fonctionnel du groupe pour évoquer les participations d’Altice dans toute une série de pays. Une entreprise basée au Panama apparaît dans cet organigramme.

Patrick Drahi prend la parole : « Je n’ai jamais eu de société au Panama. Je sais que je suis en déclaration sous serment. J’ai intenté une démarche que j’ai arrêtée parce que ça ne sert à rien de perdre son temps auprès de France Televisions parce que j’étais l’ennemi public numéro un sur les Panama Papers. Je n’ai jamais eu de société au Panama. On a beau expliquer cela aux journalistes, une fois que le mal est fait, c’est trop tard, c’est publié, tout le monde croit ce qui est publié même si c’est faux... ».

Lorsqu’éclate l’affaire des Panama Papers, plusieurs journaux pointent la société Jenville S.A., située au Panama et qui serait liée à Patrick Drahi. Mais en 2016, Le Monde avait publié un article pour remettre les choses à plat. Jenville S.A. qui figurait dans les Panama Papers était à la tête des activités médias du groupe Altice. Le Monde temporise dans son article : « aucun document n’associe directement Jenville S.A. à Patrick Drahi ». De son côté, en 2015, Le Canard Enchaîné notait toutefois :

« Que l’on se rassure : joints par Le Canard, ses financiers ne contestent pas le schéma élaboré par Benoît...

]]>

Il a affirmé ne jamais avoir eu de société au Panama mais il joue sur les mots

Patrick Drahi est le propriétaire d’Altice. La société n’est pas cotée en bourse. Si des contrats de fiducie ont été conclus par des sociétés de son groupe dans ce pays, peut-on dire alors qu’il s’est arrangé avec les faits ?

Patrick Drahi devant la commission d'enquête des sénateurs sur la concentration des médias - Copie d'écran

Le 2 février 2022, Patrick Drahi, président d’Altice, était auditionné par la commission d’enquête sur la concentration des médias du Sénat. Le sénateur de Paris, David Assouline s'appuie sur un schéma fonctionnel du groupe pour évoquer les participations d’Altice dans toute une série de pays. Une entreprise basée au Panama apparaît dans cet organigramme.

Patrick Drahi prend la parole : « Je n’ai jamais eu de société au Panama. Je sais que je suis en déclaration sous serment. J’ai intenté une démarche que j’ai arrêtée parce que ça ne sert à rien de perdre son temps auprès de France Televisions parce que j’étais l’ennemi public numéro un sur les Panama Papers. Je n’ai jamais eu de société au Panama. On a beau expliquer cela aux journalistes, une fois que le mal est fait, c’est trop tard, c’est publié, tout le monde croit ce qui est publié même si c’est faux... ».

Lorsqu’éclate l’affaire des Panama Papers, plusieurs journaux pointent la société Jenville S.A., située au Panama et qui serait liée à Patrick Drahi. Mais en 2016, Le Monde avait publié un article pour remettre les choses à plat. Jenville S.A. qui figurait dans les Panama Papers était à la tête des activités médias du groupe Altice. Le Monde temporise dans son article : « aucun document n’associe directement Jenville S.A. à Patrick Drahi ». De son côté, en 2015, Le Canard Enchaîné notait toutefois :

« Que l’on se rassure : joints par Le Canard, ses financiers ne contestent pas le schéma élaboré par Benoît...

]]>
Patrick Drahi ne nous fera pas taire !aec2da18-0a1f-41aa-91d4-f1324549b43chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221010_150721_Patrick_Drahi_ne_nous_fera_pas_taire__Mon, 10 Oct 2022 15:07:21 +0200

Le Fonds pour une Presse Libre initie un appel des médias et organisations de presse en soutien à Reflets

Plus de 100 médias indépendants et organisations de journalistes s’indignent de la décision de justice obtenue par le milliardaire et son groupe Altice contre nous. Au nom du secret des affaires, il est décidé par le tribunal de commerce de Nanterre d’une censure préalable de toute information susceptible d’être publiée sur cette entreprise. Du jamais vu.

Un appel du FPL

Alors que nous faisons face à une attaque du groupe Altice qui a abouti à une décision du tribunal de commerce nous interdisant de publier de nouveaux articles, le Fonds pour une Presse Libre (FPL) a initié un appel des médias. Déjà 7plus de 100 journaux indépendants ont signé ce texte ainsi que plusieurs syndicats de journalistes (SNJ, SNJ-CGT) et organisations de presse, dont la Fédération européenne des journalistes (EFJ). Reflets et le FPL invitent les journalistes, à titre personnel, les sociétés de journalistes et les médias qui ne seraient pas encore signataires à nous rejoindre en envoyant un mail à cette adresse. Nous faisons appel de l'ordonnance rendue par le tribunal de commerce pour nous-mêmes, mais plus largement, toute la profession. Car c'est tout le travail d'investigation journalistique à venir qui est frappé de plein fouet par cette décision. Il nous semble essentiel que toute la presse s'associe à l'idée que ni les grands groupes, ni quelques milliardaires pourront faire taire les journalistes via la loi sur le secret des affaires.

Nous publions ci-dessous cette tribune.


Pilier de la République, la loi de 1881 sur la liberté de la presse proclame en son article 1 : « L’imprimerie et la librairie sont libres ». C’est ce principe fondamental que le tribunal de commerce de Nanterre vient de violer, saisi en référé par le groupe Altice, basé au Luxembourg et propriété du milliardaire Patrick Drahi.

Dans une décision rendue le 6 octobre...

]]>

Le Fonds pour une Presse Libre initie un appel des médias et organisations de presse en soutien à Reflets

Plus de 100 médias indépendants et organisations de journalistes s’indignent de la décision de justice obtenue par le milliardaire et son groupe Altice contre nous. Au nom du secret des affaires, il est décidé par le tribunal de commerce de Nanterre d’une censure préalable de toute information susceptible d’être publiée sur cette entreprise. Du jamais vu.

Un appel du FPL

Alors que nous faisons face à une attaque du groupe Altice qui a abouti à une décision du tribunal de commerce nous interdisant de publier de nouveaux articles, le Fonds pour une Presse Libre (FPL) a initié un appel des médias. Déjà 7plus de 100 journaux indépendants ont signé ce texte ainsi que plusieurs syndicats de journalistes (SNJ, SNJ-CGT) et organisations de presse, dont la Fédération européenne des journalistes (EFJ). Reflets et le FPL invitent les journalistes, à titre personnel, les sociétés de journalistes et les médias qui ne seraient pas encore signataires à nous rejoindre en envoyant un mail à cette adresse. Nous faisons appel de l'ordonnance rendue par le tribunal de commerce pour nous-mêmes, mais plus largement, toute la profession. Car c'est tout le travail d'investigation journalistique à venir qui est frappé de plein fouet par cette décision. Il nous semble essentiel que toute la presse s'associe à l'idée que ni les grands groupes, ni quelques milliardaires pourront faire taire les journalistes via la loi sur le secret des affaires.

Nous publions ci-dessous cette tribune.


Pilier de la République, la loi de 1881 sur la liberté de la presse proclame en son article 1 : « L’imprimerie et la librairie sont libres ». C’est ce principe fondamental que le tribunal de commerce de Nanterre vient de violer, saisi en référé par le groupe Altice, basé au Luxembourg et propriété du milliardaire Patrick Drahi.

Dans une décision rendue le 6 octobre...

]]>
Conseil municipal : comment votent nos élus ?a202acc6-bf28-4446-8808-d4d03e68f0e8http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221009_172316_Conseil_municipal___comment_votent_nos_elus__Sun, 09 Oct 2022 17:23:16 +0200

Une fois par mois, dans toutes les communes de France, se tiennent de grands conseils…

Tout en haut l’État gère la pénurie : chauffez-vous d’amour et portez des cols roulés ! Mais en région, la crise, l’économie ou la transition énergique, qui s’en occupe ? Nous avons suivi les débats en Charente-Maritime pour savoir si les élus locaux gardent bien les pieds sur le terrain.

Des opposants aux projets d’éoliennes s’invitent au conseil - Reflets

Ces discussions d’élus offrent l’occasion de se forger une opinion sur la pertinence des politiques qui sont menées localement. Les séances sont ouvertes au public et les débats peuvent être retransmis en direct ou en différé sur le site Internet des mairies. Plateau repas sur les genoux, le sympathique et simple citoyen peut ainsi assister à des échanges ayant valeur de bons conseils. Et certains soirs, lorsque que le rideau tombe, ces causeries au coin du feu des élus surclassent n’importe quelle fiction. Mieux vaut alors s’installer confortablement car les pourparlers d’édiles s’éternisent parfois jusqu’à pas d’heure. Attention, on n'est pas loin de Gustave Labarbe, le Maire de Champignac, et de ses discours alambiqués.

Ces conseils débutent en soirée et se clôturent plus tard encore, souvent même à l’heure où une bonne partie de l’assemblée s’est à demi-assoupie, ou bien a subrepticement quitté la salle. Comme au grand soir du palais Bourbon, fatigue aidant, nombre d’élus se sentent moins concernés par les dernières et ultimes votations qui engagent sinon l’avenir du monde, au minimum celui de la ville. Voici résumé en deux grands Conseils et trois délibérations ce qui a dernièrement préoccupé la communauté d’agglomération de la Rochelle.

Délibération n1 : Brasser le vent

Ce conseil de la Communauté d’agglomération (CDA) du 29 septembre (28 communes et 82 conseillers) démarre sous la colère des opposants anti-éoliennes. Slogan et trompettes hurlantes ils se sont...

]]>

Une fois par mois, dans toutes les communes de France, se tiennent de grands conseils…

Tout en haut l’État gère la pénurie : chauffez-vous d’amour et portez des cols roulés ! Mais en région, la crise, l’économie ou la transition énergique, qui s’en occupe ? Nous avons suivi les débats en Charente-Maritime pour savoir si les élus locaux gardent bien les pieds sur le terrain.

Des opposants aux projets d’éoliennes s’invitent au conseil - Reflets

Ces discussions d’élus offrent l’occasion de se forger une opinion sur la pertinence des politiques qui sont menées localement. Les séances sont ouvertes au public et les débats peuvent être retransmis en direct ou en différé sur le site Internet des mairies. Plateau repas sur les genoux, le sympathique et simple citoyen peut ainsi assister à des échanges ayant valeur de bons conseils. Et certains soirs, lorsque que le rideau tombe, ces causeries au coin du feu des élus surclassent n’importe quelle fiction. Mieux vaut alors s’installer confortablement car les pourparlers d’édiles s’éternisent parfois jusqu’à pas d’heure. Attention, on n'est pas loin de Gustave Labarbe, le Maire de Champignac, et de ses discours alambiqués.

Ces conseils débutent en soirée et se clôturent plus tard encore, souvent même à l’heure où une bonne partie de l’assemblée s’est à demi-assoupie, ou bien a subrepticement quitté la salle. Comme au grand soir du palais Bourbon, fatigue aidant, nombre d’élus se sentent moins concernés par les dernières et ultimes votations qui engagent sinon l’avenir du monde, au minimum celui de la ville. Voici résumé en deux grands Conseils et trois délibérations ce qui a dernièrement préoccupé la communauté d’agglomération de la Rochelle.

Délibération n1 : Brasser le vent

Ce conseil de la Communauté d’agglomération (CDA) du 29 septembre (28 communes et 82 conseillers) démarre sous la colère des opposants anti-éoliennes. Slogan et trompettes hurlantes ils se sont...

]]>
La justice interdit à Reflets de publier des informations sur Altice3bd3b637-c34c-4536-b5ed-e382fa3ed69dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221006_112811_La_justice_interdit_a_Reflets_de_publier_des_informations_sur_AlticeThu, 06 Oct 2022 11:28:11 +0200

L’effet procès-bâillon a fonctionné mais pas de censure a postériori

Le juge déboute Altice sur une partie de ses demandes, mais nous interdit de publier de nouvelles informations et nous condamne à verser 4.500 euros au groupe de Patrick Drahi

Ce que toute la presse craignait lors de la transposition en droit français de la directive européenne sur le secret des affaires s’est concrétisé ce jeudi 6 octobre 2022.C’est Reflets.info qui ouvre le bal avec une décision du Juge des référés du Tribunal de commerce de Nanterre. Altice et son président Patrick Drahi étaient passablement énervés par nos articles qui détaillent les montages financiers, les dépenses colossales, l’optimisation fiscale à outrance, révélés dans des documents publiés sur Internet par le groupe de ransomware Hive. Aux motifs de la violation du secret des affaires, une société pourrait obtenir une décision de justice interdisant à un journal de traiter un sujet d’intérêt général.

C’est désormais chose faite: à compter de ce jour, il nous est interdit de publier de nouvelles informations.

Si l’on s’en tient à la rédaction de la décision, nous ne pouvons d’ailleurs plus exercer notre métier du tout: «ordonnons à la société Rebuild.sh de ne pas publier sur le site de son journal en ligne «reflets.info» de nouvelles informations. »

D’informations sur quoi? Mystère? Gageons qu’il ne s’agit pas d'une interdiction totale, sur tous les sujets et que cela se cantonne aux informations contenues dans les documents publiés par le groupe Hive. Mais rien n'est moins sûr. Et si nous trouvions une autre source? Cette décision au très intense parfum de censure légale est plus qu’étrange…

Le juge estime par ailleurs qu’il n’y a pas lieu à référé sur les...

]]>

L’effet procès-bâillon a fonctionné mais pas de censure a postériori

Le juge déboute Altice sur une partie de ses demandes, mais nous interdit de publier de nouvelles informations et nous condamne à verser 4.500 euros au groupe de Patrick Drahi

Ce que toute la presse craignait lors de la transposition en droit français de la directive européenne sur le secret des affaires s’est concrétisé ce jeudi 6 octobre 2022.C’est Reflets.info qui ouvre le bal avec une décision du Juge des référés du Tribunal de commerce de Nanterre. Altice et son président Patrick Drahi étaient passablement énervés par nos articles qui détaillent les montages financiers, les dépenses colossales, l’optimisation fiscale à outrance, révélés dans des documents publiés sur Internet par le groupe de ransomware Hive. Aux motifs de la violation du secret des affaires, une société pourrait obtenir une décision de justice interdisant à un journal de traiter un sujet d’intérêt général.

C’est désormais chose faite: à compter de ce jour, il nous est interdit de publier de nouvelles informations.

Si l’on s’en tient à la rédaction de la décision, nous ne pouvons d’ailleurs plus exercer notre métier du tout: «ordonnons à la société Rebuild.sh de ne pas publier sur le site de son journal en ligne «reflets.info» de nouvelles informations. »

D’informations sur quoi? Mystère? Gageons qu’il ne s’agit pas d'une interdiction totale, sur tous les sujets et que cela se cantonne aux informations contenues dans les documents publiés par le groupe Hive. Mais rien n'est moins sûr. Et si nous trouvions une autre source? Cette décision au très intense parfum de censure légale est plus qu’étrange…

Le juge estime par ailleurs qu’il n’y a pas lieu à référé sur les...

]]>
Brèves de campagne2e1748b9-5643-4314-af39-34f21d4f6682http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221005_130801_Breves_de_campagneWed, 05 Oct 2022 13:08:01 +0200

Retour sur la séquence électorale du printemps 2022, un pied dans l’analyse électorale de ses résultats et l’autre dans la rue militante, à Montpellier.

Les élections passent et puis s’oublient. À peine actées, on s’empresse vite de tourner la page et de reprendre une activité normale. Pourtant, on aurait tort de trop vite les laisser de côté. Véritables photographies de l’opinion, révélatrices de tensions dormantes dans la société, elles méritent quand même qu’on y fasse un petit retour. Morceaux choisis.

Plan de bataille

Les militants sont posés à profiter d'une canette de bière sous le pont de Corum. Montpellier est connue pour sa « shlague attitude » et ici, ce petit plaisir n'est pas réservé aux punks à chien. Cela saute aux yeux : les panneaux d'affichage, libres, de ce carrefour stratégique du centre-ville ont été pris par les Zemmouriens. La colle semble encore fraiche... ceux-là ne vont pas rester longtemps ! En ce mardi soir de mars, à minuit, le carrefour est désert.

Et puis arrive un groupe qui passe de l'autre côté du carrefour. Ils sont une dizaine et au moins deux d'entre eux ont un drapeau français sur les épaules. Ils chantent à tue-tête « L'Algérie française », peut-être les colleurs de l'équipe d'en face ? Ils paraissent jeunes, certains semblent passablement éméchés. Ils rejoignent leurs voitures garées un peu plus loin et repartent, non sans avoir cogné à plusieurs reprises sur des « bittes » anti-stationnement. Le temps du ménage est venu et les militants commencent à nettoyer le panneau « Libre Affichage » avec soin.

Ils sont à l'œuvre quand l'un d'entre eux souffle : « Il y a une voiture bizarre là-bas». Une voiture noire rutilante avance au pas de l'autre côté du pont. Ils ramassent alors les débris d'affiches qu'ils ont réussi à décoller. Elle est maintenant en face, de l'autre côté de la route. Une lampe se braque : « Eh, vous ! Vous ne laissez pas ces déchets ici, sur le muret ». Alors que l'un des...

]]>

Retour sur la séquence électorale du printemps 2022, un pied dans l’analyse électorale de ses résultats et l’autre dans la rue militante, à Montpellier.

Les élections passent et puis s’oublient. À peine actées, on s’empresse vite de tourner la page et de reprendre une activité normale. Pourtant, on aurait tort de trop vite les laisser de côté. Véritables photographies de l’opinion, révélatrices de tensions dormantes dans la société, elles méritent quand même qu’on y fasse un petit retour. Morceaux choisis.

Plan de bataille

Les militants sont posés à profiter d'une canette de bière sous le pont de Corum. Montpellier est connue pour sa « shlague attitude » et ici, ce petit plaisir n'est pas réservé aux punks à chien. Cela saute aux yeux : les panneaux d'affichage, libres, de ce carrefour stratégique du centre-ville ont été pris par les Zemmouriens. La colle semble encore fraiche... ceux-là ne vont pas rester longtemps ! En ce mardi soir de mars, à minuit, le carrefour est désert.

Et puis arrive un groupe qui passe de l'autre côté du carrefour. Ils sont une dizaine et au moins deux d'entre eux ont un drapeau français sur les épaules. Ils chantent à tue-tête « L'Algérie française », peut-être les colleurs de l'équipe d'en face ? Ils paraissent jeunes, certains semblent passablement éméchés. Ils rejoignent leurs voitures garées un peu plus loin et repartent, non sans avoir cogné à plusieurs reprises sur des « bittes » anti-stationnement. Le temps du ménage est venu et les militants commencent à nettoyer le panneau « Libre Affichage » avec soin.

Ils sont à l'œuvre quand l'un d'entre eux souffle : « Il y a une voiture bizarre là-bas». Une voiture noire rutilante avance au pas de l'autre côté du pont. Ils ramassent alors les débris d'affiches qu'ils ont réussi à décoller. Elle est maintenant en face, de l'autre côté de la route. Une lampe se braque : « Eh, vous ! Vous ne laissez pas ces déchets ici, sur le muret ». Alors que l'un des...

]]>
Nevis, un Éden pour Patrick Drahi853ff830-d5e3-4dc6-9ca9-783ce8978c12http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221004_191345_Nevis__un_Eden_pour_Patrick_DrahiTue, 04 Oct 2022 19:13:45 +0200

Le patron d’Altice a massivement investi dans cette île des Caraïbes

Son dernier projet ? Allonger la piste de l’aéroport… Trop courte pour faire atterrir ses jets ? Peut-être. Peut-être pas. Mais quoi qu’il en soit, le milliardaire y voit un bon moyen de faire un business rentable de cette histoire. Ses talents de grand homme d'affaires ne sont pas une légende.

Four Season Resort, Nevis - Copie d'écran - Site du domaine

Patrick Drahi s’en était amusé le 2 février dernier au Sénat, lors d’une audience sur la concentration de la propriété des médias en France: «Je dors mieux avec mes 50 milliards de dette, qu'avec les 50.000 que j'avais à mes débuts!». Selon ses propres mots, son groupe serait donc endetté aujourd'hui à hauteur de 50 milliards. Selon le Figaro, SFR ferait face à «une montagne de dette de 23,3 milliards». Tout cela dans un contexte de remontée des taux d’intérêts, ce qui n'aide pas… Mais si son groupe croule sous une «montagne de dette», Patrick Drahi parvient à investir des sommes importantes dans des projets personnels. Nous l’avions raconté, via sa structure Forever, il a acquis pour près d’un milliard d’oeuvres d’art. Selon nos informations, il a aussi investi pour au moins 30 millions de dollars dans la construction d’une villa au sein du luxueux resort Four Seasons de Nevis. Cette petite île de 93 km² considérée (selon Wikipedia) comme un paradis fiscal est située dans les petites Antilles et constitue avec une autre île, l’État de Saint-Christophe-et-Niévès (en français, Nevis se dit Niévès). «L’Eden Estate», la résidence de la famille Drahi, est très en retrait de la plage mais c’est la plus grande du Four Seasons Resort. La famille Drahi est désormais très implantée sur Nevis. À tel point qu’elle a obtenu la nationalité de ce micro-État. Mieux, Patrick Drahi s’est engagé dans un vaste projet: allonger la piste de l’aéroport… Et par un pur hasard,...

]]>

Le patron d’Altice a massivement investi dans cette île des Caraïbes

Son dernier projet ? Allonger la piste de l’aéroport… Trop courte pour faire atterrir ses jets ? Peut-être. Peut-être pas. Mais quoi qu’il en soit, le milliardaire y voit un bon moyen de faire un business rentable de cette histoire. Ses talents de grand homme d'affaires ne sont pas une légende.

Four Season Resort, Nevis - Copie d'écran - Site du domaine

Patrick Drahi s’en était amusé le 2 février dernier au Sénat, lors d’une audience sur la concentration de la propriété des médias en France: «Je dors mieux avec mes 50 milliards de dette, qu'avec les 50.000 que j'avais à mes débuts!». Selon ses propres mots, son groupe serait donc endetté aujourd'hui à hauteur de 50 milliards. Selon le Figaro, SFR ferait face à «une montagne de dette de 23,3 milliards». Tout cela dans un contexte de remontée des taux d’intérêts, ce qui n'aide pas… Mais si son groupe croule sous une «montagne de dette», Patrick Drahi parvient à investir des sommes importantes dans des projets personnels. Nous l’avions raconté, via sa structure Forever, il a acquis pour près d’un milliard d’oeuvres d’art. Selon nos informations, il a aussi investi pour au moins 30 millions de dollars dans la construction d’une villa au sein du luxueux resort Four Seasons de Nevis. Cette petite île de 93 km² considérée (selon Wikipedia) comme un paradis fiscal est située dans les petites Antilles et constitue avec une autre île, l’État de Saint-Christophe-et-Niévès (en français, Nevis se dit Niévès). «L’Eden Estate», la résidence de la famille Drahi, est très en retrait de la plage mais c’est la plus grande du Four Seasons Resort. La famille Drahi est désormais très implantée sur Nevis. À tel point qu’elle a obtenu la nationalité de ce micro-État. Mieux, Patrick Drahi s’est engagé dans un vaste projet: allonger la piste de l’aéroport… Et par un pur hasard,...

]]>
Ukraine : la Russie prend une claque377f489e-ebc4-4986-8fcb-49b52d63a134http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20221001_174627_Ukraine___la_Russie_prend_une_claqueSat, 01 Oct 2022 17:46:27 +0200

Vladimir Poutine choisit la fuite en avant

Le revers est militaire. Plus de 8.000 km2 ont été libérés et une nouvelle ville stratégique, Lyman, a été reprise aujourd'hui par l'armée ukrainienne. Mais l'affront est aussi politique. Poutine a été obligé de décréter une mobilisation partielle et d'annoncer l'annexion des régions occupées après un simulacre de référendum.

Célébration de l'annexion de territoires ukrainiens sur la place rouge le 30 septembre - Kremlin

C'est en grande pompe ce 30 septembre que Vladimir Poutine a célébré l'annexion de quatre régions d'Ukraine partiellement occupées par l'armée russe : les oblasts de Donetsk, Lukansk, Kherson et Zaporizhzhia, soit près de 100.000 km2. « La victoire sera à nous », a crié le président russe. « Bienvenue à la maison », a-t-il aussi lancé à l'adresse des habitants des territoires ukrainiens annexés, affirmant que la Russie leur ouvrait « son cœur ».

Mais ces festivités n'étaient là que pour masquer l'échec militaire sur le terrain. Un peu comme un joueur de poker sur le point de tout perdre qui augmenterait la mise en espérant que ses adversaires se couchent. Alors que l'armée russe était chassée de la région de Kharkiv et reste en mauvaise posture, des simulacres de référendums dans les région occupées ont été lancés dans l'urgence. En quelques jours, sans même un habillage démocratique, ces votes organisés à la va-vite ont donné des résultats staliniens. La commission électorale centrale de la République populaire de Donetsk (DNR) a affirmé que 99,23 % des électeurs ont soutenu le rattachement de cette région à la Russie, à l'issue du dépouillement des 100 % des bulletins de vote, selon les agences de presse russes. Les résultats des autres régions sont à l'avenant.

8.000 km2 libérés

Revenons sur les événements de ces dernières semaines.

Situation du front en Ukraine au 1er octobre - @War_Mapper
Situation du front en Ukraine au 1er octobre - @War_Mapper

L’armée ukrainienne est passée à l’...

]]>

Vladimir Poutine choisit la fuite en avant

Le revers est militaire. Plus de 8.000 km2 ont été libérés et une nouvelle ville stratégique, Lyman, a été reprise aujourd'hui par l'armée ukrainienne. Mais l'affront est aussi politique. Poutine a été obligé de décréter une mobilisation partielle et d'annoncer l'annexion des régions occupées après un simulacre de référendum.

Célébration de l'annexion de territoires ukrainiens sur la place rouge le 30 septembre - Kremlin

C'est en grande pompe ce 30 septembre que Vladimir Poutine a célébré l'annexion de quatre régions d'Ukraine partiellement occupées par l'armée russe : les oblasts de Donetsk, Lukansk, Kherson et Zaporizhzhia, soit près de 100.000 km2. « La victoire sera à nous », a crié le président russe. « Bienvenue à la maison », a-t-il aussi lancé à l'adresse des habitants des territoires ukrainiens annexés, affirmant que la Russie leur ouvrait « son cœur ».

Mais ces festivités n'étaient là que pour masquer l'échec militaire sur le terrain. Un peu comme un joueur de poker sur le point de tout perdre qui augmenterait la mise en espérant que ses adversaires se couchent. Alors que l'armée russe était chassée de la région de Kharkiv et reste en mauvaise posture, des simulacres de référendums dans les région occupées ont été lancés dans l'urgence. En quelques jours, sans même un habillage démocratique, ces votes organisés à la va-vite ont donné des résultats staliniens. La commission électorale centrale de la République populaire de Donetsk (DNR) a affirmé que 99,23 % des électeurs ont soutenu le rattachement de cette région à la Russie, à l'issue du dépouillement des 100 % des bulletins de vote, selon les agences de presse russes. Les résultats des autres régions sont à l'avenant.

8.000 km2 libérés

Revenons sur les événements de ces dernières semaines.

Situation du front en Ukraine au 1er octobre - @War_Mapper
Situation du front en Ukraine au 1er octobre - @War_Mapper

L’armée ukrainienne est passée à l’...

]]>
Septembre : fin des vacances, départ en grève1b9d66e7-ee7d-4b29-8566-d079e10cea5fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220930_181853_Septembre___fin_des_vacances__depart_en_greveFri, 30 Sep 2022 18:18:53 +0200

A société nouvelle, grévistes nouveaux ? Le mécontentement dans le travail devient mobile et revendique ses multi compétences…

Rémunération et moral en berne, ils sont facteurs, professeurs, agents techniques, psychologues, retraités de la fonction publique... Nous leur avons posé une seule et même question : pourquoi cette journée de grève ? Les réponses tenaient invariablement d’un malaise commun. Écoutons "ILS", écoutons nous…

Une journée de grève à La Rochelle - Reflets

Bien avant la fin du mois ils comptent déjà. ILS, se sont bien sûr ces salariés qui se sont mobilisés ce 29 septembre partout en France. Nous avons suivi l’une des manifestations. Au-delà du problème des salaires, certains ont souhaité nous exposer les contraintes qui rendent leur quotidien professionnel insupportable.

Alain, facteur

Facteur, un métier comme on n'en fait plus? - Reflets
Facteur, un métier comme on n'en fait plus? - Reflets

« Je fais grève pour les salaires, les pensions de retraites et pour défendre le service public ! Aujourd’hui les plus gros sites de tri fonctionnent avec 30 à 40% de personnels intérimaires. Notre direction appelle çà de la force de travail variable : on en a besoin on prend, on en a plus besoin on jette. En 2006 il existait 153 bureaux de poste sur le département, il en reste 58. La Poste se félicite de ce qu’on appelle les -points de contact-, là où vous pouvez acheter des timbres et réceptionner un colis, mais les vrais bureaux, là où les clients reçoivent des mandats, font des versements d’argent, ouvrent des comptes, eux, ils disparaissent continuellement. Les services que je rendais autrefois, gratuitement, comme prendre soin des personnes âgées durant la tournée, sont devenus des prestations payantes pour d’autres sociétés. La direction ne souhaite plus que les facteurs fassent du lien social, tout est minuté, mais vraiment minuté : trois secondes par boîte aux lettres, une minute trente par recommandé, qu’il soit livré au rez-de-chaussée ou au 15ème étage, avec un ascenseur ou...

]]>

A société nouvelle, grévistes nouveaux ? Le mécontentement dans le travail devient mobile et revendique ses multi compétences…

Rémunération et moral en berne, ils sont facteurs, professeurs, agents techniques, psychologues, retraités de la fonction publique... Nous leur avons posé une seule et même question : pourquoi cette journée de grève ? Les réponses tenaient invariablement d’un malaise commun. Écoutons "ILS", écoutons nous…

Une journée de grève à La Rochelle - Reflets

Bien avant la fin du mois ils comptent déjà. ILS, se sont bien sûr ces salariés qui se sont mobilisés ce 29 septembre partout en France. Nous avons suivi l’une des manifestations. Au-delà du problème des salaires, certains ont souhaité nous exposer les contraintes qui rendent leur quotidien professionnel insupportable.

Alain, facteur

Facteur, un métier comme on n'en fait plus? - Reflets
Facteur, un métier comme on n'en fait plus? - Reflets

« Je fais grève pour les salaires, les pensions de retraites et pour défendre le service public ! Aujourd’hui les plus gros sites de tri fonctionnent avec 30 à 40% de personnels intérimaires. Notre direction appelle çà de la force de travail variable : on en a besoin on prend, on en a plus besoin on jette. En 2006 il existait 153 bureaux de poste sur le département, il en reste 58. La Poste se félicite de ce qu’on appelle les -points de contact-, là où vous pouvez acheter des timbres et réceptionner un colis, mais les vrais bureaux, là où les clients reçoivent des mandats, font des versements d’argent, ouvrent des comptes, eux, ils disparaissent continuellement. Les services que je rendais autrefois, gratuitement, comme prendre soin des personnes âgées durant la tournée, sont devenus des prestations payantes pour d’autres sociétés. La direction ne souhaite plus que les facteurs fassent du lien social, tout est minuté, mais vraiment minuté : trois secondes par boîte aux lettres, une minute trente par recommandé, qu’il soit livré au rez-de-chaussée ou au 15ème étage, avec un ascenseur ou...

]]>
Russie - Europe : il y a du gaz dans l'eau9d6299f6-8d58-4155-ba3c-6f88487a39cdhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220930_115916_Russie_-_Europe___il_y_a_du_gaz_dans_l_eauFri, 30 Sep 2022 11:59:16 +0200

Un sabotage a touché les pipelines Nord Stream 1 et 2 dans la mer Baltique

Qui a saboté les deux pipelines transportant le gaz russe vers l'Allemagne ? Peu de pays ont les capacité pour réaliser une telle opération. Tous les regards se tournent vers Moscou qui dément son implication.

Fuite de gaz sous-marine après le sabotage du pipeline Nord Stream 1 au large du Danemark le 27 septembre 2022 - Ministère de la défense du Danemark

Le bouillonnement à la surface de la mer est impressionnant. Des millions de mètres cubes de gaz se répandent dans l'atmosphère. Ils proviennent des deux pipelines Nord Strean 1 et 2 qui ont été sabotés.

Deux explosions suspectes ont eu lieu lundi 26 septembre, le matin et soir. Elles visaient les conduites sous-marines, dans les eaux internationales au large de l’île danoise de Bornholm mais dans les zones économiques exclusives respectives du Danemark amis également de la Suède. La première explosion « correspond à plusieurs centaines de kilos équivalent TNT », a déclaré l'institut norvégien de sismologie NORSAR, spécialisé dans la détection de tremblements de terre et d'explosions nucléaires, et la deuxième détonation à 700 kilos.

Ce jeudi, une nouvelle fuite a été découverte. « Il y a deux fuites côté suédois et deux fuites côté danois », a déclaré à l’AFP un responsable de l’autorité suédoise, précisant que les deux côté suédois se trouvent « à proximité l’une de l’autre ». Jusqu’ici les autorités des deux pays avaient fait état d’une fuite côté suédois et de deux côté danois.

Un sabotage perpétré par un acteur gouvernemental

« Nous sommes extrêmement préoccupés par ces nouvelles », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Interrogé sur la possibilité d’un acte de sabotage, il a répondu : « Aucune option ne peut être écartée ».

Pour l'Union Européenne, il est clair qu'il s'agit d'un « acte délibéré », selon le chef...

]]>

Un sabotage a touché les pipelines Nord Stream 1 et 2 dans la mer Baltique

Qui a saboté les deux pipelines transportant le gaz russe vers l'Allemagne ? Peu de pays ont les capacité pour réaliser une telle opération. Tous les regards se tournent vers Moscou qui dément son implication.

Fuite de gaz sous-marine après le sabotage du pipeline Nord Stream 1 au large du Danemark le 27 septembre 2022 - Ministère de la défense du Danemark

Le bouillonnement à la surface de la mer est impressionnant. Des millions de mètres cubes de gaz se répandent dans l'atmosphère. Ils proviennent des deux pipelines Nord Strean 1 et 2 qui ont été sabotés.

Deux explosions suspectes ont eu lieu lundi 26 septembre, le matin et soir. Elles visaient les conduites sous-marines, dans les eaux internationales au large de l’île danoise de Bornholm mais dans les zones économiques exclusives respectives du Danemark amis également de la Suède. La première explosion « correspond à plusieurs centaines de kilos équivalent TNT », a déclaré l'institut norvégien de sismologie NORSAR, spécialisé dans la détection de tremblements de terre et d'explosions nucléaires, et la deuxième détonation à 700 kilos.

Ce jeudi, une nouvelle fuite a été découverte. « Il y a deux fuites côté suédois et deux fuites côté danois », a déclaré à l’AFP un responsable de l’autorité suédoise, précisant que les deux côté suédois se trouvent « à proximité l’une de l’autre ». Jusqu’ici les autorités des deux pays avaient fait état d’une fuite côté suédois et de deux côté danois.

Un sabotage perpétré par un acteur gouvernemental

« Nous sommes extrêmement préoccupés par ces nouvelles », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Interrogé sur la possibilité d’un acte de sabotage, il a répondu : « Aucune option ne peut être écartée ».

Pour l'Union Européenne, il est clair qu'il s'agit d'un « acte délibéré », selon le chef...

]]>
Procès bâillon, accusations bidon ?bf11a778-79ca-4640-8f44-4bdff967f8d7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220928_172011_Proces_baillon__accusations_bidon__Wed, 28 Sep 2022 17:20:11 +0200

Les avocats d’Altice s’embourbent dans leurs contradictions

Le procès du groupe de Patrick Drahi entend interdire aux médias d’utiliser les documents diffusés par le groupe de pirates HIVE en invoquant le secret des affaires et un trouble à l’ordre public. Si leur demande était suivie par le tribunal, elle pourrait remettre en cause la possibilité pour les journalistes d’investigation d’utiliser des leaks à l’avenir. Compte-rendu d’audience.

Tribunal de commerce de Nanterre - Copie d'écran Street View

Mardi 27 septembre, le tribunal de commerce de Nanterre se penchait sur le référé lancé par Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi). Les trois sociétés, par la voix de leur avocat demandent le retrait de quatre articles de notre site sous astreinte de 500 euros par jour de retard, la suppression des données issues du piratage par le groupe de ransomware HIVE dont nous aurions éventuellement copie. Les trois sociétés souhaitent également «interdire à Rebuild.sh la publication ou la diffusion de tout contenus se rapportant aux données piratées, interdire à Rebuild.sh d’accéder aux données piratées par le groupe HIVE ou de les télécharger ». On ne saurait mieux définir la censure des journalistes d’investigation. Un comble pour une entreprise qui détient autant d’organes de presse. Le juge, accompagné de sa greffière, semble un peu ennuyé. «C’est mon premier référé et c’est une grosse affaire», glisse-t-il aux avocats.Dans la salle, l’AFP, Mediapart, la Lettre A… et Reflets, ont fait le déplacement. Pourtant c’est tout un pan des méthodes de travail des journalistes d’investigation qui est menacé dans cette affaire. Celle-ci concerne in fine tous les médias.

«La presse peut-elle écrire des articles basés sur des documents volés par des pirates informatiques? Cette question est au cœur d'une procédure en justice intentée par Altice, le groupe du milliardaire Patrick Drahi, contre le journal en ligne...

]]>

Les avocats d’Altice s’embourbent dans leurs contradictions

Le procès du groupe de Patrick Drahi entend interdire aux médias d’utiliser les documents diffusés par le groupe de pirates HIVE en invoquant le secret des affaires et un trouble à l’ordre public. Si leur demande était suivie par le tribunal, elle pourrait remettre en cause la possibilité pour les journalistes d’investigation d’utiliser des leaks à l’avenir. Compte-rendu d’audience.

Tribunal de commerce de Nanterre - Copie d'écran Street View

Mardi 27 septembre, le tribunal de commerce de Nanterre se penchait sur le référé lancé par Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi). Les trois sociétés, par la voix de leur avocat demandent le retrait de quatre articles de notre site sous astreinte de 500 euros par jour de retard, la suppression des données issues du piratage par le groupe de ransomware HIVE dont nous aurions éventuellement copie. Les trois sociétés souhaitent également «interdire à Rebuild.sh la publication ou la diffusion de tout contenus se rapportant aux données piratées, interdire à Rebuild.sh d’accéder aux données piratées par le groupe HIVE ou de les télécharger ». On ne saurait mieux définir la censure des journalistes d’investigation. Un comble pour une entreprise qui détient autant d’organes de presse. Le juge, accompagné de sa greffière, semble un peu ennuyé. «C’est mon premier référé et c’est une grosse affaire», glisse-t-il aux avocats.Dans la salle, l’AFP, Mediapart, la Lettre A… et Reflets, ont fait le déplacement. Pourtant c’est tout un pan des méthodes de travail des journalistes d’investigation qui est menacé dans cette affaire. Celle-ci concerne in fine tous les médias.

«La presse peut-elle écrire des articles basés sur des documents volés par des pirates informatiques? Cette question est au cœur d'une procédure en justice intentée par Altice, le groupe du milliardaire Patrick Drahi, contre le journal en ligne...

]]>
Pollution à Aytré #3: l’Agence Régionale de Santé dénonce99e37827-de30-43da-aa21-1e04cd9ffcabhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220928_112108_Pollution_a_Aytre__3__l___Agence_Regionale_de_Sante_denonceWed, 28 Sep 2022 11:21:08 +0200

Ministres, députés, préfets, maires, auriez-vous vraiment si peur de vous mouiller ?

La Bretagne a sa pollution au lisier, les côtes atlantiques ses soucis avec les algues vertes, à Aytré, c'est une pollution bactériologique qui stagne depuis plus de vingt ans. Cette année encore, privés d'informations, des milliers de vacanciers se sont jetés à l’eau. En cette fin de saison balnéaire, la direction de l’ARS sort enfin de sa réserve...

Baignade interdite pour raison sanitaire... - Reflets

Depuis bientôt deux ans Reflets alerte les autorités locales sur la contamination de la plage d’Aytré cette seconde ville de la communauté d’agglomération, voisine immédiate de La Rochelle et berceau historique de l’industrie ferroviaire d’Alstom. Très sévèrement polluée depuis des années, la plage du Platin d'Aytré se voit aussi officiellement fermée à la baignade depuis 2018. En plein cœur de l’été, les autorités locales ont pourtant fait preuve d’un étrange laxisme vis-à-vis de ce désastre sanitaire annoncé. (toute l'enquête ici et ici)

Durant toute la saison estivale des centaines de vacanciers sont ainsi venus faire trempette sans s’inquiéter de la qualité de l’eau d’un aussi joli rivage. Hélas, c’est bien de dangereuses bactéries fécales dont il s’agit, et deux fois hélas c’est aussi d'une invisible interdiction de baignade dont il faudrait s'occuper.

Sur place, la signalisation spécifique à une telle situation fait gravement défaut. Aucun affichage réglementaire pour avertir du risque aux entrées de plage, et un seul et unique mat de drapeaux de baignade pour une étendue sableuse de près de trois kilomètres. Il serait bien temps de s‘enquérir sérieusement du qui-fait-quoi-comment-et-quand…

Et puisque rien ne bouge vraiment, nous avons cherché à définir les responsabilités en matière de bonne et pleine application de la loi. Quelles autorités, quels services, quels élus doivent alerter le public pour une interdiction de baignade ? Est-il possible de...

]]>

Ministres, députés, préfets, maires, auriez-vous vraiment si peur de vous mouiller ?

La Bretagne a sa pollution au lisier, les côtes atlantiques ses soucis avec les algues vertes, à Aytré, c'est une pollution bactériologique qui stagne depuis plus de vingt ans. Cette année encore, privés d'informations, des milliers de vacanciers se sont jetés à l’eau. En cette fin de saison balnéaire, la direction de l’ARS sort enfin de sa réserve...

Baignade interdite pour raison sanitaire... - Reflets

Depuis bientôt deux ans Reflets alerte les autorités locales sur la contamination de la plage d’Aytré cette seconde ville de la communauté d’agglomération, voisine immédiate de La Rochelle et berceau historique de l’industrie ferroviaire d’Alstom. Très sévèrement polluée depuis des années, la plage du Platin d'Aytré se voit aussi officiellement fermée à la baignade depuis 2018. En plein cœur de l’été, les autorités locales ont pourtant fait preuve d’un étrange laxisme vis-à-vis de ce désastre sanitaire annoncé. (toute l'enquête ici et ici)

Durant toute la saison estivale des centaines de vacanciers sont ainsi venus faire trempette sans s’inquiéter de la qualité de l’eau d’un aussi joli rivage. Hélas, c’est bien de dangereuses bactéries fécales dont il s’agit, et deux fois hélas c’est aussi d'une invisible interdiction de baignade dont il faudrait s'occuper.

Sur place, la signalisation spécifique à une telle situation fait gravement défaut. Aucun affichage réglementaire pour avertir du risque aux entrées de plage, et un seul et unique mat de drapeaux de baignade pour une étendue sableuse de près de trois kilomètres. Il serait bien temps de s‘enquérir sérieusement du qui-fait-quoi-comment-et-quand…

Et puisque rien ne bouge vraiment, nous avons cherché à définir les responsabilités en matière de bonne et pleine application de la loi. Quelles autorités, quels services, quels élus doivent alerter le public pour une interdiction de baignade ? Est-il possible de...

]]>
Les dessous du piratage par le groupe HIVE selon... Altice969b1be4-2618-4a23-b6d8-ef66c41be3a0http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220927_114923_Les_dessous_du_piratage_par_le_groupe_HIVE_selon..._AlticeTue, 27 Sep 2022 11:49:23 +0200

La plainte contre Reflets contient de nouvelles informations sur le déroulé du hack

Le groupe de ransomware s'est emparé de près de 140 GB de données et a demandé plus de 5 millions d’euros de rançon. Visiblement, Altice a proposé moins…

Altice a déposé plainte le 13 septembre pour le piratage de ses serveurs - Copie d'écran

L’assignation de Reflets en référé devant le Tribunal de commerce ce mardi comporte son lot de surprises. Altice et le Family office de la famille Drahi livrent à l’appui de leurs demandes une série de documents qui révèlent les dessous du piratage par le groupe de hackers. Altice joint ainsi un rapport de la société Code Blue sur l’attaque par ransomware dont elle a été victime. Selon les experts informatiques, l’attaque a eu lieu le 9 août 2022. Le groupe HIVE a mis la main sur 141 GB de données et menacé de les publier si une rançon n’était pas versée. «les documents volés incluaient des informations sur les propriétaires d'Altice, la famille Drahi : Patrick, Lina, Nathan, David, Graziella et Angelina », précise Code Blue. Il s’agit là sans doute des données de deux Family offices, Yafit et Valais Management services. Code Blue indique que le système informatique a pu être remis en fonction sans paiement de la rançon. Mais l'histoire ne s'arrête pas là...

L’attaque a visé des machines hébergées par Azure, le cloud de Microsoft. L’assaut, souligne Code Blue commence par du social engineering, un grand classique. Étonnamment, les mesures de protection de Microsoft ont failli. Si elles ont bien alerté d'une attaque en cours, elles ont été désactivées... par les pirates.

Dans son rapport, Code Blue liste toute une série de poncifs sur les groupes de ransomware, et sur Hive en particulier : leurs méthodes, qui ils sont, d'où ils opèrent... toutes sortes...

]]>

La plainte contre Reflets contient de nouvelles informations sur le déroulé du hack

Le groupe de ransomware s'est emparé de près de 140 GB de données et a demandé plus de 5 millions d’euros de rançon. Visiblement, Altice a proposé moins…

Altice a déposé plainte le 13 septembre pour le piratage de ses serveurs - Copie d'écran

L’assignation de Reflets en référé devant le Tribunal de commerce ce mardi comporte son lot de surprises. Altice et le Family office de la famille Drahi livrent à l’appui de leurs demandes une série de documents qui révèlent les dessous du piratage par le groupe de hackers. Altice joint ainsi un rapport de la société Code Blue sur l’attaque par ransomware dont elle a été victime. Selon les experts informatiques, l’attaque a eu lieu le 9 août 2022. Le groupe HIVE a mis la main sur 141 GB de données et menacé de les publier si une rançon n’était pas versée. «les documents volés incluaient des informations sur les propriétaires d'Altice, la famille Drahi : Patrick, Lina, Nathan, David, Graziella et Angelina », précise Code Blue. Il s’agit là sans doute des données de deux Family offices, Yafit et Valais Management services. Code Blue indique que le système informatique a pu être remis en fonction sans paiement de la rançon. Mais l'histoire ne s'arrête pas là...

L’attaque a visé des machines hébergées par Azure, le cloud de Microsoft. L’assaut, souligne Code Blue commence par du social engineering, un grand classique. Étonnamment, les mesures de protection de Microsoft ont failli. Si elles ont bien alerté d'une attaque en cours, elles ont été désactivées... par les pirates.

Dans son rapport, Code Blue liste toute une série de poncifs sur les groupes de ransomware, et sur Hive en particulier : leurs méthodes, qui ils sont, d'où ils opèrent... toutes sortes...

]]>
Tortures, exécutions, déportations d'enfants : les crimes de guerre de la Russiedddc7e83-15c2-4832-8317-dca697017576http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220927_105937_Tortures__executions__deportations_d_enfants___les_crimes_de_guerre_de_la_RussieTue, 27 Sep 2022 10:59:37 +0200

La Commission d’enquête de l'ONU sur l’Ukraine a conclu que des crimes de guerre ont été commis dans le pays

La terreur est l'une des armes utilisées par la Russie contre l'Ukraine. Les populations civiles sont quotidiennement bombardées en représailles de la résistance de l'armée de Kyiv. Dans les zones libérées, les enquêteurs découvrent l'étendue des exactions.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien

Le monde a découvert les crimes de guerre russes en Ukraine début avril, lorsque l’armée de Vladimir Poutine s’est retirée des environs de Kyiv après avoir échoué à conquérir la capitale. Rien que pour la commune de Butcha, les autorités déplorent plus de 450 morts. Dans l’ensemble de la région de Kyiv (dont la ville d’Irpin), le total est supérieur à 1.300 victimes. Le retentissement mondial a été important, mais l’étendue des crimes commis n’a rien de surprenant quand on connaît le comportement de l’armée russe en Syrie ou en Tchétchénie.

Les autorités estiment que près d’un habitant sur quatre de Marioupol a été tué à cause de la guerre. Évidemment, ces chiffres terribles semblent incroyables et peuvent relever de la propagande en temps de guerre. Au fond ce qui importe, est que les bombardements indiscriminés sur les civils sont quotidiens: comme en Tchétchénie, l’armée russe pilonne massivement pour conquérir des villes, sans tenir compte de la présence de civils.

Mais il y a aussi chaque jour les frappes aveugles pour terroriser les civils loin de lignes de front. Des statistiques des cibles des missiles russes montrent qu’elles touchent davantage des zones civiles sans valeur militaire que des infrastructures critiques ou des cibles militaires… L’objectif est de punir l’Ukraine pour sa résistance. Ces bombardement ont augmenté, par exemple, après la libération de la région de Kharkiv. Une violence gratuite, signe de l’échec russe.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien
Quartier de Saltivka à Kharkiv,...

]]>

La Commission d’enquête de l'ONU sur l’Ukraine a conclu que des crimes de guerre ont été commis dans le pays

La terreur est l'une des armes utilisées par la Russie contre l'Ukraine. Les populations civiles sont quotidiennement bombardées en représailles de la résistance de l'armée de Kyiv. Dans les zones libérées, les enquêteurs découvrent l'étendue des exactions.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien

Le monde a découvert les crimes de guerre russes en Ukraine début avril, lorsque l’armée de Vladimir Poutine s’est retirée des environs de Kyiv après avoir échoué à conquérir la capitale. Rien que pour la commune de Butcha, les autorités déplorent plus de 450 morts. Dans l’ensemble de la région de Kyiv (dont la ville d’Irpin), le total est supérieur à 1.300 victimes. Le retentissement mondial a été important, mais l’étendue des crimes commis n’a rien de surprenant quand on connaît le comportement de l’armée russe en Syrie ou en Tchétchénie.

Les autorités estiment que près d’un habitant sur quatre de Marioupol a été tué à cause de la guerre. Évidemment, ces chiffres terribles semblent incroyables et peuvent relever de la propagande en temps de guerre. Au fond ce qui importe, est que les bombardements indiscriminés sur les civils sont quotidiens: comme en Tchétchénie, l’armée russe pilonne massivement pour conquérir des villes, sans tenir compte de la présence de civils.

Mais il y a aussi chaque jour les frappes aveugles pour terroriser les civils loin de lignes de front. Des statistiques des cibles des missiles russes montrent qu’elles touchent davantage des zones civiles sans valeur militaire que des infrastructures critiques ou des cibles militaires… L’objectif est de punir l’Ukraine pour sa résistance. Ces bombardement ont augmenté, par exemple, après la libération de la région de Kharkiv. Une violence gratuite, signe de l’échec russe.

Quartier de Saltivka à Kharkiv, Ukraine, le 26 septembre 2022 - Ministère de la Défense ukrainien
Quartier de Saltivka à Kharkiv,...

]]>
Comment la famille Drahi accumule des œuvres d’art731944cf-7b0c-4c36-9f55-dc23457c67cahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220926_123154_Comment_la_famille_Drahi_accumule_des___uvres_d___artMon, 26 Sep 2022 12:31:54 +0200

Une recherche frénétique d'optimisation fiscale

Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky : la liste des œuvres achetées par la famille Drahi via la société Forever est impressionnante. Au fil des ans, près d'un milliard d'euros ont été investis, principalement dans des tableaux.

Triptych Inspired by the Oresteia of Aeschylus de Francis Bacon, acquis pour 84,7 millions d'euros - D.R.

La liste des œuvres détenues par la famille est impressionnante, mais sur le fond, assez classique, sans grandes excentricités. La société Forever, détenue par Nathan Drahi, le fils de Patrick, a ainsi acquis des œuvres de Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky, Paul Klee, Fernand Léger, Majorelle, Dali, Delacroix, Max Ernst, Joan Miró, Renoir, Rodin, Vasarely... Au fil des années, via les structures mises en place et selon un décompte effectué sur la base des documents publiés par le groupe de ransomware Hive, la famille Drahi a acheté pour 924,50 millions de dollars en œuvres d'art. Certaines ont pu être revendues entre temps. D'autres ont pu perdre ou prendre de la valeur. Ce chiffre est donc un ordre de grandeur basé sur les factures d'achat.

Ce qui différencie Patrick Drahi de Bernard Arnault ou François Pinault, c'est que l'art est accumulé non pas pour être accroché dans un lieu ouvert au public comme la fondation Arnault ou la Pinault Collection. Ici, les œuvres sont conservées (souvent) dans les résidences privées du milliardaire.

Initialement, la famille Drahi achète des œuvres via une structure : Before. Ce sont plusieurs sociétés entremêlées, chacune d’elles jouant un rôle bien particulier (financement, management, achat des œuvres,...). Une construction juridique somme toute assez classique au Luxembourg. Soudain, changement de système, Before devient Forever.

Forever correspond mieux que...

]]>

Une recherche frénétique d'optimisation fiscale

Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky : la liste des œuvres achetées par la famille Drahi via la société Forever est impressionnante. Au fil des ans, près d'un milliard d'euros ont été investis, principalement dans des tableaux.

Triptych Inspired by the Oresteia of Aeschylus de Francis Bacon, acquis pour 84,7 millions d'euros - D.R.

La liste des œuvres détenues par la famille est impressionnante, mais sur le fond, assez classique, sans grandes excentricités. La société Forever, détenue par Nathan Drahi, le fils de Patrick, a ainsi acquis des œuvres de Picasso, Magritte, Francis Bacon, Marc Chagall, Christo, Dubuffet, Giacometti, Kandinsky, Paul Klee, Fernand Léger, Majorelle, Dali, Delacroix, Max Ernst, Joan Miró, Renoir, Rodin, Vasarely... Au fil des années, via les structures mises en place et selon un décompte effectué sur la base des documents publiés par le groupe de ransomware Hive, la famille Drahi a acheté pour 924,50 millions de dollars en œuvres d'art. Certaines ont pu être revendues entre temps. D'autres ont pu perdre ou prendre de la valeur. Ce chiffre est donc un ordre de grandeur basé sur les factures d'achat.

Ce qui différencie Patrick Drahi de Bernard Arnault ou François Pinault, c'est que l'art est accumulé non pas pour être accroché dans un lieu ouvert au public comme la fondation Arnault ou la Pinault Collection. Ici, les œuvres sont conservées (souvent) dans les résidences privées du milliardaire.

Initialement, la famille Drahi achète des œuvres via une structure : Before. Ce sont plusieurs sociétés entremêlées, chacune d’elles jouant un rôle bien particulier (financement, management, achat des œuvres,...). Une construction juridique somme toute assez classique au Luxembourg. Soudain, changement de système, Before devient Forever.

Forever correspond mieux que...

]]>
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d’informer menacéed099fdde-0b2f-4637-b361-155c0149d20dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220924_124949_Reflets_poursuivi_par_Altice___la_liberte_d___informer_menaceeSat, 24 Sep 2022 12:49:49 +0200

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse

Notre journal est assigné devant le tribunal de commerce en référé. Altice souhaite le retrait des articles déjà publiés et l’interdiction pour Reflets, et donc pour toute la presse, de pouvoir consulter les documents publiés sur Internet par le groupe de ransomware HIVE.

Aidez-nous à contrer les procès bâillon

Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi) ont assigné Rebuild.sh (la société qui édite Reflets.info) en référé devant le tribunal de commerce de Nanterre. L’audience est fixée au mardi 27 septembre. Les sociétés du groupe Altice souhaitent que le tribunal de commerce ordonne à Rebuild.sh de supprimer, sous astreinte de 500 euros par jour de retard, trois articles de Reflets.

Le groupe réclame que nous supprimions les données issues du piratage par le groupe de ransomware HIVE dont nous aurions éventuellement copie, et souhaite également « interdire à Rebuild.sh la publication ou la diffusion de tout contenus se rapportant aux données piratées, interdire à Rebuild.sh d’accéder aux données piratées par le groupe HIVE ou de les télécharger».

En nous assignant devant le tribunal de commerce, Altice tente de contourner le droit de la presse et nous attaque sur la base de la nouvelle loi sur le secret des affaires qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque de son vote. En outre, Altice a évidemment porté plainte contre X pour pour atteinte à un système de traitement automatisé des données et tentative d'extorsion. Ce qui est plus étonnant, c’est que même si la plainte est contre X, Altice nous vise directement dans son courrier au procureur de la république près le tribunal judiciaire de Paris afin que notre responsabilité soit recherchée, au même titre que celle du groupe de pirates HIVE… La...

]]>

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse

Notre journal est assigné devant le tribunal de commerce en référé. Altice souhaite le retrait des articles déjà publiés et l’interdiction pour Reflets, et donc pour toute la presse, de pouvoir consulter les documents publiés sur Internet par le groupe de ransomware HIVE.

Aidez-nous à contrer les procès bâillon

Altice Group Lux S.à r.l., Altice France et Valais Management Services (le Family Office de la famille Drahi) ont assigné Rebuild.sh (la société qui édite Reflets.info) en référé devant le tribunal de commerce de Nanterre. L’audience est fixée au mardi 27 septembre. Les sociétés du groupe Altice souhaitent que le tribunal de commerce ordonne à Rebuild.sh de supprimer, sous astreinte de 500 euros par jour de retard, trois articles de Reflets.

Le groupe réclame que nous supprimions les données issues du piratage par le groupe de ransomware HIVE dont nous aurions éventuellement copie, et souhaite également « interdire à Rebuild.sh la publication ou la diffusion de tout contenus se rapportant aux données piratées, interdire à Rebuild.sh d’accéder aux données piratées par le groupe HIVE ou de les télécharger».

En nous assignant devant le tribunal de commerce, Altice tente de contourner le droit de la presse et nous attaque sur la base de la nouvelle loi sur le secret des affaires qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque de son vote. En outre, Altice a évidemment porté plainte contre X pour pour atteinte à un système de traitement automatisé des données et tentative d'extorsion. Ce qui est plus étonnant, c’est que même si la plainte est contre X, Altice nous vise directement dans son courrier au procureur de la république près le tribunal judiciaire de Paris afin que notre responsabilité soit recherchée, au même titre que celle du groupe de pirates HIVE… La...

]]>
Yolande Bouin et la convention citoyenne pour le climat51bf495c-e89a-455f-92fb-f19d532fa385http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220921_181343_Yolande_Bouin_et_la_convention_citoyenne_pour_le_climatWed, 21 Sep 2022 18:13:43 +0200

Ils m’appelaient tous « Ruffin » là-bas

Le grand débat national est passé par là... La méthode de gestion des grandes problématiques sociétales par Emmanuel Macron ne fait pas l'unanimité, loin de là. À l’heure où il tente de mettre en place une sorte de parlement-bis avec le « Conseil national de la refondation », Reflets est allé interroger Yolande Bouin qui avait été sélectionnée pour participer à la « Convention citoyenne pour le climat ».

Yolande Bouin, écoutant une réponse de Macron - Copie d'écran - Youtube

Alors qu’Emmanuel Macron lance le CNR, ou « Conseil National de la Refondation », il peut être utile de se remettre en mémoire les fondamentaux de la méthode présidentielle, comme elle fut appliquée lors du « Grand débat » Le sigle, CNR interpelle immédiatement. Il fait étrangement écho au « Conseil National de la Résistance », l’organisme de coordination qui, grâce à son programme, avait inspiré la rénovation sociale après-guerre et abouti à la mise en place d’une grande partie des acquis sociaux que nous connaissons aujourd’hui.

Pour creuser plus avant sur les façons et les moyens d’écouter les populations, instituée lors du « Grand débat », Reflets est allé rencontrer Yolande Bouin, une citoyenne de Douarnenez, choisie pour participer à la Convention citoyenne pour le climat.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours militant ? Comment vous-êtes vous retrouvée dans cette convention climat, une sorte de réponse de Macron à la problématique du climat ?

J'ai débarqué là-bas par hasard. On a été tirés au sort. Vraiment tirés au sort. Moi, j'étais au courant que cette convention allait se faire. Mes premières années militantes, j’avais 18–20 ans et je suis venue la première fois en Bretagne pour militer contre la centrale nucléaire de Plogoff. Je m'implique depuis longtemps sur les questions écologiques, sur les questions de justice sociale, sur la démocratie citoyenne… sur plein de sujets qui sont importants. Je suis notamment élue dans l’opposition à...

]]>

Ils m’appelaient tous « Ruffin » là-bas

Le grand débat national est passé par là... La méthode de gestion des grandes problématiques sociétales par Emmanuel Macron ne fait pas l'unanimité, loin de là. À l’heure où il tente de mettre en place une sorte de parlement-bis avec le « Conseil national de la refondation », Reflets est allé interroger Yolande Bouin qui avait été sélectionnée pour participer à la « Convention citoyenne pour le climat ».

Yolande Bouin, écoutant une réponse de Macron - Copie d'écran - Youtube

Alors qu’Emmanuel Macron lance le CNR, ou « Conseil National de la Refondation », il peut être utile de se remettre en mémoire les fondamentaux de la méthode présidentielle, comme elle fut appliquée lors du « Grand débat » Le sigle, CNR interpelle immédiatement. Il fait étrangement écho au « Conseil National de la Résistance », l’organisme de coordination qui, grâce à son programme, avait inspiré la rénovation sociale après-guerre et abouti à la mise en place d’une grande partie des acquis sociaux que nous connaissons aujourd’hui.

Pour creuser plus avant sur les façons et les moyens d’écouter les populations, instituée lors du « Grand débat », Reflets est allé rencontrer Yolande Bouin, une citoyenne de Douarnenez, choisie pour participer à la Convention citoyenne pour le climat.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours militant ? Comment vous-êtes vous retrouvée dans cette convention climat, une sorte de réponse de Macron à la problématique du climat ?

J'ai débarqué là-bas par hasard. On a été tirés au sort. Vraiment tirés au sort. Moi, j'étais au courant que cette convention allait se faire. Mes premières années militantes, j’avais 18–20 ans et je suis venue la première fois en Bretagne pour militer contre la centrale nucléaire de Plogoff. Je m'implique depuis longtemps sur les questions écologiques, sur les questions de justice sociale, sur la démocratie citoyenne… sur plein de sujets qui sont importants. Je suis notamment élue dans l’opposition à...

]]>
Une étrange conversation de Pierre Person passée inaperçue dans les MacronLeaks751198b4-7dff-4e06-b636-dc3816400c9chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220920_151744_Une_etrange_conversation_de_Pierre_Person_passee_inaper__ue_dans_les_MacronLeaksTue, 20 Sep 2022 15:17:44 +0200

L’ancien fondateur des « Jeunes avec Macron » évoque la situation fiscale acrobatique d’un ami

Pierre Person a participé activement à une mission parlementaire d’information sur les « monnaies virtuelles ». Comment devient-on un député expert des crypto-monnaies, au point de produire en 2019 un rapport contenant 27 propositions ? Il suffit de demander à un ami de vous expliquer les cryptomonnaies...

Lorsque la question elle peut pas être vite répondue, on peut "appeler un ami" - Copie d'écran

Alors qu'il a semble-t-il quitté la scène politique, l'ancien fondateur des «Jeunes avec Macron», l'un des premiers outils de soutien à la candidature de 2012 d'Emmanuel Macron, continue les apparitions publiques sur le thème des cryptomonnaies. Il n'a pas toujours été un expert du sujet.

C'est un enregistrement audio, passé inaperçu au milieu des milliers de mails et de fichiers des MaconLeaks. On y entend Pierre Person, qui recherche des informations sur les cryptomonnaies qu'il connait mal. Un ami va le briefer. Cette conversation s’est tenue en juin 2015 entre Person et l’un de ses amis, Alain*, qui lui explique, pendant près de deux heures, les subtilités de ces actifs financiers. La conversation porte aussi sur leur passion commune pour le poker en ligne et sur la situation fiscale d'Alain. Elle permet d’entrevoir le rapport à l’argent de celui qui aura été l’une des chevilles ouvrières de l’ascension d’Emmanuel Macron. À cette époque, les crypto-monnaies semblent surtout intéresser Pierre Person pour l’usage qui pourrait en être fait par les principaux sites de paris et de poker en ligne. Il tente à cette époque de se rendre indispensable auprès des gros investisseurs dans ce domaine.

«Là je travaille un peu pour les opérateurs, dans leur développement, notamment Winamax, je connais les deux gros actionnaires de Winamax, avec eux, je me suis un peu mis une race jeudi soir, il y avait tous les gros de l’industrie du poker. C’est...

]]>

L’ancien fondateur des « Jeunes avec Macron » évoque la situation fiscale acrobatique d’un ami

Pierre Person a participé activement à une mission parlementaire d’information sur les « monnaies virtuelles ». Comment devient-on un député expert des crypto-monnaies, au point de produire en 2019 un rapport contenant 27 propositions ? Il suffit de demander à un ami de vous expliquer les cryptomonnaies...

Lorsque la question elle peut pas être vite répondue, on peut "appeler un ami" - Copie d'écran

Alors qu'il a semble-t-il quitté la scène politique, l'ancien fondateur des «Jeunes avec Macron», l'un des premiers outils de soutien à la candidature de 2012 d'Emmanuel Macron, continue les apparitions publiques sur le thème des cryptomonnaies. Il n'a pas toujours été un expert du sujet.

C'est un enregistrement audio, passé inaperçu au milieu des milliers de mails et de fichiers des MaconLeaks. On y entend Pierre Person, qui recherche des informations sur les cryptomonnaies qu'il connait mal. Un ami va le briefer. Cette conversation s’est tenue en juin 2015 entre Person et l’un de ses amis, Alain*, qui lui explique, pendant près de deux heures, les subtilités de ces actifs financiers. La conversation porte aussi sur leur passion commune pour le poker en ligne et sur la situation fiscale d'Alain. Elle permet d’entrevoir le rapport à l’argent de celui qui aura été l’une des chevilles ouvrières de l’ascension d’Emmanuel Macron. À cette époque, les crypto-monnaies semblent surtout intéresser Pierre Person pour l’usage qui pourrait en être fait par les principaux sites de paris et de poker en ligne. Il tente à cette époque de se rendre indispensable auprès des gros investisseurs dans ce domaine.

«Là je travaille un peu pour les opérateurs, dans leur développement, notamment Winamax, je connais les deux gros actionnaires de Winamax, avec eux, je me suis un peu mis une race jeudi soir, il y avait tous les gros de l’industrie du poker. C’est...

]]>
Altice s'inquiète d'une campagne de phishing03f2551d-5f82-4a1b-8791-fb24157b5c63http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220916_192510_Altice_s_inquiete_d_une_campagne_de_phishingFri, 16 Sep 2022 19:25:10 +0200

Deux courriers alarmants ont été envoyés ces derniers jours aux salariés

Tandis que l'entreprise continue d'observer un silence quasi total sur le terrible piratage dont elle a été victime, le service informatique a alerté en deux temps les employés. De vilains pirates seraient en train d'essayer de récupérer des mots de passe. On frise le mauvais sketch.

Copie d'écran d'un mail reçu par les salariés d'Altice

Signé « La direction sécurité Altice France », un premier mail est arrivé dans les boites des salariés d'Altice Media le 13 septembre au soir. « Depuis ce matin, plusieurs collaborateurs ont reçu des emails suspects usurpant l’adresse email de personnes internes à l’entreprise et dont l’objet est en anglais. Ils contiennent une pièce jointe .html menant vers une fausse mire de connexion Microsoft », expliquent les experts en sécurité d'Altice. Dans le contexte actuel de l'entreprise, cet email semble relativement surréaliste et décalé après la fuite massive de données dont elle a été victime.

« Ces emails sont malveillants et visent à collecter votre mot de passe. Nous vous invitons à ne pas ouvrir ces emails, leur pièce jointe et à ne pas suivre de lien web qui y serait indiqué. Dans l’hypothèse où vous auriez cliqué sur ces liens ou transmis votre mot de passe, merci de vous signaler auprès de cyberalerte@altice-media.net. Afin d’assurer la sécurité de tous, une campagne de changement de vos mots de passe va être initiée pour l’ensemble des collaborateurs. Vous pouvez effectuer dès à présent ce changement de mot de passe depuis votre ordinateur professionnel en faisant un CTRL-ALT-SUPPR sur votre session puis « modifier votre mot de passe » ou depuis le lien suivant si vous n’avez pas accès à un ordinateur Altice média changement de mot de passe. », poursuit la « direction sécurité Altice France ».

Le 7 septembre nous écrivions que sur la base de ce que les...

]]>

Deux courriers alarmants ont été envoyés ces derniers jours aux salariés

Tandis que l'entreprise continue d'observer un silence quasi total sur le terrible piratage dont elle a été victime, le service informatique a alerté en deux temps les employés. De vilains pirates seraient en train d'essayer de récupérer des mots de passe. On frise le mauvais sketch.

Copie d'écran d'un mail reçu par les salariés d'Altice

Signé « La direction sécurité Altice France », un premier mail est arrivé dans les boites des salariés d'Altice Media le 13 septembre au soir. « Depuis ce matin, plusieurs collaborateurs ont reçu des emails suspects usurpant l’adresse email de personnes internes à l’entreprise et dont l’objet est en anglais. Ils contiennent une pièce jointe .html menant vers une fausse mire de connexion Microsoft », expliquent les experts en sécurité d'Altice. Dans le contexte actuel de l'entreprise, cet email semble relativement surréaliste et décalé après la fuite massive de données dont elle a été victime.

« Ces emails sont malveillants et visent à collecter votre mot de passe. Nous vous invitons à ne pas ouvrir ces emails, leur pièce jointe et à ne pas suivre de lien web qui y serait indiqué. Dans l’hypothèse où vous auriez cliqué sur ces liens ou transmis votre mot de passe, merci de vous signaler auprès de cyberalerte@altice-media.net. Afin d’assurer la sécurité de tous, une campagne de changement de vos mots de passe va être initiée pour l’ensemble des collaborateurs. Vous pouvez effectuer dès à présent ce changement de mot de passe depuis votre ordinateur professionnel en faisant un CTRL-ALT-SUPPR sur votre session puis « modifier votre mot de passe » ou depuis le lien suivant si vous n’avez pas accès à un ordinateur Altice média changement de mot de passe. », poursuit la « direction sécurité Altice France ».

Le 7 septembre nous écrivions que sur la base de ce que les...

]]>
Quelque 70% de la population mondiale vit dans un régime dictatorial476b3719-0ae6-4e79-af6b-d7a6ad1a6b4dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220915_101317_Quelque_70__de_la_population_mondiale_vit_dans_un_regime_dictatorialThu, 15 Sep 2022 10:13:17 +0200

Selon une étude l'université d'Oxford, la démocratie recule…

La démocratie est en déclin dans le monde et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Tout aussi inquiétant, les droits des citoyens se restreignent dans les pays démocratiques. Cette spirale n'est pas une fatalité, estiment les chercheurs : l'inversion de cette tendance est possible et dépend de la mobilisation citoyenne. Les combats des années 30 puis des années 60 et 70 ont porté leurs fruits.

Ouïghours persécutés dans la province chinoise du Xinjiang - Capture d'écran Youtube du comte anonyme "War of Fear" postée en 2019

Les récents travaux menés par _Our World in Data", propulsé par l’Université d’Oxford n’ont peut-être pas reçu l’écoute méritée. L’étude révèle pourtant un phénomène très inquiétant de plus en plus de pays se sont «autocratisés» et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont analysé l’évolution de la gouvernance dans le monde depuis 1900. A cette fin un outil de mesure a été créé à partir des données du projet Episodes of Regime Transformation (ERT).

La démocratie est en déclin, constatent les chercheurs, quelle que soit la façon dont on la mesure, qu'il s'agisse de grands changements dans le nombre de démocraties et de personnes qui y vivent, de petits changements dans l'étendue des droits démocratiques ou de changements de taille moyenne dans le nombre de pays qui «s'autocratisent» et de personnes qui y vivent

La façon la plus cartésienne d’observer cette transformation est de comptabiliser les pays connus et répertoriés en tant que démocratie officielle. En utilisant la « classification des régimes du monde », le constat est sans appel. Car si le nombre de démocraties atteignait un sommet historique en 2012 (avec 97 démocraties électorales), ce chiffre est tombé à 89 pays en à peine une décennie. Il en va de même pour les démocraties libérales: 42 pays en 2012 contre 34 en 2021. Parmi les pays qui « s’autocratisent », les chercheurs classent...

]]>

Selon une étude l'université d'Oxford, la démocratie recule…

La démocratie est en déclin dans le monde et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Tout aussi inquiétant, les droits des citoyens se restreignent dans les pays démocratiques. Cette spirale n'est pas une fatalité, estiment les chercheurs : l'inversion de cette tendance est possible et dépend de la mobilisation citoyenne. Les combats des années 30 puis des années 60 et 70 ont porté leurs fruits.

Ouïghours persécutés dans la province chinoise du Xinjiang - Capture d'écran Youtube du comte anonyme "War of Fear" postée en 2019

Les récents travaux menés par _Our World in Data", propulsé par l’Université d’Oxford n’ont peut-être pas reçu l’écoute méritée. L’étude révèle pourtant un phénomène très inquiétant de plus en plus de pays se sont «autocratisés» et de plus en plus de personnes vivent dans des pays qui ne sont pas ou plus des démocraties. Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont analysé l’évolution de la gouvernance dans le monde depuis 1900. A cette fin un outil de mesure a été créé à partir des données du projet Episodes of Regime Transformation (ERT).

La démocratie est en déclin, constatent les chercheurs, quelle que soit la façon dont on la mesure, qu'il s'agisse de grands changements dans le nombre de démocraties et de personnes qui y vivent, de petits changements dans l'étendue des droits démocratiques ou de changements de taille moyenne dans le nombre de pays qui «s'autocratisent» et de personnes qui y vivent

La façon la plus cartésienne d’observer cette transformation est de comptabiliser les pays connus et répertoriés en tant que démocratie officielle. En utilisant la « classification des régimes du monde », le constat est sans appel. Car si le nombre de démocraties atteignait un sommet historique en 2012 (avec 97 démocraties électorales), ce chiffre est tombé à 89 pays en à peine une décennie. Il en va de même pour les démocraties libérales: 42 pays en 2012 contre 34 en 2021. Parmi les pays qui « s’autocratisent », les chercheurs classent...

]]>
Altice : le plombier, le canapé et les risques informationnels01e367fb-9eff-48fc-ac83-68cd431b30f8http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220907_174043_Altice____le_plombier__le_canape_et_les_risques_informationnelsWed, 07 Sep 2022 17:40:43 +0200

Incidents de sécurité bidons mais gros problèmes pour Altice

Tandis que les personnes qui veillent sur la famille Drahi enquêtaient sur un incident de sécurité (une tache sur un canapé), le groupe Hive piratait le groupe Altice. Les risques aujourd’hui pour l’entreprise sont massifs et bien plus réels que les problèmes de canapés.

Sticker demandant la libération de Kevin Mitnick (il a passé 5 ans derrière les barreaux), l'un des meilleurs experts en social engineering - Wikipedia

C’est un document «confidentiel» publié par le groupe de rançongiciels Hive et qui vaut son pesant de cacahouètesqui nous l’apprend: un événement terrible s’est produit dans l’une des demeures de Patrick Drahi.

Peter* a 25 ans. Il a servi dans une unité de combat de l’armée israélienne. À l’époque des faits, il travaille depuis 6 mois dans l’entreprise de sécurité en charge de la propriété de Patrick Drahi. Sa spécialité: la protection des VIP. Le 5 septembre 2021, il constate l’impensable: dans une des résidences de la famille Drahi, une «tache sur un canapé» est repérée. Les enregistrements des caméras de surveillance permettent à Peter d’avancer rapidement dans son enquête: le 2 septembre à 10 heures, une minute et 46 secondes Robert* le plombier s’est assis sur le canapé et a placé son coude sur l’accoudoir. Il s’est relevé à 10 heures deux minutes et 19 secondes. Conscient, sans doute d'avoir fait une grosse bêtise, Robert a fait une photo du canapé à 10 heures deux minutes et vingt-quatre secondes.

L' affaire est sérieuse, l’agent rédige un rapport d’incident de sécurité. Du bon boulot. Merci à toi, Peter.

Aspirateur coincé dans la piscine, fissure sur le carrelage, fuite d'eau… le moindre incident de ce type fait l’objet d’un rapport écrit. Quelques événements, bien sûr, ont un rapport direct avec la sécurité.

Viens, on va se baigner dans la piscine de Patrick...

Ainsi, en octobre 2021, un groupe de 4 personnes s’approche de l’une des nombreuses...

]]>

Incidents de sécurité bidons mais gros problèmes pour Altice

Tandis que les personnes qui veillent sur la famille Drahi enquêtaient sur un incident de sécurité (une tache sur un canapé), le groupe Hive piratait le groupe Altice. Les risques aujourd’hui pour l’entreprise sont massifs et bien plus réels que les problèmes de canapés.

Sticker demandant la libération de Kevin Mitnick (il a passé 5 ans derrière les barreaux), l'un des meilleurs experts en social engineering - Wikipedia

C’est un document «confidentiel» publié par le groupe de rançongiciels Hive et qui vaut son pesant de cacahouètesqui nous l’apprend: un événement terrible s’est produit dans l’une des demeures de Patrick Drahi.

Peter* a 25 ans. Il a servi dans une unité de combat de l’armée israélienne. À l’époque des faits, il travaille depuis 6 mois dans l’entreprise de sécurité en charge de la propriété de Patrick Drahi. Sa spécialité: la protection des VIP. Le 5 septembre 2021, il constate l’impensable: dans une des résidences de la famille Drahi, une «tache sur un canapé» est repérée. Les enregistrements des caméras de surveillance permettent à Peter d’avancer rapidement dans son enquête: le 2 septembre à 10 heures, une minute et 46 secondes Robert* le plombier s’est assis sur le canapé et a placé son coude sur l’accoudoir. Il s’est relevé à 10 heures deux minutes et 19 secondes. Conscient, sans doute d'avoir fait une grosse bêtise, Robert a fait une photo du canapé à 10 heures deux minutes et vingt-quatre secondes.

L' affaire est sérieuse, l’agent rédige un rapport d’incident de sécurité. Du bon boulot. Merci à toi, Peter.

Aspirateur coincé dans la piscine, fissure sur le carrelage, fuite d'eau… le moindre incident de ce type fait l’objet d’un rapport écrit. Quelques événements, bien sûr, ont un rapport direct avec la sécurité.

Viens, on va se baigner dans la piscine de Patrick...

Ainsi, en octobre 2021, un groupe de 4 personnes s’approche de l’une des nombreuses...

]]>
Altice : voir plus loin817064d5-cdbd-4553-9c56-f38aaefe8964http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220907_173634_Altice____voir_plus_loinWed, 07 Sep 2022 17:36:34 +0200

Un système qui permet la naissance de monstres

Les commentaires dans notre fil Twitter le montrent : les sommes d’argent évoquées choquent. Or Patrick Drahi n’est qu’un milliardaire parmi d’autres. Ce qu’il faut interroger, ce n’est pas cet homme mais ce qui a permis la naissance de monstres tels qu’Altice.

La corne d'abondance... Une vieille histoire

Patrick Drahi est milliardaire et vit sur un très grand pied. Grand bien lui fasse. Reflets.info n’a évidemment rien contre lui ou son groupe industriel. Nous aurions aussi bien pu écrire sur le groupe Bolloré, celui d’Elon Musk, sur Total, Google ou Facebook… La liste des méga corporations produisant des méga profits qui permettent à des hommes et des femmes de vivre comme des rois de l’Antiquité est très longue. Parfois ce sont des sociétés dont le grand public n’a même jamais entendu parler. Patrick Drahi n’est qu’un exemple parmi d’autres et les documents publiés par le groupe Hive sont justement d’intérêt général en ce qu’ils donnent à voir, avec une précision chirurgicale jamais dévoilée auparavant, comment ces dirigeants de conglomérats vivent et comment ils parviennent à ce niveau de richesse. Ce que l’on doit interroger, ce n’est pas tant cette richesse (et encore, à partir de combien de milliards le surplus devient- il inutile et obscène au regard de la misère du monde) mais bien: quels mécanismes l’ont permis et qui les a mis en place?

L’accélération a commencé dans les années 80 avec le processus mondial de libéralisation financière et notamment celle des marchés financiers. Il existe donc des lois qui ont permis, au fil des dernières décennies, le développement de telles sociétés, très endettées sur les marchés financiers, jonglant avec la législation fiscale, aidées par des cabinets d’avocats spécialisés. Il s'agit d'un jeu à somme nulle. L’argent ne...

]]>

Un système qui permet la naissance de monstres

Les commentaires dans notre fil Twitter le montrent : les sommes d’argent évoquées choquent. Or Patrick Drahi n’est qu’un milliardaire parmi d’autres. Ce qu’il faut interroger, ce n’est pas cet homme mais ce qui a permis la naissance de monstres tels qu’Altice.

La corne d'abondance... Une vieille histoire

Patrick Drahi est milliardaire et vit sur un très grand pied. Grand bien lui fasse. Reflets.info n’a évidemment rien contre lui ou son groupe industriel. Nous aurions aussi bien pu écrire sur le groupe Bolloré, celui d’Elon Musk, sur Total, Google ou Facebook… La liste des méga corporations produisant des méga profits qui permettent à des hommes et des femmes de vivre comme des rois de l’Antiquité est très longue. Parfois ce sont des sociétés dont le grand public n’a même jamais entendu parler. Patrick Drahi n’est qu’un exemple parmi d’autres et les documents publiés par le groupe Hive sont justement d’intérêt général en ce qu’ils donnent à voir, avec une précision chirurgicale jamais dévoilée auparavant, comment ces dirigeants de conglomérats vivent et comment ils parviennent à ce niveau de richesse. Ce que l’on doit interroger, ce n’est pas tant cette richesse (et encore, à partir de combien de milliards le surplus devient- il inutile et obscène au regard de la misère du monde) mais bien: quels mécanismes l’ont permis et qui les a mis en place?

L’accélération a commencé dans les années 80 avec le processus mondial de libéralisation financière et notamment celle des marchés financiers. Il existe donc des lois qui ont permis, au fil des dernières décennies, le développement de telles sociétés, très endettées sur les marchés financiers, jonglant avec la législation fiscale, aidées par des cabinets d’avocats spécialisés. Il s'agit d'un jeu à somme nulle. L’argent ne...

]]>
L'armée ukrainienne à l'offensive3263d5d2-ea38-4eef-b7e2-5f00debd7103http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220906_170736_L_armee_ukrainienne_a_l_offensiveTue, 06 Sep 2022 17:07:36 +0200

Elle semble enregistrer des premiers succès dans le Sud, mais aussi dans l'Est du pays

Assiste-t-on à un tournant dans la guerre en Ukraine ? L'armée russe a ralenti ses offensives et semble disposer de moins de ressources. Dans le même temps, les forces de Kyiv sont montées en puissance grâce à l'aide occidentale. Elles semblent désormais avoir l'initiative, mais beaucoup d'inconnues demeurent sur la capacité de l'armée ukrainienne à soutenir son effort pour libérer le pays.

L'un des nombreux memes ukrainiens - Copie d'écran

Après des semaines d’annonces d’une contre-offensive ukrainienne dans le sud du pays, celle-ci a finalement été lancée fin août. Mais impossible d’y voir très clair : le commandement militaire ukrainien a imposé un embargo très strict sur le déroulement des combats. Difficile même de savoir le but de cette offensive. Est-il seulement d’affaiblir le dispositif russe dans cette bande de 20 à 50 km de large sur 150 km ? De reprendre Kherson, voire de franchir le Dniepr pour libérer le sud du pays? Après avoir claironné que l’opération est un fiasco, les propagandistes pro-russes commencent à reconnaître des avancées ukrainiennes. Car les progrès de l’armée de Kyiv sont incontestables: les cartes satellites montrant les points chauds provoqués par les bombardement révèlent que la ligne de front a bougé. L’armée ukrainienne semble s’être approchée de la ville de Kherson, placée en état de défense par les Russes. Le brouillard de la guerre commence tout juste à se dissiper. Le président Zelensky a annoncé dimanche soir la reprise de localités dans le sud du pays mais aussi dans l’est, dans la région de Donetsk, sans toutefois donner les noms des villages. Une avance confirmée par les premières vidéos qui émergent sur les réseaux sociaux.

Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre

Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre - Ukraine war map - Twitter @War_Mapper
Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre - Ukraine war map - Twitter @War_Mapper

Estimation de la situation sur le front sud de l'Ukraine au 5 septembre

Le front sud de l'Ukraine au 5 septembre 2022 - Twitter @ChuckPfarrer
Le front sud de l'Ukraine au...

]]>

Elle semble enregistrer des premiers succès dans le Sud, mais aussi dans l'Est du pays

Assiste-t-on à un tournant dans la guerre en Ukraine ? L'armée russe a ralenti ses offensives et semble disposer de moins de ressources. Dans le même temps, les forces de Kyiv sont montées en puissance grâce à l'aide occidentale. Elles semblent désormais avoir l'initiative, mais beaucoup d'inconnues demeurent sur la capacité de l'armée ukrainienne à soutenir son effort pour libérer le pays.

L'un des nombreux memes ukrainiens - Copie d'écran

Après des semaines d’annonces d’une contre-offensive ukrainienne dans le sud du pays, celle-ci a finalement été lancée fin août. Mais impossible d’y voir très clair : le commandement militaire ukrainien a imposé un embargo très strict sur le déroulement des combats. Difficile même de savoir le but de cette offensive. Est-il seulement d’affaiblir le dispositif russe dans cette bande de 20 à 50 km de large sur 150 km ? De reprendre Kherson, voire de franchir le Dniepr pour libérer le sud du pays? Après avoir claironné que l’opération est un fiasco, les propagandistes pro-russes commencent à reconnaître des avancées ukrainiennes. Car les progrès de l’armée de Kyiv sont incontestables: les cartes satellites montrant les points chauds provoqués par les bombardement révèlent que la ligne de front a bougé. L’armée ukrainienne semble s’être approchée de la ville de Kherson, placée en état de défense par les Russes. Le brouillard de la guerre commence tout juste à se dissiper. Le président Zelensky a annoncé dimanche soir la reprise de localités dans le sud du pays mais aussi dans l’est, dans la région de Donetsk, sans toutefois donner les noms des villages. Une avance confirmée par les premières vidéos qui émergent sur les réseaux sociaux.

Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre

Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre - Ukraine war map - Twitter @War_Mapper
Carte de la situation en Ukraine au 5 septembre - Ukraine war map - Twitter @War_Mapper

Estimation de la situation sur le front sud de l'Ukraine au 5 septembre

Le front sud de l'Ukraine au 5 septembre 2022 - Twitter @ChuckPfarrer
Le front sud de l'Ukraine au...

]]>
Altice piraté par le groupe Hive : ce que contient le leakaef3b925-0da5-45a6-8a57-6af9df5c8556http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220905_123209_Altice_pirate_par_le_groupe_Hive___ce_que_contient_le_leakMon, 05 Sep 2022 12:32:09 +0200

Des dizaines de milliers de documents dévoilent le fonctionnement de la société de Patrick Drahi

Les données révélées par le groupe de hackers Hive permettent d’entrevoir le fonctionnement d’Altice, un empire tentaculaire à l'architecture opaque. Elles comportent des informations sur des sociétés basées dans des pays particulièrement souples en matière fiscale, en Suisse, au Luxembourg ou encore à Guernesey. Par incidence, ces révélations mettent en lumière le train de vie faramineux d’une famille aussi discrète que milliardaire. Bien loin de la fin de l'abondance annoncée…

Site de diffusion des documents du groupe Hive - Copie d'écran

Ce sont des dizaines de milliers de documents ultra-confidentiels qui ont été dévoilés fin juillet après une attaque informatique par ransomware d’un groupe de hackers bien connu, Hive. Sociétés off-shore dans des pays fiscalement arrangeants, montages financiers pour tenter de toujours payer moins d’impôt, gestion du jet privé, du yacht, les documents permettent d’appréhender la gestion de l’empire Drahi sur plusieurs années.

Qui est le groupe Hive à l’origine de l’attaque ? Selon un billet de blog de décembre 2021 de la société de cybersécurité Group-IB, repris par LeMagIT, ces pirates auraient déjà fait à cette époque des centaines de victimes. Impossible d’en connaître le nombre exact. Hive s’est spécialisé dans les attaques contre les grandes sociétés mondiales du secteur de la finance ou les hôpitaux, à tel point qu’il a suscité une note d’alerte du FBI.

Le mode opératoire de ce groupe de hackers est habituel dans ce domaine : une fois les données chiffrées, les pirates remettent à leur victime un lien vers le site Web de Hive avec des identifiants de connexion. Un service dit « commercial » se charge même des transactions. Si la victime paye la rançon , elle reçoit un moyen permettant de déchiffrer les données. Quand ça marche… Car certaines sociétés ont eu du mal à déchiffrer leurs données après avoir payé. Lorsque l’argent n’est pas versé, les données sont alors rendues publiques. C’est probablement ce qui s'est passé pour Altice. Les pirates ayant une éthique...

]]>

Des dizaines de milliers de documents dévoilent le fonctionnement de la société de Patrick Drahi

Les données révélées par le groupe de hackers Hive permettent d’entrevoir le fonctionnement d’Altice, un empire tentaculaire à l'architecture opaque. Elles comportent des informations sur des sociétés basées dans des pays particulièrement souples en matière fiscale, en Suisse, au Luxembourg ou encore à Guernesey. Par incidence, ces révélations mettent en lumière le train de vie faramineux d’une famille aussi discrète que milliardaire. Bien loin de la fin de l'abondance annoncée…

Site de diffusion des documents du groupe Hive - Copie d'écran

Ce sont des dizaines de milliers de documents ultra-confidentiels qui ont été dévoilés fin juillet après une attaque informatique par ransomware d’un groupe de hackers bien connu, Hive. Sociétés off-shore dans des pays fiscalement arrangeants, montages financiers pour tenter de toujours payer moins d’impôt, gestion du jet privé, du yacht, les documents permettent d’appréhender la gestion de l’empire Drahi sur plusieurs années.

Qui est le groupe Hive à l’origine de l’attaque ? Selon un billet de blog de décembre 2021 de la société de cybersécurité Group-IB, repris par LeMagIT, ces pirates auraient déjà fait à cette époque des centaines de victimes. Impossible d’en connaître le nombre exact. Hive s’est spécialisé dans les attaques contre les grandes sociétés mondiales du secteur de la finance ou les hôpitaux, à tel point qu’il a suscité une note d’alerte du FBI.

Le mode opératoire de ce groupe de hackers est habituel dans ce domaine : une fois les données chiffrées, les pirates remettent à leur victime un lien vers le site Web de Hive avec des identifiants de connexion. Un service dit « commercial » se charge même des transactions. Si la victime paye la rançon , elle reçoit un moyen permettant de déchiffrer les données. Quand ça marche… Car certaines sociétés ont eu du mal à déchiffrer leurs données après avoir payé. Lorsque l’argent n’est pas versé, les données sont alors rendues publiques. C’est probablement ce qui s'est passé pour Altice. Les pirates ayant une éthique...

]]>
Drahi par un groupe de ransomware !23fa43d1-f1e0-41f3-bc51-c1ecea2ececehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220905_123153_Drahi_par_un_groupe_de_ransomware__Mon, 05 Sep 2022 12:31:53 +0200

Les données les plus secrètes du milliardaire diffusées sur Internet

Le groupe Hive a piraté et publié des milliers de documents appartenant au groupe Altice. Les secrets du Family Office qui gère la fortune personnelle de la famille Drahi s’y trouvent révélés par la même occasion. Appartements de luxe, super yacht, jets privés, caprices de milliardaires: la fin de l'abondance annoncée par Emmanuel Macron ne concerne pas tout le monde…

Le groupe Hive publie les documents d'Altice - Copie d'écran

Le 9 août dernier, à 22 heures et trente six minutes, quelques personnes haut placées chez Altice ont probablement dû avoir quelques sueurs froides. Le groupe de ransomware Hive a chiffré des fichiers sur plusieurs ordinateurs de l'entreprise. Le 25 août, Hive a commencé à publier les documents qu’il avait précédemment exfiltrés d’Altice. Le groupe de Patrick Drahi est frappé violemment car la liste des documents publiés (pour l’instant 25% selon les pirates) est très longue et porte sur des sujets parfois ultra-confidentiels. Mais ce n’est pas tout, le milliardaire qui fuit les mondanités et souhaite rester discret sur ses avoirs personnels se retrouve dans les phares de la curiosité publique. En effet, parmi les documents qui ont été diffusés sur Internet, se trouvent ceux de son Family Office, la société Yafit, qui gère l'ensemble de son patrimoine familial.

Le cordonnier de la Cybersécurité?

Au delà des problèmes liés à la divulgation de documents confidentiels, l'attaque est un coup dur en termes d'image pour Altice. Pas plus tard que le 8 juin dernier, l'entreprise (une spécialiste des réseaux informatiques) annonçait l'arrivée d'un nouvel outil de lutte contre les ransomwares. Sa filiale SFR prédisait monts et merveilles dans un communiqué de presse au style propre aux entreprises de sécurité informatique: « à l’occasion du Forum International de la Cybersécurité – FIC 2022 – à Lille du 7 au 9 juin, SFR Business annonce le lancement d’un...

]]>

Les données les plus secrètes du milliardaire diffusées sur Internet

Le groupe Hive a piraté et publié des milliers de documents appartenant au groupe Altice. Les secrets du Family Office qui gère la fortune personnelle de la famille Drahi s’y trouvent révélés par la même occasion. Appartements de luxe, super yacht, jets privés, caprices de milliardaires: la fin de l'abondance annoncée par Emmanuel Macron ne concerne pas tout le monde…

Le groupe Hive publie les documents d'Altice - Copie d'écran

Le 9 août dernier, à 22 heures et trente six minutes, quelques personnes haut placées chez Altice ont probablement dû avoir quelques sueurs froides. Le groupe de ransomware Hive a chiffré des fichiers sur plusieurs ordinateurs de l'entreprise. Le 25 août, Hive a commencé à publier les documents qu’il avait précédemment exfiltrés d’Altice. Le groupe de Patrick Drahi est frappé violemment car la liste des documents publiés (pour l’instant 25% selon les pirates) est très longue et porte sur des sujets parfois ultra-confidentiels. Mais ce n’est pas tout, le milliardaire qui fuit les mondanités et souhaite rester discret sur ses avoirs personnels se retrouve dans les phares de la curiosité publique. En effet, parmi les documents qui ont été diffusés sur Internet, se trouvent ceux de son Family Office, la société Yafit, qui gère l'ensemble de son patrimoine familial.

Le cordonnier de la Cybersécurité?

Au delà des problèmes liés à la divulgation de documents confidentiels, l'attaque est un coup dur en termes d'image pour Altice. Pas plus tard que le 8 juin dernier, l'entreprise (une spécialiste des réseaux informatiques) annonçait l'arrivée d'un nouvel outil de lutte contre les ransomwares. Sa filiale SFR prédisait monts et merveilles dans un communiqué de presse au style propre aux entreprises de sécurité informatique: « à l’occasion du Forum International de la Cybersécurité – FIC 2022 – à Lille du 7 au 9 juin, SFR Business annonce le lancement d’un...

]]>
Aytré : quand l’arrêté d’interdiction de baignade prend l’eau40059add-e2cd-4fcb-8282-bb04e89e4498http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220818_195200_Aytre___quand_l___arrete_d___interdiction_de_baignade_prend_l___eauThu, 18 Aug 2022 19:52:00 +0200

Serait-il touristiquement incorrect de fermer une plage polluée durant la saison balnéaire ?

La baie d’Aytré en Charente-Maritime souffre d’une pollution multifactorielle depuis des décennies. En 2018 la municipalité s’est résolue, contrainte et forcée, à interdire la baignade de façon permanente. Mais à l’heure où les touristes affluent, le bain de mer y semble curieusement toléré par les autorités…

L'interdiction date de 2018, la pollution est hors d'âge... - Reflets

Le premier volet de cette enquête date de quelques mois déjà. Reflets s’était penché sur le cas de la plage du Platin d’Aytré bien avant l’arrivée des estivants (Tout le dossier ici). A cette époque le maire de la commune se déclarait plutôt confiant pour la suite : « Les analyses de 2021 étaient plutôt bonnes, pour 2022 on va renforcer les analyses tout l’été, du mois de juin au mois de septembre, et si ces analyses sont bonnes avec les arrêtés qui ont été pris on sera forcément gagnant pour 2023 et on parie sur cette réouverture, on va mettre tous les moyens en œuvre ! ». Depuis, la saison d’été bat son plein et les vacanciers viennent par centaines se rafraîchir dans une eau impropre à la baignade. L’alerte a-t-elle seulement été signifiée à hauteur des risques encourus ? Et qu’en est-il concrètement de l’action des autorités sanitaires à moins d’un mois de la clôture officielle de la saison balnéaire ? Le point sur la situation...

L'effet carte postale: tous à l'eau! - Reflets
L'effet carte postale: tous à l'eau! - Reflets
Masquée par la beauté du décor l'invisible contamination est là, toujours et encore. Les opérations de dénombrement des bactéries fécales font état de chiffres bien supérieurs aux normes admises par le ministère de la santé depuis 2013. L'évaluation de la qualité sanitaire des eaux de baignade repose sur la recherche de deux indicateurs témoins: Escherichia coli et entérocoques intestinaux. Et quand bien même on chercherait à minimiser l’ampleur ou la toxicité de cette pollution,...

]]>

Serait-il touristiquement incorrect de fermer une plage polluée durant la saison balnéaire ?

La baie d’Aytré en Charente-Maritime souffre d’une pollution multifactorielle depuis des décennies. En 2018 la municipalité s’est résolue, contrainte et forcée, à interdire la baignade de façon permanente. Mais à l’heure où les touristes affluent, le bain de mer y semble curieusement toléré par les autorités…

L'interdiction date de 2018, la pollution est hors d'âge... - Reflets

Le premier volet de cette enquête date de quelques mois déjà. Reflets s’était penché sur le cas de la plage du Platin d’Aytré bien avant l’arrivée des estivants (Tout le dossier ici). A cette époque le maire de la commune se déclarait plutôt confiant pour la suite : « Les analyses de 2021 étaient plutôt bonnes, pour 2022 on va renforcer les analyses tout l’été, du mois de juin au mois de septembre, et si ces analyses sont bonnes avec les arrêtés qui ont été pris on sera forcément gagnant pour 2023 et on parie sur cette réouverture, on va mettre tous les moyens en œuvre ! ». Depuis, la saison d’été bat son plein et les vacanciers viennent par centaines se rafraîchir dans une eau impropre à la baignade. L’alerte a-t-elle seulement été signifiée à hauteur des risques encourus ? Et qu’en est-il concrètement de l’action des autorités sanitaires à moins d’un mois de la clôture officielle de la saison balnéaire ? Le point sur la situation...

L'effet carte postale: tous à l'eau! - Reflets
L'effet carte postale: tous à l'eau! - Reflets
Masquée par la beauté du décor l'invisible contamination est là, toujours et encore. Les opérations de dénombrement des bactéries fécales font état de chiffres bien supérieurs aux normes admises par le ministère de la santé depuis 2013. L'évaluation de la qualité sanitaire des eaux de baignade repose sur la recherche de deux indicateurs témoins: Escherichia coli et entérocoques intestinaux. Et quand bien même on chercherait à minimiser l’ampleur ou la toxicité de cette pollution,...

]]>
Avisa Partners : les gendarmes en vacances7d35698c-0208-46b7-87c0-c33189744c98http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220802_155002_Avisa_Partners___les_gendarmes_en_vacancesTue, 02 Aug 2022 15:50:02 +0200

Sont-ils partis à Saint-Tropez pour préparer le Forum international de la cybersécurité ?

La gendarmerie nationale n'a toujours pas trouvé quelqu'un qui puisse s'exprimer sur ses liaisons avec Avisa Partners pour l'organisation du FIC. Tout le monde est en vacances, et en plus, c'est la période des mutations. Merci de rappeler en septembre, nous explique-t-on.

Louis de Funès dans le rôle du gendarme Ludovic Cruchot, près de la gendarmerie de Saint-Tropez, en 1978. - Rolf Gebhardt - Wikipedia - CC BY-SA 4.0

Les révélation s’enchaînent sur Avisa Partners. Fakir, Mediapart, Reflets, Marianne, Arrêt sur Images, la presse aligne les informations qui dressent un tableau très noir de cette entreprise « d’intelligence économique ». Arrêt sur Images en vient même à décrire ses activités comme l’une « des plus grandes opérations de désinformation contre rémunération du 21e siècle ». Reflets, de son côté, mettait à jour une communauté de pensée entre Avisa, ses dirigeants et ce que l’extrême droite produit de pire en France depuis des décennies. L’image de l’entreprise est très sérieusement écornée. Depuis 2013, elle co-organise avec la gendarmerie nationale le Forum international de la cybersécurité. Personne n’a rien vu venir ? Qui a pris la décision chez les pandores, de s’associer avec une entreprise de ce type ? Personne n’a pensé à faire un peu de « due dilligence » ? Vous le saurez, peut-être, à la rentrée, parce que là… Il n’y a personne pour répondre à nos questions.

En 2007, à l'instigation du général Marc Watin-Augouard, la gendarmerie lance le Forum international de la cybersécurité avec l’aide financière de la région Hauts-de-France. Cette réunion d’experts en sécurité informatique se tiendra dès lors chaque année à Lille. En 2013, la Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique (CEIS), qui sera par la suite absorbée par Avisa Partners, commence à co-organiser l’événement. Alors que les premiers articles décrivant les méthodes d’Arnaud Dassier, l’un des actionnaires...

]]>

Sont-ils partis à Saint-Tropez pour préparer le Forum international de la cybersécurité ?

La gendarmerie nationale n'a toujours pas trouvé quelqu'un qui puisse s'exprimer sur ses liaisons avec Avisa Partners pour l'organisation du FIC. Tout le monde est en vacances, et en plus, c'est la période des mutations. Merci de rappeler en septembre, nous explique-t-on.

Louis de Funès dans le rôle du gendarme Ludovic Cruchot, près de la gendarmerie de Saint-Tropez, en 1978. - Rolf Gebhardt - Wikipedia - CC BY-SA 4.0

Les révélation s’enchaînent sur Avisa Partners. Fakir, Mediapart, Reflets, Marianne, Arrêt sur Images, la presse aligne les informations qui dressent un tableau très noir de cette entreprise « d’intelligence économique ». Arrêt sur Images en vient même à décrire ses activités comme l’une « des plus grandes opérations de désinformation contre rémunération du 21e siècle ». Reflets, de son côté, mettait à jour une communauté de pensée entre Avisa, ses dirigeants et ce que l’extrême droite produit de pire en France depuis des décennies. L’image de l’entreprise est très sérieusement écornée. Depuis 2013, elle co-organise avec la gendarmerie nationale le Forum international de la cybersécurité. Personne n’a rien vu venir ? Qui a pris la décision chez les pandores, de s’associer avec une entreprise de ce type ? Personne n’a pensé à faire un peu de « due dilligence » ? Vous le saurez, peut-être, à la rentrée, parce que là… Il n’y a personne pour répondre à nos questions.

En 2007, à l'instigation du général Marc Watin-Augouard, la gendarmerie lance le Forum international de la cybersécurité avec l’aide financière de la région Hauts-de-France. Cette réunion d’experts en sécurité informatique se tiendra dès lors chaque année à Lille. En 2013, la Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique (CEIS), qui sera par la suite absorbée par Avisa Partners, commence à co-organiser l’événement. Alors que les premiers articles décrivant les méthodes d’Arnaud Dassier, l’un des actionnaires...

]]>
Avisa Partners, la désinformation tendance brune ?4e0bca7b-fbd3-40db-a634-771f27be6abahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220729_191330_Avisa_Partners__la_desinformation_tendance_brune___Fri, 29 Jul 2022 19:13:30 +0200

Les dirigeants de l'entreprise fricotent avec l’extrême-droite catho intégriste

La société n’a pas simplement publié des milliers d'articles avec des faux-nez, sur des centaines de sites. Elle et ses dirigeants sont partie prenante dans la galaxie des sites de « presse » d’extrême-droite, aux côtés de vieux routiers ultra-réactionnaires et racistes.

Avisa Partners, c’est une entreprise qui flirte avec les pratiques les plus douteuses de SEO, Complément d’enquête, le Journal du Net, Fakir et Mediapart, Arrêt sur Images mais aussi Reflets, ont démontré tout cela. L’entreprise a usé et abusé des faux profils publiant des articles qui semblent écrits par des journalistes, sur des sites ressemblant plus ou moins à ceux de journaux. Elle a sévi, en outre,dans les parties collaboratives (où les lecteurs peuvent publier des articles), de journaux ayant pignon sur rue, comme Mediapart et son «Club» des lecteurs. Mais Avisa Partners, c’est aussi autre chose : une communauté de pensée avec l’extrême-droite catho intégriste. Cette communauté de pensée se traduit par des investissements dans des journaux soutenant sa cause, soit via l’entreprise elle-même, soit via ses dirigeants. Et lorsque l’on commence à tirer le fil… c’est une pelote sans fin qui se déroule. On retrouve des financiers idéologues des pires errements de l’extrême-droite française, bien au-delà du Rassemblement National. Même s'ils nient à la fois leurs activités de «black SEO» et leurs amitiés très extrême-droitières, les dirigeants d’Avisa sont confondus par les faits. Au-delà de choix politiques qui les regardent, il n’est pas incongru de s’interroger sur la proximité entre Avisa Partners et tout l’écosystème de la sécurité informatique au premier rang duquel, la gendarmerie nationale qui organise avec cette entreprise le Forum international de la sécurité...

]]>

Les dirigeants de l'entreprise fricotent avec l’extrême-droite catho intégriste

La société n’a pas simplement publié des milliers d'articles avec des faux-nez, sur des centaines de sites. Elle et ses dirigeants sont partie prenante dans la galaxie des sites de « presse » d’extrême-droite, aux côtés de vieux routiers ultra-réactionnaires et racistes.

Avisa Partners, c’est une entreprise qui flirte avec les pratiques les plus douteuses de SEO, Complément d’enquête, le Journal du Net, Fakir et Mediapart, Arrêt sur Images mais aussi Reflets, ont démontré tout cela. L’entreprise a usé et abusé des faux profils publiant des articles qui semblent écrits par des journalistes, sur des sites ressemblant plus ou moins à ceux de journaux. Elle a sévi, en outre,dans les parties collaboratives (où les lecteurs peuvent publier des articles), de journaux ayant pignon sur rue, comme Mediapart et son «Club» des lecteurs. Mais Avisa Partners, c’est aussi autre chose : une communauté de pensée avec l’extrême-droite catho intégriste. Cette communauté de pensée se traduit par des investissements dans des journaux soutenant sa cause, soit via l’entreprise elle-même, soit via ses dirigeants. Et lorsque l’on commence à tirer le fil… c’est une pelote sans fin qui se déroule. On retrouve des financiers idéologues des pires errements de l’extrême-droite française, bien au-delà du Rassemblement National. Même s'ils nient à la fois leurs activités de «black SEO» et leurs amitiés très extrême-droitières, les dirigeants d’Avisa sont confondus par les faits. Au-delà de choix politiques qui les regardent, il n’est pas incongru de s’interroger sur la proximité entre Avisa Partners et tout l’écosystème de la sécurité informatique au premier rang duquel, la gendarmerie nationale qui organise avec cette entreprise le Forum international de la sécurité...

]]>
Amesys, la DGSE aurait disposé d’une backdoor : quelle nouvelle ! (Non...)7dd69426-2a9d-473c-b32b-0fcfb7628d8ehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220718_195834_Amesys__la_DGSE_aurait_dispose_d___une_backdoor___quelle_nouvelle____Non..._Mon, 18 Jul 2022 19:58:34 +0200

Une backdoor pour quoi faire ?

La DGSE se serait aménagé une backdoor dans les systèmes déployés par Nexa/Amesys pour surveiller ce que les clients faisaient de ces systèmes d’interceptions massives. Drôle de découverte pour qui lit Reflets depuis 2012...

Amesys : une histoire sans fin

Tempête dans Landernau il y a quelques jours. Intelligence Online évoque la « backdoor » (la porte dérobée) que se serait réservée la DGSE, les services extérieurs français, dans le système d’interception massif d’Amesys vendu à Kadhafi. Voici le paragraphe d'Intelligence Online qui a mis le feu aux poudres quand NextInpact a repris l’information : « Ils [trois agents de la DGSE, NDLR]devaient répondre devant la justice, qui apparaît en difficulté sur certains aspects des techniques d'interception : l'un des ingénieurs de Nexa a avoué que le système vendu - tout du moins celui à la Libye - comportait une porte dérobée (backdoor) permettant au service français de suivre ce que les services de Tripoli surveillaient via le système. Les trois se sont retranchés derrière le secret- défense pour ne pas répondre, même si ce point fait figure de secret de Polichinelle. ». Nous sommes en 2022, un petit retour dans le passé s’impose.

Plus de onze ans se sont écoulés depuis février 2011 et notre premier article sur ce qui va devenir le « scandale Amesys ». Des années d’enquête de la Justice plus tard, des centaines d’articles sur Reflets, des centaines d’articles sur d’autres supports de presse, une internationalisation de l’affaire n’y font rien… Tout le monde continue de voir petit dans ce dossier.

Ah bon, la DGSE avait une backdoor ?

Il était temps, mais le dossier est brûlant car cette enquête se voit menée par des gendarmes, historiquement « rattachés » à...

]]>

Une backdoor pour quoi faire ?

La DGSE se serait aménagé une backdoor dans les systèmes déployés par Nexa/Amesys pour surveiller ce que les clients faisaient de ces systèmes d’interceptions massives. Drôle de découverte pour qui lit Reflets depuis 2012...

Amesys : une histoire sans fin

Tempête dans Landernau il y a quelques jours. Intelligence Online évoque la « backdoor » (la porte dérobée) que se serait réservée la DGSE, les services extérieurs français, dans le système d’interception massif d’Amesys vendu à Kadhafi. Voici le paragraphe d'Intelligence Online qui a mis le feu aux poudres quand NextInpact a repris l’information : « Ils [trois agents de la DGSE, NDLR]devaient répondre devant la justice, qui apparaît en difficulté sur certains aspects des techniques d'interception : l'un des ingénieurs de Nexa a avoué que le système vendu - tout du moins celui à la Libye - comportait une porte dérobée (backdoor) permettant au service français de suivre ce que les services de Tripoli surveillaient via le système. Les trois se sont retranchés derrière le secret- défense pour ne pas répondre, même si ce point fait figure de secret de Polichinelle. ». Nous sommes en 2022, un petit retour dans le passé s’impose.

Plus de onze ans se sont écoulés depuis février 2011 et notre premier article sur ce qui va devenir le « scandale Amesys ». Des années d’enquête de la Justice plus tard, des centaines d’articles sur Reflets, des centaines d’articles sur d’autres supports de presse, une internationalisation de l’affaire n’y font rien… Tout le monde continue de voir petit dans ce dossier.

Ah bon, la DGSE avait une backdoor ?

Il était temps, mais le dossier est brûlant car cette enquête se voit menée par des gendarmes, historiquement « rattachés » à...

]]>
Recours aux cabinets de conseil par la Commission européenne, comme un air de déjà vu… ba27ee52-1392-4664-ae5a-8ebef8c11043http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220715_103221_Recours_aux_cabinets_de_conseil_par_la_Commission_europeenne__comme_un_air_de_deja_vu____Fri, 15 Jul 2022 10:32:21 +0200

Doit-on consulter pour savoir si l'on consulte trop ?

La Cour des comptes de la Commission a rendu un rapport sur l’importance croissante des conseillers extérieurs dans les politiques européennes. Les conclusions sonnent comme celles de l’enquête sénatoriale, en France, sur l’omniprésence des cabinets de conseils dans la gestion de l’État.

Commission Européenne - Pixabay / Wikipedia - CC BY-SA 4.0

La Cour des comptes de la Commission européenne s’inquièterait-elle d’un sur-usage des intervenants tiers dans la politique de la Commission européenne ? C’est en tout cas le sens du rapport spécial sur le recours aux consultants externes, publié le 30 juin dernier.

Ce rapport fait doucement écho au travail de la commission d’enquête sénatoriale sur les cabinets de conseils privés en France. L’importance grandissante de ces entreprises dans les méthodes de gestion des États questionne au sein même des institutions démocratique nationale et continentale.

Le rapport de la Cour des comptes de la Commission européenne se concentre sur la période 2017-2020. La Commission européenne, et ses directions générales ont sollicité des consultants externes pour près de 3.7 milliards d’euros sur cette période. Et chaque année, le buget pour les missions de conseils ne fait qu’augmenter. Le plus inquiétant reste le poids de certains de ces acteurs. Entre 2017et 2019, les dix plus gros fournisseurs représentaient moins de 0.4% du total des consultants, mais cumulaient 22% du montant total des contrats, soit 600.1 millions .

Les prestataires extérieurs ne sont pas que les cabinets de conseil. Ils peuvent être aussi des experts indépendants, des universités, des sociétés de gestion, des auditeurs, des sociétés d’informatiques et d’ingénierie et des ONG. Mais en consultant le Système de transparence financière de la Commission européenne, on peut observer l’importance singulière des...

]]>

Doit-on consulter pour savoir si l'on consulte trop ?

La Cour des comptes de la Commission a rendu un rapport sur l’importance croissante des conseillers extérieurs dans les politiques européennes. Les conclusions sonnent comme celles de l’enquête sénatoriale, en France, sur l’omniprésence des cabinets de conseils dans la gestion de l’État.

Commission Européenne - Pixabay / Wikipedia - CC BY-SA 4.0

La Cour des comptes de la Commission européenne s’inquièterait-elle d’un sur-usage des intervenants tiers dans la politique de la Commission européenne ? C’est en tout cas le sens du rapport spécial sur le recours aux consultants externes, publié le 30 juin dernier.

Ce rapport fait doucement écho au travail de la commission d’enquête sénatoriale sur les cabinets de conseils privés en France. L’importance grandissante de ces entreprises dans les méthodes de gestion des États questionne au sein même des institutions démocratique nationale et continentale.

Le rapport de la Cour des comptes de la Commission européenne se concentre sur la période 2017-2020. La Commission européenne, et ses directions générales ont sollicité des consultants externes pour près de 3.7 milliards d’euros sur cette période. Et chaque année, le buget pour les missions de conseils ne fait qu’augmenter. Le plus inquiétant reste le poids de certains de ces acteurs. Entre 2017et 2019, les dix plus gros fournisseurs représentaient moins de 0.4% du total des consultants, mais cumulaient 22% du montant total des contrats, soit 600.1 millions .

Les prestataires extérieurs ne sont pas que les cabinets de conseil. Ils peuvent être aussi des experts indépendants, des universités, des sociétés de gestion, des auditeurs, des sociétés d’informatiques et d’ingénierie et des ONG. Mais en consultant le Système de transparence financière de la Commission européenne, on peut observer l’importance singulière des...

]]>
La Poste Mobile et ses clients à poil sur Interneteb1e3fa8-7330-4169-9519-a390f9689e66http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220711_224645_La_Poste_Mobile_et_ses_clients_a_poil_sur_InternetMon, 11 Jul 2022 22:46:45 +0200

Victime d'un ransomware, l'entreprise a visiblement laissé fuiter sa base clients

C'est le dernier épisode d'une longue série : un ransomware qui plombe une entreprise, les données exfiltrée sont publiées sur Internet et in fine, ce sont les clients qui sont victimes car leurs données personnelles fuitent. En masse, cette fois, puisque les deux fichiers clients publiés contiennent plus de 900.000 lignes...

Publication des données d eLa Poste Mobile sur le site de LockBit - Copie d'écran

Depuis quelques jours, le site du groupe de ransomware LockBit annonce la diffusion de données de l'opérateur de téléphonie et d'accès à Internet La Poste Mobile. L'entreprise avait pris les devants le 8 juillet en fermant son site Internet et en affichant un message pour ses clients : « Les services administratifs et de gestion de La Poste Mobile ont été victimes, ce lundi 4 juillet, d’un virus malveillant de type rançongiciel. Dès que nous avons eu connaissance de cet incident, nous avons pris les mesures de protection nécessaires en suspendant immédiatement les systèmes informatiques concernés. Cette action de protection nous a conduit à fermer momentanément notre site internet et notre espace client. Nous sommes bien évidemment désolés que cela puisse entraîner pendant quelques jours une gêne dans votre relation avec La Poste Mobile. Nos équipes informatiques procèdent actuellement au diagnostic de la situation. Nos premières analyses établissent que nos serveurs essentiels au fonctionnement de votre ligne mobile ont bien été protégés. En revanche, il est possible que des fichiers présents dans des ordinateurs de salariés de La Poste Mobile aient été affectés. Certains d’entre eux pourraient contenir des données à caractère personnel. La Poste Mobile invite ses clients à être vigilants, notamment en surveillant toute tentative de phishing et/ou d’usurpation d’identité, et les tiendra bien évidemment informés des enseignements apportés par les expertises en...

]]>

Victime d'un ransomware, l'entreprise a visiblement laissé fuiter sa base clients

C'est le dernier épisode d'une longue série : un ransomware qui plombe une entreprise, les données exfiltrée sont publiées sur Internet et in fine, ce sont les clients qui sont victimes car leurs données personnelles fuitent. En masse, cette fois, puisque les deux fichiers clients publiés contiennent plus de 900.000 lignes...

Publication des données d eLa Poste Mobile sur le site de LockBit - Copie d'écran

Depuis quelques jours, le site du groupe de ransomware LockBit annonce la diffusion de données de l'opérateur de téléphonie et d'accès à Internet La Poste Mobile. L'entreprise avait pris les devants le 8 juillet en fermant son site Internet et en affichant un message pour ses clients : « Les services administratifs et de gestion de La Poste Mobile ont été victimes, ce lundi 4 juillet, d’un virus malveillant de type rançongiciel. Dès que nous avons eu connaissance de cet incident, nous avons pris les mesures de protection nécessaires en suspendant immédiatement les systèmes informatiques concernés. Cette action de protection nous a conduit à fermer momentanément notre site internet et notre espace client. Nous sommes bien évidemment désolés que cela puisse entraîner pendant quelques jours une gêne dans votre relation avec La Poste Mobile. Nos équipes informatiques procèdent actuellement au diagnostic de la situation. Nos premières analyses établissent que nos serveurs essentiels au fonctionnement de votre ligne mobile ont bien été protégés. En revanche, il est possible que des fichiers présents dans des ordinateurs de salariés de La Poste Mobile aient été affectés. Certains d’entre eux pourraient contenir des données à caractère personnel. La Poste Mobile invite ses clients à être vigilants, notamment en surveillant toute tentative de phishing et/ou d’usurpation d’identité, et les tiendra bien évidemment informés des enseignements apportés par les expertises en...

]]>
Le gigolo serial killer et l’avocat des puissants6c1f8337-8a2c-4d47-97c6-65739ebc7310http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220711_113702_Le_gigolo_serial_killer_et_l___avocat_des_puissantsMon, 11 Jul 2022 11:37:02 +0200

Dessous Choc #7

Sophie Bonnet nous plonge dans le résultat de cinq années d'enquête sur deux personnages, le célèbre pénaliste Olivier Metzner, retrouvé mort noyé et un gigolo afabulateur : Alexandre Despallières

Couverture du livre de Sophie Bonnet
Couverture du livre de Sophie Bonnet
Dans son dernier livre, Le maître et l'assassin (Robert Laffont, 2022) la journaliste d’investigation Sophie Bonnet démêle les itinéraires de deux hommes aux âmes troubles, assoiffés de pouvoir et d’argent : celui du brillant pénaliste Olivier Metzner et d’un gigolo affabulateur, Alexandre Despallières.

Quand ce dernier commence à avoir des ennuis judiciaires – et pas des moindres puisqu’il est accusé de meurtres par empoisonnement –, entre en scène l’avocat. Sous le charme du jeune homme à la beauté envoûtante, Olivier Metzner, habitué des excès en tout genre, commence à perdre une bonne partie de son discernement.

C’est que Despallières sait y faire. Rien ne semble arrêter l’ambition de cet expert ès-manipulation qui ne pense qu’à être riche et célèbre… quoi qu’il en coûte, quitte à laisser derrière lui plusieurs cadavres. Celui d’Olivier Metzner est retrouvé au large de son île privée dans le Golfe du Morbihan. Suicide ou assassinat ?

Sophie Bonnet a mené l’enquête pendant près de cinq ans. Elle nous entraîne dans les coulisses des nuits parisiennes, dans les méandres du monde politico-médiatico-judiciaire où l’argent et le pouvoir semblent primer sur tout. Un récit haletant et rythmé dont elle explore les grandes lignes au micro d’Antoine Bellier.

« Un gigolo serial killer et un avocat aux portes du pouvoir. Durant cinq ans, j’ai enquêté sur ces deux destins inextricablement mêlés. Tandis que l’un accédait à la pleine lumière et à l’opulence, l’autre sévissait dans les bas-fonds des nuits parisiennes. Un labyrinthe de crimes, de sexes, de pouvoir et de secrets. »

]]>

Dessous Choc #7

Sophie Bonnet nous plonge dans le résultat de cinq années d'enquête sur deux personnages, le célèbre pénaliste Olivier Metzner, retrouvé mort noyé et un gigolo afabulateur : Alexandre Despallières

Couverture du livre de Sophie Bonnet
Couverture du livre de Sophie Bonnet
Dans son dernier livre, Le maître et l'assassin (Robert Laffont, 2022) la journaliste d’investigation Sophie Bonnet démêle les itinéraires de deux hommes aux âmes troubles, assoiffés de pouvoir et d’argent : celui du brillant pénaliste Olivier Metzner et d’un gigolo affabulateur, Alexandre Despallières.

Quand ce dernier commence à avoir des ennuis judiciaires – et pas des moindres puisqu’il est accusé de meurtres par empoisonnement –, entre en scène l’avocat. Sous le charme du jeune homme à la beauté envoûtante, Olivier Metzner, habitué des excès en tout genre, commence à perdre une bonne partie de son discernement.

C’est que Despallières sait y faire. Rien ne semble arrêter l’ambition de cet expert ès-manipulation qui ne pense qu’à être riche et célèbre… quoi qu’il en coûte, quitte à laisser derrière lui plusieurs cadavres. Celui d’Olivier Metzner est retrouvé au large de son île privée dans le Golfe du Morbihan. Suicide ou assassinat ?

Sophie Bonnet a mené l’enquête pendant près de cinq ans. Elle nous entraîne dans les coulisses des nuits parisiennes, dans les méandres du monde politico-médiatico-judiciaire où l’argent et le pouvoir semblent primer sur tout. Un récit haletant et rythmé dont elle explore les grandes lignes au micro d’Antoine Bellier.

« Un gigolo serial killer et un avocat aux portes du pouvoir. Durant cinq ans, j’ai enquêté sur ces deux destins inextricablement mêlés. Tandis que l’un accédait à la pleine lumière et à l’opulence, l’autre sévissait dans les bas-fonds des nuits parisiennes. Un labyrinthe de crimes, de sexes, de pouvoir et de secrets. »

]]>
« Donner jusqu’à ce que ça fasse mal » bff3ba57-2773-4c98-8729-dfa0512c7e37http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220709_171839_____Donner_jusqu___a_ce_que___a_fasse_mal_____Sat, 09 Jul 2022 17:18:39 +0200

Cinq mécènes suisses expliquent pourquoi ils ont choisi d'aider l'Ukraine et leur philosophie

D’origines suisse, ukrainienne, polonaise, autrichienne et russe, ces cinq amis ont décidé de financer l’achat de 11 ambulances neuves et d’équipement médical pour une valeur de près de 900.000 € pour l'ONG ukrainienne Comité d'aide médicale. Ils témoignent en espérant que leur geste soit contagieux.

Sur la route de Kharkiv, deux ambulances offertes par le Comité d'aide médicale passe dans la banlieue de Kyiv - D.R.

C'est l'histoire de cinq riches amis qui ont décidé de financer l’achat de 11 ambulances neuves et d’équipement médical pour une valeur de près de 900.000 pour l'Ukraine.

Après avoir évalué différentes ONG de terrain, les généreux donateurs ont découvert une association ukrainienne, le Comité d’aide médicale, qui œuvre depuis plus de 20 ans dans le secteur du handicap et la protection des migrants.

Depuis le début de la guerre, cette ONG reçoit et coordonne des demandes d’aide médicale et alimentaire de tout le pays, notamment avec le soutien de l’association suisse Parasolka, des ONG françaises Fondemos et Safe. Plus de 13.000 m³ de produits de première nécessité ont été distribués dans toute l’Ukraine. « Cette opération pour livrer ces 11 ambulances a été une aventure, raconte Natalia Kabatsiy, la directrice du Comité d’aide médicale. La logistique a été complexe. Notamment, nous avons du faire sortir 11 femmes pour chercher les véhicules en Slovaquie, car les hommes n’ont pas le droit de quitter le pays. Certaines ambulances ont été livrées dans le Donbass et dans des zones où les bombardements sont quotidien. C’était émouvant de voir les sourires des équipes médicales. »

Des membres du Comité d'aide médicale à la frontière entre la Slovaquie et l'Ukraine, 3 juin 2022 - D.R.
Des membres du Comité d'aide médicale à la frontière entre la Slovaquie et l'Ukraine, 3 juin 2022 - D.R.

« Au départ, nous ne pensions pas parler du tout, raconte l'un des donateurs. _Mais en voyant cette chaîne de solidarité, ces sourires, nous nous sommes dits que cette...

]]>

Cinq mécènes suisses expliquent pourquoi ils ont choisi d'aider l'Ukraine et leur philosophie

D’origines suisse, ukrainienne, polonaise, autrichienne et russe, ces cinq amis ont décidé de financer l’achat de 11 ambulances neuves et d’équipement médical pour une valeur de près de 900.000 € pour l'ONG ukrainienne Comité d'aide médicale. Ils témoignent en espérant que leur geste soit contagieux.

Sur la route de Kharkiv, deux ambulances offertes par le Comité d'aide médicale passe dans la banlieue de Kyiv - D.R.

C'est l'histoire de cinq riches amis qui ont décidé de financer l’achat de 11 ambulances neuves et d’équipement médical pour une valeur de près de 900.000 pour l'Ukraine.

Après avoir évalué différentes ONG de terrain, les généreux donateurs ont découvert une association ukrainienne, le Comité d’aide médicale, qui œuvre depuis plus de 20 ans dans le secteur du handicap et la protection des migrants.

Depuis le début de la guerre, cette ONG reçoit et coordonne des demandes d’aide médicale et alimentaire de tout le pays, notamment avec le soutien de l’association suisse Parasolka, des ONG françaises Fondemos et Safe. Plus de 13.000 m³ de produits de première nécessité ont été distribués dans toute l’Ukraine. « Cette opération pour livrer ces 11 ambulances a été une aventure, raconte Natalia Kabatsiy, la directrice du Comité d’aide médicale. La logistique a été complexe. Notamment, nous avons du faire sortir 11 femmes pour chercher les véhicules en Slovaquie, car les hommes n’ont pas le droit de quitter le pays. Certaines ambulances ont été livrées dans le Donbass et dans des zones où les bombardements sont quotidien. C’était émouvant de voir les sourires des équipes médicales. »

Des membres du Comité d'aide médicale à la frontière entre la Slovaquie et l'Ukraine, 3 juin 2022 - D.R.
Des membres du Comité d'aide médicale à la frontière entre la Slovaquie et l'Ukraine, 3 juin 2022 - D.R.

« Au départ, nous ne pensions pas parler du tout, raconte l'un des donateurs. _Mais en voyant cette chaîne de solidarité, ces sourires, nous nous sommes dits que cette...

]]>
Ukraine : l’aide humanitaire repose principalement sur la mobilisation locale19b18e46-8e0f-4d4e-85be-accb62c53532http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220709_102611_Ukraine____l___aide_humanitaire_repose_principalement_sur_la_mobilisation_localeSat, 09 Jul 2022 10:26:11 +0200

Les grandes organisations peinent à apporter un soutien efficace

Un rapport du think-tank Humanitarian Outcomes montre les difficultés de la mise en place de l'aide d'urgence aux populations civiles. Il montre que durant les trois premiers mois de la guerre, l'aide humanitaire a reposé sur la mobilisation des associations ukrainiennes et de citoyens volontaires. Il pointe aussi la bureaucratie des grandes organisations internationales incapables d'appuyer efficacement les ONG locales.

Le think-tank Humanitarian Outcomes dresse un bilan inquiétant - Copie d'écran

L’aide humanitaire peine à arriver en Ukraine et à être efficace. Dans une note datée de juin, Humanitarian outcomes, un think-tank anglais spécialisé dans la recherche et l’analyse sur les questions humanitaires en dresse le constat et tente d'analyser les freins. Pourtant, l'urgence est là : 16 millions d'Ukrainiens sont réfugiés ou déplacés à l'intérieur du pays. Beaucoup de civils dépendent donc de l'aide humanitaire.

«Bien qu'elles aient collecté d'importantes sommes d'argent dans les premiers jours et les premières semaines de la crise, les organisations internationales n'ont pas été en mesure d'injecter rapidement des ressources pour renforcer et étendre les efforts de réponse locaux existants pendant qu'elles intensifiaient leurs propres programmes. Au lieu de cela, trois mois plus tard, la majeure partie de l'argent n'a pas été utilisée et est restée entre les mains d'organisations internationales qui sont limitées dans leur financement par des exigences de conformité trop lourdes et trop longues à respecter pour les petits groupes de volontaires. Même les objectifs ambitieux et les critères de référence en matière de "localisation" (privilégier les ONG du pays, NDLR) ont été absents des plans d'intervention internationaux, tout comme les outils de base convenus précédemment pour les organisations nationales, tels que des formulaires uniques et unifiés pour simplifier les demandes de...

]]>

Les grandes organisations peinent à apporter un soutien efficace

Un rapport du think-tank Humanitarian Outcomes montre les difficultés de la mise en place de l'aide d'urgence aux populations civiles. Il montre que durant les trois premiers mois de la guerre, l'aide humanitaire a reposé sur la mobilisation des associations ukrainiennes et de citoyens volontaires. Il pointe aussi la bureaucratie des grandes organisations internationales incapables d'appuyer efficacement les ONG locales.

Le think-tank Humanitarian Outcomes dresse un bilan inquiétant - Copie d'écran

L’aide humanitaire peine à arriver en Ukraine et à être efficace. Dans une note datée de juin, Humanitarian outcomes, un think-tank anglais spécialisé dans la recherche et l’analyse sur les questions humanitaires en dresse le constat et tente d'analyser les freins. Pourtant, l'urgence est là : 16 millions d'Ukrainiens sont réfugiés ou déplacés à l'intérieur du pays. Beaucoup de civils dépendent donc de l'aide humanitaire.

«Bien qu'elles aient collecté d'importantes sommes d'argent dans les premiers jours et les premières semaines de la crise, les organisations internationales n'ont pas été en mesure d'injecter rapidement des ressources pour renforcer et étendre les efforts de réponse locaux existants pendant qu'elles intensifiaient leurs propres programmes. Au lieu de cela, trois mois plus tard, la majeure partie de l'argent n'a pas été utilisée et est restée entre les mains d'organisations internationales qui sont limitées dans leur financement par des exigences de conformité trop lourdes et trop longues à respecter pour les petits groupes de volontaires. Même les objectifs ambitieux et les critères de référence en matière de "localisation" (privilégier les ONG du pays, NDLR) ont été absents des plans d'intervention internationaux, tout comme les outils de base convenus précédemment pour les organisations nationales, tels que des formulaires uniques et unifiés pour simplifier les demandes de...

]]>
Ukraine : une logique de guerre longue64ccb0d1-81a4-4ed8-9e49-fbe69367b74chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220707_135258_Ukraine___une_logique_de_guerre_longueThu, 07 Jul 2022 13:52:58 +0200

Le conflit pourrait durer encore de longs mois.

L'armée russe a obtenu une victoire tactique dans le Donbass en occupant les villes de Sievierodonetsk et de Lysychansk, et elle poursuit son offensive dans cette région de l'Est. Mais d'autres fronts sont aussi actifs. L'armée ukrainienne a réussi à obtenir le départ des troupes russes de l'île du Serpent. Et surtout, elle se renforce dans des secteurs clefs : artillerie et défense antiaérienne. Les soutiens de l'Ukraine, États-Unis en tête, s'organisent pour aider le pays dans la durée.

Le drapeau ukrainien flotte à nouveau sur l'Ile du Serpent - D.R.

Sivierodonetsk, une des villes clefs du Donbass, est tombée aux mains de l’armée russe et des séparatiste après plusieurs semaine de combat ainsi que des villages alentour. Mais les russes n’occupent qu’un champ de ruines. Samedi 2 juillet, c’est la ville de Lysychansk qui a été à son tour occupée. Si le revers pour Kyiv est certain, en un mois de guerre totale dans le Donbass, les séparatistes n’ont, dans les faits, occupé en juin que 1500 km², soit 0,3% du territoire ukrainien. Ce qui montre que la résistance ukrainienne tient bon, alors que le rapport de force est largement en faveur de l’armée russe pour ce qui est de l’artillerie et de l’aviation.

Mais beaucoup d’autres fronts sont actifs. Du côté de Kharkiv, Russes et Ukrainiens alternent attaques et contre-attaques. Il semble que Moscou n’a pas renoncé à tenter de prendre, à terme, la deuxième ville du pays. Dans le sud de l’Ukraine, les informations sont difficiles à obtenir, mais il semble que l’armée ukrainienne a progressé en direction de Kherson. Dans cette zone, les partisans ukrainiens harcèlent aussi les convois russes et plusieurs collaborateurs de l'occupant ont été assassinés ou victimes de tentative de meurtre.

L’armée russe semble incapable de disposer de suffisamment de troupes le long de cette ligne de front qui mesure environ 2.500 km, dont 1.000 km où le front est effectivement actif. Selon des documents qui ont fuité, l’armée russe peine à recruter des conscrits: le nombre de recrues serait...

]]>

Le conflit pourrait durer encore de longs mois.

L'armée russe a obtenu une victoire tactique dans le Donbass en occupant les villes de Sievierodonetsk et de Lysychansk, et elle poursuit son offensive dans cette région de l'Est. Mais d'autres fronts sont aussi actifs. L'armée ukrainienne a réussi à obtenir le départ des troupes russes de l'île du Serpent. Et surtout, elle se renforce dans des secteurs clefs : artillerie et défense antiaérienne. Les soutiens de l'Ukraine, États-Unis en tête, s'organisent pour aider le pays dans la durée.

Le drapeau ukrainien flotte à nouveau sur l'Ile du Serpent - D.R.

Sivierodonetsk, une des villes clefs du Donbass, est tombée aux mains de l’armée russe et des séparatiste après plusieurs semaine de combat ainsi que des villages alentour. Mais les russes n’occupent qu’un champ de ruines. Samedi 2 juillet, c’est la ville de Lysychansk qui a été à son tour occupée. Si le revers pour Kyiv est certain, en un mois de guerre totale dans le Donbass, les séparatistes n’ont, dans les faits, occupé en juin que 1500 km², soit 0,3% du territoire ukrainien. Ce qui montre que la résistance ukrainienne tient bon, alors que le rapport de force est largement en faveur de l’armée russe pour ce qui est de l’artillerie et de l’aviation.

Mais beaucoup d’autres fronts sont actifs. Du côté de Kharkiv, Russes et Ukrainiens alternent attaques et contre-attaques. Il semble que Moscou n’a pas renoncé à tenter de prendre, à terme, la deuxième ville du pays. Dans le sud de l’Ukraine, les informations sont difficiles à obtenir, mais il semble que l’armée ukrainienne a progressé en direction de Kherson. Dans cette zone, les partisans ukrainiens harcèlent aussi les convois russes et plusieurs collaborateurs de l'occupant ont été assassinés ou victimes de tentative de meurtre.

L’armée russe semble incapable de disposer de suffisamment de troupes le long de cette ligne de front qui mesure environ 2.500 km, dont 1.000 km où le front est effectivement actif. Selon des documents qui ont fuité, l’armée russe peine à recruter des conscrits: le nombre de recrues serait...

]]>
Réchauffement climatique : survivre d’amour et d’eau tiède.8ae6cf12-91ad-4b1e-aba4-47a4c3036dc0http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220706_155627_Rechauffement_climatique___survivre_d___amour_et_d___eau_tiede.Wed, 06 Jul 2022 15:56:27 +0200

Les réponses d’Arthus-Bertrand aux paradoxes environnementaux

Le plus médiatique des photo-écolo-graphes a filmé la terre à hauteur d’hélicoptère pendant des décennies. Décarbonation oblige, Yann Arthus-Bertrand affirme désormais que le seul carburant capable de sauver le monde, c’est l’amour ! Désespérance, grande sagesse ou pieuse abnégation ?

L’exposition -La Mer- au musée maritime de La Rochelle - Reflets

Home en 2009, Planète océan en 2012, Terra en 2015, Legacy en 2021, les documentaires réalisés par Arthur-Bertrand sont à considérer comme des repères patrimoniaux d’une dérive sociétale qui affecte ou affectera la planète de façon irréversible. Toutes ces images sont à la fois magnifiques et insoutenables, captivantes et désolantes. Désolantes, car film après film la société de consommation dont l’éclatante réussite s’avère contraire au bien être de l’humanité s’y retrouve invariablement placée au banc des accusés.

Et là réside sans doute le plus terrible paradoxe des hommes de n’être parvenus à satisfaire leurs besoins sans tenir compte des exigences écologiques planétaires. Arthus-Bertrand considère que cette croissance effrénée mène toujours le bal alors que « Tout le monde dit qu’il faut réduire les énergies fossiles de 5% par an ! Ce ne serait pas difficile d’en importer 5% de moins, mais qui aurait le courage de faire ça ? Qui aurait le courage de mettre son économie en danger pour faire ça ? En fin de compte c’est l’économie qu’on met en danger, ce sont les emplois, le pouvoir d’achat, c’est une civilisation qui s’écroule, il serait temps de s’y préparer, de toute façon la décroissance on va y aller forcément ».

Les paradoxes, Arthus-Bertrand en a lui-même créé quelques uns au fil de sa carrière. Pour mémoire et parmi les antagonismes les plus confondants, rappelons que sa fondation GoodPlanet, reconnue d’utilité publique et sise dans le magnifique domaine de...

]]>

Les réponses d’Arthus-Bertrand aux paradoxes environnementaux

Le plus médiatique des photo-écolo-graphes a filmé la terre à hauteur d’hélicoptère pendant des décennies. Décarbonation oblige, Yann Arthus-Bertrand affirme désormais que le seul carburant capable de sauver le monde, c’est l’amour ! Désespérance, grande sagesse ou pieuse abnégation ?

L’exposition -La Mer- au musée maritime de La Rochelle - Reflets

Home en 2009, Planète océan en 2012, Terra en 2015, Legacy en 2021, les documentaires réalisés par Arthur-Bertrand sont à considérer comme des repères patrimoniaux d’une dérive sociétale qui affecte ou affectera la planète de façon irréversible. Toutes ces images sont à la fois magnifiques et insoutenables, captivantes et désolantes. Désolantes, car film après film la société de consommation dont l’éclatante réussite s’avère contraire au bien être de l’humanité s’y retrouve invariablement placée au banc des accusés.

Et là réside sans doute le plus terrible paradoxe des hommes de n’être parvenus à satisfaire leurs besoins sans tenir compte des exigences écologiques planétaires. Arthus-Bertrand considère que cette croissance effrénée mène toujours le bal alors que « Tout le monde dit qu’il faut réduire les énergies fossiles de 5% par an ! Ce ne serait pas difficile d’en importer 5% de moins, mais qui aurait le courage de faire ça ? Qui aurait le courage de mettre son économie en danger pour faire ça ? En fin de compte c’est l’économie qu’on met en danger, ce sont les emplois, le pouvoir d’achat, c’est une civilisation qui s’écroule, il serait temps de s’y préparer, de toute façon la décroissance on va y aller forcément ».

Les paradoxes, Arthus-Bertrand en a lui-même créé quelques uns au fil de sa carrière. Pour mémoire et parmi les antagonismes les plus confondants, rappelons que sa fondation GoodPlanet, reconnue d’utilité publique et sise dans le magnifique domaine de...

]]>
Avisa Partners : pas en capacité de publier des articles de lobbying… ou presquef99f3c1b-9000-4968-9825-c4c2c835b582http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220630_184945_Avisa_Partners____pas_en_capacite_de_publier_des_articles_de_lobbying____ou_presqueThu, 30 Jun 2022 18:49:45 +0200

Elle nie auprès de Mediapart, mais ses dirigeants se vantent ailleurs de pouvoir le faire

Nous avons mis la main sur deux documents démontrant qu'Avisa Partners a bien les capacités nécessaires pour créer et publier des milliers d'articles de lobbying. Contrairement à ce qu'elle a répondu à Mediapart. Dans cette offre commerciale, l'entreprise détaille sa force de frappe de plusieurs centaines d'experts capables de produire plus de 1000 articles par mois dans des centaines de médias.

Extrait d'un powerpoint d'Avisa Partner pour son offre de service à un think tank - Copie d'écran

Questionnée par Mediapart sur leur opération d’«intox», Avisa Partners a tenté de minimiser cette activité. «Les activites d’influence digitale, qui sont l’objet de vos questions, representent moins de 2% de notre activite (5 salaries sur les 250 que compte le groupe)», promet Avisa Partners à Mediapart. Un équivalent de « on le fait, mais pas beaucoup» qui sent bon l’euphémisation.

Avisa Partners tente de faire croire à Mediapart que l’entreprise est au mieux un modeste joueur amateur mais se vante pourtant par ailleurs auprès de potentiels clients, de pouvoir publier des centaines, des milliers d’articles en quelques semaines et dans toutes les langues.

Dans un document confidentiel reçu par le think-tank «The Institute for Statecraft» et que Reflets.info a pu consulter, Avisa Partners écrit : «Rien que le mois dernier, nous avons publié plus de 1.000 articles, des mémoires ou des articles d'opinion en ligne».

Ce document de prospection, pour obtenir un contrat, n’est pas directement signé par Avisa Partners mais on y retrouve quelques noms familiers dans « l’équipe». Matthieu Creux, président d’Avisa Partners; Arnaud Dassier,; Samuel Dralet, président de Lexfo, la filiale en cybersécurité d’Avisa; Jacques Lafitte, fondateur du bureau bruxellois de l’entreprise; Antoine Violet-Surcouf, Directeur exécutif et associé d’Avisa; François-Charles Timmerman, chef d’unité diplomatie d’affaires et associé... d’Avisa Partners.

Six, c’est déjà plus que les «cinq salariés sur...

]]>

Elle nie auprès de Mediapart, mais ses dirigeants se vantent ailleurs de pouvoir le faire

Nous avons mis la main sur deux documents démontrant qu'Avisa Partners a bien les capacités nécessaires pour créer et publier des milliers d'articles de lobbying. Contrairement à ce qu'elle a répondu à Mediapart. Dans cette offre commerciale, l'entreprise détaille sa force de frappe de plusieurs centaines d'experts capables de produire plus de 1000 articles par mois dans des centaines de médias.

Extrait d'un powerpoint d'Avisa Partner pour son offre de service à un think tank - Copie d'écran

Questionnée par Mediapart sur leur opération d’«intox», Avisa Partners a tenté de minimiser cette activité. «Les activites d’influence digitale, qui sont l’objet de vos questions, representent moins de 2% de notre activite (5 salaries sur les 250 que compte le groupe)», promet Avisa Partners à Mediapart. Un équivalent de « on le fait, mais pas beaucoup» qui sent bon l’euphémisation.

Avisa Partners tente de faire croire à Mediapart que l’entreprise est au mieux un modeste joueur amateur mais se vante pourtant par ailleurs auprès de potentiels clients, de pouvoir publier des centaines, des milliers d’articles en quelques semaines et dans toutes les langues.

Dans un document confidentiel reçu par le think-tank «The Institute for Statecraft» et que Reflets.info a pu consulter, Avisa Partners écrit : «Rien que le mois dernier, nous avons publié plus de 1.000 articles, des mémoires ou des articles d'opinion en ligne».

Ce document de prospection, pour obtenir un contrat, n’est pas directement signé par Avisa Partners mais on y retrouve quelques noms familiers dans « l’équipe». Matthieu Creux, président d’Avisa Partners; Arnaud Dassier,; Samuel Dralet, président de Lexfo, la filiale en cybersécurité d’Avisa; Jacques Lafitte, fondateur du bureau bruxellois de l’entreprise; Antoine Violet-Surcouf, Directeur exécutif et associé d’Avisa; François-Charles Timmerman, chef d’unité diplomatie d’affaires et associé... d’Avisa Partners.

Six, c’est déjà plus que les «cinq salariés sur...

]]>
Chez Avisa Partners, Arnaud Dassier, un vétéran des coups tordus sur Internetfa205538-4143-4a69-8f47-a208a34c8b31http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220630_184927_Chez_Avisa_Partners__Arnaud_Dassier__un_veteran_des_coups_tordus_sur_InternetThu, 30 Jun 2022 18:49:27 +0200

Le très droitier fils de son papa a participé à plusieurs opérations discutables

Les aventures sur les Internets d’Arnaud Dassier commencent au début des années 2000. Porte-flingue numérique de l’UMP, il organise quelques actions contre la gauche. Car Arnaud est très politisé. Episode 2.

Transfert.net, la (vraie) mémoire du Net français... - Copie d'écran

Flashback: nous sommes en mai 2003. Le journal en ligne Transfert.net (voir «Making of» en bas de page)raconte comment un courant de l’UMP (droite) a lancé un appel public à bombarder les boites mail des syndicats. Pour «La Droite Libre», il «s’agissait de protester contre les journées d’action des syndicats contre les projets gouvernementaux de réforme de la fonction publique et du régime de retraite.» À l’époque, la Droite Libre menée par Rachid Kaci a pour secrétaire général un certain Arnaud Dassier, également associé de la société L’Enchanteur des nouveaux médias (tout un programme dans le nom...), une sorte de «Web agency». Selon Force Ouvrière, le message est bien reçu par les sympathisants de droite puisque la boite mail de Marc Blondel croule sous 220.000 mails non sollicités… Plusieurs syndicats portent plainte et La Droite Libre est condamnée en référé. La Droite libre est un courant très à droite de l’UMP, point d’entrée pour une passerelle éventuelle avec l’extrême-droite. «Il s’agissait pour nous de répondre à la frustration des gens que l’on empêchait d’aller travailler. Nous avons donné un moyen d’action à une majorité silencieuse prise en otage. Nous avons aussi voulu dénoncer l’espèce d’impunité dont bénéficient ces responsables syndicaux pleins de morgue en leur montrant qu’ils n’étaient pas les seuls à pouvoir avoir une action militante», explique à cette époque Arnaud Dassier à Transfert. La fameuse «prise en otage»... «Ce sont des méthodes à manier...

]]>

Le très droitier fils de son papa a participé à plusieurs opérations discutables

Les aventures sur les Internets d’Arnaud Dassier commencent au début des années 2000. Porte-flingue numérique de l’UMP, il organise quelques actions contre la gauche. Car Arnaud est très politisé. Episode 2.

Transfert.net, la (vraie) mémoire du Net français... - Copie d'écran

Flashback: nous sommes en mai 2003. Le journal en ligne Transfert.net (voir «Making of» en bas de page)raconte comment un courant de l’UMP (droite) a lancé un appel public à bombarder les boites mail des syndicats. Pour «La Droite Libre», il «s’agissait de protester contre les journées d’action des syndicats contre les projets gouvernementaux de réforme de la fonction publique et du régime de retraite.» À l’époque, la Droite Libre menée par Rachid Kaci a pour secrétaire général un certain Arnaud Dassier, également associé de la société L’Enchanteur des nouveaux médias (tout un programme dans le nom...), une sorte de «Web agency». Selon Force Ouvrière, le message est bien reçu par les sympathisants de droite puisque la boite mail de Marc Blondel croule sous 220.000 mails non sollicités… Plusieurs syndicats portent plainte et La Droite Libre est condamnée en référé. La Droite libre est un courant très à droite de l’UMP, point d’entrée pour une passerelle éventuelle avec l’extrême-droite. «Il s’agissait pour nous de répondre à la frustration des gens que l’on empêchait d’aller travailler. Nous avons donné un moyen d’action à une majorité silencieuse prise en otage. Nous avons aussi voulu dénoncer l’espèce d’impunité dont bénéficient ces responsables syndicaux pleins de morgue en leur montrant qu’ils n’étaient pas les seuls à pouvoir avoir une action militante», explique à cette époque Arnaud Dassier à Transfert. La fameuse «prise en otage»... «Ce sont des méthodes à manier...

]]>
Avisa Partners : une éthique en toc qui sape la vie démocratiquec52d0ab7-a84e-471a-b5b7-bc1fd2cb14dchttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220630_184900_Avisa_Partners____une_ethique_en_toc_qui_sape_la_vie_democratiqueThu, 30 Jun 2022 18:49:00 +0200

Derrière les faux articles, la boite de com déglingue le vivre ensemble

Avisa Partners, une société qui vend de la cybersécurité et de l'influence médiatique, est responsable de la publication de centaines d'articles de lobbying qu'elle a tenté de faire passer pour de vrais contenus journalistiques. L'affaire mérite que l'on s'y attarde. Au delà de l'intox, il y a des acteurs, des gens qui les cautionnent, eux et leurs actes, qui sont coupables d'une désagrégation de la confiance nécessaire au vivre ensemble et à la démocratie.

Présentation d'Avisa PArtners à un think tank - Copie d'écran

L’article paru dans Fakir, relatant les aventures d’un journaliste dans la com, écrivant plus de 600 articles à la commande sur toutes sortes de sujets, principalement pour faire du lobbying, a retenu l’attention de la presse. Mediapart a produit un long article sur le sujet. Avant cela, Complément d'enquête, en se penchant sur EDF, avait révélé les arrangements d'Avisa Partners avec l'éthique. Mais cette affaire est bien plus complexe qu’il ne semble et met en lumière des activités, des amitiés et des relations qui méritent d’être questionnées.

L’article de Fakir raconte par le menu comment un jeune journaliste s’est laissé happer par une «agence» produisant des contenus à la chaîne. Ces papiers réalisés à la va-vite étaient ensuite diffusés par divers sites afin de noyer d’autres informations dans les revues de presse proposées par les algorithmes, comme Google News. Et à la fin du papier, un petit ajout post publication «On s’est rendu compte, peu après la parution de l’article dans notre édition papier (Fakir n 103) que iStrat, l’agence de lobbying numérique, a été codirigée de juin 2013 à 2014 par… Olivia Grégoire, l’actuelle porte-parole du gouvernement !». Zut et re-zut, il y avait là une belle info qui méritait d’être creusée. Ce que fera rapidement Mediapart. Car avec l’aide de «Julien Fomenta», auteur des articles cités par Fakir, Mediapart va pouvoir faire le ménage dans sa zone de blogs des lecteurs, «le Club de Mediapart». La société qui se cache...

]]>

Derrière les faux articles, la boite de com déglingue le vivre ensemble

Avisa Partners, une société qui vend de la cybersécurité et de l'influence médiatique, est responsable de la publication de centaines d'articles de lobbying qu'elle a tenté de faire passer pour de vrais contenus journalistiques. L'affaire mérite que l'on s'y attarde. Au delà de l'intox, il y a des acteurs, des gens qui les cautionnent, eux et leurs actes, qui sont coupables d'une désagrégation de la confiance nécessaire au vivre ensemble et à la démocratie.

Présentation d'Avisa PArtners à un think tank - Copie d'écran

L’article paru dans Fakir, relatant les aventures d’un journaliste dans la com, écrivant plus de 600 articles à la commande sur toutes sortes de sujets, principalement pour faire du lobbying, a retenu l’attention de la presse. Mediapart a produit un long article sur le sujet. Avant cela, Complément d'enquête, en se penchant sur EDF, avait révélé les arrangements d'Avisa Partners avec l'éthique. Mais cette affaire est bien plus complexe qu’il ne semble et met en lumière des activités, des amitiés et des relations qui méritent d’être questionnées.

L’article de Fakir raconte par le menu comment un jeune journaliste s’est laissé happer par une «agence» produisant des contenus à la chaîne. Ces papiers réalisés à la va-vite étaient ensuite diffusés par divers sites afin de noyer d’autres informations dans les revues de presse proposées par les algorithmes, comme Google News. Et à la fin du papier, un petit ajout post publication «On s’est rendu compte, peu après la parution de l’article dans notre édition papier (Fakir n 103) que iStrat, l’agence de lobbying numérique, a été codirigée de juin 2013 à 2014 par… Olivia Grégoire, l’actuelle porte-parole du gouvernement !». Zut et re-zut, il y avait là une belle info qui méritait d’être creusée. Ce que fera rapidement Mediapart. Car avec l’aide de «Julien Fomenta», auteur des articles cités par Fakir, Mediapart va pouvoir faire le ménage dans sa zone de blogs des lecteurs, «le Club de Mediapart». La société qui se cache...

]]>
Jean-Michel Blanquer : la barbe à l’Assemblée, une moustache pour l’Université.1138bcc7-a0af-445e-8367-b79f152a5e19http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220623_180956_Jean-Michel_Blanquer___la_barbe_a_l___Assemblee__une_moustache_pour_l___Universite.Thu, 23 Jun 2022 18:09:56 +0200

Battu au 1er tour des législatives, l‘ex-ministre de l’éducation se chercherait-il un nouveau job ?

Face au souhait de M. Blanquer de venir trouver refuge dans les amphis de Paris2 Panthéon-Assas, le syndicat national de l’enseignement supérieur a pris soin de lui rappeler quelques principes élémentaires : « les créations de postes ne peuvent relever du seul fait du prince, ni donner lieu à des profils à moustache ».

Fini l'Elysée, adieu l'Assemblée, vive l'Université! - capture écran

Comme certains ont une tête à chapeau, d’autres se targuent de présenter un profil à moustache : de celle, taillée à la demande et sur mesure, qui permet de célébrer l’audace du porteur de si belles bacchantes. En matière d’offre d’emploi, la stratégie du –poste à moustache- offre l’avantage de pouvoir éliminer d’office tous les candidats ne correspondant pas au profil recherché. Très pratique lorsqu’il s’agit précisément d’offrir une situation à celui-ci et non celui-là. Au diable les règles démocratiques ou la réalité des compétences, la place lui sera donc acquise par définition…

Poste Ad hoc, prestige en toc ?

Tout juste déchu de son mandat ministériel et sitôt défait de ses ambitions législatives, Jean Michel Blanquer fut pressenti comme le nouveau messie d’Assas. L’affaire n’est pas passée inaperçue puisque Médiapart s’est étonné de la création soudaine d’un poste jugé ad hoc. Dans un courrier interne le président de l’université, Stéphane Braconnier, semblait pourtant déjà présager des bénéfices à tirer de cette éventuelle nomination : « l’arrivée d’un ancien ministre dans nos effectifs contribue, de manière générale, au prestige et donc à l’attractivité de notre établissement ».

Faut il que l’attractivité d’Assas soit tombée si bas que l’on soit obligé de se féliciter de l’arrivée d’un ex-ministre, tout en négligeant le prestige du travail quotidien et silencieux de tous les professeurs en poste...

Laissons les partis politiques juger du bilan mais n’oublions pas...

]]>

Battu au 1er tour des législatives, l‘ex-ministre de l’éducation se chercherait-il un nouveau job ?

Face au souhait de M. Blanquer de venir trouver refuge dans les amphis de Paris2 Panthéon-Assas, le syndicat national de l’enseignement supérieur a pris soin de lui rappeler quelques principes élémentaires : « les créations de postes ne peuvent relever du seul fait du prince, ni donner lieu à des profils à moustache ».

Fini l'Elysée, adieu l'Assemblée, vive l'Université! - capture écran

Comme certains ont une tête à chapeau, d’autres se targuent de présenter un profil à moustache : de celle, taillée à la demande et sur mesure, qui permet de célébrer l’audace du porteur de si belles bacchantes. En matière d’offre d’emploi, la stratégie du –poste à moustache- offre l’avantage de pouvoir éliminer d’office tous les candidats ne correspondant pas au profil recherché. Très pratique lorsqu’il s’agit précisément d’offrir une situation à celui-ci et non celui-là. Au diable les règles démocratiques ou la réalité des compétences, la place lui sera donc acquise par définition…

Poste Ad hoc, prestige en toc ?

Tout juste déchu de son mandat ministériel et sitôt défait de ses ambitions législatives, Jean Michel Blanquer fut pressenti comme le nouveau messie d’Assas. L’affaire n’est pas passée inaperçue puisque Médiapart s’est étonné de la création soudaine d’un poste jugé ad hoc. Dans un courrier interne le président de l’université, Stéphane Braconnier, semblait pourtant déjà présager des bénéfices à tirer de cette éventuelle nomination : « l’arrivée d’un ancien ministre dans nos effectifs contribue, de manière générale, au prestige et donc à l’attractivité de notre établissement ».

Faut il que l’attractivité d’Assas soit tombée si bas que l’on soit obligé de se féliciter de l’arrivée d’un ex-ministre, tout en négligeant le prestige du travail quotidien et silencieux de tous les professeurs en poste...

Laissons les partis politiques juger du bilan mais n’oublions pas...

]]>
Comment l’Europe cherche à se débarrasser des migrantsb2ccb67e-944e-4631-a42e-80652fa2bb95http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220621_180220_Comment_l___Europe_cherche_a_se_debarrasser_des_migrantsTue, 21 Jun 2022 18:02:20 +0200

Dernier épisode, le Premier ministre britannique Boris Johnson a tenté de déporter 130 demandeurs d'asile vers le Rwanda

L'externalisation de la politique migratoire en Europe s'intensifie. Quitte à collaborer avec des pays peu regardants sur les droits de l'homme, comme la Libye ou la Turquie ou à ne pas respecter la Convention sur les réfugiés de l'ONU.

Femmes retenues dans un camp de migrants près de Tripoli, Libye, juillet 2015 - Cyril Marcilhacy, Extra Muros

Le charter pour le Rwanda décidé par le Premier ministre Boris Johnson a remis en lumière cette pratique d'externalisation de la politique migratoire par l'Europe. Quelque 130 migrants illégaux de toutes nationalités devaient être déportés vers le pays d’Afrique de l’Est le 14 juin. L’avion a finalement été annulé au dernier moment faute de passagers, tous ayant obtenus des décisions judiciaires pour les protéger de ce transfert non choisi, notamment grâce à des recours urgents auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). La Cour avait en outre statué de manière générale qu'il fallait attendre que la Haute Cour de justice pour l’Angleterre et le Pays de Galles ait confirmé la légalité de l’accord avec le Rwanda – une décision qui doit intervenir en juillet.

En avril dernier, le gouvernement britannique et le Rwanda avaient annoncé un accord de 120millions de livres sterling qui permettra à un nombre encore indéfini de demandeurs d’asile, quelle que soit leur nationalité, de recevoir un aller simple pour le Rwanda où leurs demandes d'asile seront traitées. Si leur demande est rejetée, les demandeurs d’asile auront le droit de rester au Rwanda. Les britanniques envisagent aussi des centres de détentions off-shore pour les migrants entrés illégalement sur leur territoire: ils pourraient être détenu sur les îles ou sur de vieux ferries.

Depuis 2015 et le pic d’arrivée de migrants en raison du conflit syrien, le flux des arrivées de personnes en...

]]>

Dernier épisode, le Premier ministre britannique Boris Johnson a tenté de déporter 130 demandeurs d'asile vers le Rwanda

L'externalisation de la politique migratoire en Europe s'intensifie. Quitte à collaborer avec des pays peu regardants sur les droits de l'homme, comme la Libye ou la Turquie ou à ne pas respecter la Convention sur les réfugiés de l'ONU.

Femmes retenues dans un camp de migrants près de Tripoli, Libye, juillet 2015 - Cyril Marcilhacy, Extra Muros

Le charter pour le Rwanda décidé par le Premier ministre Boris Johnson a remis en lumière cette pratique d'externalisation de la politique migratoire par l'Europe. Quelque 130 migrants illégaux de toutes nationalités devaient être déportés vers le pays d’Afrique de l’Est le 14 juin. L’avion a finalement été annulé au dernier moment faute de passagers, tous ayant obtenus des décisions judiciaires pour les protéger de ce transfert non choisi, notamment grâce à des recours urgents auprès de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). La Cour avait en outre statué de manière générale qu'il fallait attendre que la Haute Cour de justice pour l’Angleterre et le Pays de Galles ait confirmé la légalité de l’accord avec le Rwanda – une décision qui doit intervenir en juillet.

En avril dernier, le gouvernement britannique et le Rwanda avaient annoncé un accord de 120millions de livres sterling qui permettra à un nombre encore indéfini de demandeurs d’asile, quelle que soit leur nationalité, de recevoir un aller simple pour le Rwanda où leurs demandes d'asile seront traitées. Si leur demande est rejetée, les demandeurs d’asile auront le droit de rester au Rwanda. Les britanniques envisagent aussi des centres de détentions off-shore pour les migrants entrés illégalement sur leur territoire: ils pourraient être détenu sur les îles ou sur de vieux ferries.

Depuis 2015 et le pic d’arrivée de migrants en raison du conflit syrien, le flux des arrivées de personnes en...

]]>
Ces grands économistes qui nous gouvernent9955b7af-abba-436c-baf0-6420c039bff4http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220619_181922_Ces_grands_economistes_qui_nous_gouvernentSun, 19 Jun 2022 18:19:22 +0200

Et qui n’ont aucune idée de ce qu’ils font

Le programme économique de Jean-Luc Mélenchon conduirait la France à la faillite, selon le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. C’est un programme de « ruine économique », renchérit Gabriel Attal. Mais ces politiques qui sont aux manettes savent-ils seulement ce qu’ils font ? Être de de droite ou de gauche ne donne aucune garantie de pertinence en matière économique...

