Un monde sans neutralité du net

Ce billet s’adresses à celleux qui se disent « La neutralité du net ? Rien à foutre. », ainsi qu’a celleux qui ne comprennent pas forcément, par manque de temps, de moyens ou de savoirs, les implications concrètes d’une absence de neutralité du net.

Je ne vais pas expliquer ce que c’est, d’autres le font très bien, ici, ici, ici, ici ou encore . Non, je vais simplement vous donner des projections sur ce que serait un monde sans neutralité du net.

Réfléchissez à un instant à votre connexion, à ce que vous ainsi que les personnes qui utilisent cette connexion font de cette connexion, de cet accès pour ainsi dire illimité.

En vrac :

  • Vous naviguez
  • Vous cherchez des informations via un moteur de recherche, comme Google
  • Vous lisez peut-être des informations sur des journaux en ligne
  • Vous avez peut-être un abonnement Deezer, Netflix ou autre
  • Vous regardez des vidéos sur Youtube
  • Vous vous connectez au site Facebook et sur le réseau social Twitter pour partager des contenus
  • Vous faites des bonnes affaires sur Amazon, Ebay, Le Bon Coin, Cdiscount ou autre
  • Vous jouez, peut-être, via des plateformes comme Steam, Uplay ou Battle.net
  • Vous faites quasiment la même chose avec votre smartphone
  • Vous recherchez peut-être des choses pour des raisons professionnelles
  • Vous communiquez avec ceux qui vous sont chers mais qui se trouvent loin de vous, via WhatsApp ou Messenger, parce que c’est facile d’utilisation et qu’il y a énormément de personnes dessus
  • Vous partagez des photos en ligne pour ces mêmes personnes qui vous sont chères
  • Vous publiez des contenus sur Instagram, ou Snapchat, ou autre.

Enfin, vous ferez des choses dans six mois, ou un an, qui n’existent pas à l’heure actuelle, parce que vous pouvez le faire. Vous irez jeter un œil à des sites qui n’existent pas encore, vous irez tester des applications qui n’existent pas encore, parce que vous pouvez le faire.

De la même façon qu’on ne parlait pas deWhatsApp ou de Snapchat il y a encore quelques années, vous découvrirez un nouveau réseau social ou une nouvelle application pour PC, tablette ou smartphone.

Ces choses, vous pouvez les réaliser car votre accès Internet n’est pas bridé. Nous pouvons faire plus ou moins toutes ces choses et cela nous semble parfaitement naturel, logique et évident, parce que notre accès Internet n’est pas bridé.

La Neutralité du Net, c’est ça. C’est cette chose tellement évidente, tellement logique, que vous n’y songez absolument pas. C’est ce confort qui semble naturel, confort dans lequel nous évoluons en permanence.

C’est ce qui fait que vous pouvez actuellement arriver sur mon site « normalement », aussi vite que sur d’autres sites, que vous pouvez me lire, sans pour autant devoir payer plus que votre connexion Internet.

Un monde sans neutralité, c’est un monde où l’ensemble de vos usages, ainsi que le confort d’utilisation de ces derniers, sont menacés par des politiques de restrictions ou des politiques commerciales différentes de celles qui existent actuellement.

Parce qu’une image est plus parlante qu’un long texte, un monde sans neutralité du net, potentiellement, c’est ça :

Et si ce n’est pas ça, comprenez « un monde où vos usages sont facturés, en plus de votre abonnement internet », ou pour faire encore plus clair « ce que vous faites aujourd’hui pour une trentaine d’euros en coûtera une centaine plus tard », alors cela sera votre confort d’utilisation.

L’option « Youtube » ne sera pas obligatoire, mais sans cette option, regarder des vidéos sera difficile, elles seront de mauvaise qualité et mettront du temps à charger.

Votre confort d’utilisation, c’est réellement tout ce qui vous semble normal : le fait qu’un site s’ouvre vite, qu’une vidéo sur Youtube se charge globalement aisément, toutes ces choses qui vous semblent naturelles quoi…

Vous pensez que c’est une fiction ? Voici une offre Internet, au Portugal, sans neutralité du net.

Alors, important ou pas ?

 

5 réflexions au sujet de « Un monde sans neutralité du net »

  1. Ce qui est bien avec la fin de la neutralité du Net, c’est que si vous ne prenez que l’offre réseaux sociaux vous pourrez y aller mais pas sur les liens qui sont partagés : par exemple, cet article.
    Et ne croyez pas que ça ne peut pas arriver en France car SFR a déjà fait une offre de ce type-là avec ces forfaits RED en 2014 pour YouTube https://www.numerama.com/magazine/28081-pourquoi-il-faut-refuser-le-forfait-red-de-sfr-avec-youtube-illimite.html

    1. Effectivement, puisque dans cette optique, un pack « réseaux sociaux » ne donne accès qu’aux réseaux sociaux en question, et pas aux contenus externes publiés dessus. On peut aussi faire le point sur certaines offres au Portugal, comme montré en fin d’article (vraie copie d’écran, lien de la source dessus)

Répondre à Numendil Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *