Autoblog de korben.info

Ce site n'est pas le site officiel de korben.info
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de korben.info

Comment (peut-être) récupérer des fichiers lorsqu’on a été victime d’un ransomware ?

Thu, 23 Mar 2017 08:00:32 +0000 - (source)

Si vous avez été victime d'un ransomware, j'espère que vous n'avez pas formaté votre ordinateur et que vous avez au moins gardé une copie des fichiers chiffrés par ce malware.

Car le temps passe et parfois, certains ransomware deviennent déchiffrables grâce au travail des chercheurs. Avec l'outil Ransomware File Decryptor mis à disposition gratuitement par Trend Micro, vous allez être capable de déchiffrer vos fichiers qui ont subi les ravages de malwares tels que :

Si vous avez été victime d'un ransomware, mais vous ne savez pas lequel, Ransomware File Decryptor est aussi capable de scanner vos fichiers chiffrés pour le déterminer.

Pratique donc, mais sachez quand même que pour prévenir d'une telle catastrophe, la seule solution c'est la vigilance et des sauvegardes régulières sur des supports déconnectés (pour ne pas se faire infecter à leur tour).

Si le sujet des ransomware vous intéresse, j'avais écrit 2 articles assez complets sur Cryptlocker et sur Locky avec quelques conseils pratiques.

Ransomware File Decryptor est téléchargeable ici.

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Comment (peut-être) récupérer des fichiers lorsqu’on a été victime d’un ransomware ? ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


DoubleAgent – Une injection de code indétectable et instoppable par les antivirus

Wed, 22 Mar 2017 10:26:53 +0000 - (source)

Une équipe de chercheurs en sécurité israéliens ont découvert une nouvelle faille dans TOUTES les versions de Windows (de XP à Windows 10) qui permet à un attaquant de prendre le contrôle total d'une machine.

La faute à une fonctionnalité âgée 15 ans, non documentée, baptisée "Application Verifier". Il s'agit d'un outil Windows qui charge des DLL comme processus pour permettre aux développeurs de rapidement les tester et détecter leurs erreurs de développement.

Mais simplement en créant une clé de registre portant le même nom que l'application à détourner, l'attaquant peut injecter dans n'importe quel processus légitime, sa propre DLL custom et ainsi faire ce qu'il souhaite comme installer une backdoor ou un malware, détourner des permissions, récupérer la main sur des sessions d'autres utilisateurs...etc.

Avec cette faille baptisée DoubleAgent (Agent double), les chercheurs ont réussi à corrompre des antivirus pour que ces derniers se comportent comme des ransomwares et se mettent à chiffrer des données sur le disque dur. Pour cette démonstration, ils se sont attaqués aux antivirus, mais il faut bien comprendre que cette injection peut se faire sur n'importe quel programme, y compris sur Windows lui-même.

Ils auraient pu tout aussi bien se contenter de désactiver ces antivirus, de les rendre "aveugles" aux malwares, de les utiliser comme proxy pour lancer des attaques en local, d'y faire transiter du trafic malicieux incognito, de s'en servir pour exfiltrer des données ou mener des attaques DDoS. Tout est possible, tout est imaginable !

Évidemment, les éditeurs d'antivirus ont été informés de ce problème il y a plus de 90 jours sur un principe de coordinated disclosure, mais seuls Malwarebytes et AVG ont sorti un patch pour le moment. Et ce patch corrige le problème en basculant sur une architecture plus récente qu’"Application Verifier" baptisée "Protected Processes", mais comme cette dernière a été introduite par Microsoft à partir de Windows 8.1 au niveau de Windows Defender, tous les OS n'en sont pas encore protégés.

Si le sujet vous intéresse, les chercheurs israéliens ont mis en ligne un proof of concept sur Github et publié quelques articles sur leur blog.

