Box tgv, des idées pas trop en avance.



Après quelques expériences et manipulations, j’ai décidé de vous parler du service box TGV, mis à disposition dans certains trains à grande vitesse de la SNCF. Ce billet présente mon avis, vous n’aurez peut-être pas le même, n’hésitez pas à me le faire savoir si c’est le cas.

Box TGV, qu’est-ce que c’est ?

C’est un service, disponible dans les trains de l’axe est, démarré en fin d’année 2010. Ce service met à disposition des informations sur votre trajet (la ligne sur laquelle vous êtes, un potentiel retard, la vitesse du train en temps réel …), vous permet parfois d’accéder à du contenu mis à disposition par la SNCF (Video à la demande par exemple) et surtout, vous permet de bénéficier d’une connexion internet, moyennant finance.

Comment ça fonctionne ?

Le service BoxTGV se compose de deux parties :

La « liaison Sol-Bord » : c’est une liaison satellite reliée à un réseau wifi embarqué, le réseau box TGV. Selon les données du groupe SNCF, la couverture satellite est présente 98% du temps. En cas d’indisponibilité, lorsque vous êtes dans une gare par exemple, le groupe annonce que le service bascule sur du réseau wifi, ce qui permet en théorie d’assurer une continuité de service.

De ce que j’ai pu constater, on est sur une liaison qui tourne environ de deux à trois mégas en download et maximum 512 en upload.

A bord : on trouve des serveurs embarqués dans les rames des trains, je n’ai pas plus de détails, le service était complètement hors service lorsque j’ai souhaité tester. Je n’ai qu’un nmap qui m’annonce des ports telnet et ssh accessibles, rien de plus.

De ce que j’ai pu analyser, il y a une ou plusieurs bornes wifi par rame, elles tiennent assez bien la charge… ou alors personne n’est connecté dessus, ce qui n’est pas impossible, vous allez découvrir pourquoi.

Dernier point sur le matériel embarqué, des sondes sont présentes à bord pour indiquer la vitesse du train, son état, son alignement par rapport à l’horaire d’arrivée prévu, sa position sur le chemin, le nombre de kilomètres restants …

Si sur le papier ce service semble intéressant, dans la pratique c’est une horreur.

Retour d’expérience : sur une liaison de quasi 3h30 (aller), j’ai pu bénéficier de la connexion pendant une heure environ, la bascule wifi n’était absolument pas assurée et lorsque la connexion satellite décrochait, il fallait plus de 5 minutes pour qu’elle remonte. Pendant l’aller, je n’ai rien touché, rien modifié, les serveurs DNS fournis par la SNCF ne sont pas géniaux. Sans dire qu’ils mentent, ils ont un temps de réponse assez hallucinant, ou alors c’était lié à la liaison en carton.

Lors du retour, c’est simple : 0% de disponibilité de service. La liaison Sol-Bord était complètement morte, la liaison wifi m’éjectait toutes les 10 minutes environ (test réalisé avec deux cartes wifi, deux systèmes différents et complété par une connexion wifi sur un téléphone portable par la suite).

L’impression qu’il en reste, c’est celle d’un service bancal, d’une qualité assez médiocre et sans solution de redondance. C’est dommage car je pense que ce service a un fort potentiel et qu’on peut vraiment en faire quelque chose de sympathique.

L’autre point qui m’a choqué concerne le prix dudit service :

Une heure vous sera facturée 4.99€, un trajet 10€ et vous pouvez opter pour un accès d’un mois, pour 30€. Remarque : trajet défini ici le temps entre le point de départ et celui d’arrivée.

Côté mise en pratique : pour payer, il vous faut un compte sur le portail box TGV, il faut donc se créer un accès alors que la connexion n’est pas des plus stables. Ensuite, il faut choisir son accès, une heure, un trajet ou un mois.

Nous sommes alors envoyés sur une page de paiement à l’acte, sur la plateforme W-HA (un service du groupe Orange) et, après une bonne galère, c’est parti.

Ah non, le réseau wifi vient de tomber…

A ces prix-là, on s’attend à un service de bonne qualité, pas forcément rapide mais au moins stable. Ce n’est absolument pas le cas.

J’ai donc basculé sur ma connexion 3G qui était plus efficace que celle du service proposé par la SNCF, un comble quand on sait que la 3G décroche très rapidement en train.

Si une personne de la SNCF lit ce billet, qu’elle se manifeste et prenne en compte ce qui suit.

En assurant la continuité de service annoncée sur le papier, la SNCF démonterait qu’elle est capable de faire de bonnes choses et, en baissant ses prix, elle rendrait le service bien plus attractif. Lorsque l’on paye 10€ pour pas grand-chose, au final, on se dit qu’on ne retentera plus jamais l’expérience.

Dernier point qui rentre dans la spéculation : j’ai l’impression que l’accès Internet est filtré (impression presque confirmée par la présence d’un proxy un poil stressant) et que l’on ne peut pas tout faire dessus. N’ayant rien d’autre qu’une impression sur le sujet, je vous laisse le soin de vous renseigner et de confirmer, ou non, mes dires.

Pour conclure, ce service semble très bien sur le papier, il répond aux besoins de celles et ceux qui voyagent souvent et permet d’avoir un accès à Internet mais, dans la pratique, la qualité n’est pas au rendez-vous et je trouve inconcevable de payer 30€ pour un service quasi indisponible…

N’hésitez pas à partager vos expériences via les commentaires !

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

7 commentaires to “Box tgv, des idées pas trop en avance.”

  1. avatar

    Bon… J’ai retesté il y a qques semaines l’accès à la partie gratuite du site. Impossible de créer mon compte durant toute la durée du trajet et il y avait tellement de déconnexions qu’il n’était pas possible non plus de surfer sur les pages « free »… C’est assez fou

  2. avatar

    Testé pour un Paris-Strasbourg.
    Même conclusion : Débit faible, peu stable et vraiment cher.
    Au final la 3G fait pareil voire mieux.
    Très déçu.

    • avatar

      Même remarque, je suis dans le train Paris Strasbourg. Voyageur régulier franche entière, j’avais déjà testé le service et payer les frais de 4,99€. Mais le nombre de déconnexion étaient allucinant.

      Actuellement, je ne peux même pas me connecter à la boxtgv. C’est pour dire que le service n’est pas garantie.

      Pour le prix, ce n’est pas attractif!

      Vivement une amélioration de service de la SNCF.

  3. avatar

    A chaque fois que je pose la question de la disponibilité ou du fonctionnement à un agent dans le train, je constate qu’ils ne savent pratiquement rien sur le sujet: chacun improvise une réponse pour finir par convenir que « oui, aujourd’hui ça ne marche pas ».

  4. avatar

    Août 2013, trois ans après le premier test, service toujours aussi nul!

Rétroliens/Pings

  1. Box tgv, des idées pas trop en avance. | Pixellibre.net « Travels in the City - 9 octobre 2012

    […] the original post: Box tgv, des idées pas trop en avance. | Pixellibre.net October 8, 2012   //   Travels   //   No Comments […]