Protections de croissance du FMI

L’économie est un plateau à balances multiples. Appuyer sur l’un pour corriger le déséquilibre de l’autre, va forcément créer des problèmes ailleurs. Tenter de régler ces nouveaux soucis, en génèrera encore d’autres. Et ainsi de suite. Penser que l’on peut équilibrer tous ces plateaux est une utopie, notamment parce que l’économie n’est pas une science exacte. Une théorie économique qui marche pendant trente ans, ne marchera peut-être plus par la suite. Que l'on soit de droite, comme le gouvernement actuel, ne donne aucune garantie de réussite dans ce domaine. La droite a eu le pouvoir pendant des dizaines d'années et ses réussites économiques et sociales ne sont pas flagrantes. La gauche a paradoxalement pas trop mal réussi par périodes sur le plan macro-économique tandis qu'elle échouait sur le plan social... Le programme de Jean-Luc Mélenchon fonctionnerait-il ? Mystère et boule de gomme. En tout cas, les qualités d'économistes de ceux qui sont aux manettes ne sont pas frappantes.

Bruno Le Maire se veut le garant de l’économie du pays. Le seul qui pourrait nous sauver de la ruine qu’engendrerait le programme de la NUPES. Il est pourtant impossible, l’économie n’étant pas une science exacte, de prédire avec certitude ce que deviendrait l’économie française si le programme de la NUPES était appliqué. En termes de prédictions, Bruno Le Maire devrait d'ailleurs être un peu prudent. Il estimait en mars que l’inflation était un problème temporaire : « Je...

]]>

Et qui n’ont aucune idée de ce qu’ils font

Le programme économique de Jean-Luc Mélenchon conduirait la France à la faillite, selon le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. C’est un programme de « ruine économique », renchérit Gabriel Attal. Mais ces politiques qui sont aux manettes savent-ils seulement ce qu’ils font ? Être de de droite ou de gauche ne donne aucune garantie de pertinence en matière économique...

Protections de croissance du FMI

L’économie est un plateau à balances multiples. Appuyer sur l’un pour corriger le déséquilibre de l’autre, va forcément créer des problèmes ailleurs. Tenter de régler ces nouveaux soucis, en génèrera encore d’autres. Et ainsi de suite. Penser que l’on peut équilibrer tous ces plateaux est une utopie, notamment parce que l’économie n’est pas une science exacte. Une théorie économique qui marche pendant trente ans, ne marchera peut-être plus par la suite. Que l'on soit de droite, comme le gouvernement actuel, ne donne aucune garantie de réussite dans ce domaine. La droite a eu le pouvoir pendant des dizaines d'années et ses réussites économiques et sociales ne sont pas flagrantes. La gauche a paradoxalement pas trop mal réussi par périodes sur le plan macro-économique tandis qu'elle échouait sur le plan social... Le programme de Jean-Luc Mélenchon fonctionnerait-il ? Mystère et boule de gomme. En tout cas, les qualités d'économistes de ceux qui sont aux manettes ne sont pas frappantes.

Bruno Le Maire se veut le garant de l’économie du pays. Le seul qui pourrait nous sauver de la ruine qu’engendrerait le programme de la NUPES. Il est pourtant impossible, l’économie n’étant pas une science exacte, de prédire avec certitude ce que deviendrait l’économie française si le programme de la NUPES était appliqué. En termes de prédictions, Bruno Le Maire devrait d'ailleurs être un peu prudent. Il estimait en mars que l’inflation était un problème temporaire : « Je...

]]>
Les déçus du [parti politique] y croient encore en dépit de tous les signaux d’alerte16cc36b9-4146-4468-b9c8-6efcc0ebdb3bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220616_100752_Les_de__us_du__parti_politique__y_croient_encore_en_depit_de_tous_les_signaux_d___alerteThu, 16 Jun 2022 10:07:52 +0200

Comment construire un avenir dans une société fracturée à ce point ?

Et c’est reparti, comme une valse sans fin… Les campagnes aidant, revoici les fans de Mélenchon, de Macron, de LR, de Marine, des sans étiquettes, qui s’étripent en promettant chacun un avenir radieux si leurs champions sont élus.

Le cirque Zavaglione en tournée près de chez vous... - CC

Mais où vont-ils chercher cette foi du charbonnier ? Tous ces déçus du [Insérer ici le nom de n’importe quel parti politique] s’enflamment à nouveau. Cette fois-ci, c’est la bonne, cette fois leur champion va régler les problèmes économiques, le réchauffement climatique, l’égalité hommes-femmes, la corruption, laver et repasser les chemises de tous les Français deux fois par semaine et préparer le café de tout le monde tous les matins.

On pourrait presque penser qu’il y a de nouveaux visages, enfin un espoir de remplacer tous ces politiques qui ont fait de la gestion du bien commun un boulot comme un autre, mais mieux payé et avec des passe-droits. Cela expliquerait le bruit sur les réseaux, à la télé et dans les journaux. Mais non. Emmanuel Macron grenouille dans la politique (et apparemment peu lui importe le parti) depuis plus de vingt ans. Il a été président de la République ces cinq dernières années avec une Assemblée nationale aux ordres. On imagine qu'il aurait donc pu régler tous les problèmes du pays pendant cette période au lieu de promettre de le faire durant les cinq prochaines années... Jean-Luc Mélenchon, lui, est un pro de la politique depuis quarante-six ans… Marine Le Pen a repris la PME familiale et vit de ses rentes politiciennes depuis trente-trois ans. Côté LR, Christian Jacob a été élu pour la première fois en 1994, il y a vingt-huit ans de cela...

Pendant toutes ces années, ils ont tout oublié de la vie d’un citoyen normal. Les président, les...

]]>

Comment construire un avenir dans une société fracturée à ce point ?

Et c’est reparti, comme une valse sans fin… Les campagnes aidant, revoici les fans de Mélenchon, de Macron, de LR, de Marine, des sans étiquettes, qui s’étripent en promettant chacun un avenir radieux si leurs champions sont élus.

Le cirque Zavaglione en tournée près de chez vous... - CC

Mais où vont-ils chercher cette foi du charbonnier ? Tous ces déçus du [Insérer ici le nom de n’importe quel parti politique] s’enflamment à nouveau. Cette fois-ci, c’est la bonne, cette fois leur champion va régler les problèmes économiques, le réchauffement climatique, l’égalité hommes-femmes, la corruption, laver et repasser les chemises de tous les Français deux fois par semaine et préparer le café de tout le monde tous les matins.

On pourrait presque penser qu’il y a de nouveaux visages, enfin un espoir de remplacer tous ces politiques qui ont fait de la gestion du bien commun un boulot comme un autre, mais mieux payé et avec des passe-droits. Cela expliquerait le bruit sur les réseaux, à la télé et dans les journaux. Mais non. Emmanuel Macron grenouille dans la politique (et apparemment peu lui importe le parti) depuis plus de vingt ans. Il a été président de la République ces cinq dernières années avec une Assemblée nationale aux ordres. On imagine qu'il aurait donc pu régler tous les problèmes du pays pendant cette période au lieu de promettre de le faire durant les cinq prochaines années... Jean-Luc Mélenchon, lui, est un pro de la politique depuis quarante-six ans… Marine Le Pen a repris la PME familiale et vit de ses rentes politiciennes depuis trente-trois ans. Côté LR, Christian Jacob a été élu pour la première fois en 1994, il y a vingt-huit ans de cela...

Pendant toutes ces années, ils ont tout oublié de la vie d’un citoyen normal. Les président, les...

]]>
Numérique et protection des sources : on n’est pas sortis de l’auberge54c5b4e2-d00a-406c-911f-81eacd7cb438http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220614_144128_Numerique_et_protection_des_sources___on_n___est_pas_sortis_de_l___aubergeTue, 14 Jun 2022 14:41:28 +0200

Quand des associations de journalistes voient des plateformes sécurisées partout

Penser en 2022 qu’une base permettant de mettre en relation des sources et des journalistes sur un terrain de guerre avec des formulaires Google est une « base de données sécurisée » pose quelques soucis.

Page d'accueil du site UABRAVE - Copie d'écran

Le Réseau international des journalistes (Ijnet) a publié un long papier mettant en avant une « plateforme » permettant de mettre en relation des journalistes avec des sources « validées » sur les terrains de guerre. Pour l’instant UABRAVE (c’est le nom du site) concerne des interlocuteurs en Ukraine, mais le développeur voudrait l’étendre.

Ce outil, à en croire l’Ijnet, « pourrait révolutionner la manière dont les reporters entrent en lien avec leurs sources en temps de guerre. UABRAVE relie les journalistes aux personnes sur le terrain à l'aide d'une base de données sécurisée, ce qui permet aux journalistes de trouver des sources tout en réduisant les risques pour la sécurité de ces dernières ». Le traitement est humain. Les sources et les journalistes sont ajoutés et validés à la main.

Sur le papier, pourquoi pas ? Un tel outil peut en effet simplifier la vie des journalistes à la recherche de fixeurs ou d’interlocuteurs sur un terrain de guerre. Mais dans les faits, l’utilisation d’outils informatiques pour stocker des noms, des « CV » de personnes engagées d’un côté ou d’un autre dans un conflit, pose problème. Même si les numéros de téléphones des personnes ou leurs noms ne sont pas accessibles via la plateforme (cela reste à démontrer), la corrélation et le renseignement en source ouverte permettent souvent de se faire une idée très précise de la personne cachée derrière un pseudonyme.

Par ailleurs, UABRAVE communique toutes les informations récoltées à...

]]>

Quand des associations de journalistes voient des plateformes sécurisées partout

Penser en 2022 qu’une base permettant de mettre en relation des sources et des journalistes sur un terrain de guerre avec des formulaires Google est une « base de données sécurisée » pose quelques soucis.

Page d'accueil du site UABRAVE - Copie d'écran

Le Réseau international des journalistes (Ijnet) a publié un long papier mettant en avant une « plateforme » permettant de mettre en relation des journalistes avec des sources « validées » sur les terrains de guerre. Pour l’instant UABRAVE (c’est le nom du site) concerne des interlocuteurs en Ukraine, mais le développeur voudrait l’étendre.

Ce outil, à en croire l’Ijnet, « pourrait révolutionner la manière dont les reporters entrent en lien avec leurs sources en temps de guerre. UABRAVE relie les journalistes aux personnes sur le terrain à l'aide d'une base de données sécurisée, ce qui permet aux journalistes de trouver des sources tout en réduisant les risques pour la sécurité de ces dernières ». Le traitement est humain. Les sources et les journalistes sont ajoutés et validés à la main.

Sur le papier, pourquoi pas ? Un tel outil peut en effet simplifier la vie des journalistes à la recherche de fixeurs ou d’interlocuteurs sur un terrain de guerre. Mais dans les faits, l’utilisation d’outils informatiques pour stocker des noms, des « CV » de personnes engagées d’un côté ou d’un autre dans un conflit, pose problème. Même si les numéros de téléphones des personnes ou leurs noms ne sont pas accessibles via la plateforme (cela reste à démontrer), la corrélation et le renseignement en source ouverte permettent souvent de se faire une idée très précise de la personne cachée derrière un pseudonyme.

Par ailleurs, UABRAVE communique toutes les informations récoltées à...

]]>
Dans le Donbass, les Russes avancent à pas comptés1c132902-1855-41ef-a4ef-c5b55ada2442http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220607_153155_Dans_le_Donbass__les_Russes_avancent_a_pas_comptesTue, 07 Jun 2022 15:31:55 +0200

Les combats sont très violents et les deux armées subissent des pertes importantes.

L'armée russe avance dans le Donbass mais ne parvient pas à une rupture décisive de la résistance acharnée ukrainienne. Après plus de 100 jours de guerre, la situation semble bloquée, aucun des deux camps ne parvenant à prendre l'ascendant sur l'autre. Il est loin d'être certain que les nouvelles livraisons d'armes sophistiquées à l'Ukraine changent réellement la donne. La guerre semble partie pour durer.

Une position ukrainienne abandonnée dans Sievierodonetsk - mil-inr.info

Les troupes Russes marquent des points dans le Donbass. Le président Zelensky a reconnu que « l’armée ukrainienne avait 50 à 100 tués par jour» dans l’est du pays (auquel il faut statistiquement ajouter 150 à 400 blessés) et que «la situation est très très difficile». Un chiffre énorme difficilement soutenable dans la durée. Une brigade ukrainienne rassemble 300 à 400 hommes, comme le rappelle Michel Goya sur son blog La voix de l’épée dans un article titré L’infanterie, les chars et la guerre en Ukraine (en accès libre).

L’oblast de Luhansk pourrait tomber aux mains des occupants dans les prochaines semaines. Les soldats russes, qui avaient conquis 80% de la ville Sievierodonetsk, n’en contrôlent plus que la moitié après une contre-attaque ukrainienne. La ville détruite à 80% ne présente pourtant pas un intérêt militaire ou économique majeur. Mais cela aurait été concéder une petite victoire à la Russie, ce qui est politiquement difficile. Pourtant, avec une ville adossée à la rivière Donetsk qui constitue une ligne de défense naturelle, il aurait été plus aisé à l’armée ukrainienne de se replier au-delà de la rivière, ce qu’ils ont d’ailleurs fait non loin de là, près de la ville de Sloviansk. Mais pour le moment, les ukrainiens s’accrochent à Sievierodonetsk et se sont engagés dans un combat urbain très meurtrier. L’état-major a même fait le choix d’envoyer des renforts dans la ville alors qu’un encerclement n’est pas à exclure. Le pari pourrait s’avérer très risqué.

Un...

]]>

Les combats sont très violents et les deux armées subissent des pertes importantes.

L'armée russe avance dans le Donbass mais ne parvient pas à une rupture décisive de la résistance acharnée ukrainienne. Après plus de 100 jours de guerre, la situation semble bloquée, aucun des deux camps ne parvenant à prendre l'ascendant sur l'autre. Il est loin d'être certain que les nouvelles livraisons d'armes sophistiquées à l'Ukraine changent réellement la donne. La guerre semble partie pour durer.

Une position ukrainienne abandonnée dans Sievierodonetsk - mil-inr.info

Les troupes Russes marquent des points dans le Donbass. Le président Zelensky a reconnu que « l’armée ukrainienne avait 50 à 100 tués par jour» dans l’est du pays (auquel il faut statistiquement ajouter 150 à 400 blessés) et que «la situation est très très difficile». Un chiffre énorme difficilement soutenable dans la durée. Une brigade ukrainienne rassemble 300 à 400 hommes, comme le rappelle Michel Goya sur son blog La voix de l’épée dans un article titré L’infanterie, les chars et la guerre en Ukraine (en accès libre).

L’oblast de Luhansk pourrait tomber aux mains des occupants dans les prochaines semaines. Les soldats russes, qui avaient conquis 80% de la ville Sievierodonetsk, n’en contrôlent plus que la moitié après une contre-attaque ukrainienne. La ville détruite à 80% ne présente pourtant pas un intérêt militaire ou économique majeur. Mais cela aurait été concéder une petite victoire à la Russie, ce qui est politiquement difficile. Pourtant, avec une ville adossée à la rivière Donetsk qui constitue une ligne de défense naturelle, il aurait été plus aisé à l’armée ukrainienne de se replier au-delà de la rivière, ce qu’ils ont d’ailleurs fait non loin de là, près de la ville de Sloviansk. Mais pour le moment, les ukrainiens s’accrochent à Sievierodonetsk et se sont engagés dans un combat urbain très meurtrier. L’état-major a même fait le choix d’envoyer des renforts dans la ville alors qu’un encerclement n’est pas à exclure. Le pari pourrait s’avérer très risqué.

Un...

]]>
Vive les triangulaires !5aabd8c0-ec25-464e-a927-55015cd9ec3ehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220607_111224_Vive_les_triangulaires__Tue, 07 Jun 2022 11:12:24 +0200

Aux législatives, votez pour qui vous voulez, mais votez ! C'est mathématique

Pour se maintenir, la loi dit que le candidat en troisième position doit avoir recueilli un nombre de voix au moins égal à 12,5 % des inscrits sur les listes électoral. Le taux d’abstention est donc un facteur clé pour le nombre de triangulaires.

Nombre d'or - Triangle d'or - HB;Jean-Luc W - Wikipedia - CC BY-SA 3.0

Emmanuel Macron est le président le plus mal élu après Georges Pompidou, et encore, c’était en 1969 dans une situation bien particulière. Avec une abstention très forte (28%) et 6,2%de votes blancs et nuls, Emmanuel Macron a été réélu avec seulement 38,52% des inscrits. S’il est légitime, c’est un président très majoritairement rejeté qui est élu. Notre démocratie s’affaisse.

Les réformes qui s’annoncent continueront de détricoter le modèle social français. La situation à l’hôpital, à l’école sont le résultat de la politique d'Emmanuel Macron, même si ses prédécesseurs, reconnaissons-le, y sont aussi pour quelque chose. La réforme de retraites s’annonce dramatique pour ceux qui ont commencé à travailler jeune ou qui exercent des métiers pénibles. L’urgence climatique restera sans doute dans les paroles: Amélie de Montchalin, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a voté toutes les mesures contre l’écologie du précédent quinquennat et est une libérale pur sucre; Agnès Pannier-Runacher, à la tête d’un inédit ministère de la Transition énergétique, a travaillé dans le secteur de l’automobile, puis du pétrole et du gaz. Très écolo-friendly tout ça! Ajoutons pour faire bon poids le scandale McKinsey, dont Le Canard enchaîné vient de révéler qu’ils n’ont pas payé d’impôts depuis plusieurs années avec la bénédiction de Bercy, et la République des consultants, le laissez-aller dans le contrôle des Ehpad aboutissant aux scandales Orpéa et...

]]>

Aux législatives, votez pour qui vous voulez, mais votez ! C'est mathématique

Pour se maintenir, la loi dit que le candidat en troisième position doit avoir recueilli un nombre de voix au moins égal à 12,5 % des inscrits sur les listes électoral. Le taux d’abstention est donc un facteur clé pour le nombre de triangulaires.

Nombre d'or - Triangle d'or - HB;Jean-Luc W - Wikipedia - CC BY-SA 3.0

Emmanuel Macron est le président le plus mal élu après Georges Pompidou, et encore, c’était en 1969 dans une situation bien particulière. Avec une abstention très forte (28%) et 6,2%de votes blancs et nuls, Emmanuel Macron a été réélu avec seulement 38,52% des inscrits. S’il est légitime, c’est un président très majoritairement rejeté qui est élu. Notre démocratie s’affaisse.

Les réformes qui s’annoncent continueront de détricoter le modèle social français. La situation à l’hôpital, à l’école sont le résultat de la politique d'Emmanuel Macron, même si ses prédécesseurs, reconnaissons-le, y sont aussi pour quelque chose. La réforme de retraites s’annonce dramatique pour ceux qui ont commencé à travailler jeune ou qui exercent des métiers pénibles. L’urgence climatique restera sans doute dans les paroles: Amélie de Montchalin, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a voté toutes les mesures contre l’écologie du précédent quinquennat et est une libérale pur sucre; Agnès Pannier-Runacher, à la tête d’un inédit ministère de la Transition énergétique, a travaillé dans le secteur de l’automobile, puis du pétrole et du gaz. Très écolo-friendly tout ça! Ajoutons pour faire bon poids le scandale McKinsey, dont Le Canard enchaîné vient de révéler qu’ils n’ont pas payé d’impôts depuis plusieurs années avec la bénédiction de Bercy, et la République des consultants, le laissez-aller dans le contrôle des Ehpad aboutissant aux scandales Orpéa et...

]]>
Parcoursup, un outil dont on ne peut pas... mesurer l’intérêt !849fca6c-ba3c-42fc-b48e-0bf7994b2d36http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220605_143958_Parcoursup__un_outil_dont_on_ne_peut_pas..._mesurer_l___interet__Sun, 05 Jun 2022 14:39:58 +0200

Le collectif "Nos services publics" s'est penché sur la plateforme

Le constat du collectif sur Parcoursup est édifiant : le système contribue a augmenter le stress des élèves, désorganise l’année scolaire, le travail des enseignants et ne permet pas de mesurer de véritable amélioration par rapport à son prédécesseur. "Peut mieux faire" !

Logo du site Paroursup.fr - Copie d'écran

La plateforme Parcoursup d’admission des élèves dans l’enseignement supérieur, qui a remplacé Admission Post-Bac (APB), continue de susciter des critiques. Comme la précédente d’ailleurs, lorsqu’elle réalisait un tirage au sort pour l’affectation de 0,5% des candidats. Le Collectif Nos services publics que nous avions déjà évoqué dans nos colonnes a voulu faire le point sur Parcoursup, dans une note d’une trentaine de pages édifiantes. Tout d’abord, le changement de perspective. Parcoursup met en place une logique de classement des élève alors qu’APB privilégiait une logique d’affectation des élèves selon leurs préférences. Les experts planchent ensuite sur les effets de ce changement sur les élèves et sur le coût pour l’enseignement secondaire, largement mis à contribution pour le «classement» des élèves. Enfin, le collectif note une forte progression du nombre d’étudiants intégrant des formations privées qui bénéficient de la mise en avant dans Parcoursup, sur le même plan que l’enseignement public.

«La mise en place de Parcoursup en 2018 a conduit au remplacement d’un dispositif dans lequel l’affectation des lycéens dans l’enseignement supérieur était réalisée sur le fondement d’une hiérarchisation de leurs choix, par un système de classement des élèves par les formations, y compris non-sélectives. Cette évolution de l’algorithme est loin de se cantonner à une question technique. D’une part, elle a pour conséquence directe de laisser un postulant sur deux sans réponse...

]]>

Le collectif "Nos services publics" s'est penché sur la plateforme

Le constat du collectif sur Parcoursup est édifiant : le système contribue a augmenter le stress des élèves, désorganise l’année scolaire, le travail des enseignants et ne permet pas de mesurer de véritable amélioration par rapport à son prédécesseur. "Peut mieux faire" !

Logo du site Paroursup.fr - Copie d'écran

La plateforme Parcoursup d’admission des élèves dans l’enseignement supérieur, qui a remplacé Admission Post-Bac (APB), continue de susciter des critiques. Comme la précédente d’ailleurs, lorsqu’elle réalisait un tirage au sort pour l’affectation de 0,5% des candidats. Le Collectif Nos services publics que nous avions déjà évoqué dans nos colonnes a voulu faire le point sur Parcoursup, dans une note d’une trentaine de pages édifiantes. Tout d’abord, le changement de perspective. Parcoursup met en place une logique de classement des élève alors qu’APB privilégiait une logique d’affectation des élèves selon leurs préférences. Les experts planchent ensuite sur les effets de ce changement sur les élèves et sur le coût pour l’enseignement secondaire, largement mis à contribution pour le «classement» des élèves. Enfin, le collectif note une forte progression du nombre d’étudiants intégrant des formations privées qui bénéficient de la mise en avant dans Parcoursup, sur le même plan que l’enseignement public.

«La mise en place de Parcoursup en 2018 a conduit au remplacement d’un dispositif dans lequel l’affectation des lycéens dans l’enseignement supérieur était réalisée sur le fondement d’une hiérarchisation de leurs choix, par un système de classement des élèves par les formations, y compris non-sélectives. Cette évolution de l’algorithme est loin de se cantonner à une question technique. D’une part, elle a pour conséquence directe de laisser un postulant sur deux sans réponse...

]]>
Un projet « OSINT » de Reflets soutenu par le Fonds pour la presse librecc1d06f1-d289-4b17-ae66-58b5eaad8423http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220601_172544_Un_projet____OSINT____de_Reflets_soutenu_par_le_Fonds_pour_la_presse_libreWed, 01 Jun 2022 17:25:44 +0200

Reflets met en place un outil technique d'aide à l'enquête

Le renseignement en sources ouvertes (OSINT) est un terme à la mode. Nous avons commencé à mettre en place un outil apportant une aide à l'enquête pour nos journalistes. Des développements techniques supplémentaires sont prévus. Ce projet a été retenu par le Fonds pour la presse libre (FPL).

Un graphique réalisé avec Maltego sur la présence d'Eric Zemmour sur Internet

Né en 2011, Reflets.info est un journal indépendant détenu par ses journalistes. Le journal ne vit que grâce à ses abonnés. Il n’y a ni publicité, ni tracking des visiteurs, encore moins de revente de données personnelles à qui que ce soit. Reflets.info produit des enquêtes au long cours et des analyses visant à mettre les faits en perspective. Le journal a été créé par un expert en sécurité informatique et un journaliste spécialisé dans ce domaine. Aujourd'hui, une grosse dizaine de journaliste et plusieurs experts techniques ont rejoint le projet. Il était donc naturel que nous poursuivions notre mise en commun d'outils techniques, de techniques d'investigation et journalistiques. En 2022, nous avons décidé de mettre en place un vaste outil d’aide à l’investigation pour nos journalistes.

Basé pour l'instant sur Datashare (l’outil de l’ICIJ), il regroupe toutes les données que nous avons pu récolter au fil de nos enquêtes précédentes depuis 2010. Nous y intégrons également des données issues d'Internet et de sites situés sur le réseau Tor.

Nous souhaitons par ailleurs relier cette base de connaissances à un autre outil d’OSINT (renseignement en sources ouvertes) que nous utilisons régulièrement : Maltego. Ces développements seront rendus possible par le soutien du Fonds pour une presse libre. Par la suite, nous envisageons de mettre ces développements à disposition d’autres médias indépendants s'ils le souhaitent.

A titre d'exemple, notre...

]]>

Reflets met en place un outil technique d'aide à l'enquête

Le renseignement en sources ouvertes (OSINT) est un terme à la mode. Nous avons commencé à mettre en place un outil apportant une aide à l'enquête pour nos journalistes. Des développements techniques supplémentaires sont prévus. Ce projet a été retenu par le Fonds pour la presse libre (FPL).

Un graphique réalisé avec Maltego sur la présence d'Eric Zemmour sur Internet

Né en 2011, Reflets.info est un journal indépendant détenu par ses journalistes. Le journal ne vit que grâce à ses abonnés. Il n’y a ni publicité, ni tracking des visiteurs, encore moins de revente de données personnelles à qui que ce soit. Reflets.info produit des enquêtes au long cours et des analyses visant à mettre les faits en perspective. Le journal a été créé par un expert en sécurité informatique et un journaliste spécialisé dans ce domaine. Aujourd'hui, une grosse dizaine de journaliste et plusieurs experts techniques ont rejoint le projet. Il était donc naturel que nous poursuivions notre mise en commun d'outils techniques, de techniques d'investigation et journalistiques. En 2022, nous avons décidé de mettre en place un vaste outil d’aide à l’investigation pour nos journalistes.

Basé pour l'instant sur Datashare (l’outil de l’ICIJ), il regroupe toutes les données que nous avons pu récolter au fil de nos enquêtes précédentes depuis 2010. Nous y intégrons également des données issues d'Internet et de sites situés sur le réseau Tor.

Nous souhaitons par ailleurs relier cette base de connaissances à un autre outil d’OSINT (renseignement en sources ouvertes) que nous utilisons régulièrement : Maltego. Ces développements seront rendus possible par le soutien du Fonds pour une presse libre. Par la suite, nous envisageons de mettre ces développements à disposition d’autres médias indépendants s'ils le souhaitent.

A titre d'exemple, notre...

]]>
Reflets dans l’eau, et articles de plage…740aedf7-6620-46cc-8188-161eb5e0a09ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220601_165003_Reflets_dans_l___eau__et_articles_de_plage___Wed, 01 Jun 2022 16:50:03 +0200

Météo des plages : Pavillon Bleu à la Rochelle mais contamination fécale à Aytré !

Aux lendemains de la parution de notre enquête sur l’interdiction de baignade en baie d’Aytré, plusieurs articles de presse locale ont suivi. L’information se souhaitant plurielle, la qualité des plages Rochelaises y fut traitée sous l’angle du palmarès Pavillon Bleu 2022. Rien de tel qu’une sympathique actualité pour voir le fond de l’eau en rose…

Deux façons de voir les choses : plage bleue ou colère rouge ? - Reflets

Le 16 mai dernier, Reflets s’est interrogé sur la contamination bactérienne frappant l’une des plus longues plages de la côte Rochelaise. Rappelons que les autorités ne sont parvenues à déterminer ni les sources, ni la cause d’une pollution qui dure depuis des décennies. Un détail cependant, cette plage se situe dans l’environnement immédiat de la zone portuaire de La Rochelle, et donc, à quelques encablures de la plage des Minimes labellisée Pavillon Bleu. De quoi applaudir cet exploit non ? C’est bien de cela dont s’est chargée la presse quotidienne et régionale dans ses échos en date du 17, 18 et 27 mai : il s’agissait donc là de célébrer les plages ayant obtenu le label Pavillon Bleu pour la saison 2022 (Infos et Palmarès ici)

Encore faut-il entendre que cette labellisation ne semble pas faire l’unanimité. Ainsi sur la cote basque, à Anglet, on y voit « l’occasion dune visibilité nationale et internationale, pour faire d’Anglet une destination de choix pour les touristes et vacanciers » ; mais à contrario le syndicat mixte de gestion des baignades landaises refuse d’adhérer au pavillon « parce qu'il n’est pas un label spécifique à la gestion de la qualité des eaux de baignade, que les exigences du syndicat vont bien au-delà des garanties du Pavillon bleu, qu’il ne garantit pas un système de gestion quotidien spécifique, ni une information rapide et transparente ». Au final, selon les cas et les circonstances, certains élus participent à l’opération quand d’autres...

]]>

Météo des plages : Pavillon Bleu à la Rochelle mais contamination fécale à Aytré !

Aux lendemains de la parution de notre enquête sur l’interdiction de baignade en baie d’Aytré, plusieurs articles de presse locale ont suivi. L’information se souhaitant plurielle, la qualité des plages Rochelaises y fut traitée sous l’angle du palmarès Pavillon Bleu 2022. Rien de tel qu’une sympathique actualité pour voir le fond de l’eau en rose…

Deux façons de voir les choses : plage bleue ou colère rouge ? - Reflets

Le 16 mai dernier, Reflets s’est interrogé sur la contamination bactérienne frappant l’une des plus longues plages de la côte Rochelaise. Rappelons que les autorités ne sont parvenues à déterminer ni les sources, ni la cause d’une pollution qui dure depuis des décennies. Un détail cependant, cette plage se situe dans l’environnement immédiat de la zone portuaire de La Rochelle, et donc, à quelques encablures de la plage des Minimes labellisée Pavillon Bleu. De quoi applaudir cet exploit non ? C’est bien de cela dont s’est chargée la presse quotidienne et régionale dans ses échos en date du 17, 18 et 27 mai : il s’agissait donc là de célébrer les plages ayant obtenu le label Pavillon Bleu pour la saison 2022 (Infos et Palmarès ici)

Encore faut-il entendre que cette labellisation ne semble pas faire l’unanimité. Ainsi sur la cote basque, à Anglet, on y voit « l’occasion dune visibilité nationale et internationale, pour faire d’Anglet une destination de choix pour les touristes et vacanciers » ; mais à contrario le syndicat mixte de gestion des baignades landaises refuse d’adhérer au pavillon « parce qu'il n’est pas un label spécifique à la gestion de la qualité des eaux de baignade, que les exigences du syndicat vont bien au-delà des garanties du Pavillon bleu, qu’il ne garantit pas un système de gestion quotidien spécifique, ni une information rapide et transparente ». Au final, selon les cas et les circonstances, certains élus participent à l’opération quand d’autres...

]]>
Ukraine : les ressorts d'une résistance exceptionelle9e4cf7e1-568c-4f91-bc11-64b06f64b37chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220525_103549_Ukraine___les_ressorts_d_une_resistance_exceptionelleWed, 25 May 2022 10:35:49 +0200

Pourquoi la société dans son ensemble a été en capacité de répondre à l'aggression russe

Rare sont ceux qui imaginait l'Ukraine capable de tenir dans cette guerre. Or c'est toute la société qui s'est mobilisée et qui a montré une résilience qui force l'admiration. Comment l'expliquer ? L'histoire récente du pays a préparé la société civile à se mobiliser et à être créative pour faire face à l'impensable. Décryptage.

Les Ukrainiens sont entrés en résistance. Fabrication de cocktails Molotov à Uzhgorod, mars 2022. - Denis Meyer

Faible sentiment national, armée modeste, Vladimir Poutine était persuadé au 24 février, date de déclenchement de l’offensive, que «l’opération spéciale» allait aller vite. En quelques jours, l’armée russe devait pénétrer dans Kyiv, déposer le président Zelinsky et installer un fantoche à la tête du pays. Et les Ukrainiens capituleraient. Sur le papier, le rapport de force était écrasant en sa faveur, tant en quantité que sur le plan qualitatif. Dans les premiers blindés détruits, les soldats ukrainiens ont retrouvé des uniformes de parade. L’ours russe a vendu la peau de l’Ukraine avant de l’avoir tué.

Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour le Kremlin. Si les images de fuite de la population donnaient l’impression - en partie exacte - d’un sauve-qui-peut, au même moment le désormais célèbre «Allez-vous faire foutre!» des défenseurs de l’île au Serpent adressé par radio au commandant de feu le croiseur Moskva donnait une autre tonalité. Et l’armée ukrainienne a tenu. Les soldats ukrainiens se sont battus vigoureusement. «Après une guerre de mouvements, les deux camps sont désormais presque à l’arrêt, car les armées sont usées des deux côtés, analyse Michel Goya, ancien colonel de l’armée de terre et analyste des conflits. Aucune des deux parties n’arrive à rompre l’équilibre et reprendre significativement l’initiative.»

Comment expliquer cette résistance que peu d’analystes (voir aucun) avaient vu venir? Le premier maillon a été militaire. L’armée ukrainienne, très...

]]>

Pourquoi la société dans son ensemble a été en capacité de répondre à l'aggression russe

Rare sont ceux qui imaginait l'Ukraine capable de tenir dans cette guerre. Or c'est toute la société qui s'est mobilisée et qui a montré une résilience qui force l'admiration. Comment l'expliquer ? L'histoire récente du pays a préparé la société civile à se mobiliser et à être créative pour faire face à l'impensable. Décryptage.

Les Ukrainiens sont entrés en résistance. Fabrication de cocktails Molotov à Uzhgorod, mars 2022. - Denis Meyer

Faible sentiment national, armée modeste, Vladimir Poutine était persuadé au 24 février, date de déclenchement de l’offensive, que «l’opération spéciale» allait aller vite. En quelques jours, l’armée russe devait pénétrer dans Kyiv, déposer le président Zelinsky et installer un fantoche à la tête du pays. Et les Ukrainiens capituleraient. Sur le papier, le rapport de force était écrasant en sa faveur, tant en quantité que sur le plan qualitatif. Dans les premiers blindés détruits, les soldats ukrainiens ont retrouvé des uniformes de parade. L’ours russe a vendu la peau de l’Ukraine avant de l’avoir tué.

Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour le Kremlin. Si les images de fuite de la population donnaient l’impression - en partie exacte - d’un sauve-qui-peut, au même moment le désormais célèbre «Allez-vous faire foutre!» des défenseurs de l’île au Serpent adressé par radio au commandant de feu le croiseur Moskva donnait une autre tonalité. Et l’armée ukrainienne a tenu. Les soldats ukrainiens se sont battus vigoureusement. «Après une guerre de mouvements, les deux camps sont désormais presque à l’arrêt, car les armées sont usées des deux côtés, analyse Michel Goya, ancien colonel de l’armée de terre et analyste des conflits. Aucune des deux parties n’arrive à rompre l’équilibre et reprendre significativement l’initiative.»

Comment expliquer cette résistance que peu d’analystes (voir aucun) avaient vu venir? Le premier maillon a été militaire. L’armée ukrainienne, très...

]]>
La révolution sanitaire à la sauce cubainefc320f68-6194-4cf6-814d-71e4af97c917http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220524_104301_La_revolution_sanitaire_a_la_sauce_cubaineTue, 24 May 2022 10:43:01 +0200

Dessous Choc #6

C’est un modèle de santé inédit, l’un des piliers de la révolution cubaine que nous fait découvrir la journaliste Maïlys Khider dans un livre paru récemment aux éditions LGM : Médecins cubains, les armées de la paix.

Fondé entre autres sur la gratuité des soins et la prévention, ce modèle s’exporte depuis plus de soixante ans par l’envoi de brigades de médecins dans différents pays. En Amérique latine mais aussi de l’autre côté de l’Atlantique, jusqu'en Afrique et chez nous en Europe, notamment quand l’épidémie de Covid nous frappait le plus durement en 2020.

Même si la motivation financière n’est pas absente, la majorité de ces hommes et femmes, experts des situations d’urgence, agissent d'abord au nom d’un certain idéal de solidarité. Issus d’un petit pays asphyxié par l’embargo américain, ils viennent révéler aux pays riches les insuffisances de leurs systèmes de santé bien souvent sacrifiés sur l’autel du capitalisme.

Ces médecins sont-ils donc des héros ou bien, comme le disent leurs détracteurs, les esclaves modernes d’un régime autoritaire ? La vérité est, comme toujours, sans doute entre les deux. L’enquête journalistique de Maïlys Khider permet, témoignages à l’appui, de se faire une idée plus précise de l’action souvent méconnue de ces « brigades de la paix ». Elle en dévoile les grandes lignes au micro d’Antoine Bellier.

]]>

Dessous Choc #6

C’est un modèle de santé inédit, l’un des piliers de la révolution cubaine que nous fait découvrir la journaliste Maïlys Khider dans un livre paru récemment aux éditions LGM : Médecins cubains, les armées de la paix.

Fondé entre autres sur la gratuité des soins et la prévention, ce modèle s’exporte depuis plus de soixante ans par l’envoi de brigades de médecins dans différents pays. En Amérique latine mais aussi de l’autre côté de l’Atlantique, jusqu'en Afrique et chez nous en Europe, notamment quand l’épidémie de Covid nous frappait le plus durement en 2020.

Même si la motivation financière n’est pas absente, la majorité de ces hommes et femmes, experts des situations d’urgence, agissent d'abord au nom d’un certain idéal de solidarité. Issus d’un petit pays asphyxié par l’embargo américain, ils viennent révéler aux pays riches les insuffisances de leurs systèmes de santé bien souvent sacrifiés sur l’autel du capitalisme.

Ces médecins sont-ils donc des héros ou bien, comme le disent leurs détracteurs, les esclaves modernes d’un régime autoritaire ? La vérité est, comme toujours, sans doute entre les deux. L’enquête journalistique de Maïlys Khider permet, témoignages à l’appui, de se faire une idée plus précise de l’action souvent méconnue de ces « brigades de la paix ». Elle en dévoile les grandes lignes au micro d’Antoine Bellier.

]]>
Un nouveau gouvernement au son des casseroles19d401a5-48d4-4664-8925-30d4fc525397http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220523_121321_Un_nouveau_gouvernement_au_son_des_casserolesMon, 23 May 2022 12:13:21 +0200

Soupçons de viol, de prise illégale d'intérêts, de corruption, la liste est très longue

Toute la presse s’interroge sur la parité dans le nouveau gouvernement, sur le fait qu’il contient des ouvertures à gauche ou au contraire, qu’il accentue le virage à droite, sur le nombre de reconduits et le nombre d’entrants. Reflets s’est plutôt penché sur les personnalités, sur ce qu’elles disent des choix qui ont été arbitrés par Emmanuel Macron, sur ce que ces choix impliquent comme renoncements et enfin, sur qu’ils disent de l’avenir.

Emmanuel Macron : ce que disent ses choix... - D.R.

Comme Nicolas Sarkozy ou François Hollande, Emmanuel Macron avait promis en 2017 une république exemplaire. «Dans le principe, un ministre doit quitter le gouvernement s'il est mis en examen», expliquait le président à la télévision.

Le temps à passé, le réel s’est imposé. La liste des ministres démissionnaires, car pris dans la tourmente judiciaire, a été particulièrement longue pendant le quinquennat précédent.

Premier touché, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, démissionne après des soupçons de prise illégale d’intérêts. Pas grave, il se recase à la présidence de l’Assemblée Nationale. La Justice estime qu’il y a prescription mais l’affaire est toujours en cassation.

Suivent François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard soupçonnés d’abus de confiance pour des emplois fictifs présumés au Parlement européen. François Bayrou, ministre de la Justice devait porter une grande loi sur la moralisation de la vie publique. L’homme de la situation. Il démissionne mais Emmanuel Macron le recase au Plan, un outil pourtant tombé en désuétude.

Pas ministre, mais parfait exemple de la République exemplaire, Alexandre Benalla, sorte de garde du corps d’Emmanuel Macron, frappe des manifestants déguisé en policier, avec l’aval des plus hautes autorités. Le scandale est énorme mais le président définit à cet instant sa politique non écrite en matière d’actes répréhensibles de la part de ses proches: «S'ils veulent un responsable, il est devant vous....

]]>

Soupçons de viol, de prise illégale d'intérêts, de corruption, la liste est très longue

Toute la presse s’interroge sur la parité dans le nouveau gouvernement, sur le fait qu’il contient des ouvertures à gauche ou au contraire, qu’il accentue le virage à droite, sur le nombre de reconduits et le nombre d’entrants. Reflets s’est plutôt penché sur les personnalités, sur ce qu’elles disent des choix qui ont été arbitrés par Emmanuel Macron, sur ce que ces choix impliquent comme renoncements et enfin, sur qu’ils disent de l’avenir.

Emmanuel Macron : ce que disent ses choix... - D.R.

Comme Nicolas Sarkozy ou François Hollande, Emmanuel Macron avait promis en 2017 une république exemplaire. «Dans le principe, un ministre doit quitter le gouvernement s'il est mis en examen», expliquait le président à la télévision.

Le temps à passé, le réel s’est imposé. La liste des ministres démissionnaires, car pris dans la tourmente judiciaire, a été particulièrement longue pendant le quinquennat précédent.

Premier touché, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, démissionne après des soupçons de prise illégale d’intérêts. Pas grave, il se recase à la présidence de l’Assemblée Nationale. La Justice estime qu’il y a prescription mais l’affaire est toujours en cassation.

Suivent François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard soupçonnés d’abus de confiance pour des emplois fictifs présumés au Parlement européen. François Bayrou, ministre de la Justice devait porter une grande loi sur la moralisation de la vie publique. L’homme de la situation. Il démissionne mais Emmanuel Macron le recase au Plan, un outil pourtant tombé en désuétude.

Pas ministre, mais parfait exemple de la République exemplaire, Alexandre Benalla, sorte de garde du corps d’Emmanuel Macron, frappe des manifestants déguisé en policier, avec l’aval des plus hautes autorités. Le scandale est énorme mais le président définit à cet instant sa politique non écrite en matière d’actes répréhensibles de la part de ses proches: «S'ils veulent un responsable, il est devant vous....

]]>
Législatives : les geeks à l’assaut de la rigidité administrativedf5d995a-7d58-46d6-891a-be34a9c90673http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220520_165630_Legislatives___les_geeks_a_l___assaut_de_la_rigidite_administrativeFri, 20 May 2022 16:56:30 +0200

Le Parti Pirate avait rationalisé la procédure…

Pour simplifier la déclaration de candidature de ses futurs députés, le Parti pirate avait créé une application permettant de produire les documents nécessaires. Comme le CERFA original… et en mieux. Ça n’a pas plu à tout le monde.

Quand le PP fabrique ses CERFA... - Parti Pirate

Pour éviter une situation de type Astérix recherchant son laisser-passer A38 dans la maison qui rend fou, les membres du Parti pirate https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_pirate_(France) avaient prévu le coup. Composé en partie de geeks, le PP avait créé une application qui produit les documents nécessaires à la déclaration de candidature pour les législatives, avec toutes les informations sur les candidats, des documents imprimables. Cela devait faciliter le travail des candidats, pas toujours familiers du CERFA 16110 mais aussi celui des employés des préfectures qui n’auraient pas à déchiffrer les éventuelles pattes de mouches écrites à la main. Las… si le ministère de l’intérieur a une interprétation compréhensive des textes et autres directives et souhaite faciliter le processus de dépôt de candidatures, certains fonctionnaires ont parfois donné dans l’arbitraire alors que la fenêtre de tir pour se déclarer candidat était d’une semaine seulement . Les portes seront définitivement closes ce soir à 18h.

[%youtube:c45FtDhdDoY %]

« On aimerait avoir un peu plus de 100 candidats mais cela va être dur. Donc on visait plus de 75, notamment pour bénéficier de la campagne audiovisuelle. On en est à 77. La plupart du temps, ça se passe bien et on est très bien reçus. Mais c’est vrai que dans certains cas, peut-être 10%, les employés des préfectures ont fait du zèle et on sombre parfois dans l’arbitraire, chacun voulant interpréter les directives du ministère à sa manière »,...

]]>

Le Parti Pirate avait rationalisé la procédure…

Pour simplifier la déclaration de candidature de ses futurs députés, le Parti pirate avait créé une application permettant de produire les documents nécessaires. Comme le CERFA original… et en mieux. Ça n’a pas plu à tout le monde.

Quand le PP fabrique ses CERFA... - Parti Pirate

Pour éviter une situation de type Astérix recherchant son laisser-passer A38 dans la maison qui rend fou, les membres du Parti pirate https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_pirate_(France) avaient prévu le coup. Composé en partie de geeks, le PP avait créé une application qui produit les documents nécessaires à la déclaration de candidature pour les législatives, avec toutes les informations sur les candidats, des documents imprimables. Cela devait faciliter le travail des candidats, pas toujours familiers du CERFA 16110 mais aussi celui des employés des préfectures qui n’auraient pas à déchiffrer les éventuelles pattes de mouches écrites à la main. Las… si le ministère de l’intérieur a une interprétation compréhensive des textes et autres directives et souhaite faciliter le processus de dépôt de candidatures, certains fonctionnaires ont parfois donné dans l’arbitraire alors que la fenêtre de tir pour se déclarer candidat était d’une semaine seulement . Les portes seront définitivement closes ce soir à 18h.

[%youtube:c45FtDhdDoY %]

« On aimerait avoir un peu plus de 100 candidats mais cela va être dur. Donc on visait plus de 75, notamment pour bénéficier de la campagne audiovisuelle. On en est à 77. La plupart du temps, ça se passe bien et on est très bien reçus. Mais c’est vrai que dans certains cas, peut-être 10%, les employés des préfectures ont fait du zèle et on sombre parfois dans l’arbitraire, chacun voulant interpréter les directives du ministère à sa manière »,...

]]>
Ukraine : les enseignements de trois mois de conflit10181748-e83a-40ca-bb38-3896eba13d43http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220520_104954_Ukraine___les_enseignements_de_trois_mois_de_conflitFri, 20 May 2022 10:49:54 +0200

Les combats se concentrent actuellement dans le Donbass

La situation militaire s’est plutôt figée ces dernières semaines, même si l’armée russe a engrangé quelques gains dans le Donbass. L’armée ukrainienne a pour sa part progressé dans la région de Kharkiv. On semble s’inscrire dans la perspective d’une guerre longue, même si des surprises ne sont pas à exclure. Retour sur près de 90 jours de guerre et perspectives.

Un soldat ukrainien retranché dans l'usine Azovstal à Mariupol le 16 mai. - D.R.

Quand le 24 février l’armée russe passe à l’offensive, certains soldats transportent déjà leur uniforme de parade. Vladimir Poutine, comme la plupart des analystes occidentaux, pensait que Kiyv tomberait en quelques jours. Mais, dès les premières heures, l’opération ne se passe pas comme prévu. Les Russes ne parviennent pas à tenir l’aéroport d’Hostomel qu’ils ont capturé grâce à une audacieuse opération aéroportée. L’aéroport change plusieurs fois de mains et est rendu inutilisable. Il est pourtant une pièce maîtresse pour l’approvisionnement des troupes qui doivent capturer la capitale.

«L’armée russe a échoué dans sa première phase de guerre éclair visant à décapiter le pouvoir ukrainien, analyse Cédric Mas, historien militaire et président de l’Institut Action résilience. Ils avaient parié sur un pouvoir fragile, un faible sentiment national et une armée qui s’effondrerait. Ils ont perdu. Et ensuite, ils ont mis plusieurs semaines à se sortir de ce bourbier et annoncer se recentrer sur le Donbass. Le revers initial enregistré s’explique aussi par la surestimation du nombre de soldats engagés initialement le 24 février. On parlait de 190-200.000 hommes, mais ils n’étaient peut-être que 120-150.000. Ils ont peut-être manqué de troupes et la logistique a aussi été défaillante.»

L'Osint change le suivi d'une guerre

Il n’est pas toujours simple dévaluer l’évolution des combats entre les armées russe et Ukrainienne, car ce qu’on appelle le brouillard de la guerre est...

]]>

Les combats se concentrent actuellement dans le Donbass

La situation militaire s’est plutôt figée ces dernières semaines, même si l’armée russe a engrangé quelques gains dans le Donbass. L’armée ukrainienne a pour sa part progressé dans la région de Kharkiv. On semble s’inscrire dans la perspective d’une guerre longue, même si des surprises ne sont pas à exclure. Retour sur près de 90 jours de guerre et perspectives.

Un soldat ukrainien retranché dans l'usine Azovstal à Mariupol le 16 mai. - D.R.

Quand le 24 février l’armée russe passe à l’offensive, certains soldats transportent déjà leur uniforme de parade. Vladimir Poutine, comme la plupart des analystes occidentaux, pensait que Kiyv tomberait en quelques jours. Mais, dès les premières heures, l’opération ne se passe pas comme prévu. Les Russes ne parviennent pas à tenir l’aéroport d’Hostomel qu’ils ont capturé grâce à une audacieuse opération aéroportée. L’aéroport change plusieurs fois de mains et est rendu inutilisable. Il est pourtant une pièce maîtresse pour l’approvisionnement des troupes qui doivent capturer la capitale.

«L’armée russe a échoué dans sa première phase de guerre éclair visant à décapiter le pouvoir ukrainien, analyse Cédric Mas, historien militaire et président de l’Institut Action résilience. Ils avaient parié sur un pouvoir fragile, un faible sentiment national et une armée qui s’effondrerait. Ils ont perdu. Et ensuite, ils ont mis plusieurs semaines à se sortir de ce bourbier et annoncer se recentrer sur le Donbass. Le revers initial enregistré s’explique aussi par la surestimation du nombre de soldats engagés initialement le 24 février. On parlait de 190-200.000 hommes, mais ils n’étaient peut-être que 120-150.000. Ils ont peut-être manqué de troupes et la logistique a aussi été défaillante.»

L'Osint change le suivi d'une guerre

Il n’est pas toujours simple dévaluer l’évolution des combats entre les armées russe et Ukrainienne, car ce qu’on appelle le brouillard de la guerre est...

]]>
Mise en examen de Lafarge pour complicité de crimes contre l'humanité en Syrie 0dadbda4-dea3-4543-8ada-4999089c5864http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220518_182611_Mise_en_examen_de_Lafarge_pour_complicite_de_crimes_contre_l_humanite_en_Syrie_Wed, 18 May 2022 18:26:11 +0200

La cour d'appel confirme

La mise en examen d’une entreprise pour complicité de crimes contre l'humanité est une première mondiale. Nous republions aujourd'hui notre enquête de novembre 2017 qui racontait tous les détails des arrangements de Lafarge avec l'État islamique et la mise en danger de ses salariés.

Lafarge, en pleine activité à l'Assemblée Nationale fin 2017 - D.R.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a confirmé aujourd’hui la mise en examen de Lafarge pour complicité de crimes contre l'humanité. La multinationale, par le biais de sa filiale syrienne, aurait versé jusqu’à 13 millions d’euros à divers groupes armés, dont l’État islamique, afin de maintenir en activité sa cimenterie en Syrie. ECCHR et Sherpa, les associations à l’origine de la plainte, se félicitent de cet arrêt qui confirme qu'une entreprise suspectée d'avoir sciemment versé plusieurs millions de d’euros à une organisation criminelle peut être mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité.

Les juges ont également maintenu la mise en examen de Lafarge pour mise en danger de la vie des employés syriens.

A cette occasion, Reflets republie son enquête du 20 novembre 2017 qui vous aidera à mieux comprendre les enjeux de ce procès de longue haleine, visant à rechercher la responsabilité des entreprises lorsqu'elles placeraient leurs profits au dessus de la sécurité de leurs employés ou qu'elles contribueraient à des crimes sur des terrains de guerre par leur activité commerciale ou par leurs interactions avec les auteurs de ces crimes.


L’affaire remonte loin dans le temps et les documents auxquels Reflets.info a pu avoir accès montrent une entreprise complètement déconnectée des préoccupations éthiques et morales. La peur de perdre l’investissement réalisé dans l’usine de Jalabiya dans le Nord de la Syrie (650...

]]>

La cour d'appel confirme

La mise en examen d’une entreprise pour complicité de crimes contre l'humanité est une première mondiale. Nous republions aujourd'hui notre enquête de novembre 2017 qui racontait tous les détails des arrangements de Lafarge avec l'État islamique et la mise en danger de ses salariés.

Lafarge, en pleine activité à l'Assemblée Nationale fin 2017 - D.R.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a confirmé aujourd’hui la mise en examen de Lafarge pour complicité de crimes contre l'humanité. La multinationale, par le biais de sa filiale syrienne, aurait versé jusqu’à 13 millions d’euros à divers groupes armés, dont l’État islamique, afin de maintenir en activité sa cimenterie en Syrie. ECCHR et Sherpa, les associations à l’origine de la plainte, se félicitent de cet arrêt qui confirme qu'une entreprise suspectée d'avoir sciemment versé plusieurs millions de d’euros à une organisation criminelle peut être mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité.

Les juges ont également maintenu la mise en examen de Lafarge pour mise en danger de la vie des employés syriens.

A cette occasion, Reflets republie son enquête du 20 novembre 2017 qui vous aidera à mieux comprendre les enjeux de ce procès de longue haleine, visant à rechercher la responsabilité des entreprises lorsqu'elles placeraient leurs profits au dessus de la sécurité de leurs employés ou qu'elles contribueraient à des crimes sur des terrains de guerre par leur activité commerciale ou par leurs interactions avec les auteurs de ces crimes.


L’affaire remonte loin dans le temps et les documents auxquels Reflets.info a pu avoir accès montrent une entreprise complètement déconnectée des préoccupations éthiques et morales. La peur de perdre l’investissement réalisé dans l’usine de Jalabiya dans le Nord de la Syrie (650...

]]>
Ukraine : dans les territoires occupés, vivre sous le joug russe3dc1c844-3d86-418c-9249-ad7b78b30eb2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220518_093102_Ukraine___dans_les_territoires_occupes__vivre_sous_le_joug_russeWed, 18 May 2022 09:31:02 +0200

Les habitants racontent la surveillance et les exactions. Mais certains osent résister.

Du sud de l'Ukraine jusqu'aux banlieues occupées de Kyiv, les témoignages se ressemblent : les soldats de l'armée russe font vivre un enfer aux habitants. Ils subissent arrestations, assassinats et pillages. Toutes les personnes ayant une autorité politique ou morale sont dans le collimateur. Malgré cela, une résistance multiforme émerge et s'organise.

Sur le visage des déplacés se lit parfois l'horreur de ce qu'ils ont vécu. - Denis Meyer

Les zones occupées par l’armée Russe en Ukraine sont devenues un trou noir : il est difficile d’avoir des informations sur ce qui s’y passe. Reflets a pu recueillir des témoignages exceptionnels sur la vie sous le joug de l’occupant.

Une vie faite de privations, de pillages, d'arbitraire et d'exactions.

L’accès à la nourriture et aux médicaments est particulièrement difficile. Les prix des produits de première nécessité ont été multipliés par trois ou quatre. «Il est difficile de faire passer de l’aide humanitaire à cause du danger, explique Roman Rakhuba, directeur de l’association des églises mennonites d’Ukraine. Les soldats russes peuvent vous arrêter ou voler ce que vous transportez. Les combats sur la ligne de front sont fréquents.» Une menace plane tout spécialement sur les hommes : ils peuvent aussi être raflés à tout moment, car l’armée russe entend les mobiliser de force pour combattre l’armée ukrainienne.

Certains prennent tous les risques pour faire parvenir de l’aide humanitaire et évacuer des civils, quitte parfois à conclure un accord sordide avec l’occupant. «Un pasteur avait passé un marché avec les Russes: ils acceptaient qu’il amène de l’aide humanitaire et transporte des femmes et des enfants vers les zones tenues par l’armée ukrainienne en échange qu’il ramène des cadavre de soldats russes, raconte Roman Rakhuba. Il a pu ainsi faire sortir une centaine de personnes. Mais fin avril, quelque chose s’est mal passé, il a été arrêté à un barrage et...

]]>

Les habitants racontent la surveillance et les exactions. Mais certains osent résister.

Du sud de l'Ukraine jusqu'aux banlieues occupées de Kyiv, les témoignages se ressemblent : les soldats de l'armée russe font vivre un enfer aux habitants. Ils subissent arrestations, assassinats et pillages. Toutes les personnes ayant une autorité politique ou morale sont dans le collimateur. Malgré cela, une résistance multiforme émerge et s'organise.

Sur le visage des déplacés se lit parfois l'horreur de ce qu'ils ont vécu. - Denis Meyer

Les zones occupées par l’armée Russe en Ukraine sont devenues un trou noir : il est difficile d’avoir des informations sur ce qui s’y passe. Reflets a pu recueillir des témoignages exceptionnels sur la vie sous le joug de l’occupant.

Une vie faite de privations, de pillages, d'arbitraire et d'exactions.

L’accès à la nourriture et aux médicaments est particulièrement difficile. Les prix des produits de première nécessité ont été multipliés par trois ou quatre. «Il est difficile de faire passer de l’aide humanitaire à cause du danger, explique Roman Rakhuba, directeur de l’association des églises mennonites d’Ukraine. Les soldats russes peuvent vous arrêter ou voler ce que vous transportez. Les combats sur la ligne de front sont fréquents.» Une menace plane tout spécialement sur les hommes : ils peuvent aussi être raflés à tout moment, car l’armée russe entend les mobiliser de force pour combattre l’armée ukrainienne.

Certains prennent tous les risques pour faire parvenir de l’aide humanitaire et évacuer des civils, quitte parfois à conclure un accord sordide avec l’occupant. «Un pasteur avait passé un marché avec les Russes: ils acceptaient qu’il amène de l’aide humanitaire et transporte des femmes et des enfants vers les zones tenues par l’armée ukrainienne en échange qu’il ramène des cadavre de soldats russes, raconte Roman Rakhuba. Il a pu ainsi faire sortir une centaine de personnes. Mais fin avril, quelque chose s’est mal passé, il a été arrêté à un barrage et...

]]>
Charente-Maritime: Aytré, les deux pieds dans la mer…cab0fa22-e12e-45a1-b051-590dcf4119a4http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220516_095546_Charente-Maritime__Aytre__les_deux_pieds_dans_la_mer___Mon, 16 May 2022 09:55:46 +0200

Escherichia coli : bactérie qui réside dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud (institut Pasteur)

L’une des plus agréables plages de la côte Rochelaise subit une contamination fécale depuis plusieurs décennies. Sur place, le problème se résume volontiers à une interdiction de baignade signifiée en 2018. Aux dernières nouvelles, tout devrait pouvoir rentrer dans l’ordre pour la saison 2023. Et si tout cela se jouait à pile ou face ?

Soleil couchant sur la baie d’Aytré - © Reflets

Ce pronostic bienveillant émane du maire d’Aytré lui même: « les analyses de 2021 étaient plutôt bonnes, en 2022 nous allons renforcer les analyses tout l’été, du mois de juin au mois de septembre. Si ces analyses sont bonnes avec les arrêtés qui ont été pris on sera forcément gagnant pour 2023, on parie sur cette réouverture, on va mettre tous les moyens en œuvre ! ».

Ce bel élan d’optimisme surprend alors qu’aucun résultat tangible ne prédispose vraiment à se réjouir de la situation actuelle.

Le maire Tony Loisel, prend la parole. Confiant, vraiment..? - © Reflets
Le maire Tony Loisel, prend la parole. Confiant, vraiment..? - Reflets

La fonction aura sans doute obligé le discours tant ce dossier pèse lourd dans les tiroirs de la municipalité. Au fil des mandatures les élus se sont suivis à Aytré, tous concernés par ce même mal chronique, et tous contraints d’admettre qu’une carte postale s’avère plus attractive qu’un résultat d’analyse pour attirer le touriste.

Les couvertures d’été du magazine d’Aytré de 2017 à 2021 - © Reflets
Les couvertures d’été du magazine d’Aytré de 2017 à 2021 - Reflets

Le sujet brûlant se voit périodiquement évoqué, mais du bout des lèvres. Comme pour justifier d’une prise en compte des problèmes ou du bien fondé des actions qui sont, vont être, ou auraient déjà été menées. En 2018, le responsable du pôle public et santé environnementale de l'Agence régionale de santé à La Rochelle, Frédéric Le Rallier, le rappelait à la presse : « La qualité des eaux de baignade est suivie depuis les années 1980, à Aytré comme ailleurs, mais Aytré est la seule commune de Charente-Maritime à...

]]>

Escherichia coli : bactérie qui réside dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud (institut Pasteur)

L’une des plus agréables plages de la côte Rochelaise subit une contamination fécale depuis plusieurs décennies. Sur place, le problème se résume volontiers à une interdiction de baignade signifiée en 2018. Aux dernières nouvelles, tout devrait pouvoir rentrer dans l’ordre pour la saison 2023. Et si tout cela se jouait à pile ou face ?

Soleil couchant sur la baie d’Aytré - © Reflets

Ce pronostic bienveillant émane du maire d’Aytré lui même: « les analyses de 2021 étaient plutôt bonnes, en 2022 nous allons renforcer les analyses tout l’été, du mois de juin au mois de septembre. Si ces analyses sont bonnes avec les arrêtés qui ont été pris on sera forcément gagnant pour 2023, on parie sur cette réouverture, on va mettre tous les moyens en œuvre ! ».

Ce bel élan d’optimisme surprend alors qu’aucun résultat tangible ne prédispose vraiment à se réjouir de la situation actuelle.

Le maire Tony Loisel, prend la parole. Confiant, vraiment..? - © Reflets
Le maire Tony Loisel, prend la parole. Confiant, vraiment..? - Reflets

La fonction aura sans doute obligé le discours tant ce dossier pèse lourd dans les tiroirs de la municipalité. Au fil des mandatures les élus se sont suivis à Aytré, tous concernés par ce même mal chronique, et tous contraints d’admettre qu’une carte postale s’avère plus attractive qu’un résultat d’analyse pour attirer le touriste.

Les couvertures d’été du magazine d’Aytré de 2017 à 2021 - © Reflets
Les couvertures d’été du magazine d’Aytré de 2017 à 2021 - Reflets

Le sujet brûlant se voit périodiquement évoqué, mais du bout des lèvres. Comme pour justifier d’une prise en compte des problèmes ou du bien fondé des actions qui sont, vont être, ou auraient déjà été menées. En 2018, le responsable du pôle public et santé environnementale de l'Agence régionale de santé à La Rochelle, Frédéric Le Rallier, le rappelait à la presse : « La qualité des eaux de baignade est suivie depuis les années 1980, à Aytré comme ailleurs, mais Aytré est la seule commune de Charente-Maritime à...

]]>
Morne victoire0ccf2e35-5692-4e5c-b163-0244e7ec0e5bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220510_111851_Morne_victoireTue, 10 May 2022 11:18:51 +0200

La politique, ce n'est plus ce que c'était ma bonne dame...

Emmanuel Macron a donc remporté l'élection présidentielle. Son camp se réjouit. Une majorité de votants souffle en constatant que Marine Le Pen n'est pas aux commandes. Mais quelles leçons tirer de ce scrutin ? Tout a été ravagé. Perspectives d'un avenir qui s'annonce plutôt sombre...

La "foule" au Champ de Mars le soir de la présidentielle - © Reflets

Il fallait le voir pour le croire, ce dimanche 24 avril... Au Champ de Mars, quelques fanatiques agitaient frénétiquement des drapeaux français, hurlaient « Et un, et deux, et cinq ans de plus ». Ils étaient probablement un gros millier à répondre au chauffeur de salle, le patron des « jeunes avec Macron ».

Le Champ de Mars avait été privatisé et n'entraient que des personnes triées sur le volet. On était bien loin de la liesse habituelle d'après élection. Les rues de Paris étaient désespérément vides. Comme un dimanche soir de vacances scolaires. Pas de voitures klaxonnant, pas de macronistes hurlant leur joie sur les Champs Élysées, pas de liesse populaire sur l'une des places emblématiques de la capitale. Rien. Morne plaine. Ce vide sidéral traduit le désintérêt des Français pour la politique. Et ça, c'est un véritable problème pour les années à venir.

Ni les vainqueurs, ni les vaincus ne se sont rassemblés. À République, quelques centaines de personnes, principalement des jeunes, ont manifesté calmement contre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux candidats dont ils ne voulaient pas. Ils ont sans doute été les premiers matraqués par la police du second mandat d'Emmanuel Macron. Ils ne seront pas les derniers...

Emmanuel Macron a atteint son but. Il a laminé le Parti Socialiste qui n'existe plus, il a ravagé Les Républicains qui sont en voie d'extinction. Il se pose en seule alternative à l'extrême-droite et rafle donc la mise sans...

]]>

La politique, ce n'est plus ce que c'était ma bonne dame...

Emmanuel Macron a donc remporté l'élection présidentielle. Son camp se réjouit. Une majorité de votants souffle en constatant que Marine Le Pen n'est pas aux commandes. Mais quelles leçons tirer de ce scrutin ? Tout a été ravagé. Perspectives d'un avenir qui s'annonce plutôt sombre...

La "foule" au Champ de Mars le soir de la présidentielle - © Reflets

Il fallait le voir pour le croire, ce dimanche 24 avril... Au Champ de Mars, quelques fanatiques agitaient frénétiquement des drapeaux français, hurlaient « Et un, et deux, et cinq ans de plus ». Ils étaient probablement un gros millier à répondre au chauffeur de salle, le patron des « jeunes avec Macron ».

Le Champ de Mars avait été privatisé et n'entraient que des personnes triées sur le volet. On était bien loin de la liesse habituelle d'après élection. Les rues de Paris étaient désespérément vides. Comme un dimanche soir de vacances scolaires. Pas de voitures klaxonnant, pas de macronistes hurlant leur joie sur les Champs Élysées, pas de liesse populaire sur l'une des places emblématiques de la capitale. Rien. Morne plaine. Ce vide sidéral traduit le désintérêt des Français pour la politique. Et ça, c'est un véritable problème pour les années à venir.

Ni les vainqueurs, ni les vaincus ne se sont rassemblés. À République, quelques centaines de personnes, principalement des jeunes, ont manifesté calmement contre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux candidats dont ils ne voulaient pas. Ils ont sans doute été les premiers matraqués par la police du second mandat d'Emmanuel Macron. Ils ne seront pas les derniers...

Emmanuel Macron a atteint son but. Il a laminé le Parti Socialiste qui n'existe plus, il a ravagé Les Républicains qui sont en voie d'extinction. Il se pose en seule alternative à l'extrême-droite et rafle donc la mise sans...

]]>
Musk read : Twitter, la liberté sous algos6396b48d-6c42-48d9-bdc4-162d1f675dcchttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220504_195749_Musk_read___Twitter__la_liberte_sous_algosWed, 04 May 2022 19:57:49 +0200

Des algorithmes conçus par des hommes selon les consignes d'un milliardaire fantasque réencodent l'humanité

La question n'est pas tant de savoir si Elon Musk va rendre son compte à Donald Trump, appliquer une liberté d'expression à l'américaine ou lutter efficacement contre la désinformation que de savoir ce qu'il va vouloir que... les algorithmes décident. Car ceux-ci façonnent la réalité des utilisateur du réseau social.

Elon Musk, l'argent au service des caprices ?

Elon Musk, l’homme le plus riche de la planète, vient de s’offrir -sur une sorte de caprice-, le réseau social Twitter pour la modique somme de 44 milliards de dollars. Le fantasque patron de Tesla, qui produit des voitures électriques, et de SpaceX, qui envoie des astronautes dans la station spatiale ISS pour à terme coloniser Mars, a beaucoup de projets pour Twitter. Ceux-ci font passer au second plan médiatique la réalité des réseaux sociaux : leurs algorithmes façonnent notre réalité, nos comportements, le tout sans aucun contrôle démocratique.

« La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues les questions vitales pour l'avenir de l'humanité. Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour augmenter la confiance, en battant les robots spammeurs et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme. Je suis impatient de travailler avec l'entreprise et les utilisateurs pour le libérer », a expliqué Elon Musk après l’annonce du rachat de Twitter.

Tout un programme. Dans la foulée de l’annonce, les commentateurs ont commencé à grimper aux rideaux. Elon Musk va-t-il rendre son compte à Donald Trump ? La liberté d’expression y sera-t-elle totale, laissant libre cours aux nazis, complotistes et autres trolls ou harceleurs ? En fait il ne s’agit là que...

]]>

Des algorithmes conçus par des hommes selon les consignes d'un milliardaire fantasque réencodent l'humanité

La question n'est pas tant de savoir si Elon Musk va rendre son compte à Donald Trump, appliquer une liberté d'expression à l'américaine ou lutter efficacement contre la désinformation que de savoir ce qu'il va vouloir que... les algorithmes décident. Car ceux-ci façonnent la réalité des utilisateur du réseau social.

Elon Musk, l'argent au service des caprices ?

Elon Musk, l’homme le plus riche de la planète, vient de s’offrir -sur une sorte de caprice-, le réseau social Twitter pour la modique somme de 44 milliards de dollars. Le fantasque patron de Tesla, qui produit des voitures électriques, et de SpaceX, qui envoie des astronautes dans la station spatiale ISS pour à terme coloniser Mars, a beaucoup de projets pour Twitter. Ceux-ci font passer au second plan médiatique la réalité des réseaux sociaux : leurs algorithmes façonnent notre réalité, nos comportements, le tout sans aucun contrôle démocratique.

« La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues les questions vitales pour l'avenir de l'humanité. Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour augmenter la confiance, en battant les robots spammeurs et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme. Je suis impatient de travailler avec l'entreprise et les utilisateurs pour le libérer », a expliqué Elon Musk après l’annonce du rachat de Twitter.

Tout un programme. Dans la foulée de l’annonce, les commentateurs ont commencé à grimper aux rideaux. Elon Musk va-t-il rendre son compte à Donald Trump ? La liberté d’expression y sera-t-elle totale, laissant libre cours aux nazis, complotistes et autres trolls ou harceleurs ? En fait il ne s’agit là que...

]]>
Les choix de vote, ce devrait être comme les préférences sexuellesae8c704b-7eb4-4f6e-b749-29d62bec245fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220425_114257_Les_choix_de_vote__ce_devrait_etre_comme_les_preferences_sexuellesMon, 25 Apr 2022 11:42:57 +0200

Devons-nous nous entre-déchirer pour des bulletins de papier ?

Bien entendu, il est sain de se « battre » intellectuellement pour ses idées politiques et l'on peut aisément convenir que certaines d'entre elles sont une abomination. Mais le choix de voter, pour X, Y, blanc, ou de ne pas voter du tout ne devrait pas déclencher de flame wars.

Isoloirs - Frédérique Voisin-Demery - CC

Les réseaux sociaux sont truffés d'anathèmes. Comment osent-ils voter blanc ? S'abstenir c'est voter Marine Le Pen... La bataille fait rage à l'approche du deuxième tour. Revoici les flame wars des débuts du Net.

Lutter pour des idées politiques rejoint souvent une lutte philosophique. On se bat pour faire triompher plus d'humanisme, plus de partage, plus d'empathie, de libertés individuelles. D'autres se battent pour plus de « liberté d'entreprendre », et moins d'État dans la vie de la nation...

Et puis il y a les combats pour des idées rances. Des combats pour faire triompher la haine et la violence, le rejet des « autres » êtres humains. Ces idées sont une abomination. Elles ont partout, tout au long des siècles, retiré aux êtres humains ce qui fait leur humanité. Ceux qui se fourvoient dans les pas des politiques faisant la promotion de ces idées s'enfoncent dans la haine. Nous avions publié les mails adressés au Front National pendant l'entre-deux tours en 2002. C'était très clair. Un peuple qui a de telles idées peut rapidement verser dans l'horreur. L'Histoire devrait être un outil pour nous améliorer, pas nous pousser à revivre l'abomination.

Lutter contre un vote ou un autre devrait cependant pouvoir se faire par l'échange apaisé. C'est dans le débat que l'on peut convaincre, pas dans l'anathème. Les réseaux sociaux sont actuellement le théâtre d'échanges très violents sur les choix...

]]>

Devons-nous nous entre-déchirer pour des bulletins de papier ?

Bien entendu, il est sain de se « battre » intellectuellement pour ses idées politiques et l'on peut aisément convenir que certaines d'entre elles sont une abomination. Mais le choix de voter, pour X, Y, blanc, ou de ne pas voter du tout ne devrait pas déclencher de flame wars.

Isoloirs - Frédérique Voisin-Demery - CC

Les réseaux sociaux sont truffés d'anathèmes. Comment osent-ils voter blanc ? S'abstenir c'est voter Marine Le Pen... La bataille fait rage à l'approche du deuxième tour. Revoici les flame wars des débuts du Net.

Lutter pour des idées politiques rejoint souvent une lutte philosophique. On se bat pour faire triompher plus d'humanisme, plus de partage, plus d'empathie, de libertés individuelles. D'autres se battent pour plus de « liberté d'entreprendre », et moins d'État dans la vie de la nation...

Et puis il y a les combats pour des idées rances. Des combats pour faire triompher la haine et la violence, le rejet des « autres » êtres humains. Ces idées sont une abomination. Elles ont partout, tout au long des siècles, retiré aux êtres humains ce qui fait leur humanité. Ceux qui se fourvoient dans les pas des politiques faisant la promotion de ces idées s'enfoncent dans la haine. Nous avions publié les mails adressés au Front National pendant l'entre-deux tours en 2002. C'était très clair. Un peuple qui a de telles idées peut rapidement verser dans l'horreur. L'Histoire devrait être un outil pour nous améliorer, pas nous pousser à revivre l'abomination.

Lutter contre un vote ou un autre devrait cependant pouvoir se faire par l'échange apaisé. C'est dans le débat que l'on peut convaincre, pas dans l'anathème. Les réseaux sociaux sont actuellement le théâtre d'échanges très violents sur les choix...

]]>
La cyberguerre : plus facile d’en parler que de la définir1dfe790d-abf5-4490-8c02-2aeab3bb8b37http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220421_101506_La_cyberguerre____plus_facile_d___en_parler_que_de_la_definirThu, 21 Apr 2022 10:15:06 +0200

Contrairement à ce que l'on peut lire, la cyberguerre, personne ne l'a vue et c'est tant mieux.

Elle va, elle vient, au gré des événements géopolitiques, surnage ici dans un article de presse, s’étale dans un autre, universitaire : la cyberguerre est partout. Mais d’où vient-elle ? Qui est-elle ? Le sujet est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Tentons une définition… (spoiler, on n’y arrivera pas)

Rare photo du fameux Keyser Söze des Internets - Geek Meme Industries, Inc

Science-fiction ? Réalité ? Nous avions posé la question à Fabrice Epelboin : la cyberguerre existe-t-elle ? . En fait, qui désire retracer les origines de la cyberguerre doit remonter le temps et revisiter la grande époque de l’espionnage, en pleine guerre froide. Novembre 1989, l’année se termine avec l’impensable: le mur de Berlin tombe. Avec lui, s’écroule un système sociétal qui a marqué le siècle: le communisme. Le bloc de l’Est qui s’est opposé violemment avec le camp occidental pendant près de soixante-douze ans va peu à peu s’effriter et se transformer. On connaît la suite de l’histoire qui culmine étrangement ces jours-ci avec la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine.

Nous revoici donc à l’époque où les États-Unis et l’URSS s’échangeaient des espions sur des ponts, en Allemagne, au petit matin, dans la brume… Pour contrer l’URSS, les États-Unis disposent alors d’une foultitude d’agences, d’espions en tous genres. C’est ce que l’on appelle là-bas «la communauté du renseignement». Comme l’indiquait en septembre 2009, le directeur du renseignement nationalDennis Blair, les seize agences de l'«Intelligence Community» profitent d'un budget annuel de 75 milliards de dollars et emploient quelque 200.000 personnes dans le monde, y compris des entreprises privées. Si l’on considère le secteur privé qui travaille d’une manière ou d’une autre pour lesdites agences, les chiffres explosent littéralement : en 2010 le nombre de personnes disposant d’une...

]]>

Contrairement à ce que l'on peut lire, la cyberguerre, personne ne l'a vue et c'est tant mieux.

Elle va, elle vient, au gré des événements géopolitiques, surnage ici dans un article de presse, s’étale dans un autre, universitaire : la cyberguerre est partout. Mais d’où vient-elle ? Qui est-elle ? Le sujet est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Tentons une définition… (spoiler, on n’y arrivera pas)

Rare photo du fameux Keyser Söze des Internets - Geek Meme Industries, Inc

Science-fiction ? Réalité ? Nous avions posé la question à Fabrice Epelboin : la cyberguerre existe-t-elle ? . En fait, qui désire retracer les origines de la cyberguerre doit remonter le temps et revisiter la grande époque de l’espionnage, en pleine guerre froide. Novembre 1989, l’année se termine avec l’impensable: le mur de Berlin tombe. Avec lui, s’écroule un système sociétal qui a marqué le siècle: le communisme. Le bloc de l’Est qui s’est opposé violemment avec le camp occidental pendant près de soixante-douze ans va peu à peu s’effriter et se transformer. On connaît la suite de l’histoire qui culmine étrangement ces jours-ci avec la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine.

Nous revoici donc à l’époque où les États-Unis et l’URSS s’échangeaient des espions sur des ponts, en Allemagne, au petit matin, dans la brume… Pour contrer l’URSS, les États-Unis disposent alors d’une foultitude d’agences, d’espions en tous genres. C’est ce que l’on appelle là-bas «la communauté du renseignement». Comme l’indiquait en septembre 2009, le directeur du renseignement nationalDennis Blair, les seize agences de l'«Intelligence Community» profitent d'un budget annuel de 75 milliards de dollars et emploient quelque 200.000 personnes dans le monde, y compris des entreprises privées. Si l’on considère le secteur privé qui travaille d’une manière ou d’une autre pour lesdites agences, les chiffres explosent littéralement : en 2010 le nombre de personnes disposant d’une...

]]>
Prodiges et vertiges de l'info-hackingfe36563f-9d6b-43ea-9b62-5472fbef71e6http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220415_095333_Prodiges_et_vertiges_de_l_info-hackingFri, 15 Apr 2022 09:53:33 +0200

Ces images que vous ne verrez pas avant longtemps...

Rapprocher techniques de hacking et déontologie journalistique avec, pour unique objectif, la production d’une information de qualité, ne va pas de soi : rares sont les personnes qui peuvent allier expertise technique, qualité d’écriture, travail d’équipe et rigueur méthodologique.

Distribution d'armes, quelque part en Ukraine, mars 2022 - © Reflets

À l'occasion de notre article sur les caméras mal protégées des voitures des forces de sécurité de la ville de Kyiv, nous avons été plusieurs fois interrogés sur le concept d'info-hacking.

Le travail entamé par la rédaction depuis plusieurs semaines sur le conflit ukrainien éclaire au quotidien les avantages et les écueils inhérents à notre façon de procéder.

Prodiges de l’info-hacking

Nos caméras nous permettent d’accéder à l’information sans risquer la vie de nos journalistes. Elles nous fournissent par ailleurs une façon originale d’informer que l'on ne retrouve pas ailleurs. Et pour cause.

Précisons tout de suite une chose: nous ne nous appuyons pas sur des données existantes. Nous n’utilisons pas Shodan, et encore moins Censys. Les données de ces sites sont trop peu nombreuses, et pas suffisamment souvent mises à jour pour être fiables. Nous disposons de nos propres outils, recherchons nous-mêmes les caméras et les moyens d’y accéder. Nous procédons, de façon autonome, à leur géolocalisation, à l’analyse des flux et à la mise à disposition de ces données dans une base de données privée et partagée au sein de la rédaction. Deux serveurs de vidéosurveillance nous permettent de faire de l’enregistrement en temps réel, de la détection de mouvement, et nous donnent accès à d’autres fonctionnalités intéressantes. Les outils existant en ligne ne permettent pas de maintenir efficacement une infrastructure de cette nature.

Les caméras de Reflets : 2500 flux dans...

]]>

Ces images que vous ne verrez pas avant longtemps...

Rapprocher techniques de hacking et déontologie journalistique avec, pour unique objectif, la production d’une information de qualité, ne va pas de soi : rares sont les personnes qui peuvent allier expertise technique, qualité d’écriture, travail d’équipe et rigueur méthodologique.

Distribution d'armes, quelque part en Ukraine, mars 2022 - © Reflets

À l'occasion de notre article sur les caméras mal protégées des voitures des forces de sécurité de la ville de Kyiv, nous avons été plusieurs fois interrogés sur le concept d'info-hacking.

Le travail entamé par la rédaction depuis plusieurs semaines sur le conflit ukrainien éclaire au quotidien les avantages et les écueils inhérents à notre façon de procéder.

Prodiges de l’info-hacking

Nos caméras nous permettent d’accéder à l’information sans risquer la vie de nos journalistes. Elles nous fournissent par ailleurs une façon originale d’informer que l'on ne retrouve pas ailleurs. Et pour cause.

Précisons tout de suite une chose: nous ne nous appuyons pas sur des données existantes. Nous n’utilisons pas Shodan, et encore moins Censys. Les données de ces sites sont trop peu nombreuses, et pas suffisamment souvent mises à jour pour être fiables. Nous disposons de nos propres outils, recherchons nous-mêmes les caméras et les moyens d’y accéder. Nous procédons, de façon autonome, à leur géolocalisation, à l’analyse des flux et à la mise à disposition de ces données dans une base de données privée et partagée au sein de la rédaction. Deux serveurs de vidéosurveillance nous permettent de faire de l’enregistrement en temps réel, de la détection de mouvement, et nous donnent accès à d’autres fonctionnalités intéressantes. Les outils existant en ligne ne permettent pas de maintenir efficacement une infrastructure de cette nature.

Les caméras de Reflets : 2500 flux dans...

]]>
Cyberguerre totale : de la science-fiction à la réalitéa6c3770e-b4cb-4a6a-9e9d-651474bf8ee5http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220411_162038_Cyberguerre_totale___de_la_science-fiction_a_la_realiteMon, 11 Apr 2022 16:20:38 +0200

Quand l'intelligence informatique se transforme en arme nucléaire

Soudain une entreprise devient aveugle et sourde : plus de radars, plus de communications, plus d'économie, plus de savoir. Les cyberattaques constituent-elles les prémices d'une cyberguerre ultime à venir, et allons-nous bientôt devoir compter les cybermorts sur des champs de bataille 2.0 ?

Un grand cyber-boum ?

Bonne conscience et sales guerres aidant, l'humanité à cru pouvoir éviter le pire sous couvert de l'arbitrage du bouton rouge. Cette apparence de paix sur toile de fond d'apocalypse vient une nouvelle fois de perdre de son sens avec le conflit Russo-Ukrainien. Alliances d'autrefois, accords de demain, certitudes d'aujourd'hui, convictions d'avenir, origine des attaques, bien-fondé de la défense, tout vient de voler en éclat dans ce déferlement de haine aux relents de guerre froide. Et si sur le terrain on se bat toujours à l'ancienne, cocktails Molotov contre obus des blindés, en hauts lieux, l'ombre d'une cyberguerre totale semble prendre valeur de feu nucléaire. Reste à définir de la réalité d'une cyberguerre...

La fission nucléo-Swift

Ainsi le monde s'est brusquement figé, de peur de ne pas faire assez, ou à contrario par crainte de trop s'engager. Passablement perdue dans son histoire et ses frontières, l'Europe a dégainé une arme qualifiée de létale, Swift, comme pour appuyer sur le terrible bouton mais pour de faux seulement.

A l'évidence, les retombées mondiales de ce champignon-là ne semblent pas parfaitement maîtrisées. Tout comme ne le sont pas certaines déclarations brutes de forme, notamment celle de Bruno Le Maire qui affirmera vouloir: « livrer une guerre économique et financière totale à la Russie _» afin de provoquer « _l'effondrement de l'économie russe ». Le retour de com' du...

]]>

Quand l'intelligence informatique se transforme en arme nucléaire

Soudain une entreprise devient aveugle et sourde : plus de radars, plus de communications, plus d'économie, plus de savoir. Les cyberattaques constituent-elles les prémices d'une cyberguerre ultime à venir, et allons-nous bientôt devoir compter les cybermorts sur des champs de bataille 2.0 ?

Un grand cyber-boum ?

Bonne conscience et sales guerres aidant, l'humanité à cru pouvoir éviter le pire sous couvert de l'arbitrage du bouton rouge. Cette apparence de paix sur toile de fond d'apocalypse vient une nouvelle fois de perdre de son sens avec le conflit Russo-Ukrainien. Alliances d'autrefois, accords de demain, certitudes d'aujourd'hui, convictions d'avenir, origine des attaques, bien-fondé de la défense, tout vient de voler en éclat dans ce déferlement de haine aux relents de guerre froide. Et si sur le terrain on se bat toujours à l'ancienne, cocktails Molotov contre obus des blindés, en hauts lieux, l'ombre d'une cyberguerre totale semble prendre valeur de feu nucléaire. Reste à définir de la réalité d'une cyberguerre...

La fission nucléo-Swift

Ainsi le monde s'est brusquement figé, de peur de ne pas faire assez, ou à contrario par crainte de trop s'engager. Passablement perdue dans son histoire et ses frontières, l'Europe a dégainé une arme qualifiée de létale, Swift, comme pour appuyer sur le terrible bouton mais pour de faux seulement.

A l'évidence, les retombées mondiales de ce champignon-là ne semblent pas parfaitement maîtrisées. Tout comme ne le sont pas certaines déclarations brutes de forme, notamment celle de Bruno Le Maire qui affirmera vouloir: « livrer une guerre économique et financière totale à la Russie _» afin de provoquer « _l'effondrement de l'économie russe ». Le retour de com' du...

]]>
Qui sont les conseillers ministériels ? Une radiographie détaillée (III)c75c566b-9169-49d9-a586-94d1caa43082http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220409_115418_Qui_sont_les_conseillers_ministeriels___Une_radiographie_detaillee__III_Sat, 09 Apr 2022 11:54:18 +0200

Episode 3 : les secrétariats d'Etat

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Cette série expose le cas des secrétariats d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Des profils plus variés, plus ouverts à des personnes issues des bancs de l'université, et aussi plus de membres issus du privé. Les Secrétariats d'Etat ne sont pas prisés par ceux qui envisagent un passage en cabinet ministériel comme un "booster" de carrière dans la haute fonction publique.

Vous souhaitez consulter le...

Secrétariat d’État aux personnes handicapées Secrétariat d’État porte parole du gouvernement Secrétariat d’État au Tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie Secrétariat d’État aux Affaires européennes Secrétariat d’État à la Biodiversité Secrétariat d’État à l’éducation prioritaire Secrétariat d’État chargé de la jeunesse et de l’engagement Secrétariat d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques Secrétariat d’État chargé des retraites et de la santé au travail Secrétariat d’État à l’Économie sociale et solidaire Secrétariat d’État à l’enfance et aux familles Secrétariat d’État à la ruralité

Quelles organisations sont référencées?

Toutes les entreprises de consulting et de lobbying ont été recensées, quelle que soit leur taille. Il en a été fait de même avec tous les think tanks, syndicats et groupes professionnels. Lorsque les membres de cabinets avaient une position en lien avec le lobbying dans une entreprise, leur nom a aussi été noté. En revanche, seuls les noms d’entreprises où le membre de cabinet a eu un poste stratégique ont été listés. Parmi les entreprises fréquentées, bien...

]]>

Episode 3 : les secrétariats d'Etat

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Cette série expose le cas des secrétariats d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Des profils plus variés, plus ouverts à des personnes issues des bancs de l'université, et aussi plus de membres issus du privé. Les Secrétariats d'Etat ne sont pas prisés par ceux qui envisagent un passage en cabinet ministériel comme un "booster" de carrière dans la haute fonction publique.

Vous souhaitez consulter le...

Secrétariat d’État aux personnes handicapées Secrétariat d’État porte parole du gouvernement Secrétariat d’État au Tourisme, des Français de l’étranger et de la francophonie Secrétariat d’État aux Affaires européennes Secrétariat d’État à la Biodiversité Secrétariat d’État à l’éducation prioritaire Secrétariat d’État chargé de la jeunesse et de l’engagement Secrétariat d’État chargé de la transition numérique et des communications électroniques Secrétariat d’État chargé des retraites et de la santé au travail Secrétariat d’État à l’Économie sociale et solidaire Secrétariat d’État à l’enfance et aux familles Secrétariat d’État à la ruralité

Quelles organisations sont référencées?

Toutes les entreprises de consulting et de lobbying ont été recensées, quelle que soit leur taille. Il en a été fait de même avec tous les think tanks, syndicats et groupes professionnels. Lorsque les membres de cabinets avaient une position en lien avec le lobbying dans une entreprise, leur nom a aussi été noté. En revanche, seuls les noms d’entreprises où le membre de cabinet a eu un poste stratégique ont été listés. Parmi les entreprises fréquentées, bien...

]]>
Qui sont les conseillers ministériels ? Une radiographie détaillée (II)e37ab131-152f-45bf-8477-eebdd0010683http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220409_115340_Qui_sont_les_conseillers_ministeriels____Une_radiographie_detaillee__II_Sat, 09 Apr 2022 11:53:40 +0200

Episode 2 : les ministères délégués

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Ce deuxième volet est consacré aux ministères délégués, disposant de moyens intermédiaires entre le ministère de plein exercice et le secrétariat d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Les ministères délégués sont dans un entre-deux : plus importants en volume et dans leur mission que les Secrétariats d'Etat, ils varient sur le plan de leur portée politique. Un bon indicateur réside dans ses recrutements : plus il y a de profils de hauts fonctionnaires, passés par les cursus dits traditionnels, comme l'IEP et l'ENA, plus le ministère a du poids.

Vous souhaitez consulter le...

Ministère délégué aux relations avec le parlement et de la participation citoyenne Ministère délégué à l’égalité femmes hommes Ministère délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité Ministère délégué chargé des transports Ministère délégué des Sports Ministère délégué chargé des comptes publics Ministère délégué chargé du logement Ministère délégué chargé de l’industrie Ministère délégué aux PME Ministère délégué chargé de la mémoire et des anciens combattants Ministère délégué à la citoyenneté Ministère délégué chargé de l’insertion Ministère délégué chargé de la ville Ministère délégué chargé de l’Autonomie

Quelles organisations sont référencées?

Toutes les entreprises de consulting et de lobbying ont été recensées, quelle que soit leur taille. Il en a été fait de même avec tous les think tanks, syndicats et groupes professionnels. Lorsque les membres de cabinets avaient une position en lien avec le lobbying dans une entreprise, leur nom a aussi été noté. En revanche, seuls les noms d’entreprises où le membre de cabinet a eu un poste stratégique ont été...

]]>

Episode 2 : les ministères délégués

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Ce deuxième volet est consacré aux ministères délégués, disposant de moyens intermédiaires entre le ministère de plein exercice et le secrétariat d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Les ministères délégués sont dans un entre-deux : plus importants en volume et dans leur mission que les Secrétariats d'Etat, ils varient sur le plan de leur portée politique. Un bon indicateur réside dans ses recrutements : plus il y a de profils de hauts fonctionnaires, passés par les cursus dits traditionnels, comme l'IEP et l'ENA, plus le ministère a du poids.

Vous souhaitez consulter le...

Ministère délégué aux relations avec le parlement et de la participation citoyenne Ministère délégué à l’égalité femmes hommes Ministère délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité Ministère délégué chargé des transports Ministère délégué des Sports Ministère délégué chargé des comptes publics Ministère délégué chargé du logement Ministère délégué chargé de l’industrie Ministère délégué aux PME Ministère délégué chargé de la mémoire et des anciens combattants Ministère délégué à la citoyenneté Ministère délégué chargé de l’insertion Ministère délégué chargé de la ville Ministère délégué chargé de l’Autonomie

Quelles organisations sont référencées?

Toutes les entreprises de consulting et de lobbying ont été recensées, quelle que soit leur taille. Il en a été fait de même avec tous les think tanks, syndicats et groupes professionnels. Lorsque les membres de cabinets avaient une position en lien avec le lobbying dans une entreprise, leur nom a aussi été noté. En revanche, seuls les noms d’entreprises où le membre de cabinet a eu un poste stratégique ont été...

]]>
Qui sont les conseillers ministériels ? Une radiographie détaillée (I)8e521310-23f1-43b8-ab9d-8940e483ef0dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220409_115245_Qui_sont_les_conseillers_ministeriels____Une_radiographie_detaillee__I_Sat, 09 Apr 2022 11:52:45 +0200

Episode 1 : les ministères de plein exercice

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Premier volet consacré aux ministères de plein exercice, qui chapeautent parfois jusqu'à 3 ministères délégués et secrétariats d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Découpée en trois volets, cette dernière série d'articles vous propose une plongée dans les CV des membres des cabinets ministériels, pour comprendre leur composition, les spécificités lorsqu'il y en a, et pour parcourir, ministère après ministère, la liste de leurs précédents employeurs lorsqu'ils s'agit de sociétés privées.

Aux précédentes statistiques s'en ajoute une nouvelle, du fait de l'actualité : en procédant à la rédaction de ces listes, le décompte a permis de relever 73 membres de cabinets ministériels qui ont, un jour ou l'autre de leur carrière professionnelle, pratiqué le métier de consultant. Ils ont pu être consultants en communication de crise, en stratégie de développement, en fiscalité, en informatique... certains ont travaillé pour de gros cabinets type BCG, EY ou McKinsey, mais la majorité se trouvait dans des structures de taille bien moins importante, ou même, avaient créé leur propre cabinet. Ce recensement ne permet pas de dire combien exerçaient auprès de clients privés ou bien publics.

Vous souhaitez consulter le...

Premier Ministre Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères Ministère de la Transition écologique Ministère de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports Ministère de l'Economie, des finances et de la relance Ministère des Armées Ministère de l'Intérieur Ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion Ministère de l’outre-mer

Quelles organisations sont référencées?

Toutes...

]]>

Episode 1 : les ministères de plein exercice

En se basant sur la « photographie » faite en février 2021, de laquelle sont tirées toutes ces statistiques, nous avons dressé un panorama de chaque ministère : tendance générale, spécificités, postes ou entreprises fréquentées avant d’intégrer le cabinet… tous les faits marquants sont recensés. Premier volet consacré aux ministères de plein exercice, qui chapeautent parfois jusqu'à 3 ministères délégués et secrétariats d'Etat.

Ministères - Images Wikipedia

Découpée en trois volets, cette dernière série d'articles vous propose une plongée dans les CV des membres des cabinets ministériels, pour comprendre leur composition, les spécificités lorsqu'il y en a, et pour parcourir, ministère après ministère, la liste de leurs précédents employeurs lorsqu'ils s'agit de sociétés privées.

Aux précédentes statistiques s'en ajoute une nouvelle, du fait de l'actualité : en procédant à la rédaction de ces listes, le décompte a permis de relever 73 membres de cabinets ministériels qui ont, un jour ou l'autre de leur carrière professionnelle, pratiqué le métier de consultant. Ils ont pu être consultants en communication de crise, en stratégie de développement, en fiscalité, en informatique... certains ont travaillé pour de gros cabinets type BCG, EY ou McKinsey, mais la majorité se trouvait dans des structures de taille bien moins importante, ou même, avaient créé leur propre cabinet. Ce recensement ne permet pas de dire combien exerçaient auprès de clients privés ou bien publics.

Vous souhaitez consulter le...

Premier Ministre Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères Ministère de la Transition écologique Ministère de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports Ministère de l'Economie, des finances et de la relance Ministère des Armées Ministère de l'Intérieur Ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion Ministère de l’outre-mer

Quelles organisations sont référencées?

Toutes...

]]>
"Les entourages sont régnants"53b175d0-6897-45ba-a818-6659022d360ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220408_104000__Les_entourages_sont_regnants_Fri, 08 Apr 2022 10:40:00 +0200

Quelles que soient les tentatives, le versant technocratique sort toujours vainqueur (VII)

Jean-Michel Eymeri-Douzans, Professeur des universités, directeur adjoint de Sciences Po Toulouse, président du Groupe européen pour l’Administration publique à Bruxelles et auteur du livre Le règne des entourages, paru aux Presses de Sciences Po, travaille sur le décryptage des us et coutumes en cabinet ministériel. Il partage le résultat de ses travaux, pour mieux comprendre les rouages de ces cabinets où sont fabriquées 80% des lois.

Ministères - images : Wikipedia

Reflets : Pour commencer, pouvez-vous décrire le fonctionnement d’un cabinet ministériel? Les fonctions clés, la hiérarchie…

Jean-Michel Eymeri-Douzans Les cabinets ministériels français sont une émanation d’un système qui remonte à la fin du 18e siècle, selon lequel tout homme important dispose de secrétaires particuliers. Les cabinets ont connu un développement hypertrophié basé sur cette habitude. Dans la langue de Colbert, les secrétaires particuliers étaient des «créatures», en général de jeunes hommes éduqués mais sans fortune, qui servaient de plume au sens le plus littéral du terme à leurs maîtres. Les «plumes» de nos politiques actuels, ces conseillers aux discours, sont un clin d’œil à cette époque.

Les pays britanniques ont gardé cette tradition de secrétariat privé assez restreint, composé de quelques membres autour du chef, alors que la France et beaucoup de pays latins ont adopté un autre système de cabinet reposant sur cette idée que j’ai avancée: le ministre n’est plus une personne physique. Le ministre, et en réalité tout chef de l’exécutif, ne peut tenir valablement son rôle, c’est-à-dire «faire de la politique» tout en faisant des politiques publiques, que grâce à cet entourage «taillable et corvéable à merci», tenu dans l’ombre, dont l’influence est minorée et dont les membres ne peuvent jouer en retour leur rôle de collaborateurs qu’en se réclamant de la personne du ministre. C’est pour cela qu’il ne me semble pas exagéré d’affirmer qu’un ministre est...

]]>

Quelles que soient les tentatives, le versant technocratique sort toujours vainqueur (VII)

Jean-Michel Eymeri-Douzans, Professeur des universités, directeur adjoint de Sciences Po Toulouse, président du Groupe européen pour l’Administration publique à Bruxelles et auteur du livre Le règne des entourages, paru aux Presses de Sciences Po, travaille sur le décryptage des us et coutumes en cabinet ministériel. Il partage le résultat de ses travaux, pour mieux comprendre les rouages de ces cabinets où sont fabriquées 80% des lois.

Ministères - images : Wikipedia

Reflets : Pour commencer, pouvez-vous décrire le fonctionnement d’un cabinet ministériel? Les fonctions clés, la hiérarchie…

Jean-Michel Eymeri-Douzans Les cabinets ministériels français sont une émanation d’un système qui remonte à la fin du 18e siècle, selon lequel tout homme important dispose de secrétaires particuliers. Les cabinets ont connu un développement hypertrophié basé sur cette habitude. Dans la langue de Colbert, les secrétaires particuliers étaient des «créatures», en général de jeunes hommes éduqués mais sans fortune, qui servaient de plume au sens le plus littéral du terme à leurs maîtres. Les «plumes» de nos politiques actuels, ces conseillers aux discours, sont un clin d’œil à cette époque.

Les pays britanniques ont gardé cette tradition de secrétariat privé assez restreint, composé de quelques membres autour du chef, alors que la France et beaucoup de pays latins ont adopté un autre système de cabinet reposant sur cette idée que j’ai avancée: le ministre n’est plus une personne physique. Le ministre, et en réalité tout chef de l’exécutif, ne peut tenir valablement son rôle, c’est-à-dire «faire de la politique» tout en faisant des politiques publiques, que grâce à cet entourage «taillable et corvéable à merci», tenu dans l’ombre, dont l’influence est minorée et dont les membres ne peuvent jouer en retour leur rôle de collaborateurs qu’en se réclamant de la personne du ministre. C’est pour cela qu’il ne me semble pas exagéré d’affirmer qu’un ministre est...

]]>
Coût de l’application TousAntiCovid: les mensonges de Cédric O.1b907543-4a27-4813-96b4-6f0bc73f9184http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220407_141014_Cout_de_l___application_TousAntiCovid__les_mensonges_de_Cedric_O.Thu, 07 Apr 2022 14:10:14 +0200

Le secrétaire d’État chargé de la transition numérique minimise les chiffres.

Le budget officiel prévu avoisine les 30 millions d’euros; 19 millions ont d’ores et déjà été versés. Face à la commission d’enquête du sénat Cédric O vient d’en déclarer 15 seulement. Intérêt ou omission…

Pour fabriquer et héberger TousAntiCovid, la facture est salée... - © Reflets

Le 2 février dernier, le secrétaire d'État chargé de la transition numérique était cuisiné par la commission d’enquête du Sénat sur le rôle des cabinets de conseils dans la gestion des affaires publiques. En d’autres termes, les sénateurs cherchent à comprendre comment l’État peut dépenser autant d’argent en déléguant à des entreprises privées de conseil des tâches normalement dévolues aux hauts fonctionnaires. Cédric O s’est ainsi vu interpellé par les sénateurs sur le bien fondé des dépenses engagées pour les deux applications proposées au plus fort de la pandémie: StopCovid et TousAntiCovid. La première a été réalisée par des entreprises ayant décidé de travailler pro bono, c’est à dire sans être rémunérées. Reflets s’était à l’époque penché sur l’équipe de choc mise en place pour sortir la France du confinement avec StopCovid. Ensuite, l’État décide de passer en mode contractuel. Il va faire travailler des sociétés, sous la direction de l’INRIA, pour produire, espère-t-il, une application qui donne des résultats. Pas certain qu’il y soit parvenu, mais c’est là une question à laquelle devront répondre les spécialistes de santé publique dans quelques années.

En attendant, cette application miracle a coûté une somme rondelette. Interrogé sur ce montant, le secrétaire d’État semblait un peu perdu. Au point de se tourner vers son jeune voisin de table pour lui glisser, juste après avoir activé son micro: «t’as les montants ou pas? Bon...». Après un grand moment de...

]]>

Le secrétaire d’État chargé de la transition numérique minimise les chiffres.

Le budget officiel prévu avoisine les 30 millions d’euros; 19 millions ont d’ores et déjà été versés. Face à la commission d’enquête du sénat Cédric O vient d’en déclarer 15 seulement. Intérêt ou omission…

Pour fabriquer et héberger TousAntiCovid, la facture est salée... - © Reflets

Le 2 février dernier, le secrétaire d'État chargé de la transition numérique était cuisiné par la commission d’enquête du Sénat sur le rôle des cabinets de conseils dans la gestion des affaires publiques. En d’autres termes, les sénateurs cherchent à comprendre comment l’État peut dépenser autant d’argent en déléguant à des entreprises privées de conseil des tâches normalement dévolues aux hauts fonctionnaires. Cédric O s’est ainsi vu interpellé par les sénateurs sur le bien fondé des dépenses engagées pour les deux applications proposées au plus fort de la pandémie: StopCovid et TousAntiCovid. La première a été réalisée par des entreprises ayant décidé de travailler pro bono, c’est à dire sans être rémunérées. Reflets s’était à l’époque penché sur l’équipe de choc mise en place pour sortir la France du confinement avec StopCovid. Ensuite, l’État décide de passer en mode contractuel. Il va faire travailler des sociétés, sous la direction de l’INRIA, pour produire, espère-t-il, une application qui donne des résultats. Pas certain qu’il y soit parvenu, mais c’est là une question à laquelle devront répondre les spécialistes de santé publique dans quelques années.

En attendant, cette application miracle a coûté une somme rondelette. Interrogé sur ce montant, le secrétaire d’État semblait un peu perdu. Au point de se tourner vers son jeune voisin de table pour lui glisser, juste après avoir activé son micro: «t’as les montants ou pas? Bon...». Après un grand moment de...

]]>
"Les entourages sont régnants"53b175d0-6897-45ba-a818-6659022d360ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220406_101756__Les_entourages_sont_regnants_Wed, 06 Apr 2022 10:17:56 +0200

Quelles que soient les tentatives, le versant technocratique sort toujours vainqueur (VII)

Jean-Michel Eymeri-Douzans, Professeur des universités, directeur adjoint de Sciences Po Toulouse, président du Groupe européen pour l’Administration publique à Bruxelles et auteur du livre Le règne des entourages, paru aux Presses de Sciences Po, travaille sur le décryptage des us et coutumes en cabinet ministériel. Il partage le résultat de ses travaux, pour mieux comprendre les rouages de ces cabinets où sont fabriquées 80% des lois.

Ministères - images : Wikipedia

Reflets : Pour commencer, pouvez-vous décrire le fonctionnement d’un cabinet ministériel? Les fonctions clés, la hiérarchie…

Jean-Michel Eymeri-Douzans Les cabinets ministériels français sont une émanation d’un système qui remonte à la fin du 18e siècle, selon lequel tout homme important dispose de secrétaires particuliers. Les cabinets ont connu un développement hypertrophié basé sur cette habitude. Dans la langue de Colbert, les secrétaires particuliers étaient des «créatures», en général de jeunes hommes éduqués mais sans fortune, qui servaient de plume au sens le plus littéral du terme à leurs maîtres. Les «plumes» de nos politiques actuels, ces conseillers aux discours, sont un clin d’œil à cette époque.

Les pays britanniques ont gardé cette tradition de secrétariat privé assez restreint, composé de quelques membres autour du chef, alors que la France et beaucoup de pays latins ont adopté un autre système de cabinet reposant sur cette idée que j’ai avancée: le ministre n’est plus une personne physique. Le ministre, et en réalité tout chef de l’exécutif, ne peut tenir valablement son rôle, c’est-à-dire «faire de la politique» tout en faisant des politiques publiques, que grâce à cet entourage «taillable et corvéable à merci», tenu dans l’ombre, dont l’influence est minorée et dont les membres ne peuvent jouer en retour leur rôle de collaborateurs qu’en se réclamant de la personne du ministre. C’est pour cela qu’il ne me semble pas exagéré d’affirmer qu’un ministre est...

]]>

Quelles que soient les tentatives, le versant technocratique sort toujours vainqueur (VII)

Jean-Michel Eymeri-Douzans, Professeur des universités, directeur adjoint de Sciences Po Toulouse, président du Groupe européen pour l’Administration publique à Bruxelles et auteur du livre Le règne des entourages, paru aux Presses de Sciences Po, travaille sur le décryptage des us et coutumes en cabinet ministériel. Il partage le résultat de ses travaux, pour mieux comprendre les rouages de ces cabinets où sont fabriquées 80% des lois.

Ministères - images : Wikipedia

Reflets : Pour commencer, pouvez-vous décrire le fonctionnement d’un cabinet ministériel? Les fonctions clés, la hiérarchie…

Jean-Michel Eymeri-Douzans Les cabinets ministériels français sont une émanation d’un système qui remonte à la fin du 18e siècle, selon lequel tout homme important dispose de secrétaires particuliers. Les cabinets ont connu un développement hypertrophié basé sur cette habitude. Dans la langue de Colbert, les secrétaires particuliers étaient des «créatures», en général de jeunes hommes éduqués mais sans fortune, qui servaient de plume au sens le plus littéral du terme à leurs maîtres. Les «plumes» de nos politiques actuels, ces conseillers aux discours, sont un clin d’œil à cette époque.

Les pays britanniques ont gardé cette tradition de secrétariat privé assez restreint, composé de quelques membres autour du chef, alors que la France et beaucoup de pays latins ont adopté un autre système de cabinet reposant sur cette idée que j’ai avancée: le ministre n’est plus une personne physique. Le ministre, et en réalité tout chef de l’exécutif, ne peut tenir valablement son rôle, c’est-à-dire «faire de la politique» tout en faisant des politiques publiques, que grâce à cet entourage «taillable et corvéable à merci», tenu dans l’ombre, dont l’influence est minorée et dont les membres ne peuvent jouer en retour leur rôle de collaborateurs qu’en se réclamant de la personne du ministre. C’est pour cela qu’il ne me semble pas exagéré d’affirmer qu’un ministre est...

]]>
Le journalisme indépendant en Russie a-t-il dit son dernier mot ? ebc5f087-5ae1-4906-af6e-ea2c167f9eb6http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220405_103608_Le_journalisme_independant_en_Russie_a-t-il_dit_son_dernier_mot___Tue, 05 Apr 2022 10:36:08 +0200

Dessous Choc #5

Dernier symbole prestigieux de la presse indépendante en Russie, Novaïa Gazeta a décidé de suspendre sa publication le 28 mars dernier jusqu’à la fin de l’intervention russe en Ukraine.

Cette annonce de Novaïa Gazeta est le symptôme d’une liberté d’information fortement, si ce n'est complètement muselée en Russie à cause de cette guerre.

Le harcèlement, les vexations de toutes sortes, voire plus encore la traque et le meurtre de journalistes, n’est malheureusement pas chose nouvelle sous l'ère poutinienne, en témoigne l’assassinat il y a quinze ans de la journaliste d’investigation Anne Politikovskaïa, l’une des figures de proue de Novaïa Gazetta dont les enquêtes sur les exactions russes en Tchétchénie et la corruption l’avaient rendue extrêmement gênante pour le pouvoir.

A sa suite, malgré les menaces et les pressions, des journalistes dans toutes la Russie et sur différents supports tentent de résister, de plus en plus dans l’ombre et à distance en raison de la situation actuelle, pour faire valoir la liberté d’enquêter et d'informer.

Écrit en octobre dernier, donc avant l'invasion de l’Ukraine par les Russes, un petit livre évoque cette résistance créative et vivante du journalisme indépendant : Ils font vivre les journalismes en Russie (éditions Les petits matins). Johann Bihr, journaliste et consultant, ancien responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de Reporters sans frontières (RSF) en a dirigé la publication. Il répond aux questions d’Antoine Bellier.

]]>

Dessous Choc #5

Dernier symbole prestigieux de la presse indépendante en Russie, Novaïa Gazeta a décidé de suspendre sa publication le 28 mars dernier jusqu’à la fin de l’intervention russe en Ukraine.

Cette annonce de Novaïa Gazeta est le symptôme d’une liberté d’information fortement, si ce n'est complètement muselée en Russie à cause de cette guerre.

Le harcèlement, les vexations de toutes sortes, voire plus encore la traque et le meurtre de journalistes, n’est malheureusement pas chose nouvelle sous l'ère poutinienne, en témoigne l’assassinat il y a quinze ans de la journaliste d’investigation Anne Politikovskaïa, l’une des figures de proue de Novaïa Gazetta dont les enquêtes sur les exactions russes en Tchétchénie et la corruption l’avaient rendue extrêmement gênante pour le pouvoir.

A sa suite, malgré les menaces et les pressions, des journalistes dans toutes la Russie et sur différents supports tentent de résister, de plus en plus dans l’ombre et à distance en raison de la situation actuelle, pour faire valoir la liberté d’enquêter et d'informer.

Écrit en octobre dernier, donc avant l'invasion de l’Ukraine par les Russes, un petit livre évoque cette résistance créative et vivante du journalisme indépendant : Ils font vivre les journalismes en Russie (éditions Les petits matins). Johann Bihr, journaliste et consultant, ancien responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de Reporters sans frontières (RSF) en a dirigé la publication. Il répond aux questions d’Antoine Bellier.

]]>
Ministères régaliens, de plein exercice, délégué ou secrétariat d'Etat... qui est qui ?0fc0d022-2ab7-49f0-80c6-e75e8c4c2a07http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220404_150407_Ministeres_regaliens__de_plein_exercice__delegue_ou_secretariat_d_Etat..._qui_est_qui__Mon, 04 Apr 2022 15:04:07 +0200

Petit rappel de la structure du Gouvernement actuel (VI)

On y perdrait ses petits... pour mieux cerner de quoi on vous parle, on vous a concocté une petite infographie qui permet d'identifier quels ministères sont rattachés à quoi, et qui sont les ministères régaliens. La page à laisser ouverte dans l'onglet d'à côté, pendant que vous lirez ce dossier !

Ministères - images : Wikipedia

Le Gouvernement Castex compte 44 ministères.

17 sont des ministères dits "de plein exercice", desquels peuvent dépendre des ministères délégués ou bien des secrétariats d'Etat, que l'on compte respectivement au nombre de 14 pour les premiers et de 13 pour les seconds.

Dans chaque article vous retrouverez ce petit encadré, qui rappelle le code employé dans les graphiques :

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Composition du Gouvernement - Création Nostromo Production pour Reflets
Composition du Gouvernement - Création Nostromo Production pour Reflets

Chaque ministère doit respecter un quota de personnes embauchées. Sous Edouard Philippe, ces quotas étaient très resserrés, ce qui a du provoquer quelques burn-outs dans les rangs. Sous Castex, l'étau s'est desserré. Voici les règles édictées par les décrets...

...de 2017, sous Edouard Philippe

Le décret n 2017-1063 du 18 mai 2017 relatif aux cabinets ministériels a limité à dix membres la composition du cabinet d’un ministre, à huit membres celle d’un ministre délégué ou d’un secrétaire d’Etat disposant d’une délégation du Premier ministre ou d’un ministre de tutelle et à cinq membres celle...

]]>

Petit rappel de la structure du Gouvernement actuel (VI)

On y perdrait ses petits... pour mieux cerner de quoi on vous parle, on vous a concocté une petite infographie qui permet d'identifier quels ministères sont rattachés à quoi, et qui sont les ministères régaliens. La page à laisser ouverte dans l'onglet d'à côté, pendant que vous lirez ce dossier !

Ministères - images : Wikipedia

Le Gouvernement Castex compte 44 ministères.

17 sont des ministères dits "de plein exercice", desquels peuvent dépendre des ministères délégués ou bien des secrétariats d'Etat, que l'on compte respectivement au nombre de 14 pour les premiers et de 13 pour les seconds.

Dans chaque article vous retrouverez ce petit encadré, qui rappelle le code employé dans les graphiques :

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Composition du Gouvernement - Création Nostromo Production pour Reflets
Composition du Gouvernement - Création Nostromo Production pour Reflets

Chaque ministère doit respecter un quota de personnes embauchées. Sous Edouard Philippe, ces quotas étaient très resserrés, ce qui a du provoquer quelques burn-outs dans les rangs. Sous Castex, l'étau s'est desserré. Voici les règles édictées par les décrets...

...de 2017, sous Edouard Philippe

Le décret n 2017-1063 du 18 mai 2017 relatif aux cabinets ministériels a limité à dix membres la composition du cabinet d’un ministre, à huit membres celle d’un ministre délégué ou d’un secrétaire d’Etat disposant d’une délégation du Premier ministre ou d’un ministre de tutelle et à cinq membres celle...

]]>
Militants, lobbying, think tanks : les cartes rebattuesa0d359df-ec24-4c73-be13-6d30e945d6d0http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220404_150331_Militants__lobbying__think_tanks___les_cartes_rebattuesMon, 04 Apr 2022 15:03:31 +0200

Quelque 29,41% de lobbyistes à l'Intérieur... (V)

Peu de militants, plus de lobbyistes et de conseillers passés par des think tanks : la cuvée 2017-2022 des cabinets ministériels a ses particularités. Passage en revue.

Ministères - images Wikipedia

Où sont les militants? Plus dans les cabinets ministériels, a priori. Et d’ailleurs, sous cette majorité, on ne parle même plus de militants, mais d’adhérents à la République en Marche. Une nuance qui se traduit par seulement 5,81% de membres des cabinets qui se sont effectivement investis, à un moment ou un autre, au sein de LREM. Quelque 24 des 44 ministères n’ont même aucun membre passé par le mouvement LREM. Avec un parti créé de toutes pièces pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron, c’est finalement assez logique. La politologue Delphine Dulong note une évolution depuis les débuts de la Ve République: « la plupart des ministres arrivaient avec leurs militants. Mais on a assisté à une évolution progressive, le milieu devenant plus professionnel que militant. Aujourd’hui, on reste en moyenne trois ans dans un cabinet ministériel, d’une part parce que c’est usant, d’autre part pour l’utilité que ce passage confère dans une carrière professionnelle

Seulement 5,81% de membres des cabinets qui se sont effectivement investis, à un moment ou un autre, au sein de LREM

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE =...

]]>

Quelque 29,41% de lobbyistes à l'Intérieur... (V)

Peu de militants, plus de lobbyistes et de conseillers passés par des think tanks : la cuvée 2017-2022 des cabinets ministériels a ses particularités. Passage en revue.

Ministères - images Wikipedia

Où sont les militants? Plus dans les cabinets ministériels, a priori. Et d’ailleurs, sous cette majorité, on ne parle même plus de militants, mais d’adhérents à la République en Marche. Une nuance qui se traduit par seulement 5,81% de membres des cabinets qui se sont effectivement investis, à un moment ou un autre, au sein de LREM. Quelque 24 des 44 ministères n’ont même aucun membre passé par le mouvement LREM. Avec un parti créé de toutes pièces pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron, c’est finalement assez logique. La politologue Delphine Dulong note une évolution depuis les débuts de la Ve République: « la plupart des ministres arrivaient avec leurs militants. Mais on a assisté à une évolution progressive, le milieu devenant plus professionnel que militant. Aujourd’hui, on reste en moyenne trois ans dans un cabinet ministériel, d’une part parce que c’est usant, d’autre part pour l’utilité que ce passage confère dans une carrière professionnelle

Seulement 5,81% de membres des cabinets qui se sont effectivement investis, à un moment ou un autre, au sein de LREM

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE =...

]]>
De plus en plus de membres issus du privé9ced806a-06f4-415c-881a-9c109b628d5bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220404_150251_De_plus_en_plus_de_membres_issus_du_priveMon, 04 Apr 2022 15:02:51 +0200

Les parcours sont de plus en plus « hybrides » (IV)

Depuis un peu plus d’une décennie, on dénombre de plus en plus de membres des cabinets ministériels issus du monde du privé. Cette évolution raconte la mue d’un État plus ouvert aux profils variés, mais aussi peut-être moins fin connaisseur de ses propres rouages.

Ministères - images Wikipedia

Les membres des cabinets ministériels sont issus de trois types de parcours professionnels: soit ils ont travaillé dans le privé, soit auprès de politiques, en tant que collaborateurs ou bien au sein de partis, soit ils ont rejoint une administration. Parfois, ils ont navigué d’un secteur à l’autre, voire touché aux trois. Pour cet exercice, il a été décidé de les séparer en deux catégories: ceux qui ont travaillé dans le privé versus ceux qui ont choisi de se tourner uniquement vers la chose publique. Et dans cette «chose publique» se trouvent à la fois les parcours administratifs et les parcours politiques.

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Les ministères qui comptent plus de 50% de membres issus du privé, sur la dernière page du...

]]>

Les parcours sont de plus en plus « hybrides » (IV)

Depuis un peu plus d’une décennie, on dénombre de plus en plus de membres des cabinets ministériels issus du monde du privé. Cette évolution raconte la mue d’un État plus ouvert aux profils variés, mais aussi peut-être moins fin connaisseur de ses propres rouages.

Ministères - images Wikipedia

Les membres des cabinets ministériels sont issus de trois types de parcours professionnels: soit ils ont travaillé dans le privé, soit auprès de politiques, en tant que collaborateurs ou bien au sein de partis, soit ils ont rejoint une administration. Parfois, ils ont navigué d’un secteur à l’autre, voire touché aux trois. Pour cet exercice, il a été décidé de les séparer en deux catégories: ceux qui ont travaillé dans le privé versus ceux qui ont choisi de se tourner uniquement vers la chose publique. Et dans cette «chose publique» se trouvent à la fois les parcours administratifs et les parcours politiques.

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets
Proportion des membres uniquement tournés vers la "chose publique" - Création Nostromo Production pour Reflets

Les ministères qui comptent plus de 50% de membres issus du privé, sur la dernière page du...

]]>
Dirty Politics : la campagne présidentielle, la téléréalité et les influenceurs72754f7f-f052-4b9e-96db-1453166717fchttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220403_200958_Dirty_Politics___la_campagne_presidentielle__la_telerealite_et_les_influenceursSun, 03 Apr 2022 20:09:58 +0200

Est-ce une solution pour recréer du lien entre population et politiques ?

Philosophes, politologues, journalistes, politiques, tout le monde ou presque constate que le lien entre a population et les politiques est en train de se casser. Comment faire pour contrer cela ?

Dirty Politics

Quel est le rôle des émissions de Magalie Berdah ou de Cyril Hanouna dans la campagne ? Dans cet épisode de Dirty Politics, Philippe Moreau s'interroge sur la pertinence de ces "outils" pour recréer du lien entre citoyens et politiques.

Ce n'est pas un simple exercice de réflexion un peu hors-sol ou se science-fiction d'un spin doctor. Car comme le souligne Philippe Moreau, dans l’émission Par Jupiter, sur France Inter, la scénariste de la série Dix pour cent, Fanny Herrero, confie avoir été contactée par un ministère “pour scénariser des séquences politiques”. Ce qu'elle a refusé. TV Mag a une expression magnifique pour résumer cet épisode. Il s'agissait “d'écrire un scénario, non de fiction mais de… réalité.” Nous sommes en 2022, à quelques jours de l'élection présidentielle...

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>

Est-ce une solution pour recréer du lien entre population et politiques ?

Philosophes, politologues, journalistes, politiques, tout le monde ou presque constate que le lien entre a population et les politiques est en train de se casser. Comment faire pour contrer cela ?

Dirty Politics

Quel est le rôle des émissions de Magalie Berdah ou de Cyril Hanouna dans la campagne ? Dans cet épisode de Dirty Politics, Philippe Moreau s'interroge sur la pertinence de ces "outils" pour recréer du lien entre citoyens et politiques.

Ce n'est pas un simple exercice de réflexion un peu hors-sol ou se science-fiction d'un spin doctor. Car comme le souligne Philippe Moreau, dans l’émission Par Jupiter, sur France Inter, la scénariste de la série Dix pour cent, Fanny Herrero, confie avoir été contactée par un ministère “pour scénariser des séquences politiques”. Ce qu'elle a refusé. TV Mag a une expression magnifique pour résumer cet épisode. Il s'agissait “d'écrire un scénario, non de fiction mais de… réalité.” Nous sommes en 2022, à quelques jours de l'élection présidentielle...

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>
Une parité en hausse… sauf chez les dir’cab (décidément) (III)82cda7d6-eebc-40c0-87c3-9d299268e4b1http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220401_150755_Une_parite_en_hausse____sauf_chez_les_dir___cab__decidement____III_Fri, 01 Apr 2022 15:07:55 +0200

Une progression mécanique ?

Est-ce plus facile d’être une femme en cabinet ministériel qu’en politique ? Pas sûr. Si leur proportion tend bien à monter, le plafond de verre semble persister dès lors qu’il s’agit d’atteindre la fonction suprême de directrice de cabinet.

Ministères - Images Wikipedia

Comme sous les précédentes mandatures, la progression se poursuit: 40,51% des membres des cabinets ministériels sont des femmes. Elles n’étaient que 5% sous Pompidou et Giscard, puis 25% sous Mitterrand; 27% sous Chirac et Sarkozy, avant de progresser à nouveau sous Hollande, pour atteindre 35%. La progression est donc notable.

Parité, données transversales - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité, données transversales - Création Nostromo Production pour Reflets

Passer en cabinet ministériel est pour ces femmes souvent un moyen de contourner la nécessité de passer par la mobilité géographique pour faire évoluer leur carrière

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Plus de femmes dans les grandes écoles = plus de femmes dans les cabinets

Rejoindre un cabinet, c’est travailler sur des plages horaires hyperlaxes, avoir de très fortes incertitudes sur son agenda et être corvéable...

]]>

Une progression mécanique ?

Est-ce plus facile d’être une femme en cabinet ministériel qu’en politique ? Pas sûr. Si leur proportion tend bien à monter, le plafond de verre semble persister dès lors qu’il s’agit d’atteindre la fonction suprême de directrice de cabinet.

Ministères - Images Wikipedia

Comme sous les précédentes mandatures, la progression se poursuit: 40,51% des membres des cabinets ministériels sont des femmes. Elles n’étaient que 5% sous Pompidou et Giscard, puis 25% sous Mitterrand; 27% sous Chirac et Sarkozy, avant de progresser à nouveau sous Hollande, pour atteindre 35%. La progression est donc notable.

Parité, données transversales - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité, données transversales - Création Nostromo Production pour Reflets

Passer en cabinet ministériel est pour ces femmes souvent un moyen de contourner la nécessité de passer par la mobilité géographique pour faire évoluer leur carrière

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en gras (blanc et bleu) • Ministères régaliens en bleu • MD = Ministère délégué • SE = Secrétariat d’État

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets
Parité dans les ministères - Création Nostromo Production pour Reflets

Plus de femmes dans les grandes écoles = plus de femmes dans les cabinets

Rejoindre un cabinet, c’est travailler sur des plages horaires hyperlaxes, avoir de très fortes incertitudes sur son agenda et être corvéable...

]]>
Formation : Sciences-po en force, l’ENA moins présente… sauf chez les dir’cab (II)0576963f-ac28-4742-9258-bca9743e5e9ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220401_150728_Formation____Sciences-po_en_force__l___ENA_moins_presente____sauf_chez_les_dir___cab__II_Fri, 01 Apr 2022 15:07:28 +0200

Plus de provinciaux, moins de docteurs

Sous Macron, la révolution n’a pas eu lieu : le cursus des membres des cabinets ministériels reste classique. Beaucoup d’IEP, même un peu plus que lors des législatures précédentes, mais moins d’énarques.

Ministères - Images Wikipedia

En parlant avec un membre de cabinet ministériel, vous avez une chance sur deux de tomber sur un ancien de Sciences-Po. 52,31% des membres ont suivi soit un IEP de province, soit Sciences-Po Paris, qui représente 28,89% des cursus empruntés. Un vrai bond, pour le politologue Jean-Michel Eymeri-Douzans, qui y voit surtout une hausse des IEP de province, comparativement aux données qu’il a lui-même cumulées sur de précédentes mandatures: de 5,2% sous Nicolas Sarkozy, puis 15% sous Hollande, on passe à 23% sous Macron. «C’est intéressant, puisque la macronie a une image très parisienne», décrypte-t-il. «Finalement, vous avez dans les cabinets des personnes qui ont circulé dans l’espace national.» Cependant, étant lui-même directeur adjoint de l’IEP de Toulouse, il remarque que ceux de ses élèves qui rejoignent les cabinets ministériels «sont les moins provinciaux de nos étudiants.» Reste que Sciences-po, encore aujourd’hui et plus qu’hier, est toujours la «filière royale pour intégrer le système de cour qui entoure nos princes», comme aime à le décrire Jean-Michel Eymeri-Douzans.

Cursus toutes hiérarchies confondues - Création Nostromo Production pour Reflets
Cursus toutes hiérarchies confondues - Création Nostromo Production pour Reflets

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en...

]]>

Plus de provinciaux, moins de docteurs

Sous Macron, la révolution n’a pas eu lieu : le cursus des membres des cabinets ministériels reste classique. Beaucoup d’IEP, même un peu plus que lors des législatures précédentes, mais moins d’énarques.

Ministères - Images Wikipedia

En parlant avec un membre de cabinet ministériel, vous avez une chance sur deux de tomber sur un ancien de Sciences-Po. 52,31% des membres ont suivi soit un IEP de province, soit Sciences-Po Paris, qui représente 28,89% des cursus empruntés. Un vrai bond, pour le politologue Jean-Michel Eymeri-Douzans, qui y voit surtout une hausse des IEP de province, comparativement aux données qu’il a lui-même cumulées sur de précédentes mandatures: de 5,2% sous Nicolas Sarkozy, puis 15% sous Hollande, on passe à 23% sous Macron. «C’est intéressant, puisque la macronie a une image très parisienne», décrypte-t-il. «Finalement, vous avez dans les cabinets des personnes qui ont circulé dans l’espace national.» Cependant, étant lui-même directeur adjoint de l’IEP de Toulouse, il remarque que ceux de ses élèves qui rejoignent les cabinets ministériels «sont les moins provinciaux de nos étudiants.» Reste que Sciences-po, encore aujourd’hui et plus qu’hier, est toujours la «filière royale pour intégrer le système de cour qui entoure nos princes», comme aime à le décrire Jean-Michel Eymeri-Douzans.

Cursus toutes hiérarchies confondues - Création Nostromo Production pour Reflets
Cursus toutes hiérarchies confondues - Création Nostromo Production pour Reflets

Lecture des graphiques :

Le Gouvernement est constitué de ministères de plein exercice, sous lesquels se trouvent des ministères délégués et des secrétariats d’État. Retrouvez la liste des ministères à ce lien. Dans chaque graphique présenté vous repérerez les catégories suivantes: • Ministères de plein exercice en...

]]>
Enquête au coeur des cabinets ministériels (I)2c27afb4-6fbf-431e-9c1a-f4f782cdfb0dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220401_150651_Enquete_au_coeur_des_cabinets_ministeriels__I_Fri, 01 Apr 2022 15:06:51 +0200

Réseaux, place des femmes, lobbys : les conseillers des ministres passés au crible

Entrez avec nous dans les coulisses des ministères. Découvrez le profil-type d’un collaborateur ministériel, les spécificités de ces équipes sout le mandat d'Emmanuel Macron – plus de parcours issus d’IEP, plus de femmes aussi et moins de militants, et plongez dans les rouages pour comprendre qui sont ceux qui fabriquent la loi, au sommet de l’État.

Ministères - Images Wikipedia - CC

Une occasion s’est présentée à nous: éplucher tous les CV des membres des cabinets ministériels, et dresser une «sociographie» de ces membres: qui sont-ils? Quel a été leur parcours universitaire? Sont-ils passés par le privé? Par le lobbying ou des think tanks? Sont-ils de purs produits «En Marche»? Après avoir noirci des pages de tableur Excel pour recenser les parcours de chacun, nous avons tiré une série de graphiques destinée à vous éclairer sur le fonctionnement des cabinets ministériels. Pas de révélations fracassantes ici, mais un décryptage pour comprendre comment fonctionne un gouvernement. Avec quelques spécificités, entre ceux qui, comme Bruno Le Maire, débarquent accompagnés de leur garde rapprochée, et ceux qui récupèrent les administrations des précédents ministres, comme à la Culture. Et tout ceci permet de comprendre lesquels ont du poids.

Pas de révolution sous Macron

Les temps changent. De profils purement technocratiques, nous sommes passés à des profils plus généralistes, des ministères plus ouverts sur des itinéraires professionnels un peu plus variés au fil des gouvernements de la Ve République. Mais tout cela reste très relatif: la voie royale pour accéder à un cabinet ministériel est et restera, peut-être même encore plus sous ce mandat, de passer par Sciences-Po. Et si vous visez de hautes fonctions, l’ENA est aussi une valeur sûre pour y parvenir.

Pas de grosse révolution sous Macron, donc, mais ce recensement permet de distinguer deux mondes qui...

]]>

Réseaux, place des femmes, lobbys : les conseillers des ministres passés au crible

Entrez avec nous dans les coulisses des ministères. Découvrez le profil-type d’un collaborateur ministériel, les spécificités de ces équipes sout le mandat d'Emmanuel Macron – plus de parcours issus d’IEP, plus de femmes aussi et moins de militants, et plongez dans les rouages pour comprendre qui sont ceux qui fabriquent la loi, au sommet de l’État.

Ministères - Images Wikipedia - CC

Une occasion s’est présentée à nous: éplucher tous les CV des membres des cabinets ministériels, et dresser une «sociographie» de ces membres: qui sont-ils? Quel a été leur parcours universitaire? Sont-ils passés par le privé? Par le lobbying ou des think tanks? Sont-ils de purs produits «En Marche»? Après avoir noirci des pages de tableur Excel pour recenser les parcours de chacun, nous avons tiré une série de graphiques destinée à vous éclairer sur le fonctionnement des cabinets ministériels. Pas de révélations fracassantes ici, mais un décryptage pour comprendre comment fonctionne un gouvernement. Avec quelques spécificités, entre ceux qui, comme Bruno Le Maire, débarquent accompagnés de leur garde rapprochée, et ceux qui récupèrent les administrations des précédents ministres, comme à la Culture. Et tout ceci permet de comprendre lesquels ont du poids.

Pas de révolution sous Macron

Les temps changent. De profils purement technocratiques, nous sommes passés à des profils plus généralistes, des ministères plus ouverts sur des itinéraires professionnels un peu plus variés au fil des gouvernements de la Ve République. Mais tout cela reste très relatif: la voie royale pour accéder à un cabinet ministériel est et restera, peut-être même encore plus sous ce mandat, de passer par Sciences-Po. Et si vous visez de hautes fonctions, l’ENA est aussi une valeur sûre pour y parvenir.

Pas de grosse révolution sous Macron, donc, mais ce recensement permet de distinguer deux mondes qui...

]]>
Le Haut commissariat aux droits de l'Homme documente les crimes de guerre en Ukrainedc180951-5ad6-46bf-979a-8d609ad1a16chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220330_153243_Le_Haut_commissariat_aux_droits_de_l_Homme_documente_les_crimes_de_guerre_en_UkraineWed, 30 Mar 2022 15:32:43 +0200

Certains faits comme le bombardement de la maternité de Mariupol sont évidents, d'autres prendront plus de temps

Benjamin Moreau, n°2 de la mission en Ukraine du Haut commissariat aux droits de l'Homme, répond aux questions de Reflets sur les violations des droits de l'Homme constatées dans le pays depuis le début du conflit.

Benjamin Moreau, de la mission en Ukraine du Haut commissariat des droits de l'Homme de l'ONU - © Reflets

Le Haut commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU reçoit de très nombreuses informations sur des violations des droits de l'Homme en Ukraine depuis 2014, et particulièrement depuis le 24 février. Le travail de vérification est très long. De nombreux experts passent au crible les témoignages et les images qui parviennent. C'est un long processus. Leur objectif : vérifier s'il s'agit de violations des droits de l'Homme ou du droit international.

Le Haut commissariat mettra à disposition de la Cour pénale internationale le fruit de son travail, si elle le souhaite. Un premier rapport a été mis en ligne (en anglais) sur ce qui a été constaté depuis le début de l'attaque Russe.

Benjamin Moreau, n2 de la mission en Ukraine du Haut commissariat aux droits de l'Homme répond aux questions de Jacques Duplessy pour Reflets, notamment sur la situation à Mariupol et les allégations de déplacements forcés de populations vers la Russie ou les territoires contrôlés par les séparatistes.

Écouter l'interview :

]]>

Certains faits comme le bombardement de la maternité de Mariupol sont évidents, d'autres prendront plus de temps

Benjamin Moreau, n°2 de la mission en Ukraine du Haut commissariat aux droits de l'Homme, répond aux questions de Reflets sur les violations des droits de l'Homme constatées dans le pays depuis le début du conflit.

Benjamin Moreau, de la mission en Ukraine du Haut commissariat des droits de l'Homme de l'ONU - © Reflets

Le Haut commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU reçoit de très nombreuses informations sur des violations des droits de l'Homme en Ukraine depuis 2014, et particulièrement depuis le 24 février. Le travail de vérification est très long. De nombreux experts passent au crible les témoignages et les images qui parviennent. C'est un long processus. Leur objectif : vérifier s'il s'agit de violations des droits de l'Homme ou du droit international.

Le Haut commissariat mettra à disposition de la Cour pénale internationale le fruit de son travail, si elle le souhaite. Un premier rapport a été mis en ligne (en anglais) sur ce qui a été constaté depuis le début de l'attaque Russe.

Benjamin Moreau, n2 de la mission en Ukraine du Haut commissariat aux droits de l'Homme répond aux questions de Jacques Duplessy pour Reflets, notamment sur la situation à Mariupol et les allégations de déplacements forcés de populations vers la Russie ou les territoires contrôlés par les séparatistes.

Écouter l'interview :

]]>
OFF Investigation en accès libre sur Reflets : Patrimoine de Macron, où sont passés les millions ?ceda822e-306e-4684-83b9-aaef95f1dd81http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220330_121003_OFF_Investigation_en_acces_libre_sur_Reflets___Patrimoine_de_Macron__ou_sont_passes_les_millions__Wed, 30 Mar 2022 12:10:03 +0200

Depuis 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêt d’Emmanuel Macron suscitent beaucoup de questions

Alors qu'il avait mené des deals monumentaux pour le compte de la Banque Rotschild and co et qu'il avait donc obtenu des rémunérations conséquentes, l'actuel président était moins riche que Benoit Hamon ou Nathalie Arthaud en 2017. Dans l'épisode 8 de leur enquête sur Emmanuel Macron, les journalistes de OFF Investigation enquêtent sur le patrimoine du président.

Episode 8 de l'enquête de OFF Investigation sur le président Emmanuel Macron.

Redressement suite à non paiement de l’impôt sur la fortune, non déclaration d’une créance de 350 000 euros sur son épouse Brigitte, « claquage » de près de 1,5 millions d’euros en trois ans (un Smic par jour), déclaration peu crédible sur les honoraires perçus chez Rothschild and co lors d’un « deal » de 9 milliards d’euros conclu en 2012, depuis 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêt d’Emmanuel Macron suscitent beaucoup de questions. Etait-il réellement plus pauvre que Benoit Hamon et Nathalie Arthaud lors de la présidentielle de 2017 alors qu’il avait fait fortune au sein de la banque Rothschild and co? A-t-il toujours dit la vérité sur son patrimoine ? Enquête…

Depuis qu’il est devenu ministre de l’économie, en aout 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêts d’Emmanuel Macron font polémique. Cette année là, il déclarait un modeste patrimoine de 156 000 euros, moins que Nathalie Arthaud ou Benoit Hamon ! Sans Philippe Poutou et ses 31 000 euros de patrimoine, Macron aurait été le plus pauvre des candidats à la présidentielle de 2017. Autre invraisemblance : bien que propriétaires d’un appartement à Paris acheté 890 000 euros en 2007 et d’une maison au Touquet qui sera évaluée à 1 453 000 euros en 2015, le couple Macron parvint à ne jamais payer l’impôt sur la fortune entre 2008 et 2014.

Mais en se penchant sur le patrimoine du couple, le fisc estima en 2015 que la maison du Touquet, appartenant à Brigitte Macron, avait été sous-évaluée de 253 000...

]]>

Depuis 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêt d’Emmanuel Macron suscitent beaucoup de questions

Alors qu'il avait mené des deals monumentaux pour le compte de la Banque Rotschild and co et qu'il avait donc obtenu des rémunérations conséquentes, l'actuel président était moins riche que Benoit Hamon ou Nathalie Arthaud en 2017. Dans l'épisode 8 de leur enquête sur Emmanuel Macron, les journalistes de OFF Investigation enquêtent sur le patrimoine du président.

Episode 8 de l'enquête de OFF Investigation sur le président Emmanuel Macron.

Redressement suite à non paiement de l’impôt sur la fortune, non déclaration d’une créance de 350 000 euros sur son épouse Brigitte, « claquage » de près de 1,5 millions d’euros en trois ans (un Smic par jour), déclaration peu crédible sur les honoraires perçus chez Rothschild and co lors d’un « deal » de 9 milliards d’euros conclu en 2012, depuis 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêt d’Emmanuel Macron suscitent beaucoup de questions. Etait-il réellement plus pauvre que Benoit Hamon et Nathalie Arthaud lors de la présidentielle de 2017 alors qu’il avait fait fortune au sein de la banque Rothschild and co? A-t-il toujours dit la vérité sur son patrimoine ? Enquête…

Depuis qu’il est devenu ministre de l’économie, en aout 2014, les déclarations de patrimoine et d’intérêts d’Emmanuel Macron font polémique. Cette année là, il déclarait un modeste patrimoine de 156 000 euros, moins que Nathalie Arthaud ou Benoit Hamon ! Sans Philippe Poutou et ses 31 000 euros de patrimoine, Macron aurait été le plus pauvre des candidats à la présidentielle de 2017. Autre invraisemblance : bien que propriétaires d’un appartement à Paris acheté 890 000 euros en 2007 et d’une maison au Touquet qui sera évaluée à 1 453 000 euros en 2015, le couple Macron parvint à ne jamais payer l’impôt sur la fortune entre 2008 et 2014.

Mais en se penchant sur le patrimoine du couple, le fisc estima en 2015 que la maison du Touquet, appartenant à Brigitte Macron, avait été sous-évaluée de 253 000...

]]>
Ukraine-Russie : dans la lignée de la pensée QAnon7e9a74c8-6238-4e81-9e67-8e30b3866387http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220325_184556_Ukraine-Russie___dans_la_lignee_de_la_pensee_QAnonFri, 25 Mar 2022 18:45:56 +0100

Le raisonnement paralogique est désormais pratiqué en masse à toute occasion

Le whataboutisme et la pensée paralogique ont pris le pas dans les débats. Plus question de réfléchir à une voie du milieu, tout est polarisé et illogique. Les fautes des uns excusent celles des autres et le grand n'importe quoi règne en maître. Bienvenue en 2022.

Poutine et Trump, débordants de testostérone, idoles des complotistes.

La succession de catastrophes (pandémie du covid 19, guerre entre la Russie et l'Ukraine menaçant à tout instant de dégénérer en troisième guerre mondiale) s'accompagne d'une dégradation terrible des capacités d'abstraction et de réflexion. Le délire des QAnons (vous pouvez relire nos articles ici, ou encore ici) avait de quoi inquiéter lorsqu'à son apogée, en janvier 2021, il culminait avec l'attaque du Capitole à Washington. Il montrait avec son expansion dans le monde (alors que le cœur du complot dénoncé est complètement américano-centré) que des millions de personnes pouvaient, sans ciller, être convaincues qu'une « guerre secrète a lieu entre Donald Trump et des élites implantées dans le gouvernement (l'État profond ou Deep State), les milieux financiers et les médias, qui commettraient des crimes pédophiles, cannibales et sataniques, (...) que les élites, en particulier des vedettes d'Hollywood et des personnalités du Parti démocrate, sont coupables d'abus sur des enfants et en prennent du sang pour en extraire une substance qu'elles considéreraient comme une cure de jouvence, l’adrénochrome. »

Exemple complètement fictif de délire paralogique - Made in Reflets - CC
Exemple complètement fictif de délire paralogique - Made in Reflets - CC

Mais Q ayant un peu quitté la scène pour des raisons évidentes (défaite de Donald Trump, identité révélée, majorité des prédictions tombées à l'eau...) il fallait bien que se meure le délire collectif... Ou qu'il se recentre sur autre chose. Voilà...

]]>

Le raisonnement paralogique est désormais pratiqué en masse à toute occasion

Le whataboutisme et la pensée paralogique ont pris le pas dans les débats. Plus question de réfléchir à une voie du milieu, tout est polarisé et illogique. Les fautes des uns excusent celles des autres et le grand n'importe quoi règne en maître. Bienvenue en 2022.

Poutine et Trump, débordants de testostérone, idoles des complotistes.

La succession de catastrophes (pandémie du covid 19, guerre entre la Russie et l'Ukraine menaçant à tout instant de dégénérer en troisième guerre mondiale) s'accompagne d'une dégradation terrible des capacités d'abstraction et de réflexion. Le délire des QAnons (vous pouvez relire nos articles ici, ou encore ici) avait de quoi inquiéter lorsqu'à son apogée, en janvier 2021, il culminait avec l'attaque du Capitole à Washington. Il montrait avec son expansion dans le monde (alors que le cœur du complot dénoncé est complètement américano-centré) que des millions de personnes pouvaient, sans ciller, être convaincues qu'une « guerre secrète a lieu entre Donald Trump et des élites implantées dans le gouvernement (l'État profond ou Deep State), les milieux financiers et les médias, qui commettraient des crimes pédophiles, cannibales et sataniques, (...) que les élites, en particulier des vedettes d'Hollywood et des personnalités du Parti démocrate, sont coupables d'abus sur des enfants et en prennent du sang pour en extraire une substance qu'elles considéreraient comme une cure de jouvence, l’adrénochrome. »

Exemple complètement fictif de délire paralogique - Made in Reflets - CC
Exemple complètement fictif de délire paralogique - Made in Reflets - CC

Mais Q ayant un peu quitté la scène pour des raisons évidentes (défaite de Donald Trump, identité révélée, majorité des prédictions tombées à l'eau...) il fallait bien que se meure le délire collectif... Ou qu'il se recentre sur autre chose. Voilà...

]]>
OFF Investigation en accès libre sur Reflets : Sanofi, labo “chouchou” de la Macronie ?30c166ae-d777-43bd-af3a-98db06436d41http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220325_183219_OFF_Investigation_en_acces_libre_sur_Reflets___Sanofi__labo____chouchou____de_la_Macronie__Fri, 25 Mar 2022 18:32:19 +0100

Les étranges relations de l'exécutif avec ce laboratoire qui accumule les scandales et les échecs

L'épisode 7 de OFF Investigation sur le président français s'interroge sur le lien étrange qui unit l'exécutif au labo Sanofi. En dépit du fiasco pour son vaccin, en dépit du scandale de la Dépakine, il continue à être abreuvé de subventions publiques depuis des années, et a droit à des réductions fiscales.

Episode 7 de OFF Investigation

Bénéficiaire de millions d’euros de subventions et de crédits d’impôts, Sanofi ne cesse pourtant de licencier ses chercheurs depuis une douzaine d’années et a récemment échoué sur les vaccins contre le Covid-19. Le groupe pharmaceutique est également embourbé dans le scandale sanitaire de la Dépakine, qui a causé des dommages physiques et cognitifs à des dizaines de milliers d’enfants, mais il refuse depuis 5 ans de verser le moindre euro au fonds d’indemnisation amiable des victimes. Enfin dans les Pyrénées Atlantiques, les autorités ont découvert en 2018 que l’usine Sanofi fabricant la Dépakine rejetait dans l’atmosphère des gaz polluants et potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement, à des taux qui dépassaient plusieurs milliers de fois les seuils autorisés. Emmanuel Macron et son gouvernement ont-ils tapé du poing sur la table, demandé des comptes, exigé des excuses publiques, poussé le laboratoire à indemniser les victimes ? Pas vraiment…

Avec 100.000 salariés dans le monde dont un quart en France, Sanofi est l’un des 10 plus gros laboratoires pharmaceutiques de la planète. Il engrange des milliards de bénéfices annuels et verse des dividendes toujours plus grands à ses actionnaires depuis quinze ans. Mais face à la pandémie du covid-19, le labo français n’a pas été à la hauteur. Il est pourtant abreuvé de subventions publiques depuis des années, et a droit à des réductions fiscales via le Crédit impôt recherche (CIR) et le Crédit Impôt compétitivité...

]]>

Les étranges relations de l'exécutif avec ce laboratoire qui accumule les scandales et les échecs

L'épisode 7 de OFF Investigation sur le président français s'interroge sur le lien étrange qui unit l'exécutif au labo Sanofi. En dépit du fiasco pour son vaccin, en dépit du scandale de la Dépakine, il continue à être abreuvé de subventions publiques depuis des années, et a droit à des réductions fiscales.

Episode 7 de OFF Investigation

Bénéficiaire de millions d’euros de subventions et de crédits d’impôts, Sanofi ne cesse pourtant de licencier ses chercheurs depuis une douzaine d’années et a récemment échoué sur les vaccins contre le Covid-19. Le groupe pharmaceutique est également embourbé dans le scandale sanitaire de la Dépakine, qui a causé des dommages physiques et cognitifs à des dizaines de milliers d’enfants, mais il refuse depuis 5 ans de verser le moindre euro au fonds d’indemnisation amiable des victimes. Enfin dans les Pyrénées Atlantiques, les autorités ont découvert en 2018 que l’usine Sanofi fabricant la Dépakine rejetait dans l’atmosphère des gaz polluants et potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement, à des taux qui dépassaient plusieurs milliers de fois les seuils autorisés. Emmanuel Macron et son gouvernement ont-ils tapé du poing sur la table, demandé des comptes, exigé des excuses publiques, poussé le laboratoire à indemniser les victimes ? Pas vraiment…

Avec 100.000 salariés dans le monde dont un quart en France, Sanofi est l’un des 10 plus gros laboratoires pharmaceutiques de la planète. Il engrange des milliards de bénéfices annuels et verse des dividendes toujours plus grands à ses actionnaires depuis quinze ans. Mais face à la pandémie du covid-19, le labo français n’a pas été à la hauteur. Il est pourtant abreuvé de subventions publiques depuis des années, et a droit à des réductions fiscales via le Crédit impôt recherche (CIR) et le Crédit Impôt compétitivité...

]]>
Chronique ukrainienne4c6ff9cd-c616-4438-be52-a811ac24250bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220322_131739_Chronique_ukrainienneTue, 22 Mar 2022 13:17:39 +0100

Notre journaliste raconte son quotidien dans l'ouest du pays

Jacques Duplessy vient de retourner en Ukraine. Il tiendra ici une sorte de carnet de voyage. C'est une sorte de « retour aux sources » puisque ce reportage s'est monté à la fois avec une optique journalistique et une approche humanitaire, son ancien métier.

"On ne peut se mettre à genoux devant l’ennemi que comme cela" - © Reflets

Je ne pensais pas revenir en Ukraine à Oujgorod. Je m’y étais rendu régulièrement pour des missions humanitaires entre 1993 et 2002 alors que je m’occupais d’une ONG, le Comité d’aide médicale. Il avait fallu la guerre et Facebook. C’est par ce moyen que Nathalia, la directrice du Comité d’aide médicale Ukraine que nous avions fondé en 2000 a repris contact avec ma sœur pour demander si nous pouvions les aider.

Ce n’était pas gagné d’avance: le Comité d’aide médicale France n’existe plus, nous n’avons pas de réseau pour organiser une aide structurée. Je suis devenu journaliste, l’humanitaire est derrière moi. Quelques coups de téléphone: deux associations acceptent d'être utilisées pour collecter des fonds, plusieurs médias relaient l’appel aux dons. La mairie du 15e arrondissement de Paris devient chef de file de plusieurs autres mairies pour collecter et envoyer de l’aide humanitaire. Déjà quatre camions sont arrivés en Ukraine, douze autres sont prévus dans les jours à venir, dont dix de la Fédération nationale de la protection civile!

Envie de raconter ce qui se passe comme journaliste, envie de soutenir le Comité d’aide médicale Ukraine, je décide de partir à Oujgorod et peut-être dans d’autres villes de l’ouest du pays pour des reportages.

Je fais le tour des rédactions et je case quelques piges avant de partir à Europe 1, Blast, Témoignage Chrétien, Réformes, Reflets. Je conviens aussi de faire un petit documentaire pour Spicee.

Trouver un gilet pare-balle, un...

]]>

Notre journaliste raconte son quotidien dans l'ouest du pays

Jacques Duplessy vient de retourner en Ukraine. Il tiendra ici une sorte de carnet de voyage. C'est une sorte de « retour aux sources » puisque ce reportage s'est monté à la fois avec une optique journalistique et une approche humanitaire, son ancien métier.

"On ne peut se mettre à genoux devant l’ennemi que comme cela" - © Reflets

Je ne pensais pas revenir en Ukraine à Oujgorod. Je m’y étais rendu régulièrement pour des missions humanitaires entre 1993 et 2002 alors que je m’occupais d’une ONG, le Comité d’aide médicale. Il avait fallu la guerre et Facebook. C’est par ce moyen que Nathalia, la directrice du Comité d’aide médicale Ukraine que nous avions fondé en 2000 a repris contact avec ma sœur pour demander si nous pouvions les aider.

Ce n’était pas gagné d’avance: le Comité d’aide médicale France n’existe plus, nous n’avons pas de réseau pour organiser une aide structurée. Je suis devenu journaliste, l’humanitaire est derrière moi. Quelques coups de téléphone: deux associations acceptent d'être utilisées pour collecter des fonds, plusieurs médias relaient l’appel aux dons. La mairie du 15e arrondissement de Paris devient chef de file de plusieurs autres mairies pour collecter et envoyer de l’aide humanitaire. Déjà quatre camions sont arrivés en Ukraine, douze autres sont prévus dans les jours à venir, dont dix de la Fédération nationale de la protection civile!

Envie de raconter ce qui se passe comme journaliste, envie de soutenir le Comité d’aide médicale Ukraine, je décide de partir à Oujgorod et peut-être dans d’autres villes de l’ouest du pays pour des reportages.

Je fais le tour des rédactions et je case quelques piges avant de partir à Europe 1, Blast, Témoignage Chrétien, Réformes, Reflets. Je conviens aussi de faire un petit documentaire pour Spicee.

Trouver un gilet pare-balle, un...

]]>
Dirty Politics : une drôle de campagne...a0747887-2d6b-4e21-af0f-78ccd9335b74http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220318_114000_Dirty_Politics___une_drole_de_campagne...Fri, 18 Mar 2022 11:40:00 +0100

Absence de débat politique et mise en scène des échanges avec Vladimir Poutine

Alors qu'il met en avant son dialogue avec le président russe, Emmanuel Macron se refuse à débattre avec les autres candidats avant le premier tour. Mais Le président n'est pas le seul à refuser le débat. Quelle étrange campagne alors que justement, on n'a jamais eu autant besoin de débat pour ne pas mener à nouveau à un vote « contre ».

Dirty Politics & Reflets.info

Dans cet épisode 3 de Dirty Politics, Philippe Moreau se penche sur la non-campagne en cours. Étrangement, alors que le débat politique est totalement absent de ce moment de la démocratie française, le débat d'Emmanuel Macron avec Vladimir Poutine est très largement mis en scène par l'Elysée. Au point de servir la propagande du maître du Kremlin ? Le président français n'est pas le seul à refuser le débat. Marine Le Pen a également annoncé qu'elle ne voulait pas échanger avec d'autres candidats. Et puis, en effet, comme il l'a rappelé, les présidents sortants n'ont pas pour habitude de débattre avec les autres candidats. Soit. Mais est-ce que justement, le pays n'a pas, plus que jamais, besoin de débat ?

Ce manque de débat et de démocratie risque en effet de se traduire par une élection par défaut, une élection « contre » ne donnant pas de dynamique au président élu, celui se contentant dès-lors de gouverner seul, sans parti, sans assise locale et de manière verticale...

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>

Absence de débat politique et mise en scène des échanges avec Vladimir Poutine

Alors qu'il met en avant son dialogue avec le président russe, Emmanuel Macron se refuse à débattre avec les autres candidats avant le premier tour. Mais Le président n'est pas le seul à refuser le débat. Quelle étrange campagne alors que justement, on n'a jamais eu autant besoin de débat pour ne pas mener à nouveau à un vote « contre ».

Dirty Politics & Reflets.info

Dans cet épisode 3 de Dirty Politics, Philippe Moreau se penche sur la non-campagne en cours. Étrangement, alors que le débat politique est totalement absent de ce moment de la démocratie française, le débat d'Emmanuel Macron avec Vladimir Poutine est très largement mis en scène par l'Elysée. Au point de servir la propagande du maître du Kremlin ? Le président français n'est pas le seul à refuser le débat. Marine Le Pen a également annoncé qu'elle ne voulait pas échanger avec d'autres candidats. Et puis, en effet, comme il l'a rappelé, les présidents sortants n'ont pas pour habitude de débattre avec les autres candidats. Soit. Mais est-ce que justement, le pays n'a pas, plus que jamais, besoin de débat ?

Ce manque de débat et de démocratie risque en effet de se traduire par une élection par défaut, une élection « contre » ne donnant pas de dynamique au président élu, celui se contentant dès-lors de gouverner seul, sans parti, sans assise locale et de manière verticale...

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>
Emmanuel Macron, « profiteur de guerre » ?ed3bb5f4-d7b8-44f0-98cc-8cf4bb6ddfafhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220317_095832_Emmanuel_Macron_____profiteur_de_guerre_____Thu, 17 Mar 2022 09:58:32 +0100

Pas de débat, pas de combat, juste un plébiscite par une minorité

Pas de débat, pas de combat, juste un plébiscite par une minorité. Sauf surprise de dernière heure, Emmanuel Macron sera reconduit à son poste pour cinq ans. C'est désolant à dire, mais la guerre aura probablement servi ses projets et il n'hésite pas à l'instrumentaliser en ce sens. Chef de, ou « profiteur de guerre » notre futur président?

Emmanuel Macrenedy : beau, romantique, efficace, pugnace, impliqué... - Instagram @soazigdelamoissonniere

Le terme avait été particulièrement remis au goût du jour pendant la guerre américaine en Irak : « war profeeters ». Le plus emblématique des profiteurs de guerre de cette époque était la société Halliburton. Dans le cas qui nous occupe, il ne s'agit pas d'engranger des milliards de dollars sur le dos de la guerre russe en Ukraine, mais simplement d'assurer sa réélection. La guerre occupe tout l'espace médiatique et aucune place n'est laissée au débat qui intéresse généralement les Français à ce moment précis de leur vie démocratique. Sur le fond, cela ne change rien. Débat ou pas, la démocratie est généralement confisquée par des égos qui s'affrontent pour le poste suprême et les Français sont la plupart du temps la dernière des préoccupations des candidats. Mais tout de même... La configuration de 2022 est encore plus iconoclaste que celle de 2017.

Souvenirs : en 2017, le PS a épuisé les Français par ses renoncements et son lent mais sûr glissement à droite. Les électeurs sont tétanisés par les révélations concernant les emplois fictifs de la famille Fillon (candidat de droite). Les deux camps sont ravagés et plus personne ne sait en quel gourou candidat croire. Emmanuel Macron s'impose dans ce chaos avec l'aide de la presse qui dresse de lui un portrait d'homme providentiel n'ayant pas de « passé politique », ce qui est complètement faux. Il est élu par une minorité, l'abstention étant très importante et l'alternative,...

]]>

Pas de débat, pas de combat, juste un plébiscite par une minorité

Pas de débat, pas de combat, juste un plébiscite par une minorité. Sauf surprise de dernière heure, Emmanuel Macron sera reconduit à son poste pour cinq ans. C'est désolant à dire, mais la guerre aura probablement servi ses projets et il n'hésite pas à l'instrumentaliser en ce sens. Chef de, ou « profiteur de guerre » notre futur président?

Emmanuel Macrenedy : beau, romantique, efficace, pugnace, impliqué... - Instagram @soazigdelamoissonniere

Le terme avait été particulièrement remis au goût du jour pendant la guerre américaine en Irak : « war profeeters ». Le plus emblématique des profiteurs de guerre de cette époque était la société Halliburton. Dans le cas qui nous occupe, il ne s'agit pas d'engranger des milliards de dollars sur le dos de la guerre russe en Ukraine, mais simplement d'assurer sa réélection. La guerre occupe tout l'espace médiatique et aucune place n'est laissée au débat qui intéresse généralement les Français à ce moment précis de leur vie démocratique. Sur le fond, cela ne change rien. Débat ou pas, la démocratie est généralement confisquée par des égos qui s'affrontent pour le poste suprême et les Français sont la plupart du temps la dernière des préoccupations des candidats. Mais tout de même... La configuration de 2022 est encore plus iconoclaste que celle de 2017.

Souvenirs : en 2017, le PS a épuisé les Français par ses renoncements et son lent mais sûr glissement à droite. Les électeurs sont tétanisés par les révélations concernant les emplois fictifs de la famille Fillon (candidat de droite). Les deux camps sont ravagés et plus personne ne sait en quel gourou candidat croire. Emmanuel Macron s'impose dans ce chaos avec l'aide de la presse qui dresse de lui un portrait d'homme providentiel n'ayant pas de « passé politique », ce qui est complètement faux. Il est élu par une minorité, l'abstention étant très importante et l'alternative,...

]]>
OFF Investigation en accès libre sur Reflets : Macron l’Algérien : en marche… vers le cash ?a1ce8b5d-829d-4c53-a51e-46b674af7cbdhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220316_182301_OFF_Investigation_en_acces_libre_sur_Reflets___Macron_l___Algerien___en_marche____vers_le_cash__Wed, 16 Mar 2022 18:23:01 +0100

Sixième épisode de la série "Emmanuel, un homme d'affaires à l'Elysée"

L'épisode 6 de la série de OFF Investigation sur le président français pose la question suivante : Emmanuel Macron a-t-il offert sa protection à un régime militaire corrompu et discrédité, en échange de soutien politique, voire financier ?

Episode 6 - OFF Investigation

En février 2017, en pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron se rend à Alger. Mais au lieu de rencontrer des représentants de la société civile, il se contente de voir des officiels et, plus discrètement, des affairistes proches du pouvoir. Dès lors, il va constamment soutenir le régime, même au plus fort du “Hirak”, quand treize millions d’algériens défilaient dans toute l’Algérie contre un cinquième mandat du vieux président Abdelaziz Bouteflika. Emmanuel Macron a-t-il offert sa protection à un régime militaire corrompu et discrédité, en échange de soutien politique, voire financier ?

A en croire le témoignage de l’ancien vendeur d’armes français Bernard Cheynel, recoupé par celui d’un responsable algérien proche des services de renseignement, le voyage d’Alger en février 2017 a permis au candidat d’en Marche de s’attacher le soutien de puissants oligarques algériens. En marge des rencontres avec les officiels, Emmanuel Macron aurait en effet discrètement diné avec Issab Rebrab, première fortune d’Algérie. Il aurait également pris le temps de rencontrer secrètement Redha Kouninef, troisième fortune du pays et “bébé” du clan Bouteflika. Quand à Ali Hadad, patron du Forum des chefs d’entreprises (équivalent algérien du MEDEF), il l’a rencontré officiellement le 14 février, mais il l’aurait également vu plus discrètement quelques heures plus tôt. Selon le journaliste Marc Endeweld, le sulfureux intermédiaire franco-algérien Alexandre Djouhri, soupçonné par la...

]]>

Sixième épisode de la série "Emmanuel, un homme d'affaires à l'Elysée"

L'épisode 6 de la série de OFF Investigation sur le président français pose la question suivante : Emmanuel Macron a-t-il offert sa protection à un régime militaire corrompu et discrédité, en échange de soutien politique, voire financier ?

Episode 6 - OFF Investigation

En février 2017, en pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron se rend à Alger. Mais au lieu de rencontrer des représentants de la société civile, il se contente de voir des officiels et, plus discrètement, des affairistes proches du pouvoir. Dès lors, il va constamment soutenir le régime, même au plus fort du “Hirak”, quand treize millions d’algériens défilaient dans toute l’Algérie contre un cinquième mandat du vieux président Abdelaziz Bouteflika. Emmanuel Macron a-t-il offert sa protection à un régime militaire corrompu et discrédité, en échange de soutien politique, voire financier ?

