Et si le problème d’Anonymous, c’était Anonymous ?



Avant tout, petites précisions, je « traine » cet article depuis bientôt trois semaines, la faute à un  « pas énormément de temps pour rédiger ».

Bien, reprenons d’abord les faits :

Fin octobre, une vidéo est publiée, elle déclare la guerre au cartel « Los Zetas » suite à l’enlèvement d’un Anon.

Au-delà de l’inconscience des déclarations (le cartel en question est du genre à ne pas plaisanter et décapite tous ceux qui se mêlent un peu trop de leurs petites affaires), il est à noter que cette vidéo n’est  « PAS d’Anonymous ». L’antenne Anon de Mexico à rapidement démenti l’existence d’une opération contre Los Zetas, ils ont démenti les déclarations de publication de noms / prénoms de membres ou contacts, ceci signant directement l’arrêt de mort des dites personnes.

Quelque temps avant, une cellule rattachée aux Anonymous déclarait la guerre à Facebook. Anonymous a également démenti son implication dans l’Opération Facebook. Ce cas est un peu plus particulier puisque beaucoup suivent les AnonOps, parfois plus que les Anonymous d’ailleurs.

Depuis, AnonOps (une « faction » des Anonymous) à été considérée comme ne faisant plus partie du mouvement, considérée comme trop extrême dans ses actes.

Continuons dans le factuel : le leak des données UMP. Pour information, sur Internet un leak c’est une fuite de données confidentielles. Le leak est revendiqué par un groupe de pirates dénonçant les failles d’un site Internet mais ces derniers, selon leurs propres déclarations, ne font pas partie du mouvement.

Dernier évènement en date : le hack du site Internet de la chaine BFMTV. Le hack est revendiqué par un groupe au nom de « Projet Voxel ». Des heures durant (et certainement des jours), beaucoup de personnes ont  attribué ce hack au groupe Anonymous, hors, c’est tout l’inverse. Le Projet Voxel se positionne comme un ennemi d’Anonymous et ces derniers ont d’ailleurs démenti leur implication dans le projet. (PS : la vidéo est encore visible ici, chez Tux Board)

Je peux également citer l’affaire « Play Station Network » : le premier hack était bien d’Anonymous…mais juste le premier. Ils ont arrêté car au final, c’était surtout le client final qui était impacté alors qu’Anonymous souhaitait donner une leçon à Sony. Sony et beaucoup de médias ont continué à accuser Anonymous alors que ce dernier n’y était pour rien dans la suite des évènements.

Toutes ces histoires ont  un point commun : elles accusent les Anonymous alors que ces derniers n’y sont pour rien. Les journalistes ne prennent donc aucune précaution en vérifiant leurs informations ?

Bien…pas exactement

Le problème principal, c’est que la quasi-totalité de ces actes sont revendiqués par des personnes avec un masque de Guy Fawkes, reprenant la symbolique et les vidéos des Anonymous pour poster leur message. A moins d’être bien au fait de qui fait quoi et qui écouter, on ne peut se dire qu’une chose : cette vidéo est une vidéo d’Anonymous.

C’est le problème principal que rencontre Anonymous : l’anonymat. C’est une force dans la mesure où il aide à s’exprimer, ou il protège les membres (et, dans la mesure où ils sont activement recherchés, c’est une force).

C’est une faiblesse dans la mesure où tout le monde peut être Anonymous, ce n’est pas un groupe, c’est une idée. Il suffit de rejoindre cette idée pour faire partie des Anonymous. C’est une faiblesse également dans la mesure où cela porte préjudice au mouvement des Anonymous.

Imaginez : ce soir, je crée une vidéo reprenant les mêmes éléments que ceux des Anonymous, je cible un politique et je balance un tas de conneries… demain ou lundi, c’est l’ensemble des médias qui reprennent l’information, en titrant « Anonymous attaque … ».

Vous voyez le problème ?

Un autre problème se pose : la communication d’Anonymous par la suite, c’est un avis personnel mais je souhaitais l’expliquer :

Suite à tous ces évènements, Anonymous s’est fendu d’un communiqué pour dire qu’ils n’y étaient pour rien…mais c’est absurde. Absurde, pas dans la teneur du communiqué mais dans le fait que ce dernier existe.

Comprenez bien, Anonymous est une idée, tout le monde peut rejoindre cette idée et le fait que des communiqués expliquent que les Anonymous n’y sont pour rien et un peu paradoxal, cela revient à dire qu’Anonymous est un groupe que l’on peut rejoindre, avec une structure, un leader, des chargés de communication, …

Vous voyez un peu le problème ? Anonymous ne peut pas dire qu’il n’est pas un groupe et en même temps dire que telle ou telle action ne vient pas d’eux.