Source


Promo: Apprenez toutes les bases du Développement Web en langue Française pour 15 €

Le Développement Web de A à Z: HTML, CSS, Javascript, jQuery, Bootstrap, PHP, MySQL, WordPress

Cette formation de près de 40h est LA formation la plus complète que vous pouvez trouver en ligne.
Tout ce que vous devez connaître pour débuter ou booster votre carrière de développeur Web se trouve ici : HTML, CSS, JavaScript, jQuery, Bootstrap, PHP, MySQL, WordPress…

Vous apprendrez en réalisant des projets concrets de A à Z avec le formateur.

Rejoignez près de 3,000 participants qui ont déjà suivi cette formation, l’une des mieux notée sur Udemy (4.6/5) !

L’achat vous donne un accès à vie à tout le contenu et il dispose d’une garantie de 30 jours.

Profitez de l’offre à 15€

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : DoubleAgent – Une injection de code indétectable et instoppable par les antivirus ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


Nuclear – Un player musical multi-source

Wed, 22 Mar 2017 08:00:17 +0000 - (source)

Tout le monde, malheureusement, n'a pas les moyens de s'offrir un abonnement Spotify à 10 euros par mois. Mais plutôt que de se galérer avec des moyens illégaux pour télécharger de la musique, je vous propose de tester Nuclear.

Ce player au design proche de Spotify et similaire à mps-youtube vous permet de chercher des morceaux sur différentes sources telles que Bandcamp, Soundcloud, Youtube, de voir les pochettes des albums, d'écouter la musique, de faire des playlists et même de la télécharger dans certains cas (quand c'est sur Youtube surtout).

Encore en alpha, Nuclear est dispo pour Linux et Windows, et le développeur prévoit l'ajout de nombreuses fonctionnalités dans les semaines qui viennent. Bref, intéressant même si c'est un type de soft qu'on a déjà vu et revu.

Vous pouvez le télécharger ici.

Source

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Nuclear – Un player musical multi-source ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


Politologue – Un cas concret d’utilisation de l’Open Data qui nous dit peut-être déjà qui sera notre futur Président de la République

Tue, 21 Mar 2017 14:36:36 +0000 - (source)

L'open data, c'est génial et tout le monde est d'accord pour le dire. Mais concrètement, qu'est ce qu'on peut faire avec de l'open data ? Et bien aujourd'hui, je vais vous présenter un cas concret de site web qui utilise ces fameuses données en accès libre.

Ce site c'est Politologue.com. Il s'agit d'une initiative citoyenne d'un particulier qui grâce à l'open data, montre un état des lieux de notre belle France. Et tout y passe.

Le chômage en France

Par exemple, sur les 20 dernières années (1996 a aujourd'hui), le Politologue a fait des cartes de France et des graphs par âge et par année du taux de chômage. Et je vous rassure, contrairement aux journalistes qui ne parlent que des chômeurs de catégorie A, ici tous les chiffres sont présentés très clairement pour toutes les catégories.

Les prénoms en France

Grâce aux stats de l'INSEE sur les prénoms, le politologue a faire des stats par prénom pour en voir l'évolution sur plus de 100 ans. C'est ainsi que j'ai appris que mon prénom (Manuel) était en voie d'extinction. Par contre, toujours pas de petit Korben en France... ;-). Grâce à ces prénoms, il a surtout pu établir l'évolution des naissances en France. Et si on y regarde de plus près, le taux de natalité en France baisse depuis 2010 et on est loin du taux de natalité des années 70.

Les accidents de la route en France

Il a également injecté sur son site les stats sur les accidents de la route départements par département. Et là, bonne nouvelle, car le nombre d'accidentés de la route baisse régulièrement depuis 2005, y compris le nombre de morts divisé par 2 depuis 2005. Par contre, il a voulu mettre en parallèle cette baisse avec l'implantation des radars, mais faute de statistiques sur ces derniers, impossible de montrer si cela a eu un impact.

Les impôts sur le revenu en France

Ici, ça va loin dans le détail, car vous pouvez consulter le niveau d'impôt sur le revenu des Français au niveau national, mais aussi ville par ville ou département par département de 2004 à 2005. On peut ainsi voir concrètement que le nombre de foyers fiscaux imposable est en baisse depuis 2012, mais que le nombre total de foyers fiscaux augmente (logique) et que l'impôt n'a eu  de cesse d'augmenter aussi depuis 2010. On peut voir les stats tranche par tranche, année par année, avec de jolis graphs qui vous en apprendront beaucoup plus sur l'évolution de l'impôt que n'importe quel discours de candidat à la TV.

Les réserves parlementaires

Chacun de nos députés dispose d'une cagnotte qu'il peut redistribuer localement pour soutenir des associations ou des investissements locaux. En gros, 130 000 euros par députés en moyenne, soit 80 millions d'euros que les députés choisissent de donner comme bon leur semble. Ça, c'est intéressant, car il est possible de voir d'un seul coup d'oeil, député par député, quels sont les associations ou les projets que ces derniers soutiennent. Par exemple, si je regarde la réserve de Laurent Wauquiez, mon député, je peux voir qu'il a donné beaucoup pour des projets portés par les communes (je n’ai pas le détail, pour ça faudrait se pencher sur les articles de presse) et pour le sport, mais beaucoup moins pour la santé ou le handicap.

Notez que la réserve parlementaire du Président de l'Assemblée Nationale est beaucoup plus importante puisque lui dispose de 2,49 millions d'euros, dont une bonne partie qu'il attribue à la Cour des Comptes et au Conseil d'État...

Ce que je vous encourage de faire si vous avez un peu de temps, c'est de regarder comment votre député dépense son argent, et vous y débusquerez peut-être les roublards ;-))).

Les candidats à la présidentielle

Aaaaah, là on arrive au truc qui est à mes yeux le plus chaud sur ce site. Il faut savoir qu'à l'origine, le Politologue avait créé ce site pour son usage exclusif pour les régionales et que ce sont ses amis qui l'ont poussé à en faire un vrai site. Il a donc référencé beaucoup de politiciens, analysant le nombre de fans Facebook, le nombre de followers Twitter, les articles à leur sujet qui font le plus de buzz et leur évolution dans le temps. Tout est automatisé et les compteurs sont mis à jour toutes les 15 min.

Au-delà des politiques tous confondus, il y a ceux qui sont en lice pour la présidentielle... Et là ça permet d'avoir un bon aperçu de ceux qui ont le plus d'audience, dont on parle le plus, qui grossissent sur les réseaux sociaux...etc. Et croyez-le ou non, mais il semblerait que cela soit beaucoup plus efficace que n'importe quel sondage sur les intentions de vote des Français. Comme on peut le lire dans cette interview, les réseaux sociaux c'est le bistrot du 21ème siècle, donc finalement un bon reflet de ce que pensent les gens.

En effet, le Politologue m'a avoué avoir anticipé l'élection de Fillon au 1er tour de la primaire de droite et l'élection de Hamon au premier tour de la primaire des socialistes. À des fins de tests, il a aussi expérimenté son outil lors des élections américaines et a soutenu à ses proches que ce serait Trump le grand gagnant, ce que très peu de monde pensait possible. Alors sans s'enflammer parce que bon, ça reste un outil qui a surement ses défauts, et en mettant de côté le buzz de Dupont-Aignan de ces derniers jours qui nique un peu les graphiques, je lui ai demandé si d'après son outil quelque chose se dégageait pour le premier tour des élections.

Et sa réponse est très claire... La première du premier tour sera Marine Le Pen... Il en est sûr et d'après ses calculs, son résultat tournera autour de 32% pour le 1er tour). Et le second sera Jean-Luc Mélenchon ou François Fillon. Et oui, aussi bizarre que cela puisse paraitre à des gens normalement constitués, Fillon a encore ses chances.

Bref, réponse dans 33 jours...

Si tout cela vous intéresse, le site Politologue c'est ici et son blog avec quelques réflexions et analyses sur tous ces chiffres, c'est par là.

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Politologue – Un cas concret d’utilisation de l’Open Data qui nous dit peut-être déjà qui sera notre futur Président de la République ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


FlintOS – Une distrib ChromiumOS pour Raspberry Pi

Tue, 21 Mar 2017 08:00:04 +0000 - (source)

Si vous avez un Raspberry Pi 2 ou 3 et que vous voulez en faire quelque chose de cool, jetez vite un oeil à FlintOS, une distrib reposant sur le projet open source Chromium.