A en croire le témoignage de l’ancien vendeur d’armes français Bernard Cheynel, recoupé par celui d’un responsable algérien proche des services de renseignement, le voyage d’Alger en février 2017 a permis au candidat d’en Marche de s’attacher le soutien de puissants oligarques algériens. En marge des rencontres avec les officiels, Emmanuel Macron aurait en effet discrètement diné avec Issab Rebrab, première fortune d’Algérie. Il aurait également pris le temps de rencontrer secrètement Redha Kouninef, troisième fortune du pays et “bébé” du clan Bouteflika. Quand à Ali Hadad, patron du Forum des chefs d’entreprises (équivalent algérien du MEDEF), il l’a rencontré officiellement le 14 février, mais il l’aurait également vu plus discrètement quelques heures plus tôt. Selon le journaliste Marc Endeweld, le sulfureux intermédiaire franco-algérien Alexandre Djouhri, soupçonné par la...

]]>
L'ukraine dans les yeux (de la caméra)4a053e6c-7177-4b48-b96e-0b3db0604f1ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220315_110208_L_ukraine_dans_les_yeux__de_la_camera_Tue, 15 Mar 2022 11:02:08 +0100

Ce que nous avons retiré de deux semaines d'observation de caméras connectées

Si les combats et les bombardements ne sont pas visibles au travers des caméras de surveillance connectées à Internet, c'est peut-être aussi parce que lorsqu'ils s'intensifient, lorsque l'électricité est coupée, les caméras disparaissent.

Carte de l'Ukraine - Google Maps

Comme vous avez pu le lire dans nos précédents articles ici et , Reflets a cartographié les caméras connectées en Ukraine. Depuis le début de la guerre, nous auscultons ces flux vidéo en provenance de ce pays. Ce qui frappe, ce ne sont pas les combats, mais une impression d'être plongé dans un film post apocalyptique. Non pas parce que les bâtiments que nous observons seraient détruits, ils ne le sont pas, mais parce qu'il y a bien peu de monde sur ces images. Parfois, une chambre d'enfant est « figée » depuis le début du conflit. Rien n'a bougé, aucun humain ne vient jamais croiser l’œil de la caméra. Les gens ont fui, se terrent.

Tout a commencé au début du conflit. Nous nous interrogions sur la méthode à suivre pour obtenir des images en provenance d'Ukraine. Comment valider que les images proviennent bien du pays et ne datent pas de plusieurs années ? Il est bien entendu possible d'envoyer un journaliste, mais il ne couvrira pas tout le territoire. Nous avons donc demandé au réseau de nous envoyer un flux en temps réel. Et comme le réseau est poli, il a répondu à nos demandes. En deux jours, nous avons cartographié les caméras de vidéosurveillance diffusant un flux. À peu près 70.000 objets connectés de ce type ont répondu présent. Aujourd'hui, nous disposons d'une base de 2.300 caméras, géo-localisées en Ukraine, dans toutes les régions, diffusant un flux vidéo sans que nous ayons besoin de les pirater.

Pour chaque pays, il existe...

]]>

Ce que nous avons retiré de deux semaines d'observation de caméras connectées

Si les combats et les bombardements ne sont pas visibles au travers des caméras de surveillance connectées à Internet, c'est peut-être aussi parce que lorsqu'ils s'intensifient, lorsque l'électricité est coupée, les caméras disparaissent.

Carte de l'Ukraine - Google Maps

Comme vous avez pu le lire dans nos précédents articles ici et , Reflets a cartographié les caméras connectées en Ukraine. Depuis le début de la guerre, nous auscultons ces flux vidéo en provenance de ce pays. Ce qui frappe, ce ne sont pas les combats, mais une impression d'être plongé dans un film post apocalyptique. Non pas parce que les bâtiments que nous observons seraient détruits, ils ne le sont pas, mais parce qu'il y a bien peu de monde sur ces images. Parfois, une chambre d'enfant est « figée » depuis le début du conflit. Rien n'a bougé, aucun humain ne vient jamais croiser l’œil de la caméra. Les gens ont fui, se terrent.

Tout a commencé au début du conflit. Nous nous interrogions sur la méthode à suivre pour obtenir des images en provenance d'Ukraine. Comment valider que les images proviennent bien du pays et ne datent pas de plusieurs années ? Il est bien entendu possible d'envoyer un journaliste, mais il ne couvrira pas tout le territoire. Nous avons donc demandé au réseau de nous envoyer un flux en temps réel. Et comme le réseau est poli, il a répondu à nos demandes. En deux jours, nous avons cartographié les caméras de vidéosurveillance diffusant un flux. À peu près 70.000 objets connectés de ce type ont répondu présent. Aujourd'hui, nous disposons d'une base de 2.300 caméras, géo-localisées en Ukraine, dans toutes les régions, diffusant un flux vidéo sans que nous ayons besoin de les pirater.

Pour chaque pays, il existe...

]]>
L'analyse d'un Français plongé dans la guerre en Ukraine8acffdec-7c05-41eb-ad01-ac46898cf91fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220314_093341_L_analyse_d_un_Fran__ais_plonge_dans_la_guerre_en_UkraineMon, 14 Mar 2022 09:33:41 +0100

Dessous Choc #4

Marié à une Ukrainienne, David a été militaire français. Le voilà la tête d'un « bureau du lobbying » pour soutenir la résistance de l'armée et de l'État ukrainiens. Évidemment de parti pris, il apporte toutefois un regard intéressant sur le conflit en cours.

Dans ce nouveau numéro de « Dessous Chocs », nous partons en Ukraine, y rejoindre un militaire expérimenté, le commandant David, un Saint-Cyrien qui a exercé de nombreuses responsabilités dans les domaines de la sécurité, la défense et dans la gestion des risques et la médiation sur divers théâtres d'opérations au plan international.

Fin connaisseur des enjeux géopolitiques, David s’est installé pour des motifs familiaux en Ukraine depuis 2017. C’est sans hésiter qu’il a répondu tout récemment à l’appel du président Zelensky, en s’engageant auprès du peuple ukrainien.

Après avoir participé à la réflexion pour la création de la Légion des volontaires étrangers, il crée actuellement un bureau de lobbying afin de soutenir l’effort de résistance de l’armée et de l'État ukrainien. Il répond aux questions d’Antoine Bellier.

A lire sur ce sujet

S'engager dans une guerre n'est pas un acte anodin. D'autant que comme nous l'avons écrit ici, la communication « glamour » du gouvernement ukrainien pour l'occident n'est pas la même à destination de sa propre population et des Russes. D'un côté on vante les mérites d'une légion internationale qui ressemblerait aux Brigades internationales espagnoles de la guerre d'Espagne, de l'autre on diffuse les vraies images de la guerre, des cadavres éventrés, décapités, brûlés.

The Economist a publié un article à lire avant de s'engager.

]]>

Dessous Choc #4

Marié à une Ukrainienne, David a été militaire français. Le voilà la tête d'un « bureau du lobbying » pour soutenir la résistance de l'armée et de l'État ukrainiens. Évidemment de parti pris, il apporte toutefois un regard intéressant sur le conflit en cours.

Dans ce nouveau numéro de « Dessous Chocs », nous partons en Ukraine, y rejoindre un militaire expérimenté, le commandant David, un Saint-Cyrien qui a exercé de nombreuses responsabilités dans les domaines de la sécurité, la défense et dans la gestion des risques et la médiation sur divers théâtres d'opérations au plan international.

Fin connaisseur des enjeux géopolitiques, David s’est installé pour des motifs familiaux en Ukraine depuis 2017. C’est sans hésiter qu’il a répondu tout récemment à l’appel du président Zelensky, en s’engageant auprès du peuple ukrainien.

Après avoir participé à la réflexion pour la création de la Légion des volontaires étrangers, il crée actuellement un bureau de lobbying afin de soutenir l’effort de résistance de l’armée et de l'État ukrainien. Il répond aux questions d’Antoine Bellier.

A lire sur ce sujet

S'engager dans une guerre n'est pas un acte anodin. D'autant que comme nous l'avons écrit ici, la communication « glamour » du gouvernement ukrainien pour l'occident n'est pas la même à destination de sa propre population et des Russes. D'un côté on vante les mérites d'une légion internationale qui ressemblerait aux Brigades internationales espagnoles de la guerre d'Espagne, de l'autre on diffuse les vraies images de la guerre, des cadavres éventrés, décapités, brûlés.

The Economist a publié un article à lire avant de s'engager.

]]>
Ukraine : des Français prêts à rejoindre la Légion des volontaires étrangersb6d26bd3-166e-41ee-bc1a-b99e7ba26e55http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220312_111839_Ukraine____des_Fran__ais_prets_a_rejoindre_la_Legion_des_volontaires_etrangersSat, 12 Mar 2022 11:18:39 +0100

Le président Zelensky assure que 20.000 étrangers se sont déjà engagés aux côtés de l'armée ukrainienne.

Anciens militaires, jeunes plus ou moins désœuvrés, ils sont nombreux devant l'ambassade d'Ukraine et sur les réseaux sociaux à affirmer vouloir combattre en Ukraine. Si certains profils sont très sérieux, d'autres paraissent bien farfelus. Rencontres...

Devant l'ambassade d'Ukraine, des Français cherchent à partir combattre - © Reflets

Devant l’ambassade d’Ukraine à Paris, des bouquets de fleurs jaunes et bleues, une icône de la Vierge et des bougies. Sur l’allée centrale de cette avenue chic, un groupe d’une quinzaine d’hommes attire mon attention. Ils sont en discussion animée avec le chauffeur d’un minibus ukrainien qui ne parle ni le Français, ni l’Anglais. Une jeune femme ukrainienne assure la traduction. Ils tentent de convaincre le chauffeur de les déposer en Pologne où l’un d’entre eux à un contact. Les volontaires présents sont en majorité très jeunes. Ils portent des petits sacs à dos et aucun ne semble être habillé chaudement.

Théo, 22 ans, arrive de Saône-et-Loire. Ce boucher au chômage a entendu l’appel du président Zelensky et dit vouloir «faire quelque chose d’utile». Il n’a aucune expérience militaire, juste un diplôme de secouriste. Autour de lui d’autres jeunes hommes, paraissant un peu paumés, insistent également pour partir.

Pierre, un ancien militaire, réserviste au 27e bataillon de chasseurs alpins, contemple cette petite troupe avec effroi : «Ça fait peur, me glisse t-il. Ils ne sont absolument pas préparés, ils n’ont aucune idée de ce qui les attend là-bas...»

Franck, un ancien légionnaire parle au groupe: «On n’est pas dans un jeu vidéo, vous comprenez? Sachez que là où vous allez, ça peut être un aller simple!» Pourtant, tous assurent qu’ils veulent se battre.

Joe, un second ex-légionnaire, souhaite également reprendre du service : «Cette guerre est à nos portes, après l’...

]]>

Le président Zelensky assure que 20.000 étrangers se sont déjà engagés aux côtés de l'armée ukrainienne.

Anciens militaires, jeunes plus ou moins désœuvrés, ils sont nombreux devant l'ambassade d'Ukraine et sur les réseaux sociaux à affirmer vouloir combattre en Ukraine. Si certains profils sont très sérieux, d'autres paraissent bien farfelus. Rencontres...

Devant l'ambassade d'Ukraine, des Français cherchent à partir combattre - © Reflets

Devant l’ambassade d’Ukraine à Paris, des bouquets de fleurs jaunes et bleues, une icône de la Vierge et des bougies. Sur l’allée centrale de cette avenue chic, un groupe d’une quinzaine d’hommes attire mon attention. Ils sont en discussion animée avec le chauffeur d’un minibus ukrainien qui ne parle ni le Français, ni l’Anglais. Une jeune femme ukrainienne assure la traduction. Ils tentent de convaincre le chauffeur de les déposer en Pologne où l’un d’entre eux à un contact. Les volontaires présents sont en majorité très jeunes. Ils portent des petits sacs à dos et aucun ne semble être habillé chaudement.

Théo, 22 ans, arrive de Saône-et-Loire. Ce boucher au chômage a entendu l’appel du président Zelensky et dit vouloir «faire quelque chose d’utile». Il n’a aucune expérience militaire, juste un diplôme de secouriste. Autour de lui d’autres jeunes hommes, paraissant un peu paumés, insistent également pour partir.

Pierre, un ancien militaire, réserviste au 27e bataillon de chasseurs alpins, contemple cette petite troupe avec effroi : «Ça fait peur, me glisse t-il. Ils ne sont absolument pas préparés, ils n’ont aucune idée de ce qui les attend là-bas...»

Franck, un ancien légionnaire parle au groupe: «On n’est pas dans un jeu vidéo, vous comprenez? Sachez que là où vous allez, ça peut être un aller simple!» Pourtant, tous assurent qu’ils veulent se battre.

Joe, un second ex-légionnaire, souhaite également reprendre du service : «Cette guerre est à nos portes, après l’...

]]>
On l'aurait presque oublié, la guerre, c'est très mochedce5ec6c-ccfc-4be6-bfa6-94e96822d018http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220310_181554_On_l_aurait_presque_oublie__la_guerre__c_est_tres_mocheThu, 10 Mar 2022 18:15:54 +0100

Derrière la communication, les morts

Le président Ukrainien Zelensky est passé maître dans l'art de scénariser cette guerre que Vladimir Poutine lui impose. Sur les réseaux sociaux, il a gagné la guerre de la communication. Mais dans les faits, celle-ci reste une abomination avec son cortège de malheurs quotidiens.

Un soldat russe, prisonnier en Ukraine

Attention images pouvant choquer

Cet article contient des images issues d'un site, de sa chaîne Youtube et de son compte Telegram, qui diffusent des vidéos et des photos de militaires russes. Certaines images peuvent choquer.

Dans une guerre il n'y a pas d'un côté des gentils-gentils et de l'autre des méchants-méchants. Il y a des humains plongés dans l'horreur par leurs dirigeants. Et cette horreur peut rapidement transformer des gentils-gentils en gentils-méchants. Depuis une dizaine de jour, la Russie a envahi l'Ukraine. Il n'y a aucun doute, dans ce conflit, la Russie est l'agresseur et l'Ukraine, le pays agressé. Il ne s'agit donc pas ici de défendre ou de minimiser les crimes russes. Simplement, de rappeler que dans une guerre, il n'y a pas de blanche colombe, pour des raisons très humaines. Une fois enclenché, le cercle de la violence a tendance à s'étendre.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remporté une guerre d'image haut la main. Prenant le monde à témoin via Internet et plus particulièrement les réseaux sociaux, il a conquis les cœurs et les esprits. Le voilà transformé en président-courage. C'est l'homme qui ne plie pas face au rouleau compresseur de Vladimir Poutine. C'est l'homme qui défend une cause juste.

Mais dans la rue, la guerre fait rage et une guerre charrie toujours son cortège d'horreurs. On parle de plusieurs milliers de morts côté russe. A destination de la...

]]>

Derrière la communication, les morts

Le président Ukrainien Zelensky est passé maître dans l'art de scénariser cette guerre que Vladimir Poutine lui impose. Sur les réseaux sociaux, il a gagné la guerre de la communication. Mais dans les faits, celle-ci reste une abomination avec son cortège de malheurs quotidiens.

Un soldat russe, prisonnier en Ukraine

Attention images pouvant choquer

Cet article contient des images issues d'un site, de sa chaîne Youtube et de son compte Telegram, qui diffusent des vidéos et des photos de militaires russes. Certaines images peuvent choquer.

Dans une guerre il n'y a pas d'un côté des gentils-gentils et de l'autre des méchants-méchants. Il y a des humains plongés dans l'horreur par leurs dirigeants. Et cette horreur peut rapidement transformer des gentils-gentils en gentils-méchants. Depuis une dizaine de jour, la Russie a envahi l'Ukraine. Il n'y a aucun doute, dans ce conflit, la Russie est l'agresseur et l'Ukraine, le pays agressé. Il ne s'agit donc pas ici de défendre ou de minimiser les crimes russes. Simplement, de rappeler que dans une guerre, il n'y a pas de blanche colombe, pour des raisons très humaines. Une fois enclenché, le cercle de la violence a tendance à s'étendre.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remporté une guerre d'image haut la main. Prenant le monde à témoin via Internet et plus particulièrement les réseaux sociaux, il a conquis les cœurs et les esprits. Le voilà transformé en président-courage. C'est l'homme qui ne plie pas face au rouleau compresseur de Vladimir Poutine. C'est l'homme qui défend une cause juste.

Mais dans la rue, la guerre fait rage et une guerre charrie toujours son cortège d'horreurs. On parle de plusieurs milliers de morts côté russe. A destination de la...

]]>
Le dernier documentaire de OFF Investigation en accès libre sur Refletseed07145-bcc6-433c-bb95-baba11c2f433http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220308_181530_Le_dernier_documentaire_de_OFF_Investigation_en_acces_libre_sur_RefletsTue, 08 Mar 2022 18:15:30 +0100

Emmanuel Macron, un homme d'affaires à l'Élysée - ALSTOM - La France à vendre ?

Gabegie, copinage, échanges de bons procédés, oubli complet de l'intérêt public, l'affaire Alstom est un caillou dans la chaussure du candidat Emmanuel Macron. OFF Investigation a enquêté. Visionnez le documentaire en accès libre.

Alstom - La France à vendre ? - OFF Investigation

L'un des épisodes de cette série passionnante sur Emmanuel Macron a subi une forme de censure de la part de Youtube. La plateforme a estimé qu'il devait être réservé aux plus de 18 ans. Cette modification a joué sur les résultats de l'algorithme de Youtube. La plateforme a cessé de recommander les autres épisodes (voir les explications ici). Nous avons immédiatement pris contact avec OFF Investigation pour leur proposer un partenariat en vue de la diffusion de leur prochain épisode via le serveur de Reflets.info.

Vous allez donc découvrir l'épisode ALSTOM - La France à vendre ? réalisé par Lucile Berland.

Le 10 février 2022, Emmanuel Macron annonce le rachat par EDF (dont l’Etat est actionnaire à 84%) des turbines “Arabelle”, dont il avait lui-même signé l’accord de vente aux Américains de General Electric sept ans plus tôt. Pourquoi ce rétropédalage ? Entre abandon de souveraineté industrielle, gâchis d’argent public, casse sociale et conflits d’intérêt… Enquête sur un scandale d'Etat devenu l’un des talons d’Achille d’Emmanuel Macron.

Le Canard Enchaîné du 16 février 2022
Le Canard Enchaîné du 16 février 2022

Pour un média libre et indépendant, en accès libre sur le web !

Aujourd’hui, la plupart des chaînes de télés se méfient de l’investigation. Dans les groupes privés « l’info en continu » chasse « l’info en continu » au détriment d'enquêtes journalistiques menées sur le long terme. Et du côté de l’audiovisuel public, dès lors qu'un sujet est jugé trop « politique », ou trop «...

]]>

Emmanuel Macron, un homme d'affaires à l'Élysée - ALSTOM - La France à vendre ?

Gabegie, copinage, échanges de bons procédés, oubli complet de l'intérêt public, l'affaire Alstom est un caillou dans la chaussure du candidat Emmanuel Macron. OFF Investigation a enquêté. Visionnez le documentaire en accès libre.

Alstom - La France à vendre ? - OFF Investigation

L'un des épisodes de cette série passionnante sur Emmanuel Macron a subi une forme de censure de la part de Youtube. La plateforme a estimé qu'il devait être réservé aux plus de 18 ans. Cette modification a joué sur les résultats de l'algorithme de Youtube. La plateforme a cessé de recommander les autres épisodes (voir les explications ici). Nous avons immédiatement pris contact avec OFF Investigation pour leur proposer un partenariat en vue de la diffusion de leur prochain épisode via le serveur de Reflets.info.

Vous allez donc découvrir l'épisode ALSTOM - La France à vendre ? réalisé par Lucile Berland.

Le 10 février 2022, Emmanuel Macron annonce le rachat par EDF (dont l’Etat est actionnaire à 84%) des turbines “Arabelle”, dont il avait lui-même signé l’accord de vente aux Américains de General Electric sept ans plus tôt. Pourquoi ce rétropédalage ? Entre abandon de souveraineté industrielle, gâchis d’argent public, casse sociale et conflits d’intérêt… Enquête sur un scandale d'Etat devenu l’un des talons d’Achille d’Emmanuel Macron.

Le Canard Enchaîné du 16 février 2022
Le Canard Enchaîné du 16 février 2022

Pour un média libre et indépendant, en accès libre sur le web !

Aujourd’hui, la plupart des chaînes de télés se méfient de l’investigation. Dans les groupes privés « l’info en continu » chasse « l’info en continu » au détriment d'enquêtes journalistiques menées sur le long terme. Et du côté de l’audiovisuel public, dès lors qu'un sujet est jugé trop « politique », ou trop «...

]]>
L'info en continu : guerre et presse d'aujourd'hui330ec886-b621-4127-bb19-f6c9836dd619http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220305_195043_L_info_en_continu___guerre_et_presse_d_aujourd_huiSat, 05 Mar 2022 19:50:43 +0100

La traduction abracadabrantesque du discours propagandiste de Poutine à la sauce BFM

Vladimir Poutine s'est adressé au peuple Russe pour faire le point sur ce qu'il désigne comme une « opération spéciale ». Face caméra, durant dix minutes environ, il aura tenu un discours propagandiste pour tenter de s'exonérer des conséquences et des horreurs de sa guerre. Voici comment la rédaction de BFM TV a entendu, et surtout traduit, cette intervention…

Reflets

A l'heure où les grandes chaines classiques du PAF avaient d'autres feuilletons à fouetter, BFM TV a aussitôt stoppé sa programmation pour diffuser l'intervention de Vladimir Poutine. Si l'exercice de la traduction en direct est un art extrêmement difficile, certains médias y souscrivent avec plus ou moins d'aisance, plus ou moins de compétence, et tout simplement plus ou moins de professionnalisme. Reflets a comparé la traduction offerte par France 24 à celle retransmise en direct par BFM TV. Autant de différences de forme et de fond...

De l'Afghanistan ou du Daghestan, des roubles ou des euros, des phrases sans queue ni tête, et totalement sorties de leur contexte, voilà ce qui ressort du travail de traduction proposé par BFM TV. Vous trouverez reproduites ci-dessous les deux versions. La première séquence est celle de BFM TV, la seconde celle de France 24. Cette dernière, assurément plus conforme aux propos tenus, débute par un hommage rendu par Poutine à l'un de ses capitaines militaires (Nurmagomed Gadzhimagomedov) qui s'est donné la mort en se faisant « exploser » avec une grenade. Cet épisode terrible ne semble pas avoir été pris en compte par la traductrice de BFM TV qui s'empêtre dans d'incompréhensibles commentaires au tout début de la vidéo.

En fin de cette retransmission, Ulysse Gosset, l'éditorialiste politique de BFM, viendra à son tour commenter le discours de Poutine en plateau: " Il y a eu cette phrase très...

]]>

La traduction abracadabrantesque du discours propagandiste de Poutine à la sauce BFM

Vladimir Poutine s'est adressé au peuple Russe pour faire le point sur ce qu'il désigne comme une « opération spéciale ». Face caméra, durant dix minutes environ, il aura tenu un discours propagandiste pour tenter de s'exonérer des conséquences et des horreurs de sa guerre. Voici comment la rédaction de BFM TV a entendu, et surtout traduit, cette intervention…

Reflets

A l'heure où les grandes chaines classiques du PAF avaient d'autres feuilletons à fouetter, BFM TV a aussitôt stoppé sa programmation pour diffuser l'intervention de Vladimir Poutine. Si l'exercice de la traduction en direct est un art extrêmement difficile, certains médias y souscrivent avec plus ou moins d'aisance, plus ou moins de compétence, et tout simplement plus ou moins de professionnalisme. Reflets a comparé la traduction offerte par France 24 à celle retransmise en direct par BFM TV. Autant de différences de forme et de fond...

De l'Afghanistan ou du Daghestan, des roubles ou des euros, des phrases sans queue ni tête, et totalement sorties de leur contexte, voilà ce qui ressort du travail de traduction proposé par BFM TV. Vous trouverez reproduites ci-dessous les deux versions. La première séquence est celle de BFM TV, la seconde celle de France 24. Cette dernière, assurément plus conforme aux propos tenus, débute par un hommage rendu par Poutine à l'un de ses capitaines militaires (Nurmagomed Gadzhimagomedov) qui s'est donné la mort en se faisant « exploser » avec une grenade. Cet épisode terrible ne semble pas avoir été pris en compte par la traductrice de BFM TV qui s'empêtre dans d'incompréhensibles commentaires au tout début de la vidéo.

En fin de cette retransmission, Ulysse Gosset, l'éditorialiste politique de BFM, viendra à son tour commenter le discours de Poutine en plateau: " Il y a eu cette phrase très...

]]>
Dirty Politics : Vladimir Poutine, le choix de l'humiliation414d4377-daf0-4f12-b6da-e1f1f809bd80http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220305_100728_Dirty_Politics___Vladimir_Poutine__le_choix_de_l_humiliationSat, 05 Mar 2022 10:07:28 +0100

Analyse de la mise en scène de l'entrée en guerre contre l'Ukraine

Le choix des images mises en avant lors de l'entrée en guerre est celui d'une humiliation. Celle des proches collaborateurs de Vladimir Poutine. Ces images traduisent le fait qu'il s'agit de la guerre d'un seul homme. Ou d'un homme seul ?

Dirty Politics & Reflets.info

Actualité oblige, dans Dirty Politics, Philippe Moreau analyse l'entrée en guerre de la Russie contre l'Ukraine. Le choix des images diffusées, avec des collaborateurs placés à plusieurs mètres de lui, traduit une forme de violence. Mais aussi, le côté populiste de Vladimir Poutine. Les démocraties sont d'ailleurs désarmées face à un homme qui ne joue pas avec les mêmes règles, comme Trump avant lui. Parmi les images qui ont frappé les esprits, il y a aussi celles de son chef des services de renseignement qui est forcé d'adhérer à cette guerre par une pression psychologique et une forme de violence verbale froide et étonnante. On comprend alors que c'est un homme seul qui décide d'une entrée en guerre.

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>

Analyse de la mise en scène de l'entrée en guerre contre l'Ukraine

Le choix des images mises en avant lors de l'entrée en guerre est celui d'une humiliation. Celle des proches collaborateurs de Vladimir Poutine. Ces images traduisent le fait qu'il s'agit de la guerre d'un seul homme. Ou d'un homme seul ?

Dirty Politics & Reflets.info

Actualité oblige, dans Dirty Politics, Philippe Moreau analyse l'entrée en guerre de la Russie contre l'Ukraine. Le choix des images diffusées, avec des collaborateurs placés à plusieurs mètres de lui, traduit une forme de violence. Mais aussi, le côté populiste de Vladimir Poutine. Les démocraties sont d'ailleurs désarmées face à un homme qui ne joue pas avec les mêmes règles, comme Trump avant lui. Parmi les images qui ont frappé les esprits, il y a aussi celles de son chef des services de renseignement qui est forcé d'adhérer à cette guerre par une pression psychologique et une forme de violence verbale froide et étonnante. On comprend alors que c'est un homme seul qui décide d'une entrée en guerre.

Dirty Politics en français

Dirty Politics in english

]]>
Kyiv : des visiophones qui renseignent les Russes ?3dad52d1-09f7-4a86-9814-4615dd75a8ffhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220304_192842_Kyiv___des_visiophones_qui_renseignent_les_Russes__Fri, 04 Mar 2022 19:28:42 +0100

Cette fois, Reflets s'invite à la porte d'un immeuble qui semble abriter des militaires

La caméra embarquée par ce visiophone pointe sur un blindé à Kyiv. On peut observer les militaires aller et venir, faire des contrôles d'identité... Évidemment, un micro permet d'écouter à distance ce qui se dit devant cette porte.

Ce visiophone pointe sur un blindé à Kyiv - © Reflets

Les caméras des voitures de police de Kyiv, mal sécurisées, permettaient de recueillir des renseignements critiques pour le gouvernement ukrainien, et nous avons alerté les autorités en espérant écarter le danger. Malheureusement, d'autres objets connectés peuvent mettre en danger la sécurité de la ville.

De plus en plus souvent, les visiophones sont connectés à internet. Grâce à ces équipements, les habitants peuvent voir qui se présente à la porte et autoriser l'accès au bâtiment depuis leur smartphone. Pratique.

Mais quand on se penche sur ces machines pour tenter de comprendre leur fonctionnement, on réalise qu'il s'agit de PC sous Linux auxquels un micro et une webcam ont été associés, le tout reposant généralement sur du code opensource.

Comme tout objet connecté, les visiophones sont très rarement mis à jour, et il n'est pas rare qu'ils soient mal configurés, ou que des failles de sécurité permettent à tout un chacun, via internet, d'accéder au son, à l'image, ou au déclenchement de l'ouverture.

En temps de paix, nombreux sont ceux qui, quand on met en évidence une vulnérabilité de ce type, se réfugient derrière les habituels « je n'ai rien à cacher », « il y a des problèmes plus graves », etc. Dans un article précédent, nous avons montré en quoi ces objets pouvaient être problématiques dans bien des contextes.

En période de conflit, les objets connectés peuvent devenir de véritables sources de renseignement et mettre en...

]]>

Cette fois, Reflets s'invite à la porte d'un immeuble qui semble abriter des militaires

La caméra embarquée par ce visiophone pointe sur un blindé à Kyiv. On peut observer les militaires aller et venir, faire des contrôles d'identité... Évidemment, un micro permet d'écouter à distance ce qui se dit devant cette porte.

Ce visiophone pointe sur un blindé à Kyiv - © Reflets

Les caméras des voitures de police de Kyiv, mal sécurisées, permettaient de recueillir des renseignements critiques pour le gouvernement ukrainien, et nous avons alerté les autorités en espérant écarter le danger. Malheureusement, d'autres objets connectés peuvent mettre en danger la sécurité de la ville.

De plus en plus souvent, les visiophones sont connectés à internet. Grâce à ces équipements, les habitants peuvent voir qui se présente à la porte et autoriser l'accès au bâtiment depuis leur smartphone. Pratique.

Mais quand on se penche sur ces machines pour tenter de comprendre leur fonctionnement, on réalise qu'il s'agit de PC sous Linux auxquels un micro et une webcam ont été associés, le tout reposant généralement sur du code opensource.

Comme tout objet connecté, les visiophones sont très rarement mis à jour, et il n'est pas rare qu'ils soient mal configurés, ou que des failles de sécurité permettent à tout un chacun, via internet, d'accéder au son, à l'image, ou au déclenchement de l'ouverture.

En temps de paix, nombreux sont ceux qui, quand on met en évidence une vulnérabilité de ce type, se réfugient derrière les habituels « je n'ai rien à cacher », « il y a des problèmes plus graves », etc. Dans un article précédent, nous avons montré en quoi ces objets pouvaient être problématiques dans bien des contextes.

En période de conflit, les objets connectés peuvent devenir de véritables sources de renseignement et mettre en...

]]>
Le Comité d'aide médicale Ukraine va recevoir son premier camion de France2db8b9e1-9cdc-4d12-ad03-4bc119c26428http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220304_115136_Le_Comite_d_aide_medicale_Ukraine_va_recevoir_son_premier_camion_de_FranceFri, 04 Mar 2022 11:51:36 +0100

Reflets s'était associé à l'appel du Comité d'aide médicale Ukraine, une ONG basée dans l'ouest du pays à Uszhgorod, près de la frontière Slovaque. L'élan de solidarité a été immense suite à cet appel.

Quatre mairies, Paris15e, 17e et 7e et la mairie de Clamart (92) collectent des dons financiers et en nature aux travers des associations françaises Safe et Fondemos. Plus de 16.000 ont été récolté. Un premier virement de 10.000 a été fait au Comité d'aide médicale par un généreux donateur le 1er mars, selon la directrice de l'association Safe.

Collecte de dons pour l'Ukraine à la mairie du 15e arrondissement de Paris le 1er mars - Reflets - Jacques Duplessy
Collecte de dons pour l'Ukraine à la mairie du 15e arrondissement de Paris le 1er mars - Reflets - Jacques Duplessy

Un premier camion de 90m3 partira samedi 5 mars de la mairie du 15e. D'autres vont suivre selon les militants associatifs et la mairie du 15e. Un fabriquant de nourriture bébé va livrer directement 20m3 de produit à la frontière slovaque à un partenaire du Comité d'aide médicale dans le pays.

Jointe par téléphone jeudi, Nathalia Kabatsiy, la directrice de l'ONG ukrainienne raconte : "L'élan de solidarité est formidable, mais les besoins sont immenses. Il y a désormais entre 80.000 et 100.000 déplacés dans notre région. Nous avons reçu jeudi trois camions et une dizaine d'autres sont prévus. Nous commençons aussi à envoyer de la marchandise à l'intérieur du pays, plus près de la ligne de front. Nous avons besoin de plus en plus de médicaments et de petit...

]]>

Reflets s'était associé à l'appel du Comité d'aide médicale Ukraine, une ONG basée dans l'ouest du pays à Uszhgorod, près de la frontière Slovaque. L'élan de solidarité a été immense suite à cet appel.

Quatre mairies, Paris15e, 17e et 7e et la mairie de Clamart (92) collectent des dons financiers et en nature aux travers des associations françaises Safe et Fondemos. Plus de 16.000 ont été récolté. Un premier virement de 10.000 a été fait au Comité d'aide médicale par un généreux donateur le 1er mars, selon la directrice de l'association Safe.

Collecte de dons pour l'Ukraine à la mairie du 15e arrondissement de Paris le 1er mars - Reflets - Jacques Duplessy
Collecte de dons pour l'Ukraine à la mairie du 15e arrondissement de Paris le 1er mars - Reflets - Jacques Duplessy

Un premier camion de 90m3 partira samedi 5 mars de la mairie du 15e. D'autres vont suivre selon les militants associatifs et la mairie du 15e. Un fabriquant de nourriture bébé va livrer directement 20m3 de produit à la frontière slovaque à un partenaire du Comité d'aide médicale dans le pays.

Jointe par téléphone jeudi, Nathalia Kabatsiy, la directrice de l'ONG ukrainienne raconte : "L'élan de solidarité est formidable, mais les besoins sont immenses. Il y a désormais entre 80.000 et 100.000 déplacés dans notre région. Nous avons reçu jeudi trois camions et une dizaine d'autres sont prévus. Nous commençons aussi à envoyer de la marchandise à l'intérieur du pays, plus près de la ligne de front. Nous avons besoin de plus en plus de médicaments et de petit...

]]>
Pfizer France invente le ruissellement vers le hautf4812d84-7872-4d53-b1c8-ef67fec6e1c1http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220303_182411_Pfizer_France_invente_le_ruissellement_vers_le_hautThu, 03 Mar 2022 18:24:11 +0100

Pas de prime exceptionnelle pour les (petits) salariés

En dépit de bénéfices mirobolants, vaccin contre le Covid oblige, Pfizer France ne semble pas disposé à offrir une prime aux employés et la participation risque de s'envoler... vers d'autres cieux.

Vaccin Pfizer - Ministère de la défense US - CC BY 2.0

Avec un chiffre d'affaires France qui affichait le 31 novembre 2021 une augmentation de +134% à 2,7 milliards d'euros sur 12 mois grâce au vaccin contre le Covid, les 929 salariés de Pfizer France espéraient en être récompensés dès Noël.

Las! Malgré ces résultats époustouflants, la direction rechigne de réunion en réunion à s'engager sur le principe même d’une prime exceptionnelle réclamée par le CSE pour tout le monde. « Pour l’heure, aucune décision n’a encore été prise » répondait la direction du laboratoire dans le dernier compte-rendu du CSE. Certes, le personnel de cette société qui emploie essentiellement des cadres n'est pas à plaindre dans l'absolu (on est dans la pharmacie, pas dans le nettoyage) mais tout de même.

Ainsi Pfizer France avait déjà refusé de verser la prime Macron défiscalisée conçue pour préserver le pouvoir d’achat des salariés gagnant moins de trois SMiCs. Reste la participation assise sur les bénéfices mais il ne faudra pas trop compter dessus pour se rattraper: cette année encore, une bonne partie des profits générés par un vaccin remboursé par la sécurité sociale devrait partir en toute légalité se domicilier en Irlande, optimisation fiscale oblige.

Selon un expert du CSE, Pfizer France s’était ainsi débrouillé sur l’exercice 2020-2021 pour payer seulement 36 millions d’euros d’impôt sur les sociétés pour un chiffre d’affaires France de 1,06 milliards, alors même que sa marge opérationnelle (résultat d’exploitation...

]]>

Pas de prime exceptionnelle pour les (petits) salariés

En dépit de bénéfices mirobolants, vaccin contre le Covid oblige, Pfizer France ne semble pas disposé à offrir une prime aux employés et la participation risque de s'envoler... vers d'autres cieux.

Vaccin Pfizer - Ministère de la défense US - CC BY 2.0

Avec un chiffre d'affaires France qui affichait le 31 novembre 2021 une augmentation de +134% à 2,7 milliards d'euros sur 12 mois grâce au vaccin contre le Covid, les 929 salariés de Pfizer France espéraient en être récompensés dès Noël.

Las! Malgré ces résultats époustouflants, la direction rechigne de réunion en réunion à s'engager sur le principe même d’une prime exceptionnelle réclamée par le CSE pour tout le monde. « Pour l’heure, aucune décision n’a encore été prise » répondait la direction du laboratoire dans le dernier compte-rendu du CSE. Certes, le personnel de cette société qui emploie essentiellement des cadres n'est pas à plaindre dans l'absolu (on est dans la pharmacie, pas dans le nettoyage) mais tout de même.

Ainsi Pfizer France avait déjà refusé de verser la prime Macron défiscalisée conçue pour préserver le pouvoir d’achat des salariés gagnant moins de trois SMiCs. Reste la participation assise sur les bénéfices mais il ne faudra pas trop compter dessus pour se rattraper: cette année encore, une bonne partie des profits générés par un vaccin remboursé par la sécurité sociale devrait partir en toute légalité se domicilier en Irlande, optimisation fiscale oblige.

Selon un expert du CSE, Pfizer France s’était ainsi débrouillé sur l’exercice 2020-2021 pour payer seulement 36 millions d’euros d’impôt sur les sociétés pour un chiffre d’affaires France de 1,06 milliards, alors même que sa marge opérationnelle (résultat d’exploitation...

]]>
Reflets s'invite par hasard dans les voitures de police ukrainiennes c439aed8-0818-40c4-bbf1-2ae78a49ca96http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220302_104008_Reflets_s_invite_par_hasard_dans_les_voitures_de_police_ukrainiennes_Wed, 02 Mar 2022 10:40:08 +0100

Les caméras de vidéosurveillance n'étaient pas protégées

À la recherche de caméras accessibles via Internet pour suivre le conflit, Reflets s'est retrouvé dans les voitures de la police de Kyiv, avec son et image en temps réel. Les risques présentés par ces défauts de configuration nous ont poussé à prévenir les autorités. En moins de quatre heures, les flux ont été coupés.

Reflets, embeded dans une voiture de la police de Kyiv. - © Reflets

Tout commence par un travail de Reflets sur les caméras de vidéosurveillance ukrainiennes. Peut-on documenter la guerre au travers de ces caméras ? Sont-elles suffisamment protégées ? Est-ce qu'une vulnérabilité éventuelle ou une mauvaise configuration pourraient permettre à un pays tiers d'accumuler du renseignement ?

Un travail de recueil systématique des caméras disponibles dans le pays a débuté le 27 février 2022. Tester l'ensemble des 55 007 équipements joignables par internet et les géolocaliser aura pris 48 heures à une petite équipe de trois personnes.

Sans grande originalité, et comme dans la plupart des pays, au moins 5% d'entre elles sont accessibles en utilisant les noms d'utilisateurs et mots de passe par défaut. Ces identifiants doivent impérativement être changés à l'installation, mais les installateurs ne s'en inquiètent pas toujours. Vous pouvez relire notre précédent article sur ce sujet ici.

C'est en effectuant ces vérifications que nous avons la surprise d'accéder à un flux vidéo particulier : celui d'une caméra située dans une voiture en mouvement. Les avenues de Kyiv, les ponts, les checkpoints militaires se succèdent malgré le couvre-feu et à peine avons-nous réalisé ce qui se passe qu'une deuxième caméra tombe dans nos filets. Cette fois, le conducteur et le passager sont visibles à l'image :

Une voiture de police. En Ukraine. À Kyiv.

L'adresse de la troisième caméra découverte semble indiquer que...

]]>

Les caméras de vidéosurveillance n'étaient pas protégées

À la recherche de caméras accessibles via Internet pour suivre le conflit, Reflets s'est retrouvé dans les voitures de la police de Kyiv, avec son et image en temps réel. Les risques présentés par ces défauts de configuration nous ont poussé à prévenir les autorités. En moins de quatre heures, les flux ont été coupés.

Reflets, embeded dans une voiture de la police de Kyiv. - © Reflets

Tout commence par un travail de Reflets sur les caméras de vidéosurveillance ukrainiennes. Peut-on documenter la guerre au travers de ces caméras ? Sont-elles suffisamment protégées ? Est-ce qu'une vulnérabilité éventuelle ou une mauvaise configuration pourraient permettre à un pays tiers d'accumuler du renseignement ?

Un travail de recueil systématique des caméras disponibles dans le pays a débuté le 27 février 2022. Tester l'ensemble des 55 007 équipements joignables par internet et les géolocaliser aura pris 48 heures à une petite équipe de trois personnes.

Sans grande originalité, et comme dans la plupart des pays, au moins 5% d'entre elles sont accessibles en utilisant les noms d'utilisateurs et mots de passe par défaut. Ces identifiants doivent impérativement être changés à l'installation, mais les installateurs ne s'en inquiètent pas toujours. Vous pouvez relire notre précédent article sur ce sujet ici.

C'est en effectuant ces vérifications que nous avons la surprise d'accéder à un flux vidéo particulier : celui d'une caméra située dans une voiture en mouvement. Les avenues de Kyiv, les ponts, les checkpoints militaires se succèdent malgré le couvre-feu et à peine avons-nous réalisé ce qui se passe qu'une deuxième caméra tombe dans nos filets. Cette fois, le conducteur et le passager sont visibles à l'image :

Une voiture de police. En Ukraine. À Kyiv.

L'adresse de la troisième caméra découverte semble indiquer que...

]]>
Reflets coincidentally invites itself in the Ukrainian police cars 1de12454-5017-4816-aad6-460f7a2af8cahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220302_102724_Reflets_coincidentally_invites_itself_in_the_Ukrainian_police_cars_Wed, 02 Mar 2022 10:27:24 +0100

The video surveillance cameras were not protected

Looking for cameras accessible via the Internet to follow the conflict, Reflets found itself in the cars of the Kyiv police, with sound and image in real time. The risks presented by these misconfigurations prompted us to warn the authorities. In less than four hours, the feeds were cut off.

Reflets, embeded in a police car in Kyiv. - © Reflets

It all starts with a work of Reflets on Ukrainian video surveillance cameras. Can we document the war through these cameras? Are they sufficiently protected? Could a possible vulnerability or a bad configuration allow a third country to collect intelligence?

A systematic collection of the cameras available in the country began on February 27, 2022. Testing all of the 55,007 pieces of equipment that can be reached via the Internet will have taken 48 hours.

Without much originality, and as in most countries, at least 5% of them are accessible using default usernames and passwords. These usernames and passwords must be changed during installation, but installers do not always worry about this. You can read our previous article on this subject here.

It is while performing these checks that we were surprised to watch a particular video stream: that of a camera located in a moving car. Kyiv's avenues, bridges, military checkpoints follow one another despite the curfew and no sooner have we realized what is happening than a second camera falls into our net. This time, the driver and the passenger are visible in the picture:

A police car. In Ukraine. In Kyiv.

The address of the third camera discovered seems to indicate that all the equipment is connected to a single network. A thorough analysis finally allows us to access more than thirty police vehicles in the city.

Views from inside the cars, views from outside, radio messages, telephone conversations, everything is freely...

]]>

The video surveillance cameras were not protected

Looking for cameras accessible via the Internet to follow the conflict, Reflets found itself in the cars of the Kyiv police, with sound and image in real time. The risks presented by these misconfigurations prompted us to warn the authorities. In less than four hours, the feeds were cut off.

Reflets, embeded in a police car in Kyiv. - © Reflets

It all starts with a work of Reflets on Ukrainian video surveillance cameras. Can we document the war through these cameras? Are they sufficiently protected? Could a possible vulnerability or a bad configuration allow a third country to collect intelligence?

A systematic collection of the cameras available in the country began on February 27, 2022. Testing all of the 55,007 pieces of equipment that can be reached via the Internet will have taken 48 hours.

Without much originality, and as in most countries, at least 5% of them are accessible using default usernames and passwords. These usernames and passwords must be changed during installation, but installers do not always worry about this. You can read our previous article on this subject here.

It is while performing these checks that we were surprised to watch a particular video stream: that of a camera located in a moving car. Kyiv's avenues, bridges, military checkpoints follow one another despite the curfew and no sooner have we realized what is happening than a second camera falls into our net. This time, the driver and the passenger are visible in the picture:

A police car. In Ukraine. In Kyiv.

The address of the third camera discovered seems to indicate that all the equipment is connected to a single network. A thorough analysis finally allows us to access more than thirty police vehicles in the city.

Views from inside the cars, views from outside, radio messages, telephone conversations, everything is freely...

]]>
L214 : une boucherie organisationnelle et technique en interne ? 16de9950-56a1-4941-a0f3-cee1435cb453http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220228_113103_L214___une_boucherie_organisationnelle_et_technique_en_interne____Mon, 28 Feb 2022 11:31:03 +0100

Site non sécurisé, mauvaise utilisation des dons des adhérents, protection des données personnelles non garantie, management brutal…

Faire et défaire, c'est toujours travailler... Cela pourrait être la devise du responsable de l'infrastructure de l'association L214. Depuis 2016, un projet de mise à niveau du site est régulièrement arrêté puis relancé et rien n'avance. En attendant, la sécurité des sites est mise en danger. Analyse de la situation…

Page d'accueil de L214

L214. Le nom fait frémir les éleveurs. L’association de défense des animaux, connue pour ses films en caméra cachée révélant les mauvais traitements infligés aux animaux s’est faite connaître par la diffusion d’images crues sur les souffrances animales, notamment dans les abattoirs. Son travail utile et très largement médiatisé lui a permis de fédérer pratiquement 50.000 membres et d’engranger environ 5,9 millions d’euros de dons en 2020. Elle emploie quelque 75 personnes et annonce une égalité salariale pour tous. Un vrai parangon de vertu. Il y a tout de même quelques ombres au tableau. Mediapart, Causette ou Loopsider ont enquêté par le passé sur des accusations de violences morales ou sexuelles. Il y a quelques jours, Arrêt sur Image mettait en lumière dans deux articles (ici et ) les liens très (trop ?) étroits entre certains journalistes et l’association. Des journalistes se faisant écrire leurs textes par l’association, d’autres relisant avant publication les communiqués de presse de L214… Certains médias comme Brut ou Kombini fabriquant même des sujets sur la base d’images sélectionnées par L214, l’association demandant une supervision de la vidéo avant diffusion… Reflets s’est intéressé aux sites Web de L214. Un détail purement technique peut, comme dans toute entité, association ou entreprise, devenir un sujet de bon ou mauvais emploi des ressources et révéler des pratiques managériales discutables.

Si les revenus de L214 reposent à 90% sur les dons et...

]]>

Site non sécurisé, mauvaise utilisation des dons des adhérents, protection des données personnelles non garantie, management brutal…

Faire et défaire, c'est toujours travailler... Cela pourrait être la devise du responsable de l'infrastructure de l'association L214. Depuis 2016, un projet de mise à niveau du site est régulièrement arrêté puis relancé et rien n'avance. En attendant, la sécurité des sites est mise en danger. Analyse de la situation…

Page d'accueil de L214

L214. Le nom fait frémir les éleveurs. L’association de défense des animaux, connue pour ses films en caméra cachée révélant les mauvais traitements infligés aux animaux s’est faite connaître par la diffusion d’images crues sur les souffrances animales, notamment dans les abattoirs. Son travail utile et très largement médiatisé lui a permis de fédérer pratiquement 50.000 membres et d’engranger environ 5,9 millions d’euros de dons en 2020. Elle emploie quelque 75 personnes et annonce une égalité salariale pour tous. Un vrai parangon de vertu. Il y a tout de même quelques ombres au tableau. Mediapart, Causette ou Loopsider ont enquêté par le passé sur des accusations de violences morales ou sexuelles. Il y a quelques jours, Arrêt sur Image mettait en lumière dans deux articles (ici et ) les liens très (trop ?) étroits entre certains journalistes et l’association. Des journalistes se faisant écrire leurs textes par l’association, d’autres relisant avant publication les communiqués de presse de L214… Certains médias comme Brut ou Kombini fabriquant même des sujets sur la base d’images sélectionnées par L214, l’association demandant une supervision de la vidéo avant diffusion… Reflets s’est intéressé aux sites Web de L214. Un détail purement technique peut, comme dans toute entité, association ou entreprise, devenir un sujet de bon ou mauvais emploi des ressources et révéler des pratiques managériales discutables.

Si les revenus de L214 reposent à 90% sur les dons et...

]]>
Ukraine/Russie : le grand public redécouvre SWIFT 71e5a5df-e2ed-4d0f-ace1-69e1560c9022http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220226_173558_Ukraine_Russie___le_grand_public_redecouvre_SWIFT_Sat, 26 Feb 2022 17:35:58 +0100

Le réseau interbancaire au coeur des débats

Les discussions vont bon train : doit-on exclure la Russie du réseau SWIFT ? Cela aurait-il un effet ? A quoi sert ce réseau interbancaire et surtout, que pourrait-on en faire si l'on voulait vraiment s'en servir comme d'une arme ?

Swift, ce n'est pas qu'un réseau interbancaire - Open Food Facts - CC

Les pays occidentaux vont-ils utiliser « l'arme nucléaire » en matière financière : déconnecter les banques et autres institutions financières russes du réseau SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) ? Ce réseau qui regroupe près de 11.000 institutions dans le monde permet de procéder à des échanges financiers électroniques. Lorsqu'une banque veut débiter un compte dans une autre banque, elle n'envoie plus un pigeon voyageur et il n'y a plus un employé de banque gris qui note les débits et les crédits dans les colonnes correspondantes sur un grand livre des comptes... SWIFT a remplacé un système plus archaïque, mais déjà « dématérialisée » de Télex, à la fin des années 70. L'idée d'exclure la Russie du réseau, déjà évoquée en 2014, refait surface et les dernières oppositions semblent sauter ces dernières heures. Quelques pays comme l'Allemagne ou la Hongrie, qui ont un commerce important, notamment énergétique avec la Russie, s'y opposaient. La Russie s'effondrera-t-elle en cas d'exclusion ? Les choses sont compliquées. Et surtout, ce n'est peut-être pas de cette manière qu'il faut utiliser cette arme ultime.

L'exclusion d'un pays du réseau n'est pas une nouveauté. L'Iran par exemple a déjà fait l'objet d'une telle sanction. Son commerce extérieur s'est effectivement effondré, mais l'État existe toujours. SWIFT est un réseau électronique qui permet aux acteurs...

]]>

Le réseau interbancaire au coeur des débats

Les discussions vont bon train : doit-on exclure la Russie du réseau SWIFT ? Cela aurait-il un effet ? A quoi sert ce réseau interbancaire et surtout, que pourrait-on en faire si l'on voulait vraiment s'en servir comme d'une arme ?

Swift, ce n'est pas qu'un réseau interbancaire - Open Food Facts - CC

Les pays occidentaux vont-ils utiliser « l'arme nucléaire » en matière financière : déconnecter les banques et autres institutions financières russes du réseau SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) ? Ce réseau qui regroupe près de 11.000 institutions dans le monde permet de procéder à des échanges financiers électroniques. Lorsqu'une banque veut débiter un compte dans une autre banque, elle n'envoie plus un pigeon voyageur et il n'y a plus un employé de banque gris qui note les débits et les crédits dans les colonnes correspondantes sur un grand livre des comptes... SWIFT a remplacé un système plus archaïque, mais déjà « dématérialisée » de Télex, à la fin des années 70. L'idée d'exclure la Russie du réseau, déjà évoquée en 2014, refait surface et les dernières oppositions semblent sauter ces dernières heures. Quelques pays comme l'Allemagne ou la Hongrie, qui ont un commerce important, notamment énergétique avec la Russie, s'y opposaient. La Russie s'effondrera-t-elle en cas d'exclusion ? Les choses sont compliquées. Et surtout, ce n'est peut-être pas de cette manière qu'il faut utiliser cette arme ultime.

L'exclusion d'un pays du réseau n'est pas une nouveauté. L'Iran par exemple a déjà fait l'objet d'une telle sanction. Son commerce extérieur s'est effectivement effondré, mais l'État existe toujours. SWIFT est un réseau électronique qui permet aux acteurs...

]]>
URGENCE UKRAINE : appel aux dons pour soutenir les populations civilesd7230409-ec33-4905-b73c-2b29a114e7e2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220226_135357_URGENCE_UKRAINE___appel_aux_dons_pour_soutenir_les_populations_civilesSat, 26 Feb 2022 13:53:57 +0100

Page d'accueil de l'association

Page d'accueil de l'association
Page d'accueil de l'association
La guerre touche aujourd'hui l’Europe et tout particulièrement l’Ukraine. La rédaction de Reflets, fidèle à ses valeurs de liberté et d’humanisme ne peut rester insensible à la souffrance du peuple ukrainien.

Reflets est en contact avec une ONG ukrainienne fondée en 2000, le Comité d’Aide Médicale, qui prend en charge des déplacés dans la partie occidentale du pays : ce sont des familles qui fuient l’Est de l’Ukraine et les zones de combat, et n’ont pu emporter que le strict minimum. Actuellement, l'association a au moins 60.000 déplacé sur sa zone. Une interview de la directrice du Comité d'aide médicale a été publiée par le journal La Vie (accès libre)

Cette association a besoin d’acheter de toute urgence des produits essentiels : matelas, duvets, nourriture pour bébé, produits d’hygiène, médicaments de première nécessité, équipements de chauffage… La mairie du 15eme arrondissement de Paris a lancé une collecte de produits de première nécessité pour le Comité d'aide médicale.

Si vous souhaitez aider efficacement et rapidement le peuple ukrainien, nous vous invitons à soutenir cette ONG.

Les dons sont collectés par l’association française de santé publique SAFE (www.safe.asso.fr) qui a des liens historiques avec le Comité d’aide médicale Ukraine, et les reverse intégralement à cette association. Elle pourra établir un reçu fiscal sur simple demande.

Pour envoyer vos dons :

Par chèque : SAFE – Urgence Ukraine 11 av....

]]>

Page d'accueil de l'association

Page d'accueil de l'association
Page d'accueil de l'association
La guerre touche aujourd'hui l’Europe et tout particulièrement l’Ukraine. La rédaction de Reflets, fidèle à ses valeurs de liberté et d’humanisme ne peut rester insensible à la souffrance du peuple ukrainien.

Reflets est en contact avec une ONG ukrainienne fondée en 2000, le Comité d’Aide Médicale, qui prend en charge des déplacés dans la partie occidentale du pays : ce sont des familles qui fuient l’Est de l’Ukraine et les zones de combat, et n’ont pu emporter que le strict minimum. Actuellement, l'association a au moins 60.000 déplacé sur sa zone. Une interview de la directrice du Comité d'aide médicale a été publiée par le journal La Vie (accès libre)

Cette association a besoin d’acheter de toute urgence des produits essentiels : matelas, duvets, nourriture pour bébé, produits d’hygiène, médicaments de première nécessité, équipements de chauffage… La mairie du 15eme arrondissement de Paris a lancé une collecte de produits de première nécessité pour le Comité d'aide médicale.

Si vous souhaitez aider efficacement et rapidement le peuple ukrainien, nous vous invitons à soutenir cette ONG.

Les dons sont collectés par l’association française de santé publique SAFE (www.safe.asso.fr) qui a des liens historiques avec le Comité d’aide médicale Ukraine, et les reverse intégralement à cette association. Elle pourra établir un reçu fiscal sur simple demande.

Pour envoyer vos dons :

Par chèque : SAFE – Urgence Ukraine 11 av....

]]>
Ukraine : comment Poutine justifie la guerre770d351d-1b4a-4cf2-8965-a5eee60fbe2ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220225_105721_Ukraine___comment_Poutine_justifie_la_guerreFri, 25 Feb 2022 10:57:21 +0100

Voici l'intégralité de l'allocution du président russe.

Jeudi 24 février, 4h du matin. En pleine nuit, Vladimir Poutine prend la parole pour annoncer le lancement « d’une opération militaire spéciale dans le Donbass » avec pour objectifs la « démilitarisation et la dénazification » du pays. Le Kremlin invoque «l'article 51 de la partie 7 de la Charte des Nations unies» qui concerne le droit à la légitime défense. Une heure plus tard, l'invasion de l'Ukraine commençait.

Vladimir Poutine le 24 février 2022 - Kremlin

Président de la Russie Vladimir Poutine :

Citoyens de Russie, amis,

Je considère qu'il est nécessaire aujourd'hui de parler à nouveau des événements tragiques dans le Donbass et des aspects essentiels pour assurer la sécurité de la Russie.

Je commencerai par ce que j'ai dit dans mon discours du 21 février 2022. J'ai parlé de nos plus grandes préoccupations et inquiétudes, et des menaces fondamentales que les politiciens occidentaux irresponsables ont créées pour la Russie de manière constante, grossière et sans ménagement d'année en année. Je fais référence à l'expansion vers l'est de l'OTAN, qui rapproche de plus en plus ses infrastructures militaires de la frontière russe.

C'est un fait que, au cours des trente dernières années, nous avons patiemment essayé de parvenir à un accord avec les principaux pays de l'OTAN concernant les principes d'une sécurité égale et indivisible en Europe. En réponse à nos propositions, nous nous sommes invariablement heurtés soit à des tromperies et des mensonges cyniques, soit à des tentatives de pression et de chantage, tandis que l'alliance de l'Atlantique Nord continuait à s'étendre en dépit de nos protestations et de nos préoccupations. Sa machine militaire est en marche et, comme je l'ai dit, elle s'approche de notre frontière.

Pourquoi cela se produit-il ? D'où vient cette manière insolente de parler du haut de leur exceptionnalisme, de leur infaillibilité et de leur...

]]>

Voici l'intégralité de l'allocution du président russe.

Jeudi 24 février, 4h du matin. En pleine nuit, Vladimir Poutine prend la parole pour annoncer le lancement « d’une opération militaire spéciale dans le Donbass » avec pour objectifs la « démilitarisation et la dénazification » du pays. Le Kremlin invoque «l'article 51 de la partie 7 de la Charte des Nations unies» qui concerne le droit à la légitime défense. Une heure plus tard, l'invasion de l'Ukraine commençait.

Vladimir Poutine le 24 février 2022 - Kremlin

Président de la Russie Vladimir Poutine :

Citoyens de Russie, amis,

Je considère qu'il est nécessaire aujourd'hui de parler à nouveau des événements tragiques dans le Donbass et des aspects essentiels pour assurer la sécurité de la Russie.

Je commencerai par ce que j'ai dit dans mon discours du 21 février 2022. J'ai parlé de nos plus grandes préoccupations et inquiétudes, et des menaces fondamentales que les politiciens occidentaux irresponsables ont créées pour la Russie de manière constante, grossière et sans ménagement d'année en année. Je fais référence à l'expansion vers l'est de l'OTAN, qui rapproche de plus en plus ses infrastructures militaires de la frontière russe.

C'est un fait que, au cours des trente dernières années, nous avons patiemment essayé de parvenir à un accord avec les principaux pays de l'OTAN concernant les principes d'une sécurité égale et indivisible en Europe. En réponse à nos propositions, nous nous sommes invariablement heurtés soit à des tromperies et des mensonges cyniques, soit à des tentatives de pression et de chantage, tandis que l'alliance de l'Atlantique Nord continuait à s'étendre en dépit de nos protestations et de nos préoccupations. Sa machine militaire est en marche et, comme je l'ai dit, elle s'approche de notre frontière.

Pourquoi cela se produit-il ? D'où vient cette manière insolente de parler du haut de leur exceptionnalisme, de leur infaillibilité et de leur...

]]>
Dirty Politics : et si Zemmour était au deuxième tour ?c019b6f4-1a38-48ee-914b-a6c5a2e07deehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220223_181820_Dirty_Politics___et_si_Zemmour_etait_au_deuxieme_tour__Wed, 23 Feb 2022 18:18:20 +0100

Analyse des ressorts qui pourraient propulser le candidat populiste d'extrême-droite

Comment traiter de manière originale la présidentielle ? Reflets a fait le choix de décrypter les dessous de la campagne et de créer une émission hebdomadaire avec Philippe Moreau-Chevrolet, créateur de Dirty Politics, une newsletter politique.

Dirty Politics & Reflets.info

Nicolas Sarkozy disait : "Je suis une Ferrari et on m'ouvre avec des gants blancs." Dirty Politics ne prendra pas de gants pour regarder sous le capot des politiques et décrypter cette présidentielle.

Nous avons choisi d'accueillir sur Reflets, Philippe Moreau-Chevrolet qui a lancé il y a quelques mois une newsletter politique : Dirty Politics. Professeur de communication politique à Sciences Po, président de la société MCBG Conseil, il commente régulièrement les événements politiques sur plusieurs médias.

Reflets est heureux de partager avec vous ces réflexions sur les dessous de la campagne en cours. Alors que les partis traditionnels sont affaiblis ou rayés de la carte, que l'extrême-droite monte en flèche, que ses discours jusqu'ici inacceptables s'étalent sur quasiment toutes les chaînes d'information en continu, que la galaxie Bolloré propulse pour ses propres besoins l'insupportable élément du chaos Zemmour, un peu d'analyse posée et réfléchie ne fera pas de mal...

Dans ce premier opus, Philippe Moreau-Chevrolet analyse les chances que pourrait avoir Éric Zemmour de passer le premier tour et même, pourquoi pas, de remporter la présidentielle.

Impossible ? Souvenez-vous de Beppe Grillo en Italie, de Donald Trump aux États-Unis, ce ne serait pas la première fois qu'un populiste d'extrême-droite parviendrait à renverser la table alors que cela semblait impossible quelques mois plus tôt...

Ne pas analyser cette...

]]>

Analyse des ressorts qui pourraient propulser le candidat populiste d'extrême-droite

Comment traiter de manière originale la présidentielle ? Reflets a fait le choix de décrypter les dessous de la campagne et de créer une émission hebdomadaire avec Philippe Moreau-Chevrolet, créateur de Dirty Politics, une newsletter politique.

Dirty Politics & Reflets.info

Nicolas Sarkozy disait : "Je suis une Ferrari et on m'ouvre avec des gants blancs." Dirty Politics ne prendra pas de gants pour regarder sous le capot des politiques et décrypter cette présidentielle.

Nous avons choisi d'accueillir sur Reflets, Philippe Moreau-Chevrolet qui a lancé il y a quelques mois une newsletter politique : Dirty Politics. Professeur de communication politique à Sciences Po, président de la société MCBG Conseil, il commente régulièrement les événements politiques sur plusieurs médias.

Reflets est heureux de partager avec vous ces réflexions sur les dessous de la campagne en cours. Alors que les partis traditionnels sont affaiblis ou rayés de la carte, que l'extrême-droite monte en flèche, que ses discours jusqu'ici inacceptables s'étalent sur quasiment toutes les chaînes d'information en continu, que la galaxie Bolloré propulse pour ses propres besoins l'insupportable élément du chaos Zemmour, un peu d'analyse posée et réfléchie ne fera pas de mal...

Dans ce premier opus, Philippe Moreau-Chevrolet analyse les chances que pourrait avoir Éric Zemmour de passer le premier tour et même, pourquoi pas, de remporter la présidentielle.

Impossible ? Souvenez-vous de Beppe Grillo en Italie, de Donald Trump aux États-Unis, ce ne serait pas la première fois qu'un populiste d'extrême-droite parviendrait à renverser la table alors que cela semblait impossible quelques mois plus tôt...

Ne pas analyser cette...

]]>
Poutine dans le texte712a3ef3-1d4e-480c-8934-eea11009580fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220223_120241_Poutine_dans_le_texteWed, 23 Feb 2022 12:02:41 +0100

Nous rendons accessible l'intégralité du discours du président russe du 21 février.

Les commentaires succèdent aux commentaires. Il nous semble important de rendre disponible l'intégralité du discours de Vladimir Poutine. Son discours truffé de mots comme, "russophobie agressive", "attitude parasitaire" ou "génocide", de révisionnisme historique et de fake news nous fait entrer dans une autre dimension. L'existence même de l'Ukraine qui "n'a jamais eu de tradition stable de véritable État" semble remise en cause. Le spectre de la guerre réapparaît en Europe.

Vladimir Poutine s'adresse à la nation le 21 février 2022 - Kremlin

Ce texte est une traduction depuis la version anglaise du discours du 21 février mise en ligne sur le site du Kremlin. Nous avons ajouté quelques liens vers Wikipedia. D'un point de vue "occidental", le discours de Vladimir Poutine est choquant, il valide une volonté du Président Russe de peser lourdement dans a région, comme un retour à la guerre froide. D'un point de vue russophone, les choses sont différentes, Poutine ne fait que protéger la Russie contre l'expansionnisme de l'OTAN à l'Est. Vous pouvez lire ce thread sur Twitter pour mieux comprendre le conflit que se livrent les deux super-puissances depuis des années dans la région.

Le président de la Russie Vladimir Poutine :

Citoyens de Russie, amis,

Mon discours concerne les événements en Ukraine et pourquoi ils sont si importants pour nous, pour la Russie. Bien sûr, mon message s'adresse également à nos compatriotes en Ukraine.

La question est très sérieuse et doit être discutée en profondeur.

La situation dans le Donbass a atteint un stade critique, aigu. Je m'adresse à vous directement aujourd'hui non seulement pour vous expliquer ce qui se passe, mais aussi pour vous informer des décisions prises et des étapes ultérieures potentielles.

Je tiens à souligner à nouveau que l'Ukraine n'est pas seulement un pays voisin pour nous. C'est une partie inaliénable de notre propre histoire, de notre culture et de notre espace spirituel. Ce sont nos camarades, ceux qui...

]]>

Nous rendons accessible l'intégralité du discours du président russe du 21 février.

Les commentaires succèdent aux commentaires. Il nous semble important de rendre disponible l'intégralité du discours de Vladimir Poutine. Son discours truffé de mots comme, "russophobie agressive", "attitude parasitaire" ou "génocide", de révisionnisme historique et de fake news nous fait entrer dans une autre dimension. L'existence même de l'Ukraine qui "n'a jamais eu de tradition stable de véritable État" semble remise en cause. Le spectre de la guerre réapparaît en Europe.

Vladimir Poutine s'adresse à la nation le 21 février 2022 - Kremlin

Ce texte est une traduction depuis la version anglaise du discours du 21 février mise en ligne sur le site du Kremlin. Nous avons ajouté quelques liens vers Wikipedia. D'un point de vue "occidental", le discours de Vladimir Poutine est choquant, il valide une volonté du Président Russe de peser lourdement dans a région, comme un retour à la guerre froide. D'un point de vue russophone, les choses sont différentes, Poutine ne fait que protéger la Russie contre l'expansionnisme de l'OTAN à l'Est. Vous pouvez lire ce thread sur Twitter pour mieux comprendre le conflit que se livrent les deux super-puissances depuis des années dans la région.

Le président de la Russie Vladimir Poutine :

Citoyens de Russie, amis,

Mon discours concerne les événements en Ukraine et pourquoi ils sont si importants pour nous, pour la Russie. Bien sûr, mon message s'adresse également à nos compatriotes en Ukraine.

La question est très sérieuse et doit être discutée en profondeur.

La situation dans le Donbass a atteint un stade critique, aigu. Je m'adresse à vous directement aujourd'hui non seulement pour vous expliquer ce qui se passe, mais aussi pour vous informer des décisions prises et des étapes ultérieures potentielles.

Je tiens à souligner à nouveau que l'Ukraine n'est pas seulement un pays voisin pour nous. C'est une partie inaliénable de notre propre histoire, de notre culture et de notre espace spirituel. Ce sont nos camarades, ceux qui...

]]>
Solarezo, ex-fleuron de l'énergie solaire, fait encore des étincelles dans les Landes60108a49-8196-4b69-85f6-b72881dae918http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220222_171411_Solarezo__ex-fleuron_de_l_energie_solaire__fait_encore_des_etincelles_dans_les_LandesTue, 22 Feb 2022 17:14:11 +0100

Conte de fées ou mauvais western ?

La société Solarezo avait pour ambition, il y a dix ans, de devenir un acteur majeur du « solaire made in France » en reprenant une usine du géant Sony dans les Landes. Placée en liquidation judiciaire au bout de trois exercices, sa déconfiture n'a pourtant pas fait que des malheureux.

Cables électriques en pleine forêt des Landes, janvier 2021 - Joel Auster

L’histoire avait tout d’un beau conte de fées industriel qui fleurait bon les « énergies vertes ». En décembre 2009, la société lyonnaise Solarezo est accueillie à bras ouverts à Pontonx-sur-l’Adour, près de Dax (Landes), lorsqu’elle est choisie comme repreneur d’une usine de cassettes vidéo que le géant japonais Sony a décidé de fermer après vingt-cinq ans d’exploitation. L’arrêt des machines laisse 320 salariés sur le carreau. Solarezo bénéficie du soutien de l’industriel local DRT (qui en contrôlera près de 48%), champion des produits chimiques dérivés de la résine de pin, grande richesse de ce territoire. Sur le site de Pontonx, Sony avait déjà débuté une reconversion dans la production de panneaux solaires. Solarezo promet de maintenir des emplois et de mettre le paquet sur le photovoltaïque, un filon d’avenir en région Aquitaine, de quoi être présent sur toute la filière : des panneaux aux centrales, pour faire du « solaire made in France ».

En réalité, le conte de fées va vite tourner au mauvais western. La société sera finalement placée en liquidation judiciaire trois ans plus tard, le 28 août 2013. Et un conflit larvé oppose depuis 2014 deux anciens dirigeants de Solarezo (dont l’ex-PDG) à la Sepanso, la principale fédération de protection de la nature en Nouvelle Aquitaine. Les défenseurs de l'environnement sont parvenus à faire annuler par le conseil d’État des transferts de permis de construire qui laissent penser que certains ont profité plus que d’autres...

]]>

Conte de fées ou mauvais western ?

La société Solarezo avait pour ambition, il y a dix ans, de devenir un acteur majeur du « solaire made in France » en reprenant une usine du géant Sony dans les Landes. Placée en liquidation judiciaire au bout de trois exercices, sa déconfiture n'a pourtant pas fait que des malheureux.

Cables électriques en pleine forêt des Landes, janvier 2021 - Joel Auster

L’histoire avait tout d’un beau conte de fées industriel qui fleurait bon les « énergies vertes ». En décembre 2009, la société lyonnaise Solarezo est accueillie à bras ouverts à Pontonx-sur-l’Adour, près de Dax (Landes), lorsqu’elle est choisie comme repreneur d’une usine de cassettes vidéo que le géant japonais Sony a décidé de fermer après vingt-cinq ans d’exploitation. L’arrêt des machines laisse 320 salariés sur le carreau. Solarezo bénéficie du soutien de l’industriel local DRT (qui en contrôlera près de 48%), champion des produits chimiques dérivés de la résine de pin, grande richesse de ce territoire. Sur le site de Pontonx, Sony avait déjà débuté une reconversion dans la production de panneaux solaires. Solarezo promet de maintenir des emplois et de mettre le paquet sur le photovoltaïque, un filon d’avenir en région Aquitaine, de quoi être présent sur toute la filière : des panneaux aux centrales, pour faire du « solaire made in France ».

En réalité, le conte de fées va vite tourner au mauvais western. La société sera finalement placée en liquidation judiciaire trois ans plus tard, le 28 août 2013. Et un conflit larvé oppose depuis 2014 deux anciens dirigeants de Solarezo (dont l’ex-PDG) à la Sepanso, la principale fédération de protection de la nature en Nouvelle Aquitaine. Les défenseurs de l'environnement sont parvenus à faire annuler par le conseil d’État des transferts de permis de construire qui laissent penser que certains ont profité plus que d’autres...

]]>
Au coeur des nouveaux mouvements sectaires4189c96a-8764-4383-a7f5-cba7dafa082bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220219_154032_Au_coeur_des_nouveaux_mouvements_sectairesSat, 19 Feb 2022 15:40:32 +0100

Dessous Choc #3

Qui sont ces mouvements sectaires newlook qui surfent sur la révolution numérique, les discours complotistes et les nouvelles modes thérapeutiques ? Timothée de Rauglaudre a mené l’enquête avec Jean-Loup Adénor dans un livre récemment publié aux éditions Robert Laffont (Le nouveau péril sectaire). Il en dévoile quelques-uns des éléments les plus marquants à Antoine Bellier.

Les mouvements sectaires ne se résument pas à ces groupes d’illuminés au crâne rasé chantant dans le métro une langue inconnue ou invoquant au moyen de rituels alambiqués telle ou telle divinité aussi complexe qu’improbable. Ces caricatures qui collent à la peau de ces groupes empêchent d’en approcher le vrai visage. Celui-ci est en réalité beaucoup plus banal que ces clichés mais aussi beaucoup moins inoffensif.

Profitant de la baisse de vigilance des pouvoirs publics et de l’affaiblissement des moyens de prévention qui existaient jusqu’à récemment, les mouvements à tendance sectaire sont de plus en plus difficilement détectables. Ils pullulent sous diverses formes dans des domaines du quotidien tels que l’éducation ou le secteur du bien-être et de la santé. Dotés de ressources considérables, ils profitent de la fragilité de certains individus pour étendre leur emprise, provoquant des ravages – notamment psychologiques – aux conséquences parfois irréparables.

]]>

Dessous Choc #3

Qui sont ces mouvements sectaires newlook qui surfent sur la révolution numérique, les discours complotistes et les nouvelles modes thérapeutiques ? Timothée de Rauglaudre a mené l’enquête avec Jean-Loup Adénor dans un livre récemment publié aux éditions Robert Laffont (Le nouveau péril sectaire). Il en dévoile quelques-uns des éléments les plus marquants à Antoine Bellier.

Les mouvements sectaires ne se résument pas à ces groupes d’illuminés au crâne rasé chantant dans le métro une langue inconnue ou invoquant au moyen de rituels alambiqués telle ou telle divinité aussi complexe qu’improbable. Ces caricatures qui collent à la peau de ces groupes empêchent d’en approcher le vrai visage. Celui-ci est en réalité beaucoup plus banal que ces clichés mais aussi beaucoup moins inoffensif.

Profitant de la baisse de vigilance des pouvoirs publics et de l’affaiblissement des moyens de prévention qui existaient jusqu’à récemment, les mouvements à tendance sectaire sont de plus en plus difficilement détectables. Ils pullulent sous diverses formes dans des domaines du quotidien tels que l’éducation ou le secteur du bien-être et de la santé. Dotés de ressources considérables, ils profitent de la fragilité de certains individus pour étendre leur emprise, provoquant des ravages – notamment psychologiques – aux conséquences parfois irréparables.

]]>
Comment faire si l'on ne peut plus utiliser Google Analytics à cause de la CNIL ?d1869741-f243-4f0b-b29f-4ef6a8aaefe9http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220218_170050_Comment_faire_si_l_on_ne_peut_plus_utiliser_Google_Analytics_a_cause_de_la_CNIL__Fri, 18 Feb 2022 17:00:50 +0100

Et si c'était la mauvaise question ?

Dans un monde digne d'Alice au pays des merveilles, les commentateurs redoublent d'inventivité pour imaginer un cyber-espace sans le système de mesure d'audience de Google. Mais aussi, pour tenter de décrire ce que cela signifie pour la protection des données personnelles. En fait... Rien.

Google Analytics

Il n'est pas content, le gendarme des données personnelles... La CNIL a publié un avis qui a mis dans tous leurs états à peu près tous les gestionnaires de sites Web français. Imaginez... L'autorité administrative indépendante chargée de faire respecter le droit à la vie privée, vient de dire de manière alambiquée qu'utiliser cet outil de mesure d'audience, si celui-ci transfère des données vers les États-Unis, c'est un peu contraire au RGPD. Google Analytics, c'est une part de marché estimée à 70 ou 80% dans le domaine de la mesure d'audience. Les gens du marketing ont probablement sauté par les fenêtres des buildings à la publication de cet avis, comme des traders en mode crise de 29. C'est comme si d'un coup, la lumière s'éteignait et que l'univers était plongé dans le noir. Que faire ?

« La CNIL constate que les données des internautes sont transférées vers les Etats-Unis en violation des articles 44 et suivants du RGPD. Elle met donc en demeure le gestionnaire de site de mettre en conformité ces traitements avec le RGPD, si nécessaire en cessant d’avoir recours à la fonctionnalité Google Analytics (dans les conditions actuelles) ou en ayant recours à un outil n’entraînant pas de transfert hors UE. Le gestionnaire de site en cause dispose d’un délai d’un mois pour se mettre en conformité. »

Avec ce petit commentaire, la CNIL démontre que des données personnelles fuitent vers les États-Unis lorsque Google Analytics est...

]]>

Et si c'était la mauvaise question ?

Dans un monde digne d'Alice au pays des merveilles, les commentateurs redoublent d'inventivité pour imaginer un cyber-espace sans le système de mesure d'audience de Google. Mais aussi, pour tenter de décrire ce que cela signifie pour la protection des données personnelles. En fait... Rien.

Google Analytics

Il n'est pas content, le gendarme des données personnelles... La CNIL a publié un avis qui a mis dans tous leurs états à peu près tous les gestionnaires de sites Web français. Imaginez... L'autorité administrative indépendante chargée de faire respecter le droit à la vie privée, vient de dire de manière alambiquée qu'utiliser cet outil de mesure d'audience, si celui-ci transfère des données vers les États-Unis, c'est un peu contraire au RGPD. Google Analytics, c'est une part de marché estimée à 70 ou 80% dans le domaine de la mesure d'audience. Les gens du marketing ont probablement sauté par les fenêtres des buildings à la publication de cet avis, comme des traders en mode crise de 29. C'est comme si d'un coup, la lumière s'éteignait et que l'univers était plongé dans le noir. Que faire ?

« La CNIL constate que les données des internautes sont transférées vers les Etats-Unis en violation des articles 44 et suivants du RGPD. Elle met donc en demeure le gestionnaire de site de mettre en conformité ces traitements avec le RGPD, si nécessaire en cessant d’avoir recours à la fonctionnalité Google Analytics (dans les conditions actuelles) ou en ayant recours à un outil n’entraînant pas de transfert hors UE. Le gestionnaire de site en cause dispose d’un délai d’un mois pour se mettre en conformité. »

Avec ce petit commentaire, la CNIL démontre que des données personnelles fuitent vers les États-Unis lorsque Google Analytics est...

]]>
La France éjectée du Malid9ec1cfe-d28c-4a3a-a730-1935426f2823http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220217_180508_La_France_ejectee_du_MaliThu, 17 Feb 2022 18:05:08 +0100

Antoine Glaser décrypte la position de la France en Afrique

Le président Macron a annoncé aujourd'hui le départ de Barkhane du Mali et le redéploiement des forces françaises vers le Niger. Le fondateur de La lettre du continent et spécialiste de la « Françafrique » explique pourquoi la France a perdu pied au Sahel.

Opération Barkhane au Mali - État-major des armées - EMA

Emmanuel Macron a confirmé ce jeudi 17 février que les troupes françaises de l’opération Barkhane et de leurs alliés de l’opération Takuba allaient se retirer du Mali. Mais pour le président français, ce n'est pas un échec, juste un « retrait coordonné » des forces militaires. « En raison des multiples obstructions des autorités de transition maliennes, le Canada et les États européens opérant aux côtés de l’opération Barkhane et au sein de la Task Force Takuba estiment que les conditions politiques, opérationnelles et juridiques ne sont plus réunies pour poursuivre efficacement leur engagement militaire actuel dans la lutte contre le terrorisme au Mali et ont donc décidé d’entamer le retrait coordonné du territoire malien de leurs moyens militaires respectifs dédiés à ces opérations », indique la déclaration commune signée par la France, ses alliés européens et le Canada

Des militaires seront toutefois redéployés au Niger voisin. « Le cœur de cette action ne sera plus au Mali, mais sera au Niger », a déclaré le président français qui affirme délivrer « un message de continuité à notre engagement dans la lutte contre le terrorisme au Sahel ».

Actuellement, 4.600 militaires français sont déployés dans la bande saharo-sahélienne dont 2.400 au Mali, a indiqué le porte-parole de l’état-major. Ce nombre devrait tomber à entre 2.500 et 3.000 hommes à terme (pour une région qui fait 10 fois la France en taille). Barkhane devrait avoir quitté le Mali d'ici 4 à 6 mois. 53...

]]>

Antoine Glaser décrypte la position de la France en Afrique

Le président Macron a annoncé aujourd'hui le départ de Barkhane du Mali et le redéploiement des forces françaises vers le Niger. Le fondateur de La lettre du continent et spécialiste de la « Françafrique » explique pourquoi la France a perdu pied au Sahel.