Alors…et si le problème d’Anonymous, c’était Anonymous ?

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

18 commentaires to “Et si le problème d’Anonymous, c’était Anonymous ?”

  1. avatar

    Personnellement, j’ai toujours considéré qu’« Anonymous » est juste une étiquette, pas un groupe. Et qu’il suffit de dire être Anonymous pour être un Anonymous.

    • avatar

      Hello,

      C’est, ou c’était le cas, c’était une étiquette, nullement un groupe, c’était assez nébuleux pour faire peur, assez diffus pour être viral, assez efficace pour changer la donne et assez … assez Anonymous pour que nos dirigeants en prennent peur..

      Wait & See, ça bouge chez les Anon..

    • avatar

      Les journalistes mélangent parfois tout aussi. Voxel Project n’est évidemment pas Anonymous, ni AntiSec-Lulzsec ou TeamPoison. Certes, certains sont passés par Anonymous mais, ils sont maintenant indépendants du mouvement. J’ai même entendu certains mélanger Telecomix avec Anonymous ! ;o)

  2. avatar

    Je pense que le problème d’Anonymous c’est de s’être organisé comme une association/groupe typique, avec une hiérarchie, des cellules, etc…

    Anonymous, c’était la masse d’internet, la conscience collective qui pousse dans la bonne direction, pas parce que quelqu’un en a décidé, mais parce que laissés à leurs propres moyen, les internautes anonymes, malgré leur sens de l’humour discutable et leurs farces sans goût, finissent par s’unir contre les injustices, naturellement.

    • avatar

      C’est bien le « problème », à la base les Anon, c’était déjà le même système, la même organisation, au début avec la scientologie… mais au fil du temps et surtout au fil de la prise de notoriété, il était certain que cette façon de s’organiser allait avoir ses limites.

      … Limites que l’on commence peut être à entrapercevoir.

  3. avatar

    ça me rappelle un film que tu m’avait conseillé 8th wonderland qui pour prouvé quand c’était eux ou non avaient désigné un porte parole reconnaissable. or le masque meme si il est plein de symbole d’anonymous empèche ça et encourage les fausse vidéo donc l’arme de l’anonymat s’avère être a double tranchant

    • avatar

      Ce n’est pas véritablement le même type d’organisation entre le peuple de 8th Wonderland et les Anon.

      De plus, un porte parole ici, si c’est un Anon masqué, c’est inutile, s’il ne l’est pas, il accepte potentiellement d’être traqué s’il à participé à des évènements x ou y.

      A titre informatif, il existe/existait un porte parole plus ou moins officiel chez Anonymous (rien que cette phrase est absurde), qui a toujours été à visage découvert. Depuis l’affaire Los Zetas, il s’est détaché du mouvement.

  4. avatar

    Je suis pour ma part persuadé qu’il y a un véritable groupe d’individu derrière Anonymous, c’est une question d’organisation. Pour préparer des attaques, lancer des communiqués ou même construire l’avenir du concept/projet il faut des concertations, d’où des dialogues, d’où des relations, d’où au final un groupe d’habitués, happant parmi eux au fur et à mesure des Hackeurs agissant au nom d’Anonymous.

    Bon après sur cette théorie, il n’est impossible qu’il puisse exister plusieurs cellules d’Anonymous. Mais dans ce cas je ne sais comment elles pourraient ne pas être liées entre elles si elles sont actives : les cellules devant chercher à entrer en contacts avec une cellule ayant revendiqué une action au nom d’Anonymous, et dont cette dernière n’entre par en contradiction avec les principes.

    De plus, j’ai du mal à concevoir qu’un tel projet international puisse persister dans le temps sans un groupe initial (même si l’actualité commence à nous montrer les limites de cet anonymat).

    Concernant le « Projet Voxel », excusez moi mais il faut quand même être sacrement teubé pour arriver à interpréter leur vidéo comme étant un acte des Anonymous. Même si le son n’est pas terrible la description est quand même explicite. Mais voilà, des tas de gens qui n’y connaissent rien, répètent en peu trop vite les bêtises des autres.

    Un peu comme moi, donc je vais en rester là 🙂

    • avatar

      Fondamentalement, le noyau solide était plus une machine que des personnes (l’IRC). Après, j’imagine que, naturellement, des groupes se sont crées à force de se croiser.

      C’est en cela qu’Anon reste encore relativement nébuleux : il existe plein de cellules, certaines « officielles » (je déteste vraiment l’image qui en ressort, est Anon qui veut l’être) et d’autres plus « underground », sans que toutes travaillent ensemble ou expriment les mêmes idées.