Une fois en place sur votre carte SD, FlintOS vous propose l'équivalent de ce que vous pouvez trouver en mode "Cloud" sur les fameux Chromebook de Google avec en bonus la possibilité d'y faire tourner des applications Android. Je précise qu'on a aussi cette possibilité sur certains Chromebooks récents.

Reposant sur un noyau Linux 4.4 et la dernière build de Chromium, FlintOS supporte tous les claviers, souris et touchpad et sauvegarde en permanence votre config et vos données dans le cloud comme n'importe quel Chromebook. Ainsi en cas de crash ou de perte de votre Raspberry Pi, vous pouvez tout restaurer en quelques minutes.

Notez que des images de FlintOS pour les PC avec carte graphique Nvidia et Intel sont aussi disponibles.

Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : FlintOS – Une distrib ChromiumOS pour Raspberry Pi ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


Podcast – C’est toujours mieux que rien…Switch en folie

Mon, 20 Mar 2017 18:30:43 +0000 - (source)

Dans ce nouveau numéro d'Appload, on se retrouve avec Patrick en tête à tête, tel deux amoureux oubliés, pour parler tech et jeux vidéos.

Du coup, pour oublier notre blues, on balance le coke et les chips sur la table, on s'installe et nous voilà en train de causer switch et Mobile World Congress 2017.

Côté applications on vous propose un retour sur:

  • Clyp (iOS & Android / Gratuit)
  • Curve (iOS & Android / Gratuit)

  • Plus d'infos sur l'émmission:

    Les animateurs sont Jérôme Keinborg (@JeromeKeinborg), Cédric Bonnet (@CedricBonnet), Korben (@Korben) et Patrick Beja (@NotPatrick).
    Le générique est de Daniel Beja (@misterdanielb). Sa musique libre de droit est sur MusicInCloud.fr.
    La mise en ligne est assurée par Florent Berthelot (@Aeden_).

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Podcast – C’est toujours mieux que rien…Switch en folie ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Effacer et réinstaller un Linux via SSH sans avoir à redémarrer

    Mon, 20 Mar 2017 08:00:56 +0000 - (source)

    Le titre de cet article parait totalement fou et pourtant c'est ce que propose takeover.sh, un script qui permet à distance de mettre en place un environnement de récupération en mémoire, de se logger dessus, puis de démonter le système root d'origine et ainsi le remplacer (ou faire autre chose) sans avoir besoin d'un accès physique, et surtout sans rebooter.

    Attention quand même, car c'est hyper expérimental et c'est risqué. Mais ça vaut le coup de tester sur un environnement de test ou dans un cas totalement désespéré (pensez à faire des backups quand même !)

    Je vous rassure quand même, une fois lancé, ce script ne modifie pas votre système. Il se contente simplement de vous placer sur un système en mémoire vive et de démonter le système existant. Si à ce stade, vous rebootez, aucun souci, vous retrouverez votre serveur comme il était avant. Par contre, si vous commencez à faire des modifs sur votre système root initial, et que quelque chose se passe mal, il est possible que votre serveur ne redémarre pas correctement et il faudra un accès physique dessus pour récupérer la mayonnaise.

    Si vous envisagez sérieusement d'utiliser takeover.sh, je ne peux que vous recommander d'abord de faire une simulation, en faisant une copie de votre système dans une machine virtuelle, de la démarrer et de vous lancer et voir si ça fonctionne.

    Bref, c'est comme faire une greffe de cœur à quelqu'un... faut pas se louper.

    Takeover est dispo ici.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Effacer et réinstaller un Linux via SSH sans avoir à redémarrer ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Un bon setup vidéo pour organiser ses vlogs, reportages ou interviews

    Sat, 18 Mar 2017 16:18:01 +0000 - (source)

    Je cherchais un peu de matos video pour mes petites nouvelles expériences et j'ai vu que mon collègue Jerome de Nowtech, avait réalisé une chouette vidéo sur les différents produits qu'il utilise au quotidien ou en déplacement pour réaliser ses tournages.

    Bon, je n'irai pas jusqu'à m'équiper comme lui, pour l'avoir accompagner au CES récemment je l'ai vu en action et pour l'instant je n'ai pas son niveau ni même l'utilité de tout ce matos, mais ça me permet quand même d'avoir de bons exemples et de bonnes idées pour plus tard.

    J'ai trouvé ça trés intéressant et j'espère que ça vous profitera si vous êtes actuellement en phase de réflexion pour vous équiper.

    Ah et si comme moi son sac vous a fait baver c'est celui là

    Et un peu moins cher mais avec pas mal de place vous avez lui

    Tous les autres produits comme l'adaptateur pour smartphone ou le disque dur grande capacité qu'il utilise sont listés dans la description de la vidéo.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Un bon setup vidéo pour organiser ses vlogs, reportages ou interviews ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Gagner du temps en utilisant WordPress

    Fri, 17 Mar 2017 08:00:20 +0000 - (source)

    Cela fait des années que j'utilise WordPress et je suis sans cesse à la recherche du plugin ou du raccourci qui me fera gagner quelques secondes dans mon utilisation quotidienne de ce CMS ou qui m'évitera de passer par certaines étapes pénibles pour faire par exemple un peu de mise en page...Etc.

    Tout d'abord, sous WordPress, il y a les raccourcis clavier pour faire différentes actions :

    Les raccourcis suivants utilisent sous Windows et Linux la combinaison de touches : "Alt + Shift (⇧) + touche" et sous Mac, c'est "Ctrl + Option (alt ⌥) + touche". Et voici les fameuses touches :

    Touche Action
    n Pour vérifier l'orthographe (demande un plugin)
    l Aligner à gauche
    j Justifier le texte
    c Centrer le texte
    d Barrer le texte
    r Aligner à droite
    u • Faire une liste à puce
    a Insérer un lien
    o 1. Faire une liste ordonnée
    s Supprimer un lien
    q Faire une citation
    m Insérer une image
    w Passer en mode "Sans distraction"
    t Insérer le tag "More"
    p Insérer le tag "Page break"
    h Aide
    x Ajouter ou supprimer le code d'un tag
    1 Mise en forme Heading 1
    2 Mise en forme Heading 2
    3 Mise en forme Heading 3
    4 Mise en forme Heading 4
    5 Mise en forme Heading 5
    6 Mise en forme Heading 6
    9 Mise en forme type adresse

    Au-delà de ces raccourcis, il y aussi les éternels raccourcis de mise en forme basique comme ceux-ci, qui se déclenchent sous Windows / Linux et Mac avec la combinaison de touches "CTRL + Touche" :

    Touche Action
    c Copier
    v Coller
    a Tout sélectionner
    x Couper
    z Annuler
    y Rétablir
    b Gras
    i Italique
    u Souligné
    k Insérer / éditer un lien

    Mais en complément, comme l'éditeur de WordPress supporte aussi maintenant la syntaxe Markdown, vous pouvez simplement utiliser les marqueurs suivants pour votre mise en forme :

    Touche Action
    * Commencer une liste ordonnée
    - Commencer une liste non ordonnée
    1. Commencer une liste ordonnée
    1) Commencer une liste ordonnée
    # Mise en forme H1
    ## Mise en forme H2
    ### Mise en forme H3
    #### Mise en forme H4
    ##### Mise en forme H5
    ###### Mise en forme H6
    > Citation
    --- Séparateur horizontal
    `..` Style code

    Pour la modération des commentaires, si vous utilisez ceux qui sont nativement dans WordPress, il est possible d'activer les raccourcis clavier pour les gérer. Pour cela, rendez-vous dans l'édition de votre profil, et cochez la case qui dit :

    Ensuite, vous pourrez utiliser les raccourcis suivants dans la zone de modération de WordPress en backoffice.

    Et pour réaliser des actions groupées sur les commentaires, utilisez la touche x pour les sélectionner un par un (ou Shift x pour inverser leur état) puis l'une des combinaisons de touche suivantes :

    Au-delà des raccourcis clavier qui sont quand même bien pratiques, j'utilise aussi quelques fonctions et plugins qui permettent de grappiller quelques secondes.

    Tout d'abord pour la taille des images que j'utilise, je le génère automatiquement en fonction de ce que j'upload, grâce à la fonction suivante que j'ai rajoutée dans le fichier functions.php de mon thème.

    if ( function_exists( 'add_image_size' ) ) {
    add_image_size( 'Korben650', 650, 9999, false ); //(redimensionné)
    add_image_size( 'Korben320', 320, 220, true ); //(croppée)
    }

    Si vous mettez "false", l'image sera redimensionnée (donc potentiellement déformée), mais si vous mettez "true", elle sera coupée et gardera ses proportions.

    Si cela n'est pas confortable pour vous, vous pouvez aussi utiliser le plugin suivant qui permet de gérer ça.

    Toujours niveau plugins, il y en a pas mal qui permettent de gagner un temps précieux. Par exemple, Amazify me permet d'affilier de manière automatique tous les liens Amazon que je pourrais insérer dans les pages de mon site. Comme je suis assez tête en l'air c'est bien pratique.

    Si par exemple, il vous arrive de copier coller des images depuis d'autres sites, dans votre article WordPress, celles-ci seront appelées directement depuis le serveur tiers et ça pourrait poser des soucis à l'autre site, si vous tirez trop sur sa bande passante. Avec Cache Images, toutes les images externes à votre site, appelé dans votre article, seront rapatriées en local sur votre serveur et les chemins automatiquement modifiés dans votre article.

    Quand on fait des captures écran ou qu'on récupère des images à gauche ou à droite, il arrive aussi qu'il y ait des espaces, des accents ou des caractères chelous dans les noms de fichiers. Et une fois uploadés, votre serveur Apache (ou autre) ne sait pas comment résoudre ces noms. Plus besoin de se prendre la tête à renommer toutes ses images avec Clean Image Filenames qui réécrira le nom de vos images automatiquement pour vous, afin de le rendre plus propre.

    Si vous devez sans cesse modifier vos templates de site pour y insérer un bout de code par ci ou par là et que cela se fait de manière assez récurrente, vous pouvez opter pour les plugins Insert HTML Snippet et Insert PHP Snippet, qui permettent de définir des zones éditables dans votre site. Zones dans lesquelles vous pourrez ensuite placer du HTML ou du PHP directement depuis l'interface d'admin de WordPress sans avoir à éditer directement le thème à chaque fois.

    SEO Smart Links est un plugin WordPress payant qui permet aussi de générer automatiquement des liens entre vos pages, en fonction des mots clés présents dans vos URL, sans devoir sans cesse y penser. Top pour les flemmards :-)

    Aussi pour optimiser vos images sans avoir à lever le petit doigt, vous pouvez aussi installer le plugin WP-Smush qui fera le travail de manière très efficace.

    Enfin, si comme moi vous programmez souvent des articles (comme celui-ci que j'écris aujourd'hui le 23 février et qui sera posté le 17 mars) , il arrive parfois qu'il y ait des ratés et que WordPress se loupe dans la publication. Votre article reste alors en "planification échouée" et il se peut que vous ne le remarquiez pas. Alors pour éviter cela, je vous recommande d'installer WP TimeZone qui contrôlera ça à votre place et forcera la publication des articles planifiés en échec.

    Un autre truc qui prend du temps quand on écrit tous les jours, c'est se relire. Et je vous avoue que je déteste ça. Alors pour aller vite, j'ai acheté une licence d'Antidote, un correcteur orthographique FR / EN qui me permet de corriger en quelques secondes mes articles sans trop avoir à cogiter.

    C'est vraiment très très efficace, beaucoup plus qu'une relecture manuelle dont la qualité dépendrait trop de mon niveau de fatigue. Et pour les fautes qui pourraient passer entre les mailles du filet, je m'en remets à vous, mes chers Grammar Nazis.

