Sur un air de #FrenchRevolution



France, il y a 218 ans…

(c’était un jeudi :p)

Article XXXV – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

______

Je n’aurais pas cru un jour avoir à prendre cette phrase de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 (oui oui, seconde révision), et pourtant.

Je vais rester purement factuel tant la dérive sur le troll ou la classification « extrême gauche » serait aisée, je vous invite cette fois ci à relayer l’article, à en parler mais surtout, à réfléchir sur les faits qui suivent.

Promis, je vais essayer de faire court.

Tout commence, pour ma part, avec la loi HADOPI (oui, encore elle) qui sanctionne les personnes ayant téléchargé illégalement sur Internet. Je vous invite à lire le blog pour plus de détails sur la dite loi. Elle sanctionne également les gens qui n’ont pas assez sécurisé leur connexion (de défaut de sécurisation de ligne). Il est IMPOSSIBLE de sécuriser sa ligne à 100%, c’est un fait reconnu et admis par chaque administrateur qui se respecte et dans tout les cas, c’est pour votre pomme : vous avez téléchargé, vous êtes coupable. Ca n’est pas vous, vous prenez pour défaut de sécurisation de ligne.

Première loi qui m’a ulcéré puisqu’elle fait condamner des innocents, la seconde étant la LOPPSI. Je vous invite à lire à nouveau ce blog afin d’en apprendre plus sur la loi, pour résumer, on dira qu’elle instaure un régime que seul les livres d’histoire connaissent, presque celui d’un temps passé, en 1945…

Le gouvernement semblait donc prendre un chemin assez étrange:
–              assez étrange pour RSF qui le classe dans la liste des pays à surveiller (pays qui pourraient être un danger pour la liberté d’expression et pour Internet)
–              assez étrange pour d’anciens résistants, qui s’indignent de voir un gouvernement qui ressemble à celui qu’ils ont combattus lors de la Guerre.
–              assez étrange aussi pour moi, 24 ans, qui ne comprend pas pourquoi on s’intéresse à des intérêts privés (Hadopi) plutôt qu’au chômage des jeunes ou au logement par exemple.

J’ai perdu tout espoir dans la politique lorsque la loi HADOPI a été rejetée, puis reproposée car c’était le souhait de Nicolas Sarkozy. Par cet acte, le président s’est transformé pour moi en un semblant de président-dictateur, qui préside une démocratie et gère une dictature si ce qu’il souhaite voir passer est rejeté.

Rassurez vous, votants de droite si vous me lisez, je n’en pense pas moins de la gauche, bien que je sois peut être plus tendre avec. Nous assistons depuis déjà bien trop longtemps à un règlement de compte gauche/droite à l’Assemblée Nationale. Nous assistons depuis bien trop longtemps à une guerre interne au sein de l’Assemblée où l’on ne pense plus à faire avancer le pays et le peuple mais ou l’on pense aux intérêts privés et à voter, non pas contre une loi parce qu’elle est dangereuse mais parce que c’est tel ou tel parti qui l’a proposé.

Plus récemment, mon constat établi depuis tant d’années s’est encore démontré : les médias ne sont pas le reflet de la réalité.

Regardez la TV, qu’y voyez vous? DSK. DKS le matin, le midi, le soir, la nuit, aux toilettes, en prison, le futur DSK, la fin de DSK, DSK est ceci, DSK est cela, …

…’fin, vous l’aurez compris, DSK c’est un peu comme Martine : DSK à la plage, DSK au Zoo, DSK à l’Hôtel Sofitel,  DSK et son premier spacecake, toussa toussa.

Et pendant ce temps là: on ne parle de pas du Japon qui vit des heures noires, de la Tunisie ou la Censure d’Etat refait surface…et de l’Espagne, ou une Révolution démarre.

Le printemps arabe est remonté jusqu’en Espagne mais dans une version légèrement modifiée : pas question de renverser un dictateur cette fois ci. Il est question de montrer que la Démocratie, c’est le pouvoir du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple (oui le Peuple avec un grand P). Il est question de montrer que la coupe est pleine, que les 20% de chômage (voir 40% dans chez les jeunes) sont un cauchemar, que l’Espagne ne croit plus en la politique. Trop de corruption, de copinage, de pistons, les espagnols n’ont plus rien à perdre…alors ils comptent se faire entendre et cela marche.

Avez vous vu cette information dans les médias?

Moi non, que du DSK, la fin du festival de Cannes, le début de Roland Garros, le G8 et l’e-G8, la manifestation contre le sexisme (attention, je ne dis pas que c’est sans importance, pas taper :p)…pas d’information sur la #SpanishRevolution, comme on l’appelle sur les réseaux sociaux.

Pourquoi?

Bien…je vous avoue que je me pose encore la question : les journalistes préfèrent le buzz? les journalistes n’ont pas entendu parler de la situation espagnole (vous foutez pas de ma gueule…)? les journalistes ont l’ordre de ne pas relayer ce type d’information? Censure?

Mais…ne sommes nous pas dans une Démocratie?

Je commence à avoir de sérieux doutes sur cette dernière question. Le mouvement de contestation commence à toucher la France et, encore une fois, de façon pacifique. Nous ne sommes pas la pour renverser une dictature, ni pour engendrer la violence, ni pour lutter contre qui ou quoi  que ce soit, nous sommes la pour que les choses changent.

