Remember, remember… message aux politiques



Remember, remember…

V for Vendetta, la chute du premier.

Pour ceux qui n’ont pas cette référence, le « Remember, remember » est prononcé par « V », dans V comme vendetta, excellent livre avant de devenir un film tout aussi sympathique.

Ce message s’adresse aux hommes et femmes politiques qui passent sur mon blog et, des quelques mails que je reçois de temps en temps, il y en a.

Nous sommes la « génération Internet », nous avons grandit avec, il fait partie de notre vie comme nous faisons partie de la sienne, chaque personne apportant son expérience, son contenu et ses idées sur la toile.

Internet nous à vu grandir et les gamins que nous étions sont tous devenus adultes mais grands avec Internet c’est différent que grand tout court : nous avons les yeux ouverts , nous voyons, entendons et écoutons ce que vous cachez, ce que vous ne dites pas ou lorsque vous mentez.

Chaque nouvelle déclaration est le contraire de ce que vous avez déclaré quelques années avant. Chaque nouvelle loi est un coup de bâton en plus, une pour stopper le partage de la culture, une pour stopper (officiellement) la pédopornographie (nous savons tous que la réalité est différente) et maintenant, une pour censurer ce que bon vous semble sur Internet, lorsque c’est en conflit avec… un peu tout ce qui vous dérange.

Puis il y à eut les révolutions des pays arabes…ces dernières ont d’ailleurs révélé la connivence entre certains membres du gouvernement et des dictatures établies. Nous n’oublierons pas.

Les réformes sans que le peuple soit consulté même lorsque le peuple descend dans les rues, les lois pour protéger des intérêts privés au détriment de l’intérêt général, des lois pour faire (officieusement) taire ceux qui ont des avis différents des vôtres…et la suite, c’est quoi?

Dans votre obsession de « plus de pouvoir pour plus de pouvoir »…vous avez pourtant oublié quelque chose. Dans votre lutte pour faire croire que ce que vous faites est bon, vous avez négligé un point qui fait toute la différence, et vous le paierez cher (oui, ce sont des menaces).

Ce point : c ‘est ce que l’on a tous dans notre portefeuille une fois la majorité atteinte et qui vous fait tous bien flipper. Ce point, c’est cette arme dont vous allez vous souvenir dans les prochains mois et dans les prochaines années. Ce point, c’est la carte d’électeur.

Oui, vous avez peur, vous ne nous comprenez pas, pensez nous faire avaler des couleuvres que nous (pardonnez moi l’expression) vous renvoyons en pleine face. Vous avez peur, parce que pour la première fois, le peuple est en capacité de s’exprimer, de créer des consciences collectives. Vous avez peur car pour la première fois, nous pouvons commencer à parler d’une vraie démocratie et pas de ce semblant de machin chose que vous nous imposez.

Vous savez, vous avez raison d’avoir peur…moi vous ne m’effrayez pas par contre, je sais que cette bataille, nous la gagnerons…tout est une histoire de temps. Vous devriez surtout avoir peur de ce petit bout de papier dont nous parlions car, lui et moi, nous n’oublierons pas tout ce que vous faites en ce moment, de la Hadopi à la Loppsi en passant par cette montée en puissance de la stigmatisation des immigrés ou encore la chasse au SDF plutôt que de les aider.

Nous sommes citoyens, nous n’oublierons pas, nous ne pardonnerons pas. Craignez-nous.

(source de l’image, que j’ai un peu taxé sans regarder s’il y avait licence ou pas, j’en conviens)

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

Rétroliens/Pings

  1. « Souviens toi, souviens toi du 5 Novembre 1605 … » : Le coin de Bruno Giarrizzo - 20 juin 2011

    […] « Souviens toi, souviens toi du 5 Novembre 1605 … » Auteur : b3og7o Pas de commentaire Billet publié initialement sur pixellibre.net, par pixellibre : Disponible sur cette page. […]

  2. « Souviens toi, souviens toi du 5 Novembre 1605 … » : Le coin de Bruno Giarrizzo - 20 juin 2011

    […] « Souviens toi, souviens toi du 5 Novembre 1605 … » Auteur : b3og7o Pas de commentaire Billet publié initialement sur pixellibre.net, par pixellibre : Disponible sur cette page. […]