    Voilà pour les raccourcis clavier, les fonctions, des softs et des plugins... Je suis certain que vous avez aussi vos propres astuces pour gagner du temps, donc n'hésitez pas à les partager dans les commentaires pour en faire profiter tout le monde. Merci d'avance !

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : Gagner du temps en utilisant WordPress ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    J’ai testé pour vous : La voiture autonome en pleine ville.

    Fri, 17 Mar 2017 06:12:49 +0000 - (source)

    Le week-end dernier, j'ai eu le plaisir d'être invité à Londres par Nissan pour tester leur Nissan Leaf autonome. Alors "tester" c'est un bien grand mot, car par définition, dans une voiture autonome, il n'y a rien à faire à part lui confier sa vie et regarder le paysage, mais l'expérience était assez cool pour que je vous en fasse un petit article.

    D'abord, un peu de contexte avant que je vous donne mes impressions. Tout d'abord, il y a plusieurs classifications de conduite autonome, mais la plus répandue comporte 4 niveaux.

    La voiture que j'ai testée, c'est une Nissan Leaf (électrique donc), avec le volant positionné à gauche comme en France et équipée d'un système ProPilot en beta. Ce système équipe actuellement 2 Nissan Leaf dans le monde à des fins de test et elle se situe quelque part entre le niveau 2 et le niveau 3. Mais lorsque ça sortira d'ici à 2020, ce sera du mode urbain complet.

    La voiture, la voici. C'est donc une voiture équipée de 5 radars (en bleu), de 4 scanneurs laser (en rose) et de 12 caméras (en vert).

    Chacun de ces équipements permet à la voiture de "voir" plus ou moins près. Tous ces systèmes couplés permettent d'avoir une vision 360° de ce qui se passe sur la route. Ainsi rien n'échappe au système ProPilot.

    J'ai eu le plaisir de monter devant, à la place dite "du mort", et à côté de moi, Tetsuya Iijima le directeur du programme de conduite autonome de Nissan venu tout droit du japon, qui dédie tout son temps à ce projet. Le temps de sortir du parking, il était en mode manuel, puis sur l'ordinateur de bord, il a sélectionné la région du monde où on se trouvait (Angleterre donc), je pense pour que les règles de conduite s'adaptent au pays. Ensuite, comme sur un GPS classique, il a choisi un itinéraire (préenregistré pour la démo) et a enclenché le pilotage autonome.

    Voici le parcours que nous avons suivi.

    À partir de là, la voiture a pris le relais et a commencé à s'engager dans la circulation. On a d'abord fait de la ville tout ce qu'il y a de plus classique... Dans les ronds-points la voiture cède le passage puis s'engage et met son clignotant. Elle accélère naturellement, ralentit quand il le faut et s'arrête aux feux rouges puis redémarre toute seule quand ça passe au vert.

    Bref, elle conduit comme le ferait un humain. C'est très doux, la conduite est souple comme il se doit lorsqu'on veut économiser de la batterie en électrique et on se détend au fur et à mesure.

    Je vous avoue qu'il y a un petit côté magique à tout ça quand même. Se dire qu'on est dans une voiture, en pleine circulation, sans forcement réaliser à ce moment-là que c'est un ordinateur qui a notre vie entre les mains, c'est quand même une expérience un peu étrange. Mais en même temps, je suis déjà monté avec de parfaits inconnus, parfois avec des chauffards et au final, cette confiance qu'on met, en tant que passager, dans les gens qui conduisent, je ne vois pas pourquoi on ne la mettrait pas dans une machine conçue et testée par des gens hyper compétents qui ne veulent qu'une chose : Que ce soit le plus abouti possible en termes de sécurité (pour en vendre plein !!) ;-)

    Après tout on fait déjà parfaitement confiance aux constructeurs pour que les freins freinent bien quand on en a besoin, pour que l'accélérateur ne se bloque pas d'un coup ou pour que la voiture n'explose pas au premier démarrage. Je me suis donc dit que je ne voyais aucune raison de ne pas continuer à accorder cette confiance. Oui, tout ça m'est passé par la tête pendant que je me laissais porter dans cette Leaf silencieuse, laissant progressivement mon excitation et mon appréhension retomber.

