Internet en danger ? [MAJ]



Mise à jour : Orange, via son service presse sur Twitter (@presseorange), dément avoir pour projet de commercialiser des offres à débit différenciés se basant sur l’utilisation du DPI. Comme indiqué ici : http://www.twitlonger.com/show/jk24ts

Cependant, s’ils disent ne pas faire ça avec du DPI, ils ne disent pas qu’ils ne vont pas le faire autrement. Dès lors, nous sommes en face d’un Internet à deux vitesses, comme expliqué ci-dessous :


Billet original:

Ce billet est, je l’annonce, rédigé avec passion et énervement. Vous êtes prévenus.

La « F.A.I » Orange ressort une idée mise quelques temps de côté : un Internet à plusieurs vitesses.

Je ne vais pas vous expliquer les faits, vous pouvez les lire sur Rue89. Je vais en revanche donner plus de détails et surtout, essayer de vous plonger dans ce monde ou Internet n’existe plus.

Pour commencer, il faut définir Internet. C’est compliqué mais on va essayer de résumer cela en une seule phrase précise :

« Internet, c’est toi. »

Entant que réseau physique, il est la résultante de machines interconnectées les unes avec les autres par le biais de switchs, de routeurs et de différents câbles. Mais ce n’est pas, non… ce n’est plus vraiment ça, Internet.

Ce blog est Internet, ton blog aussi (on peut se tutoyer va), le contenu que tu partages sur n’importe quel outil, les vidéos que tu peux voir, les salons IRC, Facebook … et la liste est longue et quasi illimité, Internet évoluant à chaque seconde, un nouvel outil arrivant chaque jour.

Internet et la liberté d’expression sont étroitement liés maintenant, il suffit d’observer le comportement des dictateurs pour le comprendre : Internet représente une menace pour eux, il faut le faire taire. Toucher à Internet revient donc à toucher à la liberté d’expression et je n’accepte pas qu’on puisse y toucher, ni à la mienne, ni à la tienne et encore moins à ceux qui se sont déjà battus pour l’avoir.

Et voilà qu’Orange revient avec son idée farfelue d’un Internet tiroir, avec plus de services en fonction de ce que vous payez.

Avec une offre de base, pas de Youtube. Avec une offre moyenne un Facebook et, avec une offre haut de gamme, un Internet presque normal.

Le constat est simple : si lorsque je veux aller sur Youtube, je n’ai pas Youtube mais un message qui me parle d’option, alors je ne suis pas sur Internet. Ce n’est pas Internet.

Ce qu’Orange veut vendre, ce n’est pas Internet, c’est un produit commercial banal vendu par une société qui ne sera plus fournisseur d’accès à Internet. C’est, pour rester poli, un accès au minitel.

Cette idée va à l’encontre même de la Neutralité du Net et il serait bon qu’une loi la garantisse enfin, même si pour le gouvernement, il n’y a pas urgence

Allez, poussons la réflexion un peu plus loin sur cette idée « d’Internet » qui n’en est pas…

Que va-t-il se passer après ?

Devant le bénéfice possible, il semble fort probable que les autres opérateurs sautent dans la brèche crée par Orange et ouvrent un peu plus la boite de pandore, en cassant un peu plus encore Internet. Je pense que cet internet tiroir entrainera un appauvrissement des contenus et donc, d’Internet.

Cela sous-entend également qu’Internet, le vrai, c’est pour les riches.

Si tu n’as pas les moyens de te le payer alors va au diable. Les autres riches, eux, ils peuvent. Imaginez une discussion dans la rue :

– « Tu as vu le dernier Zap de Spion ? »

– « Non, désolé, je n’ai pas l’option Youtube, je n’ai pas les moyens. »

Vous pouvez mettre ce que vous voulez à la place du Zap, l’idée me dérange toujours autant.

Continuons dans notre lancée : comment ça fonctionne ?

La réponse est simple et, pour celles et ceux qui me lisent depuis longtemps, vous la connaissez déjà : le DPI.

Prenons le cas de Youtube afin que tout ceci soit clair. Youtube est un site web qui permet de visualiser du contenu publié par des utilisateurs. Il est accessible via un navigateur, avec http et https. Il est impossible d’interdire les échanges http sans couper une grande partie de votre accès Internet, il faut donc réussir une frappe chirurgicale afin de couper seulement quelques accès. C’est là que la DPI entre en jeu.

En analysant l’ensemble des données qui transitent par votre ligne, le DPI est à même de bloquer les paquets à destination de A ou B. Cela sous-entend que l’ensemble du trafic est mis sous écoute et qu’en fonction de votre offre, on vous bloque ou débloque tel type de paquet.

Au-delà de l’aspect commercial des offres tiroirs souhaitées par Orange, c’est donc un réel danger qui pèse sur chaque abonné à ce fournisseur d’un presque Internet. Vie privée, navigation, correspondances non chiffrées, chaque geste de votre vie épié au nom d’un principe commercial.

Est-ce vraiment cet Internet que vous voulez ?

Moi non.

Orange aurait fait appel à Qosmos sur le DPI et cette société est déjà connue, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) pointait du doigt Qosmos pour son implication en Syrie, dans le régime  de traque numérique de Bachar Al Assad. Il suffit d’ailleurs d’une recherche rapide pour comprendre les diverses implications de Qosmos.

Résumons donc, si vous le voulez bien

Orange veut proposer un accès Internet mais ce n’est pas Internet, avec des services à la carte, le tout reposant sur la base d’un énorme Big Brother en puissance (le DPI), mis en place par une entreprise privée, plus que douteuse.

Tout va bien dans le meilleur des mondes en fait.

Vous avez moyen d’agir : diffusez l’information, prenez le temps d’expliquer tout ce que ce changement pourrait apporter, expliquez encore et encore s’il le faut et soyez attentifs(ves). Prenez le temps de participer et de donner votre avis ici (anglais), c’est une consultation publique du parlement européen sur les aspects de la transparence dans un monde avec un Internet ouvert.

Si vous refusez que votre Internet devienne ce qui est présenté, faites-vous entendre.

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

2 commentaires to “Internet en danger ? [MAJ]”

  1. avatar

    Bonsoir ! Et si tout ça n’était que la partie émergée de l’iceberg ? Orange et plusieurs FAI européens vont faire le forcing à Dubaï au mois de décembre prochain pour imposer ses vues aux 193 pays présents au WCIT2012 (sous l’impulsion de la Russie,Chine etc…) Voir mon billet (à diffuser au plus. Vite) sur mon site merci !

    • avatar

      Bonsoir,

      En ce qui concerne la France (je ne vais pas me positionner sur le reste), le forcing existe déjà et il revient aux citoyens d’agir. Idem au niveau de l’U.E, comme expliqué dans le billet.

      Il revient à d’autres de diffuser l’information pour sensibiliser le plus de personnes (une sorte de montée en compétences quoi :p)