Opération Barkhane au Mali - État-major des armées - EMA

Emmanuel Macron a confirmé ce jeudi 17 février que les troupes françaises de l’opération Barkhane et de leurs alliés de l’opération Takuba allaient se retirer du Mali. Mais pour le président français, ce n'est pas un échec, juste un « retrait coordonné » des forces militaires. « En raison des multiples obstructions des autorités de transition maliennes, le Canada et les États européens opérant aux côtés de l’opération Barkhane et au sein de la Task Force Takuba estiment que les conditions politiques, opérationnelles et juridiques ne sont plus réunies pour poursuivre efficacement leur engagement militaire actuel dans la lutte contre le terrorisme au Mali et ont donc décidé d’entamer le retrait coordonné du territoire malien de leurs moyens militaires respectifs dédiés à ces opérations », indique la déclaration commune signée par la France, ses alliés européens et le Canada

Des militaires seront toutefois redéployés au Niger voisin. « Le cœur de cette action ne sera plus au Mali, mais sera au Niger », a déclaré le président français qui affirme délivrer « un message de continuité à notre engagement dans la lutte contre le terrorisme au Sahel ».

Actuellement, 4.600 militaires français sont déployés dans la bande saharo-sahélienne dont 2.400 au Mali, a indiqué le porte-parole de l’état-major. Ce nombre devrait tomber à entre 2.500 et 3.000 hommes à terme (pour une région qui fait 10 fois la France en taille). Barkhane devrait avoir quitté le Mali d'ici 4 à 6 mois. 53...

]]>
Changer les médias, l’urgence d’agir : réunion publique du Fonds pour la presse libre ce jeudi4b4f3163-24e5-4373-b11a-6257a27d2bf3http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220216_153127_Changer_les_medias__l___urgence_d___agir___reunion_publique_du_Fonds_pour_la_presse_libre_ce_jeudiWed, 16 Feb 2022 15:31:27 +0100

Réunion du Fonds pour la Presse Libre
Réunion du Fonds pour la Presse Libre
Le Fonds pour la Presse Libre organise ce jeudi 17 février de 19h à 21h, à la Bourse du Travail (annexe Varlin), à Paris, 29 boulevard du Temple (métro République), un réunion intitulée « Changer les médias, l’urgence d’agir ». Comme d'autres, le Fonds pour la Presse Libre s'inquiète de la concentration des médias dans les mains de milliardaires : « la prise de contrôle de l’essentiel des médias privés par une petite dizaine d’hommes d’affaires détruit la qualité de l’information et son pluralisme. La transformation de médias, CNews en tête, en vecteurs de propagande de l’extrême droite et au service d’un candidat multi-condamné pour incitation à la haine raciale menace notre débat démocratique. Face à cela, il y a urgence à se mobiliser et à défendre une presse indépendante, intègre, diverse, d’abord au service des concitoyennes et concitoyens. »

Vous pouvez assister à la réunion en vous inscrivant ici ou la suivre en direct sur Youtube, en cliquant sur ce lien.

]]>

Réunion du Fonds pour la Presse Libre
Réunion du Fonds pour la Presse Libre
Le Fonds pour la Presse Libre organise ce jeudi 17 février de 19h à 21h, à la Bourse du Travail (annexe Varlin), à Paris, 29 boulevard du Temple (métro République), un réunion intitulée « Changer les médias, l’urgence d’agir ». Comme d'autres, le Fonds pour la Presse Libre s'inquiète de la concentration des médias dans les mains de milliardaires : « la prise de contrôle de l’essentiel des médias privés par une petite dizaine d’hommes d’affaires détruit la qualité de l’information et son pluralisme. La transformation de médias, CNews en tête, en vecteurs de propagande de l’extrême droite et au service d’un candidat multi-condamné pour incitation à la haine raciale menace notre débat démocratique. Face à cela, il y a urgence à se mobiliser et à défendre une presse indépendante, intègre, diverse, d’abord au service des concitoyennes et concitoyens. »

Vous pouvez assister à la réunion en vous inscrivant ici ou la suivre en direct sur Youtube, en cliquant sur ce lien.

]]>
Christine Albanel, un peu trop proche de la directrice de Korian ?9336bbb0-0b0a-4d6b-a1ba-1e79ede55db7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220216_125104_Christine_Albanel__un_peu_trop_proche_de_la_directrice_de_Korian___Wed, 16 Feb 2022 12:51:04 +0100

La présidente du comité d'éthique de France Télévisions a rendu un avis sur un documentaire qui mettait en cause le groupe d'Ehpad

Saisi par Korian, le comité d'éthique de France Télévisions a jugé que « la présentation de la situation d’établissements du groupe Korian peut apparaître particulièrement à charge » dans un film diffusé dans l'émission Pièces à conviction. Une zone d'ombre interroge : Christine Albanel et Sophie Boissard, la directrice générale de Korian, sont de vieilles connaissances... Mais pour l'ancienne ministre, il n'y a aucun problème : ce n'est que du « parisianisme ».

Christine Albanel - Siren-Com - Wikipedia - CC BY-SA 2.5

La découverte de la maltraitance dans les Ehpad de date pas de l’excellent livreLes fossoyeurs. D’autres fins limiers de l’investigation s’étaient déjà penchés sur le sujet. Dans notre podcast Dessous choc, nous avons donné la parole à François Nénin coauteur de L’or gris publié il y a 10 ans. Reflets avait aussi raconté en mai 2020 une histoire tragique survenue dans un établissement Korian : « Ma mère a été victime de négligence, voire de maltraitance ».

En novembre 2020, c'est au tour du magazine de France 3 Pièces à conviction de diffuser l'enquête de Julie Pichot et Xavier Deleu, intitulée « Que se passe-t-il dans les Ehpad ?» Le groupe Korian était notamment mis en cause. Les journalistes montraient que le nombre de morts avait été particulièrement élevé dans leurs établissements pendant la crise du Covid. Ils révélaient aussi l’opacité de la communication en direction des familles. De quoi faire pousser de hauts cris à Korian qui jugeait ce documentaire diffamatoire. L’entreprise déposait alors une plainte en diffamation et saisissait également le comité d’éthique de France Télévisions. Si la plainte est toujours en attente, le comité d’éthique présidé par l’ancienne ministre de la Culture, Christine Albanel, s’est lui tenu le 9 juin 2021 pour examiner la demande de Korian. Dans son avis rendu public le 30 septembre, il estime que «ce qui s'est vraiment passé dans les Ehpad n'était pas traité de la même façon selon que les faits se déroulaient dans...

]]>

La présidente du comité d'éthique de France Télévisions a rendu un avis sur un documentaire qui mettait en cause le groupe d'Ehpad

Saisi par Korian, le comité d'éthique de France Télévisions a jugé que « la présentation de la situation d’établissements du groupe Korian peut apparaître particulièrement à charge » dans un film diffusé dans l'émission Pièces à conviction. Une zone d'ombre interroge : Christine Albanel et Sophie Boissard, la directrice générale de Korian, sont de vieilles connaissances... Mais pour l'ancienne ministre, il n'y a aucun problème : ce n'est que du « parisianisme ».

Christine Albanel - Siren-Com - Wikipedia - CC BY-SA 2.5

La découverte de la maltraitance dans les Ehpad de date pas de l’excellent livreLes fossoyeurs. D’autres fins limiers de l’investigation s’étaient déjà penchés sur le sujet. Dans notre podcast Dessous choc, nous avons donné la parole à François Nénin coauteur de L’or gris publié il y a 10 ans. Reflets avait aussi raconté en mai 2020 une histoire tragique survenue dans un établissement Korian : « Ma mère a été victime de négligence, voire de maltraitance ».

En novembre 2020, c'est au tour du magazine de France 3 Pièces à conviction de diffuser l'enquête de Julie Pichot et Xavier Deleu, intitulée « Que se passe-t-il dans les Ehpad ?» Le groupe Korian était notamment mis en cause. Les journalistes montraient que le nombre de morts avait été particulièrement élevé dans leurs établissements pendant la crise du Covid. Ils révélaient aussi l’opacité de la communication en direction des familles. De quoi faire pousser de hauts cris à Korian qui jugeait ce documentaire diffamatoire. L’entreprise déposait alors une plainte en diffamation et saisissait également le comité d’éthique de France Télévisions. Si la plainte est toujours en attente, le comité d’éthique présidé par l’ancienne ministre de la Culture, Christine Albanel, s’est lui tenu le 9 juin 2021 pour examiner la demande de Korian. Dans son avis rendu public le 30 septembre, il estime que «ce qui s'est vraiment passé dans les Ehpad n'était pas traité de la même façon selon que les faits se déroulaient dans...

]]>
Pour la liberté de la presse et la démocratie, stoppons Bollorédc44386d-620d-4cb4-8f38-8f14a34b7a32http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220216_104016_Pour_la_liberte_de_la_presse_et_la_democratie__stoppons_BolloreWed, 16 Feb 2022 10:40:16 +0100

Le collectif StopBolloré, dont fait partie Reflets.info, appelle à se mobiliser pour le droit à l’information. L’empire médiatique du milliardaire et l’idéologie réactionnaire qu’il diffuse sont une menace sur la liberté de la presse et la démocratie.

Presse écrite, radios, chaînes de télévision, maisons d’édition de livres, agences de communication, jeux vidéo, instituts de sondage, salles de spectacle... en quelques années, Vincent Bolloré a constitué un empire médiatique tentaculaire au service de ses ambitions idéologiques réactionnaires.

Rien que dans le monde de l’édition, il possèdera bientôt plus de 70% des livres scolaires, la moitié des livres de poche, une centaine de maisons d’édition, avec un quasi-monopole sur la distribution des livres.

Cette concentration de médias est sans précédent dans notre histoire. Elle renverse les principes démocratiques garantis depuis la Seconde Guerre mondiale, et tous les progrès de la liberté de la presse, du droit d’informer et des médias. Sous nos yeux incrédules se déroule une révolution rétrograde qu’il est urgent d’empêcher.

Depuis la Libération, il est pourtant acquis que l’information n'est pas un objet commercial mais un instrument de culture. Il est entendu qu’elle ne peut remplir sa mission que « dans la liberté et par la liberté ». Il est clair qu’elle est libre quand elle ne dépend « ni de la puissance gouvernementale ni des puissances d’argent mais de la seule conscience des journalistes et des lecteurs »...

]]>

Le collectif StopBolloré, dont fait partie Reflets.info, appelle à se mobiliser pour le droit à l’information. L’empire médiatique du milliardaire et l’idéologie réactionnaire qu’il diffuse sont une menace sur la liberté de la presse et la démocratie.

Presse écrite, radios, chaînes de télévision, maisons d’édition de livres, agences de communication, jeux vidéo, instituts de sondage, salles de spectacle... en quelques années, Vincent Bolloré a constitué un empire médiatique tentaculaire au service de ses ambitions idéologiques réactionnaires.

Rien que dans le monde de l’édition, il possèdera bientôt plus de 70% des livres scolaires, la moitié des livres de poche, une centaine de maisons d’édition, avec un quasi-monopole sur la distribution des livres.

Cette concentration de médias est sans précédent dans notre histoire. Elle renverse les principes démocratiques garantis depuis la Seconde Guerre mondiale, et tous les progrès de la liberté de la presse, du droit d’informer et des médias. Sous nos yeux incrédules se déroule une révolution rétrograde qu’il est urgent d’empêcher.

Depuis la Libération, il est pourtant acquis que l’information n'est pas un objet commercial mais un instrument de culture. Il est entendu qu’elle ne peut remplir sa mission que « dans la liberté et par la liberté ». Il est clair qu’elle est libre quand elle ne dépend « ni de la puissance gouvernementale ni des puissances d’argent mais de la seule conscience des journalistes et des lecteurs »...

]]>
Conférence sur la souveraineté numérique européenne : le couac Microsoft 9d1053e3-26f3-4aef-9a94-6348736d9c40http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220215_115130_Conference_sur_la_souverainete_numerique_europeenne___le_couac_Microsoft_Tue, 15 Feb 2022 11:51:30 +0100

Allo Redmond ?

La conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe organisée par Paris est décidément une source inépuisable de blagues. Le patron de Microsoft n'est pas apparu. Selon Cédric O, en raison d'un contretemps. La vérité est moins glorieuse.

Standard téléphonique - D.R.

« Brad, can you hear me ? » C’est avec ce touchant appel que Jacques Crémer, modérateur de la table ronde sur comment « rétablir des règles du jeu équitables sur les marchés numériques » [Lire nos deux précédents articles ici et ], a essayé - en vain - de passer la parole à Brad Smith, le taulier de Microsoft. Las ! Ce fan des règlements européens n’a finalement pas pu dire tout le bien qu’il pense (sûrement) des futures contraintes de Bruxelles sur le cloud et autres services numériques.

Officiellement, le cabinet de Cedric O assure que Brad Smith a eu « un contretemps de dernière minute ». Interrogé par Reflets.Info, Jacques Crémer, le professeur d’économie de la Toulouse School of Economics (TSE) chargé d’animer cette table ronde a une explication… un peu moins glorieuse : « Nous lui avions promis de le faire intervenir à 17h30 heure de Paris, car nous savions que son emploi du temps était très serré… et puis il y a eu un problème de connexion. » En direct de Bercy, c’est ballot… On espère au moins qu’aucun logiciel Microsoft n’est impliqué dans ce couac !

Pas de nuage à l’horizon

D’autant que l’exercice ne s’annonçait pas vraiment périlleux pour l’américain : la firme de Redmond a financé pendant 15 ans (2005-2020) des recherches sur l’industrie du logiciel, le développement d’internet et la propriété intellectuelle dans une unité de la Toulouse School of Economics coordonnée par un certain… Crémer Jacques. Avec, parmi les sujets de recherche, « les politiques...

]]>

Allo Redmond ?

La conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe organisée par Paris est décidément une source inépuisable de blagues. Le patron de Microsoft n'est pas apparu. Selon Cédric O, en raison d'un contretemps. La vérité est moins glorieuse.

Standard téléphonique - D.R.

« Brad, can you hear me ? » C’est avec ce touchant appel que Jacques Crémer, modérateur de la table ronde sur comment « rétablir des règles du jeu équitables sur les marchés numériques » [Lire nos deux précédents articles ici et ], a essayé - en vain - de passer la parole à Brad Smith, le taulier de Microsoft. Las ! Ce fan des règlements européens n’a finalement pas pu dire tout le bien qu’il pense (sûrement) des futures contraintes de Bruxelles sur le cloud et autres services numériques.

Officiellement, le cabinet de Cedric O assure que Brad Smith a eu « un contretemps de dernière minute ». Interrogé par Reflets.Info, Jacques Crémer, le professeur d’économie de la Toulouse School of Economics (TSE) chargé d’animer cette table ronde a une explication… un peu moins glorieuse : « Nous lui avions promis de le faire intervenir à 17h30 heure de Paris, car nous savions que son emploi du temps était très serré… et puis il y a eu un problème de connexion. » En direct de Bercy, c’est ballot… On espère au moins qu’aucun logiciel Microsoft n’est impliqué dans ce couac !

Pas de nuage à l’horizon

D’autant que l’exercice ne s’annonçait pas vraiment périlleux pour l’américain : la firme de Redmond a financé pendant 15 ans (2005-2020) des recherches sur l’industrie du logiciel, le développement d’internet et la propriété intellectuelle dans une unité de la Toulouse School of Economics coordonnée par un certain… Crémer Jacques. Avec, parmi les sujets de recherche, « les politiques...

]]>
Acte 3 : L'abus d'alcool est-il dangereux pour l'écologie ? 52eacac2-b9e0-4918-a1bb-165a8848a8c8http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220214_113545_Acte_3___L_abus_d_alcool_est-il_dangereux_pour_l_ecologie_____Mon, 14 Feb 2022 11:35:45 +0100

Projet Godet à La Rochelle, un dossier marqué au coin du bon sens économique.

Les élus locaux ont voté et leur verdict est sans appel : vive le cognac ! Dans un dernier prononcé, la préfecture persiste, signe, et avalise la construction d'une usine d'embouteillage sur une parcelle de nature vierge.

Le coup d'envoi préfectoral pour une avancée des travaux.... - Reflets

Cette affaire débute en 2019 sur une modification du plan local d'urbanisme de la communauté d'agglomération rochelaise. Une zone naturelle protégée s'y voit alors déclassée en zone constructible afin d'accueillir des activités commerciales. Il s'agissait en l'occurrence de permettre aux établissements Godet, une entreprise familiale ayant pignon et commerce d'alcool sur rue, de venir installer ses entrepôts de stockage d'alcool sur les anciennes terres du château de La Sauzaie (Toute l'enquête ici : Acte 1, Acte 2).

Après avoir circulé de mains en mains, le dossier vient d'atterrir sur le bureau du préfet, via le Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques. Derrière ce titre ronflant de bonnes intentions, le CODERST est chargé d'émettre un avis consultatif sur la pertinence des actes réglementaires et individuels en matière d'installations classées, de déchets, de protection de la qualité de l'air, de l'atmosphère, de l'eau et des milieux aquatiques.

Cette commission placée sous l'autorité du Préfet de Charente-Maritime se compose de 25 personnalités choisies : 7 représentants de l'État, 5 membres issus des collectivités territoriales, 9 acteurs d'associations ayant qualité d'expert, et 4 personnes - dites - qualifiées (médecin, architecte, hydrogéologue…). Sur le papier, tout laissait donc penser que Dame Nature pourrait ici défendre ses droits et...

]]>

Projet Godet à La Rochelle, un dossier marqué au coin du bon sens économique.

Les élus locaux ont voté et leur verdict est sans appel : vive le cognac ! Dans un dernier prononcé, la préfecture persiste, signe, et avalise la construction d'une usine d'embouteillage sur une parcelle de nature vierge.

Le coup d'envoi préfectoral pour une avancée des travaux.... - Reflets

Cette affaire débute en 2019 sur une modification du plan local d'urbanisme de la communauté d'agglomération rochelaise. Une zone naturelle protégée s'y voit alors déclassée en zone constructible afin d'accueillir des activités commerciales. Il s'agissait en l'occurrence de permettre aux établissements Godet, une entreprise familiale ayant pignon et commerce d'alcool sur rue, de venir installer ses entrepôts de stockage d'alcool sur les anciennes terres du château de La Sauzaie (Toute l'enquête ici : Acte 1, Acte 2).

Après avoir circulé de mains en mains, le dossier vient d'atterrir sur le bureau du préfet, via le Conseil Départemental de l'Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques. Derrière ce titre ronflant de bonnes intentions, le CODERST est chargé d'émettre un avis consultatif sur la pertinence des actes réglementaires et individuels en matière d'installations classées, de déchets, de protection de la qualité de l'air, de l'atmosphère, de l'eau et des milieux aquatiques.

Cette commission placée sous l'autorité du Préfet de Charente-Maritime se compose de 25 personnalités choisies : 7 représentants de l'État, 5 membres issus des collectivités territoriales, 9 acteurs d'associations ayant qualité d'expert, et 4 personnes - dites - qualifiées (médecin, architecte, hydrogéologue…). Sur le papier, tout laissait donc penser que Dame Nature pourrait ici défendre ses droits et...

]]>
EPHAD : le business de la honte0503ff38-582d-4992-a0e5-9c80009d8272http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220209_154021_EPHAD___le_business_de_la_honteWed, 09 Feb 2022 15:40:21 +0100

Dessous Choc #2

Depuis plusieurs semaines, le livre-enquête de Victor Castanet : Les fossoyeurs, publié chez Fayard jette une lumière crue sur la manière indigne dont nos aînés sont traités dans certains EPHAD devenus bien souvent plus des pompes à fric que des lieux sûrs où ils peuvent finir leurs vieux jours sereinement.

2022 serait-elle enfin l’année de la prise de conscience ? L'opinion et les politiques se bougeront-ils enfin en prenant les mesures qui s’imposent pour arrêter de faire passer la spéculation financière avant le bien être des personnes âgées ? Les semaines et les mois qui viennent nous le diront, même si les déclarations d’intention en cette période de campagne présidentielle peuvent nous faire douter d’une inflexion véritable.

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir alerté. Parmi ceux qui ont crié dans le désert sur le sujet, le journaliste d’investigation François Nénin. Il y a dix ans, il a mené l’enquête (L’or gris, Flammarion, 2011) pour comprendre les rouages de ce business qui repose écrit-il, sur une équation d’un cynisme absolu (expliquant en grande partie la maltraitance systémique de ces établissements) : « moins on s’occupe des personnes âgées que l’on a sous sa responsabilité, plus cela rapporte. »

François Nénin répond aux questions d’Antoine Bellier.

]]>

Dessous Choc #2

Depuis plusieurs semaines, le livre-enquête de Victor Castanet : Les fossoyeurs, publié chez Fayard jette une lumière crue sur la manière indigne dont nos aînés sont traités dans certains EPHAD devenus bien souvent plus des pompes à fric que des lieux sûrs où ils peuvent finir leurs vieux jours sereinement.

2022 serait-elle enfin l’année de la prise de conscience ? L'opinion et les politiques se bougeront-ils enfin en prenant les mesures qui s’imposent pour arrêter de faire passer la spéculation financière avant le bien être des personnes âgées ? Les semaines et les mois qui viennent nous le diront, même si les déclarations d’intention en cette période de campagne présidentielle peuvent nous faire douter d’une inflexion véritable.

Pourtant ce n’est pas faute d’avoir alerté. Parmi ceux qui ont crié dans le désert sur le sujet, le journaliste d’investigation François Nénin. Il y a dix ans, il a mené l’enquête (L’or gris, Flammarion, 2011) pour comprendre les rouages de ce business qui repose écrit-il, sur une équation d’un cynisme absolu (expliquant en grande partie la maltraitance systémique de ces établissements) : « moins on s’occupe des personnes âgées que l’on a sous sa responsabilité, plus cela rapporte. »

François Nénin répond aux questions d’Antoine Bellier.

]]>
Économie : le retour du retour de la crise globale…713ef6ee-e680-46f8-bc8b-3c872983dfcchttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220208_163113_Economie___le_retour_du_retour_de_la_crise_globale___Tue, 08 Feb 2022 16:31:13 +0100

Inflation, pénuries, société fracturée, la prochaine risque d’être sévère

L'inflation galopante force les banques centrales à revoir leur politique : c'est la fin des taux proches de 0%. Avec une planète plus endettée que jamais, quels seront les effets de ce revirement ?

Christine Lagarde, présidente de la BCE - Site de la BCE

Les grosses crises financières qui laminent les petites économies des citoyens de base, comme celle des subprimes, de l’immobilier, de la dette souveraine, des valeurs Internet, ne surgissent pas de nulle part. Si les citoyens, qui sont souvent in fine les payeurs en dernier ressort, semblent découvrir l’étendue des dégâts lorsqu’elles éclatent, ces bulles grossissaient généralement depuis un bon moment. Et tous ceux qui gravitent dans l’écosystème économique et financier savaient. Ils en ont généralement largement profité. Une nouvelle crise très profonde est potentiellement en approche rapide. Tous les financiers le savent depuis plusieurs années. Qu’elle intervienne cette année, la prochaine ou la suivante, peu importe. Elle arrive. Cette fois, les répercussions pourraient être bien pires encore que les précédentes.

Depuis les deux dernières grandes crises, celle des subprimes et celle de la dette souveraine, les banques centrales, aux États-Unis et en Europe, ont décidé d’inonder de liquidités les institutions financières. L’idée est de proposer de l’argent à taux extrêmement faible (proche de 0%) pour que, par magie vertueuse, les institutions financières prêtent à leur tour et entretiennent l’économie. Cette politique qui consiste à faire marcher la planche à billets s’appelle le quantitative easing, ou QE. En suivant cette logique, les entreprises pourraient se financer à moindre coût, investir et embaucher. Sur le papier, c’est beau comme un Rembrandt, mais en...

]]>

Inflation, pénuries, société fracturée, la prochaine risque d’être sévère

L'inflation galopante force les banques centrales à revoir leur politique : c'est la fin des taux proches de 0%. Avec une planète plus endettée que jamais, quels seront les effets de ce revirement ?

Christine Lagarde, présidente de la BCE - Site de la BCE

Les grosses crises financières qui laminent les petites économies des citoyens de base, comme celle des subprimes, de l’immobilier, de la dette souveraine, des valeurs Internet, ne surgissent pas de nulle part. Si les citoyens, qui sont souvent in fine les payeurs en dernier ressort, semblent découvrir l’étendue des dégâts lorsqu’elles éclatent, ces bulles grossissaient généralement depuis un bon moment. Et tous ceux qui gravitent dans l’écosystème économique et financier savaient. Ils en ont généralement largement profité. Une nouvelle crise très profonde est potentiellement en approche rapide. Tous les financiers le savent depuis plusieurs années. Qu’elle intervienne cette année, la prochaine ou la suivante, peu importe. Elle arrive. Cette fois, les répercussions pourraient être bien pires encore que les précédentes.

Depuis les deux dernières grandes crises, celle des subprimes et celle de la dette souveraine, les banques centrales, aux États-Unis et en Europe, ont décidé d’inonder de liquidités les institutions financières. L’idée est de proposer de l’argent à taux extrêmement faible (proche de 0%) pour que, par magie vertueuse, les institutions financières prêtent à leur tour et entretiennent l’économie. Cette politique qui consiste à faire marcher la planche à billets s’appelle le quantitative easing, ou QE. En suivant cette logique, les entreprises pourraient se financer à moindre coût, investir et embaucher. Sur le papier, c’est beau comme un Rembrandt, mais en...

]]>
Do you speak souveraineté ?8749419d-e083-4d48-a44f-af03cc062236http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220207_114903_Do_you_speak_souverainete__Mon, 07 Feb 2022 11:49:03 +0100

Camille François, une étonnante invitée de la conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe

La jeune femme, présentée comme associée à l'université d'Harvard, est aussi responsable de l'innovation chez Graphika, une société américaine proche de la communauté du renseignement et qui a réalisé un rapport débusquant les trolls français dans la guerre informationnelle au Mali. Mais c'est aussi une habituée de l'Elysée, alors...

Camille François sur le site de Graphika - D.R.

« Une souveraineté qui respecte nos valeurs : mieux protéger les institutions démocratiques à l'ère numérique ». Tout un programme que cette table-ronde organisée ce lundi après-midi dans le cadre de la conférence « Construire la souveraineté numérique de l'Europe ». Le gouvernement Français n'a pas mégoté. Nous l'avions évoqué dans un premier article, la conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe devait accueillir la bonne parole de Google, YouTube et Microsoft avant que nous ne commencions à nous intéresser de près au programme. A force de poser des questions, les responsables de Google et de YouTube ont eu « des problèmes de décalage horaire » et ont disparu du programme. Mais il reste bien le patron de Microsoft, dont la présence au sein du ministère de la Défense ou de l'Éducation Nationale est depuis des années un vaste sujet de discussion pour les spécialistes. On trouve aussi Camille François parmi les intervenants. Son nom ne vous dit sans doute rien. Là, c'est un tantinet compliqué, mais cela montre au moins que le gouvernement français n'est pas rancunier. Explications.

Dans le programme de la conférence, Camille François apparaît comme Fellow au Berkman Klein Center, de l'université d'Harvard. C'est donc à titre d'universitaire qu'elle participera à la table ronde « Une souveraineté qui respecte nos valeurs : mieux protéger les institutions démocratiques à l'ère du numérique ». Il faut savoir...

]]>

Camille François, une étonnante invitée de la conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe

La jeune femme, présentée comme associée à l'université d'Harvard, est aussi responsable de l'innovation chez Graphika, une société américaine proche de la communauté du renseignement et qui a réalisé un rapport débusquant les trolls français dans la guerre informationnelle au Mali. Mais c'est aussi une habituée de l'Elysée, alors...

Camille François sur le site de Graphika - D.R.

« Une souveraineté qui respecte nos valeurs : mieux protéger les institutions démocratiques à l'ère numérique ». Tout un programme que cette table-ronde organisée ce lundi après-midi dans le cadre de la conférence « Construire la souveraineté numérique de l'Europe ». Le gouvernement Français n'a pas mégoté. Nous l'avions évoqué dans un premier article, la conférence sur la souveraineté numérique de l'Europe devait accueillir la bonne parole de Google, YouTube et Microsoft avant que nous ne commencions à nous intéresser de près au programme. A force de poser des questions, les responsables de Google et de YouTube ont eu « des problèmes de décalage horaire » et ont disparu du programme. Mais il reste bien le patron de Microsoft, dont la présence au sein du ministère de la Défense ou de l'Éducation Nationale est depuis des années un vaste sujet de discussion pour les spécialistes. On trouve aussi Camille François parmi les intervenants. Son nom ne vous dit sans doute rien. Là, c'est un tantinet compliqué, mais cela montre au moins que le gouvernement français n'est pas rancunier. Explications.

Dans le programme de la conférence, Camille François apparaît comme Fellow au Berkman Klein Center, de l'université d'Harvard. C'est donc à titre d'universitaire qu'elle participera à la table ronde « Une souveraineté qui respecte nos valeurs : mieux protéger les institutions démocratiques à l'ère du numérique ». Il faut savoir...

]]>
Russie-Ukraine : de la guerre des nerfs à la guerre tout court ?91e378a9-ce0e-4145-b8f2-cce261d79561http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220207_092106_Russie-Ukraine___de_la_guerre_des_nerfs_a_la_guerre_tout_court__Mon, 07 Feb 2022 09:21:06 +0100

Des indicateurs montrent que l'armée russe est prête à l'offensive

Le déploiement d'unités spécialisées dans l'approvisionnement en carburant et d'hôpitaux de campagne, la livraison de poches de sang sont autant de signaux inquiétants qui laissent penser que l'option militaire est sérieusement envisagée par Vladimir Poutine. Des officiels américains avancent même une date : à partir du 15 février.

Photo satellite montrant le déploiement russe à la frontière ukrainienne - Rochan Consulting

Tous les grands de ce monde se pressent autour de la Russie et de l’Ukraine pour tenter d’éviter la guerre. Pas un jour sans des échanges téléphoniques à haut-niveau. Boris Johnson, le premier ministre anglais s’est rendu en Ukraine et à échangé avec le président Russe.

Jeudi 3 février c’est le président turc Erdogan qui était à Kiev, la capitale ukrainienne pour tenter d’apporter sa pierre à la médiation. La Turquie occupe une place particulière dans ce dossier. Erdogan entretien des relations complexes avec Moscou. Le pays a acheté des missiles sol-air S400 allant contre la doctrine de l’Otan, alors qu’il est membre de l’alliance Atlantique. Mais dans le même temps, il était contre les protégés de Moscou en Libye, en Syrie ou dans le conflit opposant Arméniens et Azerbaïdjanais. Et son pays a livré des drones armés Bayraktar TB2 à l’armée ukrainienne, renforçant ainsi son potentiel. [Lire aussi : Que pèse l'armée ukrainienne ?]

Pas de désescalade en vue

Ce lundi 7 février, c’est Emmanuel Macron qui rencontrera Vladimir Poutine à Moscou puis demain le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev. Dans le même temps, l’Europe et les États-Unis préparent une série de sanctions économiques et diplomatiques en cas d’intervention de la Russie. Les États-Unis ont décidé d’envoyer 3.000 hommes supplémentaires en Europe et les pays de l’Otan s’emploient à la « réassurance » des pays de l’Est de l’Europe inquiets des menaces russes.

Et difficile de savoir ce qui se passe dans...

]]>

Des indicateurs montrent que l'armée russe est prête à l'offensive

Le déploiement d'unités spécialisées dans l'approvisionnement en carburant et d'hôpitaux de campagne, la livraison de poches de sang sont autant de signaux inquiétants qui laissent penser que l'option militaire est sérieusement envisagée par Vladimir Poutine. Des officiels américains avancent même une date : à partir du 15 février.

Photo satellite montrant le déploiement russe à la frontière ukrainienne - Rochan Consulting

Tous les grands de ce monde se pressent autour de la Russie et de l’Ukraine pour tenter d’éviter la guerre. Pas un jour sans des échanges téléphoniques à haut-niveau. Boris Johnson, le premier ministre anglais s’est rendu en Ukraine et à échangé avec le président Russe.

Jeudi 3 février c’est le président turc Erdogan qui était à Kiev, la capitale ukrainienne pour tenter d’apporter sa pierre à la médiation. La Turquie occupe une place particulière dans ce dossier. Erdogan entretien des relations complexes avec Moscou. Le pays a acheté des missiles sol-air S400 allant contre la doctrine de l’Otan, alors qu’il est membre de l’alliance Atlantique. Mais dans le même temps, il était contre les protégés de Moscou en Libye, en Syrie ou dans le conflit opposant Arméniens et Azerbaïdjanais. Et son pays a livré des drones armés Bayraktar TB2 à l’armée ukrainienne, renforçant ainsi son potentiel. [Lire aussi : Que pèse l'armée ukrainienne ?]

Pas de désescalade en vue

Ce lundi 7 février, c’est Emmanuel Macron qui rencontrera Vladimir Poutine à Moscou puis demain le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev. Dans le même temps, l’Europe et les États-Unis préparent une série de sanctions économiques et diplomatiques en cas d’intervention de la Russie. Les États-Unis ont décidé d’envoyer 3.000 hommes supplémentaires en Europe et les pays de l’Otan s’emploient à la « réassurance » des pays de l’Est de l’Europe inquiets des menaces russes.

Et difficile de savoir ce qui se passe dans...

]]>
Souveraineté numérique européenne : le cloud du spectacle8ad7a911-b98e-4eaa-9a5d-d06f2a5654b8http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220206_111456_Souverainete_numerique_europeenne___le_cloud_du_spectacleSun, 06 Feb 2022 11:14:56 +0100

A l'heure des grandes négociations sur le numérique, la France n'oublie pas les Américains

Dans le cadre de la présidence française de l'UE, quatre ministres et pas des moindres, vont participer à partir de lundi à une conférence sur « la souveraineté numérique de l’Europe ». Quelques invités (Google, Youtube, Microsoft, ...) intriguant un peu, les organisateurs ont revu leur copie et le programme n'a été finalisé que 72h avant le début des festivités. Google et Youtube ont disparu des listes. Une intervention cyber-divine ?

Un programme décoiffant

Pas moins de 4 ministres, - Bruno Le Maire, Jean-Yves Le Drian, Clément Beaune (Affaires Européennes) et l’indispensable Cédric O -, sont mobilisés, les 7 et 8 février à Bercy, pour débattre de «la souveraineté numérique de l’Europe». Cette conférence, organisée dans le cadre de la présidence française de l’UE, entend promouvoir les «quatre piliers de la souveraineté numérique européenne» : la sécurité, l’innovation, les régulations et les valeurs, et enfin, l’ouverture.

Question ouverture, justement, la liste des invités n’a été finalisée et rendue publique que moins de 72h avant le lancement des festivités. Avec son lot de disparitions et d’apparitions dans un casting qui ne manque pas de piquant…

Parmi les huiles prévues initialement pour la table ronde intitulée «Une souveraineté qui respecte nos valeurs : Mieux réguler et mieux responsabiliser les services numériques en Europe», étaient annoncés Kent Walker, le président et directeur des affaires juridiques de Google, et Susan Wojcicki, la pédégère de YouTube. Deux amoureux notoires de la régulation, surtout lorsqu’elle vient de Bruxelles… Las ! D’après le cabinet de Cédric O, des « soucis de décalage horaire» ont eu raison de leur participation. Une tuile… imprévisible !

Le programme le 30 janvier 2022
Le programme le 30 janvier 2022

Autre aficionado de la régulation à la sauce européenne, Mark Buse, VP des affaires publiques de Match Group (le géant du flirt en ligne, avec notamment, Tinder, Meetic, etc…) est également passé à la trappe quelques...

]]>

A l'heure des grandes négociations sur le numérique, la France n'oublie pas les Américains

Dans le cadre de la présidence française de l'UE, quatre ministres et pas des moindres, vont participer à partir de lundi à une conférence sur « la souveraineté numérique de l’Europe ». Quelques invités (Google, Youtube, Microsoft, ...) intriguant un peu, les organisateurs ont revu leur copie et le programme n'a été finalisé que 72h avant le début des festivités. Google et Youtube ont disparu des listes. Une intervention cyber-divine ?

Un programme décoiffant

Pas moins de 4 ministres, - Bruno Le Maire, Jean-Yves Le Drian, Clément Beaune (Affaires Européennes) et l’indispensable Cédric O -, sont mobilisés, les 7 et 8 février à Bercy, pour débattre de «la souveraineté numérique de l’Europe». Cette conférence, organisée dans le cadre de la présidence française de l’UE, entend promouvoir les «quatre piliers de la souveraineté numérique européenne» : la sécurité, l’innovation, les régulations et les valeurs, et enfin, l’ouverture.

Question ouverture, justement, la liste des invités n’a été finalisée et rendue publique que moins de 72h avant le lancement des festivités. Avec son lot de disparitions et d’apparitions dans un casting qui ne manque pas de piquant…

Parmi les huiles prévues initialement pour la table ronde intitulée «Une souveraineté qui respecte nos valeurs : Mieux réguler et mieux responsabiliser les services numériques en Europe», étaient annoncés Kent Walker, le président et directeur des affaires juridiques de Google, et Susan Wojcicki, la pédégère de YouTube. Deux amoureux notoires de la régulation, surtout lorsqu’elle vient de Bruxelles… Las ! D’après le cabinet de Cédric O, des « soucis de décalage horaire» ont eu raison de leur participation. Une tuile… imprévisible !

Le programme le 30 janvier 2022
Le programme le 30 janvier 2022

Autre aficionado de la régulation à la sauce européenne, Mark Buse, VP des affaires publiques de Match Group (le géant du flirt en ligne, avec notamment, Tinder, Meetic, etc…) est également passé à la trappe quelques...

]]>
Mythe du complot jésuite : le complotisme avant l’heure24682f7d-ea70-457f-9d09-e554c01c5f53http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220204_115929_Mythe_du_complot_jesuite___le_complotisme_avant_l___heureFri, 04 Feb 2022 11:59:29 +0100

Conversation avec l’historien Pierre-Antoine Fabre

Une société religieuse cachée parmi nous, complotant contre les nations pour servir ses objectifs politiques : le mythe du complot jésuite, apparu dès le XVIe siècle, est une des matrices du complotisme contemporain. Entretien avec l’historien des religions Pierre-Antoine Fabre, coauteur de l’ouvrage “Les antijésuites : discours, figures et lieux de l’antijésuitisme à l’époque moderne” (Presses universitaires de Rennes, 2010).

Christogramme - Esejotas - Wikipedia - Domaine public

À travers l’histoire, l’antijésuitisme prend-il souvent la forme de ce qu’on appelle de nos jours des “théories du complot” ?

Pierre-Antoine Fabre : Si l’on considère que le fondement de l’antijésuitisme, c’est le principe d’une association internationale visant à corrompre les États et diffuser son influence au-delà des frontières, le complot jésuite est aussi ancien que l’antijésuitisme. Tous les discours antijésuites, dès l’époque moderne, sont fondés sur l’hypothèse d’une volonté d’emprise et de destruction des États. Aujourd’hui, j’ai le sentiment que c’est un phénomène très marginal. Mais on peut dire qu’il reste influent jusqu’à la moitié du XXe siècle. L'argumentation antijésuite est quasiment consubstantielle à la Compagnie de Jésus. C’est quelque chose qui est très puissant jusqu’au XVIIIe siècle, sous la forme de l’accusation de tyrannicide et plus généralement de régicide. Au XIXe siècle, l’antijésuitisme prend plutôt la forme d’une accusation d’opposition à la République, définie par l’autonomie de sa légitimité nationale.

Peut-on voir l’antijésuitisme comme l’une des matrices du complotisme contemporain ?

Oui, on peut tout à fait le voir ainsi. Ce qui définit les jésuites par rapport aux autres ordres religieux, c’est leur caractère peu identifiable, puisqu’ils ne sont ni clercs ni laïcs, ne vivent pas dans des espaces séparés, ne portent pas d’habit aussi spécifique que les moines des ordres fondés dans des période antérieures. D’une certaine façon, ils...

]]>

Conversation avec l’historien Pierre-Antoine Fabre

Une société religieuse cachée parmi nous, complotant contre les nations pour servir ses objectifs politiques : le mythe du complot jésuite, apparu dès le XVIe siècle, est une des matrices du complotisme contemporain. Entretien avec l’historien des religions Pierre-Antoine Fabre, coauteur de l’ouvrage “Les antijésuites : discours, figures et lieux de l’antijésuitisme à l’époque moderne” (Presses universitaires de Rennes, 2010).

Christogramme - Esejotas - Wikipedia - Domaine public

À travers l’histoire, l’antijésuitisme prend-il souvent la forme de ce qu’on appelle de nos jours des “théories du complot” ?

Pierre-Antoine Fabre : Si l’on considère que le fondement de l’antijésuitisme, c’est le principe d’une association internationale visant à corrompre les États et diffuser son influence au-delà des frontières, le complot jésuite est aussi ancien que l’antijésuitisme. Tous les discours antijésuites, dès l’époque moderne, sont fondés sur l’hypothèse d’une volonté d’emprise et de destruction des États. Aujourd’hui, j’ai le sentiment que c’est un phénomène très marginal. Mais on peut dire qu’il reste influent jusqu’à la moitié du XXe siècle. L'argumentation antijésuite est quasiment consubstantielle à la Compagnie de Jésus. C’est quelque chose qui est très puissant jusqu’au XVIIIe siècle, sous la forme de l’accusation de tyrannicide et plus généralement de régicide. Au XIXe siècle, l’antijésuitisme prend plutôt la forme d’une accusation d’opposition à la République, définie par l’autonomie de sa légitimité nationale.

Peut-on voir l’antijésuitisme comme l’une des matrices du complotisme contemporain ?

Oui, on peut tout à fait le voir ainsi. Ce qui définit les jésuites par rapport aux autres ordres religieux, c’est leur caractère peu identifiable, puisqu’ils ne sont ni clercs ni laïcs, ne vivent pas dans des espaces séparés, ne portent pas d’habit aussi spécifique que les moines des ordres fondés dans des période antérieures. D’une certaine façon, ils...

]]>
Le "Chaos Computer Club" tient son congrès dans un métaversc5961a40-f84b-41ca-aa5c-cacf4c99fb50http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220202_141326_Le__Chaos_Computer_Club__tient_son_congres_dans_un_metaversWed, 02 Feb 2022 14:13:26 +0100

Visite en temps de COVID du #r3c

Du 27 au 30 décembre se tenait, comme chaque année le "Chaos Computer Congress", 38ème du nom. Et pandémie oblige, celui-ci se tenait pour la deuxième année en virtuel. L'occasion pour le plus ancien club de hacker allemand de faire un clin d'œil à l'actualité technologique en déployant un métavers open-source, un véritable camp temporaire déployé dans le cyberspace

Une petite formalité pour être accepté dans le métaverse 2D

Le hackerspace de Montpellier, le BIB, avait décidé de participer au "Chaos Computer Congress", pendant les quatre jours de la manifestation. Et à force de quelques invocations et de cybermanipulations, voici le hackerspace transféré dans le métavers 2D et la tente plantée, pour quelques jours, sur le camp du congrès.

Départ de Montpellier et de son hackerspace, le BIB. Direction la sortie, on a pas fait tout ce chemin pour rester devant nos ordis.
Départ de Montpellier et de son hackerspace, le BIB. Direction la sortie, on a pas fait tout ce chemin pour rester devant nos ordis.

Nous émergeons de notre cave et arrivons à l'entrée du camp. Des ferrys conduisent aux différentes îles sur lesquelles se sont installées les communautés présentes. Des panneaux d'orientations nous indiquent la zone lounge, le point information.

Nous tombons sur une conversation pour augmenter les possibilités de l'univers 2D.
Nous tombons sur une conversation pour augmenter les possibilités de l'univers 2D.

Quand on se plonge dans une conférence de hackers comme le CCC, il faut s'attendre à être un peu perdu. Ces zones d'occupation temporaire foisonnent de projets étranges tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Et tous entourés d'une aura de mystère. Alors pour trouver nos marques, commençons par les zones d'expositions où les principaux consortium du logiciel libre ont posé leurs stands.

Le camp des éditeurs open-source a l'air d'être ici, rentrons voir les installations
Le camp des éditeurs open-source a l'air d'être ici, rentrons voir les installations

Le projet collaboratif bien perdu dans ce monde sans géographie
Le projet collaboratif bien perdu dans ce monde sans géographie

Quant à l'éditeur "Framasoft", son installation a l'air rudimentaire. Il manque quelques crêtes et des chiens ici
Quant à l'éditeur "Framasoft", son installation a l'air rudimentaire. Il manque quelques...

]]>

Visite en temps de COVID du #r3c

Du 27 au 30 décembre se tenait, comme chaque année le "Chaos Computer Congress", 38ème du nom. Et pandémie oblige, celui-ci se tenait pour la deuxième année en virtuel. L'occasion pour le plus ancien club de hacker allemand de faire un clin d'œil à l'actualité technologique en déployant un métavers open-source, un véritable camp temporaire déployé dans le cyberspace

Une petite formalité pour être accepté dans le métaverse 2D

Le hackerspace de Montpellier, le BIB, avait décidé de participer au "Chaos Computer Congress", pendant les quatre jours de la manifestation. Et à force de quelques invocations et de cybermanipulations, voici le hackerspace transféré dans le métavers 2D et la tente plantée, pour quelques jours, sur le camp du congrès.

Départ de Montpellier et de son hackerspace, le BIB. Direction la sortie, on a pas fait tout ce chemin pour rester devant nos ordis.
Départ de Montpellier et de son hackerspace, le BIB. Direction la sortie, on a pas fait tout ce chemin pour rester devant nos ordis.

Nous émergeons de notre cave et arrivons à l'entrée du camp. Des ferrys conduisent aux différentes îles sur lesquelles se sont installées les communautés présentes. Des panneaux d'orientations nous indiquent la zone lounge, le point information.

Nous tombons sur une conversation pour augmenter les possibilités de l'univers 2D.
Nous tombons sur une conversation pour augmenter les possibilités de l'univers 2D.

Quand on se plonge dans une conférence de hackers comme le CCC, il faut s'attendre à être un peu perdu. Ces zones d'occupation temporaire foisonnent de projets étranges tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Et tous entourés d'une aura de mystère. Alors pour trouver nos marques, commençons par les zones d'expositions où les principaux consortium du logiciel libre ont posé leurs stands.

Le camp des éditeurs open-source a l'air d'être ici, rentrons voir les installations
Le camp des éditeurs open-source a l'air d'être ici, rentrons voir les installations

Le projet collaboratif bien perdu dans ce monde sans géographie
Le projet collaboratif bien perdu dans ce monde sans géographie

Quant à l'éditeur "Framasoft", son installation a l'air rudimentaire. Il manque quelques crêtes et des chiens ici
Quant à l'éditeur "Framasoft", son installation a l'air rudimentaire. Il manque quelques...

]]>
Une enquête sur les écoles hors des radars de l'Etat5eb7711e-438e-494f-b4dd-ce10028e6a74http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220201_150756_Une_enquete_sur_les_ecoles_hors_des_radars_de_l_EtatTue, 01 Feb 2022 15:07:56 +0100

Dessous Choc #1

Après une trop longue absence, on a ressorti les micros pour vous proposer des entretiens avec des journalistes, essayistes, acteurs de la société civile ou politiques qui ont des choses à dire (intelligentes et intéressantes dans la mesure du possible !). Ils ont tous un point commun : l’investigation. Pour cette nouvelle saison, c’est un habitué de Reflets, un de ses collaborateurs réguliers, qui s’y colle : Jacques Duplessy.

Membre du collectif « Extra Muros » et de Reflets.info, il a mené une enquête passionnante pendant plus d’un an avec Anna Erelle sur les écoles situées en dehors des radars de l’État : L’école hors de la République (éd. Robert Laffont, 2021).

On découvre les matrices idéologiques de certains de ces établissements privés qui prônent plus ou moins ouvertement l’islam radical, défendent certaines thèses d’extrême-droite ou appliquent une pédagogie douteuse aux résultats plus qu’incertains, parfois sectaires. Les deux journalistes d’investigation font la lumière sur un phénomène multiforme qui suscite à la fois gêne et vigilance du côté de l’Education nationale, risque de séparatisme oblige... Le livre et l'entretien sont d'actualité : 16 arrestations ont eu lieu lundi 31 janvier 2022 en Seine-et-Marne dans une école juive orthodoxe (La Yeshiva Beth Yossef), comme l'a révélé Le Parisien.

Jacques Duplessy dévoile quelques-uns des éléments les plus saillants de cette enquête au micro d’Antoine Bellier.

]]>

Dessous Choc #1

Après une trop longue absence, on a ressorti les micros pour vous proposer des entretiens avec des journalistes, essayistes, acteurs de la société civile ou politiques qui ont des choses à dire (intelligentes et intéressantes dans la mesure du possible !). Ils ont tous un point commun : l’investigation. Pour cette nouvelle saison, c’est un habitué de Reflets, un de ses collaborateurs réguliers, qui s’y colle : Jacques Duplessy.

Membre du collectif « Extra Muros » et de Reflets.info, il a mené une enquête passionnante pendant plus d’un an avec Anna Erelle sur les écoles situées en dehors des radars de l’État : L’école hors de la République (éd. Robert Laffont, 2021).

On découvre les matrices idéologiques de certains de ces établissements privés qui prônent plus ou moins ouvertement l’islam radical, défendent certaines thèses d’extrême-droite ou appliquent une pédagogie douteuse aux résultats plus qu’incertains, parfois sectaires. Les deux journalistes d’investigation font la lumière sur un phénomène multiforme qui suscite à la fois gêne et vigilance du côté de l’Education nationale, risque de séparatisme oblige... Le livre et l'entretien sont d'actualité : 16 arrestations ont eu lieu lundi 31 janvier 2022 en Seine-et-Marne dans une école juive orthodoxe (La Yeshiva Beth Yossef), comme l'a révélé Le Parisien.

Jacques Duplessy dévoile quelques-uns des éléments les plus saillants de cette enquête au micro d’Antoine Bellier.

]]>
Le ministère de la Justice et d'autres entités publiques touchés par des ransomwares79a43a39-8814-46d4-a7e6-8a8f7df2d0a1http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220131_192937_Le_ministere_de_la_Justice_et_d_autres_entites_publiques_touches_par_des_ransomwaresMon, 31 Jan 2022 19:29:37 +0100

Quels documents vont se retrouver sur Internet dans quelques jours ?

Le ministère verrouille sa com. La ville de Saint-Cloud a également été visée ainsi que le centre interdépartemental de gestion de la grande couronne de la région d'Ile-de-France. La semaine dernière, des documents de Thales s'étalaient sur la toile.

La semaine dernière, Thales Group découvrait une liste de documents mis en ligne par le groupe Lockbit. Étonnamment, avant la diffusion d'une flopée de code informatique concernant des projets internes du groupe, Thales minimisait :

La ligne d'activité Thales Digital Identity and Security (DIS) / Cloud Protection and Licensing (CPL) a pris connaissance de l'attaque par ransomware "Lockbit" visant des données appartenant au groupe Thales. Il n'y a actuellement aucune preuve matérielle d'un impact sur les offres de services ou l'infrastructure CPL, et nous sommes convaincus qu'il n'y a pas d'impact sur les données des clients dans les services CPL, ou les lignes de produits CPL associées. Bien qu'il n'y ait pas eu de notification directe de rançon, une équipe dédiée d'experts en sécurité examine actuellement la situation dans l'ensemble du groupe Thales. D'autres mises à jour de Thales seront fournies au fur et à mesure de l'avancement de l'enquête.

Réponse de Thales lorsque le groupe Lockbit a annoncé avoir piraté le groupe
Réponse de Thales lorsque le groupe Lockbit a annoncé avoir piraté le groupe

Sans surprise, Lockbit a mis en ligne des documents quelques jours après avoir annoncé le piratage du groupe :

Documents Thales mis en ligne par Lockbit
Documents Thales mis en ligne par Lockbit

En effet, comme le soulignait le communiqué de Thales, il n'y avait pas de données clients. Mais beaucoup de code informatique interne, probablement propriétaire.

Bout de code Thales
Bout de code Thales

La démarche consistant à minimiser...

]]>

Quels documents vont se retrouver sur Internet dans quelques jours ?

Le ministère verrouille sa com. La ville de Saint-Cloud a également été visée ainsi que le centre interdépartemental de gestion de la grande couronne de la région d'Ile-de-France. La semaine dernière, des documents de Thales s'étalaient sur la toile.

La semaine dernière, Thales Group découvrait une liste de documents mis en ligne par le groupe Lockbit. Étonnamment, avant la diffusion d'une flopée de code informatique concernant des projets internes du groupe, Thales minimisait :

La ligne d'activité Thales Digital Identity and Security (DIS) / Cloud Protection and Licensing (CPL) a pris connaissance de l'attaque par ransomware "Lockbit" visant des données appartenant au groupe Thales. Il n'y a actuellement aucune preuve matérielle d'un impact sur les offres de services ou l'infrastructure CPL, et nous sommes convaincus qu'il n'y a pas d'impact sur les données des clients dans les services CPL, ou les lignes de produits CPL associées. Bien qu'il n'y ait pas eu de notification directe de rançon, une équipe dédiée d'experts en sécurité examine actuellement la situation dans l'ensemble du groupe Thales. D'autres mises à jour de Thales seront fournies au fur et à mesure de l'avancement de l'enquête.

Réponse de Thales lorsque le groupe Lockbit a annoncé avoir piraté le groupe
Réponse de Thales lorsque le groupe Lockbit a annoncé avoir piraté le groupe

Sans surprise, Lockbit a mis en ligne des documents quelques jours après avoir annoncé le piratage du groupe :

Documents Thales mis en ligne par Lockbit
Documents Thales mis en ligne par Lockbit

En effet, comme le soulignait le communiqué de Thales, il n'y avait pas de données clients. Mais beaucoup de code informatique interne, probablement propriétaire.

Bout de code Thales
Bout de code Thales

La démarche consistant à minimiser...

]]>
Que pèse l'armée ukrainienne ?94178fa0-13b0-4d9b-a435-df7b49045187http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220125_095634_Que_pese_l_armee_ukrainienne__Tue, 25 Jan 2022 09:56:34 +0100

Etat des lieux alors que la menace d'attaque russe se renforce

Depuis le choc de l'annexion de la Crimée en 2014, le pays a renforcé sa défense. Sur le papier, la force militaire d'Ukraine est la 22e au monde. Mais malgré des réformes menées au pas de charge, l'armée souffre de problèmes structurels et de nombreux équipements sont obsolètes. Revue des forces et des faiblesses.

Un char ukrainien T64 défile à Jiev pour la journée de l'indépendance - Віталій - Creative Commons

Les bruits de bottes sont de plus en plus assourdissants à la frontière de l'Ukraine. Que peut-faire son armée si Vladimir Poutine décide d'une action militaire ?

L'invasion de la Crimée par la Russie et l'insurrection dans le Donbass téléguidée par Moscou en 2014 ont été un choc pour le pouvoir ukrainien. Le ministre ukrainien de la Défense a reconnu que le pays ne comptait alors que 6.000 soldats prêts au combat !

Depuis le gouvernement a tenté de reprendre les choses en main Entre 2010 et 2020, le budget consacré à la défense a été multiplié par trois, passant de 1,43 milliards de dollars à 4,32 milliards.

Aujourd'hui, l'armée ukrainienne compterait environ 150.000 soldats opérationnels. Depuis 2014, les forces armées ukrainiennes ont fait des progrès considérable, affirme une synthèse du service de recherche du Congrès américain (note en anglais) réalisée en juin 2021. Elle ont entrepris des efforts pour adopter les standards de l'OTAN, et ont reçu une assistance de l'OTAN et des Etats-Unis. Elle a entrepris des réformes du niveau tactique au niveau stratégique, ainsi que des mesures politiques, comme par exemple, une plus grande transparence, la lutte contre la corruption et le contrôle des militaires par le civils. L'armée ukrainienne a aussi modernisé son équipement, réformé le commandement et accru la professionnalisation, comme sa préparation.

Des améliorations sensibles

L'armée ukrainienne a reçu notamment des missiles...

]]>

Etat des lieux alors que la menace d'attaque russe se renforce

Depuis le choc de l'annexion de la Crimée en 2014, le pays a renforcé sa défense. Sur le papier, la force militaire d'Ukraine est la 22e au monde. Mais malgré des réformes menées au pas de charge, l'armée souffre de problèmes structurels et de nombreux équipements sont obsolètes. Revue des forces et des faiblesses.

Un char ukrainien T64 défile à Jiev pour la journée de l'indépendance - Віталій - Creative Commons

Les bruits de bottes sont de plus en plus assourdissants à la frontière de l'Ukraine. Que peut-faire son armée si Vladimir Poutine décide d'une action militaire ?

L'invasion de la Crimée par la Russie et l'insurrection dans le Donbass téléguidée par Moscou en 2014 ont été un choc pour le pouvoir ukrainien. Le ministre ukrainien de la Défense a reconnu que le pays ne comptait alors que 6.000 soldats prêts au combat !

Depuis le gouvernement a tenté de reprendre les choses en main Entre 2010 et 2020, le budget consacré à la défense a été multiplié par trois, passant de 1,43 milliards de dollars à 4,32 milliards.

Aujourd'hui, l'armée ukrainienne compterait environ 150.000 soldats opérationnels. Depuis 2014, les forces armées ukrainiennes ont fait des progrès considérable, affirme une synthèse du service de recherche du Congrès américain (note en anglais) réalisée en juin 2021. Elle ont entrepris des efforts pour adopter les standards de l'OTAN, et ont reçu une assistance de l'OTAN et des Etats-Unis. Elle a entrepris des réformes du niveau tactique au niveau stratégique, ainsi que des mesures politiques, comme par exemple, une plus grande transparence, la lutte contre la corruption et le contrôle des militaires par le civils. L'armée ukrainienne a aussi modernisé son équipement, réformé le commandement et accru la professionnalisation, comme sa préparation.

Des améliorations sensibles

L'armée ukrainienne a reçu notamment des missiles...

]]>
Calais : la résistance à l'inhumanité par l'humourf2b3eaf7-3c2d-474c-9c00-879b29185539http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220124_114035_Calais___la_resistance_a_l_inhumanite_par_l_humourMon, 24 Jan 2022 11:40:35 +0100

Les migrants sont toujours « emmerdés  » quotidiennement par les forces de l'ordre

Arbre de noël décoré avec des grenades lacrymogène, peinture d'un passage piéton pour les migrants, les bénévoles moquent la répression qui s'abat sur les demandeurs d'asile.

Un sapin de Noël à la décoration très particulière - DR

Alors que les policiers et leurs auxiliaires découpent les tentes au cutter des migrants ou les détruisent au bulldozer, confisquent quasi-quotidiennement leurs effets personnels, donnent des coups de couteau dans les réservoirs d’eau ou perturbent les distributions alimentaires, des bénévoles de nombreuses ONG tentent de mettre un peu d'humanité dans cette folie sécuritaire.

Et la lutte passe aussi par l'humour, comme en témoigne deux actions entreprises par des bénévoles du Secours Catholique.

Françoise, une religieuse catholique, manie la dérision dans son action pour soutenir les migrants. Pour Noël, des bénévoles et des réfugiés ont décoré un arbre avec des grenades lacrymogènes qui pleuvent quasi-quotidiennement sur eux.

Il y a quelques temps, elle avait aussi peint, avec le jésuite Philippe Demeestère (celui qui a mené une grève de la faim pour exiger de l'Etat une prise en charge digne de ces personnes) un passage clouté au beau milieu d’une route nationale à Calais. A quoi ça sert? A rien. Mais cela permet de rappeler dans l'espace public l'existence de ces personnes.

Imaginez la scène. A trois heures du matin, la fringante octogénaire et le prêtre partent seau de peinture blanche et pochoirs en cartons à la main pour badigeonner une signalisation pour faciliter la traversée des migrants. «De nombreuses personnes traversaient cette route très passante à cet endroit pour aller prendre une douche dans le local du Secours Catholique, raconte sœur...

]]>

Les migrants sont toujours « emmerdés  » quotidiennement par les forces de l'ordre

Arbre de noël décoré avec des grenades lacrymogène, peinture d'un passage piéton pour les migrants, les bénévoles moquent la répression qui s'abat sur les demandeurs d'asile.

Un sapin de Noël à la décoration très particulière - DR

Alors que les policiers et leurs auxiliaires découpent les tentes au cutter des migrants ou les détruisent au bulldozer, confisquent quasi-quotidiennement leurs effets personnels, donnent des coups de couteau dans les réservoirs d’eau ou perturbent les distributions alimentaires, des bénévoles de nombreuses ONG tentent de mettre un peu d'humanité dans cette folie sécuritaire.

Et la lutte passe aussi par l'humour, comme en témoigne deux actions entreprises par des bénévoles du Secours Catholique.

Françoise, une religieuse catholique, manie la dérision dans son action pour soutenir les migrants. Pour Noël, des bénévoles et des réfugiés ont décoré un arbre avec des grenades lacrymogènes qui pleuvent quasi-quotidiennement sur eux.

Il y a quelques temps, elle avait aussi peint, avec le jésuite Philippe Demeestère (celui qui a mené une grève de la faim pour exiger de l'Etat une prise en charge digne de ces personnes) un passage clouté au beau milieu d’une route nationale à Calais. A quoi ça sert? A rien. Mais cela permet de rappeler dans l'espace public l'existence de ces personnes.

Imaginez la scène. A trois heures du matin, la fringante octogénaire et le prêtre partent seau de peinture blanche et pochoirs en cartons à la main pour badigeonner une signalisation pour faciliter la traversée des migrants. «De nombreuses personnes traversaient cette route très passante à cet endroit pour aller prendre une douche dans le local du Secours Catholique, raconte sœur...

]]>
« Le poutinisme vise à la destruction systématique de tout ordre »58d721cd-2968-4636-bcab-dd19965b1b7dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220121_145617_____Le_poutinisme_vise_a_la_destruction_systematique_de_tout_ordre___Fri, 21 Jan 2022 14:56:17 +0100

Nicolas Tenzer, spécialiste de la Russie, tente de décrypter l'idéologie du leader russe.

Que cherche Vladimir Poutine ? Alors que l'armée russe masse des troupes à la frontière ukrainienne, c'est à cette question complexe que tente de répondre le président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique et éditeur de la publication "Desk Russie". Selon lui, la recherche permanente de l’instabilité voulue par le chef du Kremlin révèle sa véritable idéologie : un nihilisme.

Nicolas Tenzer, président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique - D.R. - C.C

Les bruits de bottes s'amplifient entre la Russie et l'Ukraine. Cette dernière a été victime ces derniers jour d'une attaque informatique possible. Une guerre entre les deux pays est-elle possible ?

Nicolas Tenzer : Il y a quelque mois, j'aurais dit que Poutine montrait simplement ses muscles pour obtenir des concessions, que c'était du bluff. Mais aujourd'hui, je n'en suis plus certain... Il n’existe pas que de la rationalité dans l’attitude de Poutine, ce qu’une analyse de son idéologie peut contribuer à montrer.

Que cherche Vladimir Poutine ?

Assez curieusement, il existe peu de travaux en profondeur sur ce que veut Vladimir Poutine, autrement dit ses buts ultimes. Plus précisément, beaucoup en restent à l’écume des choses ou aux manifestations momentanées de cette présumée volonté. Il sera aisé, en effet, d’établir que le régime russe entend sinon reconquérir, du moins dominer l’Ukraine, en l’empêchant si possible d’être un régime démocratique et libre, en tout cas en la neutralisant.

Il en va ainsi aussi du Bélarus et de la Géorgie ainsi que du Caucase où il contrôle de fait l’Arménie et a pris pied en Azerbaïdjan, et bien sûr du Kazakhstan. On pourra aussi considérer qu’il entend déstabiliser l’Afrique, affaiblir les démocraties occidentales et l’Union européenne et pousser autant que possible l’ensemble des mouvements opposés au libéralisme politique. Enfin, il entend corroder et, finalement, mettre à bas les règles de droit international...

]]>

Nicolas Tenzer, spécialiste de la Russie, tente de décrypter l'idéologie du leader russe.

Que cherche Vladimir Poutine ? Alors que l'armée russe masse des troupes à la frontière ukrainienne, c'est à cette question complexe que tente de répondre le président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique et éditeur de la publication "Desk Russie". Selon lui, la recherche permanente de l’instabilité voulue par le chef du Kremlin révèle sa véritable idéologie : un nihilisme.

Nicolas Tenzer, président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique - D.R. - C.C

Les bruits de bottes s'amplifient entre la Russie et l'Ukraine. Cette dernière a été victime ces derniers jour d'une attaque informatique possible. Une guerre entre les deux pays est-elle possible ?

Nicolas Tenzer : Il y a quelque mois, j'aurais dit que Poutine montrait simplement ses muscles pour obtenir des concessions, que c'était du bluff. Mais aujourd'hui, je n'en suis plus certain... Il n’existe pas que de la rationalité dans l’attitude de Poutine, ce qu’une analyse de son idéologie peut contribuer à montrer.

Que cherche Vladimir Poutine ?

Assez curieusement, il existe peu de travaux en profondeur sur ce que veut Vladimir Poutine, autrement dit ses buts ultimes. Plus précisément, beaucoup en restent à l’écume des choses ou aux manifestations momentanées de cette présumée volonté. Il sera aisé, en effet, d’établir que le régime russe entend sinon reconquérir, du moins dominer l’Ukraine, en l’empêchant si possible d’être un régime démocratique et libre, en tout cas en la neutralisant.

Il en va ainsi aussi du Bélarus et de la Géorgie ainsi que du Caucase où il contrôle de fait l’Arménie et a pris pied en Azerbaïdjan, et bien sûr du Kazakhstan. On pourra aussi considérer qu’il entend déstabiliser l’Afrique, affaiblir les démocraties occidentales et l’Union européenne et pousser autant que possible l’ensemble des mouvements opposés au libéralisme politique. Enfin, il entend corroder et, finalement, mettre à bas les règles de droit international...

]]>
Inquiétude à propos du variant Omicron BA 2e780f820-8b51-4d3a-8a7d-88860e5988dahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220120_165108_Inquietude_a_propos_du_variant_Omicron_BA_2Thu, 20 Jan 2022 16:51:08 +0100

L'épidémiologiste Antoine Flahault décrypte les dernières évolutions de la pandémie.

L'envolée des cas de Covid au Danemark est dû à un nouveau variant Omicron encore plus contagieux. Le conseiller scientifique du directeur de l'OMS pour l'Europe invite la France à rechercher ce virus qui pourrait expliquer la flambée constatée dans notre pays. Il revient aussi sur la politique de test et de vaccination.

Covid 19 - © Reflets

Boris Johnson, le premier ministre britannique, a annoncé la fin à compter du jeudi 27 janvier, de l’essentiel des restrictions imposées pour lutter contre le variant Omicron en Angleterre. Le port du masque ne sera plus obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé officiellement et un passe sanitaire ne sera plus imposé. Comment jugez-vous l'annonce de ces mesures ?

Antoine Flahault : Le Royaume-Uni accompagne la décrue épidémique actuelle qui est rapide. Le R actuel est de 0,7 (c'est-à-dire qu'une personne contamine 0,7 autre, NDLR). Croire que l'immunité collective permettra d'empêcher toute nouvelle vague de revenir serait présomptueux, mais libérer les restrictions lors des accalmies peut être une preuve d'agilité et d'adaptation à une crise qui s'étire en longueur. Mais les décideurs et la population doivent être clairement informés qu'ils auront à rétablir rapidement ces restrictions en cas de détérioration de la situation, ce qui peut survenir à tout moment. Ces choix, c'est le problème des politiques.

A l'inverse, en France, le passe vaccinal doit être instauré très prochainement. A-t-il encore un intérêt ?

Ce n'est pas aux scientifiques de décider de la mise en œuvre d'une recommandation qu'ils font. Ce qui est certain, c'est qu'il faut le plus de gens vaccinés possibles. Le partage des rôles entre scientifiques et politiques est utile : les premiers essaient d'éclairer la décision...

]]>

L'épidémiologiste Antoine Flahault décrypte les dernières évolutions de la pandémie.

L'envolée des cas de Covid au Danemark est dû à un nouveau variant Omicron encore plus contagieux. Le conseiller scientifique du directeur de l'OMS pour l'Europe invite la France à rechercher ce virus qui pourrait expliquer la flambée constatée dans notre pays. Il revient aussi sur la politique de test et de vaccination.

Covid 19 - © Reflets

Boris Johnson, le premier ministre britannique, a annoncé la fin à compter du jeudi 27 janvier, de l’essentiel des restrictions imposées pour lutter contre le variant Omicron en Angleterre. Le port du masque ne sera plus obligatoire, le télétravail ne sera plus recommandé officiellement et un passe sanitaire ne sera plus imposé. Comment jugez-vous l'annonce de ces mesures ?

Antoine Flahault : Le Royaume-Uni accompagne la décrue épidémique actuelle qui est rapide. Le R actuel est de 0,7 (c'est-à-dire qu'une personne contamine 0,7 autre, NDLR). Croire que l'immunité collective permettra d'empêcher toute nouvelle vague de revenir serait présomptueux, mais libérer les restrictions lors des accalmies peut être une preuve d'agilité et d'adaptation à une crise qui s'étire en longueur. Mais les décideurs et la population doivent être clairement informés qu'ils auront à rétablir rapidement ces restrictions en cas de détérioration de la situation, ce qui peut survenir à tout moment. Ces choix, c'est le problème des politiques.

A l'inverse, en France, le passe vaccinal doit être instauré très prochainement. A-t-il encore un intérêt ?

Ce n'est pas aux scientifiques de décider de la mise en œuvre d'une recommandation qu'ils font. Ce qui est certain, c'est qu'il faut le plus de gens vaccinés possibles. Le partage des rôles entre scientifiques et politiques est utile : les premiers essaient d'éclairer la décision...

]]>
Une nouvelle plainte pour « torture et actes de barbarie » contre le chef d'Interpolec3105a2-744f-49ab-8c95-ace1f2b52389http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220119_124610_Une_nouvelle_plainte_pour_____torture_et_actes_de_barbarie_____contre_le_chef_d_InterpolWed, 19 Jan 2022 12:46:10 +0100

Elle est déposée alors que le général émirati Al-Raisi se trouve actuellement sur le sol français.

Le président d’Interpol est accusé par l'ONG Gulf Centre for Human rights (GCHR) d'être complice des tortures que subit l'opposant émirati emprisonné Ahmed Mansoor. William Bourdon, l'avocat de l'association de défense des droits de l'Homme, demande l'arrestation immédiate du général Al-Raisi par la France.

Le général Ahmed Naser Al-Raisi, nouveau patron d'Interpol - Ipixelpro - CC BY-SA 4.0

Une nouvelle plainte pour « torture » et « actes de barbarie » a été déposée mardi à Paris au pôle crimes contre l'humanité du parquet antiterroriste (PNAT) contre Ahmed Nasser Al-Raisi, le nouveau président d'Interpol, élu le 25 novembre 2021.

Selon Me William Bourdon qui est à l'origine de cette plainte pour le compte de l'ONG de défense des droits de l'Homme Gulf Centre for Human rights (GCHR), le général Al-Raisi se trouverait actuellement en France. « Nous avons constaté que le Secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock avait twitté qu'il accueillait le nouveau président pour sa première visite au siège de l'organisation à Lyon, donc j'ai immédiatement déposé la plainte, raconte l'avocat joint par Reflets. Les services de la procureure la République du pôle Crime contre l'humanité, m'ont assuré qu'ils procédaient à un examen de la plainte sans délai._ » Pour de tels faits, le PNAT peut de saisir de l'affaire sur la base de la compétence universelle.

Le général Al-Raisi, président d'Interpol, et son secrétaire général, Jürgen Stock, dans les locaux de l'organisation à Lyon, le 17 janvier 2022
Le général Al-Raisi, président d'Interpol, et son secrétaire général, Jürgen Stock, dans les locaux de l'organisation à Lyon, le 17 janvier 2022

Le patron d'Interpol avait déjà été visé par deux plaintes mais celles-ci avaient été classées par le Parquet pour absence de compétence, car l'Emirati ne résidait pas en France et ne se trouvait pas non plus sur le sol français. « Cette visite en France relance l'affaire et j'estime que la France...

]]>

Elle est déposée alors que le général émirati Al-Raisi se trouve actuellement sur le sol français.

Le président d’Interpol est accusé par l'ONG Gulf Centre for Human rights (GCHR) d'être complice des tortures que subit l'opposant émirati emprisonné Ahmed Mansoor. William Bourdon, l'avocat de l'association de défense des droits de l'Homme, demande l'arrestation immédiate du général Al-Raisi par la France.

Le général Ahmed Naser Al-Raisi, nouveau patron d'Interpol - Ipixelpro - CC BY-SA 4.0

Une nouvelle plainte pour « torture » et « actes de barbarie » a été déposée mardi à Paris au pôle crimes contre l'humanité du parquet antiterroriste (PNAT) contre Ahmed Nasser Al-Raisi, le nouveau président d'Interpol, élu le 25 novembre 2021.

Selon Me William Bourdon qui est à l'origine de cette plainte pour le compte de l'ONG de défense des droits de l'Homme Gulf Centre for Human rights (GCHR), le général Al-Raisi se trouverait actuellement en France. « Nous avons constaté que le Secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock avait twitté qu'il accueillait le nouveau président pour sa première visite au siège de l'organisation à Lyon, donc j'ai immédiatement déposé la plainte, raconte l'avocat joint par Reflets. Les services de la procureure la République du pôle Crime contre l'humanité, m'ont assuré qu'ils procédaient à un examen de la plainte sans délai._ » Pour de tels faits, le PNAT peut de saisir de l'affaire sur la base de la compétence universelle.

Le général Al-Raisi, président d'Interpol, et son secrétaire général, Jürgen Stock, dans les locaux de l'organisation à Lyon, le 17 janvier 2022
Le général Al-Raisi, président d'Interpol, et son secrétaire général, Jürgen Stock, dans les locaux de l'organisation à Lyon, le 17 janvier 2022

Le patron d'Interpol avait déjà été visé par deux plaintes mais celles-ci avaient été classées par le Parquet pour absence de compétence, car l'Emirati ne résidait pas en France et ne se trouvait pas non plus sur le sol français. « Cette visite en France relance l'affaire et j'estime que la France...

]]>
« Le régime des Talibans est chaque jour un peu plus faible »d48eae44-0a6d-46c2-9eaf-eb256bf98bdahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220116_173659____Le_regime_des_Talibans_est_chaque_jour_un_peu_plus_faible____Sun, 16 Jan 2022 17:36:59 +0100

Entretien avec Ali Maizam Nazary, responsable des relations extérieures du Front de résistance nationale d’Afghanistan

A l'occasion de son passage en France, Reflets a pu participer à une visioconférence avec le porte-parole des insurgés organisée par l’Institut Prospective et Sécurité en Europe. Ali Maizam Nazary fait un tour d'horizon de sa vision de l'Afghanistan sous le joug des Talibans et des perspectives de la résistance dirigée par Ahmad Massoud.

Ali Maisam Nazary, porte-parole du Front de résistance nationale d'Afghanistant, le 14 janvier 2022 - DR

Le Front de résistance nationale est apparu en 2019 après l'ouverture des négociations entre les Etats-Unis et les Talibans. Il est dirigé par Ahmad Massoud, fils du commandant Ahmed Shah Massoud, assassiné le 9 septembre 2001 par Al-Quaïda. Le mouvement est structuré autour de divers comités, en particulier le comité Militaire, le comité Politique, le comité aux Relations internationales – dirigée par Ali Maizam Nazary – ou encore les comités pour les Femmes, la Jeunesse, les Arts ou le Sport.

Quelle est l'évolution de la situation depuis l'arrivée des Talibans au pouvoir ?

Ali Maizam Nazary : Les Talibans ont été incapables de mettre en place un État. Les institutions ne fonctionnent pas, des commandants locaux ont le pouvoir. C'est une sorte d'anarchie qui règne. On constate aussi une augmentation des activités criminelles comme le trafic de drogue ou la traite d'êtres humains. La vente de femmes et d'enfants est aujourd'hui bien documentée.

Au départ, les Talibans ont lancé le djihad contre des forces étrangères présentes dans le pays. Mais cette période est finie. Désormais ils ont une responsabilité : prendre soin de la population. Et ils en sont incapables. Ils répètent que Dieu va fournir ce dont les gens ont besoin... Il y a un manque de leadership de leurs responsables.

Dans les faits, nous déplorons une grave crise humanitaire. Mais la racine de cette crise est que des groupes terroristes ont pris le pouvoir. La plupart des ONG...

]]>

Entretien avec Ali Maizam Nazary, responsable des relations extérieures du Front de résistance nationale d’Afghanistan

A l'occasion de son passage en France, Reflets a pu participer à une visioconférence avec le porte-parole des insurgés organisée par l’Institut Prospective et Sécurité en Europe. Ali Maizam Nazary fait un tour d'horizon de sa vision de l'Afghanistan sous le joug des Talibans et des perspectives de la résistance dirigée par Ahmad Massoud.

Ali Maisam Nazary, porte-parole du Front de résistance nationale d'Afghanistant, le 14 janvier 2022 - DR

Le Front de résistance nationale est apparu en 2019 après l'ouverture des négociations entre les Etats-Unis et les Talibans. Il est dirigé par Ahmad Massoud, fils du commandant Ahmed Shah Massoud, assassiné le 9 septembre 2001 par Al-Quaïda. Le mouvement est structuré autour de divers comités, en particulier le comité Militaire, le comité Politique, le comité aux Relations internationales – dirigée par Ali Maizam Nazary – ou encore les comités pour les Femmes, la Jeunesse, les Arts ou le Sport.

Quelle est l'évolution de la situation depuis l'arrivée des Talibans au pouvoir ?

Ali Maizam Nazary : Les Talibans ont été incapables de mettre en place un État. Les institutions ne fonctionnent pas, des commandants locaux ont le pouvoir. C'est une sorte d'anarchie qui règne. On constate aussi une augmentation des activités criminelles comme le trafic de drogue ou la traite d'êtres humains. La vente de femmes et d'enfants est aujourd'hui bien documentée.

Au départ, les Talibans ont lancé le djihad contre des forces étrangères présentes dans le pays. Mais cette période est finie. Désormais ils ont une responsabilité : prendre soin de la population. Et ils en sont incapables. Ils répètent que Dieu va fournir ce dont les gens ont besoin... Il y a un manque de leadership de leurs responsables.

Dans les faits, nous déplorons une grave crise humanitaire. Mais la racine de cette crise est que des groupes terroristes ont pris le pouvoir. La plupart des ONG...

]]>
« C’est tout le secteur de la santé qui va être englouti par cette vague Omicron »45b562df-dd2e-4a12-b24b-70e4a3857a4ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220107_100000_____C___est_tout_le_secteur_de_la_sante_qui_va_etre_englouti_par_cette_vague_Omicron____Fri, 07 Jan 2022 10:00:00 +0100

L'épidémiologiste Antoine Flahault fait un point sur le développement et la gestion de la pandémie.

Gestions des non-vaccinés, submersion des hôpitaux, professeurs retraités dans les classes, masques à l'extérieur, généralisation du masque FFP2, hypothèse de la dernière vague, immunité collective, nouveaux variants, le conseiller scientifique du directeur de l'OMS pour l'Europe répond aux questions de Reflets.

Coronavirus - © Reflets

Le Président Macron veut «emmerder les non-vaccinés», qu’en pensez-vous d’un point de vue médical?

Antoine Flahault : Les non-vaccinés ne sont pas un groupe homogène. Les 10% de non-vaccinés en France ne sont pas tous antivax, seulement 1 à 2% de la population l’est réellement. Et ceux là, on ne les fera pas changer d’avis.

Beaucoup sont ce qu’on appelle des hésitants vaccinaux. Il y a eu de nombreuses études d’anthropologues à ce sujet. Ces hésitants vaccinaux sont de plusieurs types. Aux Etats-Unis, ce sont les Noirs américains, en Europe, ce sont les personnes natives de La Réunion ou des Antilles, ou des personnes de l’ex-bloc soviétique, dont l’ex-RDA. Toutes ces personnes ont en commun de ne pas avoir confiance dans les autorités. Ils sont méfiants vis-à-vis de toute autorité, qu’elle soit policière, judiciaire, et aussi sanitaire.

Un autre type pas très éloigné concerne les banlieues françaises qui ne sont pas forcément méfiantes vis-à-vis de l’État, mais sont précaires ou assez bas dans l’échelle sociale. Ils ont peur de manquer deux ou trois jours au travail s’ils réagissent fortement à la vaccination. Et ces personnes-là ne peuvent pas se permettre de perdre deux ou trois jours de salaire. On trouve aussi dans ce groupe des personnes qui ont des difficultés d’accès à la vaccination, d'autres qui ont des troubles cognitifs ou physiques, dont des personnes âgées. Il faut leur proposer la vaccination à domicile.

Le troisième type d’hésitants vaccinaux est plus...

]]>

L'épidémiologiste Antoine Flahault fait un point sur le développement et la gestion de la pandémie.

Gestions des non-vaccinés, submersion des hôpitaux, professeurs retraités dans les classes, masques à l'extérieur, généralisation du masque FFP2, hypothèse de la dernière vague, immunité collective, nouveaux variants, le conseiller scientifique du directeur de l'OMS pour l'Europe répond aux questions de Reflets.

Coronavirus - © Reflets

Le Président Macron veut «emmerder les non-vaccinés», qu’en pensez-vous d’un point de vue médical?

Antoine Flahault : Les non-vaccinés ne sont pas un groupe homogène. Les 10% de non-vaccinés en France ne sont pas tous antivax, seulement 1 à 2% de la population l’est réellement. Et ceux là, on ne les fera pas changer d’avis.

Beaucoup sont ce qu’on appelle des hésitants vaccinaux. Il y a eu de nombreuses études d’anthropologues à ce sujet. Ces hésitants vaccinaux sont de plusieurs types. Aux Etats-Unis, ce sont les Noirs américains, en Europe, ce sont les personnes natives de La Réunion ou des Antilles, ou des personnes de l’ex-bloc soviétique, dont l’ex-RDA. Toutes ces personnes ont en commun de ne pas avoir confiance dans les autorités. Ils sont méfiants vis-à-vis de toute autorité, qu’elle soit policière, judiciaire, et aussi sanitaire.

Un autre type pas très éloigné concerne les banlieues françaises qui ne sont pas forcément méfiantes vis-à-vis de l’État, mais sont précaires ou assez bas dans l’échelle sociale. Ils ont peur de manquer deux ou trois jours au travail s’ils réagissent fortement à la vaccination. Et ces personnes-là ne peuvent pas se permettre de perdre deux ou trois jours de salaire. On trouve aussi dans ce groupe des personnes qui ont des difficultés d’accès à la vaccination, d'autres qui ont des troubles cognitifs ou physiques, dont des personnes âgées. Il faut leur proposer la vaccination à domicile.

Le troisième type d’hésitants vaccinaux est plus...

]]>
Macron, le président qui emmerde les Français66cb2bfd-070f-4c8c-b2fd-b25f8522facchttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220106_095751_Macron__le_president_qui_emmerde_les_Fran__aisThu, 06 Jan 2022 09:57:51 +0100

Ses propos illustrent un quinquennat de mépris et de condescendance

Le chef de l'État a fait le choix de cliver un peu plus notre société alors que la crise sanitaire continue. Ses mots sont non seulement une erreur, ils sont contre-productifs : aucun non-vacciné ne sera convaincu par ses propos. Mais l'attitude de Macron remet en lumière tous les bras d'honneur qu'il a fait aux Français.

Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée. - Vlad (République de la Macédoine du Nord) - Creative Commons Public

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça la stratégie. » La phrase d'Emmanuel Macron tourne en boucle. Elle choque. À raison. Oui, la vaccination sauve des vies et elle est absolument souhaitable. Nous l'avons rappelé dans ces colonnes en donnant la parole à des professionnels de santé à de multiples reprises. Mais ce choix du président de provoquer, de cliver encore un peu plus la société, d'hystériser le débat est contre-productif : aucun non-vacciné ne sera convaincu par ses propos. Pour un coup politique, Macron va contre l'intérêt général dans la lutte contre cette épidémie. Ajoutons cette tournure de phrase un peu infantile, « J'ai très envie », comme si gouverner c'était céder à ses envies. Demain ça sera quoi la liste de ses envies ?

Une phrase est encore plus inquiétante : « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n'est plus un citoyen. » De fait, Emmanuel Macron décrète une classe de sous-citoyens. On n'est pas loin de la déchéance de nationalité.

Une autre manière de penser serait de voir les non-vaccinés en partie comme des victimes de la désinformation. Les théories complotistes sont un rouleau compresseur qui peuvent enfermer des gens dans des schémas irrationnels. Alors s'il faut emmerder quelqu'un, ne serait-ce pas ceux qui distillent ce poison des fake news ?

Dans les faits, il...

]]>

Ses propos illustrent un quinquennat de mépris et de condescendance

Le chef de l'État a fait le choix de cliver un peu plus notre société alors que la crise sanitaire continue. Ses mots sont non seulement une erreur, ils sont contre-productifs : aucun non-vacciné ne sera convaincu par ses propos. Mais l'attitude de Macron remet en lumière tous les bras d'honneur qu'il a fait aux Français.

Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée. - Vlad (République de la Macédoine du Nord) - Creative Commons Public

« Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça la stratégie. » La phrase d'Emmanuel Macron tourne en boucle. Elle choque. À raison. Oui, la vaccination sauve des vies et elle est absolument souhaitable. Nous l'avons rappelé dans ces colonnes en donnant la parole à des professionnels de santé à de multiples reprises. Mais ce choix du président de provoquer, de cliver encore un peu plus la société, d'hystériser le débat est contre-productif : aucun non-vacciné ne sera convaincu par ses propos. Pour un coup politique, Macron va contre l'intérêt général dans la lutte contre cette épidémie. Ajoutons cette tournure de phrase un peu infantile, « J'ai très envie », comme si gouverner c'était céder à ses envies. Demain ça sera quoi la liste de ses envies ?

Une phrase est encore plus inquiétante : « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n'est plus un citoyen. » De fait, Emmanuel Macron décrète une classe de sous-citoyens. On n'est pas loin de la déchéance de nationalité.

Une autre manière de penser serait de voir les non-vaccinés en partie comme des victimes de la désinformation. Les théories complotistes sont un rouleau compresseur qui peuvent enfermer des gens dans des schémas irrationnels. Alors s'il faut emmerder quelqu'un, ne serait-ce pas ceux qui distillent ce poison des fake news ?

Dans les faits, il...

]]>
Le saviez vous ? La magie Disney éloigne le Covid126e8f97-a7be-40f5-a0bc-175eb0938cbbhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20220102_174330_Le_saviez_vous____La_magie_Disney_eloigne_le_CovidSun, 02 Jan 2022 17:43:30 +0100

À Disneyland, impossible d’être cas contact au travail

La direction du parc d'attraction l'assure : si vous avez été au contact d'un collègue malade, vous devez venir au travail. Mais pas si c'est dans la sphère privée. Disneyland a également trouvé un moyen infaillible pour que tous les visiteurs soient masqués sur les photos souvenir qu'il leur vend : les masques sont rajoutés avec une sorte de Photoshop maison ! C'est Oncle Picsou qui doit être content.

La parade des personnages de Disney - Aline Dassel - Pixabay - CC

Au pays de Mickey, le Covid a du mal à percer. Il existe en effet chez Disneyland des « bulles sanitaires » infranchissables. La preuve : la direction a expliqué sans rire aux salariés que s’ils ont été en contact avec une personne positive au Covid sur leur lieu de travail, ils ne sont pas considérés comme cas contact et peuvent venir travailler. En revanche, poursuit la direction, si le contact a eu lieu en dehors du parc d'attractions, il ne faut surtout pas revenir travailler. La magie Disney, c’est encore plus puissant que la magie vaudou. Mais étonnamment, ce discours de la direction ne convainc pas du tout les salariés qui, déguisés en personnages de Mickey réalisent la « parade » dans les « rues » de Disneyland Paris. Ils pensent, eux, que la promiscuité avec les visiteurs et dans les bus qui les véhiculent vers le lieu des festivités et au retour, a entraîné la contamination d’environ 90 des 500 salariés de la parade.

Informations internes Disney
Informations internes Disney

Oncle Picsou, visiblement très actif au sein de Disney, a quant à lui décidé de tirer coûte que coûte profit des photos faites automatiquement dans les attractions comme Space Moutain. Souvent, les visiteurs veulent repartir avec une photo les montrant au sein de l’attraction. Mais un problème est apparu. Sur le papier, tout le monde doit porter un masque au sein de Disneyland. Impossible donc de vendre une photo à quelqu’un qui n’en porterait pas, ça ne ferait pas bon genre. C'est pourtant souvent le cas....

]]>

À Disneyland, impossible d’être cas contact au travail

La direction du parc d'attraction l'assure : si vous avez été au contact d'un collègue malade, vous devez venir au travail. Mais pas si c'est dans la sphère privée. Disneyland a également trouvé un moyen infaillible pour que tous les visiteurs soient masqués sur les photos souvenir qu'il leur vend : les masques sont rajoutés avec une sorte de Photoshop maison ! C'est Oncle Picsou qui doit être content.

La parade des personnages de Disney - Aline Dassel - Pixabay - CC

Au pays de Mickey, le Covid a du mal à percer. Il existe en effet chez Disneyland des « bulles sanitaires » infranchissables. La preuve : la direction a expliqué sans rire aux salariés que s’ils ont été en contact avec une personne positive au Covid sur leur lieu de travail, ils ne sont pas considérés comme cas contact et peuvent venir travailler. En revanche, poursuit la direction, si le contact a eu lieu en dehors du parc d'attractions, il ne faut surtout pas revenir travailler. La magie Disney, c’est encore plus puissant que la magie vaudou. Mais étonnamment, ce discours de la direction ne convainc pas du tout les salariés qui, déguisés en personnages de Mickey réalisent la « parade » dans les « rues » de Disneyland Paris. Ils pensent, eux, que la promiscuité avec les visiteurs et dans les bus qui les véhiculent vers le lieu des festivités et au retour, a entraîné la contamination d’environ 90 des 500 salariés de la parade.

Informations internes Disney
Informations internes Disney

Oncle Picsou, visiblement très actif au sein de Disney, a quant à lui décidé de tirer coûte que coûte profit des photos faites automatiquement dans les attractions comme Space Moutain. Souvent, les visiteurs veulent repartir avec une photo les montrant au sein de l’attraction. Mais un problème est apparu. Sur le papier, tout le monde doit porter un masque au sein de Disneyland. Impossible donc de vendre une photo à quelqu’un qui n’en porterait pas, ça ne ferait pas bon genre. C'est pourtant souvent le cas....

]]>
Anonymat sur Internet : ce fantasme instrumentalisé sans vergogne6ef3a8e0-8c1d-4bf1-9b00-43aef8bae407http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211227_175646_Anonymat_sur_Internet___ce_fantasme_instrumentalise_sans_vergogneMon, 27 Dec 2021 17:56:46 +0100

Les dérives sont le fait des humains, pas des réseaux sociaux ou le fruit de l'anonymat

Au moindre fait divers auquel Internet est mêlé, les politiques et toutes les pseudo-autorités morales s'insurgent : ils blâment le réseau, les réseaux sociaux et un supposé « anonymat ». Pourtant, derrière la haine, il y a des humains, pas des machines...

Identification de l'adresse de terroriste

Depuis la tête de l'État jusqu'aux plus obscurs politiques, en passant par tous ceux qui s'érigent en autorité morale, tous réclament depuis des lustres « la fin de l'anonymat sur Internet ». Jean Castex avait qualifié le 15 juillet 2020 l’anonymat des réseaux sociaux de « choquant ». Pire, le premier ministre s'enflammait : « Les réseaux sociaux c’est le régime de Vichy : personne ne sait qui c’est ! (...) On peut vous traiter de tous les noms, de tous les vices, en se cachant derrière des pseudonymes. ». En 2019, Emmanuel Macron expliquait quant à lui, être favorable à « une levée progressive de toute forme d’anonymat » sur Internet. Il faut « réguler les torrents de boue qui se déversent sur les réseaux sociaux », avait expliqué le président LR du Sénat, Gérard Larcher. Pour le député LREM du Rhône Bruno Bonnell, il faudrait lutter contre les « déviances que l’anonymat cautionne, comme la calomnie ou la diffamation ». L'assassinat de Samuel Paty a été une occasion pour tous les politiques de remettre une pièce dans ce juke-box (Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Jean-Michel Blanquer, ...). Bien sûr, le rôle des plateformes ne peut être écarté. L'hystérisation sur les réseaux sociaux et particulièrement Youtube, du cours sur la liberté d'expression de Samuel Paty a contribué à désigner ce professeur comme une cible pour le terroriste. Mais l'enquête a largement démontré que personne n'était anonyme. Ni le tueur dont les policiers...

]]>

Les dérives sont le fait des humains, pas des réseaux sociaux ou le fruit de l'anonymat

Au moindre fait divers auquel Internet est mêlé, les politiques et toutes les pseudo-autorités morales s'insurgent : ils blâment le réseau, les réseaux sociaux et un supposé « anonymat ». Pourtant, derrière la haine, il y a des humains, pas des machines...

Identification de l'adresse de terroriste

Depuis la tête de l'État jusqu'aux plus obscurs politiques, en passant par tous ceux qui s'érigent en autorité morale, tous réclament depuis des lustres « la fin de l'anonymat sur Internet ». Jean Castex avait qualifié le 15 juillet 2020 l’anonymat des réseaux sociaux de « choquant ». Pire, le premier ministre s'enflammait : « Les réseaux sociaux c’est le régime de Vichy : personne ne sait qui c’est ! (...) On peut vous traiter de tous les noms, de tous les vices, en se cachant derrière des pseudonymes. ». En 2019, Emmanuel Macron expliquait quant à lui, être favorable à « une levée progressive de toute forme d’anonymat » sur Internet. Il faut « réguler les torrents de boue qui se déversent sur les réseaux sociaux », avait expliqué le président LR du Sénat, Gérard Larcher. Pour le député LREM du Rhône Bruno Bonnell, il faudrait lutter contre les « déviances que l’anonymat cautionne, comme la calomnie ou la diffamation ». L'assassinat de Samuel Paty a été une occasion pour tous les politiques de remettre une pièce dans ce juke-box (Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Jean-Michel Blanquer, ...). Bien sûr, le rôle des plateformes ne peut être écarté. L'hystérisation sur les réseaux sociaux et particulièrement Youtube, du cours sur la liberté d'expression de Samuel Paty a contribué à désigner ce professeur comme une cible pour le terroriste. Mais l'enquête a largement démontré que personne n'était anonyme. Ni le tueur dont les policiers...

]]>
Varian Omicron : bientôt tous positifs ?5a8ee4f9-ac3c-4a6e-a88c-a3e164ea7b41http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211224_183243_Varian_Omicron___bientot_tous_positifs__Fri, 24 Dec 2021 18:32:43 +0100

La barre des 100.000 cas par jours de Covid 19 pourrait être franchie après Noël

L'explosion du nombre de cas pourrait provoquer une désorganisation du pays. Et la question de la virulence du virus qui entraînerait une nouvelle vague d'hospitalisations reste en suspens. Les épidémiologistes Catherine Hill et Antoine Flahaut livrent leur analyse.

Le coronavirus - © Reflets

Une chose est certaine, le nouveau variant Omicron est beaucoup plus transmissible, selon les épidémiologistes que Reflets a interrogé. Le R0, le taux de reproduction du virus initial, est «supérieur à 10», selon le Pr Antoine Flahaut, épidémiologiste et professeur de santé publique à l'université de Genève, contre 6 pour le variant Delta. L’explosion des contaminations est telle qu’il n’est «pas impossible» que nous soyons tous positifs dans les semaines qui viennent, selon lui.

«La France reçoit la vague Omicron avec quinze jours de décalage par rapport au Royaume-Uni et au Danemark, avec une force qui semble tout à fait similaire», analyse Antoine Flahaut. Les 100.000 cas sur une journée devraient être atteint la semaine prochaine et en cas moyennés sur la semaine juste après le nouvel an, selon ses projections.

Un avis partagé par sa consœur Catherine Hill qui reproche une mauvaise évaluation de la circulation du virus. «Le taux d’incidence qu’on nous annonce ne veut pas dire grand chose, car il dépend de qui vient se faire dépister, ce qui n'est pas un échantillon représentatif de la population. Je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas comme les Anglais qui réalisent régulièrement des sondages pour mesurer la proportion de positifs à l'instant t. C’est un mystère...»

Le résultat de la dernière étude React-1 en Angleterre sur la période 23 novembre – 13 décembre publiée ce 24 décembre montre un taux de prévalence dans la population générale de 1,41%,...

]]>

La barre des 100.000 cas par jours de Covid 19 pourrait être franchie après Noël

L'explosion du nombre de cas pourrait provoquer une désorganisation du pays. Et la question de la virulence du virus qui entraînerait une nouvelle vague d'hospitalisations reste en suspens. Les épidémiologistes Catherine Hill et Antoine Flahaut livrent leur analyse.

Le coronavirus - © Reflets

Une chose est certaine, le nouveau variant Omicron est beaucoup plus transmissible, selon les épidémiologistes que Reflets a interrogé. Le R0, le taux de reproduction du virus initial, est «supérieur à 10», selon le Pr Antoine Flahaut, épidémiologiste et professeur de santé publique à l'université de Genève, contre 6 pour le variant Delta. L’explosion des contaminations est telle qu’il n’est «pas impossible» que nous soyons tous positifs dans les semaines qui viennent, selon lui.

«La France reçoit la vague Omicron avec quinze jours de décalage par rapport au Royaume-Uni et au Danemark, avec une force qui semble tout à fait similaire», analyse Antoine Flahaut. Les 100.000 cas sur une journée devraient être atteint la semaine prochaine et en cas moyennés sur la semaine juste après le nouvel an, selon ses projections.

Un avis partagé par sa consœur Catherine Hill qui reproche une mauvaise évaluation de la circulation du virus. «Le taux d’incidence qu’on nous annonce ne veut pas dire grand chose, car il dépend de qui vient se faire dépister, ce qui n'est pas un échantillon représentatif de la population. Je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas comme les Anglais qui réalisent régulièrement des sondages pour mesurer la proportion de positifs à l'instant t. C’est un mystère...»

Le résultat de la dernière étude React-1 en Angleterre sur la période 23 novembre – 13 décembre publiée ce 24 décembre montre un taux de prévalence dans la population générale de 1,41%,...

]]>
We asked the best legendary hackers what their reaction was after seeing Matrix9dea68d8-c5bf-44b7-a6c1-b9b96f9f0fc9http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211223_153845_We_asked_the_best_legendary_hackers_what_their_reaction_was_after_seeing_MatrixThu, 23 Dec 2021 15:38:45 +0100

Here is a movie that left no one unmoved, especially in the infosec...

As the latest Matrix movie hits theaters and the Internet, we asked some legendary hackers what they felt when they saw the first episode.

Matrix Resurection

There are a few people in the world of computer security who have made history and whose contribution is little known to the general public. They have made history, either because they have discovered important flaws, or because they have contributed to awareness, or because they are, often in the shadows, at the origin of essential companies in this field. They were also behind legendary hacker groups in the mid-90s, such as the Cult of the Dead Cow, L0pht, ADM, w00w00, etc. We had told part of their story in several articles. As the last Matrix opus arrives in theaters and in the videoclubs peer to peer networks, it seemed nice to ask them what was their memory of the first episode of the saga. When did they see it, what was their reaction? In Matrix Resurrections, the characters are propelled 20 years later (actually more). For the world of hackers, twenty-two years have passed since the release of Matrix in 1999, a real eternity in Internet time. In this time frame, members of these groups have created Napster, Veracode, Qualys, Whatsapp, you name it...

Personally, I saw Matrix on video-on-demand at the Alexis Park hotel during Defcon in 1999. I remember thinking that the Matrix movie was a kind of allegory. I saw a kind of similarity between the Matrix where what you see is different from what is really there and the emerging world of the internet. A world that would connect all computers and in which some journalists or blissful "experts" saw something like...

]]>

Here is a movie that left no one unmoved, especially in the infosec...

As the latest Matrix movie hits theaters and the Internet, we asked some legendary hackers what they felt when they saw the first episode.

Matrix Resurection

There are a few people in the world of computer security who have made history and whose contribution is little known to the general public. They have made history, either because they have discovered important flaws, or because they have contributed to awareness, or because they are, often in the shadows, at the origin of essential companies in this field. They were also behind legendary hacker groups in the mid-90s, such as the Cult of the Dead Cow, L0pht, ADM, w00w00, etc. We had told part of their story in several articles. As the last Matrix opus arrives in theaters and in the videoclubs peer to peer networks, it seemed nice to ask them what was their memory of the first episode of the saga. When did they see it, what was their reaction? In Matrix Resurrections, the characters are propelled 20 years later (actually more). For the world of hackers, twenty-two years have passed since the release of Matrix in 1999, a real eternity in Internet time. In this time frame, members of these groups have created Napster, Veracode, Qualys, Whatsapp, you name it...

Personally, I saw Matrix on video-on-demand at the Alexis Park hotel during Defcon in 1999. I remember thinking that the Matrix movie was a kind of allegory. I saw a kind of similarity between the Matrix where what you see is different from what is really there and the emerging world of the internet. A world that would connect all computers and in which some journalists or blissful "experts" saw something like...

]]>
On a demandé aux meilleurs hackers quelle avait été leur réaction après avoir vu Matrixf121a38b-a844-48c4-b5e9-e59755cbe293http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211223_153801_On_a_demande_aux_meilleurs_hackers_quelle_avait_ete_leur_reaction_apres_avoir_vu_MatrixThu, 23 Dec 2021 15:38:01 +0100

Voilà un film qui n'a laissé personne de marbre, surtout dans ce milieu...

Alors que le dernier opus de Matrix déboule dans les salles et dans tous les vidéoclubs des Internet, nous avons demandé à quelques hackers de légende ce qu'ils avaient ressenti lorsqu'ils avaient vu le premier épisode.

Matrix Resurection

Il y a dans le monde de la sécurité informatique quelques personnes qui ont marqué l'histoire et dont le grand public soupçonne peu l'apport. Ils ont marqué l'histoire, soit parce qu'ils ont découvert des failles importantes, soit parce qu'ils ont contribué à la sensibilisation, soit parce qu'ils sont, souvent dans l'ombre, à l'origine d'entreprises essentielles dans ce domaine. Ils étaient également à l'origine de groupes de hackers légendaires au mitan des années 90, comme le Cult of the Dead Cow, L0pht, ADM, w00w00, etc. Nous avions raconté une partie de leur histoire dans plusieurs articles. Alors que le dernier opus de Matrix arrive sur les écrans de cinéma et dans les vidéoclubs réseaux de peer to peer, il nous a semblé amusant d'aller leur demander quel était leur souvenir du premier épisode de la saga. Quand l'avaient-ils vu, quelle avait été leur réaction ? Dans Matrix Resurrections, les personnages sont propulsés 20 ans plus tard (en fait plus). Pour le monde des hackers, vingt-deux ans se sont écoulés depuis la sortie de Matrix en 1999, une véritable éternité en temps Internet. Dans ce laps de temps, des membres de ces groupes ont créé Napster, Veracode, Qualys, Whatsapp, on en passe...

Personnellement, j'ai vu Matrix en vidéo à la demande à l'hôtel Alexis Park pendant Defcon en 1999. Je me souviens avoir pensé que le film Matrix était une sorte d'allégorie. Je relevais une sorte de similitude entre la...

]]>

Voilà un film qui n'a laissé personne de marbre, surtout dans ce milieu...

Alors que le dernier opus de Matrix déboule dans les salles et dans tous les vidéoclubs des Internet, nous avons demandé à quelques hackers de légende ce qu'ils avaient ressenti lorsqu'ils avaient vu le premier épisode.

Matrix Resurection

Il y a dans le monde de la sécurité informatique quelques personnes qui ont marqué l'histoire et dont le grand public soupçonne peu l'apport. Ils ont marqué l'histoire, soit parce qu'ils ont découvert des failles importantes, soit parce qu'ils ont contribué à la sensibilisation, soit parce qu'ils sont, souvent dans l'ombre, à l'origine d'entreprises essentielles dans ce domaine. Ils étaient également à l'origine de groupes de hackers légendaires au mitan des années 90, comme le Cult of the Dead Cow, L0pht, ADM, w00w00, etc. Nous avions raconté une partie de leur histoire dans plusieurs articles. Alors que le dernier opus de Matrix arrive sur les écrans de cinéma et dans les vidéoclubs réseaux de peer to peer, il nous a semblé amusant d'aller leur demander quel était leur souvenir du premier épisode de la saga. Quand l'avaient-ils vu, quelle avait été leur réaction ? Dans Matrix Resurrections, les personnages sont propulsés 20 ans plus tard (en fait plus). Pour le monde des hackers, vingt-deux ans se sont écoulés depuis la sortie de Matrix en 1999, une véritable éternité en temps Internet. Dans ce laps de temps, des membres de ces groupes ont créé Napster, Veracode, Qualys, Whatsapp, on en passe...

Personnellement, j'ai vu Matrix en vidéo à la demande à l'hôtel Alexis Park pendant Defcon en 1999. Je me souviens avoir pensé que le film Matrix était une sorte d'allégorie. Je relevais une sorte de similitude entre la...

]]>
Ce que les services de renseignement disent de la communauté tchétchène en Francef03aeb93-c11f-4b73-872b-fb761843a507http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211222_131140_Ce_que_les_services_de_renseignement_disent_de_la_communaute_tchetchene_en_FranceWed, 22 Dec 2021 13:11:40 +0100

Reflets dévoile une note de la DGSI réalisée après l’assassinat de Samuel Paty

Les policiers expliquent comment la communauté nord-caucasienne s’est radicalisée après les deux guerres en Tchétchénie et la création de l’Émirat islamique du Caucase. Ils montrent comment le conflit irako-syrien et la création de l’État Islamique va être l’occasion de cette internationalisation du djihad caucasien. Depuis 2018, sept attentats ou projets terroristes ont impliqué des personnes d’origine tchétchène sur notre territoire.

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, l'assassin de Samuel Paty

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, le terroriste qui a assassiné Samuel Paty, était d’origine Tchétchène. Né le 12 mars 2002 à Moscou, il avait la nationalité russe et vivait en France depuis douze ans. Il bénéficiait du statut de réfugié. Dans le cadre de l’enquête, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) est amenée à éclairer les magistrats sur la radicalisation au sein de la communauté tchétchène. Elle produit une note datée du 18 octobre 2020 intitulée «Éléments issus de notre documentation opérationnelle relatifs à la mouvance islamiste nord-caucasienne et la menace terroriste qu'elle véhicule en France».

La diaspora nord-caucasienne en France est constituée de 20.000 à 40.000 personnes, majoritairement originaires de Tchétchénie et, dans une moindre mesure, du Daghestan. Ce sont les deux conflits de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2009) qui ont engendré une forte vague d'immigration nord-caucasienne vers l'Europe occidentale, notamment en direction de la France. Les autres États les plus concernés par cette vague migratoire sont l'Autriche, la Belgique et l'Allemagne.

De la cause indépendantiste au djihad international

C’est le premier conflit en Tchétchénie qui a entraîné un phénomène de radicalisation islamiste au sein des séparatistes demandant l’indépendance de leur pays. La proportion d'islamistes radicaux au sein de la rébellion s’est accrue notamment sous l'influence du prestige de l'émir Khattab, un vétéran du...

]]>

Reflets dévoile une note de la DGSI réalisée après l’assassinat de Samuel Paty

Les policiers expliquent comment la communauté nord-caucasienne s’est radicalisée après les deux guerres en Tchétchénie et la création de l’Émirat islamique du Caucase. Ils montrent comment le conflit irako-syrien et la création de l’État Islamique va être l’occasion de cette internationalisation du djihad caucasien. Depuis 2018, sept attentats ou projets terroristes ont impliqué des personnes d’origine tchétchène sur notre territoire.

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, l'assassin de Samuel Paty

Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov, le terroriste qui a assassiné Samuel Paty, était d’origine Tchétchène. Né le 12 mars 2002 à Moscou, il avait la nationalité russe et vivait en France depuis douze ans. Il bénéficiait du statut de réfugié. Dans le cadre de l’enquête, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) est amenée à éclairer les magistrats sur la radicalisation au sein de la communauté tchétchène. Elle produit une note datée du 18 octobre 2020 intitulée «Éléments issus de notre documentation opérationnelle relatifs à la mouvance islamiste nord-caucasienne et la menace terroriste qu'elle véhicule en France».

La diaspora nord-caucasienne en France est constituée de 20.000 à 40.000 personnes, majoritairement originaires de Tchétchénie et, dans une moindre mesure, du Daghestan. Ce sont les deux conflits de Tchétchénie (1994-1996 et 1999-2009) qui ont engendré une forte vague d'immigration nord-caucasienne vers l'Europe occidentale, notamment en direction de la France. Les autres États les plus concernés par cette vague migratoire sont l'Autriche, la Belgique et l'Allemagne.

De la cause indépendantiste au djihad international

C’est le premier conflit en Tchétchénie qui a entraîné un phénomène de radicalisation islamiste au sein des séparatistes demandant l’indépendance de leur pays. La proportion d'islamistes radicaux au sein de la rébellion s’est accrue notamment sous l'influence du prestige de l'émir Khattab, un vétéran du...

]]>
Macronie : pas en campagne mais déjà en guerre731dc7e7-9488-4144-bbe4-262a743b0e86http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211221_110542_Macronie___pas_en_campagne_mais_deja_en_guerreTue, 21 Dec 2021 11:05:42 +0100

Le parti présidentiel veut récupérer le nom de domaine enmarche2022.fr.

En Marche n'a pas apprécié que cette adresse soit utilisée par une maison d'édition publiant les albums du dessinateur Allan Barte, dédiés au quinquennat d'Emmanuel Macron. Le parti a lancé une procédure pour récupérer ce qu'il estime lui appartenir de droit. Pas très Charlie tout cela…

Dessin de Allan Barte - © Ant Éditions - Allan Barte

« Le fait de ne pas être en campagne, aujourd'hui pour nous, ce n'est pas un avantage, c'est un inconvénient », expliquait pas plus tard que le 16 décembre Gabriel Attal, l'inénarrable porte-parole du gouvernement. Et pourtant... Côté En Marche, le parti présidentiel, on s'énerve, justement, de ne pas être propriétaire d'un nom de domaine qui fait très « campagne ». Ant Éditions vient de recevoir une demande très formelle de sa part, via l'AFNIC, visant à récupérer (quoi qu'il en coûte ?) un nom de domaine enregistré il y a deux ans : enmarche2022.fr. « On avait acheté le nom de domaine en juin 2019. Il y a un côté humoristique, c'est un site parodique, c'était tout à fait dans la thématique des bouquins, explique à Reflets Anthony Roux, le responsable de la maison d'édition. Ils nous auraient appelés pour demander gentiment, ça aurait été vite. On le leur aurait rendu », poursuit-il.

Mais le parti d'Emmanuel Macron a préféré passer par la très officielle plateforme Syreli de l'AFNIC qui permet de régler les différents sur les noms de domaines. Il a fait rédiger un argumentaire de 9 pages par un avocat, il fallait bien cela...

Antony Roux s'étonne d'un branle-bas de combat lancé à l'approche de la présidentielle : « On avait pris ce nom de domaine parce que la question, pour cette collection de bouquins d'Allan Barte qui dépeignent chaque année du quinquennat, c'était : qu'est-ce qu'on fait en...

]]>

Le parti présidentiel veut récupérer le nom de domaine enmarche2022.fr.

En Marche n'a pas apprécié que cette adresse soit utilisée par une maison d'édition publiant les albums du dessinateur Allan Barte, dédiés au quinquennat d'Emmanuel Macron. Le parti a lancé une procédure pour récupérer ce qu'il estime lui appartenir de droit. Pas très Charlie tout cela…

Dessin de Allan Barte - © Ant Éditions - Allan Barte

« Le fait de ne pas être en campagne, aujourd'hui pour nous, ce n'est pas un avantage, c'est un inconvénient », expliquait pas plus tard que le 16 décembre Gabriel Attal, l'inénarrable porte-parole du gouvernement. Et pourtant... Côté En Marche, le parti présidentiel, on s'énerve, justement, de ne pas être propriétaire d'un nom de domaine qui fait très « campagne ». Ant Éditions vient de recevoir une demande très formelle de sa part, via l'AFNIC, visant à récupérer (quoi qu'il en coûte ?) un nom de domaine enregistré il y a deux ans : enmarche2022.fr. « On avait acheté le nom de domaine en juin 2019. Il y a un côté humoristique, c'est un site parodique, c'était tout à fait dans la thématique des bouquins, explique à Reflets Anthony Roux, le responsable de la maison d'édition. Ils nous auraient appelés pour demander gentiment, ça aurait été vite. On le leur aurait rendu », poursuit-il.

Mais le parti d'Emmanuel Macron a préféré passer par la très officielle plateforme Syreli de l'AFNIC qui permet de régler les différents sur les noms de domaines. Il a fait rédiger un argumentaire de 9 pages par un avocat, il fallait bien cela...

Antony Roux s'étonne d'un branle-bas de combat lancé à l'approche de la présidentielle : « On avait pris ce nom de domaine parce que la question, pour cette collection de bouquins d'Allan Barte qui dépeignent chaque année du quinquennat, c'était : qu'est-ce qu'on fait en...

]]>
Menaces sur la réduction des risques en toxicomanie48f31796-1248-4431-af79-045e760b70e9http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211220_102833_Menaces_sur_la_reduction_des_risques_en_toxicomanieMon, 20 Dec 2021 10:28:33 +0100

La ville d'Aubervilliers vient d'exiger le démontage d'un distributeur de pipes à crack

Karine Franclet, la maire UDI de cette commune de Seine-Saint-Denis, a fait enlever le 15 décembre un distributeur de matériel de l'association Safe. Elle envisage de demander également le retrait de deux autres automates d’échanges de seringues. Ce coup politique illustre les menaces permanentes contre la prévention en direction des consommateurs de stupéfiants. La Région Ile-de-France a également diminué drastiquement les subventions pour ces associations.

Distributeur de pipes à crack d'Aubervilliers avant démontage - Association Safe

La politique de santé de réduction des risques en direction des usagers de drogues est toujours sur un fil. Elle est une variable d’ajustement facile de politiques en mal de coups d’éclat. Les consommateurs de stupéfiant sont une cible de choix et défendue par peu de monde, essentiellement les acteurs associatifs en charge de les accompagner. Pourtant, les études ont montré l’importance des politiques de prévention et son efficience, y compris sur le plan budgétaire. Une personne atteinte du Sida ou d’hépatite C revient beaucoup plus cher au système de santé que ne coûte la prévention, sans compter le coût social, les arrêts de travail par exemple.

Dernière attaque en date contre la réduction des risques, la manœuvre de la ville d’Aubervilliers et de sa maire, Karine Franclet (UDI), qui a fait démonter le 15 décembre un distributeur de matériel pour les usagers de crack. Et la menace pèse toujours sur deux automates d’échanges de seringues. Tout commence le 24 septembre. La préfecture de police de Paris lance à la demande du ministre de l'Intérieur une évacuation des consommateurs de crack installés dans les secteurs des Jardins d'Eole et de Stalingrad. Ils sont de fait déplacés vers le département voisin, la Seine-Saint-Denis.

Immédiatement, Karine Franclet, maire UDI d'Aubervilliers, monte au créneau. Elle se dit «très en colère qu'Anne Hidalgo et le gouvernement prennent la Seine-Saint-Denis pour une poubelle».

Un mur, rebaptisé «le mur de la honte par...

]]>

La ville d'Aubervilliers vient d'exiger le démontage d'un distributeur de pipes à crack

Karine Franclet, la maire UDI de cette commune de Seine-Saint-Denis, a fait enlever le 15 décembre un distributeur de matériel de l'association Safe. Elle envisage de demander également le retrait de deux autres automates d’échanges de seringues. Ce coup politique illustre les menaces permanentes contre la prévention en direction des consommateurs de stupéfiants. La Région Ile-de-France a également diminué drastiquement les subventions pour ces associations.

Distributeur de pipes à crack d'Aubervilliers avant démontage - Association Safe

La politique de santé de réduction des risques en direction des usagers de drogues est toujours sur un fil. Elle est une variable d’ajustement facile de politiques en mal de coups d’éclat. Les consommateurs de stupéfiant sont une cible de choix et défendue par peu de monde, essentiellement les acteurs associatifs en charge de les accompagner. Pourtant, les études ont montré l’importance des politiques de prévention et son efficience, y compris sur le plan budgétaire. Une personne atteinte du Sida ou d’hépatite C revient beaucoup plus cher au système de santé que ne coûte la prévention, sans compter le coût social, les arrêts de travail par exemple.

Dernière attaque en date contre la réduction des risques, la manœuvre de la ville d’Aubervilliers et de sa maire, Karine Franclet (UDI), qui a fait démonter le 15 décembre un distributeur de matériel pour les usagers de crack. Et la menace pèse toujours sur deux automates d’échanges de seringues. Tout commence le 24 septembre. La préfecture de police de Paris lance à la demande du ministre de l'Intérieur une évacuation des consommateurs de crack installés dans les secteurs des Jardins d'Eole et de Stalingrad. Ils sont de fait déplacés vers le département voisin, la Seine-Saint-Denis.

Immédiatement, Karine Franclet, maire UDI d'Aubervilliers, monte au créneau. Elle se dit «très en colère qu'Anne Hidalgo et le gouvernement prennent la Seine-Saint-Denis pour une poubelle».

Un mur, rebaptisé «le mur de la honte par...

]]>
Variant Omicron : les informations très inquiétantes en provenance d’Angleterred72ecf3c-810c-4938-9ba3-c5fae62f081chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211218_164307_Variant_Omicron____les_informations_tres_inquietantes_en_provenance_d___AngleterreSat, 18 Dec 2021 16:43:07 +0100

Covid 19 - © Reflets

Les analyses du Dr Eric Feigl-Ding, épidémiologiste à l’université d’Harvard qui travaille sur la pandémie de Covid 19 depuis janvier 2020, publiées sur les réseaux sociaux sont particulièrement inquiétantes.

Le temps de doublement des cas de variant Omicron à Londres, ville épicentre de l’épidémie de variant Omicron en Angleterre, est de 1,5 jour, au 15 décembre. «Nous pensons que le variant Omicron est 4 à 6 fois plus contagieux que le Delta», alerte l’épidémiologiste.

Le temps de doublement des cas de variant Omicron en Angleterre - @DrEricDing
Le temps de doublement des cas de variant Omicron en Angleterre - @DrEricDing

Il montre, à partir des données d’hospitalisation dans la capitale du Royaume Uni, que le nouveau variant envoie les patients à l’hôpital en moyenne au bout de 6 jours contre 9 à 10 jours pour le Delta. Il constate des données similaires au Danemark.

Les malades du variant Omicron sont admis à l'hôpital en 6 jours - @DrEricDing
Les malades du variant Omicron sont admis à l'hôpital en 6 jours - @DrEricDing

Selon une étude de l’Imperial College de Londres menée par le Professeur Neil Ferguson, le variant Omicron provoquerait une maladie aussi sévère que le variant Delta. «Il n’y a aucun signe qui montrerait que le variant Omicron serait moins sévère que le variant Delta», écrivent les scientifiques qui observent un même pourcentage d’hospitalisation et d’admission en soins critiques pour les deux variants. Mais le variant Deltra provoque une maladie 4 fois plus grave que le variant initial de Wuhan, souligne Dr Eric Feigl-Ding.

La seule bonne nouvelle est que la troisième injection de vaccin Pfizer ou...

]]>

Covid 19 - © Reflets

Les analyses du Dr Eric Feigl-Ding, épidémiologiste à l’université d’Harvard qui travaille sur la pandémie de Covid 19 depuis janvier 2020, publiées sur les réseaux sociaux sont particulièrement inquiétantes.

Le temps de doublement des cas de variant Omicron à Londres, ville épicentre de l’épidémie de variant Omicron en Angleterre, est de 1,5 jour, au 15 décembre. «Nous pensons que le variant Omicron est 4 à 6 fois plus contagieux que le Delta», alerte l’épidémiologiste.

Le temps de doublement des cas de variant Omicron en Angleterre - @DrEricDing
Le temps de doublement des cas de variant Omicron en Angleterre - @DrEricDing

Il montre, à partir des données d’hospitalisation dans la capitale du Royaume Uni, que le nouveau variant envoie les patients à l’hôpital en moyenne au bout de 6 jours contre 9 à 10 jours pour le Delta. Il constate des données similaires au Danemark.

Les malades du variant Omicron sont admis à l'hôpital en 6 jours - @DrEricDing
Les malades du variant Omicron sont admis à l'hôpital en 6 jours - @DrEricDing

Selon une étude de l’Imperial College de Londres menée par le Professeur Neil Ferguson, le variant Omicron provoquerait une maladie aussi sévère que le variant Delta. «Il n’y a aucun signe qui montrerait que le variant Omicron serait moins sévère que le variant Delta», écrivent les scientifiques qui observent un même pourcentage d’hospitalisation et d’admission en soins critiques pour les deux variants. Mais le variant Deltra provoque une maladie 4 fois plus grave que le variant initial de Wuhan, souligne Dr Eric Feigl-Ding.

La seule bonne nouvelle est que la troisième injection de vaccin Pfizer ou...

]]>
Le tueur de Samuel Paty aiguillonné par l'hystérisation d'un cours sur la liberté d'expression713894df-72d4-4992-a2e2-d6034fecd647http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211216_120114_Le_tueur_de_Samuel_Paty_aiguillonne_par_l_hysterisation_d_un_cours_sur_la_liberte_d_expressionThu, 16 Dec 2021 12:01:14 +0100

Récit de l'emballement infernal qui a conduit à l'assassinat de l'enseignant

Reflets a eu accès au dossier d'instruction. Notre analyse : comment passe-t-on d'un cours sur la liberté d'expression comme il y en a des centaines chaque année partout en France à un meurtre barbare ? Ils sont nombreux à avoir participé à l'hystérisation de ce non-événement et à avoir ainsi « désigné » le professeur comme une cible pour le tueur. La Justice dira si cela fait d'eux des complices.

Cérémonie d'hommage au professeur d'histoire géographie Samuel Paty, le 21 octobre 2020, devant l'Hôtel de Ville de Belfort. - Thomas Bresson - Wikipedia - CC BY 4.0

Le 16 octobre 2020, une automobiliste arrête une patrouille de la police municipale de Conflans Sainte-Honorine en faisant des appels de phares. « Il est en train de lui couper la tête », lance-t-elle. L’équipage se dirige dans la direction indiquée. « J’ai vu un corps sans tête. Cette tête était juste à côté et les yeux nous regardaient. C’était horrible », indique aux enquêteurs l’une des policières municipales. Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov vient de tuer et de décapiter Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie. Ce jeune russe d’origine tchétchène de 18 ans, radicalisé et aiguillonné par de nombreuses personnes, a voulu « punir » Samuel Paty pour avoir montré à ses élèves les caricatures du prophète dans le cadre de cours sur la liberté d’expression.

L’assassinat de Samuel Paty est bien le fait d’un radicalisé isolé. Il ne s’agit pas d’un projet fomenté en Syrie ou en Afghanistan et mené par une équipe de terroristes. Il est le résultat d’un engrenage comprenant une multitude d’acteurs dont la responsabilité juridique sera bien sûr recherchée mais dont la responsabilité morale est assez claire.

Le 8 octobre 2020, Z. Chnina, accompagnée de son père Brahim, se présente au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine pour déposer plainte contre Samuel Paty. Elle évoque la projection aux élèves trois jours plus tôt, de caricatures de Mahomet. Elle reproche également au professeur d’avoir demandé aux élèves de confession musulmane de sortir pour ne pas être choqués....

]]>

Récit de l'emballement infernal qui a conduit à l'assassinat de l'enseignant

Reflets a eu accès au dossier d'instruction. Notre analyse : comment passe-t-on d'un cours sur la liberté d'expression comme il y en a des centaines chaque année partout en France à un meurtre barbare ? Ils sont nombreux à avoir participé à l'hystérisation de ce non-événement et à avoir ainsi « désigné » le professeur comme une cible pour le tueur. La Justice dira si cela fait d'eux des complices.

Cérémonie d'hommage au professeur d'histoire géographie Samuel Paty, le 21 octobre 2020, devant l'Hôtel de Ville de Belfort. - Thomas Bresson - Wikipedia - CC BY 4.0

Le 16 octobre 2020, une automobiliste arrête une patrouille de la police municipale de Conflans Sainte-Honorine en faisant des appels de phares. « Il est en train de lui couper la tête », lance-t-elle. L’équipage se dirige dans la direction indiquée. « J’ai vu un corps sans tête. Cette tête était juste à côté et les yeux nous regardaient. C’était horrible », indique aux enquêteurs l’une des policières municipales. Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov vient de tuer et de décapiter Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie. Ce jeune russe d’origine tchétchène de 18 ans, radicalisé et aiguillonné par de nombreuses personnes, a voulu « punir » Samuel Paty pour avoir montré à ses élèves les caricatures du prophète dans le cadre de cours sur la liberté d’expression.

L’assassinat de Samuel Paty est bien le fait d’un radicalisé isolé. Il ne s’agit pas d’un projet fomenté en Syrie ou en Afghanistan et mené par une équipe de terroristes. Il est le résultat d’un engrenage comprenant une multitude d’acteurs dont la responsabilité juridique sera bien sûr recherchée mais dont la responsabilité morale est assez claire.

Le 8 octobre 2020, Z. Chnina, accompagnée de son père Brahim, se présente au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine pour déposer plainte contre Samuel Paty. Elle évoque la projection aux élèves trois jours plus tôt, de caricatures de Mahomet. Elle reproche également au professeur d’avoir demandé aux élèves de confession musulmane de sortir pour ne pas être choqués....

]]>
Samuel Paty, vendu pour 300 €4d804913-92c6-4563-805b-d24bc7e2d984http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211216_120100_Samuel_Paty__vendu_pour_300____Thu, 16 Dec 2021 12:01:00 +0100

Les ados racontent l’engrenage qui a conduit à la mort du professeur d’histoire.

Sans mesurer les conséquences de leur geste, cinq collégiens ont désigné l’enseignant au terroriste Abdoulakh Anzorov. Reflets dévoile leurs auditions devant les enquêteurs et les psychiatres. Ni radicalisés, ni délinquants, ils menaient une vie banale. Ils ont été « tous excités d'avoir vu la liasse de billets ».

Vidéo d'une caméra de surveillance pointant sur la sortie utilisée par les professeurs

Cinq collégiens âgés de 14 à 15 ans au moment des faits sont poursuivis pour complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste. C’est eux qui ont désigné collégialement le professeur d’histoire-géographie à Abdoulakh Anzorov.

M. est le premier a être entré en contact avec le terroriste devant le collège. Dans une de ses auditions, il raconte: «Quand je suis sorti, un individu m'a abordé en me disant qu'il me proposait un truc : « tu me montres monsieur Paty, et je te donne une somme d'argent ». J'ai fait style je réfléchis et j'ai dit « ok ». Il m'a alors sorti une liasse de billets pliés en deux. Il m'a dit qu'il avait 300 ou 350 euros avec lui. Je ne me souviens plus exactement.» Le jeune homme reçoit la moitié de l’argent, le reste il le recevra une fois sa mission accomplie. M. confiera à un psychiatre qu’il espérait s’acheter des jeux pour sa PlayStation, ce qu’il ne pouvait pas faire en temps normal car il ne recevait pas d’argent de poche. Les psychiatres qui l’ont examiné noteront qu’il n’y a eu chez lui «aucun débat éthique» et qu’il se situait dans une perspective uniquement vénale.

M. attend des copains devant la porte. Un premier copain, H., est mis dans la confidence. Il hésite puis entre dans le truc. «Je suis parti voir E., je lui ai dit la même chose, il m’a dit qu’il était chaud pour le faire», raconte-t-il aux policiers. À l’arrêt de bus, M. exhibe sa liasse de billet. «Je n'ai pensé qu'à me...

]]>

Les ados racontent l’engrenage qui a conduit à la mort du professeur d’histoire.

Sans mesurer les conséquences de leur geste, cinq collégiens ont désigné l’enseignant au terroriste Abdoulakh Anzorov. Reflets dévoile leurs auditions devant les enquêteurs et les psychiatres. Ni radicalisés, ni délinquants, ils menaient une vie banale. Ils ont été « tous excités d'avoir vu la liasse de billets ».

Vidéo d'une caméra de surveillance pointant sur la sortie utilisée par les professeurs

Cinq collégiens âgés de 14 à 15 ans au moment des faits sont poursuivis pour complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste. C’est eux qui ont désigné collégialement le professeur d’histoire-géographie à Abdoulakh Anzorov.

M. est le premier a être entré en contact avec le terroriste devant le collège. Dans une de ses auditions, il raconte: «Quand je suis sorti, un individu m'a abordé en me disant qu'il me proposait un truc : « tu me montres monsieur Paty, et je te donne une somme d'argent ». J'ai fait style je réfléchis et j'ai dit « ok ». Il m'a alors sorti une liasse de billets pliés en deux. Il m'a dit qu'il avait 300 ou 350 euros avec lui. Je ne me souviens plus exactement.» Le jeune homme reçoit la moitié de l’argent, le reste il le recevra une fois sa mission accomplie. M. confiera à un psychiatre qu’il espérait s’acheter des jeux pour sa PlayStation, ce qu’il ne pouvait pas faire en temps normal car il ne recevait pas d’argent de poche. Les psychiatres qui l’ont examiné noteront qu’il n’y a eu chez lui «aucun débat éthique» et qu’il se situait dans une perspective uniquement vénale.

M. attend des copains devant la porte. Un premier copain, H., est mis dans la confidence. Il hésite puis entre dans le truc. «Je suis parti voir E., je lui ai dit la même chose, il m’a dit qu’il était chaud pour le faire», raconte-t-il aux policiers. À l’arrêt de bus, M. exhibe sa liasse de billet. «Je n'ai pensé qu'à me...

]]>
Samuel Paty : n'a-t-on rien appris ?91820fc2-1b93-4aac-86a6-2d1280553a9fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211216_120046_Samuel_Paty___n_a-t-on_rien_appris__Thu, 16 Dec 2021 12:00:46 +0100

L'extrême-droite continue impunément ses appels au meurtre et au viol sur les réseaux sociaux

Les groupuscules d'extrême-droite se déchaînent dans le sillage de la candidature d'Éric Zemmour. Appels au meurtre ou au viol de journalistes, de politiques, mises en scènes macabres, tout cela ressemble à s'y méprendre à l'hystérisation constatée avant l'assassinat de Samuel Paty. Le gouvernement reste placide.

Extrait de la vidéo "Le gauchisme est-il pare-balles ?" de Papacito - Copie d'écran Youtube

Voilà un exercice périlleux. Comment comparer l'attentat barbare contre Samuel Paty à des mots, certes condamnables, mais qui restent des mots ? Rien ne dit qu'un illuminé passera à l'acte sur la base d'appels au meurtre ou au viol sur les réseaux sociaux. Mais rien ne dit non plus que cela n'arrivera pas. Nous devrions, en tant que société, avoir tiré les leçons de l'assassinat barbare du professeur d'histoire-géographie. Sans l'hystérisation d'un non-événement sur les réseaux sociaux par des gens qui transforment ce qui pourrait à la rigueur être considéré comme un débat ou une controverse, en appels à la violence à peine masqués. Il y a toujours un crétin dur plus crétin dur que les autres pour entendre ces appels. Ces dernières semaines, dans le sillage de la candidature d'Éric Zemmour, la fachosphère s'est illustrée par des appels au meurtre, au viol de journalistes, par des tirs sur des effigies de journalistes ou de politiques.

Chaîne Telegram des "Vilains Fachos"
Chaîne Telegram des "Vilains Fachos"

Ce n'est pas une nouveauté, la journaliste Julie Hainaut avait fait l'objet il y a quelques années de menaces et d'insultes après un article sur un bar où se réunissaient des membres de l'extrême-droite. Si l'un des auteurs avait été condamné en première instance, il avait été par la suite relaxé en appel sur un point de droit.

Comment ne pas voir dans les délires de "Papacito" et de ses semblables sur les réseaux, la...

]]>

L'extrême-droite continue impunément ses appels au meurtre et au viol sur les réseaux sociaux

Les groupuscules d'extrême-droite se déchaînent dans le sillage de la candidature d'Éric Zemmour. Appels au meurtre ou au viol de journalistes, de politiques, mises en scènes macabres, tout cela ressemble à s'y méprendre à l'hystérisation constatée avant l'assassinat de Samuel Paty. Le gouvernement reste placide.

Extrait de la vidéo "Le gauchisme est-il pare-balles ?" de Papacito - Copie d'écran Youtube

Voilà un exercice périlleux. Comment comparer l'attentat barbare contre Samuel Paty à des mots, certes condamnables, mais qui restent des mots ? Rien ne dit qu'un illuminé passera à l'acte sur la base d'appels au meurtre ou au viol sur les réseaux sociaux. Mais rien ne dit non plus que cela n'arrivera pas. Nous devrions, en tant que société, avoir tiré les leçons de l'assassinat barbare du professeur d'histoire-géographie. Sans l'hystérisation d'un non-événement sur les réseaux sociaux par des gens qui transforment ce qui pourrait à la rigueur être considéré comme un débat ou une controverse, en appels à la violence à peine masqués. Il y a toujours un crétin dur plus crétin dur que les autres pour entendre ces appels. Ces dernières semaines, dans le sillage de la candidature d'Éric Zemmour, la fachosphère s'est illustrée par des appels au meurtre, au viol de journalistes, par des tirs sur des effigies de journalistes ou de politiques.

Chaîne Telegram des "Vilains Fachos"
Chaîne Telegram des "Vilains Fachos"

Ce n'est pas une nouveauté, la journaliste Julie Hainaut avait fait l'objet il y a quelques années de menaces et d'insultes après un article sur un bar où se réunissaient des membres de l'extrême-droite. Si l'un des auteurs avait été condamné en première instance, il avait été par la suite relaxé en appel sur un point de droit.

Comment ne pas voir dans les délires de "Papacito" et de ses semblables sur les réseaux, la...

]]>
Justice : la colère historique des magistrats9e84381a-b6a3-4203-8900-7488ab67e5b2http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211215_203112_Justice___la_colere_historique_des_magistratsWed, 15 Dec 2021 20:31:12 +0100

#JusticeMalade, un hashtag pour des manifestations le 15 décembre 2021

Fatigués, dépités, les magistrats, rejoints par les greffiers et les avocats, ont dit leur colère ce 15 décembre. Colère de voir la Justice manquer de moyens, colère d'anticiper un effondrement contre lequel l'exécutif ne fait rien, comme pour l'hôpital public ou l'éducation...

Les magistrats, greffiers et avocats à Bercy le 15 décembre 2021 - © Reflets

Ce n'est plus ta cité va craquer, c'est ton État va craquer. Après l'hôpital public, après les profs, c'est au tour des magistrats de crier leur colère. Ils sont un peu plus de 8.000 en France à gérer des millions d'affaires. Le manque de moyens humains, les palais de justice délabrés, les imprimantes sans encre, tout fait défaut. Pas simplement pour travailler plus sereinement, mais pour rendre la « justice dignement », selon les mots de Lucille Rouet, juge aux enfants et secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature, croisée devant Bercy ce mercredi. Il y a chez tous les magistrats interrogés un sens du devoir et du rôle sociétal de leur fonction. Chacun insiste sur l'importance de mettre en place des moyens qui permettent aux usagers de la Justice d'être correctement pris en charge.

« On ne roule pour personne, on roule pour les justiciables », expliquait dans un mégaphone un juge, devant Bercy. Certains slogans sur les pancartes traduisaient cette volonté de fournir un service digne de ce nom aux Français. Comment juger et être jugé correctement à une heure avancée de la nuit, interrogeait l'un des panneaux.

« C'est un mouvement historique, explique Lucille Rouet, il y a un consensus entre magistrats, greffiers, avocats, tout le monde se retrouve sur un constat, une souffrance au travail qui s'est manifestée par la tribune publiée dans Le Monde : ce n'est plus tenable. Si l'on ajoutait 50 magistrats par an, il...

]]>

#JusticeMalade, un hashtag pour des manifestations le 15 décembre 2021

Fatigués, dépités, les magistrats, rejoints par les greffiers et les avocats, ont dit leur colère ce 15 décembre. Colère de voir la Justice manquer de moyens, colère d'anticiper un effondrement contre lequel l'exécutif ne fait rien, comme pour l'hôpital public ou l'éducation...

Les magistrats, greffiers et avocats à Bercy le 15 décembre 2021 - © Reflets

Ce n'est plus ta cité va craquer, c'est ton État va craquer. Après l'hôpital public, après les profs, c'est au tour des magistrats de crier leur colère. Ils sont un peu plus de 8.000 en France à gérer des millions d'affaires. Le manque de moyens humains, les palais de justice délabrés, les imprimantes sans encre, tout fait défaut. Pas simplement pour travailler plus sereinement, mais pour rendre la « justice dignement », selon les mots de Lucille Rouet, juge aux enfants et secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature, croisée devant Bercy ce mercredi. Il y a chez tous les magistrats interrogés un sens du devoir et du rôle sociétal de leur fonction. Chacun insiste sur l'importance de mettre en place des moyens qui permettent aux usagers de la Justice d'être correctement pris en charge.

« On ne roule pour personne, on roule pour les justiciables », expliquait dans un mégaphone un juge, devant Bercy. Certains slogans sur les pancartes traduisaient cette volonté de fournir un service digne de ce nom aux Français. Comment juger et être jugé correctement à une heure avancée de la nuit, interrogeait l'un des panneaux.

« C'est un mouvement historique, explique Lucille Rouet, il y a un consensus entre magistrats, greffiers, avocats, tout le monde se retrouve sur un constat, une souffrance au travail qui s'est manifestée par la tribune publiée dans Le Monde : ce n'est plus tenable. Si l'on ajoutait 50 magistrats par an, il...

]]>
Rififi à l'Académie catholique de France428514c2-5758-4564-9faa-cdf33c164162http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211214_105944_Rififi_a_l_Academie_catholique_de_FranceTue, 14 Dec 2021 10:59:44 +0100

Une poignée d'académiciens a cherché à discréditer le rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l'Eglise.

Plusieurs membres de l'Académie catholique ont rédigé une note critique sur le rapport de la Ciase, provoquant un vif mécontentement de nombre de leurs collègues qui les accusent d'avoir utilisé le nom de leur institution pour un combat personnel. Dix d'entre eux ont claqué la porte. Reflets révèle les échanges houleux entre les académiciens et la liste des démissionnaires.

Façade du Collège des Bernardins qui héberge l'Académie - Benchaum - Wikipedia

Une note signée par huit membres de l’Académie catholique critiquant le rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église a mis le feu aux poudres de cette institution fondée en 2008 par des intellectuels catholiques français pour favoriser la rencontre, l'échange et la recherche des universitaires attachés au catholicisme. Parmi les signataires se trouvent entre autres Hugues Portelli, son président, deux vice-présidents, Jean-Dominique Duranont et Yvonne Flour, et son secrétaire général Jean-Luc Chartier.

Reflets dévoile l’intégralité de ce rapport confidentiel de 15 pages adressé au pape et aux évêques de France et les échanges houleux entre les membres. Depuis que cette note a été rendue publique, dix démissions ont été enregistrées au sein de l'Académie catholique sur une centaine de membres.

Dans un courriel daté du 25 novembre, Hugues Portelli, le président de l'Académie catholique de France, adresse le rapport aux membres avec ce mot:

«Le rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise mandaté par la Conférence des évêques de France pose une série de questions d'ordre éthique et méthodologique. Un groupe pluridisciplinaire de membres de l'Académie catholique de France a souhaité analyser ce rapport sous tous ses aspects pour en évaluer le contenu et les conséquences. Veuillez trouver ci-joint le fruit de leur réflexion. Ce texte n'engage pas l'Académie mais simplement ses auteurs, qui l'ont adressé au...

]]>

Une poignée d'académiciens a cherché à discréditer le rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l'Eglise.

Plusieurs membres de l'Académie catholique ont rédigé une note critique sur le rapport de la Ciase, provoquant un vif mécontentement de nombre de leurs collègues qui les accusent d'avoir utilisé le nom de leur institution pour un combat personnel. Dix d'entre eux ont claqué la porte. Reflets révèle les échanges houleux entre les académiciens et la liste des démissionnaires.

Façade du Collège des Bernardins qui héberge l'Académie - Benchaum - Wikipedia

Une note signée par huit membres de l’Académie catholique critiquant le rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église a mis le feu aux poudres de cette institution fondée en 2008 par des intellectuels catholiques français pour favoriser la rencontre, l'échange et la recherche des universitaires attachés au catholicisme. Parmi les signataires se trouvent entre autres Hugues Portelli, son président, deux vice-présidents, Jean-Dominique Duranont et Yvonne Flour, et son secrétaire général Jean-Luc Chartier.

Reflets dévoile l’intégralité de ce rapport confidentiel de 15 pages adressé au pape et aux évêques de France et les échanges houleux entre les membres. Depuis que cette note a été rendue publique, dix démissions ont été enregistrées au sein de l'Académie catholique sur une centaine de membres.

Dans un courriel daté du 25 novembre, Hugues Portelli, le président de l'Académie catholique de France, adresse le rapport aux membres avec ce mot:

«Le rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise mandaté par la Conférence des évêques de France pose une série de questions d'ordre éthique et méthodologique. Un groupe pluridisciplinaire de membres de l'Académie catholique de France a souhaité analyser ce rapport sous tous ses aspects pour en évaluer le contenu et les conséquences. Veuillez trouver ci-joint le fruit de leur réflexion. Ce texte n'engage pas l'Académie mais simplement ses auteurs, qui l'ont adressé au...

]]>
Le film politique en plein renouveau482768d7-5314-4a2c-8e27-2adab990efe7http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211213_163430_Le_film_politique_en_plein_renouveauMon, 13 Dec 2021 16:34:30 +0100

Allez voir Debout les femmes et La fracture !

Dans des genres très différents, un documentaire et une fiction, ces deux films invitent à la réflexion sur la fracture sociale française. Ils interrogent profondément sur la dignité des travailleurs pauvres et des oubliés de notre société. Ces fresques cinématographiques rappellent cruellement le double discours du gouvernement sur « le monde d’après » ne donnant que des miettes aux premiers de corvée ou continuant en pleine pandémie le démantèlement de l’hôpital public.

Affiche de Debout les femmes

Le documentaire de François Ruffin Merci Patron racontant le combat d’ex-employés des filatures du Nord contre Bernard Arnault et LVMH avait marqué les esprits. Cette satyre sociale joyeuse et burlesque, jubilatoire, aux dialogues qu’on croirait sortis d’un film d’Audiard avait attiré 518.000 spectateurs. En avril 2019, le député récidive avec_ J’veux du soleil_, un tour de France des ronds-points tenus par les Gilets Jaunes qui fera plus de 185.000 entrées.

Cette fois, il revient avec Debout les femmes, un «road-movie parlementaire» à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades ou de nos personnesâgées. Histoire dans l’histoire, il y a la rencontre du député En Marche Bruno Bonnell, un chef d’entreprise dans les nouvelles technologies qui avait incarné un patron sans pitié dans l’émission de télé-réalité The Apprentice: qui décrochera le job? Bref, a priori, pas la tasse de thé du député Insoumis. « Mais qui m’a mis cette tête de con ? » s’interroge François Ruffin quand il apprend que Bonnell sera le co-rapporteur de cette mission d’information sur les «métiers du lien».

Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir avec ces femmes. Ils vont arriver à un consensus au-delà des idéologies partisanes pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dansleur statut, dans leurs revenus. Ils déposeront d'ailleurs une proposition de loi le 29 septembre...

]]>

Allez voir Debout les femmes et La fracture !

Dans des genres très différents, un documentaire et une fiction, ces deux films invitent à la réflexion sur la fracture sociale française. Ils interrogent profondément sur la dignité des travailleurs pauvres et des oubliés de notre société. Ces fresques cinématographiques rappellent cruellement le double discours du gouvernement sur « le monde d’après » ne donnant que des miettes aux premiers de corvée ou continuant en pleine pandémie le démantèlement de l’hôpital public.

Affiche de Debout les femmes

Le documentaire de François Ruffin Merci Patron racontant le combat d’ex-employés des filatures du Nord contre Bernard Arnault et LVMH avait marqué les esprits. Cette satyre sociale joyeuse et burlesque, jubilatoire, aux dialogues qu’on croirait sortis d’un film d’Audiard avait attiré 518.000 spectateurs. En avril 2019, le député récidive avec_ J’veux du soleil_, un tour de France des ronds-points tenus par les Gilets Jaunes qui fera plus de 185.000 entrées.

Cette fois, il revient avec Debout les femmes, un «road-movie parlementaire» à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades ou de nos personnesâgées. Histoire dans l’histoire, il y a la rencontre du député En Marche Bruno Bonnell, un chef d’entreprise dans les nouvelles technologies qui avait incarné un patron sans pitié dans l’émission de télé-réalité The Apprentice: qui décrochera le job? Bref, a priori, pas la tasse de thé du député Insoumis. « Mais qui m’a mis cette tête de con ? » s’interroge François Ruffin quand il apprend que Bonnell sera le co-rapporteur de cette mission d’information sur les «métiers du lien».

Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir avec ces femmes. Ils vont arriver à un consensus au-delà des idéologies partisanes pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dansleur statut, dans leurs revenus. Ils déposeront d'ailleurs une proposition de loi le 29 septembre...

]]>
Covid 19 : les inquiétudes autour du variant Omicron se confirment2bb61b10-3441-418b-80f0-c0ae8ef1c3e1http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211212_112557_Covid_19___les_inquietudes_autour_du_variant_Omicron_se_confirmentSun, 12 Dec 2021 11:25:57 +0100

Le virus mute et circule - © Reflets

Le virus mute et circule - © Reflets
Le virus mute et circule - Reflets
Une étude du London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) au Royaume-Uni alerte sur la menace que constitue le variant Omicron. Il pourrait être dominant d'ici la fin de l'année en Angleterre et une vague majeure pourrait submerger le pays en janvier, selon des scientifiques interrogés par la BBC.

Les données épidémiologiques révèlent que le nombre de cas du variant Omicron double en 2,4 jour, alors que le pays a un taux élevé de vaccination. Ce taux de reproduction effectif, le R, est supérieur à celui de la forme initiale du coronavirus alors que que personne n'était encore vacciné. Pour réviser les bons indicateurs permettant de suivre la pandémie, c'est ici.

Les études des scientifiques anglais montrent aussi une réduction importante de la réponse vaccinale. Après deux injections du vaccin Pfizer, la probabilité d'être asymptomatique est de 34 à 36%. Après deux injections du vaccin Astra Zeneca, les première études partielles laissent penser qu'elle n'est que de 5,9%. Seule bonne nouvelle dans ce tableau très sombre, après une troisième injection de Pfizer, la probabilité d'être asymptomatique en cas de contamination est comprise entre 71 et 76%.

Si le port du masque, la distanciation sociale et la troisième dose de vaccin sont absolument nécessaires, ces mesures pourraient ne pas être suffisantes, prévient le Dr Rosanna Barnard qui évoque la perspective d'un nouveau confinement. Un...

]]>

Le virus mute et circule - © Reflets

Le virus mute et circule - © Reflets
Le virus mute et circule - Reflets
Une étude du London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) au Royaume-Uni alerte sur la menace que constitue le variant Omicron. Il pourrait être dominant d'ici la fin de l'année en Angleterre et une vague majeure pourrait submerger le pays en janvier, selon des scientifiques interrogés par la BBC.

Les données épidémiologiques révèlent que le nombre de cas du variant Omicron double en 2,4 jour, alors que le pays a un taux élevé de vaccination. Ce taux de reproduction effectif, le R, est supérieur à celui de la forme initiale du coronavirus alors que que personne n'était encore vacciné. Pour réviser les bons indicateurs permettant de suivre la pandémie, c'est ici.

Les études des scientifiques anglais montrent aussi une réduction importante de la réponse vaccinale. Après deux injections du vaccin Pfizer, la probabilité d'être asymptomatique est de 34 à 36%. Après deux injections du vaccin Astra Zeneca, les première études partielles laissent penser qu'elle n'est que de 5,9%. Seule bonne nouvelle dans ce tableau très sombre, après une troisième injection de Pfizer, la probabilité d'être asymptomatique en cas de contamination est comprise entre 71 et 76%.

Si le port du masque, la distanciation sociale et la troisième dose de vaccin sont absolument nécessaires, ces mesures pourraient ne pas être suffisantes, prévient le Dr Rosanna Barnard qui évoque la perspective d'un nouveau confinement. Un...

]]>
Quelles leçons tirer après le ransomware qui a touché le cabinet d'avocats Le Bonnois ?b749e282-bb13-499d-a481-3b3d6ffeb12ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211210_105003_Quelles_le__ons_tirer_apres_le_ransomware_qui_a_touche_le_cabinet_d_avocats_Le_Bonnois__Fri, 10 Dec 2021 10:50:03 +0100

Plusieurs dossiers d'instruction en libre accès sur Internet

Les avocats sont-ils le maillon faible de la chaîne judiciaire en matière de secret de l'instruction ? Que faire pour qu'ils arrêtent de stocker des données confidentielles sur des postes de travail sous Window Vista ? A priori, personne ne semble très concerné...

820 GB de données en danger

Mi-septembre, nous écrivions que plusieurs cabinets d'avocats français avaient été victimes d'attaques par ransomwares. Dont le cabinet Le Bonnois. Depuis, le groupe Everest qui se cache derrière cette attaque a publié sur Internet des tonnes de documents confidentiels du cabinet pour l'inciter à payer la rançon. Parmi ces documents, figurent plusieurs dossiers d'instruction. L'un d'entre eux est emblématique puisqu'il s'agit du dossier Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie décapité par un jeune russe d'origine tchétchène, Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov en octobre 2020. Cette affaire n'est pas jugée et le contenu du dossier d'instruction ne devrait être consultable que par les parties. Comment en est-on arrivés là et que peut-on faire ?

L'une des spécialités du cabinet Le Bonnois est de défendre les forces de l'ordre. L'une des policières municipales arrivée en premier sur les lieux de l'attentat, Cécile H. s'est rapprochée de ce cabinet pour qu'il la représente. Ses avocats ont donc obtenu une copie du dossier d'instruction pour représenter ses intérêts. Jusqu'ici rien de problématique, c'est une démarche courante.

Mais lorsque les pirates accèdent aux données du cabinet, ils vont trouver sur les postes de travail, probablement sous Windows, des tonnes de documents : comptabilité, déclarations fiscales des avocats (nous avions évoqué cela dans notre précédent article), mais...

]]>

Plusieurs dossiers d'instruction en libre accès sur Internet

Les avocats sont-ils le maillon faible de la chaîne judiciaire en matière de secret de l'instruction ? Que faire pour qu'ils arrêtent de stocker des données confidentielles sur des postes de travail sous Window Vista ? A priori, personne ne semble très concerné...

820 GB de données en danger

Mi-septembre, nous écrivions que plusieurs cabinets d'avocats français avaient été victimes d'attaques par ransomwares. Dont le cabinet Le Bonnois. Depuis, le groupe Everest qui se cache derrière cette attaque a publié sur Internet des tonnes de documents confidentiels du cabinet pour l'inciter à payer la rançon. Parmi ces documents, figurent plusieurs dossiers d'instruction. L'un d'entre eux est emblématique puisqu'il s'agit du dossier Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie décapité par un jeune russe d'origine tchétchène, Abdoullakh Abouyezidovitch Anzorov en octobre 2020. Cette affaire n'est pas jugée et le contenu du dossier d'instruction ne devrait être consultable que par les parties. Comment en est-on arrivés là et que peut-on faire ?

L'une des spécialités du cabinet Le Bonnois est de défendre les forces de l'ordre. L'une des policières municipales arrivée en premier sur les lieux de l'attentat, Cécile H. s'est rapprochée de ce cabinet pour qu'il la représente. Ses avocats ont donc obtenu une copie du dossier d'instruction pour représenter ses intérêts. Jusqu'ici rien de problématique, c'est une démarche courante.

Mais lorsque les pirates accèdent aux données du cabinet, ils vont trouver sur les postes de travail, probablement sous Windows, des tonnes de documents : comptabilité, déclarations fiscales des avocats (nous avions évoqué cela dans notre précédent article), mais...

]]>
Sécurité informatique : données personnelles, on a largement dépassé l'accident nucléairec5078050-c63b-40d4-b36d-c17a4a9c197dhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211209_112453_Securite_informatique___donnees_personnelles__on_a_largement_depasse_l_accident_nucleaireThu, 09 Dec 2021 11:24:53 +0100

Mais il y a toujours des gens pour nous dire que tout va bien se passer

Alice au pays des merveilles... Tout va bien sur le front de la sécurité informatique. Surtout si vous utilisez notre produit "PluFortKeTout". Tout va bien également sur le plan des données personnelles. Les parlementaires français veulent même mettre en place un cyberscore, comme un nutriscore, mais pour nos données.

Tchernobyl - CC

En 1998, j'ai commencé à dresser une liste des entreprises, gouvernements, ministères et autres banques qui annonçaient être des pros d'Internet et qui dans le même temps laissaient un accès complet, avec un simple navigateur, à toutes sortes de données personnelles et confidentielles. Cela a duré jusqu'en 2011, date à laquelle j'ai co-fondé Reflets.info. À chaque découverte, je pensais que j'avais atteint un seuil. Que je ne trouverais rien de pire. Et pourtant.

Depuis ces années lointaines, en temps Internet, le niveau de sécurité a certes augmenté, mais la complexité des systèmes aussi, élargissant le périmètre faillible. In fine, même s'il est compliqué d'évaluer avec précision la situation, il semble bien que nous avons largement dépassé le stade de l'accident nucléaire.

Prenons quelques exemples simples. Ils ne surprendront pas les experts mais peut-être ouvriront-ils des perspectives aux utilisateurs classiques du réseau...

Les plateformes en savent plus sur vous que votre maman, votre femme ou votre mari. Beaucoup plus. Elles savent par exemple si vous êtes zoophile à tendance teckel mort ou pas.

Les États ont passé toutes les bornes depuis des lustres et sont tapis dans vos outils les plus intimes pour surveiller ce que vous faites.

Vos utilisez de plus en plus d'applications Web et toutes les données que vous leurs confiez vont, un jour, se retrouver dans la nature : il doit probablement y avoir maintenant plus de données...

]]>

Mais il y a toujours des gens pour nous dire que tout va bien se passer

Alice au pays des merveilles... Tout va bien sur le front de la sécurité informatique. Surtout si vous utilisez notre produit "PluFortKeTout". Tout va bien également sur le plan des données personnelles. Les parlementaires français veulent même mettre en place un cyberscore, comme un nutriscore, mais pour nos données.

Tchernobyl - CC

En 1998, j'ai commencé à dresser une liste des entreprises, gouvernements, ministères et autres banques qui annonçaient être des pros d'Internet et qui dans le même temps laissaient un accès complet, avec un simple navigateur, à toutes sortes de données personnelles et confidentielles. Cela a duré jusqu'en 2011, date à laquelle j'ai co-fondé Reflets.info. À chaque découverte, je pensais que j'avais atteint un seuil. Que je ne trouverais rien de pire. Et pourtant.

Depuis ces années lointaines, en temps Internet, le niveau de sécurité a certes augmenté, mais la complexité des systèmes aussi, élargissant le périmètre faillible. In fine, même s'il est compliqué d'évaluer avec précision la situation, il semble bien que nous avons largement dépassé le stade de l'accident nucléaire.

Prenons quelques exemples simples. Ils ne surprendront pas les experts mais peut-être ouvriront-ils des perspectives aux utilisateurs classiques du réseau...

Les plateformes en savent plus sur vous que votre maman, votre femme ou votre mari. Beaucoup plus. Elles savent par exemple si vous êtes zoophile à tendance teckel mort ou pas.

Les États ont passé toutes les bornes depuis des lustres et sont tapis dans vos outils les plus intimes pour surveiller ce que vous faites.

Vos utilisez de plus en plus d'applications Web et toutes les données que vous leurs confiez vont, un jour, se retrouver dans la nature : il doit probablement y avoir maintenant plus de données...

]]>
Pas de confinement pour les ventes d'armesf53dee2b-5c12-4355-869c-2df0e538313ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211209_083937_Pas_de_confinement_pour_les_ventes_d_armesThu, 09 Dec 2021 08:39:37 +0100

Milipol 2021 - © Reflets
Milipol 2021 - Reflets
Ni le covid, ni les confinements, ni la récession n'ont affecté les ventes d'armes en 2020. Vous pensiez que toutes les ressources avaient été affectées à la lutte contre la pandémie, à la mise en place d'amortisseurs sociaux ? Pas du tout. Les ventes d’armes et de services à caractère militaire par les 100 plus grandes entreprises du secteur ont représenté 531 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 1,3 % en termes réels par rapport à l'année précédente, selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

En 2020, les ventes d'armes des 100 plus grandes entreprises d'armement ont été supérieures de 17 % à celles de 2015, première année pour laquelle le SIPRI a inclus des données sur les entreprises chinoises. Il s'agit de la sixième année consécutive d’augmentation des ventes d'armes par le Top 100.

Soyons rassurés, la crise n'a pas touché tout le monde...

]]>

Milipol 2021 - © Reflets
Milipol 2021 - Reflets
Ni le covid, ni les confinements, ni la récession n'ont affecté les ventes d'armes en 2020. Vous pensiez que toutes les ressources avaient été affectées à la lutte contre la pandémie, à la mise en place d'amortisseurs sociaux ? Pas du tout. Les ventes d’armes et de services à caractère militaire par les 100 plus grandes entreprises du secteur ont représenté 531 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 1,3 % en termes réels par rapport à l'année précédente, selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

En 2020, les ventes d'armes des 100 plus grandes entreprises d'armement ont été supérieures de 17 % à celles de 2015, première année pour laquelle le SIPRI a inclus des données sur les entreprises chinoises. Il s'agit de la sixième année consécutive d’augmentation des ventes d'armes par le Top 100.

Soyons rassurés, la crise n'a pas touché tout le monde...

]]>
Les églises se cachent pour mourir (Acte 2)42548c57-49ee-4c41-b245-ffdf2283dd03http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211208_153138_Les_eglises_se_cachent_pour_mourir__Acte_2_Wed, 08 Dec 2021 15:31:38 +0100

Séparation des Églises et de l'État : quand la loi de 1905 tourne au Vaudeville.

La comédie se joue à guichet fermé sur la scène Rochelaise ; une affaire de cœur et d'argent où le cours de la vertu s'effondre face à la hausse du bel écu. Du pur Feydeau. Genre et tradition obligent, les portes claquent de cathédrale en mairie pour finalement se gausser du cocu : ciel mon église !

Mgr l'évêque et M le maire à l'affiche des Feydeau-folies de La Rochelle - © reflets

Les trois coups ont été frappés au mois de juin 2021 par un audacieux promoteur immobilier : « Nous prévoyons une nouvelle construction, nous souhaitons vous la présenter ». Pour rappel, il s'agissait de démolir une église de quartier au profit de la construction de logements d'habitation. Refusant cette virile invitation un collectif citoyen s'était instantanément formé en retour afin de protéger le site.

Reflets s'était intéressé du sujet lors d'une précédente enquête réalisée début juillet (rappel des faits ici). Depuis, cette association composée d'une armée de bonne volonté (dont des artistes chorégraphes, un architecte, un ingénieur en BTP, un juriste, un professeur d'université…) s'est employée à mettre sur pied un projet culturel basé sur la réhabilitation de l'église Saint-Joseph. Restait à convaincre la municipalité d'user de son droit de préemption pour emporter la vente et offrir un nouveau lieu de vie à ce secteur déclaré zone prioritaire. Rien n'était vraiment acté à cet instant, mais dans le feutré des alcôves on se donnait déjà la réplique.

Ainsi le ministère épiscopal se flagellait en coulisse d'un « Faut bien vivre mon pov'paroissien». L'édile républicain se défaussait d'un : « Faut bien vivre mon pov'électeur ». Quant au promoteur, caution comique de la scène des lamentations, concluait à dessein : « Faut bien construire pov'concitoyens…».

L'église Saint-Joseph en proie des flammes de la bourse ? - Reflets
L'église Saint-Joseph en proie des flammes...

]]>

Séparation des Églises et de l'État : quand la loi de 1905 tourne au Vaudeville.

La comédie se joue à guichet fermé sur la scène Rochelaise ; une affaire de cœur et d'argent où le cours de la vertu s'effondre face à la hausse du bel écu. Du pur Feydeau. Genre et tradition obligent, les portes claquent de cathédrale en mairie pour finalement se gausser du cocu : ciel mon église !

Mgr l'évêque et M le maire à l'affiche des Feydeau-folies de La Rochelle - © reflets

Les trois coups ont été frappés au mois de juin 2021 par un audacieux promoteur immobilier : « Nous prévoyons une nouvelle construction, nous souhaitons vous la présenter ». Pour rappel, il s'agissait de démolir une église de quartier au profit de la construction de logements d'habitation. Refusant cette virile invitation un collectif citoyen s'était instantanément formé en retour afin de protéger le site.

Reflets s'était intéressé du sujet lors d'une précédente enquête réalisée début juillet (rappel des faits ici). Depuis, cette association composée d'une armée de bonne volonté (dont des artistes chorégraphes, un architecte, un ingénieur en BTP, un juriste, un professeur d'université…) s'est employée à mettre sur pied un projet culturel basé sur la réhabilitation de l'église Saint-Joseph. Restait à convaincre la municipalité d'user de son droit de préemption pour emporter la vente et offrir un nouveau lieu de vie à ce secteur déclaré zone prioritaire. Rien n'était vraiment acté à cet instant, mais dans le feutré des alcôves on se donnait déjà la réplique.

Ainsi le ministère épiscopal se flagellait en coulisse d'un « Faut bien vivre mon pov'paroissien». L'édile républicain se défaussait d'un : « Faut bien vivre mon pov'électeur ». Quant au promoteur, caution comique de la scène des lamentations, concluait à dessein : « Faut bien construire pov'concitoyens…».

L'église Saint-Joseph en proie des flammes de la bourse ? - Reflets
L'église Saint-Joseph en proie des flammes...

]]>
Ce gouvernement abîme la Démocratie73b97f31-243b-4693-baa2-455d3333e097http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211201_213051_Ce_gouvernement_abime_la_DemocratieWed, 01 Dec 2021 21:30:51 +0100

Éric Dupond-Moretti adepte des Alternative facts, Marlène Schiappa égale à elle même...

