Ne bougez pas…



Ce soir, pas de sujet d’actualité en particulier mais plutôt un constat, enroulé dans un petit coup de gueule.

Vous pouvez déjà classer ce billet dans la catégorie « je vais dire quelques vérités qui ne vont pas vous plaire« .

La Hadopi est passé, de plus en plus de gens s’en plaignent, de plus en plus de gens trouvent cette loi absurde, stupide, dangereuse.

La Loppsi connait le même sort et est autant critiquée maintenant.

La nouvelle carte d’identité numérique commence déjà à connaitre le même sort et les réactions sur la toile et dans la vie réelle me font penser qu’elle va s’en prendre plein la tête.

Autre chose me choque : que la loi HADOPI ait été rejeté, puis revotée, le tout dans la plus grande indifférence…que, sur la Loppsi, si peu de monde se soit indigné…que sur la carte d’identité, ce soit 6 personnes qui aient décidé du sort de 45 millions de personnes.

Par dessus tout, il y a une chose qui me laisse perplexe : l’inaction. Celle de qui? celle du peuple.

L’inaction, c’est pour moi le mal qui nous ronge tous:

– on critique, on se plaint…mais concrètement c’est souvent après coup, lorsqu’il est trop tard, lorsque l’ont doit subir plutôt que d’anticiper.
– on fustige une loi, sans s’être renseigné avant et sans avoir essayé de faire quelque chose.
– on laisse nos politiques décider de tout, même si tout ceci n’est pas / plus représentatif de l’opinion du peuple

Pourquoi?

Par manque d’information, par manque de temps, par manque de motivation ou tout simplement parce qu’on s’en moque complètement, les raisons sont aussi nombreuses que variées.

Cependant, il existe des solutions pour répondre à quelques problèmes :

– pour le manque d’information, si vous restez sur les médias traditionnels, l’information que vous aurez ne sera, au mieux, pas complète, dans le pire des cas, elle sera fausse. Renseignez vous de vous même, allez lire les projets de l’assemblée nationale, vous pourriez être surpris de tout ce qu’il se passe.

– pour le manque de temps, des sites reprennent l’ensemble des informations que vous ne voyez pas dans les médias.

– pour le manque de motivation : afin d’éviter toute prise de tête, moi aussi j’ai mes galères, mes soucis, mon compte a zéro en fin de mois, des soucis pour le travail, le logement, … simplement je crois avoir compris une chose : ce n’est pas en tant qu’individu que ces problèmes se règleront. C’est en tant que conscience collective qu’il faut agir.

– on s’en moque, mais on critique après coup : je serais sans pitié ici, vous vous en moquiez, vous subissez les retombée de ce dont vous vous moquiez, vous l’avez cherché.

Nous sommes à un moment de notre existence ou Internet nous permet de passer de l’autre côté de l’écran : devenir acteur de la démocratie plutôt que de rester spectateur et subir cette dernière, saisissez cette chance.

Je ne le dirais jamais assez, mais si tout ce qui se passe arrive, c’est peut être parce que nous, français, nous l’avons cherché : qui regarde ce que font nos politiques? qui regarde les lois qui sont votées? Franchement? … peu de monde. Nos politiques le savent et s’en donnent à cœur joie jusqu’au prochaines élections ou il faudra faire semblant d’écouter le peuple. Le pire dans ces cas la, c’est la mémoire politique du peuple : « x » est un con le lundi, c’est notre sauveur le mardi…

Je n’entendrais pas l’argument : « que faire, c’est ainsi fait, ils font ce qu’ils veulent, toutes façons d’accord ou pas, ca change rien ». Je ne l’entendrais pas parce que réagir ainsi, c’est consentir à laisser les gens faire ce qu’ils veulent, c’est se dire que toutes façons, la démocratie est ainsi faite…comprenez par là : qui ne dit mot consent.

Vous avez le choix de ne rien changer.

Vous avez aussi le choix de vous organiser, de réagir, réfléchir ensemble sur « que faire », « comment faire ». Vous pouvez vous renseigner et aller plus loin que ce que l’on vous offre dans les médias traditionnels.

Oui, c’est fatiguant. Oui, il faut produire l’effort. Oui, c’est un travail de fond et sur la durée…mais vous seriez étonné de tout ce que l’on ne vous dit pas. Ce n’est qu’ensemble que les choses pourront avancer, individuellement, nous sommes tous…de simple citoyens dans la moins pire des configurations : la démocratie.

… A nous de faire en sorte de changer cela.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

10 commentaires to “Ne bougez pas…”

  1. avatar

    Bonjour.
    Je ne vais pas faire long, j’ai simplement une question, très importante :
    Comment doit-on faire ?
    Je m’interesse de très près à la politique et a l’actualité, j’en suis souvent indigné mais comment puis-je agir concrètement ? Je suis un simple lycéen mais pourtant j’aimerais de tout coeur faire bouger les choses, mais voilà, comment ?

    • avatar

      Tu as déjà la réponse : se renseigner. Si tu es ici, c’est que tu vas déjà plus loin que beaucoup de personnes. Il faut aller au delà de l’information que l’on nous sert le plus souvent. Le principe du « jeu » étant ensuite de faire passer l’info : une information qui ne circule pas, c’est une information qui ne sert à rien. Relaye des infos, informe toi aussi de ce que apprends, la base étant de « réveiller » les gens…le reste se fera tout seul.

      • avatar

        J’aimerai bien que ces infos que je passe circulent … Mais au mieux, les gens ne lisent pas, au pire on me dit de « ne pas casser les couilles avec tes histoires de parano »

        Hum, quand j’entends ça, je baisse les bras …

  2. avatar

    Bravo j’aime… (voir mon site en lien)!

  3. avatar

    L’important est de cumuler une action militante à son échelle avec une action politique d’envergure. Mais il ne faut pas négliger l’engagement individuel à son échelle. Soutenir les AMAP, les systèmes d’échange locaux, les initiatives locales d’aides aux personnes défavorisées… Le militantisme n’est pas un concept flou d’encartage dans un parti associé à une réflexion politique théorique, et quelques manifs.

    Renseignez-vous, entrez dans le bénévolat, adoptez un regard critique sur la nature de vos dépenses et à qui profite votre mode de vie. Changez les choses de façon concrète, votre bulletin de vote a bien moins d’importance que le repas que vous allez payer au SDF qui vit sous votre porche ce midi. Ne l’oubliez pas.

    • avatar

      Je crois que tout est résumé, il est temps d’agir. Tout le monde peut agir, à son niveau certes, mais tout le monde le peut. Une fois que ce point sera compris par bien plus de personnes, les choses changeront.

      (Bon j’espère quand même que ceci viendra vite :D)

      Ps : tout à fait d’accord avec toi sur « votre bulletin de vote a bien moins d’importance que le repas que vous allez payer au SDF qui vit sous votre porche ce midi. Ne l’oubliez pas. »

  4. avatar

    Bonjour,

    Je suis entièrement d’accord avec @Numendil, ainsi qu’avec les commentaires.

    Comme Numendil le sais j’ai un emploi du temps très chargé, car je cumul une activité salariale avec une activité syndicale militante.

    A mon niveau, et avec les responsabilités qui sont les miennes, je me bat au quotidiens pour protégé les intérêt physiques et moraux des salariés. Ça prend beaucoup de temps, nécessite beaucoup d’énergie, la reconnaissance du travail accompli n’est pas toujours au rendez vous, mais je ne baisse pas les bras.

    Je transmet les informations qui me paraissent pertinente (et avéré), j’explique les dangers des lois ou réformes présenté par le gouvernement. Je m’efforce d’être fédérateur pour la défense de la liberté et des droits durement acquis par nos parents.

    Mais malheureusement seule une petite partie des « râleurs invétérés » accepte de remonté ses manches. Le simple fait de relayer une information est un premier pas. Ce ne sera sans doute pas suffisant, mais c’est un début…

    Souvenons nous de mai 68, de 1789, nos ailleuls non pas eux peur de s’exprimer, internet nous permet de le faire avec une grande facilité.

    Le gouvernement le sais bien, sinon il ne chercherais pas à mettre en place toutes ces mesures de contrôle sur le net (HADOPI, LOPSSI, etc.)

    Nous sommes dans le pays des droits de l’Homme, prouvons que nous sommes attaché au valeurs de la république « Liberté, égalité, fraternité »…

    TO BE CONTINUED

    • avatar

      Salutations 🙂

      C’est parfois compliqué, parfois fatiguant, mais il est en effet nécessaire de continuer, de faire que d’autres relaient les informations qui vont bien et surtout, que beaucoup d’autres se renseignent d’eux mêmes, remontent leur manches pour s’y mettre…et il y a du travail.

Rétroliens/Pings

  1. Ne bougez pas… | Pixel libre.net | systèmes d'échanges locaux | Scoop.it - 4 août 2011

    […] Ne bougez pas… | Pixel libre.net Soutenir les AMAP, les systèmes d'échange locaux, les initiatives locales d'aides aux personnes défavorisées… Le militantisme n'est pas un concept flou d'encartage dans un parti associé à une réflexion politique … Source: pixellibre.net […]