      Après peut-être qu’Anonymous est en train de changer, leur combat ressemblant de plus en plus à celui des indignés. D’ailleurs, question anonymat, des vidéos circulent (et des messages au sein d’Anon, parfois) pour laisser tomber les masques, certains commencent à voir des limites à l’Anonymat?

      PS: pour le « Projet Voxel », je ne peux qu’être d’accord avec toi, il a suffit qu’une personne bien visible sur le net dise « les Anonymous ont fait ceci », et c’était parti. Les gens ont quand même tilté que ça n’était pas eux, mais pas de suite..

    • avatar

      100% d’accord avec l’ensemble !

      Et, c’est vrai qu’il faut être franchement « teubé » pour penser que « voxel project » est Anonymous !! Ou alors, il ne faut pas avoir lu les propos de « voxel » !

  5. avatar

    Ne pourrait-on pas remplacer le mot « Anonymous » par « un internaute » ou « plusieurs internautes »?
    Au lieu d’essayer d’imaginer…

    Tout ça me paraît un peu abscons.

    • avatar

      C’est possible aussi, mais les mouvements étaient revendiqués « Anonymous », ce qui est vrai et faux en même temps (et c’est ce qui fait la magie de tout ceci d’ailleurs)

  6. avatar

    Anonymous est une idée, tout le monde peut en être un. Malheureusement, certains « débutants » ne comprennent pas ce qu’est Anonymous et pensent simplement que Anonymous est un groupe de « SUP3R H4CK3R » respecté par tout le monde.

    Anonymous est une idée, une idée, ça se partage et ça se défend. Penser Anonymous, c’est défendre une cause juste.

    L’image d’Anonymous est malheureusement salie par tout ces « débutants » et font d’Anonymous une idée criminelle. Mais je pense que si on regarde les vraies actions d’Anonymous, ce que des milliers de gens ont réalisé. Je pense qu’on peut considérer Anonymous comme une cause juste.

    • avatar

      L’autre point c’est que les médias n’ont pas d’intérêt à présenter un groupe gentil dont ils ne connaissent rien car ce groupe n’est qu’une idée, il faut quand-même faire de l’audimat et ce dernier s’obtient plus en faisant peur.

      Après, selon moi, parler de vrai et de faux Anonymous est complètement en désaccord avec le concept lui même, c’est une idée, on peut se prétendre partisan de l’idée. L’idée ne peut pas être fausse ou vraie, si on adhère c’est à l’idée. Dès lors, quelqu’un qui adhère sera un anonymous. Pas un faux, ni un vrai, juste un Anonymous.

      Le fait que certains utilisent les symboles, signes et techniques de communications et que d’autres se servent du nom pour faire des conneries ne fait pas d’eux de faux anonymous, ce sont juste des gens qui ont profité de la faiblesse du système et leurs actes sont médiatisés car les journalistes ne comprennent pas que ce n’est « pas » Anonymous (ça l’est mais sans l’être, je ne sais pas si j’ai été clair sur ce point).

      • avatar

        Je suis d’accord qu’on ne peut pas parler de faux et de vrais Anonymous. Seulement, dans le cas de personnes utilisant mal l’idée, l’idée Anonymous n’étant pas respectée, cela ne fait pas d’eux des Anonymous… Mais plutôt une sorte d’usurpateurs.

  7. avatar

    ok je comprend mieux! j’allais te dire mais alors si aucune action n’est revendiqué par eux alors que font ils au final ? mais puisque « ils » signifie n’importe qui en effet ca ne veut rien dire… Mais une question me traine depuis longtemps, les hackers lvl++ ont un tel pouvoir immense je pense avec toute notre société informatisé, alors pour quoi n’agissent ils pas plus que ca …?
    Merci

Rétroliens/Pings

  1. Les « anonymous » c’est bientôt finit ? » Cabusar.fr - 27 novembre 2011

    […] Tout récemment mon coupaing Numendil à écris un billet qui se demande si le problème d’anonymous n’étais pas anonymous lui même, une question qui ne vous dira probablement rien vu que vous ne savez pas de quel problème il parle, je vous conseil, pour comprendre, d’aller le lire : http://pixellibre.net/2011/11/et-si-le-probleme-d-anonymous-cetait-anonymous/ […]

  2. Les “anonymous” c’est bientôt finit ? | filedanstachambre - 27 novembre 2011

    […] Tout récemment mon coupaing Numendil à écris un billet qui se demande si le problème d’anonymous n’étais pas anonymous lui même, une question qui ne vous dira probablement rien vu que vous ne savez pas de quel problème il parle, je vous conseil, pour comprendre, d’aller le lire : http://pixellibre.net/2011/11/et-si-le-probleme-d-anonymous-cetait-anonymous/ […]