On a beau répéter "pas en notre nom", les membres du gouvernement, dans le sillage d'Emmanuel Macron font honte. Par leurs actes, par leurs paroles. Plus grave, ces actes et ces paroles abîment la démocratie, comme Trump, avant eux, a contribué aux États-Unis à détruire ce qui fait société.

Un salarié de la fameuse "entreprise privée" lacère une tente de migrant à l'aide d'un Opinel à Grande-Synthe, le 29 décembre 2020 - © Louis Witter

C’est une expression inventée aux États-Unis pour justifier des mensonges de la période Trump. Au lieu de concéder que l’on ment lorsque les faits le prouvent, on parle d’alternative facts. Des faits alternatifs. Un peu comme les écoutes « alégales » inventées par les services de renseignement et ressorties ensuite par les politiques, qui pourtant ont fait du droit et savent que quelque chose est légal ou illégal. Il n’y pas pas de milieu. Après le décès de 27 réfugiés qui tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne, le garde des Sceaux était interviewé par France5 et s’est offusqué : « Je veux vous dire que le gouvernement, naturellement, n’a aucune posture hostile en ce sens que l’on permettrait impunément -rendez-vous compte!- de lacérer des tentes, et même qu’on l’encouragerait et qu’on ne distribuerait pas de vivres à ces migrants… (…) Je ne veux pas qu’il y ait un seul téléspectateur qui ce soir puisse penser une chose pareille ».

Cela fait pourtant des mois que les associations documentent, photos et vidéos à l’appui, les lacérations de tentes, de réservoirs à eau, la disposition de rochers pour empêcher les associations de déposer des containers d’eau… Louis Witter, photojournaliste a rendu compte de ces exactions permanentes au fil des mois. Checknews avait d'ailleurs rédigé un article sur cette pratique honteuse en décembre dernier. Cela fait des années que cette pratique existe en France.

Et pourtant... Pour le garde des Sceaux, l'affaire est entendue : «...

]]>

Éric Dupond-Moretti adepte des Alternative facts, Marlène Schiappa égale à elle même...

On a beau répéter "pas en notre nom", les membres du gouvernement, dans le sillage d'Emmanuel Macron font honte. Par leurs actes, par leurs paroles. Plus grave, ces actes et ces paroles abîment la démocratie, comme Trump, avant eux, a contribué aux États-Unis à détruire ce qui fait société.

Un salarié de la fameuse "entreprise privée" lacère une tente de migrant à l'aide d'un Opinel à Grande-Synthe, le 29 décembre 2020 - © Louis Witter

C’est une expression inventée aux États-Unis pour justifier des mensonges de la période Trump. Au lieu de concéder que l’on ment lorsque les faits le prouvent, on parle d’alternative facts. Des faits alternatifs. Un peu comme les écoutes « alégales » inventées par les services de renseignement et ressorties ensuite par les politiques, qui pourtant ont fait du droit et savent que quelque chose est légal ou illégal. Il n’y pas pas de milieu. Après le décès de 27 réfugiés qui tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne, le garde des Sceaux était interviewé par France5 et s’est offusqué : « Je veux vous dire que le gouvernement, naturellement, n’a aucune posture hostile en ce sens que l’on permettrait impunément -rendez-vous compte!- de lacérer des tentes, et même qu’on l’encouragerait et qu’on ne distribuerait pas de vivres à ces migrants… (…) Je ne veux pas qu’il y ait un seul téléspectateur qui ce soir puisse penser une chose pareille ».

Cela fait pourtant des mois que les associations documentent, photos et vidéos à l’appui, les lacérations de tentes, de réservoirs à eau, la disposition de rochers pour empêcher les associations de déposer des containers d’eau… Louis Witter, photojournaliste a rendu compte de ces exactions permanentes au fil des mois. Checknews avait d'ailleurs rédigé un article sur cette pratique honteuse en décembre dernier. Cela fait des années que cette pratique existe en France.

Et pourtant... Pour le garde des Sceaux, l'affaire est entendue : «...

]]>
Entretien avec Maïlys Khider, auteur du livre Médecins cubains : les armées de la paix7a83cd37-7801-4720-b61a-23b030ef47b4http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211130_112236_Entretien_avec_Mailys_Khider__auteur_du_livre_Medecins_cubains___les_armees_de_la_paixTue, 30 Nov 2021 11:22:36 +0100

“Les médecins cubains interviennent peu importe la couleur politique du pays”

Ils sont envoyés en mission dans le monde entier pour aider les populations à faire face à des catastrophes ou des épidémies. Depuis les lendemains de la révolution, dans les années 1960, Cuba forme des brigades médicales, vitrine d’un système de santé unique au monde. La journaliste indépendante Maïlys Khider leur consacre un livre, Médecins cubains : les armées de la paix, publié le 25 novembre chez LGM éditions. Entretien.

Médecins cubains : les armées de la paix

Reflets : Pour la première fois en 2020, des médecins cubains sont intervenus en France et en Italie, afin de pallier la pénurie de médecins face au Covid-19. Est-ce ce qui vous a motivée à enquêter sur ces "armées de la paix" ?

Maïlys Khider : Oui, entre autres. Lorsque des médecins cubains arrivent en Italie, j’apprends que c’est la première fois qu’ils interviennent en Europe. En France, la loi "Ma santé 2022" a autorisé des médecins ne provenant pas de l’Union européenne à intervenir dans les territoires ultra-marins français, mais les médecins cubains ne bénéficiaient pas de cette autorisation. Pendant le Covid-19, le problème des déserts médicaux en outre-mer s’aggrave, on manque de respirateurs, de spécialistes, de places de lits d’hôpitaux. Deux sénateurs demandent au gouvernement français d’autoriser les Cubains à intervenir, ce qu'ils obtiennent. Depuis, les élus locaux d’outre mer discutent avec l'ambassadeur cubain pour faire venir de façon pérenne les médecins cubains.

Lors de mes précédents voyages à Cuba, des médecins m’avaient raconté leurs missions à l’étranger. J’avais compris à ce moment-là que Cuba envoyait des médecins un peu partout dans le monde. J’avais l’idée d’écrire ce livre et j’ai commencé à le faire avec le Covid-19, parce qu’ils sont intervenus non seulement en Europe mais dans une trentaine de pays qui n’avaient pas assez de médecins ou ne savaient pas comment faire face à cette pandémie.

Comment fonctionnent...

]]>

“Les médecins cubains interviennent peu importe la couleur politique du pays”

Ils sont envoyés en mission dans le monde entier pour aider les populations à faire face à des catastrophes ou des épidémies. Depuis les lendemains de la révolution, dans les années 1960, Cuba forme des brigades médicales, vitrine d’un système de santé unique au monde. La journaliste indépendante Maïlys Khider leur consacre un livre, Médecins cubains : les armées de la paix, publié le 25 novembre chez LGM éditions. Entretien.

Médecins cubains : les armées de la paix

Reflets : Pour la première fois en 2020, des médecins cubains sont intervenus en France et en Italie, afin de pallier la pénurie de médecins face au Covid-19. Est-ce ce qui vous a motivée à enquêter sur ces "armées de la paix" ?

Maïlys Khider : Oui, entre autres. Lorsque des médecins cubains arrivent en Italie, j’apprends que c’est la première fois qu’ils interviennent en Europe. En France, la loi "Ma santé 2022" a autorisé des médecins ne provenant pas de l’Union européenne à intervenir dans les territoires ultra-marins français, mais les médecins cubains ne bénéficiaient pas de cette autorisation. Pendant le Covid-19, le problème des déserts médicaux en outre-mer s’aggrave, on manque de respirateurs, de spécialistes, de places de lits d’hôpitaux. Deux sénateurs demandent au gouvernement français d’autoriser les Cubains à intervenir, ce qu'ils obtiennent. Depuis, les élus locaux d’outre mer discutent avec l'ambassadeur cubain pour faire venir de façon pérenne les médecins cubains.

Lors de mes précédents voyages à Cuba, des médecins m’avaient raconté leurs missions à l’étranger. J’avais compris à ce moment-là que Cuba envoyait des médecins un peu partout dans le monde. J’avais l’idée d’écrire ce livre et j’ai commencé à le faire avec le Covid-19, parce qu’ils sont intervenus non seulement en Europe mais dans une trentaine de pays qui n’avaient pas assez de médecins ou ne savaient pas comment faire face à cette pandémie.

Comment fonctionnent...

]]>
Haut Karabakh : le jardin noir du Caucaseb2f633da-2e2f-42a0-a325-93bf5ade2693http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211124_165043_Haut_Karabakh___le_jardin_noir_du_CaucaseWed, 24 Nov 2021 16:50:43 +0100

Un an après la guerre du Karabakh, un "accrochage" fait 15 morts

A l’automne 2020 il avait suffi de six semaines pour que l’armée azerbaïdjanaise, suréquipée, écrase les forces arméniennes. A la fin des hostilités, les Russes ont installé checkpoints et force d’interposition. Aujourd’hui, les Arméniens reconstituent leur stocks d’armes, et les Azéris continuent de parader. Et d’un coté comme de l’autre, les déplacés, les « réfugiés de l’intérieur », continuent de payer l’habituel tribut des civils à la guerre. Reportage.

Safiqa Rustamova et son fils Arzu avec le portrait de l'ainé, disparu pendant la première guerre du Karabakh © Isabelle Souquet - © Reflets

Pour se rendre dans le Haut Karabakh, mieux vaut passer par l’Arménie. Venant de France, - terre d’accueil d’une grande partie de la diaspora - et en tant que journaliste, on y est plutôt bien accueilli. Coté azerbaïdjanais, l’hospitalité est sensiblement différente. Il faut accepter d’être pieds et poings liés, cornaqués en permanence par des agents du gouvernement. Mais parfois, pour pouvoir faire un reportage il faut accepter d’être « embedded » littéralement « au lit » avec la puissance invitante. Des confrères l’ont fait avec l’armée américaine en Irak, d’autres pour pouvoir aller passer une tête en Corée du Nord. L’Azerbaïdjan n’est pas inaccessible, mais il reste impossible d’y travailler ouvertement comme journaliste sans être dûment accrédité, et à Bakou, accréditation égale « embeddment ».

J’ai tenté l’expérience. Après tout, je suis une journaliste indépendante, je n’ai de compte à rendre à personne si je ne « ramène » rien comme reportage, j’en serai alors juste un peu de ma poche. Et puis, aller voir ce qui se passe – même sur invitation - permet de raconter éventuellement que l’on ne vous laisse rien voir, quand c’est le cas. Ou de dire que l’on n’est jamais forcé d’accepter la relecture d’un papier avant publication. Et, finalement, qu’il y a toujours quelque chose à sentir, quelque chose qui filtre, même en dictature.

La toute première image qui frappe en arrivant à l’aéroport Heydar Aliyev de Bakou – du nom de feu le président azerbaïdjanais - c’est la...

]]>

Un an après la guerre du Karabakh, un "accrochage" fait 15 morts

A l’automne 2020 il avait suffi de six semaines pour que l’armée azerbaïdjanaise, suréquipée, écrase les forces arméniennes. A la fin des hostilités, les Russes ont installé checkpoints et force d’interposition. Aujourd’hui, les Arméniens reconstituent leur stocks d’armes, et les Azéris continuent de parader. Et d’un coté comme de l’autre, les déplacés, les « réfugiés de l’intérieur », continuent de payer l’habituel tribut des civils à la guerre. Reportage.

Safiqa Rustamova et son fils Arzu avec le portrait de l'ainé, disparu pendant la première guerre du Karabakh © Isabelle Souquet - © Reflets

Pour se rendre dans le Haut Karabakh, mieux vaut passer par l’Arménie. Venant de France, - terre d’accueil d’une grande partie de la diaspora - et en tant que journaliste, on y est plutôt bien accueilli. Coté azerbaïdjanais, l’hospitalité est sensiblement différente. Il faut accepter d’être pieds et poings liés, cornaqués en permanence par des agents du gouvernement. Mais parfois, pour pouvoir faire un reportage il faut accepter d’être « embedded » littéralement « au lit » avec la puissance invitante. Des confrères l’ont fait avec l’armée américaine en Irak, d’autres pour pouvoir aller passer une tête en Corée du Nord. L’Azerbaïdjan n’est pas inaccessible, mais il reste impossible d’y travailler ouvertement comme journaliste sans être dûment accrédité, et à Bakou, accréditation égale « embeddment ».

J’ai tenté l’expérience. Après tout, je suis une journaliste indépendante, je n’ai de compte à rendre à personne si je ne « ramène » rien comme reportage, j’en serai alors juste un peu de ma poche. Et puis, aller voir ce qui se passe – même sur invitation - permet de raconter éventuellement que l’on ne vous laisse rien voir, quand c’est le cas. Ou de dire que l’on n’est jamais forcé d’accepter la relecture d’un papier avant publication. Et, finalement, qu’il y a toujours quelque chose à sentir, quelque chose qui filtre, même en dictature.

La toute première image qui frappe en arrivant à l’aéroport Heydar Aliyev de Bakou – du nom de feu le président azerbaïdjanais - c’est la...

]]>
Greenfuckingb5d29d6e-2e9b-45cc-b301-1ec03c52d853http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211123_100259_GreenfuckingTue, 23 Nov 2021 10:02:59 +0100

Après le bilan décevant de la Cop 26, il faut inventer un nouveau mot

Le cynisme politique atteint des sommets tels, que les mots existants ne suffisent plus pour le décrire

6 novembre 2021 - COP26 Global Day of Action - Photo Roo Pitt - Wikipedia - CC BY 2.0

Du «bla bla bla», c’est ainsi que Greta Thunberg qualifiait le bilan de la Cop 26. Clairement, la bouteille du «Pacte de Glasgow» adopté le 13 novembre est plus vide que pleine. Alok Sharma, le président britannique de la conférence mondiale pour le climat, avait les larmes aux yeux en commentant l’accord et il s’est dit «profondément désolé».

Limiter le réchauffement climatique à 1,5C prévu dans les accords de Paris: pas garanti.

Aider les pays pauvres déjà victimes du réchauffement climatique: refusé. Les pays riches s’étaient déjà engagés à soutenir les pays pauvres au travers d’une aide climat de 100 milliards par an à compter de 2020. Ils n’ont pas tenu leurs promesses et parlent désormais d’une aide à partir de 2023.

«Élimination progressive» du charbon: refusé. L’Inde a exigé que l’on parle d’une «réduction progressive». Il faut dire aussi que 503 lobbyistes du charbon, du pétrole ou du gaz hantaient les couloirs et représentaient en taille la première délégation internationale!

Relever les engagements de réductions des émissions de gaz à effet de serre plus régulièrement que prévu dans l'accord de Paris: oui, mais il peut y avoir des aménagements pour «circonstances nationales particulières». Autant dire que les États ne vont pas manquer d’inventivité pour ne pas remplir leurs obligations.

Le terme «greenwashing» a été inventé pour désigner cette technique abondamment utilisées par les entreprises et les gouvernements qui consiste à parler en utilisant...

]]>

Après le bilan décevant de la Cop 26, il faut inventer un nouveau mot

Le cynisme politique atteint des sommets tels, que les mots existants ne suffisent plus pour le décrire

6 novembre 2021 - COP26 Global Day of Action - Photo Roo Pitt - Wikipedia - CC BY 2.0

Du «bla bla bla», c’est ainsi que Greta Thunberg qualifiait le bilan de la Cop 26. Clairement, la bouteille du «Pacte de Glasgow» adopté le 13 novembre est plus vide que pleine. Alok Sharma, le président britannique de la conférence mondiale pour le climat, avait les larmes aux yeux en commentant l’accord et il s’est dit «profondément désolé».

Limiter le réchauffement climatique à 1,5C prévu dans les accords de Paris: pas garanti.

Aider les pays pauvres déjà victimes du réchauffement climatique: refusé. Les pays riches s’étaient déjà engagés à soutenir les pays pauvres au travers d’une aide climat de 100 milliards par an à compter de 2020. Ils n’ont pas tenu leurs promesses et parlent désormais d’une aide à partir de 2023.

«Élimination progressive» du charbon: refusé. L’Inde a exigé que l’on parle d’une «réduction progressive». Il faut dire aussi que 503 lobbyistes du charbon, du pétrole ou du gaz hantaient les couloirs et représentaient en taille la première délégation internationale!

Relever les engagements de réductions des émissions de gaz à effet de serre plus régulièrement que prévu dans l'accord de Paris: oui, mais il peut y avoir des aménagements pour «circonstances nationales particulières». Autant dire que les États ne vont pas manquer d’inventivité pour ne pas remplir leurs obligations.

Le terme «greenwashing» a été inventé pour désigner cette technique abondamment utilisées par les entreprises et les gouvernements qui consiste à parler en utilisant...

]]>
Le géant de la biométrie Idemia tisse sa toile24cacc28-f2b8-4a55-8796-5d07248b76ffhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211120_135146_Le_geant_de_la_biometrie_Idemia_tisse_sa_toileSat, 20 Nov 2021 13:51:46 +0100

Son pouvoir augmente à mesure qu'il engrange vos données personnelles.

Si la pandémie a freiné l’économie, elle a révélé des opportunités dans le domaine de la biométrie. Au fil des contrats que l’entreprise Idemia décroche partout sur la planète, parfois de manière douteuse, son pouvoir se concentre inexorablement. Mais, au-delà de cette réussite commerciale, l'industrie du contrôle et de la surveillance pose la légitime question de la sécurité du dispositif, et donc de la protection des données personnelles collectées... au nom de la sécurité.

La biométrie est à la mode... - Image Pixabay

Une nouvelle société du tout-numérique se dessine chaque jour plus distinctement. Au sein du marché de la biométrie, le leader autoproclamé de « l'identité augmentée » Idemia, enchaîne les contrats parmi une multitude d’autres acteurs. Derniers en date: la carte eSIM nouvelle génération compatible avec les réseaux 5G pour l’automobile connectée; des cartes SIM 5G pour le principal opérateur de télécommunications de Singapour, M1 Limited, ou sa technologie de reconnaissance faciale MFACE pour contrôler l’identité des voyageurs en partance depuis l’aéroport d’Oakland en Californie. Mais ces récents contrats ne sont qu’une infime partie de l’œuvre tentaculaire du géant de la biométrie. D’après Mathieu Rigouste, chercheur indépendant auprès de la plateforme enquetecritique.org, «Idemia profite du développement continu du business des frontières, des catastrophes et des grands événements.» Son pouvoir se concentre à mesure qu’il tisse sa toile sur la planète et que ses baies de stockage engrangent vos données personnelles.

Les solutions numériques sont là pour nous protéger. Idemia ne cesse de le marteler. Son vice-président chargé de l’Afrique, Olivier Charlanes ne déclarait-il pas lors d’un entretien accordé à Jeune Afrique en 2018: «Notre société vend de la sécurité, donc de la confiance». Mathieu Rigouste rappelle qu’«Idemia était l'un des principaux sponsors du Milipol 2021, salon mondial des industries militaro-sécuritaires françaises organisé par le ministère de...

]]>

Son pouvoir augmente à mesure qu'il engrange vos données personnelles.

Si la pandémie a freiné l’économie, elle a révélé des opportunités dans le domaine de la biométrie. Au fil des contrats que l’entreprise Idemia décroche partout sur la planète, parfois de manière douteuse, son pouvoir se concentre inexorablement. Mais, au-delà de cette réussite commerciale, l'industrie du contrôle et de la surveillance pose la légitime question de la sécurité du dispositif, et donc de la protection des données personnelles collectées... au nom de la sécurité.

La biométrie est à la mode... - Image Pixabay

Une nouvelle société du tout-numérique se dessine chaque jour plus distinctement. Au sein du marché de la biométrie, le leader autoproclamé de « l'identité augmentée » Idemia, enchaîne les contrats parmi une multitude d’autres acteurs. Derniers en date: la carte eSIM nouvelle génération compatible avec les réseaux 5G pour l’automobile connectée; des cartes SIM 5G pour le principal opérateur de télécommunications de Singapour, M1 Limited, ou sa technologie de reconnaissance faciale MFACE pour contrôler l’identité des voyageurs en partance depuis l’aéroport d’Oakland en Californie. Mais ces récents contrats ne sont qu’une infime partie de l’œuvre tentaculaire du géant de la biométrie. D’après Mathieu Rigouste, chercheur indépendant auprès de la plateforme enquetecritique.org, «Idemia profite du développement continu du business des frontières, des catastrophes et des grands événements.» Son pouvoir se concentre à mesure qu’il tisse sa toile sur la planète et que ses baies de stockage engrangent vos données personnelles.

Les solutions numériques sont là pour nous protéger. Idemia ne cesse de le marteler. Son vice-président chargé de l’Afrique, Olivier Charlanes ne déclarait-il pas lors d’un entretien accordé à Jeune Afrique en 2018: «Notre société vend de la sécurité, donc de la confiance». Mathieu Rigouste rappelle qu’«Idemia était l'un des principaux sponsors du Milipol 2021, salon mondial des industries militaro-sécuritaires françaises organisé par le ministère de...

]]>
Olivier Doire se bat pour que le meurtre de son frère soit élucidé757ce989-e6d0-4e12-9a5f-9ed0e882747ehttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211118_115504_Olivier_Doire_se_bat_pour_que_le_meurtre_de_son_frere_soit_elucideThu, 18 Nov 2021 11:55:04 +0100

Une émission de télévision pourrait relancer l’enquête sur cette affaire datant de 1995

À l'époque du meurtre l'enquête s'était complètement enlisée et finalement, personne n'avait été inquiété. De nouveaux éléments redonnent espoir au frère de la victime dont la vie a été totalement bouleversée.

Olivier Doire, dans le documentaire Cold Case, à la recherche du coupable.

Une émission de fait-divers contribuera-t-elle mettre fin à un énigme vieille de vingt-six ans? L’unique émission de Cold case, à la recherche du coupable diffusée sur C8 le 9 mars pourrait avoir fourni des éléments permettant d’élucider le meurtre de Christophe Doire, un jeune homme de 28 ans, marié et père de famille, sauvagement tué près de Vichy. Selon nos informations, les gendarmes sont venus saisir l’intégralité des images tournées pour l’émission. Contacté en juillet, Christophe Neveu, le procureur de Cusset, confirmait que «de nouvelles investigations sont en cours» et qu’il réservera ses premières déclarations à l’avocate de la famille Doire. Mais depuis, Olivier Doire, frère de la victime, n'a toujours pas eu la moindre nouvelle.

L’affaire remonte au 16 décembre 1995. Ce soir-là, Christophe est venu regarder un match de football chez son frère cadet, Olivier. Il repart chez lui vers 23H30 au volant de sa voiture. Personne ne le reverra vivant. L’enquête révélera qu’il est repassé chez lui.

Le 17 décembre au petit matin, Françoise, la mère de Christophe découvre son véhicule abandonné sur un parking de Cusset, à trois kilomètres de son appartement. La Renault 18 est ouverte. Mais aucune trace de son fils. Et puis, étrangement, la façade de son autoradio est présente alors que Christophe ne s’en sépare jamais de peur qu’il ne soit volé. On retrouve aussi son fusil de chasse dans l’habitacle. Prise d’un mauvais pressentiment, la famille signale sa disparition...

]]>

Une émission de télévision pourrait relancer l’enquête sur cette affaire datant de 1995

À l'époque du meurtre l'enquête s'était complètement enlisée et finalement, personne n'avait été inquiété. De nouveaux éléments redonnent espoir au frère de la victime dont la vie a été totalement bouleversée.

Olivier Doire, dans le documentaire Cold Case, à la recherche du coupable.

Une émission de fait-divers contribuera-t-elle mettre fin à un énigme vieille de vingt-six ans? L’unique émission de Cold case, à la recherche du coupable diffusée sur C8 le 9 mars pourrait avoir fourni des éléments permettant d’élucider le meurtre de Christophe Doire, un jeune homme de 28 ans, marié et père de famille, sauvagement tué près de Vichy. Selon nos informations, les gendarmes sont venus saisir l’intégralité des images tournées pour l’émission. Contacté en juillet, Christophe Neveu, le procureur de Cusset, confirmait que «de nouvelles investigations sont en cours» et qu’il réservera ses premières déclarations à l’avocate de la famille Doire. Mais depuis, Olivier Doire, frère de la victime, n'a toujours pas eu la moindre nouvelle.

L’affaire remonte au 16 décembre 1995. Ce soir-là, Christophe est venu regarder un match de football chez son frère cadet, Olivier. Il repart chez lui vers 23H30 au volant de sa voiture. Personne ne le reverra vivant. L’enquête révélera qu’il est repassé chez lui.

Le 17 décembre au petit matin, Françoise, la mère de Christophe découvre son véhicule abandonné sur un parking de Cusset, à trois kilomètres de son appartement. La Renault 18 est ouverte. Mais aucune trace de son fils. Et puis, étrangement, la façade de son autoradio est présente alors que Christophe ne s’en sépare jamais de peur qu’il ne soit volé. On retrouve aussi son fusil de chasse dans l’habitacle. Prise d’un mauvais pressentiment, la famille signale sa disparition...

]]>
Souriez, vous êtes manipulés !ccb9fc4f-063c-46fd-9519-6645a0eb4f9chttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211110_184017_Souriez__vous_etes_manipules__Wed, 10 Nov 2021 18:40:17 +0100

Un livre brosse le portrait de vingt « maîtres de la manipulation »

David Colon enseigne l’histoire de la propagande et des techniques de la communication persuasive à Sciences-Po Paris. Son dernier livre nous fait entrer dans le laboratoire de la « fabrique du consentement ». Il montre que plus la technicité des moyens de communication est grande, plus fort sera l’impact des messages délivrés.

Les maîtres de la manipulation, un siècle de persuasion de masse, Tallandier, 2021

Ils sont publicitaires, cinéastes, lobbyistes, ingénieurs, – américains pour la plupart d’entre eux, les États-Unis étant dans ce domaine, souligne David Colon, « l’atelier du monde » – , tous ont pour point commun d’avoir forgé ou utilisé des outils pour influencer l'opinion, voire même pour modifier ses décisions, en fonctions d’intérêts économiques ou politiques. Ces personnalités n’ont pas été choisies au hasard. Elles réunissent plusieurs – au moins trois – des quatre critères qui définissent selon l’auteur un maître de la manipulation : « L’intention de manipuler les masses dans un but précis », « La capacité de le faire à grande échelle, La volonté d'entreprendre une démarche de science appliquée », « produire un effet mesurable ». Pour que la persuasion puisse produire ses effets, il faut que ces critères puissent s’articuler les uns aux autres, sous l’action combinée des « principes tirés de la psychologie » et « des nouveaux médias ». Et quand s'invitent des événements historiques tels que deux guerres mondiales censées combattre différents périls, dont celui du spectre totalitaire, tous les moyens d'influence semblent alors permis.

Que s’agit-il de défendre ? Relevons, comme le fait remarquer avec pertinence David Colon dans chacun de ses portraits, que ce n’est pas la promotion des grands idéaux – démocratique en particulier – qui justifie dans l’histoire récente l’interventionnisme des magnats de la communication. Certes, c’est ce qui est bien...

]]>

Un livre brosse le portrait de vingt « maîtres de la manipulation »

David Colon enseigne l’histoire de la propagande et des techniques de la communication persuasive à Sciences-Po Paris. Son dernier livre nous fait entrer dans le laboratoire de la « fabrique du consentement ». Il montre que plus la technicité des moyens de communication est grande, plus fort sera l’impact des messages délivrés.

Les maîtres de la manipulation, un siècle de persuasion de masse, Tallandier, 2021

Ils sont publicitaires, cinéastes, lobbyistes, ingénieurs, – américains pour la plupart d’entre eux, les États-Unis étant dans ce domaine, souligne David Colon, « l’atelier du monde » – , tous ont pour point commun d’avoir forgé ou utilisé des outils pour influencer l'opinion, voire même pour modifier ses décisions, en fonctions d’intérêts économiques ou politiques. Ces personnalités n’ont pas été choisies au hasard. Elles réunissent plusieurs – au moins trois – des quatre critères qui définissent selon l’auteur un maître de la manipulation : « L’intention de manipuler les masses dans un but précis », « La capacité de le faire à grande échelle, La volonté d'entreprendre une démarche de science appliquée », « produire un effet mesurable ». Pour que la persuasion puisse produire ses effets, il faut que ces critères puissent s’articuler les uns aux autres, sous l’action combinée des « principes tirés de la psychologie » et « des nouveaux médias ». Et quand s'invitent des événements historiques tels que deux guerres mondiales censées combattre différents périls, dont celui du spectre totalitaire, tous les moyens d'influence semblent alors permis.

Que s’agit-il de défendre ? Relevons, comme le fait remarquer avec pertinence David Colon dans chacun de ses portraits, que ce n’est pas la promotion des grands idéaux – démocratique en particulier – qui justifie dans l’histoire récente l’interventionnisme des magnats de la communication. Certes, c’est ce qui est bien...

]]>
Devrait-on pouvoir frapper un nazi ?49af5922-a55a-49f1-806f-b13e9d93d89ahttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211109_102755_Devrait-on_pouvoir_frapper_un_nazi__Tue, 09 Nov 2021 10:27:55 +0100

Leur mésusage du droit pose question

Les tenants d'une idéologie rance, prônant la haine et l'exclusion se retranchent souvent derrière le droit pour se protéger lors de leurs sorties de route. Se laisseraient-ils autant aller s'ils risquaient à tout moment de prendre une droite dans le nez ?

2017 : un homme reçoit un coup de poing après avoir fait un salut nazi à Charlottesville (USA) - D.R.

Que l'on se comprenne bien, il ne s'agit pas ici d'appeler à la violence, l'extrême-droite le fait suffisamment chaque jour. Non, il s'agit plutôt d'une réflexion philosophique sur l'usage que certains peuvent faire du droit, ce contrat social qui nous éloigne de l'ère des hommes des cavernes. Ce contrat est-il une bonne réponse et, question éternelle pour les étudiants de droit : « jusqu'où la démocratie doit-elle accepter que ses ennemis l'utilisent pour la détruire » ?

L'injonction « punch a nazi in the face » (frappez un nazi à la figure) fait son chemin aux États-Unis où la liberté d'expression érigée en droit constitutionnel sans véritable contrepoids pousse bon nombre d'Américains à aller très loin dans l'abomination. En France la question se pose de manière moins radicale. Il y a d'autres manières de faire taire les discours d'extrême-droite. Le droit permet de faire condamner des personnes qui se laisseraient aller à des propos racistes, homophobes, qui nieraient l'existence de la Shoah, etc. Éric Zemmour en a fait les frais. Mais à quel prix et à quel horizon ? Le processus judiciaire est souvent très long et très coûteux. Et le résultat est aléatoire.

Le portrait d'Éric Zemmour « Veni, vidi, Vichy » diffusé jeudi 4 novembre sur France 2 aura dévoilé la face non cachée d'un vilain petit bonhomme, sûr de son fait, agressif, violent, ne respectant absolument pas ses adversaires politiques....

]]>

Leur mésusage du droit pose question

Les tenants d'une idéologie rance, prônant la haine et l'exclusion se retranchent souvent derrière le droit pour se protéger lors de leurs sorties de route. Se laisseraient-ils autant aller s'ils risquaient à tout moment de prendre une droite dans le nez ?

2017 : un homme reçoit un coup de poing après avoir fait un salut nazi à Charlottesville (USA) - D.R.

Que l'on se comprenne bien, il ne s'agit pas ici d'appeler à la violence, l'extrême-droite le fait suffisamment chaque jour. Non, il s'agit plutôt d'une réflexion philosophique sur l'usage que certains peuvent faire du droit, ce contrat social qui nous éloigne de l'ère des hommes des cavernes. Ce contrat est-il une bonne réponse et, question éternelle pour les étudiants de droit : « jusqu'où la démocratie doit-elle accepter que ses ennemis l'utilisent pour la détruire » ?

L'injonction « punch a nazi in the face » (frappez un nazi à la figure) fait son chemin aux États-Unis où la liberté d'expression érigée en droit constitutionnel sans véritable contrepoids pousse bon nombre d'Américains à aller très loin dans l'abomination. En France la question se pose de manière moins radicale. Il y a d'autres manières de faire taire les discours d'extrême-droite. Le droit permet de faire condamner des personnes qui se laisseraient aller à des propos racistes, homophobes, qui nieraient l'existence de la Shoah, etc. Éric Zemmour en a fait les frais. Mais à quel prix et à quel horizon ? Le processus judiciaire est souvent très long et très coûteux. Et le résultat est aléatoire.

Le portrait d'Éric Zemmour « Veni, vidi, Vichy » diffusé jeudi 4 novembre sur France 2 aura dévoilé la face non cachée d'un vilain petit bonhomme, sûr de son fait, agressif, violent, ne respectant absolument pas ses adversaires politiques....

]]>
Google et Facebook, deux entreprises hors de contrôle depuis... Toujours497452d9-986b-4ea0-ba62-74613726f3e0http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211102_105910_Google_et_Facebook__deux_entreprises_hors_de_controle_depuis..._ToujoursTue, 02 Nov 2021 10:59:10 +0100

Les deux mastodontes aspirateurs de données personnelles n'ont aucune éthique

Il faudrait être complètement aveugle et sourd pour ne pas avoir compris depuis des lustres que ces sociétés ne travaillent pas pour le bien commun et que leur business est un danger pour la démocratie et la vie privée...

Surprise, surprise...

Si en 2021, vous découvrez, comme de nombreux journalistes et autres experts des Intertubes que Google ne produit pas que du bien, contrairement à son ancien mantra "Don't be evil" qui figurait jusqu'en 2018 dans le code de conduite de l'entreprise avant de devenir "Do the right thing"; si vous découvrez que Facebook ne vise pas à relier les humains, c'est que vous n'avez rien compris à ce qui s'est passé sur Internet ces 27 dernières années. Google n'est plus un moteur de recherche depuis des lustres, mais l'un des plus monumentaux aspirateurs à données personnelles de l'univers connu. Facebook n'a jamais voulu relier les "putain d'abrutis", comme Mark Zuckerbeg appelait ses tous premiers utilisateurs, assez débiles, selon lui, pour lui communiquer leurs informations très personnelles.

Surprise, Google veut tout manger
Surprise, Google veut tout manger

1998 : cela fait à peu près quatre ans que les premiers utilisateurs du World Wide Web "surfent". Pour trouver leur chemin dans ce petit dédale de 2,4 millions de sites, les 188 millions d'internautes utilisent des moteurs de recherche. Yahoo, né en 1994, bien sûr, mais aussi Altavista (1995) ou HotBot (1996). Mais en 1998, un nouvel entrant va ravager le marché des moteurs de recherche et autres annuaires. Il ne restera que des cendres. Il s'agit de Google. Mais gagner de l'argent avec un moteur de recherche, c'est un projet improbable. Les quelques...

]]>

Les deux mastodontes aspirateurs de données personnelles n'ont aucune éthique

Il faudrait être complètement aveugle et sourd pour ne pas avoir compris depuis des lustres que ces sociétés ne travaillent pas pour le bien commun et que leur business est un danger pour la démocratie et la vie privée...

Surprise, surprise...

Si en 2021, vous découvrez, comme de nombreux journalistes et autres experts des Intertubes que Google ne produit pas que du bien, contrairement à son ancien mantra "Don't be evil" qui figurait jusqu'en 2018 dans le code de conduite de l'entreprise avant de devenir "Do the right thing"; si vous découvrez que Facebook ne vise pas à relier les humains, c'est que vous n'avez rien compris à ce qui s'est passé sur Internet ces 27 dernières années. Google n'est plus un moteur de recherche depuis des lustres, mais l'un des plus monumentaux aspirateurs à données personnelles de l'univers connu. Facebook n'a jamais voulu relier les "putain d'abrutis", comme Mark Zuckerbeg appelait ses tous premiers utilisateurs, assez débiles, selon lui, pour lui communiquer leurs informations très personnelles.

Surprise, Google veut tout manger
Surprise, Google veut tout manger

1998 : cela fait à peu près quatre ans que les premiers utilisateurs du World Wide Web "surfent". Pour trouver leur chemin dans ce petit dédale de 2,4 millions de sites, les 188 millions d'internautes utilisent des moteurs de recherche. Yahoo, né en 1994, bien sûr, mais aussi Altavista (1995) ou HotBot (1996). Mais en 1998, un nouvel entrant va ravager le marché des moteurs de recherche et autres annuaires. Il ne restera que des cendres. Il s'agit de Google. Mais gagner de l'argent avec un moteur de recherche, c'est un projet improbable. Les quelques...

]]>
Les zapatistes à la rencontre des luttes européennes3984ac75-f75e-4e95-9b24-a33bd6734d22http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211029_100715_Les_zapatistes_a_la_rencontre_des_luttes_europeennesFri, 29 Oct 2021 10:07:15 +0200

Echanges entre les collectifs montpelliérains en lutte et une des délégations zapatistes

La diplomatie n'est pas l'apanage des grandes puissances et pour cette première étape de leur "voyage de la vie" en Europe, les zapatistes ont fait les choses en grand. Le 14 septembre, a atterri à Vienne, l'entièreté de la force aérienne zapatiste, 180 membres des délégations qui se sont réparties en 28 équipes d'"écoute et de parole" composées de quatre à six compas, souvent des femmes. Des équipes capables de couvrir ainsi simultanément "28 recoins de la géographie européenne."

Rencontres entre des révolutionnaires mexicains et un hackerspace - Le BIB

En France, les collectifs en luttes attendaient huit équipes de "compas" (compañeros-as : compagnons) entre le 12 octobre et le 5 novembre. Des rencontres qui avaient été plusieurs fois reportées en raisons des problèmes sanitaires et de la mauvaise volonté des états. À Montpellier, c'est finalement le week-end du 22 octobre que la délégation de cinq compas est arrivée avec un planning de diplomate. Le vendredi, elles rencontraient le collectif "Oxygène", en lutte depuis sept ans contre le projet Oxylane visant à la bétonisation d'une zone naturelle. Plus tard dans la journée, elles échangeaient avec des collectifs locaux en lutte sur le rond-point de Paulette à l'initiative des gilets jaunes.

Le lendemain, samedi, elles étaient accueillies dans la coopérative culturelle "La tendresse". En début d'après midi, elles écoutaient la parole des collectifs féministes et échangeaient sur les problématiques de la lutte contre le patriarcat au cours de plusieurs ateliers ensoleillés. Puis elles visitaient "Le BIB" et s'entendaient raconter l'histoire de ce hackerspace, passé par les squats avant d'intégrer cette coopérative culturelle et d'ouvrir son espace à "LABASE", un Bio-hacklab. Plusieurs ateliers étaient alors organisés, en petits groupes, pour entrer dans le détail des différentes occupations et moyens d'action de ce lieu dédié à l'émancipation technologique et au soutien aux luttes....

]]>

Echanges entre les collectifs montpelliérains en lutte et une des délégations zapatistes

La diplomatie n'est pas l'apanage des grandes puissances et pour cette première étape de leur "voyage de la vie" en Europe, les zapatistes ont fait les choses en grand. Le 14 septembre, a atterri à Vienne, l'entièreté de la force aérienne zapatiste, 180 membres des délégations qui se sont réparties en 28 équipes d'"écoute et de parole" composées de quatre à six compas, souvent des femmes. Des équipes capables de couvrir ainsi simultanément "28 recoins de la géographie européenne."

Rencontres entre des révolutionnaires mexicains et un hackerspace - Le BIB

En France, les collectifs en luttes attendaient huit équipes de "compas" (compañeros-as : compagnons) entre le 12 octobre et le 5 novembre. Des rencontres qui avaient été plusieurs fois reportées en raisons des problèmes sanitaires et de la mauvaise volonté des états. À Montpellier, c'est finalement le week-end du 22 octobre que la délégation de cinq compas est arrivée avec un planning de diplomate. Le vendredi, elles rencontraient le collectif "Oxygène", en lutte depuis sept ans contre le projet Oxylane visant à la bétonisation d'une zone naturelle. Plus tard dans la journée, elles échangeaient avec des collectifs locaux en lutte sur le rond-point de Paulette à l'initiative des gilets jaunes.

Le lendemain, samedi, elles étaient accueillies dans la coopérative culturelle "La tendresse". En début d'après midi, elles écoutaient la parole des collectifs féministes et échangeaient sur les problématiques de la lutte contre le patriarcat au cours de plusieurs ateliers ensoleillés. Puis elles visitaient "Le BIB" et s'entendaient raconter l'histoire de ce hackerspace, passé par les squats avant d'intégrer cette coopérative culturelle et d'ouvrir son espace à "LABASE", un Bio-hacklab. Plusieurs ateliers étaient alors organisés, en petits groupes, pour entrer dans le détail des différentes occupations et moyens d'action de ce lieu dédié à l'émancipation technologique et au soutien aux luttes....

]]>
Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante4a4284f5-3dae-4865-92b2-5d72ed7fb897http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211027_120000_Ouvrez_les_fenetres__lisez_la_presse_independanteWed, 27 Oct 2021 12:00:00 +0200

L’appel commun de 45 médias indépendants

Des nuages se pressent au dessus de la Démocratie, au dessus de la presse dont le rôle sociétal est essentiel pour que les citoyens puissent faire des choix éclairés. Reflets.info, avec le reste de la presse indépendante, tire la sonnette d'alarme.

Carte de la presse indépendante réalisée par le journal L'âge de faire

Nous sommes des médias indépendants, lus, écoutés, regardés chaque jour par des millions de citoyennes et citoyens. Au-delà de nos différences éditoriales, nous nous retrouvons sur l’essentiel : la passion d’un journalisme libre, honnête, au service de nos publics et à l’écoute de la société.

Une information libre et pluraliste est la condition de la démocratie. Elle est aujourd’hui menacée par un système médiatique dominant qui vient de nous infliger deux mois de « zemmourisation » du débat public et un agenda informatif médiocre, pour ne pas dire plus.

Elle est menacée avec la mise à genoux du journalisme par Vincent Bolloré. L’homme d’affaires a décidé de mettre son immense groupe de presse au service d’un polémiste xénophobe et misogyne, condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale.

Elle est menacée par une concentration sans précédent des grands médias aux mains d’une petite dizaine de grandes fortunes qui recherchent ainsi protection et influence et, trop souvent, imposent leur agenda idéologique.

Cette information libre et pluraliste est aussi mise en danger par un système d’aides publiques aux médias dénoncé depuis des années comme inefficace et inégalitaire. Pourquoi ? Parce que dix grands groupes en sont les principaux bénéficiaires et cette distorsion de concurrence menace directement le pluralisme.

A la Libération, Hubert-Beuve Méry, fondateur du journal Le Monde, dénonçait la « presse d’industrie », cette presse de l’entre-deux-guerres tenue...

]]>

L’appel commun de 45 médias indépendants

Des nuages se pressent au dessus de la Démocratie, au dessus de la presse dont le rôle sociétal est essentiel pour que les citoyens puissent faire des choix éclairés. Reflets.info, avec le reste de la presse indépendante, tire la sonnette d'alarme.

Carte de la presse indépendante réalisée par le journal L'âge de faire

Nous sommes des médias indépendants, lus, écoutés, regardés chaque jour par des millions de citoyennes et citoyens. Au-delà de nos différences éditoriales, nous nous retrouvons sur l’essentiel : la passion d’un journalisme libre, honnête, au service de nos publics et à l’écoute de la société.

Une information libre et pluraliste est la condition de la démocratie. Elle est aujourd’hui menacée par un système médiatique dominant qui vient de nous infliger deux mois de « zemmourisation » du débat public et un agenda informatif médiocre, pour ne pas dire plus.

Elle est menacée avec la mise à genoux du journalisme par Vincent Bolloré. L’homme d’affaires a décidé de mettre son immense groupe de presse au service d’un polémiste xénophobe et misogyne, condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale.

Elle est menacée par une concentration sans précédent des grands médias aux mains d’une petite dizaine de grandes fortunes qui recherchent ainsi protection et influence et, trop souvent, imposent leur agenda idéologique.

Cette information libre et pluraliste est aussi mise en danger par un système d’aides publiques aux médias dénoncé depuis des années comme inefficace et inégalitaire. Pourquoi ? Parce que dix grands groupes en sont les principaux bénéficiaires et cette distorsion de concurrence menace directement le pluralisme.

A la Libération, Hubert-Beuve Méry, fondateur du journal Le Monde, dénonçait la « presse d’industrie », cette presse de l’entre-deux-guerres tenue...

]]>
Acte 2 : l'abus d'alcool est-il dangereux pour l'écologie? 195d139a-665f-432b-a61b-ab67d92773e9http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211026_172625_Acte_2___l_abus_d_alcool_est-il_dangereux_pour_l_ecologie__Tue, 26 Oct 2021 17:26:25 +0200

Au vu et au su des conclusions de la commissaire enquêtrice, la réponse est non.

Dans le précédent volet de cette affaire nous nous sommes interrogés sur l'urgence climatique à convertir une zone naturelle en terrain constructible en Charente-Maritime. Une consultation publique était alors en cours. Le rapport d'enquête vient de tomber sur le bureau du préfet.

Rien n'est encore fait, mais cela y ressemble de plus en plus... - Reflets

Inutile de chercher à se plonger dans les suites de notre dossier sans avoir pris connaissance du projet Godet (Acte 1 à suivre ici). Compte tenu de la portée écologico-nomique de l'histoire, du lieu où elle se déroule (un territoire zéro carbone), et des valses hésitations procédurales qui l'entoure, l'affaire mérite bien que l'on s'y attarde un peu. Pour rappel, il s'agit d'implanter un complexe industriel de stockage d'alcool de bouche sur une ex-zone naturelle protégée. Sous couvert d'une modification du PLUi (plan local d'urbanisme intercommunal), et aux seules fins de cette installation, les terres en questions avaient été re-classifiées -site constructible- en 2019.

L'enquête publique évoquée aujourd'hui fait partie des procédures réglementaires à suivre avant de se diriger vers la délivrance d'une autorisation environnementale définitive. C'est dire l'importance de cette étape, quand bien même ce rapport ne possède qu'une simple valeur consultative. Pour les porteurs du projet l'arrivée à bon port se précise, mais quitte à ramer encore un peu autant le faire dans le sens du courant.

Un dossier qui pèse dans la balance des élus Maritimes : écologique ou économique ? - Reflets
Un dossier qui pèse dans la balance des élus Maritimes : écologique ou économique ? - Reflets

La commissaire enquêtrice vient donc de signer les conclusions du rapport de ces mots: avis favorable. La forme est légale, le fond repose sur des considérations réglementaires, mais le sens et l'utilité de la démarche...

]]>

Au vu et au su des conclusions de la commissaire enquêtrice, la réponse est non.

Dans le précédent volet de cette affaire nous nous sommes interrogés sur l'urgence climatique à convertir une zone naturelle en terrain constructible en Charente-Maritime. Une consultation publique était alors en cours. Le rapport d'enquête vient de tomber sur le bureau du préfet.

Rien n'est encore fait, mais cela y ressemble de plus en plus... - Reflets

Inutile de chercher à se plonger dans les suites de notre dossier sans avoir pris connaissance du projet Godet (Acte 1 à suivre ici). Compte tenu de la portée écologico-nomique de l'histoire, du lieu où elle se déroule (un territoire zéro carbone), et des valses hésitations procédurales qui l'entoure, l'affaire mérite bien que l'on s'y attarde un peu. Pour rappel, il s'agit d'implanter un complexe industriel de stockage d'alcool de bouche sur une ex-zone naturelle protégée. Sous couvert d'une modification du PLUi (plan local d'urbanisme intercommunal), et aux seules fins de cette installation, les terres en questions avaient été re-classifiées -site constructible- en 2019.

L'enquête publique évoquée aujourd'hui fait partie des procédures réglementaires à suivre avant de se diriger vers la délivrance d'une autorisation environnementale définitive. C'est dire l'importance de cette étape, quand bien même ce rapport ne possède qu'une simple valeur consultative. Pour les porteurs du projet l'arrivée à bon port se précise, mais quitte à ramer encore un peu autant le faire dans le sens du courant.

Un dossier qui pèse dans la balance des élus Maritimes : écologique ou économique ? - Reflets
Un dossier qui pèse dans la balance des élus Maritimes : écologique ou économique ? - Reflets

La commissaire enquêtrice vient donc de signer les conclusions du rapport de ces mots: avis favorable. La forme est légale, le fond repose sur des considérations réglementaires, mais le sens et l'utilité de la démarche...

]]>
Milipol : le marché de la peurce641143-fbab-4da4-b7c0-281aca00da22http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211025_123150_Milipol___le_marche_de_la_peurMon, 25 Oct 2021 12:31:50 +0200

Le salon de l'équipement des policiers, militaires et espions ne connaît pas la crise

Flingues de toutes tailles, drones, systèmes d'interception, gaz lacrymogènes, LBD, gants électriques, tout est bon pour faire face à « la menace ». Des menaces, justement, il y en a de toutes sortes et c'est bien pratique pour alimenter un marché de la peur très prospère. Surtout à l'approche des JO qui seront prétexte à toutes sortes d'expérimentations jusque là refusées.

On se demande bien ce que Sigmund Freud percevrait dans cette image - © Reflets

Années après années, les déambulations dans les allées du salon Milipol, où viennent se fournir États, policiers, militaires et espions en tous genres, restent aussi déprimantes. On y comprend que si l'on est « contre », on va se retrouver face à des armes innovantes, des instruments de répression toujours plus inquiétants, des outils de surveillance toujours plus intrusifs.

Même si l'on voit apparaître comme « argument de vente » l'aspect non létal de certaines armes, il est aisé de percevoir que celles-ci seront utilisées beaucoup librement que celles qui sont létales. Le risque de tuer est moindre, donnons-nous en à coeur joie... Comme dans un jeu vidéo. On tire, en misant sur le fait qu'avec ces armes, la victime aura plusieurs points de vie et pourra continuer à vivre. Mais avec quelles séquelles... Nous avions largement documenté dès janvier 2019 les ravages du LBD en France pendant la crise des gilets jaunes et le choix très contesté des munitions de la société Alsetex par les autorités françaises. Dans un climat social tendu, l'exécutif est de plus en plus tenté, depuis Nuit Debout, de désigner les opposants comme des ennemis. Non plus des adversaires politiques avec lesquels un dialogue peut s'enclencher, mais des ennemis à soumettre. Par la force. La traduction sur le terrain de cette vision des rapports sociaux par les politiques et les forces de l'ordre est désastreuse la plupart du temps. Surtout à Paris avec un préfet qui pense...

]]>

Le salon de l'équipement des policiers, militaires et espions ne connaît pas la crise

Flingues de toutes tailles, drones, systèmes d'interception, gaz lacrymogènes, LBD, gants électriques, tout est bon pour faire face à « la menace ». Des menaces, justement, il y en a de toutes sortes et c'est bien pratique pour alimenter un marché de la peur très prospère. Surtout à l'approche des JO qui seront prétexte à toutes sortes d'expérimentations jusque là refusées.

On se demande bien ce que Sigmund Freud percevrait dans cette image - © Reflets

Années après années, les déambulations dans les allées du salon Milipol, où viennent se fournir États, policiers, militaires et espions en tous genres, restent aussi déprimantes. On y comprend que si l'on est « contre », on va se retrouver face à des armes innovantes, des instruments de répression toujours plus inquiétants, des outils de surveillance toujours plus intrusifs.

Même si l'on voit apparaître comme « argument de vente » l'aspect non létal de certaines armes, il est aisé de percevoir que celles-ci seront utilisées beaucoup librement que celles qui sont létales. Le risque de tuer est moindre, donnons-nous en à coeur joie... Comme dans un jeu vidéo. On tire, en misant sur le fait qu'avec ces armes, la victime aura plusieurs points de vie et pourra continuer à vivre. Mais avec quelles séquelles... Nous avions largement documenté dès janvier 2019 les ravages du LBD en France pendant la crise des gilets jaunes et le choix très contesté des munitions de la société Alsetex par les autorités françaises. Dans un climat social tendu, l'exécutif est de plus en plus tenté, depuis Nuit Debout, de désigner les opposants comme des ennemis. Non plus des adversaires politiques avec lesquels un dialogue peut s'enclencher, mais des ennemis à soumettre. Par la force. La traduction sur le terrain de cette vision des rapports sociaux par les politiques et les forces de l'ordre est désastreuse la plupart du temps. Surtout à Paris avec un préfet qui pense...

]]>
Une reprise économique en trompe l'oeil ?7f84354e-400a-45d1-aac0-3be911ae6a5bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211018_190748_Une_reprise_economique_en_trompe_l_oeil__Mon, 18 Oct 2021 19:07:48 +0200

Inflation, chaînes d'approvisionnement bloquées, ça ne va pas très bien...

Le ministre de l'économie, Bruno Lemaire annonçait il y a quelques jours, pas peu fier, que la croissance française atteindrait 6,25% au lieu de 6% en 2021. Mais l'économie est une balance à plateaux multiples, et on constate de multiples signes inquiétants. Alors, on peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide...

Jacob van Ruisdael (1628-1682) - Vue depuis les dunes jusqu'à la mer - Jean-Louis Mazieres - Flickr - CC BY-NC-SA 2.0

« La croissance est forte, solide, dynamique : nous réviserons donc la prévision de croissance pour 2021 de 6 à 6,25 % », a indiqué Bruno Lemaire il y a une semaine. Pas peu fier, sans doute. A lire entre les lignes des déclaration du ministre : le gouvernement Castex est efficace, il fait renouer le pays avec une croissance très forte après la crise du Covid. Votez pour nous ! Petit bémol : l'économie n'est pas une balance normale, avec deux plateaux. Il ne suffit pas de poser un petit poids sur l'un d'entre eux pour que tout s'équilibre et que tout baigne dans l'huile de noix de coco. L'économie, qui plus est mondialisée, c'est une balance à plateaux multiples, infinis. Lorsque l'on joue sur l'un d'entre eux, un autre bouge, parfois tout près, parfois très loin. Les répercussions d'un événement ou d'une décision peuvent être immédiates ou différées. Une chose est certaine dans cet océan d'incertitude : la modestie est de mise et prudence est mère de toutes les vertus.

Depuis quelques temps, les acteurs de la chaîne d'approvisionnement s'époumonent : la situation est grave. Tout est bloqué. Il y a donc tout de même quelques quelques soucis avec cette reprise...

On peut choisir de voir la reprise qui apparaît, plutôt logique d'ailleurs après une mise à l'arrêt de l'économie mondiale pendant plusieurs mois. Mais on peut aussi observer quelques nuages noirs qui s'amoncèlent.

Le premier...

]]>

Inflation, chaînes d'approvisionnement bloquées, ça ne va pas très bien...

Le ministre de l'économie, Bruno Lemaire annonçait il y a quelques jours, pas peu fier, que la croissance française atteindrait 6,25% au lieu de 6% en 2021. Mais l'économie est une balance à plateaux multiples, et on constate de multiples signes inquiétants. Alors, on peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide...

Jacob van Ruisdael (1628-1682) - Vue depuis les dunes jusqu'à la mer - Jean-Louis Mazieres - Flickr - CC BY-NC-SA 2.0

« La croissance est forte, solide, dynamique : nous réviserons donc la prévision de croissance pour 2021 de 6 à 6,25 % », a indiqué Bruno Lemaire il y a une semaine. Pas peu fier, sans doute. A lire entre les lignes des déclaration du ministre : le gouvernement Castex est efficace, il fait renouer le pays avec une croissance très forte après la crise du Covid. Votez pour nous ! Petit bémol : l'économie n'est pas une balance normale, avec deux plateaux. Il ne suffit pas de poser un petit poids sur l'un d'entre eux pour que tout s'équilibre et que tout baigne dans l'huile de noix de coco. L'économie, qui plus est mondialisée, c'est une balance à plateaux multiples, infinis. Lorsque l'on joue sur l'un d'entre eux, un autre bouge, parfois tout près, parfois très loin. Les répercussions d'un événement ou d'une décision peuvent être immédiates ou différées. Une chose est certaine dans cet océan d'incertitude : la modestie est de mise et prudence est mère de toutes les vertus.

Depuis quelques temps, les acteurs de la chaîne d'approvisionnement s'époumonent : la situation est grave. Tout est bloqué. Il y a donc tout de même quelques quelques soucis avec cette reprise...

On peut choisir de voir la reprise qui apparaît, plutôt logique d'ailleurs après une mise à l'arrêt de l'économie mondiale pendant plusieurs mois. Mais on peut aussi observer quelques nuages noirs qui s'amoncèlent.

Le premier...

]]>
Sur Internet Éric Zemmour ne fait pas dans le souverainde355762-f9d4-4c3e-89f1-11323d4a6932http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211016_120000_Sur_Internet_Eric_Zemmour_ne_fait_pas_dans_le_souverainSat, 16 Oct 2021 12:00:00 +0200

Mais ses équipes ont déployé une infrastructure de candidat

L'homme, pas encore officiellement candidat, déroule ses idées rances sur tous les écrans tout en criant pourtant sans cesse à la censure. Conscients que désormais, une élection ne se gagne pas uniquement via la télévision, mais aussi grâce à Internet, ses « amis » ont déployé une présence sur le réseau, digne d'un candidat. Étonnamment, les technologies déployées ne sont pas très françaises.

Son nom, il le signe à la pointe de l'épée. D'un Z qui veut dire...

Pas encore candidat, mais invité partout, objet de toutes les conjectures sur les plateaux des chaînes de télévision peuplés de toutologues, Éric Zemmour est au coeur du brouhaha médiatique. Bien que condamné pour incitation à la haine raciale, il déroule ses idées seul lorsqu'il est invité, mais elles se déploient également sans lui dans tous les journaux et toutes les chaînes de radio et de télé, qui ne manquent pas de servir de caisse de résonance à ses polémiques stériles et mortifères. On rejoue l'ascension de Trump ou d'Emmanuel Macron. Le système médiatique crée ex nihilo un homme providentiel. Sa profondeur est évidement inversement proportionnelle au bruit généré. En parallèle de cette campagne déguisée, l'entourage d'Éric Zemmour déploie sur Internet, depuis juin, les outils d'un campagne numérique semblable à celle d'un vrai candidat. Le Monde a publié un panorama de cette infrastructure.

Depuis juin, l'association « Les amis de Zemmour » a enregistré quelque 33 noms de domaines.

Il y a bien sûr les évidents ericzemmourpresident.fr, pourzemmour.fr, zemmour2022.fr ou zemmour-officiel.fr, mais il y a aussi des noms de domaines plus incongrus comme jeunes-lr-avec-zemmour.fr, fdo-aveczemmour.fr, ou gilets-jaunes-avec-zemmour.fr...

Liste des noms de domaines enregistrés par l'association Les amis d'Éric Zemmour
Liste des noms de domaines enregistrés par l'association Les amis d'Éric Zemmour

Il y a également, évidemment, des comptes Instagram, Twitter, Facebook, Telegram, liés à la galaxie de sites.

Mais...

]]>

Mais ses équipes ont déployé une infrastructure de candidat

L'homme, pas encore officiellement candidat, déroule ses idées rances sur tous les écrans tout en criant pourtant sans cesse à la censure. Conscients que désormais, une élection ne se gagne pas uniquement via la télévision, mais aussi grâce à Internet, ses « amis » ont déployé une présence sur le réseau, digne d'un candidat. Étonnamment, les technologies déployées ne sont pas très françaises.

Son nom, il le signe à la pointe de l'épée. D'un Z qui veut dire...

Pas encore candidat, mais invité partout, objet de toutes les conjectures sur les plateaux des chaînes de télévision peuplés de toutologues, Éric Zemmour est au coeur du brouhaha médiatique. Bien que condamné pour incitation à la haine raciale, il déroule ses idées seul lorsqu'il est invité, mais elles se déploient également sans lui dans tous les journaux et toutes les chaînes de radio et de télé, qui ne manquent pas de servir de caisse de résonance à ses polémiques stériles et mortifères. On rejoue l'ascension de Trump ou d'Emmanuel Macron. Le système médiatique crée ex nihilo un homme providentiel. Sa profondeur est évidement inversement proportionnelle au bruit généré. En parallèle de cette campagne déguisée, l'entourage d'Éric Zemmour déploie sur Internet, depuis juin, les outils d'un campagne numérique semblable à celle d'un vrai candidat. Le Monde a publié un panorama de cette infrastructure.

Depuis juin, l'association « Les amis de Zemmour » a enregistré quelque 33 noms de domaines.

Il y a bien sûr les évidents ericzemmourpresident.fr, pourzemmour.fr, zemmour2022.fr ou zemmour-officiel.fr, mais il y a aussi des noms de domaines plus incongrus comme jeunes-lr-avec-zemmour.fr, fdo-aveczemmour.fr, ou gilets-jaunes-avec-zemmour.fr...

Liste des noms de domaines enregistrés par l'association Les amis d'Éric Zemmour
Liste des noms de domaines enregistrés par l'association Les amis d'Éric Zemmour

Il y a également, évidemment, des comptes Instagram, Twitter, Facebook, Telegram, liés à la galaxie de sites.

Mais...

]]>
Dérives sectaires : comment Schiappa a verrouillé la Miviludesd9dd05a1-7cef-489a-85f6-3b3e65d3326fhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211014_150000_Derives_sectaires___comment_Schiappa_a_verrouille_la_MiviludesThu, 14 Oct 2021 15:00:00 +0200

Extraits du livre « Le nouveau péril sectaire »

Jean-Loup Adénor, journaliste chez « Marianne », et Timothée de Rauglaudre, contributeur à « Reflets », publient ce jeudi 14 octobre « Le nouveau péril sectaire » chez Robert Laffont. « Reflets » en publie des extraits, qui montrent comment Marlène Schiappa a verrouillé la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté - Compte Twitter du ministère de l'Intérieur

Quels que soient ses moyens humains et financiers, la « nouvelle Miviludes » dévoilée par Marlène Schiappa au printemps 2021 est bien différente de celle qui était en place il y a dix ans. S’il n’a finalement pas été victime de la placardisation annoncée, l’organisme interministériel, du fait de son rattachement à un service du ministère de l’Intérieur, a considérablement perdu en autonomie politique. Georges Fenech avait pourtant voulu le « sanctuariser » dans la loi en faisant de lui une Haute Autorité, pleinement indépendante. Sans succès. Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM), de son côté, défendait l’attribution d’un « pouvoir d’enquête » à la Miviludes, nous indique Annie Guibert. À rebours de ces propositions, qui auraient pu constituer un véritable renforcement, le poste de président a été supprimé. (...)

C’est (...) une magistrate inconnue, Hanène Romdhane, qui a en définitive pris les rênes de la Miviludes. Elle n’en est pas la présidente mais la cheffe de service. « C’est toute la différence, de mon point de vue, analyse Georges Fenech. Moi, j’étais président, ancien parlementaire. Quand je décidais d’une action, je n’allais pas demander au préfet une autorisation de le faire. Il n’y aura plus cette même autonomie, même par rapport à l’administration. Il m’arrivait de dénoncer ce qui se passait dans tel ou tel ministère. Il y avait un statut. Là, ça devient plus hiérarchisé dans les échelons administratifs. Il y a la cheffe de service de la...

]]>

Extraits du livre « Le nouveau péril sectaire »

Jean-Loup Adénor, journaliste chez « Marianne », et Timothée de Rauglaudre, contributeur à « Reflets », publient ce jeudi 14 octobre « Le nouveau péril sectaire » chez Robert Laffont. « Reflets » en publie des extraits, qui montrent comment Marlène Schiappa a verrouillé la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté - Compte Twitter du ministère de l'Intérieur

Quels que soient ses moyens humains et financiers, la « nouvelle Miviludes » dévoilée par Marlène Schiappa au printemps 2021 est bien différente de celle qui était en place il y a dix ans. S’il n’a finalement pas été victime de la placardisation annoncée, l’organisme interministériel, du fait de son rattachement à un service du ministère de l’Intérieur, a considérablement perdu en autonomie politique. Georges Fenech avait pourtant voulu le « sanctuariser » dans la loi en faisant de lui une Haute Autorité, pleinement indépendante. Sans succès. Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM), de son côté, défendait l’attribution d’un « pouvoir d’enquête » à la Miviludes, nous indique Annie Guibert. À rebours de ces propositions, qui auraient pu constituer un véritable renforcement, le poste de président a été supprimé. (...)

C’est (...) une magistrate inconnue, Hanène Romdhane, qui a en définitive pris les rênes de la Miviludes. Elle n’en est pas la présidente mais la cheffe de service. « C’est toute la différence, de mon point de vue, analyse Georges Fenech. Moi, j’étais président, ancien parlementaire. Quand je décidais d’une action, je n’allais pas demander au préfet une autorisation de le faire. Il n’y aura plus cette même autonomie, même par rapport à l’administration. Il m’arrivait de dénoncer ce qui se passait dans tel ou tel ministère. Il y avait un statut. Là, ça devient plus hiérarchisé dans les échelons administratifs. Il y a la cheffe de service de la...

]]>
Ésotérisme et copinage politique : les coulisses de l’école de Françoise Nyssen8396bf67-a914-4237-a31a-a7dafed73b55http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211013_150000_Esoterisme_et_copinage_politique___les_coulisses_de_l___ecole_de_Fran__oise_NyssenWed, 13 Oct 2021 15:00:00 +0200

D’anciens enseignants témoignent

En 2015, la directrice des éditions Actes Sud Françoise Nyssen, ministre de la Culture de mai 2017 à octobre 2018, a fondé une école privée inspirée de la pédagogie Steiner-Waldorf. Trois enseignants racontent l’envers du décor, entre ésotérisme et rapport discutable au handicap, à la médecine et aux règles de sécurité. Pour contourner le système, l’éditrice aurait utilisé ses réseaux politiques pour décrocher un contrat d’association avec l’État.

Françoise Nyssen avec le sociologue et philosophe Edgar Morin. - Mathieu Delmestre - CC BY-NC-ND 2.0

Octobre 2016. L’école de Françoise Nyssen, alors directrice des éditions Actes Sud, et pas encore ministre de la Culture d’Emmanuel Macron, vient d’entamer sa deuxième rentrée, et le journal Le Monde lui déroule le tapis rouge. Le storytelling joue sur l’émotion : le fils que l’éditrice a eu avec Jean-Paul Capitani, Antoine, s’est suicidé à l’âge de 18 ans, en 2012. Nyssen blâme « l’idéologie de l’école en France » :

« Antoine fut un laissé-pour-compte, raconte-t-elle. Il n’y avait pas de chemin pour lui [au sein de l’Éducation nationale]. »

Pourtant, avant son geste fatal, Antoine avait intégré durant un an l’école Steiner-Waldorf de Sorgues, près d’Avignon. C’est là que le couple Nyssen-Capitani a fait la rencontre de Henri Dahan, figure française de cette pédagogie directement inspirée de Rudolf Steiner, un occultiste autrichien qui a bâti un mouvement ésotérique, l’anthroposophie, au début du XXe siècle. Dahan deviendra le directeur pédagogique de l’école du Domaine du possible, fondée par François Nyssen et située à La Volpelière, une ferme en lisière d’Arles donnée par la famille de Jean-Paul Capitani. Une école pour « faire bouger les lignes », explique le couple d’éditeurs au Monde.

Mécènes de renom

Leur projet pédagogique rencontre rapidement un vif succès. La structure qui sert à alimenter les finances de leur école, baptisée Fonds de dotation Antoine Capitani en l’honneur de leur fils, peut compter sur le soutien de mécènes de renom comme la Fondation de...

]]>

D’anciens enseignants témoignent

En 2015, la directrice des éditions Actes Sud Françoise Nyssen, ministre de la Culture de mai 2017 à octobre 2018, a fondé une école privée inspirée de la pédagogie Steiner-Waldorf. Trois enseignants racontent l’envers du décor, entre ésotérisme et rapport discutable au handicap, à la médecine et aux règles de sécurité. Pour contourner le système, l’éditrice aurait utilisé ses réseaux politiques pour décrocher un contrat d’association avec l’État.

Françoise Nyssen avec le sociologue et philosophe Edgar Morin. - Mathieu Delmestre - CC BY-NC-ND 2.0

Octobre 2016. L’école de Françoise Nyssen, alors directrice des éditions Actes Sud, et pas encore ministre de la Culture d’Emmanuel Macron, vient d’entamer sa deuxième rentrée, et le journal Le Monde lui déroule le tapis rouge. Le storytelling joue sur l’émotion : le fils que l’éditrice a eu avec Jean-Paul Capitani, Antoine, s’est suicidé à l’âge de 18 ans, en 2012. Nyssen blâme « l’idéologie de l’école en France » :

« Antoine fut un laissé-pour-compte, raconte-t-elle. Il n’y avait pas de chemin pour lui [au sein de l’Éducation nationale]. »

Pourtant, avant son geste fatal, Antoine avait intégré durant un an l’école Steiner-Waldorf de Sorgues, près d’Avignon. C’est là que le couple Nyssen-Capitani a fait la rencontre de Henri Dahan, figure française de cette pédagogie directement inspirée de Rudolf Steiner, un occultiste autrichien qui a bâti un mouvement ésotérique, l’anthroposophie, au début du XXe siècle. Dahan deviendra le directeur pédagogique de l’école du Domaine du possible, fondée par François Nyssen et située à La Volpelière, une ferme en lisière d’Arles donnée par la famille de Jean-Paul Capitani. Une école pour « faire bouger les lignes », explique le couple d’éditeurs au Monde.

Mécènes de renom

Leur projet pédagogique rencontre rapidement un vif succès. La structure qui sert à alimenter les finances de leur école, baptisée Fonds de dotation Antoine Capitani en l’honneur de leur fils, peut compter sur le soutien de mécènes de renom comme la Fondation de...

]]>
Une cyber-guerre froide de basse intensité est en cours0f592f2d-4f98-4db6-97f5-3df96a001129http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211011_183637_Une_cyber-guerre_froide_de_basse_intensite_est_en_coursMon, 11 Oct 2021 18:36:37 +0200

Russie, États-Unis, Chine, tout le monde s'affronte discrètement

Si les piques sont peu visibles, elles ne sont pas sans conséquences. Humaines bien sûr mais aussi financières. La Pékin s'en prend au Bitcoin, Washington et Moscou aux entreprises et aux humains...

Le hacker, ce boxeur méconnu... - https://thehappyhoodedhacker.tumblr.com/

Il y a des cyber-affaires qui ne font pas la Une des journaux. Les passes d'armes entre grandes puissances via le cybermonde ne sont pas toutes visibles. À la surface, on observe et lit dans la presse celles qui concernent ransomware. Chacun sait la part importante de groupes originaires des pays de l'Est dans ce domaine. En dessous, c'est plus flou.

L'affaire du ransomware chez Colonial Pipeline, un fournisseur d'énergie, a remis en 2021 les ransomwares sur le devant de la scène et poussé le gouvernement américain à réagir. Si les rançons (400 millions de dollars en 2020 selon des estimations) restent un montant dérisoire, on évoque volontiers les risques d'une paralysie de l'appareil productif d'un pays. Ce scénario noir est improbable et les backups sauvent souvent les entreprises. Mais tout le monde aime jouer à se faire peur et c'est bon pour l'écosystème qui ne manquera pas de vendre ses solutions miracle à base d'extrait de serpent. Côté gouvernement, les services de renseignement américains ne sont pas mécontents de s'être trouvés de nouveaux ennemis, c'est bon pour les budgets annuels. C'est sans doute d'ailleurs pour cela que côté Ouest, on pointe du doigt les pirates russes, chinois, nord-coréen, on en passe, et côté Est, la méchante NSA. A chacun son méchant, sachant qu'en matière cyber, l'attribution des attaques se fait au doigt mouillé avec de très grosses chances de se planter.

Joe Biden a...

]]>

Russie, États-Unis, Chine, tout le monde s'affronte discrètement

Si les piques sont peu visibles, elles ne sont pas sans conséquences. Humaines bien sûr mais aussi financières. La Pékin s'en prend au Bitcoin, Washington et Moscou aux entreprises et aux humains...

Le hacker, ce boxeur méconnu... - https://thehappyhoodedhacker.tumblr.com/

Il y a des cyber-affaires qui ne font pas la Une des journaux. Les passes d'armes entre grandes puissances via le cybermonde ne sont pas toutes visibles. À la surface, on observe et lit dans la presse celles qui concernent ransomware. Chacun sait la part importante de groupes originaires des pays de l'Est dans ce domaine. En dessous, c'est plus flou.

L'affaire du ransomware chez Colonial Pipeline, un fournisseur d'énergie, a remis en 2021 les ransomwares sur le devant de la scène et poussé le gouvernement américain à réagir. Si les rançons (400 millions de dollars en 2020 selon des estimations) restent un montant dérisoire, on évoque volontiers les risques d'une paralysie de l'appareil productif d'un pays. Ce scénario noir est improbable et les backups sauvent souvent les entreprises. Mais tout le monde aime jouer à se faire peur et c'est bon pour l'écosystème qui ne manquera pas de vendre ses solutions miracle à base d'extrait de serpent. Côté gouvernement, les services de renseignement américains ne sont pas mécontents de s'être trouvés de nouveaux ennemis, c'est bon pour les budgets annuels. C'est sans doute d'ailleurs pour cela que côté Ouest, on pointe du doigt les pirates russes, chinois, nord-coréen, on en passe, et côté Est, la méchante NSA. A chacun son méchant, sachant qu'en matière cyber, l'attribution des attaques se fait au doigt mouillé avec de très grosses chances de se planter.

Joe Biden a...

]]>
Du vert au verre : l'abus d'alcool est-il dangereux pour l'écologie ?aa6c0bbe-d2ea-4d26-b959-b992fe1a4d46http://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211007_110558_Du_vert_au_verre___l_abus_d_alcool_est-il_dangereux_pour_l_ecologie____Thu, 07 Oct 2021 11:05:58 +0200

De l'urgence climatique à convertir des zones naturelles en terrains constructibles

Des maires, des élus, une grande maison de cognac, un beau château, quelques oiseaux, des procédures, des enquêtes, des intérêts… Agitez le tout pour obtenir un cocktail explosif à base d'un étonnant assemblage de raisins et de raisons.

La campagne anti-boisson qui aura marqué les années 80... - Reflets

Dater précisément chaque épisode de cette épopée s'avère essentiel tant la chronologie des faits prend ici une réelle importance. Mais avant cela, quelques précisions s'imposent pour bien cerner de quoi il retourne. Cette affaire se déroule à Saint-Xandre (17138), une adorable petite commune voisine de La Rochelle. Cernée de plaines agricoles, elle connait actuellement une urbanisation galopante. Ce qui relève de l'aubaine financière pour certains alimente le désespoir écologique chez les autres.

Saint-Xandre (17), la petite commune qui monte, qui monte… - Reflets
Saint-Xandre (17), la petite commune qui monte, qui monte… - Reflets

Parmi les différents travaux en cours de réalisation sur la commune, le chantier du Parc d’activités de l’Aubreçay a généré de sévères tensions entre les "pour" et les "contre". Cette opération fut initialement présentée aux élus locaux en termes choisis: "L’enjeu principal est de répondre au besoin de foncier économique pour une mixité d’activités, dont, des activités artisanales et de petite production".

Habitat, zones d'activités, infrastructure, Saint-Xandre change - Reflets
Habitat, zones d'activités, infrastructure, Saint-Xandre change - Reflets

Par la suite les riverains concernés ont découvert les contours exacts de l'artisanat local: une super-déchetterie intercommunale, un poste source de 12 transformateurs Enedis, des entrepôts et des hangars.

Oublions ce chantier de l’Aubreçay pour nous concentrer sur une toute autre opération appelée à s'implanter sur le sol communal. Il s’agit de la présentation du projet du domaine...

]]>

De l'urgence climatique à convertir des zones naturelles en terrains constructibles

Des maires, des élus, une grande maison de cognac, un beau château, quelques oiseaux, des procédures, des enquêtes, des intérêts… Agitez le tout pour obtenir un cocktail explosif à base d'un étonnant assemblage de raisins et de raisons.

La campagne anti-boisson qui aura marqué les années 80... - Reflets

Dater précisément chaque épisode de cette épopée s'avère essentiel tant la chronologie des faits prend ici une réelle importance. Mais avant cela, quelques précisions s'imposent pour bien cerner de quoi il retourne. Cette affaire se déroule à Saint-Xandre (17138), une adorable petite commune voisine de La Rochelle. Cernée de plaines agricoles, elle connait actuellement une urbanisation galopante. Ce qui relève de l'aubaine financière pour certains alimente le désespoir écologique chez les autres.

Saint-Xandre (17), la petite commune qui monte, qui monte… - Reflets
Saint-Xandre (17), la petite commune qui monte, qui monte… - Reflets

Parmi les différents travaux en cours de réalisation sur la commune, le chantier du Parc d’activités de l’Aubreçay a généré de sévères tensions entre les "pour" et les "contre". Cette opération fut initialement présentée aux élus locaux en termes choisis: "L’enjeu principal est de répondre au besoin de foncier économique pour une mixité d’activités, dont, des activités artisanales et de petite production".

Habitat, zones d'activités, infrastructure, Saint-Xandre change - Reflets
Habitat, zones d'activités, infrastructure, Saint-Xandre change - Reflets

Par la suite les riverains concernés ont découvert les contours exacts de l'artisanat local: une super-déchetterie intercommunale, un poste source de 12 transformateurs Enedis, des entrepôts et des hangars.

Oublions ce chantier de l’Aubreçay pour nous concentrer sur une toute autre opération appelée à s'implanter sur le sol communal. Il s’agit de la présentation du projet du domaine...

]]>
Présidentielle : il est (re)venu, le temps des fans05439ab2-9ed2-4c43-95fd-73cf28d46d0bhttp://pixellibre.net/streisand-data/autoblog/Reflets/index.php?20211006_182348_Presidentielle___il_est__re_venu__le_temps_des_fansWed, 06 Oct 2021 18:23:48 +0200

Visiblement il reste des électeurs pour croire à l'homme ou la femme providentiel

Le mouvement des gilets jaunes et la désaffection des jeunes générations pour la politique pouvaient laisser croire que les "fans" des politiques étaient une espèce en voie de disparition. Pas du tout. Ou alors, les réseaux sociaux et la presse amplifient leurs voix ?

Veut-on vraiment de cette potion amère que l'on nous prépare ? - Stephan Burlot - Wikipedia - CC BY-SA 3.0

Et c'est reparti pour un tour... A l'approche de l'échéance présidentielle, une espèce d'odeur putride se répand dans l'espace médiatique. Nous l'avions déjà repérée en septembre 2016. Il semble bien que les acteurs de ce rendez-vous institutionnel, politiques, militants, presse, population... aient décidé de remettre le couvert.

L'espace politique et par extension médiatique, est envahi par des polémiques puantes. Le débat politique qui devrait se concentrer sur les moyens à mettre en place pour améliorer le "vivre ensemble", ce qui fait société, les communs, est quasiment inexistant. N'est relayé que le bruit généré par les tenants de positions radicales, clivantes. Le juste milieu, la réflexion, l'analyse semblent ne plus intéresser grand monde, en tout cas pas la presse mainstream. Et dans ce grand brouhaha, surgissent comme pour chaque élection présidentielle depuis le début de la Vème République, une cohorte de militants énamourés vantant les mérites supposés de leurs champions.

Pour les uns, c'est Sandrine Rousseau qui révolutionnera -évidemment- l'offre politique, pour d'autres c'est Jean-Luc Mélenchon, le seul -bien sûr- à avoir un programme digne de ce nom, mais pour d'autres encore, c'est -forcément- Éric Zemmour avec ses idées rances. Tous sont l'homme ou la femme providentiel(le). Ce sont ceux qui vont changer le monde. Vraiment ?

Emmanuel Macron, l'actuel locataire de...

]]>

Visiblement il reste des électeurs pour croire à l'homme ou la femme providentiel

Le mouvement des gilets jaunes et la désaffection des jeunes générations pour la politique pouvaient laisser croire que les "fans" des politiques étaient une espèce en voie de disparition. Pas du tout. Ou alors, les réseaux sociaux et la presse amplifient leurs voix ?

Veut-on vraiment de cette potion amère que l'on nous prépare ? - Stephan Burlot - Wikipedia - CC BY-SA 3.0

Et c'est reparti pour un tour... A l'approche de l'échéance présidentielle, une espèce d'odeur putride se répand dans l'espace médiatique. Nous l'avions déjà repérée en septembre 2016. Il semble bien que les acteurs de ce rendez-vous institutionnel, politiques, militants, presse, population... aient décidé de remettre le couvert.

L'espace politique et par extension médiatique, est envahi par des polémiques puantes. Le débat politique qui devrait se concentrer sur les moyens à mettre en place pour améliorer le "vivre ensemble", ce qui fait société, les communs, est quasiment inexistant. N'est relayé que le bruit généré par les tenants de positions radicales, clivantes. Le juste milieu, la réflexion, l'analyse semblent ne plus intéresser grand monde, en tout cas pas la presse mainstream. Et dans ce grand brouhaha, surgissent comme pour chaque élection présidentielle depuis le début de la Vème République, une cohorte de militants énamourés vantant les mérites supposés de leurs champions.

Pour les uns, c'est Sandrine Rousseau qui révolutionnera -évidemment- l'offre politique, pour d'autres c'est Jean-Luc Mélenchon, le seul -bien sûr- à avoir un programme digne de ce nom, mais pour d'autres encore, c'est -forcément-