    J'avais vraiment l'impression d'être passager dans une voiture conduite par un "vrai" quelqu'un. Alors peut-être que c'est parce que je n'étais pas vraiment derrière le volant sinon, il est possible que j'aurais repris la main à certains moments... Mais la vérité c'est que je n'en sais rien. Je me suis parfaitement accommodé à cette conduite autonome au bout de quelques minutes, comme si tout cela était parfaitement normal et naturel. Pas vraiment de gros stress, même si le fait d'être en Angleterre et donc de rouler à gauche me donnait régulièrement l'impression d'être à contre sens ou qu'on allait frotter le trottoir sur la droite.

    À un moment, la voiture a freiné moins doucement. La raison ? Un piéton allait s'engager sur un passage piéton. L'ingénieur japonais de Nissan m'a alors expliqué que cela était une règle spécifique à l'Angleterre. En France c'est pareil, quand quelqu'un souhaite traverser, la règle c'est de le laisser passer. Au Japon, je ne sais pas comment ça se passe, mais si j'extrapole sa remarque, j'imagine qu'on ne s'arrête que si la personne est déjà sur le passage piéton. D'où la règle spécifique, je suppose. Je vous laisse me confirmer ce point.

    Un écran de contrôle, présent juste pour nous montrer ce que "voyait" la voiture grâce à son radar, affichait en temps réel les piétons, vélos et autres voitures et camions à proximité. Les objets plus éloignés n'étaient pas représentés sur l'écran, mais étaient eux aussi parfaitement détectés grâce aux caméras présentes sur le toit.

    Dans le coffre, il y avait quand même une batterie d'ordinateurs qui soufflaient, mais on m'a assuré que le système ProPilot serait réduit à son plus strict minimum en termes de taille et que cela n'aura pas d'impact sur la consommation électrique du véhicule.

    Je sais qu'il peut paraitre peu naturel de se laisser conduire comme ça par un ordinateur et la voiture autonome a aussi ses détracteurs du fait de cette peur qu'elle peut engendrer. Mais la réalité, c'est que la majorité des accidents sont provoqués par les conducteurs. Fatigue, vitesse, négligence, alcool et j'en passe. En basculant progressivement le parc automobile sur de la voiture autonome, les accidents diminueront mécaniquement.

    Dans le cas de la Nissan Leaf que j'ai testée, j'imagine que tout n'est pas encore parfait et qu'il y a encore des ajustements et des réglages à faire (d'où ces tests) pour améliorer sans cesse le système et donc la sécurité des passagers, mais aussi des piétons et des vélos. Mon avis après cette session, c'est que c'est vraiment sur la bonne voie et à terme, on en profitera tous.

    Et je ne vous parle pas du temps et du confort que cela va nous faire gagner sur nos trajets. Faire un Clermont-Ferrand <-> Paris où je peux regarder un film, jouer avec les enfants, bouquiner ou bosser, j'en rêve. (Oui sinon, y'a le train, je sais...lol)

    Bon et à votre avis, quand est ce que ça arrive tout ça ? Et bien très rapidement !!! C'est ça qui est fort, car 10 modèles de l'Alliance Renault-Nissan en seront équipés progressivement d'ici à 2020. Notammenet un Nissan Qashqai et la prochaine génération de Leaf 100 % électrique, qui sera dévoilée prochainement.

    Je pense que nos enfants ou futurs enfants n'auront pas à passer le permis. Ou en tout cas, ils ne s'en serviront pas longtemps ;-) .

    Je me suis aussi amusé hier à faire une vidéo qui reprend les éléments de cet article, et qui vous montrera comment la voiture se comporte.

    Encore merci à Tetsuya Iijima qui nous a conduit sans les mains et à Florence Pham notre guide pour cette journée dans le futur.

    Cet article merveilleux et sans aucun égal intitulé : J’ai testé pour vous : La voiture autonome en pleine ville. ; a été publié sur Korben, le seul site qui t'aime plus fort que tes parents.


    Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
    Download config articles