La crise économique est une illusion qu’il est bon de rappeler quand il faut, afin de justifier l’injustifiable (augmenter les impôts mais supprimer l’ISF et réduire l’imposition des plus riches de France…au hasard). La crise est terminée quand il faut également et, depuis son commencement, elle a du s’arrêter environ….4 fois. Bref, des paroles en l’air, déballées lorsque l’on a besoin.

Sauf que cette fois-ci, nous sommes la. Le grondement monte partout, les tambours de la révolte (pour reprendre le très bon @_Kitetoa_) résonnent fort et il n’est pas question qu’ils cessent.

Le gouvernement vote des lois qui ne sont pas dans l’intérêt du peuple, il défend des intérêts privés, il sied aux grands noms, à la richesse…et nous, ou sommes nous?

Nous, nous sommes dans la rue, pour faire évoluer la Démocratie et peut être lui rendre ses lettres de noblesse.

C’est pourquoi j’écris cet article, pas si court que ça au final. L’heure de comprendre que penser est autorisé est peut être arrivée, celle de se faire entendre n’a que trop attendu.

En conclusion, sur un air d’Anonymous… /-)

Nous sommes apolitiques.

Nous sommes pacifistes.

Nous voulons que les choses changent et que tout le monde y gagne.

Nous sommes des citoyens.

Ecoutez-nous!

Vous aimez cet article? Partagez-le ;-)

TwitterGoogle +LinkedInMail
Flattr !

12 commentaires to “Sur un air de #FrenchRevolution”

  1. avatar

    si seulement les gens pouvaient ouvrir les yeux et arrêter de faire les moutons. Mais indirectement nous sommes sous une dictature, une dictature boursière, mené de grand train par le dow jones, le cac40 et tout leurs amis. Comme d’hab je rejoins ton opinion et forcément je vais de ce pas le partager 😉

  2. avatar

    Je rejoins également Gaël sur ce coup. C’est bon de pouvoir lire une telle opinion  » sans arme, sans haine et sans violence « . Un article accessible à tous, sans prise de position virulente, juste un constat,  » l’égalité, les défauts « . Les moins critiques et/ou renseignés pourront se booster le bulbe. 😉

  3. avatar

    Euh, ya-t-il moyen de reprendre des passages de cet article pour des slogans?

  4. avatar

    Bonsoir, @FroggiePaul : oui, tout à fait, tout mes billets sont sous CC0 (faut que je l’indique d’ailleurs), donc tu peux en faire ce que bon te semble, y compris des slogans 🙂

  5. avatar

    Très bon article !
    Il traduit très bien ma pensée. Je songeais à la nécessité d’en écrire un dans la même veine, c’est à dire sur le manque d’infos, sur la loi Lloppsi II (carrément liberticide) et la toute puissance de l’économie.

    Bonne continuation pour ton blog.

  6. avatar

    La fin de la démocratie, c’est quand le peuple vote « Non » et qu’on lui ressort le même truc, sans lui demander son avis ; mais la fin de la démocratie, c’est aussi quand on ne peut plus voter en faisant son choix en toute connaissance de cause. Et vu l’état de concentration de la presse et la qualité de TF1, ça remonte au moins à dix ans.

    Sinon, continues, très bien

    • avatar

      Bonsoir, je suis tout à fait d’accord avec toi, le problème ne date pas d’aujourd’hui, cependant il prend une ampleur que je n’aurais pas imaginé. Le changement cette fois-ci c’est que nous nous opposons à cela 🙂

      Ps : pour la CC0, c’est normal, le plus important pour moi est que le texte passe, peu importe qui l’a transmis 🙂

      Ps 2 : j’ai longuement hésité pour le passage sur la Déclaration, ce qui m’a fait hésiter c’est surtout le « politique », lancé dans un texte qui se veut le plus apolitique possible 😡

      Ps 3 (sony inside) : merci beaucoup, vraiment, dans de retours positifs me font dire que finalement, j’écris pas trop de la mer** =)

  7. avatar

    Et bravo pour la CC, je suis wikipédien, je trouve ça très bien !

    Cela dit, l’article que tu cites vient de la Déclaration incluse dans la constitution de 1793, jamais mise en application. Alors que la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de 1789, incluse dans le préambule des constitutions de 1946 et 1958, comporte en son article 2 : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression. ».

    Vu le contexte (les paysans venaient de piller et incendier la moitié des châteaux de France), c’est explicite et destiner à ramener la paix sociale : les paysans ne seraient pas pendu cette fois-là. Et ça me suffit : j’ai un droit constitutionnel à me révolter.

  8. avatar

    Je partage tes réserves sur le ps2 : on me souffle qu’on a pas besoin d’autorisation pour se révolter 🙂

    (ps) : c’est quoi le smiley poing levé ? o= ?

  9. avatar

    Le mouvement #pour une démocratie rélle, est « apartidiste », non « apolitique »..

    Bz

    J’ai adoré l’article »

    bz

  10. avatar

    Joliment formulé. Cela représente également toute la frustration que je ressens continuellement depuis quelques mois, en mieux organisé.

    Espérons que la débâcle de TMG aidera également à ralentir la machine et servira d’exemple à jeter à la face de ceux qui tentent de dompter ce qu’ils ne comprennent pas. Reste juste à en profiter.